FAUT-IL TIRER DES PLANS SUR LA COMETE ?

(6.1 - Etymologie) par sylvietribut le 21-03-2011

Dans l’ancien Mexique, comme dans l’ancien Pérou, le passage des Comètes était observé par les prêtres et les devins. Elles constituaient un mauvais présage, annonciateur d’une catastrophe nationale, telles que la famine, une guerre malheureuse, la mort prochaine d’un roi. La tradition aztèque comme la tradition inca fait mention d’une comète ayant annoncé à Montezuma et à l’Inca Huaina Capac l’arrivée des Espagnols et la chute de l’Empire.

comete

Une croyance analogue existe chez les Bantou du Kasaï dans la cuvette congolaise, pour lesquels l’apparition d’une comète signale de grands malheurs ou des événements graves menaçant la communauté.

Il faut bien reconnaître qu’une comète précéda la mort de l’empereur César.

Depuis la nuit des temps, les étoiles ont fasciné les hommes et les comètes, elles, avaient tendance à les effrayer. En effet, ne sachant expliquer ce phénomène, la comète était forcément un signe annonciateur de malheurs. Ainsi chacun « tirait des plans sur la comète », c’est-à-dire qu’on essayait de prédire quel serait le prochain malheur à s’abattre.

De nos jours, l’expression signifie qu’une personne s’imagine des choses, négatives le plus souvent, dans une situation donnée, mais qui n’arriveront probablement pas. Aussi « tirer des plans sur la comète » c’est faire des projets sur des hypothèses souvent peu vraisemblables ou vérifiables et donc prendre le risque d’échouer. Cette expression daterait de la fin du XIXe siècle.

observation-dune-comete-tapisserie-de-bayeux

Observation d’une comète – Tapisserie de Bayeux

Mais pourquoi dit-on « tirer des plans sur la comète » et non « tirer des plans sur une comète » ?

Lorsqu’on tire ou trace des plans, cela implique de la précision et une vraie rigueur, comme celle indispensable à la préparation sérieuse de projets importants.

Une comète, elle est toujours en mouvement et son passage à proximité de la Terre, ou de notre vue, est éphémère, c’est-à-dire le contraire de la stabilité nécessaire pour tirer des plans corrects. Ce qui suggère que la précision, la rigueur, nécessaires à la bonne exécution de projets, risquent de faire défaut à cause d’hypothèses hasardeuses ou de fondements instables.

La comète, c’était celle de l’époque. En l’occurrence celle de l’année 1882 qui fut très remarquée car très brillante. Et c’est précisément depuis son passage qu’on emploie cette expression.

sphere-celeste-pour-observation-dune-comete

Sphère céleste pour l’observation d’une comète

Une comète est un corps à peu près sphérique qui peut atteindre une dizaine de kilomètres de diamètre. Ce corps est constitué de glaces et de poussières. Son nom vient du grec « coma » qui signifie « queue ». En effet, lorsqu’une « boule de neige sale » s’approche du Soleil, une partie de sa matière se sublime et l’astre développe une queue de poussières longue de plusieurs millions de kilomètres. Cette matière réfléchie la lumière du Soleil, ce qui la rend visible de puis la Terre, et l’on parle alors de comète. Les comètes se sont formées avec le système solaire, dans ses régions froides, il y a 4,6 milliards d’années.

Attention ! Les comètes ne sont pas des étoiles filantes.

astrolabe-persan-xviiie-siecle

Astrolabe persan du XVIIIe siècle

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins

 Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires