DANS L’HERBIER DES GEMEAUX… LA GYPSOPHILE

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 31-05-2011

La nature double des Gémeaux se retrouve dans l’étymologie même de la Gypsophile qui a pour origine deux mots grecs « gypsos » qui signifie « gypse » et « chaux », et « philos » qui se traduit par « ami ». Ainsi la gypsophile serait l’ami des terrains gypseux, où d’ailleurs elle pousse pour certaines variétés. D’ailleurs, la gypsophile est une plante rustique et facile à cultiver. C’est en effet un sol ordinaire, calcaire et bien drainé qui lui convient parfaitement, sur un emplacement chaud et ensoleillé. La Gypsophile est originaire d’Eurasie.  

gypsophile 

La gypsophile ou « Gypsophila paniculata » est une plante herbacée vivace de la famille des Caryophyllacées. En été, elle donne des panicules nuageuses constituées de nombreuses petites fleurs rondes, blanches et doubles comme le sont les Gémeaux, sur des pédoncules ramifiés. Les feuilles sont petites, linéaires, vert clair.

Notez que toutes les fleurs de l’herbier des Gémeaux sont petites, légères, doubles ou en grappes, tel le muguet, le liseron, les nigelles, les pois de senteur, le lilas, ainsi que les ajoncs et genêts. 

gipsophyle-2

Un pied de gypsophile va donner tout l’été comme un nuage vaporeux de petites fleurs très légères sur sorte de brouillard, un souffle de bébé « baby’s Breath » comme on dit en anglais. Voilà qui nous ramène à la nature légère, aérienne de Mercure, le Maître des Gémeaux. La Gypsophile n’est-elle pas utilisée pour aérer les bouquets… 

Dans le langage des fleurs, la gypsophile est synonyme de bonheur. C’est pourquoi on la retrouve souvent dans les bouquets et décorations florales des naissances, baptêmes, communions et mariages… Cependant, il est bon de savoir que cette jolie plante peut être toxique, notamment pour les animaux de compagnie.

Pour vos bouquets à offrir ou pour vous faire plaisir, pensez à : www.la-souris-verte-fleuriste.com

bouquet-de-gypsophile 

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

JARDIN DE MOGADOR… UN THE VERT POUR LES GEMEAUX

(7.01 - LES THES DU ZODIAQUE) par sylvietribut le 29-05-2011

C’est son anniversaire… c’est votre anniversaire… offrez-lui… offrez-vous… le thé de son signe… le thé de votre signe…

21 mai au 20 juin

JARDIN DE MOGADOR le thé des GEMEAUX

gemeaux32

Les Gémeaux – Signe d’Air – Signe Masculin – Signe Double et Mutable – Son Maître : Mercure

Et si les Gémeaux était une saveur de thé… ce serait Jardin de Mogador un mélange de thé vert Sencha et de thé Gunpowder, aromatisé à la menthe Nanah du Maroc et à la rose, parsemé de pétales de roses.   

the-jardin-de-mogador

Un thé vert est un thé oxydé lors de sa fabrication. Ce type de thé est très populaire en Chine et au Japon, où il est réputé avoir les propriétés thérapeutiques les plus efficaces. Il est de plus en plus apprécié en Occident où par tradition on boit plutôt du thé noir.

Ce thé vert est aussi l’ingrédient de base du thé à la menthe.

Quant au Gunpowder, littéralement « poudre à canon » en anglais, c’est un thé vert chinois, originaire de la province du Zhejiang. Il doit son nom à ses feuilles roulées en billes. Les Chinois l’appellent « zhücha’ » ou « perles de thé », ce qui est quand même plus poétique que poudre à canon. La production de Gunpowder remonte à la dynastie Tang (618-907), mais son introduction à Taïwan ne date que des années 1800.

Ce sont également les pays du Maghreb qui importent le Gunpowder pour servir de base à leur thé à la menthe.

Sachez encore que des feuilles brillantes indiquent un thé jeune et témoignent d’une bonne qualité.

menthe-nanahLa menthe dite « marocaine » ou Mentha spicata « Nanah » est une menthe très similaire à la menthe verte ordinaire, mais au feuillage plus gaufré et à la saveur plus prononcée. C’est la menthe des thés du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. C’est une plante vigoureuse qui s’enracine dans n’importe quel sol et se répand rapidement, surtout quand elle pousse dans un sol sableux et frais.

Les Roses du Maroc qui agrémente le thé Jardin de Mogador provient de la Vallée des Roses. Ces petites roses très parfumées sont utilisées également dans la composition de nombreuses recettes de beauté, depuis des temps immémoriaux par les femmes orientales. Ainsi, une poignée de roses dans l’eau du bain contribue à hydrater et parfumer la peau qui retrouve douceur et souplesse.

rose-du-maroc

                                                               Rose du Maroc

Une excellente adresse et un charmant magasin pour trouver les thés Dammann Frères ainsi que Jardin de Mogador :

CAF’THE – 15 bis rue Chasles  à RAMBOUILLET

Laurence CHIRONI -Tél. 01.34.83.33.11

tasse-de-tha-fumante1

 Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

SCANDALE OU COMPLOT… PREDESTINATION OU LIBRE-ARBITRE

(13.02.02 - L'AFFAIRE D.S.K.) par sylvietribut le 27-05-2011

Dominique Strauss-Kahn est né à Neuilly-sur-Seine, le 25 avril 1949, à 11 h 10 (TU 10 h 10).

theme-astral-dominique-strauss-kahn

Le 15 mai 2011 on apprend avec stupeur que le Directeur du F.M.I., Dominique Strauss-Kahn, a été interpelé pour « acte sexuel criminel, tentative de viol et séquestration ». La victime : une femme de chambre guinéenne, entrée dans la suite qu’il occupait à l’hôtel Sofitel de New York, pensant qu’elle était vide. La nouvelle va faire le tour du monde, véritable onde de choc médiatique avec photos à l’appui de l’un des hommes les plus puissants du monde menotté, pas rasé, sans cravate. Lui parle de complot…

Depuis, les langues se délient, outre l’incartade en forme de liaison éphémère, qu’il connut en 2008, avec l’une de ses subordonnées au FMI, une jeune hongroise, c’est une jeune romancière qui aurait été victime d’une agression alors qu’elle venait l’interviewer, cela se passait en 2002. Elle n’avait pas porté plainte, de peur que la stature du personnage ne la fasse passer pour une affabulatrice. Pourtant, tout le monde journalistique français était au courant. On entend d’ailleurs la jeune femme raconter son histoire, dans une vidéo, au cours d’un dîner chez Thierry Ardisson ; on y apprend aussi que DSK fréquente régulièrement des clubs échangistes. Ensuite, la presse fait état que Nicolas Sarkozy, lui-même, en juillet 2007 alors que DSK était pressenti à la tête du FMI, l’avait enjoint à la prudence : « Méfie-toi des Etats-Unis, là-bas, les comportements personnels sont regardés à la loupe ». C’est encore un journaliste de Libération, Jean Quatremer, qui le mettait en garde sur son blog : « DSK, dont tous les médias connaissent le goût pour une sexualité débridée, risque des ennuis dans un pays qui ne plaisante pas avec la morale, en général, et le harcèlement sexuel en particulier. Le seul vrai problème de Strauss-Kahn est son rapport aux femmes. Trop pressant, il frôle souvent le harcèlement. Un travers connu des médias, mais dont personne ne parle (on est en France). Or le FMI est une institution internationale où les mœurs sont anglo-saxonnes. Un geste déplacé, une allusion trop précise, et c’est la curée médiatique ».

Et si comme les enquêteurs à la recherche de l’ADN fatal, nous examinions son thème natal à la loupe, pour ensuite nous intéresser aux transits planétaires de ce 14 mai 2011.

Les dominantes planétaires du thème de DSK donnent le ton. Nous sommes en présence d’un Vénusien, doublé d’un Jupitérien, d’un Martien et d’un Plutonien :

Le Vénusien : C’est bien sûr le Soleil en Taureau conjoint à Vénus en domicile dans ce signe donc très puissante. Conjonction où l’esprit de jouissance est d’autant plus développé que le Soleil est le Maître de l’Ascendant Lion de DSK. Quel est le propre du Vénusien ? Celui de jouir au maximum de ce qui se présente à lui…

Le Jupitérien : Ce même Soleil, Maître d’Ascendant en Taureau et conjoint Vénus, est en conflit avec Jupiter en Verseau en Maison VII, Maison de la Balance, Maison de Vénus. Or, qui est Jupiter ? Sinon l’amplificateur, l’excessif du zodiaque… Sinon la grande figure mythique de l’Olympe… ses amours et désirs débridés. L’association de ces trois planètes évoque la sensualité exacerbée. Le rapport Vénus-Jupiter à lui seul évoque de grands besoins affectifs ; les deux astres s’accordant généralement bien pour le plaisir, la vie amoureuse autant que les satisfactions matérielles. Il existe également toujours un lien entre l’amour et l’argent. Mais c’est également en cas d’aspect difficile l’indice d’une certaine immoralité. On peut se laisser entraîner à commettre des irrégularités sentimentales, à jouer avec l’argent, le sien et celui des autres. Il existe une profonde insatisfaction affective qui va conduire à des débordements. A noter que ce conflit planétaire constitue souvent une incompatibilité psychique entre l’amour et l’argent, le sujet ayant tantôt l’un, tantôt l’autre, mais rarement les deux. Ou alors cette configuration crée des conflits affectifs résultant de questions d’intérêt… Affaire à suivre donc car ceci n’est pas encore tout à fait d’actualité…

jupiter-et-olympias-palazzo-te-mantova

Jupiter assaillant Olympias – Palazzo Te – Mantoue – Italie

Le conflit entre le Soleil et Jupiter ne fait qu’amplifier les débordements vénusiens. Il constitue un facteur d’illégalité ou d’amoralité. C’est l’indice d’une hypertrophie du Moi ou d’une fonction psychologique. Il apporte souvent des conflits avec l’autorité, peut-être avec son père dans son enfance, ensuite cela débordera au un plan social. Enfin, cette configuration difficile peut donner un certain exhibitionnisme… Noter aussi que Jupiter s’oppose directement à son Ascendant… Les excès et débordements en tout genre ne sont pas à mettre en doute.

Le Martien : C’est bien sûr Mars qui culmine au le Milieu du Ciel, son lieu d’exaltation, en domicile dans le Bélier, lui donnant une importance de premier plan. La Lune elle-même est présente dans ce signe. Le Bélier n’est pas un signe tendre, au contraire ce signe est synonyme d’agressivité quand ce n’est pas d’une certaine violence. Mars en Bélier agit sur un mode primaire, il pousse à l’action violente, démesurée que parfois rien ne retient. Ce Mars natal est en aspect avec Uranus, bien que non conflictuelle la rencontre de ces deux astres n’a rien de tendre non plus, elle fait souvent dire, ou penser, à la personne : « Mais moi je fais ce que je veux quand je veux »…

La Lune dans le thème natal régit le monde émotionnel. Elle incarne ce qu’on appelle « la persona », le masque qu’on se crée pour cacher sa sensibilité et faire face au reste du monde considéré comme ennemi. Dans le Bélier, la Lune est un élément de complexe de virilité. L’astre et le signe se renforcent dans leurs côtés communs : instinctifs, primaires, impulsifs, instables, irréalistes… Avec la Lune en Bélier, l’imagination s’enflamme. Cette Lune est souvent synonyme de changements brusques de situation, elle rend assez instable en général. Nicolas Sarkozy a également la Lune en Bélier quelques degrés après celle de DSK… Que lui vaudra le transit d’Uranus sur sa propre Lune natale… Affaire à suivre…

A noter que la Lune natale de DSK s’oppose à Neptune, même si l’orbe est de 10°, elle n’en demeure pas moins qu’elle applique à Neptune et donc elle est à prendre en considération. Pour un homme, l’opposition entre la Lune et Neptune évoque des difficultés à trouver une épouse qui satisfasse ses attentes inaccessibles. Il existe une demande extrêmement difficile à satisfaire. Se souvenir que DSK en est à sa troisième union légale. C’est un aspect d’indifférenciation, de confusion, de désordre, de chaos, d’irrationalité, de laisser-aller, de relâchement. On dit que les afflictions d’une Lune en Bélier engendrent des échecs par imprudence, impatience ou témérité… Avec l’opposition à Neptune, l’imprudence ne peut qu’être au rendez-vous. Enfin, cela correspond souvent à des dangers de scandales, de calomnies, de trahisons.

le-rapt-de-persephone-proserpine-par-pluton

Le rapt de Perséphone/Proserpine par Pluton

Le Plutonien : Puisque Pluton vient superposer l’Ascendant du thème de DSK. Voilà une position qui évoque une nature secrète, à l’aise dans des circonstances difficiles, mais exerçant un puissant rayonnement personnel sur l’entourage. C’est là aussi l’indication d’un changement radical dans les projets, comme si la personne suivait sa voie personnelle sans autres considérations. Cette position de Pluton suggère une libido puissante, des pulsions instinctuelles d’agressivité et/ou d’érotisation.

Une autre analyse du thème est toute aussi intéressante. Certains astrologues dans le passé ont codifié l’astrologie au regard de la psychanalyse, classant planètes, signes, Maisons et aspects dans les trois grandes instances psychiques fondamentales que Freud nomma : le Ca, le Moi et le Sur Moi. Je vous renvoie aux définitions de ces trois instances et vous livre qui sont :

       Les planètes du « ça » : la Lune et Neptune, Mars et Pluton, et secondairement Jupiter et Vénus.

       Les signes du « ça » seront donc : le Bélier, le Taureau, le Cancer, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire et les Poissons. Soit sept signes d’instinct sur douze, d’où l’importance des instincts dans l’être humain.

       Les Maisons du « ça » : les Maisons IV, VIII et XII en priorité, mais également les Maisons II, VII et IX. 

       L’aspect du « ça » : c’est bien sûr le carré.

Dans le thème de DSK on comptabilise : 

       Six planètes dans des signes de « ça » dont cinq planètes de « ça », c’est-à-dire : la Lune et Mars en Bélier, Soleil et Vénus en Taureau, et Neptune en Balance. 

       Les Maisons du « ça » sont également représentées mais pas forcément habitées par des planètes du « ça ». Il s’agit de :

 

o    la Maison II avec Saturne qui représente le Sur Moi,

o    la Maison IV avec Neptune, planète du « ça »,

o    La Maison VII avec Jupiter, planète du « ça »,

o    La Maison IX avec la Lune, planète du « ça »,

o    La Maison XII avec Uranus, l’inclassable.

       Le carré, aspect de « ça », est fortement représenté car on en compte pas moins de quatre : Soleil carré Jupiter, Vénus carré Jupiter, Vénus carré Pluton, Mercure carré Pluton. 

Le carré Vénus-Pluton est à examiner de plus près puisqu’il met deux planètes du « ça » en rapport sur un mode conflictuel. Voilà une configuration qui rend très exigeant sur le plan sexuel. Dans le pire des cas, il existe une sorte d’âpreté qui, si elle n’est pas cruelle, est tout au moins très impersonnelle à l’égard d’autrui. La personne est souvent exigeante de manière subtile. Elle dirige cette énergie vers vous pour essayer de vous capter. Il existe parfois des difficultés sexuelles dans ce rapport Vénus-Pluton. En effet, un aspect difficile entre ces deux astres indique une panne du désir, le désir ne se régénère pas mais au contraire s’use vite. Le plaisir s’érode tandis que le besoin reste et rend dévoreur. C’est également une configuration qui confère à celui qui la porte dans son thème un profond magnétisme. La personne attire et subjugue, on la hait ou on l’adore, mais elle ne laisse jamais indifférent. Dans le thème de DSK, le carré de Vénus à Pluton n’est pas exact, il y a 7° d’orbe, cependant il est appliquant, ce qui oblige à le prendre en considération car il est efficace.

Autre chose, toujours en rapport avec Vénus, mais avec la Lune cette fois. Bien sûr, on ne note aucun aspect entre les deux planètes. Cependant, le fait qu’elles occupent des signes totalement incompatibles est à prendre en considération. D’abord parce que dans le thème d’un homme, Vénus et la Lune sont deux images féminines. Ensuite, si Vénus représente nos aspirations amoureuses, la Lune correspond à nos besoins émotionnels. Dans le thème de DSK, Vénus occupe le signe de Terre du Taureau et une Maison de Terre, la Maison X, alors que la Lune se trouve dans le signe de Feu du Bélier et une Maison de Feu, la Maison IX. On peut donc en conclure qu’il existe comme une incompatibilité entre désirs et besoins.

Cette dichotomie pourrait se traduire par l’impossibilité de trouver en une seule et même partenaire tout ce qu’il aimerait y trouver : impossibilité de trouver à la fois la femme, la mère, l’amante, l’amie en une seule et même personne. Si la femme légitime présente un côté trop maternel, il est probable qu’avec le temps, le sujet aura besoin d’autre chose et sera attiré par une femme présentant un côté plus excitant, en rapport avec l’image « amante » qu’inspire notamment Vénus/Pluton dans le thème de DSK. Le danger pour certains est de divorcer et de replacer l’amante dans un rôle maternel.

On peut traduire la combinaison Vénus en Terre/Lune en Feu de la façon suivante : la Terre a besoin de sécurité, de tradition, de conformisme et de confort tout court, alors que le Feu désire la passion, le mouvement, l’action, la pulsion. Souvent dans une telle structure, la vie se présente comme une commode : on puise dans chacun des deux tiroirs ce qui nous est utile sans pour autant pouvoir rassembler le tout en un seul et même tiroir. La vie se trouve comme compartimentée, cloisonnée. Parfois, cela va donner deux foyers affectifs bien distincts avec l’épouse légitime qui présente la sécurité affective, rassurante et matérielle, mais aussi l’amante qui suggère la complicité dans la recherche du plaisir, l’inconventionnel ou le hors norme au plan érotique.

Il convient encore d’examiner trois autres Maisons ayant une grande importance dans le thème et l’histoire de DSK : la Maison V (secteur amoureux du thème), la Maison VIII (Maison de la sexualité), la Maison XII (Maison d’épreuves, d’enfermement, de réclusion et de secret).  

La Maison V du thème de DSK occupe le Scorpion, son Maître, Pluton, se trouve le Lion et à l’Ascendant. Le moins que l’on puisse dire que ce Maître de V superposant l’Ascendant, c’est-à-dire une part de lui-même, va exacerber les besoins affectifs importants apportés par le côté Vénusien de DSK, ou bien conférer de l’importance à la vie sentimentale, aux amours, à la libido, puisqu’il s’agit de Pluton, tout en apportant un caractère passionnel, ou de fatalité, bien en rapport avec le Scorpion et Pluton.

La Maison VIII du thème de DSK superpose le Verseau. Uranus, Maître du signe, se trouve en Gémeaux et en Maison XII. Uranus, l’ambivalent, est individualiste, indépendant, inconventionnel et impersonnel. Il pousse à l’action immédiate. C’est le refus des normes, des sentiers battus, de la routine, des contingences et des conventions. Uranus commande le passage à l’acte ce qui va de pair avec les défis qu’on se lance, les scandales qui en résultent parfois, la violence qui décuple les forces. Uranus c’est un extrémiste possédé par la loi de la frénésie, amoureux des exploits, des prouesses, qui veut aller jusqu’aux limites extrêmes de son pouvoir et reculer à l’infini les limites de l’impossible. C’est aussi bien Prométhée dans le cas de la réussite que l’apprenti-sorcier dans l’échec. Lié à la Maison VIII c’est bien sûr l’attirance pour l’expérimentation sexuelle, la pulsion subite et incontrôlable, les situations inédites ou hors norme…

La Maison VIII qui se conjugue avec la Maison XII évoque une sexualité qu’on vit en marge d’une union légale. Une sexualité qui passe par la fréquentation de lieux dont on ne parle qu’à mots couverts, comme les clubs échangistes… Une sexualité qui emprisonne le sujet lui-même, avant la loi des hommes. Si l’on comprend les arcanes profondes de ce thème, on se rend compte que DSK est prisonnier depuis toujours de ses propres démons, de ses propres pulsions, puisque l’influence de la Maison VIII et d’Uranus en Maison XII l’ont poussé à assouvir d’abord son désir, son plaisir, ceci passant avant même sa carrière, sa réputation, celle de son pays, l’honneur de sa femme, de ses enfants, de sa famille… C’est un homme de 62 ans et non un gamin de 20 ans… S’il y a complot, le comploteur connaissait parfaitement l’immaturité sexuelle et morale de cet homme…

La Maison XII du thème de DSK est en Cancer, sous l’influence de la Lune, réservoir des émotions et des instincts, pour lui non dominés puisque la Lune superpose le Bélier, signe de Feu, incandescent, instinctif et primaire. Avec le Bélier, on agit d’abord et on pense longtemps après. Notez également que la Lune représente l’élément féminin, liée à la Maison XII permet de conclure que ses problèmes viennent pour lui des femmes, ou à cause des femmes, ou à cause de sa façon de ne pas comprendre les besoins fondamentaux des femmes et de projeter sur elles des besoins qu’elles n’ont pas forcément… c’est sa Lune opposée à Neptune… d’autant que l’opposition induit une tendance à faire des projections. Par ailleurs, cette Lune natale, Maître de XII superposant le Bélier, se trouve en Maison IX, Maison du lointain, de l’étranger. Ce qui permet de préciser que les femmes étrangères ou rencontrées à l’étranger sont pour lui source d’épreuves, vont lui apporter quelque problème. Il en avait eu un avant-goût avec sa conquête hongroise en 2008 qui avait failli lui coûter son poste… Il est donc dans la récidive. Ensuite, la Maison IX est aussi liée à la loi, à la justice… Les épreuves viennent non seulement de la femme, des femmes, étrangères de surcroît, mais l’entraîne dans la spirale d’affaires judiciaires.

Enfin, pour en finir de l’analyse du thème natal de DSK, on constate encore deux choses :

       Qu’aucune planète ne vient superposer les signes d’Eau (Cancer, Scorpion, Poissons). Voilà qui permet de conclure que le monde des émotions n’est pas le sien, c’est-à-dire qu’il n’est certainement pas à l’aise dans l’expression de ces propres émotions, à part la colère qui appartient au mode Bélier, à moins qu’il ne soit dérouté par ceux qui laissent trop transparaître les leurs. Il agit, il organise, il gère, mais il ne se laisse pas aller à des considérations sentimentales. Cette non représentativité des signes d’Eau le ferait pratique et terre-à-terre, peu sentimental et pas du tout romantique. Cela indique encore un manque total d’empathie, une impossibilité de se mettre à la place de l’autre qui n’est jamais une victime potentielle et dans le cas d’une relation sexuelle, la personne ne peut être qu’honorée par ses assauts… Cette absence de représentativité de l’Eau se constate dans bon nombre de thèmes d’agresseurs sexuels. 

En fait le thème de DSK tourne pratiquement essentiellement autour de la Terre et du Feu. Cette combinaison rend à la fois actif, dynamique et pratique. Les actes se limitent généralement à des réalisations concrètes, matérielles. Elle caractérise les travailleurs, les exécutifs, les constructeurs, les personnes qui agissent vite mais avec méthode en ne perdant pas de vue le côté pratique et utilitaire des choses. La carence de l’Eau et le manque de représentativité des signes d’Air indiquent un manque de délicatesse. La sensibilité fait défaut et la personne peut se montrer dure, n’ayant d’idéal que pour les réalisations constructives. Tout ce qui est hors du tangible ne l’intéressant tout simplement pas. 

       La faiblesse de Saturne en Lion dans le thème, exilé dans le signe, et sans aucune autre valeur saturnienne, les planètes au Milieu du Ciel/Maison X, Maison du Capricorne et de Saturne n’étant là qu’au service de ses ambitions et de sa carrière. Or, Saturne c’est le Sur Moi, sorte de gendarme intérieur, qui avec la notion d’interdit qu’il imprime, nous permet de raisonner et freiner nos pulsions et nos instincts, de nous rendre coupable aussi.

*

L’analyse de ce thème étant faite, on peut se pencher sur ce qui se passait dans le ciel ce 14 mai 2011 venant déstabiliser la vie même de cet homme et sidérer le monde entier. Pas moins de sept aspects viennent percuter ce thème natal, dont deux absolument exacts :

       Uranus en conjonction exacte de la Lune natale, Maître de XII en Maison IX. C’est le premier passage d’Uranus sur cette Lune natale. Le décor est planté. En effet, Uranus est Maître de la Maison VIII, la sexualité, et rencontre le Maître de la Maison XII, la Lune… L’épreuve est à caractère sexuel, ou liée à une affaire sexuelle. Nous sommes totalement dans ce que son thème natal suggérait. Se souvenir que les transits sont d’autant plus efficients qu’ils reproduisent ce que contenait notre thème de naissance. Noter aussi que la Lune ce jour-là se trouve dans la Balance, dans sa Maison IV qui imprime souvent la fin des choses, ayant dépassé de peu la conjonction à Neptune, Maître de IX, le monde de la justice et de l’étranger aussi, et que dans le thème natal de DSK la Lune s’oppose à Neptune. 

       Pluton est trigone à Vénus natale, Pluton régit la Maison V du thème et Vénus est Maître des Maison IV et XI. Toutefois si satisfaction sexuelle il y a eu, elle a dû être de courte durée car dans le thème natal les deux astres sont en conflit l’un avec l’autre comme on l’a déjà vu… A noter également que son objet de convoitise est une jeune femme noire, de confession musulmane que Pluton pourrait bien incarner, Pluton en effet étant lié au monde oriental et islamique, représente également la couleur noire. Intéressant également de constater que Pluton transite la Maison VI, le monde des travailleurs, des serviteurs, du petit personnel. Or la jeune Guinéenne est une simple femme de chambre ne sachant ni lire ni écrire.  

       Jupiter vient en conjonction de Mars natal, Maître du Milieu du Ciel (1° appliquant). On peut voir dans cet aspect dit bénéfique la possibilité pour DSK d’échapper à la prison, même si l’enfermement est obligatoire dans un appartement plus que cossu, là encore influence opulente de Jupiter. Attendons maintenant le passage de Jupiter en Taureau au carré de Jupiter natal, en juin 2011. Ce Jupiter céleste reproduira pendant près d’un an les configurations difficiles du thème natal. Bien que l’astrologie populaire fasse de Jupiter « le grand bénéfique », il ne faut pas perdre de vue que « Jupiter rend fou celui qu’il veut perdre ».

       Mars est au carré de Jupiter, Maître de VI en VII (1° séparant). Ces deux astres sont dans un carré dissocié dans le thème natal puisque Mars est à 26° Bélier et Jupiter à 1° Verseau. Ce transit pourrait indiquer les conséquences de ce qui est en train de se dérouler et le procès qui va s’en suivre. Jupiter étant en rapport avec la loi, la justice et dans la Maison VII natale qui symbolise aussi les procès.  

       Mars en conjonction du Soleil, Maître d’Ascendant et de II du thème natal (2° appliquant). Le côté agressif de Mars vient comme submerger le Maître d’Ascendant, l’enflammant certainement et peut-être l’invitant à user de la force. Ce comportement ayant une incidence sur la carrière et le destin même de DSK puisque Mars gouverne le Milieu du Ciel.

       Mercure est sextil à Uranus, Maître de VII et VIII du thème natal (1° séparant). Or ces deux astres ont un rapport dans le thème natal puisqu’Uranus occupe l’un des signes de Mercure, les Gémeaux. Mercure étant quant à lui Maître de la Maison XII, ce qui diminue forcément l’influence de l’aspect positif du sextil, ne laissant place qu’au caractère maléfique de la Maison XII et son idée d’épreuve, d’enfermement et de réclusion.  

       Neptune s’oppose à Saturne (1° séparant, cependant Neptune va revenir en Verseau s’opposant à Saturne d’août 2011 jusqu’en février 2012). Neptune gouverne la Maison IX du thème natal, ce qui évoque les problèmes de justice qui ne pourront se régler qu’avec le temps. Cette opposition de Neptune n’est pas sans suggérer un risque d’enlisement, à moins qu’elle ne corresponde à un problème de santé, Saturne est en effet le second Maître de la Maison VI.

Bien sûr, c’est Uranus qui a été le facteur déclenchant, ne mettant en évidence ce qui existait à l’état latent ou caché. Uranus, c’est l’anti-omerta… Car cet événement nous fait comprendre combien, si nous ne sommes pas manipulés, nous sommes ignorants des us et coutumes de ceux que nous portons au pouvoir. Tout compte fait le respect de la vie privée a des limites quand on demande le suffrage de ses concitoyens. Des médias y gagneraient en crédibilité en reprenant l’investigation au lieu de se contenter de commenter. Nous nous sentirions un peu moins infantilisés. La grande gagnante serait incontestablement la Démocratie.

*

UN APERCU DU THEME D’ANNE SINCLAIR

Anne Sinclair est née le 15 juillet 1948, à New York, à 20 h 30.

theme-astral-anne-sinclair1

Pour elle aussi Uranus a frappé puisque la planète vient déstabiliser son Mercure natal, à la fois Maître du Milieu du Ciel de son thème, et Maître de la Maison VII, qui symbolise ses partenaires et maris (au moins deux). L’aspect est pratiquement exact et légèrement séparant puisque Mercure est à 2°51 Cancer alors qu’Uranus avait déjà atteint 3°20 Bélier. Uranus devant repasser deux autres fois dans ce contexte, l’histoire va connaître des rebondissements, stressants puisqu’il s’agit d’un carré.

Toutefois, il faut également prendre DSK avec la Maison IX en Lion et Pluton/Saturne dans le Lion et cette Maison IX au carré de la Lune, Maître de VIII en XII… On y retrouve la personnalité du second conjoint et les ennuis qu’il va causer notamment au niveau financier.

Saturne ensuite passe en conjonction de Neptune, Maître de la Maison IV de son thème (le patrimoine, la maison), alors que Saturne gouverne sa Maison II (les avoirs, les finances). Sans doute doit-on lire dans cette configuration l’impact de l’affaire sur les finances d’Anne Sinclair, l’hypothèque de sa maison américaine. L’aspect reste exact jusqu’au 10 juillet 2011.

Saturne, entre novembre 2011 et août 2012, fera carré au Soleil natal d’Anne Sinclair, Maître de XII. Ce qui laisse augurer de problèmes de justice et de procès avec de nouveau l’argent sur le devant de la scène. A noter également que Pluton, Maître de sa Maison XII natale transitant la Maison II de son thème : voilà qui évoque une forme de décomposition de sa fortune. Intéressant aussi, Mercure Maître de VII venant superposer la Maison VIII natale qui évoque bien le poids du conjoint sur son capital, sens de la Maison VIII. Alors que dans le thème de DSK, c’est Jupiter qui superpose la Maison VII en bon aspect de la Lune en Maison IX ; on lit dans cette combinaison l’idée d’une épouse fortunée et généreuse à la fois, ou apportant son aide dans des questions juridiques, sens de la Maison IX.

*

Que peut-on pronostiquer pour le 6 juin 2011, jour de l’audience, qu’on dit avoir lieu à New York, à 18 h 00 (TU).

carte-du-ciel-du-proces-dsk

Un examen rapide du thème du moment permet de constater que l’Ascendant à 6°06 Scorpion vient superposer la Maison IV de DSK et le Milieu du Ciel à 17°22 Lion se positionnant sur la pointe de la Maison II du thème de DSK. L’argent semblerait jouer un rôle important, d’autant que Pluton le Maître de l’Ascendant se trouve sur l’extrême fin de la Maison II dans la partie Capricorne. Mars, second Maître du Scorpion superpose le Taureau et la Maison VII.

Par ailleurs, Neptune vient occuper la Maison IV du moment, ce qui pourrait le confirmer dans sa réclusion. A noter que Neptune occupait déjà la Maison IV du thème natal où Neptune était Maître de IX, ce qui suggère bien l’habitation à l’étranger.

Au niveau des transits proprement dit :

       Uranus est toujours en conjonction de la Lune natale de DSK, s’en séparant d’un degré, toutefois Uranus reviendra en conjonction exacte, ce qui suggère que l’affaire connaîtra de nouveaux rebondissements.

       Jupiter vient d’entrer dans le Taureau et entre en conflit avec Jupiter natal en Maison VII natale, mais Maître de la Maison II du thème du moment. Il faut savoir que Jupiter repassera en rétrogradation sur cette position.

       Mars occupe le 19°34 du Taureau en conjonction de Mercure natal, Maître de III et de XII du thème natal de DSK. Peut-être peut-on voir dans cette conjonction une sorte de libération d’entrer enfin dans un combat pour une libération. Toutefois, l’aspect est séparant. Il y a donc quelque chose qui s’est déjà joué. 

       Vénus à 26°26 Taureau passe au carré de Saturne natal, Vénus est Maître de la Maison IV. A noter que dans le thème du moment, Vénus est Maître de VII et de XII. Voilà qui suggère que la situation ne peut se débloquer.  

       La Lune à 14°14 Lion vient en conjonction exacte de Pluton et passant donc au carré de Mercure natal, Maître de XII. Voilà qui évoque également le maintien dans sa réclusion, certes luxueuse puisque la Lune est quand même en Lion. Cette Lune du moment est Maître de la Maison IX et toujours en IX et donc toujours sous décision de justice.

On peut en conclure que même une transaction financière ne règlerait pas forcément l’affaire. La justice ou la partie adversaire, Vénus maître de VII du moment et de IV du thème de DSK, ne se laissant pas fléchir, symbolisé par la rencontre avec Saturne par un carré.

Et puis, comme évoqué précédemment, les rétrogradations d’Uranus et de Jupiter sur des points sensibles du thème de DSK suggèrent que tant que ceux-ci seront activés l’affaire ne pourra se classer, au mieux au printemps 2012.

Dans le thème d’Anne Sinclair, Saturne bloque son Soleil jusqu’en août 2012.

Le thème de la jeune Guinéenne manque pour mieux évaluer les rebondissements probables de l’affaire.

*

BREF RETOUR AU PASSE

Le 2 novembre 1999, DSK est contraint de démissionner de son poste de Ministre des Finances du gouvernement Jospin. L’heure retenue est 13 h 33, Paris.

Preuve que Jupiter n’est pas le grand bienfaiteur de la mythologie des astrologues, la planète était également en Bélier et également en transit dans le Milieu du Ciel.

Les problèmes de justice et d’argent sont également très bien indiqués : la Maison IX est en Bélier et Mars superpose le Scorpion au carré de Neptune, Maître de VIII (Maison qui évoque entre autre l’argent des autres), s’opposant au Soleil, Maître d’Ascendant tant du thème natal que du thème de la démission, s’opposant également à Saturne. Jupiter habite cette Maison IX de 1999. La Maison XII joue aussi un rôle important puisque sous l’influence de la Lune qui ce jour-là occupe la Vierge et l’Ascendant du moment, au carré de Pluton, mais en aspect positif de Saturne.

Il s’en tire bien toutefois : Vénus, Maître du MC Taureau est sextil Jupiter et trigone à Uranus, Maître de VII. Il bénéficie d’un non-lieu dans diverses histoires.

libra-libra 

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LE ZODIAQUE AMOUREUX… MADAME TAUREAU ET L’AMOUR

(14 - LE ZODIAQUE AMOUREUX) par sylvietribut le 26-05-2011

Madame Taureau manifeste beaucoup de coquetterie, de goût pour les vêtements et parures pouvant la mettre en valeur. Parfois, elle aime même faire étalage exagéré de richesse en abusant de bijoux, de parures clinquantes, de parfums trop capiteux. Madame Taureau est sensuelle, possessive et intéressée, par l’argent surtout, mais elle sait aussi se montrer gaie, très séduisante, dégageant un magnétisme auquel il est difficile de résister. Madame Taureau entend jouir à fond de l’existence. Inutile de lui parler de privation, et surtout pas les bons petits plats.

gustave-moreau-europa-enlevee-par-zeus-en-taureau-blanc

Gustave Moreau – Europa enlevée par Zeus métamorphosé en Taureau blanc

Toutefois, Madame Taureau peut incarner différents personnages. C’est aussi bien la « servante au grand cœur » que la call-girl qui veut mettre de l’argent de côté pour ensuite fonder un foyer respectable. Madame Taureau représente la compagne solide, infatigable et dévouée ; la femme de tête, mais aussi l’artiste, l’architecte ou la fleuriste. Sa seule faiblesse : elle ne peut se passer d’un homme. En effet, si elle ne peut lire dans le regard d’un homme le désir ou la passion, elle se sentira comme mutilée. Pourtant, avec l’âge, Madame Taureau deviendra une matrone paisible, aimant à évoquer dans un grand rire de gorge, ses splendeurs passées et les passions qu’elle a suscitées, du temps où elle était belle.

le-taureau

Amoureuse, Madame Taureau est jalouse et possessive, tolérant très mal les « coups de canif » qu’elle se pardonnerait pourtant assez bien à elle-même. Elle n’envisage pourtant pas volontiers le divorce, tenant passionnément à ce qu’elle a construit : foyer, maison comme habitudes.

Cependant, grâce à l’heureuse influence de Vénus sur le signe, Madame Taureau est quant même la mieux armée pour réaliser une union harmonieuse, stable et confortable. 

coeur-de-taureau 

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LE ZODIAQUE AMOUREUX… MONSIEUR TAUREAU ET L’AMOUR

(14 - LE ZODIAQUE AMOUREUX) par sylvietribut le 26-05-2011

Monsieur Taureau aime la vie et de ce fait il aime l’amour, son signe n’est-il pas gouverné par Vénus ? Aussi, Monsieur Taureau est sensuel et, sexuellement, puissant, animé de désirs charnels, impérieux mais sains. Ce n’est pas un dilettante de l’amour. Pour lui les rapports sexuels sont une nécessité aussi importante que la nourriture, comme une loi de la nature à laquelle on doit se soumettre. A sa partenaire il offre tout le plaisir dont il croit percevoir l’attente et il joue d’elle comme d’un violoncelle, avec ferveur, efficacité et gratitude.  

picasso-le-minotaure

Picasso – La femme et le Minotaure

Dans sa jeunesse, Monsieur Taureau a sans doute papillonné un peu, avec avidité et une curiosité insatiables. Mais le jour où il décide de construire, de fonder un foyer, alors là il ne s’agit plus de plaisanter. Sa compagne et les enfants qu’ils auront ensemble seront sacrés à ses yeux. Aussi, Monsieur Taureau va-t-il faire son choix avec attention, sans précipitation, mais en pesant savamment avantages et inconvénients et seulement après il prendra sa décision, au point que s’il rencontre des obstacles, il les renversera un à un.

Il se donne vraiment du mal pour mériter son bonheur et entend être payé de retour. De plus, Monsieur Taureau est très possessif et une fois qu’on s’est donné à lui, il considère qu’on lui appartient exclusivement et pour toujours. Inutile de dire qu’on lui doit une fidélité absolue. Si l’heureuse élue a eu un « passé », elle n’aura jamais trop intérêt de l’évoquer devant lui… quoi qu’il se dise tolérant et libéré…

amoureux-de-peynet-taureau 

Le Taureau des Amoureux de Peynet

Par ailleurs, Monsieur Taureau se montre possessif dans tous les sens du terme au point que l’argent, l’acquisition de la fortune, la recherche du confort et de la sécurité sont ses principales préoccupations. Il est d’ailleurs économe et gère son avoir avec prudence. Et c’est aussi pourquoi Monsieur Taureau cherchera instinctivement à se lier avec une partenaire qui lui apportera une dot ou un compte en banque bien garni, ou tout au moins dont l’état est en rapport avec le sien. Pourtant, il ne faut pas le percevoir comme avare, il est trop jouisseur pour cela et entend bien profiter de tous les plaisirs de l’existence, ceux du sexe comme ceux de la table.

le-taureau

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LE ZODIAQUE AMOUREUX… MADAME BELIER ET L’AMOUR

(14 - LE ZODIAQUE AMOUREUX) par sylvietribut le 26-05-2011

Aussi passionnée que Monsieur Bélier, mais capable de sentiments plus profonds, plus durables, Madame Bélier peut se vouer totalement à son objet d’amour et finir par vivre uniquement à travers lui… Une passion qui la consume toute entière. 

femme-belier

Mais avant d’en arriver là, c’est une allumeuse qui joue avec le feu. Pourtant elle pourrait avoir moins d’amants qu’on ne lui en prête tant elle est dans l’absolu. Séduire, avoir quelques soupirants à ses basques, juste pour le plaisir de la conquête et se prouver qu’elle est irrésistible, et sa victoire s’arrête là.

Certaines femmes Bélier, très libérées, décident un jour d’en finir avec leur esclavage affectif. Elles mènent alors leur vie comme un homme, devenant l’amazone qui drague le soir quand la solitude se fait pesante, menant une vie d’homme jusque dans la carrière, au point que certaines se réaliseront mieux dans l’homosexualité. Car il faut bien dire que Madame Bélier a un tempérament amoureux de type « masculin ». Elle aussi part à la conquête, à moins qu’elle ne soit attirée par des êtres forts qu’elle pourra admirer à loisir et qui, éventuellement, lui tiendront tête. Madame Bélier déteste les mous, les lents, les indécis, les larmoyants qui se laissent dominer. Pour elle, il lui faut un homme, un vrai, ferme, alerte, adroit, rapide, débrouillard, pouvant partager ses enthousiasmes et encourager ses initiatives. Gare à celui qui la craindrait, elle se montrerait alors tyrannique et méprisante.

Pourtant, mieux vaut que Madame Bélier n’épouse pas Monsieur Bélier, car la vie risque d’être mouvementée et incertaine. De plus les occasions de bagarre, de scènes violentes ponctuées de paroles agressives et même de voies de faits risquent de se multiplier. Pour finir, chacun s’en va dans un grand claquement de portes, non sans avoir passé leur colère sur des objets devenus exutoires.  

glyphe-du-belier

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LE ZODIAQUE AMOUREUX… MONSIEUR BELIER ET L’AMOUR

(14 - LE ZODIAQUE AMOUREUX) par sylvietribut le 26-05-2011

Pour lui c’est le coup de foudre assuré et ensuite tout doit aller très vite… A peine rencontrée, la nouvelle conquête est associée aux projets en cours. Mais la passion consommée… reste un petit tas de cendres tout aussi vite refroidies. Mais si Monsieur Bélier est plaqué, ce qui arrive, il ne décolère plus jusqu’au prochain coup de foudre. Ce pourrait être un abonné des sites de rencontres.  

belier-3

Monsieur Bélier se marie souvent jeune et de nombreuses fois, et c’est toujours la même histoire… chaque nouvelle union lui donne un nouvel enfant qu’il adore comme les précédents.

Sachant entourer son amoureuse du moment, celle-ci se sent forcément aimée. Au début le tourbillon dans lequel il l’entraîne l’éblouit. Mais très vite, si elle n’a pas le même tonus, elle s’épuise car Monsieur Bélier a tendance à tout décider à sa place, en tout et pour tout. Elle s’en tire en le filoutant puisque s’opposer à lui serait sûrement la guerre dont il sortira toujours vainqueur.

Sexuellement, bien qu’amoureux passionné, ses performances de type hussard sur le départ à la parade risque de paraître bien rapides à sa partenaire. Toutes les femmes ne sont pas forcément sensibles à ce style, certes éminemment viril.

L’influence de Mars sur le signe incline Monsieur Bélier à la jalousie, mais les accès de celle-ci sont sporadiques, d’autant qu’il a vite fait d’aller se consoler ailleurs. 

le-balier-de-peynet

Le Bélier des Amoureux de Peynet

D’autant que Monsieur Bélier est un conquérant-né. En effet, il n’aura de cesse dans sa poursuite amoureuse de voir la dame dont il convoite la possession céder. Mais qu’elle résiste, et le voilà désemparé, malheureux, capable d’envisager des solutions de force. Toutefois, il faut bien reconnaître que pour lui la chasse est constante. D’ailleurs, il pourrait faire sienne la célèbre phrase : « Ce qui compte ce n’est pas la prise, c’est la chasse ».

belier

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

MERCURE SELON MARC EDMUND JONES (*)

(5.3.3 - MERCURE) par sylvietribut le 25-05-2011

Le symbole de Mercure représente le croissant de l’âme placé en forme de coupe sur le cercle de l’esprit, qui est à son tour sur la croix de la matière. Il indique comment la suprématie des idées sur les choses matérielles est rendue personnelle. Il décrit l’utilisation constante de ce qui est achevé, ou qui prend son sens sous l’influence de Vénus ; autrement dit, il exprime la conscience des divers facteurs de l’expérience et leur ordonnancement, ou le symbole de la mentalité.  

glyphe-de-mercure

La position de Mercure dans la carte du ciel révèle le type de pensée ou d’esprit tout à fait distinct du moteur et de la détermination de la volonté, ou montrer comment l’individu appréhende son environnement.

La fonction de Mercure

L’étroite et constante proximité du Soleil et de Mercure dans le ciel est le véritable fondement de la fonction de Mercure en astrologie. Cela nous suggère la façon dont le débutant pourra se faire une idée concrète de la nature de cette planète. Des deux, le Soleil est l’élément central, exactement comme la « volonté » chez l’homme. Mercure en revanche, voit constamment changer sa relation avec le Soleil. Tantôt il passe rapidement devant lui, tantôt il se couche derrière lui. De même chez l’homme, la « pensée » devant les événements ou les problèmes, ou bien la réflexion vient après. L’activité « mentale » ressemble à un enfant qui se promène avec son père : tantôt il s’éloigne en courant pour examiner ceci ou cela, puis retourne vers son père chercher quelque encouragement, tantôt il traîne le pas pour contempler quelque objet fascinant, jusqu’à ce qu’il lui soit nécessaire de se dépêcher pour rattraper son père.

La seule différence réelle entre telle ou telle façon de penser tient au fait que certains individus ont tendance à se projeter dans l’avenir, à anticiper sur les événements, alors que d’autres tendent, au contraire, à se pencher sur le passé et à en retracer le cours. Une distinction supplémentaire s’établit ensuite entre ceux qui poussent cette attitude à un degré extrême et ceux qui restent relativement proches de l’équilibre central de la volonté. Mercure permet de distinguer quatre types de « mentalité ». Leur identification parmi les douze personnages qui nous ont servi d’exemples donnera au débutant une excellente illustration de la fonction de cette planète. Pour rétablir les différentes positions de Mercure par rapport au Soleil, les anciens astrologues utilisaient davantage sa course en sens horaire, suivant le sens des aiguilles d’une montre, que son mouvement dans le sens zodiacal, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Ainsi Mercure, étoile du matin, se lève avant le Soleil mais, étoile du soir, elle est derrière le Soleil. Cette forme d’expression est trop bien établie en pratique pour être changée.

Lorsque Mercure est placé « devant » le Soleil et s’en éloigne en suivant le sens des aiguilles d’une montre, le natif a l’esprit « vif ». Si Mercure précède le Soleil de plus de 14°, soit une distance supérieure à la moitié de la distance possible, le sujet a non seulement l’esprit vif mais débridé. Ainsi, comme l’enfant qui se trouve suffisamment éloigné de son père, le sujet se sent totalement libre de tout explorer et de tout faire à sa manière.

Pour exemple : Les thèmes de la Reine Victoria, Catherine Middleton.

theme-de-la-reine-victoria1

Thème Astral de la Reine Victoria

Lorsque Mercure précède le Soleil de moins de 14° l’esprit est passionné mais il est aussi plus contrôlé, plus timoré.

Pour exemple : Eva Joly, Ségolène Royal, Le thème de Martin Luther. Dans sa lutte spirituelle, Luther était à des lieues en avance sur son temps et pourtant il cherchait dans la tradition de l’Eglise un appui pour ses idées. Luther visait à réformer les pratiques condamnables de l’Eglise, mais ne songeait nullement à en créer une nouvelle, le saut dans l’inconnu lui répugnait.

Lorsque Mercure se lève derrière le Soleil et s’en trouve éloigné de plus de 14° en suivant le sens des aiguilles d’une montre, l’intellect est plutôt réfléchi que passionné, mais l’esprit est également débridé quand l’éloignement est extrême.

Pour exemple : Michèle Obama, François Mitterand

Le quatrième type indiqué par Mercure lorsqu’il se lève derrière le Soleil à moins de 14°, correspond à un esprit circonspect, sûr de lui.

Pour exemple : Barack Obama, le Prince William,

theme-astral-de-barack-obama

Thème Astral de Barack Obama

(*) Marc Edmund Jones fut un grand astrologue américain, né en 1888 et décédé en 1980.

mercure-villa-madicis-a-rome 

Mercure devant la Villa Médicis à Rome

Bibliographie

Apprendre l’Astrologie – Marc Edmund Jones – Editions Vernal/Philippe Lebaud

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

UNE PREDICTION REUSSIE

(6.4 - L'Astrologie dans l'Histoire) par sylvietribut le 19-05-2011

A la Renaissance, deux astrologues Nostradamus et Gauricus prédirent la mort d’Henri II

En 1555, le Roi de France Henri II avait alors 37 ans. Il fut informer par un astrologue qu’il devrait faire attention « d’une mort par une lésion à la tête durant un combat individuel qui aurait lieu dans une enceinte fermée, durant l’été de sa quarantième année ». L’astrologue en question était un des sages les plus connus à l’époque, un Italien nommé Luca Gaurica, qu’il avait latinisé en Gauricus. Ce Gauricus publia une grande œuvre en trois volumes sur les principes de l’astrologie, appelé Opera Omnia que l’on peut lire encore au British Library. Il faut juste connaître le latin car cette œuvre ne fut jamais traduite. Cette « Opera Omnia » parle non seulement de l’élaboration et de l’interprétation des cartes natales, mais traite également d’astrologie judiciaire qu’on appelle « astrologie horaire » et même d’astrologie politique ou astrologie mondiale. 

henri-ii-de-france 

Henri II Roi de France

 

Dans les différents exemples que Gauricus propose, il y a le thème du Roi Henri II de France. Il prédit d’ailleurs habilement les crises et les morts de nombreux gouverneurs et nobles de son époque, dont la déroute du Roi François 1er lors de la bataille de Pavia, en Italie, et le décès du Duc de Bourbon devant les murs de Rome, durant son pillage en 1527. De ce fait, son avertissement au Roi de France fut considéré avec attention. 

L’astrologie de l’époque, exception faite des disciples de Ficin, était plus prédictive que caractérologique et, même si l’Eglise la répudiait nominalement, elle était respectée dans toutes les cours d’Europe. En fait, de grands princes de l’Eglise étaient eux-mêmes astrologues. L’Astrologue laissait l’ultime responsabilité des bénéfices et des catastrophes humaines dans le grand giron des Moires, c’est-à-dire le destin. Gauricus ne travaillait pas avec la magie « naturelle » de Ficin et s’il prophétisait que le Roi Henri II allait mourir, il devait mourir, même si la prédiction s’exprimait, en accord avec l’étiquette, comme un « avertissement ». Le Roi Henri, lui-même, ne pensa pas du tout à remettre en question la prédiction sinon qu’il répliqua qu’il préférait mourir de mort honorable dans un combat ouvert que d’une autre façon peut-être plus ignoble. Le Roi Henri II était natif du Bélier, ce qui peut expliquer son courage, mais également sa réponse téméraire.

nostradamus-dans-une-carte-du-ciel  

Nostradamus

 

Un autre astrologue, contemporain de Gauricus, avait auparavant émis un « avertissement » sur la mort du Roi Henri II. C’était Michel de Nostredame, resté dans l’Histoire sous le nom de Nostradamus. On trouve en effet dans sa monumentale œuvre prophétique sur le destin du monde, les Centuries publiées en 1555, les vers suivants :

Le Lyon Jeune le vieux surmontera,                                                                                                                              

En champ bellique par singulier duel.                                                                                                               

Dans cage d’or les yeux li crèvera                                                                                                                              

Deux classes une puis mourir mort cruelle ». 

Ce qui signifie approximativement : « Le jeune Lion vaincra le vieux dans un champ de tournoi dans une bataille singulière. Ses yeux seront pénétrés à travers la cage d’or. Il y aura deux blessures dont une lui causera une mort cruelle ».

Le Roi Henri II était connu pour porter un heaume doré, ce que Nostradamus évoque quand il parle de « cage d’or ».

Or, que se passa-t-il exactement ? Au cours de l’été 1559, le 30 juin 1559 exactement,  la fille d’Henri II épousait Philippe II d’Espagne, et Marguerite sœur d’Henri II épousait le duc de Savoie. Une partie des festivités de ce double mariage incluait des joutes. Henri II devait s’opposer à Gabriel de Lorges, comte de Montgomery, capitaine de sa Garde écossaise. Malheureusement, le Roi ne parvint pas à désarçonner son adversaire. Il fit alors une seconde tentative. La lance de Montgomery se brisa au moment où les deux jouteurs se heurtèrent et un éclat pénétra dans le casque d’Henri II, perça son crâne au-dessus de l’œil droit et atteignit son cerveau. Henri s’effondra et mourut dix jours plus tard, le 10 juillet 1559, dans d’atroces souffrances, malgré les soins des médecins et chirurgiens royaux, dont Ambroise Paré. Notez que bien des Bélier quand ils sont blessés, le sont souvent à la tête.

tournoi-de-la-mort-dhenri-ii-de-france1  

Ce tournoi eut lieu à l’hôtel des Tournelles, à Paris, à l’emplacement de l’actuelle Place des Vosges. 

Cette prophétie, bien que ne mentionnant pas le roi par son nom, apparaît la même année que celle où Gauricus fit sa prédiction et elle fut immédiatement reconnaissable, non seulement par le casque doré que le Roi utilisait dans les joutes mais aussi par le lion doré de son blason. Ce deuxième avertissement astrologique fut pris aussi avec grand sérieux alors que commençaient les préparatifs pour introniser le nouveau monarque. Les astrologues et les voyants par la grâce de Dieu, ou du diable, rien n’est jamais clair à ce sujet, pouvaient connaître les secrets du destin et prévoir ce qui était écrit.

Les concordances sont troublantes entre les deux prédictions et ce qui s’est réellement passé. Car on sait avec précision que lors du tournoi de joutes des festivités organisées en l’honneur des mariages, la lance de l’adversaire se brisa fortuitement durant le combat alors que le roi avait oublié de fermer la visière de son heaume. Les éclats traversèrent la visière du heaume, pénétrèrent dans les deux yeux du roi et attinrent ainsi le cerveau. Le roi connut une longue agonie de dix jours particulièrement cruelle et douloureuse. Tout le monde pleura la mort du Roi, mais on loua l’exactitude des prévisions de Gauricus et de Nostradamus et on se prépara pour introniser le nouveau roi.

lastrologue-gauricus

L’Astrologue Gauricus

En ce début du XXIe siècle, il est difficile de comprendre l’acceptation passive des prédictions et du destin dont était imprégnée l’astrologie du XVIe siècle. L’astrologue d’aujourd’hui aura plutôt à cœur de démontrer à son client que l’interprétation du thème natal est « potentielle ». Malgré tout, il lui est aussi difficile de le justifier comme auraient pu le faire, avec des prédictions similaires, des astrologues de la Renaissance. Au XXIe siècle, il est très utile de considérer le thème d’un point de vue psychologique parce que nous vivons dans un monde psychologique et notre unique espoir de salut peut être la compréhension de soi, bien qu’il y ait à peine 100 ans, il paraissait possible de prédire avec exactitude l’amplitude de la vie d’un homme et la manière dont il allait mourir.

Pour ceux qui sont quelque peu initiés, voici le thème d’Henri II calculé par Gauricus et celui sorti tout droit d’un ordinateur : 31 mars 1519, à 10 h 28 A.M. à Saint-Germain-en-Laye.

Thème calculé par Gauricus :

Ascendant :   25° Taureau                           Soleil :       19°25 Bélier
Maison II :   17° Gémeaux                           
Lune :        27°35 Bélier
Maison III :  2° Cancer                             Mercure :    24°14 Poissons�
Maison IV :  17° Cancer                             Vénus :        23°13 Bélier
Maison V :    13° Lion                                Mars :         10°10 Cancer
Maison VI :   6° Balance                            Jupiter :     15°02 Balance
                                                              Saturne:     21°37 Capricorne
                                                             Nœud Nord : 2°13 Gémeaux
 

Thème calculé par l’ordinateur 

Ascendant :   20°31 Cancer                         Soleil :       19°21 Bélier
Maison II :    7°15 Lion                             Lune :         01°04 Taureau    �
Maison III : 27°28 Lion                           Mercure :     21°55 Poissons�
Maison IV :  24°24 Vierge                        Vénus :         22°47 Bélier
Maison V :    01°44 Scorpion                     Mars :          12°14 Cancer        �
Maison VI :  14°44 Sagittaire                   Jupiter :      16°35 Balance
                                                             Saturne :     21°44 Capricorne
                                                             Uranus :      11°57 Taureau
                                                             Neptune :    27°49 Verseau
                                                             Pluton :       08°01 Capricorne
                                                             Nœud Nord 02°54 Gémeaux

theme-dhenri-ii-de-france 

Le thème d’Henri II figure dans le Traité d’Astrologie d’André Barbault. Il est calculé pour 7 heures, soit un Ascendant à 0° Gémeaux, et une Lune à 28° Bélier… Cependant, qui a raison ???

Quand nous comparons les deux thèmes, il est tout de suite évident que les astrologues du XVIe siècle n’étaient en rien stupides dans leurs calculs bien qu’ils commettaient quelques erreurs compréhensibles par manque d’instruments scientifiques. Bien que l’Ascendant et la cuspide des Maisons soient quelque peu déviés dans la version de Gauricus, la position des planètes est très précise, avec un écart maximum d’un à deux degrés. On n’est pas sûr du système des Maisons utilisé par Gauricus puisqu’il donnait ses propres tables dans Opera Omnia bien que ce soit probablement le système de Porfirus, le plus populaire en son temps, ou le sien. La Lune est l’unique planète qui fut mal calculée (de 4 degrés) dans son thème tandis que la position du Caput Draconis ou Nœud Nord est exacte. Gauricus, bien entendu, ne connaissait ni Uranus, ni Neptune ou même Pluton. Il basait ses prédictions sur les sept corps célestes connus, les nœuds et la Part de Fortune, les Parts arabes étaient alors à la mode. Et, dans la version de Gauricus cette Part de Fortune était en conjonction exacte avec l’Ascendant. Ses sources sont Ptolémée, la littérature arabe sur les étoiles fixes et les parts fixes, ainsi que le Mathesis de Julius Firmicus Maternus.

L’œuvre de Firmicus fut éditée pour la première fois à Venise en 1497, durant la jeunesse de Gauricus. Il consacra de nombreuses pages à répondre aux détracteurs de l’astrologie et à ceux qui réfutent l’idée de destin. Firmicus, et plus tard Gauricus, croyaient que les astrologues étaient les messagers du destin et il dédia une partie de son Mathesis aux responsabilités qu’impliquait un rôle si délicat.

chevalier-en-tournoi

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS LE BESTIAIRE DU TAUREAU… L’OURS

(09 - LES ANIMAUX DU ZODIAQUE) par sylvietribut le 15-05-2011

Dans le monde celtique, l’ours était l’emblème ou le symbole de la classe guerrière, s’opposant systématiquement au sanglier qui était le symbole de la classe sacerdotale. Dans le conte gallois de Kulhwch et Olwen, Arthur chasse le Twrch Trwyth et ses petits. Or, cet animal est un sanglier blanc et la lutte, qui dure longtemps, à savoir neuf jours et neuf nuits, exprime la querelle du Sacerdoce et de l’Empire.

ours_brun_allaitant

En Gaule, la déesse Artio, déesse qui semble avoir également été très vénérée par le peuple des Helvètes, et à Berne, toujours associée à l’ours, marque symboliquement le caractère féminin de la classe guerrière. On peut noter aussi que les Gallois nomment « cerbyd Arthur », le « char d’Arthur », les constellations à symbolisme polaire de la Grande et de la Petite Ourse.

Artio nous est connue par des inscriptions et une statuette de bronze datant du IIe siècle, mises au jour à Muri, dans la région de Berne, d’où le nom : Artio de Muri. La statuette est haute de 15,6 cm et longue de 19 cm. Elle représente un ours, peut-être une femelle, sur ses quatre pattes, tête relevée et gueule entrouverte, laissant apparaître deux canines. Un petit arbre portant deux branches, une feuille et des fruits est planté derrière l’ours, tandis qu’une femme assise dans une chaise fait face à l’ours. Cette femme, représentant la déesse romaine « Abondance », est un ajout ultérieur. La sculpture repose sur un large socle rectangulaire, en bronze lui aussi, portant l’inscription suivante : « Deae Artioni/Licinia Sabinilla », ce qui signifie « A la déesse Artio, ou Artioni/de la part de Licinia Sabinilla ».

  artio-muri                                

La déesse Artio, l’ours, et la Déesse de l’Abondance

« Artio » signifie « ours » en langue gauloise, animal emblématique de la royauté chez les Celtes. On retrouve la même racine dans d’autres langues celtiques : « art » en ancien irlandais, « arth » en gallois, « arz » en breton. C’est de cette racine que provient le nom du Roi Arthur.

Et puis, à Berne, l’ours est symboliquement et même physiquement très présent. Attesté dans un sceau, dès 1224, sa présence est probablement née de la proximité entre « Bär » qui signifie « ours » en allemand, et « Bern ». Diverses légendes circulent pour l’expliquer : l’une voudrait que Bertold V de Zähringen ait vaincu un ours à mains nues et fondé la ville en hommage, mais la présence de cultes liés à l’ours dans cette région est très ancienne. On retrouve l’ours aussi bien dans les armoiries que dans les boutiques de souvenirs ou dans le carnaval de Berne ou bien encore avec la célèbre fosse aux ours qui existe depuis le XVe siècle et où des ours sont présents depuis toujours. Par extension, l’ours est devenu un symbole du canton de Berne, voire de la Suisse entière. 

les-ours-de-berne

Les Ours de Berne – Suisse

Toutefois, l’ours est aussi le symbole de Berlin et se retrouve sur toutes sortes d’objets d’art. Il fut très utilisé par la propagande nazie mais n’a jamais eu de rôle comparable à celui de l’ours de Berne. La capitale allemande décerne chaque année « l’ours d’or du meilleur film » qui est la plus prestigieuse récompense décernée lors du Festival de Berlin, organisé depuis 1951.

lours-de-madridL’ours est également un des symboles de la capitale espagnole Madrid.

Chez les Celtes, l’ours s’opposait donc, ou s’associait, au sanglier, comme le pouvoir temporel à l’autorité spirituelle. L’ours, relativement yin par rapport au sanglier yang, explique qu’il se soit fréquemment agi, en fait, d’un féminin. A l’autre extrémité du monde, l’ours est l’ancêtre des Aïnu du Japon. Les Aïnu, pleuplades anciennes vivant au Nord du Japon dans l’ïle d’Hokkaïdo, pensent que l’ours est une divinité des montagnes, suprême entre toutes. La fête de l’Ours a lieu en décembre chez eux. A ce moment-là, la divinité viendrait sur terre et serait accueillie par les humains. Leur laissant divers cadeaux, elle retournerait ensuite au monde divin.

A l’opposé, l’ours est en Chine un symbole masculin, annonciateur de la naissance des garçons, expression du yang. Il est en rapport avec la montagne, qui est son habitat, et s’oppose au serpent, yin correspondant à l’Eau. Yu-le-Grand, l’organisateur du monde, prenait dans l’exercice de ses fonctions, la forme d’un ours.

Quant à l’ésotérisme islamique, il fait de l’ours un animal vil et répugnant !

En Sibérie et en Alaska, l’ours est assimilé à la Lune puisqu’il disparaît avec l’hiver et réapparaît au printemps. Ce qui montre également ses liens avec le cycle végétal, lui aussi régi par la Lune. Ailleurs encore, il est considéré comme l’ancêtre de l’espèce humaine « car l’homme, qui a une vie semblable à celle de la lune, n’a pu être créé que de la substance même ou par la magie de cet astre des réalités vivantes ».

Les Algonquins du Canada appellent l’ours « Grand-Père ». De cette dernière croyance provient vraisemblablement le mythe, très répandu, des femmes enlevées par des ours et vivant maritalement avec leur ravisseur. Pour de nombreuses populations de Sibérie, mais aussi chez les Giliaks, Tlingits, Tongas et Haïdas, l’ours est présent aux cérémonies d’initiation, de même qu’il jouait un rôle essentiel dans les cérémonies du paléolithique. Chez les Indiens Pomo de Californie du Sud, les candidats sont initiés par l’ours grizzly qui les tue et creuse, avec ses griffes, un trou dans leur dos.

Dans la Chine archaïque, dans une inscription de l’époque Chang et dans une autre du commencement de la dynastie Tcheou, certains croient avoir discerné un chamant danseur à masque et à peau d’ours.

ours-dans-sa-caverne

En Europe, le souffle mystérieux de l’ours émane des cavernes. Il est donc une expression de l’obscurité, des ténèbres : en alchimie, il correspond à la noirceur du premier état de la matière. L’obscurité et l’invisible, étant liés à l’interdit, cela renforce sa fonction d’initiateur.

artemise-hellenique

Artémis hellénique

Dans la mythologie grecque, l’ours accompagne Artémis, divinité lunaire aux rites cruels. Il est souvent la forme dont se revêt la déesse dans ses apparitions. L’animal lunaire incarne une des deux faces de la dialectique liée au mythe lunaire : il peut être monstre ou victime, sacrificateur ou sacrifié. En ce sens, l’ours s’oppose au lièvre. Il représente typiquement l’aspect monstrueux, cruel, sacrificateur de ce mythe. D’où l’interprétation qu’en fait la psychanalyse, avec Jung.

Comme toute hiérophanie lunaire, il est en rapport avec l’instinct. Etant donné sa force, Jung le considère comme symbole de l’aspect dangereux de l’inconscient. Comme tous les grands fauves, l’ours fait partie des symboles de l’inconscient chthonien : lunaire et donc nocturne, il relève des paysages internes de la terre-mère. Il est donc très explicable que plusieurs peuples altaïques le considèrent comme leur ancêtre. Sternberg mentionne «  qu’il existe dans la vallée de l’Amour plusieurs tribus qui dérivent leur origine d’un tigre ou d’un ours, parce que leur ancêtre aurait eu en songe des relations sexuelles avec ces fauves ». Il existait d’ailleurs, il y a peu de temps encore, des cimetières d’ours en Sibérie.

Selon le Dictionnaire des Rêves, les ours apparaissent fréquemment dans les rêves et peuvent évoquer le froid, tel l’ours polaire, impliquant une souffrance comme la solitude. L’ours est également associé aux pulsions sauvages et à l’anima. Au contraire, l’ourse évoquerait la mère, la possessivité, la tendresse exacerbée et l’ourson le désir d’être choyé et câliné. Les rêves d’ours symboliseraient la part naturelle et pure de l’individu et constituent un archétype, celui de la sagesse et de la force des instincts primordiaux.

Dans le registre de l’alchimie aussi, l’ours correspond aux instincts et aux phases initiales de l’évolution. Sa couleur est le noir de la matière première. Puissant, violent, dangereux, incontrôlé, comme une force primitive, il a été traditionnellement l’emblème de la cruauté, de la sauvagerie, de la brutalité. Mais, et c’est l’autre aspect du symbole qui apparaît aussi, l’ours peut être dans une certaine mesure apprivoisé : il danse, il jongle. On peut l’attirer avec le miel dont il est friand. Quel contraste entre la légèreté de l’abeille dont il aime le suc, celle de la danseuse, dont il imite le pas, et sa lourdeur native. Il symboliserait en somme les forces élémentaires susceptibles d’évolution progressive, mais capables aussi de redoutables agression.

wenceslas_hollar-lours-et-le-miel

Ours dans le rucher à la recherche de miel – Gravure de Wenceslas Hollar

Comme on l’a vu, l’ours est le représentant de la caste guerrière face à la caste sacerdotale, et de ce fait il était parfois représenté sous son aspect féminin : c’est le cas dans le mythe d’Atalante, nourrie par une ourse et chassant le sanglier de Calydon. C’est aussi le cas des deux constellations polaires que nous connaissons. La Grande Ourse fut autrefois représentée par le sanglier ; le transfert à l’ourse est le signe de la défaite du sanglier, c’est-à-dire la prééminence du pouvoir temporel.

Dans la tradition hindoue, la Grande Ourse est la demeure des sept Rishi, symboles de la sagesse et de la tradition primordiale. La constellation est donc à la fois un séjour des Immortels et le centre, l’arche où se conserve la connaissance traditionnelle. En Chine toujours, la Grande Ourse avait été la Balance, puis le Boisseau. Tournant autour du centre du ciel, le Boisseau indique successivement par son manche les quatre divisions du jour et les quatre saisons de l’année. Il sépare aussi les quatre saisons et équilibre les cinq éléments ; il fait évoluer les divisions du temps et les degrés de l’espace. Enfin, l’étoile Polaire fut à l’origine une étoile de la Grande Ourse.

constellation-de-la-grande-ourse-hevelius

Constellation de la Grande Ourse – Gravure d’Hevelius

Les sept étoiles de la Grande Ourse correspondent aux sept Recteurs qui évoquent, certes, les sept Rishi, mais aussi aux sept ouvertures du corps et aux sept ouvertures du cœur. Ainsi, le cœur, centre du microcosme humain, en est-il considéré comme la Grande Ourse. Le Seigneur T’ai-yi tient dans sa main gauche « le manche des sept étoiles du Boisseau, dans sa main droite le premier filet de la constellation boréale, c’est-à-dire l’étoile polaire », ce qu’on peut rapprocher de l’Apocalypse : « Le Christ du Nouvel Avènement tient dans sa main droite sept étoiles ».

Dans les légendes celtiques, la Grande Ourse se nommait Le Chariot d’Arthur.

Pourquoi associer l’Ours au signe du Taureau ? Comme on le sait, ce signe est le domicile de Vénus, mais également le lieu d’exaltation de la Lune que l’Ours symbolise. Par ailleurs, l’animal présente des caractéristiques du signe à travers la gourmandise et son goût du sucré, puisque c’est avec du miel qu’on va le mieux l’attirer. Comme le Taureau il donne une impression de puissance, de force primitive, de lourdeur, pourtant comme lui il peut charger, attaquer.

ours-des-peintures-rupestres

L’Ours de la Grotte Chauvet

La plus ancienne trace connue d’association possible entre l’ours et la culture humaine figure dans la grotte du Regourdou, dans le Périgord, près de Lascaux, où l’on a retrouvé en 1965 une sépulture humaine datée de 80 000 ans avant notre ère et celle d’un ours brun sous une même dalle. Cette grotte fut alors définie par les Préhistoriens comme « un véritable sanctuaire permettant de résoudre le problème du culte de l’ours », et selon certaines thèses, cet animal aurait pu être le « premier dieu célébré par les hommes ». Au Paléolithique supérieur, soit environ 30 000 ans avant notre ère, les preuves d’une association symbolique de l’ours avec l’homme sont plus solides, entre autres la grotte Chauvet, en Ardèche, où des crânes d’ours probablement disposés volontairement de manière rituelle ont été retrouvées. La consommation de viande d’ours semble également avoir été courante.

L’ours figure dans l’art pariétal dès 35 000 ans avant notre ère et représente environ 2 % des dessins animaliers dans les grottes d’Europe occidentale. La grotte Chauvet contient plus de quinze représentations d’ours mais ces animaux ne sont présents que dans un dixième des 300 grottes paléolithiques connues en 2007, comme celle de Combarelles, de Montespan et des Trois-Frères, où est représenté un personnage thérianthrope avec des pattes antérieurs d’ours. Bien que les ours aient fait des cavernes leur habitat favori, elles n’ont vraisemblablement pas été habitées par les hommes qui en décorèrent les parois. Une célèbre statue d’argile, un temps la plus ancienne statue attestée, datant d’environ 15 000 ans avant aujourd’hui, représente un ours.

Cet animal possédait une symbolique particulière en Grèce antique au regard des preuves apportées par les textes de la mythologie : il n’était pas une divinité, mais l’attribut de certains dieux. La plus ancienne légende archétypale d’ours amateur de femmes serait celle de Pâris, nourri du lait d’une ourse, qui enlève ensuite Hélène et provoque la ruine de Troie. Un rituel est mentionné par Pausanias : les guerriers d’Arcadie revêtaient des peaux d’ours avant de partir en guerre contre Sparte.

Quant à Artémis, elle était parfois désignée comme la « déesse aux ours ». Elle pouvait en effet prendre l’apparence de cet animal et son nom dérive de la racine indo-européenne de l’ours. De plus, les prêtresses de ses temples, dont certains sont en lieu avec une légende d’ours, étaient parfois nommées « arktoi », c’est-à-dire « petites ourses ».

callisto

Callisto dans les bras de Zeus qu’elle prend pour Artémis dont le croissant de lune orne le front

Il existe plusieurs variantes de l’histoire de la nymphe des bois Callisto, ce qui signifie en grec « la plus belle ». Elle avait fait vœu de chasteté sous la protection d’Artémis. Or, un jour Zeus/Jupiter vit Callisto et tomba sous son charme. Il n’eût plus qu’une idée, la séduire et en profiter. Il décida alors de se transformer en Artémis pour tromper la vigilance de Callisto, l’approcher et la séduire. Le stratagème fonctionna parfaitement et quand Callisto ne pût plus lui échapper, il se révéla à elle. Le malheur voulut pour Callisto qu’elle tomba immédiatement enceinte. Pour ne pas être chassé du cortège d’Artémis, la belle nymphe voulut cacher sa grossesse à sa maîtresse, mais celle-ci découvrit son état au cours d’un bain qu’elle prit avec ses suivantes. Le mythe raconte encore que, bien que folle de rage, Artémis ne tua pas Callisto et se contenta de la chasser. Callisto accoucha seule d’un enfant, Arcas, bâtard de Zeus/Jupiter. En apprenant cette nouvelle incartade de son auguste époux, Héra l’épouse jalouse de Zeus, transforma alors la belle nymphe en terrible ourse. Cependant, une autre version de la légende affirme que Callisto reçut une flèche d’Artémis qui la changea en ourse et la délivra de son enfant, Arcas dont le nom fait de nouveau référence à l’ours. C’est sous cette forme qu’elle fut tuée involontairement par ce fils alors âgé de 15 ans qui ne la reconnut pas. La fin du mythe est cependant plus heureuse, elle nous assure que Zeus dans sa mansuétude eût pitié de Callisto et de son fils et qu’il les transforma en constellations : Callisto devint la Grande Ourse tandis qu’Arcas se transforma en Petite Ourse ou l’étoile Arcturus. Pourtant, selon les versions, ils furent tous deux punis par l’Océan qui les condamna à tourner autour du Pôle Nord sans jamais pouvoir se reposer, à moins que ce ne soit Héra qui continuait à exiger une punition.

atalante 

Atalante

Par ailleurs, il existe aussi une version ancienne de la légende d’Iphigénie, sauvée de la mort par une métamorphose, non pas en biche mais en ourse. Quant à l’héroïne Atalante, elle aurait été recueillie et nourrie par une ourse après sa naissance. Après son mariage avec Hippomène, le couple oublia de remercier Aphrodite/Vénus qui, selon la version la plus courante, les changea en lions.

Des cas de passions entre humains et ours sont également évoqués, ainsi Polyphonte eût-elle de son union avec un ours, Agrios et Orios, alors qu’une ourse enfanta Acrisios avec Céphale.

Dans la Bible même l’ours est présent. C’est David, berger, qui doit défendre ses brebis contre un ours et un lion, ou encore Elisée qui prononce une malédiction au nom de Yahvé contre deux enfants qui se moquent de lui. Aussitôt, une ourse sort des bois et les dévore. De manière générale, les apparitions de l’ours sont celles d’un animal dangereux et féroce.

ours-sous-un-pommier

La place de l’ours dans la Bible et la volonté de lutter contre les rituels et traditions païens qui célébraient les saisons, la nature, la position des astres, et les animaux expliquent pourquoi ils furent peu à peu remplacés au cours du Moyen Age par des fêtes chrétiennes célébrant les saints, le Christ ou la Vierge. Par exemple, le 11 novembre devint la fête de Saint Martin dans une grande partie de l’Europe de l’Ouest. De même, les mois d’hiver où l’ours était traditionnellement célébré furent associés à des « saints à l’ours ». Ainsi, le 2 février devint la Chandeleur, parfois nommée jusqu’au XVIIIe siècle « Chandelours » en souvenir de son origine.

allegories-animaux-des-7-pachas-capitaux-1463 

Allégorie Animaux et Sept Péchés Capitaux

La vénération des animaux allait à l’encontre des préceptes de la foi chrétienne médiévale, fortement imprégnée des écrits de Saint Augustin. Il prônait la supériorité de l’homme sur les animaux, considérés comme des êtres inférieurs et imparfaits. Ainsi, il dit dans son « Sermon sur Isaïe » que « l’ours, c’est le Diable ». Tous les rituels liés à une forme vénération de l’ours, ainsi que les déguisement souvent associés à des pratiques transgressives liées à la fertilité, furent interdits et sévèrement combattus par les autorités chrétiennes. Ainsi vers 852 une prescription aux évêques de la province de Reims de ne plus les tolérer, puis quelques années plus tard, il en alla de même dans la région de Laon. Les déguisements d’ours furent eux aussi interdits, de même qu’au IXe siècle les « jeux avec des ours », peut-être inspirés de ceux du cirque de la Rome antique.

                                                                                                          saint-seraphim-et-lours                                                                                                          

Saint Seraphim et l’ours

L’hagiographie abonde d’exemples où des saints apprivoisent des ours, tels Saint Blaise, Saint Colomban, Saint Seraphim et Saint Gall. Tous avaient pour fonction de lutter contre les cultes païens liés à l’ours. L’ours sauvage y dévore souvent la monture ou la bête de trait du saint. Ce dernier force alors l’ours à remplacer son animal, généralement un âne, une mule ou un bœuf, et à porter ses bagages ou tirer une charrue. Saint Eloi, saint Claude, saint Arige, saint Corbinien et saint Viance apprivoisèrent chacun un ours de cette façon. Saint Florent de Saumur parvint même à faire garder ses moutons par un ours, Saint Aventin de Larboust être une épine de la patte d’un ours et il existe de nombreuses histoires de saintes épargnées par un ours.

Toujours selon la légende, sainte Richarde bâtit l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul d’Andlau grâce à une ourse qui lui montra l’emplacement. Des fouilles archéologiques ont révélé les restes d’un ancien sanctuaire celtique probablement dédié à Artio dans les fondations de l’église.

lours-sur-les-armes-du-pape-benoit-xvi L’ours dompté de saint Corbinien figure sur les armes du Pape Benoît XVI.

La famille Orsini, en latin Ursinis et en français des Ursins, c’est-à-dire « des ours » a été l’une des familles princières les plus importantes de l’Italie médiévale et de la Renaissance. Les membres les plus célèbres de cette famille furent de papes : Célestin III, Nicolas III ou Benoît XIII ; elle donna aussi de nombreux condottieres et d’autres figures politiques ou religieuses d’importance.

pitigliano-toscane

                                    Pitigliano en Toscane

En surplomb des gorges de la Lente, la petite ville de Pitigliano est accrochée à une falaise de tuf. Le lacis de ses ruelles laisse deviner l’empreinte du passé : nécropoles étrusques taillées dans la roche, ruines romaines, maisons médiévales, églises baroques et sur une place, la petite statue d’un ours qui rappelle que la ville appartenait aux Orsini. Cette petite ville est également appelée la « petite Jérusalem » et l’on peut y retrouver les vestiges du ghetto juif et sa synagogue. Protégée par les Orsini, puis les Médicis, une communauté juive avait en effet trouvé refuse à Pitigliano au XVIe siècle. Aujourd’hui, la petite ville s’est tournée vers les vignobles qui, grâce à ses caves naturelles, ont fait sa réputation.

pitigliano-ours-des-orsini1 

L’Ours des Orsini à Pitigliano

Mais revenons aux rapports entre l’ours et l’Eglise. De nombreux théologiens s’inspirèrent de saint Augustin et même de Pline l’Ancien pour dresser un portrait diabolique du l’ours et le dévaloriser. Ainsi associé au diable, l’ours devint son animal favori ou l’une des ses formes. Dans l’iconographie chrétienne, le diable possède sous les pieds, le mufle et le pelage d’un ours, et prend la forme de l’animal dans les rêves des saints, des rois et des moines. L’apparence velue de l’ours et sa couleur brune devinrent un signe de bestialité diabolique, l’animal se vit chargé de péchés capitaux tels que la tromperie, la luxure, la goinfrerie, la colère, l’envie et la paresse. D’autres études arrivent à la même conclusion, il s’agissait d’une façon de mettre un terme aux survivances du culte de l’ours en Europe, tout comme la généralisation des montreurs d’ours, l’interdiction des « jeux » et l’hagiographie contribuèrent à y mettre fin.

Les légendes se firent l’écho de cette représentation. Ainsi la « Malebeste de Vendée » était réputée dévorer les troupeaux, ou bien la rumeur courut que toutes les jeunes filles du bourg d’Angles finirent sous ses crocs. Seul un homme d’Eglise parvint à la vaincre grâce à sa foi.

Ce sont principalement des clercs et des prélats qui, dès l’époque de Charlemagne, luttèrent impitoyablement contre les traditions du paganisme germanique et scandinave afin de convertir ces peuples au Christianisme. Toutes ces légendes cherchaient à provoquer l’effroi que pouvait inspirer la proximité entre l’ours et l’homme pour en justifier la chasse, alors que les populations visaient à s’approprier la force de l’animal. Les traditions liées à l’ours ont d’ailleurs perduré jusqu’aux environs de l’an 1000, période à laquelle l’ensemble des peuples qui pratiquaient le paganisme nordique furent christianisés.

Preuve de cette proximité, une légende saxonne rapportée par Guillaume d’Auvergne parle d’un ours d’une force prodigieuse qui enleva la femme d’un chevalier et l’amena jusqu’à la caverne où il hivernait chaque année. Il la viola pendant plusieurs années et trois enfants naquirent, jusqu’au jour où la femme fut délivrée par des charbonniers, retrouva son mari et éleva ses enfants qui devinrent tous les trois chevaliers, mais se distinguaient par une pilosité abondante et l’habitude d’incliner la tête sur la gauche, comme les ours. Ils furent nommés « Ursini », les fils de l’ours. Il s’agit d’un thème symbolique que l’on retrouve très fréquemment dans d’autres cultures et à toutes les époques.

Durant le haut Moyen Age, l’ours fut célébré dans une grande partie de l’Europe, en particulier le 11 novembre qui correspond à la fois à la date théorique du son début d’hivernation et à l’hivernage pour les paysans. Cette symbolisait « le passage du dehors au-dedans, de la vie à la mort » en relation avec le calendrier ; elle donnait lieu à des rites païens impliquant des déguisements, des danses et des jeux sexuels. De même, les 2 et 3 février étaient associés à la sortie de l’hivernation et les fêtes impliquaient des viols et rapts simulés. Ces festivités étaient particulièrement fréquente dans les Ardennes et le croissant alpin, deux régions où étaient vénérées les déesses celtes liées à l’ours, Arduinna et Artio. Une très ancienne légende, probablement issue d’un motif indo-européen, veut que l’ours expulse les âmes des morts qu’il porte dans son ventre en émettant un pet à son réveil de l’hivernation et, chevaucher un ours était censé guérir divers maux.

boucle-dor-et-les-trois-ours 

Boucles d’or et les Trois Ours

Comment ne pas évoquer aussi deux contes de Grimm : Boucle d’or et les Trois Ours et Neige-Blanche et Rose-Rouge. Le premier évoque la rencontre entre trois ours anthropomorphes et une petite fille, Boucle d’or. Un jour, en attendant que leur pudding refroidisse, les ours partent se promener. Bouche d’or découvre la maison vide, y entre par curiosité et se mêle aux affaires de la famille avant de s’assoupir dans le lit de l’ourson. De retour chez eux, les trois ours la réveillent et, selon les versions, la tuent ou l’effraient avant de la mettre en fuite.

blanche-neige-et-rose-rouge

Quant à Neige-Blanche et Rose-Rouge, le conte met en scène deux filles qui rencontrent un ours effrayant capable de parler et l’invitent ponctuellement dans leur logis. Il s’agit d’un prince maudit par un nain qui l’a condamné à errer dans les bois sous forme d’ours jusqu’à être libéré de son sort.

Par ailleurs, dans le langage courant, l’ours a donné naissance à une grande variété d’expressions. Ainsi, « Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ». Ce qui signifie « anticiper un succès incertain ». Ce proverbe a été popularisé par La Fontaine avec sa fable « L’Ours et les deux compagnons », mais se trouvait auparavant dans les proverbes populaires.

lours-et-les-deux-compagnons 

L’ours et les deux compagnons

Un proverbe polonais affirme : « Un ours grogne quand une branche lui tombe sur la tête, mais il se tait sous le poids d’un arbre ».

Et puis, il y a le célèbre « Etre un ours mal léché », qui signifie être bourru, désagréable. C’est une expression populaire datant du XVIIe siècle. Elle est employée pour désigner une personne faisant preuve d’un comportement social grossier, rustre, qui n’est ni poli, ni convenable, qui ne sait que peu de choses des usages du monde. Cependant, cette expression est sans doute associée au comportement de l’ours lui-même. En effet, l’animal est généralement solitaire et nos ancêtres pendaient que les oursons n’étant pas tout à fait formés à la naissance, leur mère devait donc les lécher pour qu’ils soient complètement achevés.

ourse-lachant-son-ourson-bestiaire-anglais-1200

L’ourse léchant son ourson – Bestiaire anglais – 1200

Rabelais disait déjà : « Ainsi que l’ourse, à force de lécher son petit, le met en perfection ». L’expression « mal léché » va donc signifier « mal élevé et sans éducation » et s’applique à une personne dont la « formation » aux règles de vie en société n’a pas été entièrement accomplie.

Au XVe siècle, mais surtout aux XVIe et XVIIe siècles, le « pavé de l’ours » ou « rendre un service d’ours » apparait fréquemment signifie « nuire à une personne en ayant eu l’intention de l’aider ». Cette expression provient d’un certain nombre de légendes où un ours, croyant bien faire, jette un pavé ou un objet lourd sur un homme afin de chasser un insecte ou autre bête parasite, et le tue sur le coup.

L’expression « Fort comme un ours » existe dans toutes les langues européennes et désigne les personnes possédant une grande force physique.

D’une personne qui éprouve une colère impuissante qu’elle se sent « comme un ours en cage ».

Dans l’argot des typographes, on appelait « ours » l’ouvrier pressier, peut-être par l’analogie de son mouvement avec le « lourd balancement de l’ours », par opposition à l’ouvrier compositeur appelé « le singe », qui disposait ses caractères avec des mouvements vifs. De nos jours, on appelle « ours » l’encadré où se trouvent les noms des collaborateurs d’un journal ou d’un magazine.

Pendant la Guerre du Vietnam, les pilotes américains de F 105 biplaces surnommaient « ours » leur opérateur de guerre électronique assis à la place arrière. Ils employaient l’expression « ours bien dressé » pour les désigner.

Quant à l’expression « Avoir ses ours » signifie « Avoir ses règles ». Cette locution ne s’applique qu’aux femmes non ménopausées. Mais que viennent faire ces plantigrades dans ces manifestations aussi régulières et naturelles ? Trois explications sont possibles pour cette expression qui daterait du début du XXe siècle.

On sait qu’un ours désigne un homme bourru, à l’humeur parfois massacrante. La première explication vient donc de l’humeur ou de l’énervement que peuvent avoir les femmes quand elles ont leurs règles. La seconde origine pourrait venir d’une plaisanterie faite à partir de l’ancienne expression « avoir ses jours » employée pour désigner ces jours où une femme préférait ne pas trop de se montrer en société. Mais une telle plaisanterie ne se comprend vraiment que lorsqu’on sait que, jusqu’à la fin du XIXe siècle, « ours » se prononçait « our », ce qui explique la très forte similitude de prononciation entre « avoir ses jours » et « avoir ses ours ». La troisième hypothèse serait en rapport avec le cycle lunaire identique au cycle des femmes, cycle lunaire qui évoque l’ours puisque comme nous l’avons vu précédemment l’ours appartient au bestiaire lunaire, du fait de son apparition et de sa disparition, de son hivernation et de son retour à la lumière, exactement comme la lune visible et non visible au cours des vingt-huit jours de sa révolution.

ours-en-peluche

Enfin, à notre époque, l’ours est surtout associé aux enfants à travers l’ours en peluche, devenu l’un des jouets les plus populaires de tous les temps. Ainsi sont apparus les « ours mignons » qui consolent les enfants, en particulier dans les films et les séries d’animation, ainsi que les confiseries en gélatine et en forme d’ours, qui viennent d’Allemagne où on les appelle « Gummibär » ou « ours en gomme ». En 1922, une autre société avait lancé les « Ours d’or », précurseurs de ceux d’aujourd’hui. 

Le lien entre l’ours et l’enfant est purement affectif et émotionnel, et l’animal est familièrement surnommé « nounours ». C’est dans les premières années du XXe siècle que les ours en peluche commencent à se diffuser, à partir de l’Allemagne et des Etats-Unis, où ils furent inventés quasi simultanément comme jouets pour les enfants. Devenu « confident, complice et ange gardien » des enfants, voire membre de la famille, la diffusion de l’ours en peluche s’étend désormais au monde entier, déchaînant les passions. Ainsi, l’ours en peluche possède ses propres magasins spécialisés, ses lignées, ses associations de collectionneurs, les arctophiles, ses ateliers de réparation, ses musées et ses magazines. Des thérapies par l’ours en peluche ont été développées afin d’aider les enfants traumatisés, handicapés, en rupture de communication, autistes, hospitalisés ou victimes de maladies graves.

Un certain nombre d’oursons fictifs ont vu leurs aventures acquérir une diffusion internationale, tel Winnie l’ourson, devenue une star des produits dérivés pour les jeunes enfants. L’ours Paddington, Baloo, Yogi l’ours, Colargol ou encore Bouba ont également marqué des générations de lecteurs et de téléspectateurs.

ourson-blanc

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins 

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,