LE CYPRES… L’ARBRE DE PLUTON

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 29-10-2011

Le cyprès est l’arbre sacré de nombreux peuples, sans doute à cause de sa longévité et de sa verdure persistante. Il est d’ailleurs nommé « l’arbre de vie ».

Mais c’est chez les Grecs et les Romains qu’il était en rapport avec les divinités de l’enfer ; il était considéré comme l’arbre des régions souterraines et de ce fait était lié au culte de Pluton, dieu des enfers et c’est sans doute pourquoi il orne depuis toujours les cimetières.

De même, son bois quasi imputrescible et son odeur d’encens est utilisé pour la fabrication des cercueils des papes, ainsi que des dignitaires civils ou religieux variés, ainsi que d’autres grands de ce monde. Cependant, cette coutume nous vient des Egyptiens qui fabriquaient eux aussi des sarcophages et les Grecs s’en servaient pour sculpter les statues des dieux.

Autour des tombes, les cyprès étaient généralement plantés par deux pour les adultes, et notamment pour les couples, ou isolés pour les enfants.

cypres-eglise-de-sainte-gemecy

Eglise et cimetière de Sainte Gemecy

 

Comme arbre des cimetières et donc associé à la mort, il a donné diverses expressions comme « dormir sous un cyprès », ce qui signifie « être mort », ou encore « le cyprès, on l’aime mieux de loin que de près »… Quant à la prétendue fonction porte-bonheur du cyprès c’est une vieille tradition pourtant inventée seulement autour de 1980 et destinée à contrecarrer l’image négative de l’arbre et à le valoriser dans le paysage.

Le cyprès est l’arbre funéraire par excellence du pourtour méditerranéen ; cependant, il y sert aussi de coupe-vent. Il doit sans doute ce fait au symbolisme général des conifères qui, par leur résine incorruptible et leur feuillage persistant, évoquent l’immortalité et la résurrection.

Le nom générique « Cupressus » est le nom latin du cyprès commun. Ce nom dérive de « Cyparisse », personnage de la mythologie grecque, fils de Télèphe, qui fut changé en cyprès par Apollon. Ovide, dans ses métamorphoses nous conte que Cyparissos se métamorphose en cyprès, de chagrin d’avoir tué par erreur son cerf apprivoisé. Apollon assiste à sa fin funeste et lui dit « Je verserai sur toi des larmes. Tu seras le compagnon de la douleur ». Dans tout autre registre, la passion flirte avec la mort, puisque la flèche d’Eros était faite de bois de cyprès. D’ailleurs, dans l’astrologie celtique, le cyprès est un amant passionné qui ne peut être satisfait.  

cypres-de-toscane2

Cyprès de Toscane

Dans la Chine ancienne, consommer des graines de cyprès procurait la longévité, car on les disait riches de substances yang. On affirmait aussi que la réside du cyprès permettait, si l’on s’en frottait les talons, de marcher sur les eaux, car elle rendait le corps léger. Enfin, la flamme obtenue par la combustion des graines permettait la détection du jade et de l’or, également substances yang et symboles de l’immortalité.

Origène (*) faisait du cyprès un symbole des vertus spirituelles car « le cyprès est d’une très bonne odeur », celle de la sainteté.

Au Japon, l’un des bois les plus usités dans les rites du Shintô est une variété de cyprès, le hinoki : outre son usage dans la fabrication de divers instruments, comme le shaku (sceptre) des prêtres, on notera surtout que le feu rituel est allumé par frottement de deux morceaux de hinoki. Ce bois est également celui qui sert à la construction des temples, dont celui d’Isé. On retrouve manifestement ici des notions d’incorruptibilité et de pureté.

Symbole d’immortalité encore, le cyprès associé au pin, est figuré dans les loges des sociétés secrètes chinoises, à l’entrée de la Cité des Saules ou du Cercle du Ciel et de la Terre. Les Yin, dit Confucius, le plantaient auprès des autels de la Terre.

vincent-vangogh-champ-de-ble-et-cypres

Vincent Van Gogh – Champ de blé et cyprès

Le cyprès entre aussi dans la pharmacopée. Son feuillage et ses fruits servaient aux Assyriens pour calmer des douleurs hémorroïdaires, indication donnée également par Hippocrate qui y ajoute les affections utérines et Galien la diarrhée. Là encore nous sommes bien dans le monde de Pluton et du Scorpion qui, dans l’Homme-zodiaque, correspond au rectum et aux organes de reproduction. On le signale aussi comme fébrifuge, contre les troubles de la ménopause, les métrorragies, l’incontinence d’urine, les affections du système veineux ; de même en bains de pieds prolongés, pour combattre une transpiration fétide. 

cypres-feuillage-et-fruits1 

(*) Origène – En fait il y a eu deux Origène : le premier était un théologien né à Alexandrie vers 185, alors que l’autre du IIIe siècle, était un philosophe néoplatonicien et païen, condisciple de Plotin.  

Bibliographie 

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins 

Nos grand-mères savaient – La Vérité sur les plantes et la Vie naturelle – Jean Palaiseul – Editions Robert Laffont

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

26 OCTOBRE… L’AUTOMNAL SAINT DIMITRI… FAIT FACE AU PRINTANIER SAINT GEORGES

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME) par sylvietribut le 26-10-2011

Les points cardinaux du calendrier solaire dans les Balkans, comme dans l’ensemble du monde chrétien, sont l’occasion de fêtes religieuses, qui se superposent à des festivités antérieures, mais l’architecture annuelle du temps est dominée par d’autres dates-clés qui assurent la cohésion rituelle dans le cadre des sociétés rurales. Il s’agit de la célébration des deux « Portes de l’année» qui correspondent à l’entrée dans la belle saison et à l’entrée dans la période hivernale. Car dans le Sud-Est européen, et dans le cadre du  monde rural, on ne connaissait que ces deux saisons. 

saint-dimitri 

Saint Dimitri

Toute la conception populaire du temps cyclique est fortement marquée par une dualité qui rappelle celle du mythe de Caïn et Abel : le conflit entre les impératifs d’une économie pastorale et le besoin d’une économie agricole dans une terre relativement pauvre et surpeuplée. La conception métaphysique de la vie, et les coutumes qui accompagnent les festivités calendaires, évoquent cette dualité qui est souvent exorcisée au moyen du rite. Les divinités féminines de jadis, la Vierge et accessoirement certaines saintes protègent les fruits de la terre et les laboureurs. Des saints se portent garants de la santé des troupeaux et de la réussite des bergers.  

chagall-le-meutre-dabel-par-son-frere-cain 

Chagall – Le Meurtre d’Abel par Caïn 

Les deux Portes de l’année sont dominées par deux saints extrêmement populaires dans le monde orthodoxe : saint Georges, fêté le 23 avril et associé au cycle pascal, et saint Dimitri, fêté le 26 octobre, patron des foires d’automne où se manifeste l’abondance de l’année agricole écoulée. Il serait d’ailleurs juste d’évoquer la proximité des dates-clés du calendrier populaire du Sud-Est européen et de celles du calendrier celtique, qui, lui aussi, divisait l’année en deux saisons dont chacune durait six mois, commençant respectivement le 1er mai et le 1er novembre. Par ailleurs, depuis plusieurs siècles, la foire de Salonique est le plus grand événement du monde agricole dans les Balkans et récemment, « mutatis mutandis », elle devient aussi l’occasion du plus grand festival culturel du Sud-Est européen.

Les deux saints sont considérés, dans l’ensemble des Balkans, comme protecteurs des bergers et des troupeaux (d’ovins et de caprins) et leur fête détermine la transhumance ; mais curieusement l’étymologie du prénom des deux saints évoque directement les labours et le culte de la Terre : Georges est associé aux « georgia » (œuvres de la terre), l’agriculture, et Dimitri à Déméter (terre-mère), la divinité hellénique ayant enseigné l’agriculture.

La Saint-Georges détermine la date du départ des troupeaux vers les alpages et le début des baux entre éleveurs et propriétaires des pâturages d’été.   

paolo-ucello-saint-geroges-terrassant-le-dragon 

Paolo Uccelo – Saint Georges terrassant le dragon

Par contre, la fête de Saint Dimitri marque le départ d’une nouvelle année agricole avec la préparation de la terre et les semailles, la dégustation du vin nouveau, le retour des troupeaux vers les plaines et les nouveaux baux pour l’occupation des pâturages d’hiver. Jadis, cette date marquait l’échéance des contrats des marins et la fin de la saison de navigation. Pour les habitants des Balkans, la Saint-Dimitri est l’occasion du « petit été », un moment du retour du beau temps avant les intempéries de novembre. 

Saint Dimitri est peu connu du monde catholique. Son culte est plus important dans l’ensemble de l’orthodoxie, Dimitri étant un prénom très fréquent dans les traditions slaves. Né à Salonique dont il est le saint patron, il vécut à la fin du IIIe siècle. Son martyr, selon le Synaxare, recueil populaire des Vies de saints, se situe à l’époque de Dioclétien et de Maximien. Officier de l’armée impériale, il se convertit au christianisme dont il était un fervent militant. 

saint-nestor 

Saint Nestor

Mis en prison pendant une visite de Maximien à Salonique, car on redoutait son influence sur les foules, Dimitri encouragea Nestor, un jeune athlète, dans son combat avec le lutteur favori de l’empereur, Lyaios. Celui-ci fut inopinément terrassé par Nestor, qui attribua publiquement sa victoire à la grâce du Christ et à la suprématie du christianisme qui lui était enseigné par Dimitri, son père spirituel. L’issue de la lutte, l’offense faite à l’empereur, la discorde semée dans les rangs de l’armée et surtout la peur de voir cette religion des pauvres et des persécutés se répandre eurent comme conséquence une punition exemplaire des deux chrétiens : la mort précédée de martyrs. Depuis, les fêtes des deux saints se succèdent, la Saint-Nestor étant célébrée le 27 octobre. 

Mais l’importance de saint Dimitri n’est pas attribuée seulement au témoignage de sa foi ; elle est associée à un miracle, preuve d’un privilège divin : dès sa mort son corps exhalait du « Myron » (huile parfumée), qui guérissait les maladies et éloignait les dangers.   

la-myrrhe 

L’arbre de myrrhe

C’est sous son aspect de « myrobole » (exhalant de la myrrhe), que Saint Dimitri acquit au cours des siècles sa réputation de saint protecteur de Salonique et de guérisseur. Les apparitions miraculeuses du saint sont liées à la sauvegarde de sa ville menacée par les Sarrazins, les Avares, etc. mais elles sont aussi à l’origine de la fondation de nouvelles églises et de la transmission de la foi chrétienne vers le Nord, pendant les premiers siècles de l’Empire byzantin et ensuite pendant la christianisation des Slaves. Dans les mosaïques où figurent les premières représentations du saint, celui-ci apparaît debout, dans l’attitude hiératique d’un haut dignitaire romain. Mais, dans l’iconographie populaire, il est présenté, à l’instar de Saint Georges, comme un jeune cavalier sur un cheval roux, menaçant de sa lance un homme, Lyaios, personnification du monde païen, allongé sous son cheval. 

La complémentarité des deux saints s’exprime avec beaucoup de pertinence dans un chant populaire qui décrit leur antagonisme :  

            « Saint Georges, terrible « éparpilleur » des familles, dit Saint-Dimitri,

            Moi je rassemble les mères et les enfants, les hommes et leurs tendres épouses ».

            « Moi, dit Saint Georges, j’apporte le printemps que tu dessèches,

            Je conduis dans les montagnes les moutons que tu condamnes aux plaines boueuses,

            Je mets la flûte enchanteresse à la bouche des bergers ». 

petit-berger-et-sa-flute1 

Bibliographie : Fêtes et croyances populaires en Europe d’Yvonne de Sike – Editions Bordas   

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS LE PARIS INSOLITE… NOTRE-DAME-DE-PARIS

(6.2 - Paris Insolite - Paris Mystérieux - Paris Esotérique) par sylvietribut le 21-10-2011

Savez-vous que c’est sur l’emplacement actuel de Notre-Dame de Paris que les Romains avaient édifié, dès le début de leur occupation, un monument en l’honneur de Jupiter. Des pierres furent retrouvées, en 1711, au cours de travaux effectués sous le chœur de la cathédrale et on peut toujours les voir au Musée lapidaire de Cluny. 

notredamedeparis 

Notre-Dame-de-Paris 

Notre-Dame-de-Paris, remarquable exemple d’architecture gothique en Europe, compte parmi les symboles de Paris. Sa construction commença en 1163 pour ne se terminer qu’en 1345, soit près de deux siècles. Elle fut d’ailleurs lors de son achèvement la plus grande cathédrale d’Occident.  

La symbolique astrologique est très présente dans la cathédrale, on la perçoit avant même d’avoir franchi la porte. Remarquez le portail de la Vierge, sur la façade ouest de la cathédrale, le zodiaque y figure, non pas sous la forme de la roue, mais remarquez sur les deux côtés de cette entrée l’alignement des signes. Sur le côté droit, dans le sens descendant, on remarque le Cancer, autrefois nommé et représenté par l’Ecrevisse, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire et le Capricorne. Et sur le côté gauche, on remarque, toujours dans le sens descendant, le Lion, les Gémeaux, le Taureau, le Bélier, les Poissons et le Verseau. C’est un ordonnancement bien étrange qui ne correspond en rien au cycle habituel des saisons, ni même à une classification particulière en rapport avec la triplicité : signes cardinaux, fixes ou mutables, ou même se référant aux éléments : Feu, Terre, Air, Eau, ou bien encore selon leur appartenance en signes masculins ou féminins. Cependant, les activités en rapport avec chaque signe sont bien illustrées. 

lecrevisse-ou-le-cancer-sur-la-cathedrale-de-paris 

L’Ecrevisse ou le Cancer sur le Portail de la Vierge – Notre-Dame-de-Paris

A l’intérieur, les deux rosaces qui ornent chacun des bras du transept sont parmi les plus grandes d’Europe et mesurent chacune 13 mètres de diamètre. Elles représentent le Soleil entouré de ses douze pétales qui sont les douze signes du zodiaque. Petite anomalie, le premier des douze signes figurant sur la rose occidentale est le signe des Poissons. Alors que les calendriers médiévaux commençaient comme l’année d’ailleurs avec le signe du Bélier.  

les-poissons-rosace-de-notre-dame-de-paris 

Les Poissons sur la rosace de Notre-Dame-de-Paris 

Il faut se souvenir que, dans la clandestinité, un poisson servait de reconnaissance aux premiers Chrétiens ; qu’il est également très présent dans les Ecritures. Par ailleurs, c’est sur le portail de la Vierge qu’on trouve le premier zodiaque. Or, le signe qui fait face aux Poissons est la Vierge, complémentaire, l’un nourrissant l’autre, l’Eau des Poissons nourrissant la Terre de la Vierge.   

la-balance-rosace-de-notre-dame-de-paris 

La Balance du zodiaque sur le vitrail de Notre-Dame 

Si le zodiaque évoque le cycle solaire et le défilement des saisons, les symboles de Notre-Dame font également référence à la lune. Il s’agit des 28 figures représentant les rois de Juda qui s’apparentent au cycle lunaire de 28 jours, et de ce fait aux 28 maisons lunaires qui étaient très utilisées à l’époque, dont l’intérêt est par la suite tombé en désuétude, mais que vous pouvez retrouver tous les mois dans mon calendrier lunaire. Peut-être faut-il s’en référer au livre que Fulcanelli, spécialiste de l’hermétisme, consacra à Notre-Dame-de-Paris. Et voici d’ailleurs, ce qu’il affirmait « Gravissez l’escalier en hélice qui accède aux parties hautes de l’édifice, parcourez lentement le chemin creusé comme une rigole, au sommet de la deuxième galerie. Arrivé près de l’axe médian du majestueux édifice, à l’angle rentrait de la voûte septentrionale, vous apercevrez, au milieu du cortège des chimères, le saisissant relief d’un grand vieillard de pierre. C’est celui de l’alchimiste de Notre-Dame ».  

Au cours de la Révolution française, de nombreux actes de vandalisme visèrent la cathédrale : les rois de Juda de la galerie des Rois de la façade furent décapités et enlevés car les révolutionnaires pensaient qu’il s’agissait des rois de France. Heureusement, on a retrouvé une bonne partie de ces têtes en 1977. Elles se trouvent actuellement au Musée national du Moyen Age.   

notre-dame-de-paris-galerie-des-rois-de-juda 

Galerie des Rois de Juda – Notre-Dame-de-Paris

Toujours pendant la Révolution française, c’est le Culte de la Raison qui fit son apparition à Notre-Dame, le 10 novembre 1793, avec la Fête de la Liberté. Ce culte fut organisé par Pierre-Gaspard Chaumette et le maître-autel se vit ainsi transformé en autel de la déesse Raison. Le culte catholique fut d’ailleurs interdit à Paris à partir de novembre 1793. Ensuite, la cathédrale fut transformée en entrepôt.  

Après la tourmente révolutionnaire, entre 1844 et 1864, la cathédrale subit une restauration importante et souvent controversée dirigée par l’architecte Viollet-le-Duc. Il y a incorporé des éléments et des motifs que le monument légué par le Moyen Age n’avait jamais possédés.  

Le portail central de Notre-Dame présente également des éléments ésotériques et faisant référence à l’astrologie. En effet, au pied du Christ, un médaillon représente l’Alchimie sous les traits de Cybèle, symbolisant la sagesse Santa Sophia. Dans sa main droite, elle tient deux livres : l’un est ouvert alors que l’autre est fermé. Voilà qui symbolise deux voies d’accès à la connaissance. Le livre ouvert représente la connaissance visible ou exotérique, alors que le livre fermé derrière parle de la connaissance ésotérique ou connaissance invisible.  

notre-dame-de-paris-cybele-ou-lalchimie 

Cybèle ou l’Alchimie – Notre-Dame-de-Paris 

Quant à Cybèle, c’était une importante divinité de Phrygie, province de la Grèce antique, déesse de la nature sauvage. Son culte dépassait d’ailleurs les frontières de la Grèce et s’étendait dans tout le Proche-Orient. Elle représentait l’archétype de la Grande Mère Nature. C’est pourquoi les philosophes la choisirent pour représenter l’Alchimie. Autour de l’Alchimie, on trouve les sept arts que l’adepte doit étudier : la géométrie, la rhétorique, la grammaire, la musique, la médecine et l’astrologie, représentation que l’on identifie très bien sur le portail central de Notre-Dame.   

lastrologie-cathedrale-notre-dame-de-paris 

L’Astrologie sur le grand portail de Notre-Dame

A noter aussi sur le sol du parvis de Notre-Dame, une plaque de bronze incrustée dans le sol qui sert de point zéro de toutes les distances routières calculées à partir de Paris. D’autre part, la flèche de la cathédrale est un point géodésique, c’est-à-dire qu’on connaît avec précisions ses coordonnées géographiques et même son altitude.  

point-zero-des-routes-de-france-paris-notre-dame 

Point Zéro des Routes de France sur le sol du parvis de Notre-Dame

Bibliographie

Connaissance du Vieux Paris – Jacques Hillairet   

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LE ZODIAQUE AMOUREUX… MADAME BALANCE AMOUREUSE

(14 - LE ZODIAQUE AMOUREUX) par sylvietribut le 18-10-2011

Plutôt conformiste, si Madame Balance aspire au mariage, c’est qu’elle croit au couple et au bonheur à deux. Elle se donne d’ailleurs beaucoup de mal pour réussir son union tant qu’elle sera en admiration de l’homme qu’elle a épousé et tant qu’elle sera amoureuse. Et elle l’est avec intensité, passion et romantisme. Cependant, elle exige d’être aimée en retour avec autant de force car elle ne saurait supporter la tiédeur. Il lui faut être toujours vivante dans le cœur de son partenaire. Si elle venait à éprouver un jour qu’elle est devenue un meuble, elle souffrira violemment… On la verra se détacher, prête à accepter un nouvel amour, effaçant le passé, pour ne garder plus tard que les bons souvenirs. Et pourtant on dit aussi que plus que toute autre femme du zodiaque, Madame Balance est capable d’abnégation au profit du couple.  

libra

Cependant, Madame Balance cède difficilement au divorce, à cause du qu’en dira-t-on, de sa famille… Toutefois, tout dépend quand même du milieu dans lequel elle a été élevée. Blessée dans son amour, humiliée dans son amour-propre, elle accusera le choc avec stoïcisme, mais elle pourrait quand même penser à se venger, avec un rien de perfidie, et si l’occasion se présente, elle ne la laissera pas passer.

Elle dit volontiers que ses enfants sont tout pour elle. Pourtant, elle est nettement plus épouse que mère et ne supporte pas très bien ces grossesses qui la déforment et heurtent son sens de l’esthétisme et puis les cris du bébé la fatiguent et l ‘irritent.

Deux personnages cohabitent en Madame Balance : une bourgeoise, soucieuse de son confort, et une aventurière qui collectionne les amants les plus prestigieux. Certaines femmes Balance ont la réputation d’être des allumeuses ; elles excitent le désir de l’homme mais se rétractent au moment psychologique.

la-balance-de-peynet

Les Amoureux Balance de Peynet

On les dit également passivement égoïstes en ce sens que, dans le couple, elles se limitent au rôle de recevoir sans rien donner en retour, sans faire les gestes amoureux de réciprocité envers leur partenaire. Ensuite, pour que les ébats sexuels soient réussis, Madame Balance exige certaines conditions spéciales : un décorum très intime, des fleurs et des parfums, de la musique douce et même quelques friandises. 

On en arrive à conclure que Madame Balance recherche une vie d’agréments et de facilité dans la sécurité du couple, avec une forte tendance à fournir un minimum d’efforts, laissant à l’autre le soin de les exécuter. La cohabitation avec Madame Balance comporte parfois quelque chose de crispant : son indécision, sa lenteur d’exécution, sa façon de toujours ménager la chèvre et le chou viennent à bout d’un partenaire des plus attentionnés qui finira tôt ou tard par se lasser.

libra

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LE ZODIAQUE AMOUREUX… MONSIEUR BALANCE AMOUREUX….

(14 - LE ZODIAQUE AMOUREUX) par sylvietribut le 18-10-2011

La Balance est le septième signe du zodiaque qui correspond, par analogie, à la septième Maison céleste ou secteur des unions, des associations, de la vie sociale et mondaine et de la recherche du principe de complémentarité. La Balance est également un signe de changement et de culture, intellectuelle et artistique, régi par Vénus, la planète de l’amour et de la beauté. Son symbole, une Balance dont les plateaux oscillent constamment d’un côté ou d’un autre, dans une recherche perpétuelle d’équilibre, du juste milieu et de justice. Aussi les natifs de la Balance se reconnaissent par leur charme naturel, par leur gaîté, par leur grande sensibilité, par leur désir de plaire et par leur philosophie épicurienne qui leur fait concevoir et rechercher tout ce que l’existence et les contacts humains peuvent leur apporter d’agréable.

les-amoureux-de-peynet5

Les Amoureux de Peynet

Ainsi, Monsieur Balance ne résiste pas au charme qu’il produit, c’est dire qu’il est incapable de dire « non », de se refuser, lorsqu’il a mis en marche un certain mécanisme. On dit que sa Vénus est celle « du charme viennois, celle du champagne et de la valse, des clairs de lune romantiques et de la poésie. Aussi, il tente de faire de sa cour un petit chef-d’œuvre du genre et tombe ainsi dans son propre piège. Et c’est ainsi qu’il s’expose à une vie compliquée. Mais comme Monsieur Balance est un grand sentimental, il ne tarde pas à tomber amoureux et se contente alors de se retrouver comme l’âne de Buridan, entraîné dans un jeu de balançoire qui le porte de l’une à l’autre sans qu’il puisse savoir où vont ses préférences.

lane-de-buridan

Monsieur Balance promet à chacune et ne peut se décider à blesser l’une ou l’autre, convaincu de surcroît que nulle ne pourrait se passer de lui. En aucune façon la décision ne viendra de lui, et c’est ce qu’il souhaite de toute son âme. Il faut bien reconnaître que Monsieur Balance est du type « flirt », joli cœur qui papillonne, amant ou mari dont la constance et la fidélité sont des plus éphémères, qui trompe non par cruauté car il n’en est pas capable, mais parce qu’il lui est difficile, voire même impossible, de résister aux « voix des sirènes »… un joli minois ou le froufrou d’une jupe le mettront toujours en émoi.

Monsieur Balance aime l’amour pour l’idée qu’il s’en fait, pour le prétexte qu’il lui fournit de tracer des arabesques dans le ciel ou d’écrire des poèmes. Monsieur Balance est un troubadour épris de sa Dame.

madame-balance

Monsieur Balance aime les femmes très féminines, un peu mystérieuses, un peu inaccessibles, mais il ne dédaigne pas non plus celles qui sont altières ou dangereuses. Lorsqu’il se marie, ou plutôt lorsqu’il se fait épouser, il a les meilleures intentions du monde et espère être fidèle et respecter son contrat. Et pourtant, cet être charmant, conciliant et aimable n’est pas facile à vivre. Il devient vite « conjugal », avec des exigences de chemises propres et repassées tous les jours, d’attentions à sa personne. Pour lui plaire, sa compagne devra toujours avoir l’air de sortir d’une boîte. Il aurait intérêt à convoler en justes noces avec Madame Vierge ou Madame Balance, les autres risquent fort de l’irriter. Et pourtant, Monsieur Balance se dérobera devant l’affrontement direct qu’il n’apprécie pas du tout et sa partenaire aura de grandes difficultés à obtenir sa liberté car il tentera de la raisonner et multipliera alors les concessions. Pourtant, si elle est déterminée, il s’inclinera… mais devant la loi…

themis-la-justice-chateau-de-dublin

Thémis – Déesse de la Justice – Château de Dublin

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

ANALYSER UN THEME : ELEONORE ALEXANDRINE MELEY Epouse ZOLA

(13.02.04 - ALEXANDRINE MELEY EPOUSE ZOLA) par sylvietribut le 16-10-2011

UNE FRACTION DE SECONDE ET ALEXANDRINE ZOLA VOIT SON DESTIN BASCULER                                                                            

Ce matin du 10 novembre 1891 le facteur sonne à la porte d’Alexandrine et lui remet la lettre de quelqu’un qui lui veut du bien, l’informant que son mari, Emile Zola, a une liaison avec une dénommée Jeanne Rozerot. Alexandrine se souvient alors avoir engagée cette femme en mai 1888. Mais, très vite, elle l’avait congédiée, sa cousine lui ayant suggéré que cette femme pouvait être un danger pour sa vie conjugale. La lettre disait aussi que son mari avait deux enfants, une fille née en septembre 1889 et un fils né en septembre 1891. On ne saura jamais d’où provenait la lettre. Cependant, le but ne fut pas atteint, si tant est qu’il y en eut un, puisqu’Alexandrine ne demandera jamais le divorce. Elle acceptera la double vie de son mari et s’occupera même des enfants et de leur mère à la mort d’Emile Zola, œuvrant pour qu’ils portent le nom de Zola et qu’ils héritent de ses biens à sa propre mort.

Alexandrine voit le jour le 23 mars 1839, 10 heures (TU 10 h), à Paris.

alexandrine-zola-theme-astral

Revenons brièvement sur la biographie d’Alexandrine Zola. Sa mère, Caroline Wadoux, était fleuriste, née le 11 mars 1822. Son père, Edmond Meley, la reconnaîtra mais ne vivra que quelques temps avec sa mère. Il se mariera par ailleurs le 4 octobre 1847. Sa mère, malade du choléra, décède le 4 septembre 1849. Elle vivra alors chez son père. Sa belle-mère est une sorte de marâtre.

Tout d’abord, un peu de technique… ce qui va permettre de mieux comprendre qui est Alexandrine.

1°) La Dominante Planétaire du thème d’Alexandrine

En fait, on en dénombre plusieurs et on verra que celles-ci sont bien en rapport avec le destin de cette femme. Petit rappel sur le moyen de définir une dominante – Font partie de la dominante :

       Toute planète angulaire, avec priorité au Milieu du Ciel et à l’Ascendant

       Toute planète en aspect avec les Luminaires (Soleil/Lune), avec priorité à la conjonction

       Toute planète en aspect avec le Maître de l’Ascendant, avec priorité à la conjonction

       Toute planète Focale, c’est-à-dire point angulaire d’un carré en T

       Si rien de tout ça, on choisira le signe accentué par un amas planétaire

       Ne pas négliger non plus l’accentuation d’une Maison par quelques planètes.

Ainsi, le thème d’Alexandrine présente une dominante :

  Uranienne : Uranus culmine au Milieu du Ciel (MC) –  La Lune, gouverneur de l’Ascendant Cancer, est trigone à Uranus – On trouve également une planète en Verseau et trois en Maison XI, Maison Verseau, Maison uranienne.

  Lunaire : Ascendant Cancer, la Lune est donc Maître de l’Ascendant, et planète focale puisqu’au carré de Pluton et au carré de Jupiter.  

  Martienne : la Lune, Maître de l’Ascendant Cancer, au sextil de Mars en Maison IV – Noter d’ailleurs l’échange de domicile entre ces deux astres renforçant l’hypothèse d’une dominante Martienne puisque la Lune est en Maison I, Maison en analogie avec le Bélier signe de Mars, et Mars est en Maison IV, Maison en analogie avec le Cancer dont la Lune est le gouverneur.  

  Jupitérienne : la Lune, Maître de l’Ascendant Cancer au carré de Jupiter. On trouve également une planète en Sagittaire et une autre en Maison IX, Maison du Sagittaire dont le gouverneur est Jupiter.

On peut encore voir deux co-dominantes :

  Mercurienne : la Lune, Maître de l’Ascendant Cancer au carré de Mercure, Maître de IV – On trouve aussi une planète de Vierge, signe de Mercure et une planète en Maison VI, Maison de la Vierge, Maison de Mercure. 

  Plutonienne : la Lune, Maître de l’Ascendant Cancer au carré de Pluton. 

zola-alexandrine

Alexandrine Meley-Zola

2°) Les planètes du thème d’Alexandrine comporte-t-il des planètes valorisées ou en débilité ?

Les planètes valorisées ou en détriment ont toujours un impact marqué sur une destinée. Dans le thème d’Alexandrine on trouve :

       Un Soleil fort, exalté dans le Bélier,

       Une Lune toute aussi forte puisqu’en domicile dans le Cancer

       Une Vénus en difficulté puisqu’en exil dans le Bélier

       Neptune également difficile puisqu’en chute dans le Verseau

       Pluton exalté en Bélier.

       Malheureusement Mars affaibli puisqu’en chute en Maison IV

3°) Comment percevoir les débuts d’Alexandrine dans l’existence : enfance, famille

Tout d’abord on regard la Maison IV. Elle superpose la Vierge. Mercure, Maître du signe et donc de cette Maison IV, se trouve en Bélier, conjoint Pluton, maître de VI du thème et opposé à Jupiter second Maître de VI, cette Maison interceptant le Sagittaire. Mars occupe la Maison IV s’opposant à Uranus.

Ces différents éléments penchent en faveur d’une vie familiale bouleversée, chaotique, mouvementée (Mars est en chute en Maison IV), notamment par le départ du père qui est suggéré parce ce Mars et Mercure en Bélier et en Maison XI, et qu’elle ira rejoindre après le décès de sa mère.

La maladie et le deuil sont également présents dans le thème d’Alexandrine à travers la position de Mercure conjoint Pluton et opposé Jupiter, les deux Maîtres de la Maison VI. Mais la mère, c’est aussi le Milieu du Ciel en Poissons et Neptune en Maison IX… Elle est comme partie pour l’au-delà.

Enfin, la Lune est très forte dans le thème puisqu’en domicile en Cancer, mais elle est aussi très affligée puisqu’au double carré de Pluton et de Jupiter, mère malade d’abord (Maîtres de Maison VI), mère décédée ensuite : Lune, Maître d’Ascendant, carré Pluton.

Toutefois, on pourrait voir également dans ce carré Lune/Pluton l’image de la marâtre qui va remplacer sa mère. Cependant, on peut dire que tant de malheurs va lui faire gagner en indépendance, puisque cette Lune, Maître d’Ascendant, qui la représente elle-même est trigone à Uranus, et en conscience puisqu’Uranus est Maître de IX.

·         Que disent les transits de 1847, époque du départ du père et de son mariage ?

Pluton Rétrograde sur 26° Bélier en direction de Vénus natale, déjà très plutonisée par une conjonction séparante à Pluton.

Uranus 16° Rétrograde Bélier passe en conjonction de Pluton s’oppose à Jupiter et fait carré à la Lune. Or dans le thème d’Alexandrine, Uranus et Jupiter sont en carré dans ce ciel de 1847.

Jupiter 18° Cancer, en conjonction de la Lune et carré à Pluton du thème d’Alexandrine, réactivant le carré Lune-Jupiter de ce thème.

Saturne 7° Rétrograde des Poissons est dans le carré de Saturne natal. Saturne est une image paternelle. Ce transit suggère bien une perte, un manque, un deuil du père, d’autant que Saturne est Maître de la Maison VIII du thème d’Alexandrine.

·         Que disent les transits du 4 septembre 1849, jour du décès de la mère d’Alexandrine ?

Pluton Rétrograde 28° Bélier revient sur Vénus natale. Vénus est Maître de la Maison XII du thème d’Alexandrine.

Uranus Rétrograde sur 25° Bélier revient également sur Vénus.

Saturne Rétrograde sur 6° Bélier revient sur le Soleil natal d’Alexandrine au carré de son Ascendant. Saturne gouverne la Maison VIII de son thème.

La signature astrale de la perte de sa mère se lit aussi à travers Mars transitant 14° Gémeaux carré Uranus natal. Or, dans le thème natal Mars est en Maison IV s’opposant à Uranus au MC.

Le Soleil 11° Vierge est quinconce Neptune, gouverneur du MC, secteur qu’on apparente souvent à la mère. Mais ce même Soleil applique à la conjonction de Mars natal et s’opposant à Uranus, tout en appliquant à Mars céleste par un carré.

Seule Vénus fait trigone à son Soleil : doit-on y voir le fait qu’elle retrouve son père.

Alexandrine sera lingère, mais pour améliorer ses revenus, elle posera pour les peintres. Le 7 mars 1859, elle donne le jour à une petite fille qu’elle appellera Caroline comme sa mère. Pas de trace du père. Elle abandonne cette enfant le 11 mars 1859. La petite fille décède le 23 mars 1859 à Montfort (35), juste après son placement en nourrice par l’Assistance Publique. Alexandrine n’aura jamais plus d’enfant et ce sera le drame de sa vie.

4°) Que dit son thème à propos de cette maternité, de cet abandon, de l’absence d’enfant par la suite.

Examinons la Maison V du thème d’Alexandrine, ce secteur dévolu aux enfants. Elle occupe la Balance. Vénus, Maître du signe et donc de cette Maison V, se trouve en Bélier, en Maison XI. Jupiter habite la Maison V s’opposant à la conjonction Pluton/Vénus et au carré de la Lune en Cancer. La Lune Noire se trouve également dans cette Maison V.

La position de Vénus, maître de V, en XI suggère le placement de l’enfant. La Maison XI évoque une collectivité, ici l’Assistance Publique.

La Lune Noire en V évoque l’enfant qui fait honneur ou qui déshonore. Pour une femme il existe une ambivalence : désir et refus de l’enfant. C’est aussi une image narcissique blessée qui interdit de « se reproduire » sans angoisse (cf. Le Retour de Lilith – Joëlle de Gravelaine).

Jupiter en Balance en Maison V trigone à Neptune en Verseau et en Maison IX parlerait des enfants de son mari qu’elle s’est attachée à protéger et à instruire.

Comment également ne pas évoquer la Lune quand on parle de maternité. C’est comme on l’a déjà vu une Lune très dissonée tout en étant très forte puisqu’en domicile en Cancer, mais carré Pluton/Vénus d’un côté et de l’autre sextil Mars et trigone Uranus.

Cette Lune en Cancer occupe l’Ascendant Cancer du thème suggère une âme maternelle, mais l’aspect difficile entre Vénus/Pluton indique une impossibilité de vivre cette maternité, notamment Lune, Maître d’Ascendant carré Vénus, Maître des Maisons V et XII.

Elle la vivra toutefois par le biais des enfants de la maîtresse de son mari : Lune sextil Mars, Maître de XI, et trigone Uranus, Maître de IX… qui semble agir de concert avec Jupiter en Balance trigone Neptune.

·         7 mars 1859 : Naissance de Caroline

Jupiter 12° Gémeaux carré Uranus natal évoque un bouleversement, un cas de conscience.

Mars 25° Bélier conjoint Vénus, Maitre de V et de XII : l’enfant est une épreuve.

Mercure 14° Poissons conjoint Uranus et opposé Mars : fait penser à des décisions rapides, d’impulsion, d’autant qu’elle agit comme un Bélier, c’est-à-dire tout de suite.

La Lune surtout est d’une importance capitale, nous sommes de nouveau sur une reproduction de la naissance puisque : Lune Bélier conjoint Mercure-Pluton carré Lune natale et opposé Jupiter.

Le Soleil 15° Poissons quinconce Jupiter. Le Soleil est Maître de III et Jupiter a la maîtrise de VI doit y voir la conscience de l’arrivée d’une servitude qu’elle ne veut assumer (sens du quinconce).

·         11 mars 1859 : L’abandon

Lune Noire 23° Capricorne carré Vénus, Maître de V : aspect de rupture

Jupiter 13° Gémeaux carré Uranus (l’aspect est exact). Jupiter est en Maison V dans le thème natal et représente l’enfant et la servitude puisque Jupiter est second Maître de VI dont Alexandrine se sépare. Elle l’éloigne (Uranus est Maître de IX).

Lune Gémeaux carré Uranus.

Noter qu’en état céleste Vénus (Maître de V et XII) est carré Pluton et carré Saturne, alors que dans le thème natal on trouve Pluton conjoint Vénus. De même, la Lune en Gémeaux est conjointe à Jupiter, quand dans le thème la Lune est carré Jupiter.

Alexandrine apprendra le décès de sa fille le 14 juillet 1877, suite à des démarches pour la retrouver qu’elle avait entrepris avec son mari.

·         14 juillet 1877 : Annonce du décès de sa fille et fin de l’espoir de la retrouver

Uranus 22°59 Lion trigone Vénus pourrait s’interpréter comme la révélation de ce que sa fille est devenue puisque Vénus est Maître de V et de XII.

Mars 15° Poissons s’oppose à Mars natal et en même temps trigone à la Lune.

Vénus 10° Lion trigone Saturne. Saturne est Maître de la Maison VIII de son thème. Ce trigone pourrait s’interpréter par le fait qu’Alexandrine cherchait à ressusciter le passé.

Mercure 14° Cancer conjoint Lune natale et carré Pluton : dans le thème natal on trouve Mercure conjoint Pluton carré Lune… Autre signature astrale.

Lune en Vierge et en IV conjointe à Mars.

Soleil 21° Cancer carré Vénus : ce Soleil en Cancer réactive le besoin de maternité qui ne pourra se concrétiser.

En état céleste, on trouve Mars conjoint Saturne alors que le thème présente un Mars carré Saturne, Saturne Maître de VIII et puis Jupiter en état céleste est quinconce Pluton alors que dans le thème il y avait Jupiter en Maison V opposé Pluton… Autant de signatures astrales ou reproduction du thème natal.

5°) La vie sentimentale et conjugale d’Alexandrine Zola

C’est la Maison V qu’il convient d’analyser. Pour Alexandrine, elle se trouve en Balance. Vénus, planète-maîtresse du signe et donc de cette Maison V, se trouve en Bélier, conjointe à Pluton, au carré de la Lune et s’opposant à Jupiter, planète que l’on trouve dans cette Maison V, au trigone de Neptune, mais s’opposant à Mercure/Pluton/Vénus en Bélier.

Cette conjoncture astrale, très conflictuelle, suggère une vie amoureuse douloureuse et tourmentée, d’autant que Vénus en exil en Bélier ne favorise pas le bonheur en amour. La conjonction de Vénus à Pluton évoque le deuil affectif, la mort de l’amour, les tourments amoureux, l’amour qui ne peut durer, d’autant que la planète en Maison V, Jupiter s’oppose également à Pluton.

Quant au carré qui existe entre la Lune et Vénus, elle suggérait qu’Alexandrine aurait un jour une rivale, rivale qu’elle avait déjà rencontrée à travers le mariage de son père, elle vivra même avec sa rivale, sa belle-mère, à la mort de sa mère.

A noter enfin que Vénus, si elle est maître de la Maison V, elle gouverne également la Maison XII, ce qui littéralement se traduit par une épreuve, sens de la Maison XII, liée à l’amour, sens de Vénus, ou encore la probabilité d’être trompée, trahie, autre sens de la Maison XII. De plus, la Maison XII est synonyme de secret, tout comme le père de Caroline, sa petite file, est resté un mystère. Cette configuration a joué sur deux niveaux : l’amour et aussi l’enfant.

C’est la Maison VII qui, dans le thème, parle de la vie conjugale. Dans le thème d’Alexandrine, la Maison VII superpose le Capricorne, Saturne son maître occupe le Sagittaire en conflit avec Uranus en Poissons d’un côté et de l’autre avec Mars en Vierge, et cependant en aspect harmonieux avec Neptune en Verseau, puis de la conjonction Mercure/Pluton en Bélier.

L’union était menacée puisque Saturne, le Maître de la Maison VII, symbolisant le mariage, était difficilement configuré. Noter qu’Uranus est souvent un indice de divorce quand il est lié à la Maison VII. Toutefois, la position du Maître de VII en Sagittaire au sextil de Neptune, Maître du Milieu du Ciel, évoque que le mariage ou la position sociale de son mari allait l’élever par rapport à sa condition de naissance. On peut voir également que dans l’épreuve qu’elle va rencontrer la sagesse lui conseillera de temporiser et de ne pas divorcer : Saturne, Maître de VII, en bon aspect de Neptune, Maître du MC, en Maison IX, une Maison d’évolution.

Ce mari représentait un pouvoir et une sécurité matérielle : Saturne, Maître de VII, est trigone Pluton, dans la mythologie Pluton était appelé le riche. Il allait également enrichir son esprit : Saturne trigone Mercure, symbole de cérébralité, d’intelligence, d’éveil, l’écriture. De plus, ce mari allait lui permettre une vie sociale puisque Saturne fait trigone à ces deux astres que sont Pluton et Mercure en Maison XI, la Maison des relations. A noter aussi, le profil de grand travailleur du mari : Saturne, Maître de VII en VI, trigone Pluton, Maître de VI.

On peut également voir dans cette structure que le mariage va perdurer à travers l’amitié : Saturne en bon aspect de Mercure et Pluton en Maison XI, Maison amicale.

On peut dire encore que pour Alexandrine la sexualité n’était pas épanouissante ou bien vécu et qu’elle lui poserait un jour problème. En effet, on note que Saturne, Maître de VII, est également Maître de VIII, Maison sexuelle, malheureusement en conflit tant avec Mars qu’avec Uranus.

Enfin, l’Ascendant du thème d’Alexandrine est Cancer et la Lune est en Cancer et en Ascendant, ce qui lui donne une image très maternelle, ce qu’elle a sans doute mis à profit auprès de son mari.

emile-zola

Emile Zola

·         La rencontre d’Alexandrine et d’Emile Zola : le 4 mars 1864

Pluton 10° Taureau carré Neptune (1° appliquant) et quinconce Saturne. Se souvenir que Neptune représente le Milieu du Ciel et Saturne gouverne la Maison VII. Dans cette configuration se profile déjà la trahison.

Neptune 4° Bélier est conjoint au Soleil d’Alexandrine (2° séparant), le Soleil est une image masculine dans le thème d’une femme et Neptune peut favoriser une rencontre.

Saturne 16° R Balance conjoint Jupiter du thème d’Alexandrine (1° appliquant) : c’est littéralement Saturne, le Maître de VII (le mariage), en Maison V (l’amour).

Mars 26° Capricorne carré Vénus natale  (2° séparant) : au natal Vénus était en Bélier, signe de Mars.

Vénus 9° Verseau conjoint Neptune sextil Mercure du thème natal (2° appliquant) : Vénus Maître de V

Lune en Capricorne en Maison VII opposé Lune carré Pluton du thème natal d’Alexandrine : la Lune est Maître d’Ascendant, doit-on voir dans cette Lune de rencontre le fait que cette union ne serait pas féconde et qu’en quelque sorte elle avorterait.

Soleil 13° Poissons conjoint Uranus du thème d’Alexandrine (l’aspect est exact) : dans son thème natal on trouve Uranus et le Soleil au Milieu du Ciel. Mais c’est aussi une configuration de rencontre.

·         Début de vie intime et amoureuse : le 28 décembre 1864

Pluton 11° Taureau carré Neptune du thème d’Alexandrine : L’aspect est exact et n’est pas vraiment lumineux.

Jupiter 14° Sagittaire sextil Jupiter natal (1° appliquant)

Mars trigone Soleil natal (l’aspect est exact) : Soleil en Bélier dans le thème d’Alexandrine, signe de Mars. A noter le caractère secret du début de la relation puisque Mars (l’amant) transite la Maison XII.

Vénus 16° Verseau sextil Pluton natal (1° appliquant) : Dans le thème natal d’Alexandrine, Vénus est conjointe Pluton.

Vénus 16° Verseau trigone Jupiter (1° séparant) : Vénus s’oppose à Jupiter au natal, dans un signe de Vénus, la Balance. Et, en état céleste, Vénus sextil Jupiter.

Mercure 24° Capricorne carré Vénus (l’aspect est exact)

La lune transitait certainement le Capricorne et la Maison VII.

Soleil 6° Capricorne en Maison VII : l’ami devient le partenaire (Soleil maître de III en VII)

On note encore Saturne carré Uranus au natal, mais en état céleste Saturne est trigone Uranus, or Saturne est le Maître de VII.

·         31 mai 1870 : le mariage

Soleil/Jupiter/Lune/Mercure en Gémeaux opposé Saturne Sagittaire au Milieu du Ciel : Saturne est Maître de VII du thème d’Alexandrine.

Uranus 19° Cancer en Ascendant conjoint à la Lune natale du thème d’Alexandrine (3° séparant). Dans son thème natal on trouve la Lune trigone Uranus.

Saturne trigone Vénus (2° séparant) : Vénus est Maître de V et Saturne gouverne la Maison VII.

Jupiter sextil Soleil (3° séparant)

Mars conjoint Pluton en état céleste. Dans le thème natal il y avait Mars quinconce Pluton et Pluton en Bélier, signe de Mars.

7°) La mort du père d’Alexandrine : 13 septembre 1877

Mars conjoint Saturne 16° Poissons opposé Mars natal : l’aspect est exact. Dans le thème natal d’Alexandrine Mars occupe la Maison IV et Saturne est le Maître de la Maison VIII.

Soleil 20° Vierge transitant la Maison IV natal et s’opposant Mars/Saturne céleste.

Jupiter 24° Sagittaire trigone Vénus natale (l’aspect est exact)

Vénus 24° Balance s’oppose Vénus natale (l’aspect est exact) : Vénus gouverne la Maison XII (l’épreuve) et la Maison V, Maison du Lion, Maison du Soleil, Maison du Père, du thème d’Alexandrine

Mercure 12° Balance s’oppose Mercure natal (1° séparant) : Mercure gouverne les Maisons IV et XII du thème d’Alexandrine.

Lune conjointe Jupiter en Sagittaire en état céleste, au natal on trouve  la Lune carré Jupiter.

Il existe en état céleste un quinconce Vénus/Pluton, ces deux astres étaient conjoints dans le thème natal d’Alexandrine.  De même, il y a ce jour-là une Lune sextil Mars, comme dans son thème natal.

Le 10 novembre 1891, Alexandrine reçoit une lettre anonyme l’informant que son mari, Emile Zola, a une liaison avec une lingère qu’elle avait eue à son service, une dénommée Jeanne Rozerot. Elle l’avait engagée en mai 1988 et l’avait ensuite licenciée car sa cousine lui avait suggéré que cette femme pouvait représenter un danger pour sa vie conjugale. La lettre disait aussi que son mari avait deux enfants avec cette femme : Denise, née le 20 septembre 1889 et Jacques, né le 27 septembre 1891.

jeanne-rozerot

Jeanne Rozerot – Un petit croissant de Lune lui sert de broche

8°) 10 novembre 1891 : Alexandrine reçoit la lettre anonyme

On peut penser qu’il était environ 9 heures quand elle reçoit la lettre. Il faut se souvenir que jusque dans les années 1960, le facteur passait le matin et l’après-midi.

Cette lettre anonyme est suggérée dans le thème de la réception de la lettre par Neptune, maître de la Maison III interceptée (la lettre) conjoint Pluton, maître de la Maison XII (l’anonymat de la lettre) et de XI (l’ami qi vous veut du bien). Cette conjonction a lieu sur la pointe de la Maison VII. Voilà qui représente aussi la trahison du mari. Se souvenir que sa rencontre avec Emile Zola se plaçait sous l’influence de Pluton carré Neptune.

Vénus vient d’ailleurs d’entrer en Sagittaire et s’oppose à la conjonction Neptune/Pluton. Vénus est carré Lune en III.

Toute l’histoire apparaît dans ce thème avec la reproduction des configurations de naissance : Pluton conjoint Vénus, Vénus carré Lune, Lune carré Jupiter et Jupiter opposé Pluton.

Uranus 2° Scorpion quinconce Soleil, maître de la Maison III du thème natal : la lettre qui bouleverse ses conceptions de la vie et de sa vie (Uranus maître di IX et de X). Uranus représente aussi la Maison III du moment. A noter que dans le thème natal, Uranus et le Soleil culmine au Milieu du Ciel : une nouvelle fois sa vie, sa destinée va basculer.

Saturne 27° Vierge en Maison IV conjoint Mars : au natal on trouve Mars carré Saturne.

Mars 12° Balance trigone Uranus alors que dans le thème natal, il y avait Mars opposé Uranus (Mars c’est le Maître de la Maison XI : où l’ami qui ouvre les yeux).

Vénus 1° Sagittaire approche Saturne trigone Soleil. Se souvenir que dans le thème natal d’Alexandrine Vénus est Maître de XII (les épreuves mais aussi tout ce qui est secret) et le Soleil est Maître de III, quand à Saturne il gouverne la Maison VII, le mari, le mariage.

Lune 0° Poissons sur MC

Soleil 17° Scorpion quinconce Pluton.

A noter que dans ce thème de la réception de la lettre, on voit qu’elle ne divorcera pas puisque Mercure, Maître de la Maison VII du moment, est sextil Saturne, Maître de la VII du natal.

En mai 1888, elle avait fait entrer le loup dans la bergerie et on trouvait alors Mars/Uranus 14° Balance conjoint Jupiter natal, via le travail puisque Jupiter est Maître de VI du thème d’Alexandrine. Dans ce thème Mars est en Maison IV s’opposant à Uranus ce qui est la signature d’un foyer perturbé, une vie familiale bouleversée, comme cela avait été le cas dans sa petite enfance.

Enfin, comme toujours Uranus joue le rôle de découvreur et c’est son influence qui va lui ouvrir les yeux puisque Uranus depuis le Scorpion fait un quinconce au Soleil, l’aspect est exact.

Alexandrine ne demandera pas le divorce. Elle acceptera la double vie de son mari et s’occupera même des enfants et de leur mère à la mort d’Emile Zola, œuvrant pour qu’ils portent le nom de Zola et qu’ils héritent de ses biens à sa propre mort, ce qui pour l’époque était un exploit.

9°) La grandeur d’âme d’Alexandrine

C’est la Maison IX qu’il convient d’explorer. Dans le thème d’Alexandrine cette Maison superpose le Verseau, Uranus maître du signe et donc de cette Maison IX culmine au Milieu du Ciel dans les Poissons et Neptune, Maître des Poissons et donc de ce MC, occupe le Verseau et la Maison IX. On se rend compte qu’Uranus et Neptune échange leur domicile respectif, puisqu’Uranus gouverne le Verseau et Neptune les Poissons ; cet échange de domicile équivaut à une conjonction entre ces deux astres. C’est une configuration qui apporte la conscience des libertés individuelles. Il y a l’idée d’écoute de ceux qui ont besoin de compréhension et d’aide.

A noter le côté humaniste d’Alexandrine avec l’amas planétaire en Maison XI et la Lune, Maître d’Ascendant au trigone d’Uranus qui lui donne aussi une largeur de vue et d’esprit (Uranus est Maître de IX) : pas de tabous dans ce thème. Les tabous c’est le monde de Saturne. Dans le thème d’Alexandrine il est en Sagittaire, signe bienveillant et de largueur de vue.

Avec la part Uranienne de ce thème, l’amitié pour Alexandrine va prévaloir sur l’amour, ou bien comme on le trouve dans le Timée de Platon, l’Agapè est le summum de l’amour puisqu’il s’agit de laisser l’autre libre ?

Autre motivation plus terre-à-terre, la position sociale qu’Alexandrie aurait perdue en divorçant. En effet, le Milieu du Ciel de son thème est chargé planétairement : Uranus et le Soleil exalté dans le Bélier. De plus, on ne trouve pas moins de cinq planètes entre le Milieu du Ciel et l’Ascendant, ce qui signifie que le sujet accorde beaucoup d’importance à la représentativité, à son statut social.

Après la mort d’Emile Zola, Alexandrine voyagera beaucoup. Elle passera même de nombreux mois par an en Italie.

10°) Alexandrine aimait voyager

La Lune, Maître d’Ascendant, qui l’identifie, est trigone à Uranus, Maître de la Maison IX (le lointain, l’étranger, les grands voyages).

Neptune, Maître du Milieu du Ciel, occupe la Maison IX : elle va pouvoir organiser sa vie autour des voyages.  

la-maison-de-zola-a-medan-dans-les-yvelines

La maison d’Alexandrine et d’Emile Zola à Medan – Yvelines

11°) Alexandrine : la bonne cuisinière et la parfaite maîtresse de maison

La Lune est comme on vient de le voir Maître d’Ascendant et superposant le Cancer et l’Ascendant, elle est de plus sextil à Mars, en Maison IV et en Vierge. La Lune en Cancer se trouve dans bon nombre de thèmes de cuisiniers et de restaurateurs.

Alexandrine recevait beaucoup : Mercure, Maître de IV (la maison, le foyer), occupe la Maison XI (les amis et relations), au trigone de Saturne (Maître de VII). Ce sont surtout les relations de son mari qu’elle recevait.

12°) Mort d’Emile Zola : 29 septembre 1902 peut-être 4 heures du matin à Paris

Dans le thème du décès, on note un carré entre Vénus/Pluton évoquant la conjonction natale du thème d’Alexandrine.

Pluton 19°R carré Mars natal en Maison IV : Pluton est Maître de sa Maison VI, elle-même a été intoxiquée par les émanations de gaz carbonique.

Vénus, Maître de la Maison XII natale conjointe Mars en Maison IV natale (2° séparant).

A noter que l’Ascendant du thème superpose la Maison IV natale, Maison qu’on dit « de la fin des choses ».

Neptune 3° Cancer transite l’Ascendant du thème d’Alexandrine : voilà qui indique aussi qu’elle-même a été incommodée. Notez que Neptune est Maître du Milieu du Ciel en conjonction de l’Ascendant natal.

Uranus 17° Sagittaire trigone Pluton, Maître de VI du thème natal, aurait un effet salvateur, bien que dans le même temps Uranus est au carré de Mars natal. Toutefois, l’aspect est séparant d’un degré.

Saturne 21° Capricorne carré Vénus natale (3° appliquant). Saturne est dans le thème d’Alexandrine à la fois le Maître de la Maison VII (le mari) et de la Maison VIII (le deuil) transite la VIII natale. En quelque sorte cette double Maîtrise de Saturne sur les Maisons VII et VIII suggère une probabilité de veuvage.

Mars 15° Lion sextil Jupiter, l’aspect est exact et sans doute également salvateur.

emile-zola-jaccuse

13°) Décès de Jeanne Rozerot : mai 1914 par rapport au thème d’Alexandrine

Vénus conjoint Saturne 16° Gémeaux trigone Jupiter natal en V (1° séparant). Vénus gouverne dans le thème d’Alexandrine les Maisons V et XII, alors que Saturne est Maître des Maisons VII et VIII : les orphelins et enfants de son mari décédé vont devenir ses enfants. Notez d’ailleurs que Vénus en Gémeaux s’oppose à Saturne natal.

Jupiter 21° Verseau sextil Vénus natale (3° appliquant)

Mars en Lion conjoint Neptune natal, mais également Mars opposé Uranus natal en état céleste. On avait déjà rencontré ce contexte planétaire lors de la réception de la lettre anonyme.

Neptune 25° Cancer carré Vénus natale (1° séparant)

Uranus 11° Verseau conjoint Neptune, l’aspect est exact. De nouveau on note l’importance de la réception mutuelle entre ces deux astres dans son thème natal qui parlait de sa propension à l’abnégation. En effet, elle va à partir de mai 1894 remplacer la mère décédée auprès des enfants de son mari et leur donner le nom de Zola.

Uranus 11° Verseau sextil Mercure natal, Maître de IV et de XII (l’aspect est exact).

Saturne Gémeaux sextil Pluton natal.

Saturne Gémeaux carré Mars natal, aspect qui bien que séparant existe dans le thème natal d’Alexandrine.

Pluton passe en conjonction de son Ascendant en mai 1914, comme si elle allait vivre une métamorphose… En quelque sorte, elle devient mère.

14°) La mort d’Alexandrine : 26 avril 1926 d’une attaque cérébrale

Dans le thème de la mort d’Alexandrine, on trouve Saturne en Scorpion carré Mars en Verseau, comme à sa naissance. Ce qui est normal puisque Saturne est le Maître de la Maison VIII agressant le Maître de son Soleil puisqu’elle est Bélier, et aussi parce que Mars est dans la Maison IV de son thème natal.

L’attaque cérébrale se lit d’ailleurs à travers ce carré Saturne/Mars tant dans le thème natal que dans le thème du décès. Se souvenir que dans l’homme-zodiaque Mars et le Bélier sont en rapport avec la tête et tous les problèmes en rapport avec la tête.

Dans le thème du décès, Pluton 12° Cancer, Maître de VI en Ascendant, est carré à Mercure en Bélier. Or, le thème natal présente la signature astrale suivante : Mercure conjoint Pluton en Bélier. Mercure dans l’homme-zodiaque ce sont les vaisseaux qui véhiculent le sang. Dans l’attaque cérébrale l’irrigation du sang ne se fait plus.

On trouve également Saturne 24° R Scorpion quinconce Vénus natale. Saturne est Maître de la Maison VIII du thème natale et de III du thème du décès, et Vénus est Maître de XII dans le natal et Maître de VIII dans le thème de la mort d’Alexandrine.

Mars 24° Verseau est sextil Vénus natale.

La Lune se trouvait à 20° Balance le jour du décès ayant dépassé la conjonction à Jupiter natal et carré Pluton, maître de la Maison VI natale.  Dans le thème natal, on trouvait la Lune carré Jupiter.

Enfin, la Lune arrive en conjonction de l’Ascendant Balance du décès comme à la naissance d’Alexandrine la Lune occupait l’Ascendant natal.

cantal-068

ETOILES FIXES

Trois étoiles fixes sensibilisent le thème d’Alexandrine :

       Sur 2° Cancer, où se trouve l’Ascendant du thème d’Alexandrine, stationne l’étoile TEJAT de la nature Mercure/Vénus qui promet des voyages nombreux, mais aussi l’exil qu’elle a connu avec Zola lors de l’Affaire Dreyfus. 

       Sur 17° Cancer, où se trouve la Lune natale d’Alexandrine, stationne l’étoile WASAT de la nature de Saturne qui met en contact avec les gaz et les poisons. Elle a elle aussi failli mourir à cause du monoxyde de carbone qui avait envahi leur chambre et qui coûta la vie à son mari Emile Zola. La cheminée avait-elle été mal ramonée, ou bouchée comme on l’a cru, sans pouvoir apporter une preuve ni dans un sens ni dans un autre, Zola s’étant fait de nombreux ennemis avec l’Affaire Dreyfus. Cela aurait pu être la vengeance des antidreyfusards. 

       Sur 11° Verseau, occupé par Neptune, stationne l’étoile ARMUS, de la nature Mercure/Mars, et donc l’influence est désagréable, avilissante et source d’imprudence. L’embauche de la lingère était-elle une imprudence ? Le fait d’être trompée et de n’en rien savoir a bien sûr quelque chose d’avilissant et de fortement désagréable.

LES DEGRES SYMBOLIQUES

Le plus significatif des degrés symboliques du thème d’Alexandrine est celui occupé par Saturne sur 10° Sagittaire. Or, Saturne gouverne la Maison VII de son thème et représente son mari, c’est-à-dire Emile Zola. Or, il est dit que c’est « un degré de Production ». C’est vraiment le moins que l’on puisse dire quand on pense à l’œuvre littéraire et journalistique d’Emile Zola.  

madame-zola-biographie

Bibliographie :

Madame Zola – Evelyne Bloch-Dano – Biographie – chez Grasset.

plume_encrier                        

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LA LEGENDE DE PHILEMON ET BAUCIS : UN MYTHE DE LA BALANCE

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME) par sylvietribut le 14-10-2011

UNE HISTOIRE D’HOSPITALITE, D’AMOUR CONJUGAL ET DE FIDELITE

Cette légende nous est contée par Ovide dans ses Métamorphoses.

Baucis était une femme pauvre et usée par les ans. Elle vivait avec son mari Philémon dans un village de Phrygie. En ces temps anciens, les dieux lassés de goûter au nectar de l’ambroisie de l’Olympe, de regarder danser les Muses, ou d’entendre la lyre d’Orphée, aimaient à descendre sur terre pour se mêler aux simples mortels, et y courir l’aventure. Un jour, Zeus/Jupiter, accompagné de son compagnon favori, Mercure, le plus amusant de tous les dieux, le plus sagace et le plus inventif, décide d’une excursion au pays des hommes. Leur but est bien déterminé : ils veulent tester l’hospitalité du peuple phrygien et partent déguisés en mendiants.

philemon-et-baucis 

Alors que partout ils ont été chassés, ils trouvent chez Philémon et Baucis un accueil digne d’eux. Les deux époux leur offrent tout ce qu’ils possèdent pour se reposer et leur proposent de partager leur modeste repas, priant leurs visiteurs de les excuser de ne pouvoir offrir davantage. Les dieux, touchés par tant de gentillesse, leur suggèrent de faire un vœu dont ils promettent la réalisation.

Philémon et Baucis formulent le souhait de ne pas connaître la douleur de survivre l’un à l’autre. Alors Zeus leur affirme qu’ils vivront encore très vieux et qu’à leur mort, ils seront à jamais tendrement enlacés.

Quand ils furent parvenus à un âge très avancé, alors qu’ils échangeaient leurs souvenirs, chacun s’aperçut que l’autre se couvrait de feuilles. Puis, une écorce les entoura. Ils n’eurent que le temps de s’écrier tendrement : « Adieu, cher compagnon ». Ces mots avaient à peine passé leurs lèvres qu’ils étaient transformés en arbres. Mais ils étaient toujours ensemble : il s’agissait d’un chêne et d’un tilleul, mais qui n’avait qu’un seul tronc. On dit que de partout on venait admirer le prodige et des guirlandes de fleurs garnissaient toujours les branches pour honorer ce couple pieux et fidèle. Cependant, dans une autre version du mythe, il s’agit de ces deux mêmes arbres prêts à se toucher.

philemon-et-baucis-2

Veut-on nous dire à travers cette histoire qui a traversé les siècles, que l’amour heureux et durable est fait d’humilité, de patience, de tolérance mutuelle et de tendresse, d’exigences mesurées et d’acceptation paisible des limites et des épreuves apportées par la vie ? Ou encore que l’hospitalité est un devoir sacré ?

Cependant, ce que l’on constate souvent à la campagne, c’est qu’un ou deux beaux tilleuls se tiennent à proximité de la maison et parfois même un chêne et un tilleul. 

Si l’on se penche sur la symbolique de ces deux arbres, on se souvient que la longévité exceptionnelle du chêne en a fait depuis les temps les plus reculés un arbre sacré et chez les Grecs comme chez les Romains, le chêne était consacré à Zeus/Jupiter. On rendait des oracles en interprétant le bruit du vent dans son feuillage et  de celui-ci on tressait des couronnes pour récompenser les vainqueurs, sportifs ou militaires.

Quant au tilleul, dont les fleurs parfumées ont des vertus adoucissantes, il était consacré à Vénus, la déesse de l’amour. Depuis, toujours cet arbre est symbole d’amitié et d’une tendre fidélité. Par ailleurs, son nom grec est le même que celui de la mère du Centaure Chiron dont les pouvoirs de guérison, accordés également par Zeus/Jupiter, furent toujours très bénéfiques aux hommes.

Ce passage des Métamorphoses d’Ovide inspira à La Fontaine une fable et, à Gounod, un opéra.

tilleul1 

Pour l’astrologue, la planète Jupiter symbolise l’épanouissement affectif qui se manifeste par une chaude participation à la vie : gourmandise, optimisme, confiance, générosité, bonté, protection. Il s’agit d’une tendance qui consiste à donner de soi, à aller vers autrui, à favoriser son environnement.

Mercure, lui, est un principe de communication, de liaison, d’échanges, de mouvement. Il a la possibilité de se dédoubler, se transformer, d’où un côté ludique souvent pour qui a Mercure important dans son thème, mais aussi, parfois, une tendance à la mythomanie, tant la facilité à travestir la vérité est forte.

La planète Vénus est un principe d’attraction, de sympathie, de communion, de fusion, qui s’affirme en particulier sur le plan des sentiments. Avec Vénus, si la planète est bien configurée dans le thème, c’est le règne de la paix du cœur et du bonheur. Elle est l’aspiration à une existence facile et agréable où priment les sentiments. C’est aussi un symbole de faveurs.

Quant à Chiron, à l’image du seul centaure à visage humain auquel il est associé, c’est un astre synonyme de sagesse et de bienfaisance. La légende dit qu’il reçut de Jupiter le pouvoir de guérir les hommes. Cependant, il était estropié et ne pouvait se soigner lui-même. On dit que la position de Chiron dans notre thème astral indique le lieu de notre blessure inguérissable.

tilleul-arbre-2

 

Bibliographie : Ovide, les Métamorphoses. 

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

QU’ENTEND-ON PAR SIGNES CARDINAUX ?

(5.1 - Généralités) par sylvietribut le 13-10-2011

Comme les signes Mutables, les signes Cardinaux sont au nombre de quatre. Il s’agit du Bélier, du Cancer, de la Balance et du Capricorne.

belier512

glyphe-du-cancer1

signe-astrologique-balance1

10-capricorne-e557c

La particularité des signes Cardinaux est avant tout de présider au début d’une saison et de marquer ainsi équinoxes et solstices. En effet, le Bélier correspond à l’équinoxe de printemps alors qu’en face la Balance est l’équinoxe d’automne. De son côté, le Cancer correspond au solstice d’été pendant que le Capricorne est le solstice d’hiver. Les quatre signes s’inscrivent dans le sens de la progression du Soleil. Et c’est pourquoi, les signes Cardinaux révèlent une expression de croissance et d’orientation.

Le Bélier, signe Cardinal, équinoxe de printemps, correspond à un accroissement de chaleur et de rayonnement, ce sont les premières chaleurs du printemps.

Le Cancer, signe Cardinal, solstice d’été, correspond à l’influence croissante de l’eau, des sources à la pluie, qui grossit les ruisseaux, les rivières et les fleuves ; c’est aussi la sève qui monte et grossit les fruits. C’est l’été

La Balance, signe Cardinal, équinoxe d’automne, correspond à un accroissement de l’influence de l’Air qui amène le froid. C’est l’automne.

Le Capricorne, signe Cardinal, solstice d’hiver, correspond à un accroissement progressif de la fonction nutritive de la terre. C’est l’hiver.

Les signes Cardinaux correspondent aux quatre saisons : Printemps (Bélier), Eté (Cancer), Automne (Balance) et Hiver (Capricorne). 

larbre-des-signes-cardinaux

Les signes Cardinaux ou les quatre saisons

Qu’en conclure ?

Que le mouvement des signes Cardinaux est un mouvement direct, droit ou linéaire. Il implique une dépense constante de force dans une direction bien définie.

Ainsi dans un thème, une majorité de planètes dans les signes Cardinaux est un indice de mouvement, d’initiative, d’action, d’esprit d’entreprise. La personne aura une aptitude pour commander, pour prendre la tête d’une entreprise, d’un groupement… et de ce fait, elle recherchera l’indépendance en toutes choses. Par contre, il existera chez elle une tendance à l’impulsion, à la précipitation. Il est probable que la personne changera de situation au cours de sa vie, changement décidé volontairement pour améliorer ses conditions de vie. En effet, le dynamisme des signes Cardinaux invite à l’ouverture d’une phase nouvelle.

A noter par ailleurs qu’une entreprise qui débute sous l’influence d’un signe cardinal a de plus grandes chances de réussir et d’évoluer plus rapidement que dans tout autre signe.  

les-signes-cardinaux

Les signes Cardinaux : Bélier – Cancer – Balance – Capricorne

Sur le plan du caractère, une majorité de planètes superposant dans un thème les signes Cardinaux, décrit une personne active, de corps et d’esprit, et souvent les deux. Continuellement en mouvement, sans repos, elle est en recherche d’aventure et de nouvelles entreprises. Audacieuse, téméraire, elle sait se frayer un chemin dans l’existence.

Une majorité de planètes en signes Cardinaux fait les pionniers, les innovateurs, les hommes et les femmes qui vont de l’avant et qui, bien sûr, aiment occuper des postes de premier plan pour y exercer aussi leur autorité sur ses semblables.  Cependant, l’influence prépondérante des signes Cardinaux rend également généreux et impulsif, apte à agir rapidement et à changer de la même façon. Le défaut de ces signes Cardinaux, c’est le manque de persévérance surtout si les signes Fixes sont peu représentés. Toutefois, la personne est capable de travailler très vite et de réaliser beaucoup de choses en peu de temps. Généralement, elle cherche à forcer les événements, les circonstances, plutôt que de s’adapter à eux comme sauraient le faire les signes Mutables. Cependant, le manque de persévérance suggère que le sujet ne saura pas s’entêter devant un obstacle et le vaincre par une action persistante et une résistance obstinée comme le permettrait un apport de quelques signes Fixes.

Les personnes influencées par les signes Cardinaux sont aussi promptes à aimer qu’à détester. Ainsi, elles se font rapidement des amis comme des ennemis et connaissent de brusques ruptures.  

les-vertus-cardinales-ambroggio-lorenzetti

Ambrogio Lorenzetti – Allégorie du bon et du mauvais gouvernement – Les Vertus Cardinales

En fait, l’activité est la clef de leur nature dans n’importe quelle direction, que celle-ci soit pratique, émotionnelle ou intellectuelle, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Les défauts principaux d’un excès de signes Cardinaux dans un thème résident dans le manque de patience et de persévérance, dans une trop grande hâte, dans une tendance aux changements soudains et sans raison, souvent aussi dans un désir trop grand d’attirer sur l’attention publique.

Enfin, une grande représentativité des signes Cardinaux dans un thème évoque une personne adorant initier, commencer les choses, mais avec une certaine difficulté à finir, à terminer ce qui a été entrepris avec entrain. Les signes Cardinaux sont les touche-à-tout du zodiaque.

Les naissances en signes Cardinaux font les épicuriens, les idéalistes, notamment chez les Bélier et les Balances, plus rationnels en cas de Cancer et de Capricorne. C’est le Bélier le plus cardinal des signes cardinaux.

Quant aux quatre vertus cardinales ce sont : la Force (Bélier), la Tempérance (Cancer), la Justice (Balance), la Prudence (Capricorne).

4_vertus_cardinales-tarot

Les quatre vertus cardinales d’un jeu de tarot italien 

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS L’HERBIER DE LA BALANCE … LE TILLEUL

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 11-10-2011

Dédié à Vénus, le tilleul avec ses feuilles en forme de cœur est un symbole de l’amour et de la fidélité. On se souvient d’ailleurs du merveilleux récit qu’en fait Ovide dans ses Métamorphoses à travers l’histoire de Philémon et Baucis : Zeus/Jupiter transforme Baucis, femme généreuse et hospitalière, en tilleul pour que selon son vœux, elle reste à jamais auprès de son époux, Philémon, lui-même transformé en chêne. Ces deux arbres ombragent d’ailleurs le sanctuaire de Zeus/Jupiter.  

tilleul-arbre

La Fontaine reprit le texte d’Ovide dans l’une de ses fables : « Pour peu que les époux séjournent sous leur ombre, ils s’aiment jusqu’au bout malgré l’effort des ans ».

Cependant, d’après Hérodote les Enarées qui avaient pillé le temple de Vénus à Ascalon furent cruellement punis par la déesse. En effet, ils perdirent leur virilité. Cependant, le châtiment étant particulièrement sévère, ils reçurent en compensation le pouvoir de prédire l’avenir. Pour cela, ils utilisaient des lanières d’écorce de tilleul qu’ils enroulaient et déroulaient autour de leurs doigts.

Selon un autre mythe grec, la nymphe Philyra, fille d’Okéanos, fut enlevée par Saturne apparu sous la forme d’un cheval, ce qui lui valut de donner naissance au centaure Chiron. Accablée, elle supplia les dieux de ne pas l’abandonner parmi les mortels. Accédant à son désir, elle fut changée en tilleul. 

Rappelez-vous également la fête païenne des Romains qui célébraient l’arrivée du printemps. On l’appelait les Lupercales, en l’honneur du dieu des bergers et des troupeaux, Lupercus. Pendant, cette fête, on organisait une sorte de loterie de l’amour où les jeunes hommes devaient tirer au sort le nom d’une jeune fille inscrite sur une petite feuille en forme de cœur, vraisemblablement une feuille de tilleul, qu’on plaçait dans une urne. Ainsi les couples étaient formés pour une période d’un an. Ensuite, c’est Saint Valentin prisonnier et en attente d’exécution, qui offrit à la jeune fille avec qui il s’était lié d’amitié, juste avant de subir son martyr, une feuille en forme de cœur sur laquelle il avait signé : « de ton Valentin ». 

tilleul-feuille

Pour peuples germains et nordiques, le tilleul était l’arbre de Freyja, la première des Walkyries, divinité de l’amour, de la beauté, de la terre et de la fertilité, homologue de la Vénus romaine et de l’Aphrodite grecque. Une belle légende raconte que Siegfried, héros des Nibelungen, tue sous un tilleul le dragon Fafnir gardien du trésor d’Odin, et prend un bain d’immortalité et d’invinsibilité dans son sang. Cependant, une feuille de tilleul tombe sur son épaule, le rendant vulnérable à ce point précis. Son adversaire Hagen, sous un autre tilleul, lui enfoncera sa lance jusqu’au cœur. « Siegfried », l’Opéra de Richard Wagner est inspiré de cette légende. Derrière cette histoire, on peut comprendre que Siegfried, entièrement virilisé jusqu’à en devenir invincible, conserve pourtant sur son épaule une petite part de féminité qui malheureusement lui sera fatale. Il faut effectivement rappeler que le tilleul est dans la symbolique un arbre plutôt féminin, symbole de tendresse, de fidélité et même d’amitié.

Le monde de Vénus et de la Balance est également celui de la danse. Dans les pays germaniques, le tilleul est appelé « l’arbre à danser ». En effet, certains arbres de tilleul étaient taillés selon un rituel bien précis, puis étayés par des béquilles de bois, ou même des piliers de pierre. Cette taille particulière permettait à ces arbres de faire office de paliers. Il existe en Allemagne un tilleul composé de sept niveaux. Dans certains tilleuls, se trouvent même des pistes de danse, ou des passerelles. Des escaliers taillés dans le tronc, ou d’autres en colimaçon, permettent d’y accéder. La plupart de ces arbres à danser ont disparu. Il est toutefois possible d’un rencontrer encore en Bavière.

Lors de fêtes populaires ou de célébrations, le tilleul devenait le centre des festivités. Les villageois le décoraient et dansaient autour de son tronc à l’occasion d’un mariage. Les jeunes mariés venaient danser à l’intérieur même de l’octogone ou sur les pistes de bois et se souhaitaient bonheur et amour. D’autres festivités, notamment pour fêter le printemps au mois de mai, voulaient qu’on les fêtes autour de ces tilleuls, vivants ou abattus pour l’occasion. Ces arbres étaient appelés des « mais ». En France, à la Révolution, ces « mais » évoluèrent et se transformèrent en « Arbre de la Liberté » pour les Sans-culottes.

durer-tilleul

Albert Dürer – Le tilleul

Enfin, à l’image du cadran solaire, le tilleul est « Arbre de Mesure » du temps et des saisons, par sa participation aux fêtes qu’on célébrait pour bien les marquer. Il était considéré comme l’axe vertical où s’établissaient les rapports entre la Terre et le Ciel. Le tilleul à danser mettait en relation les trois niveaux du Cosmos : le monde souterrain, la terre ferme et le ciel. Il était à la fois l’arbre de vie et l’axe du monde. C’était le pendant de l’arbre du paradis.

Les grands arbres cosmiques ont toujours été réputés pour leur longévité et leur imposante dimension : le tilleul bien sûr est l’un d’eux, avec le chêne, l’érable, le frêne ou l’olivier. Mais le vétéran de tous les arbres d’Europe est le tilleul. Certains spécimens atteignent l’âge respectable de 1000 ans et il existerait en Lituanie des tilleuls vieux de 2500 ans.

tilleul-arbre-seculaire

Une grande partie des 60 000 arbres plantés dans chaque commune de France en 1792 furent des tilleuls. Ainsi, cet arbre fut érigé en arbre civique, arbre symbole de la liberté, symbole qui fut repris lors du bicentenaire de la Révolution française. En effet, en 1989, le tilleul fut officiellement choisi en France pour commémorer la Révolution de 1789. Vieux arbres creux, les émousses de tilleul étaient des caches utilisées par les Chouans pour échapper soit aux gabelous, soit aux soldats républicains pendant la Révolution française. Mais déjà en Gaule, le tilleul était l’arbre traditionnel du centre du village. En Allemagne, cet arbre est plus populaire que le chêne et c’est sous un tilleul que les Germains se rassemblaient pour rendre la justice car l’influence du tilleul était, disait-on, favorable à la conciliation. Dans les villages, le tilleul servait de point de ralliement pour les assemblées. Dans l’ouest de l’Allemagne plus de 850 noms de localité évoquent les tilleuls (Linden), mais son utilisation en tisane, dans ce pays, n’est pas aussi commune qu’en France, voire même assez rare.  

petites-madeleines

Plus près de nous, c’est dans une tasse de tilleul que la tante de Marcel Proust, tante Léonie, qui habitait Le Combray à Illiers en Eure-et-Loir, trempait la fameuse madeleine dont la saveur allait jouer un si grand rôle dans le mécanisme mnémotechnique de l’écrivain, ce qui nous valu une page éblouissante sur l’aspect de la plante prête à être mise dans l’eau bouillante.

Dédiée à Vénus, comme on l’a déjà évoqué, le tilleul a depuis toujours été utilisé en médecine, aussi bien qu’en… sorcellerie. Pline mentionne les heureux effets du vinaigre d’écorce de tilleul sur les « vices de la peau ».

hildegarde-von-bingenSainte Hildegarde de Bingen conjurait les pestilences au moyen d’un anneau décoré d’une pierre verte sous laquelle on trouvait une parcelle de tilleul entourée d’une toile d’araignée et, de nombreux traités vantent son action bienfaisante sur l’épilepsie. Certains affirment même que l’ombre de cet arbre suffit à la guérir. Son influence bénéfique s’étendrait également à la paralysie, aux vertiges et aux œdèmes. Son importance était telle qu’une ordonnance royale prescrivait de planter les routes de tilleuls et d’en réserver la récolte pour l’usage des hôpitaux. Toujours selon les indications de Sainte Hildegarde, en poudre le tilleul permettrait de guérir les affections cardiaques. L’infusion de fleurs de tilleul est calmante, particulièrement recommandée pour les endormissements difficiles, les digestions lentes. Quant à l’aubier de tilleul, c’est un diurétique très puissant. On le prescrivait aussi en cas de douleurs hépatovésiculaires, dyspepsies et migraines d’origine hépatovésiculaire.  

En Roussillon, sont utilisés les fleurs et l’aubier de tilleul sauvage, que l’on nomme aussi « gravellines ». L’aubier est la deuxième écorce, c’est la partie « jeune » du tronc et des branches. Cette partie représente les couches de bois encore vivantes. L’aubier se récolte en novembre, alors que pour les fleurs la récolte doit être faite, très rapidement, en juin/juillet, car les pétales tombent vite.

tilleul1

Ne pas oublier l’usage du tilleul pour les soins de peau : lotion au tilleul, lait au tilleul, principalement pour les peaux à tendance sèche.

Quant à la teille, cette couche fibreuse située sous l’écorce, imputrescible après rouissage, elle est utilisée depuis la plus haute Antiquité pour la sparterie, les amarres de bateaux et les cordes de puits. Le bois, léger, tendre, très homogène, à grains fins, est recherché pour la sculpture et le travail au tour car il supporte des cintrages de petit rayon. 

blason-avec-tilleul-de-triembach-au-val-bas-rhin

Blason de Triembach-au-Val – Bas-Rhin 

Bibliographie

Les Secrets d’une Herboriste – Marie-Antoinette Mulot 

Nos grand-mères savaient – Jean Palaiseul                                                                                                                                                                              

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins 

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS LE BESTIAIRE DE LA BALANCE…LA LIBELLULE

(09 - LES ANIMAUX DU ZODIAQUE) par sylvietribut le 07-10-2011

La libellule appartient à la famille des Odonates. Cependant, le mot « libellule » vient du latin « libra », qui signifie « Balance » et ceci parce que dans son vol, la libellule tient ses ailes bien à l’horizontal. Pour d’autres, le mot « libellule » dériverait du latin « libella » désignant l’instrument qui sert à faire le niveau. Dans les deux cas, il s’agit d’instrument de mesure et d’équilibre, ce que représente la balance. 

gustave-moreau-la-libellule

Gustave Moreau – La libellule

Savez-vous que la libellule est le symbole du Japon, pays qu’on désigne parfois sous le nom « d’île de la libellule ». Cette dénomination ne s’explique pas seulement par la forme générale de l’île de Hondô, mais elle proviendrait de l’exclamation légendaire de Jimmu-tennô, fondateur de la dynastie, alors qu’il contemplait le pays d’une hauteur : « On dirait une libellule » et il baptisa aussitôt son pays « Ile des libellules ». Pour les Japonais, la libellule est synonyme de force et de bravoure, symbolisant bonheur et victoire, aussi certains guerriers l’adoptèrent comme blason. A noter que le nom vernaculaire anglais de « mouches-dragons ». En Angleterre, on allait jusqu’à dire que leur corps se transformait en aiguilles et cousaient les bouches des enfants menteurs.

Chez les Hopi de l’Arizona, en Amérique du Nord, la libellule représente la vie et orne de nombreuses poteries.  

libellule

De tous temps, la libellule a été admirée pour son élégance et sa légèreté. Pour certains, elle passe pour être une messagère des rêves. Pour d’autres, et notamment chez les Amérindiens, elle serait synonyme de duperie des sens car ses ailes scintillantes ont un effet magique, ce qui devrait nous donner à réfléchir sur la réalité apparente de notre monde. D’ailleurs, la libellule ne naît pas libellule : elle nous arrive sous forme d’œuf. Puis, pour une courte durée elle devient nymphe, ensuite elle passe par l’état de larve pour se transformer en libellule adulte, celle qui nous fait rêver…

A l’image de ses différentes transformations, la libellule a connu au cours de l’Histoire des fortunes diverses. Symbole de bonheur et de victoire en Orient où elle fait partie de la pharmacopée, comme au Japon où certaines espèces sont vendues pour guérir maux de gorge et fièvre, alors qu’en Occident elle est plutôt associée aux puissances maléfiques, tout en étant la muse des créateurs de bijoux et des peintres, ce qui nous ramène aux symboles propres à la Balance. Pourtant, au Moyen Age, les libellules étaient associées au diable. Depuis, la libellule est devenu un sujet d’inspiration pour le peintre Gustave Moreau, au siècle dernier. 

Et pourtant, il est plutôt bon signe de rencontrer des libellules car, très sensibles à la qualité des eaux dans lesquelles elles vivent, elles sont un excellent indicateur du degré de pollution d’un point d’eau. C’est peut-être pour ça qu’elles sont de moins en moins nombreuses et que certaines espèces ont disparu, alors que ces merveilleuses libellules jouent un rôle important dans l’écosystème car prédatrice de certains invertébrés aquatiques dont elles débarrassent mares et étangs. Attention donc à ne pas reboucher trop rapidement points d’eau et mares, il en va de la biodiversité et de la vie des libellules.   

petite-mare 

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins  

 

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,