HERBES DE LA SAINT-JEAN : LES ARMOISES

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 25-06-2012

Herbe de Feu, Herbe sainte, Herbe de Saint-Jean, Couronne et Ceinture de Saint Jean, Herbe aux cent goûts, Sanguenitte, Serpentine, Absinthe sauvage, Artémise, Tabac de Saint Pierre, tels sont les noms dévolus à l’Armoise.

Dans les « Secrets du Grand Albert », l’un des plus célèbres grimoires de sorcellerie, l’armoise est décrite comme une plante extraordinaire : « Celui qui a soin d’avoir sur lui cette herbe ne craint point le mauvais esprit, ni le poison, ni l’eau, ni le feu, et rien ne peut lui nuire. De plus, si l’on en tient dans sa maison, le tonnerre ne tombera point dessus, ni aucun air venimeux ne l’infectera pourvu que l’on la mette à l’entrée ». 

armoise2

Le Moyen Age faisait de l’armoise l’une des composantes de philtres destinées à « dénouer l’aiguillette » et la recommandait pour les cérémonies du solstice d’été. Les jeunes qui dansaient autour des feux allumés en l’honneur de Saint Jean portaient des guirlandes d’armoise sous forme de couronnes ou de ceintures qu’ils jetaient ensuite sur les flammes afin d’être immunisés contre toute maladie dans l’année à venir.

Pline, décrivant la plante dans son « Histoire Naturelle », conseille au voyageur d’en porter un rameau sur lui, suggestion que l’on retrouve dans le dicton français : « Qui portera armoise par le chemin ne se sentira jamais las ».

Mais l’armoise, absinthe sauvage, l’Artemisia des Anciens, est selon Hippocrate et Dioscoride la plante féminine par excellence. Dans son ancienne utilisation médicale, l’armoise (Artemisia vulgaris) facilitait les accouchements et régularisait le cycle menstruel. Surtout elle se partageait avec l’absinthe (Artemisia absinthium), l’herbe sainte, la capacité de faire venir les règles lorsqu’elles se faisaient attendre !

Armoise et absinthe furent pendant des siècles en Europe les plantes secrètes qui permettaient aux femmes de ne pas vivre dans une misère honteuse ; leur pouvoir abortif les a fait utiliser dans ce but par le peuple jusqu’au siècle dernier. Jadis, le 1er mai, un jeune homme amoureux et honnête qui offrait à son élue un bouquet d’absinthe voulait signifier par son geste qu’elle aurait tort de refuser ses propositions.

Grecques et Romaines se servaient aussi de l’armoise pour régulariser le cycle menstruel des adolescentes et surtout pour combattre les troubles de la ménopause ; cette tradition toujours vivace dans le monde anglo-saxon où l’armoise se nommait autrefois « motherwort », « plante favorable aux mères », et l’absinthe « the old woman », « la vieille femme ». Gaulois et Gauloises se ceignaient la taille de rameaux d’absinthe, les uns pour lutter contre les rhumatismes, les autres pour faire venir les règles. L’absinthe maritime (Artemisia maritima) porte en français le nom de « saguenitte » et, aussi, celui de « barbotine ».

estragon1Si l’estragon, qui fait partie des fines herbes, joue un rôle important dansnotre cuisine, il n’en est pas moins une armoise, « Artemisia drancunculus », « le petit dragon », la « serpentine » comme on l’appelle vulgairement. L’estragon, originaire de Sibérie, fut introduit en Espagne par les Maures au XIIIe siècle, comme une plante excitant les humeurs et tonifiant l’estomac et le coeur. Mais une autre de ses vertus était, d’après les médecins arabes, de « faire venir les mots aux femmes ». Enfin, elle servait d’antidote au venin des serpents.

 Une autre Artemisia connue pour chasser les serpents est l’aurone (Artemisia Abronatum), la « citronnelle » au parfum rafraîchissant, quasiment vénérée en Grèce antique, sous le nom « d’abronoton », porteuse de bonheur, de prospérité et proche des divinités immortelles. On attribue à cette plante introduite en Europe occidentale vers le XVe siècle, un grand pouvoir euphorisant et aphrodisiaque. En effet, si l’absinthe et l’armoise sont des plantes féminines, l’aurone passe pour masculine. En vieil anglais, elle est appelée « the old man », « le vieil homme » et, en allemand « Eberraute » ou « Eberreis », « Eber » étant le « sanglier mâle ».

Enfin, les différents types de génépis (Artemisia glacialis, Artemisia Laxa, ou Mutellina, etc.), plantes de haute montagne, auraient les vertus, concentrées, des armoises. Stimulantes et énergétiques, fébrifuges et emmanogogues, les génépis entrent dans la composition des onguents antiseptiques et restent la base des liqueurs et macérations savantes inventées autrefois par les moines, tel le célèbre « élixir du révérend père Gaucher », rendu célèbre par Alphonse Daudet dans « Les Lettres de Mon Moulin ».  

le-moulin-de-daudet 

Différentes par leur aspect et par leur utilisation, les diverses armoises ont toutes l’appellation générique latine Artemisia, parce qu’elles étaient toutes dédiées, dans l’Antiquité, à Artémis, déesse grecque de la Chasse, de la Chasteté, divinité lunaire, soeur jumelle d’Apollon (le soleil), entourée d’infatiguables hordes vierges. Elle porte un croissant de lune dans ses cheveux. En grec, Artemisia signifie « intégrité » et, par extension, « santé », et cette déesse farouche, maîtresse des fauves, les chasse mais les protège aussi des hommes destructeurs des équilibres naturels.

artemis-soeur-dapollonArtémis, vierge par conviction, haïssant Vénus et l’amour sexuel, est pourtant la protectrice du genre féminin. Sa préférence va certes aux vierges et aux fillettes impubères, étant en Orient la patronne des Amazones, ces femmes révoltées contre la domination masculine. Mais Artémis facilite aussi les accouchements et veille sur la santé des jeunes mères, ce qui n’est pas contradictoire avec la volonté de chasteté de la déesse. Car héritière des vertus de l’ancienne déesse de la Nature, la Terre-Mère, elle étend les aspects « féministes » de son action à l’ensemble des femelles dont dépend la reproduction des bêtes et des humains.

Peut-on supposer une relation de cause à effet entre les fêtes traditionnelles du 1er mai, qui ouvraient la période des rencontres amoureuses des jeunes et l’action abortive des armoises dont l’utilisation était rituelle le jour de la Saint-Jean, date fatidique pour la constatation empirique des grossesses indésirables ?

En Extrême-Orient, l’armoise était, et demeure, considérée comme dotée de vertus purificatrices. Il est de fait qu’en Chine, comme en Europe, on a utilisé ses propriétés emménagogues et antihelminthiques, les unes et les autres en rapport avec des formes d’impureté.

Le bouillon d’armoise était consommé rituellement à la fête du 5e jour du 5e mois. Des figurines d’armoise (hommes ou tigres) étaient suspendues aux portes, d’ailleurs cette pratique ne semble pas totalement abandonnée, afin de purifier les maisons des influences pernicieuses et de les protéger contre la pénétration de celles-ci. Des flèches d’armoise étaient tirées contre le ciel, la terre, et les quatre orients pour éliminer les influences néfastes.

Plante odoriférante, l’armoise était en outre mêlée à la graisse des victimes sacrificielles, car l’élévation des vapeurs parfumées est un moyen de communication avec le ciel. Elle fait partie de la famille des composées. Plante herbacée vivace, légèrement odorante, ressemblant à l’absinthe, elle pousse dans les décombres, les lieux incultes. On la rencontre dans toute l’Europe, mais aussi en Afrique du Nord et en Amérique. En France, elle est connue et on en trouve partout, sauf dans le Sud-Ouest. Elle mesure 80 cm environ, mais elle peut parfois atteindre deux mètres. Elle est en fleur de juillet à septembre.

Ses feuilles ainsi que les sommités fleuries sont utilisées en infusion. On peut en boire deux à trois tasses par jour, à raison d’une cuillerée à soupe par tasse à thé d’eau bouillante. On laisse influser et il est préférable de sucrer, avec du miel par exemple, car c’est amer. On peut en faire une cure 10 jours avant la  date présumée des règles et arrêter ensuite car un usage prolongé peut avoir des répercussions tant sur le système nerveux, que sur le plan rénal, hépatique ou pulmonaire. Toutefois, cette même infusion prise avant le déjeuner et le dîner est préconisée en cas de manque d’appétit, de digestion difficile ou de troubles circulatoires. Elle est aussi considérée comme un très bon vermifuge et ferait même tomber la fièvre. Son action est également antispasmodique et sédative. C’est un médicament contrela diarrhée chronique, les vomisssements nerveux.

Un chirurgien royal utilisait, dit-on, l’armoise pour soulager de la goutte son auguste patient. Sa recette : il faisait bouillir une poignée d’armoise dans ¼ de litre d’huile d’olive jusqu’à réduction du tiers, puis appliquait deux fois par jour cet emplâtre sur la partie malade.

armoise-arborescente

Bibliographie :

Fêtes et croyances populaires en Europe – Yvonne de Sike – Editions Bordas

Nos grand-mères savaient – La vérité sur les plantes et la vie naturelle – Jean Palaiseul – Chez Robert Laffont 

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

SOLSTICE

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME) par sylvietribut le 21-06-2012

Le symbolisme des solstices doit retenir l’attention en ce qu’il ne coïncide pas avec le caractère général des saisons correspondantes. En effet, c’est le solstice d’hiver qui ouvre la phase ascendante du cycle annuel et le solstice d’été qui ouvre la phase descendante, d’où le symbolisme gréco-latin des « portes solsticiales » représenté par les deux faces de Janus, puis ultérieurement par les deux Saint-Jean, d’hiver et d’été. On peut constater que c’est la porte hivernale qui introduit la phase lumineuse du cycle et la porte estivale représente la phase d’obscurcissement.

 

Janus – Rome – Musée du Vatican

Coïncidence ? On fait naître le Christ au solstice d’hiver et Jean-Baptiste au solstice d’été… et la remarquable formule évangélique : « Il faut que lui grandisse et que, moi, je décroisse… ».

Dans le symbolisme chinois, le solstice d’été correspond au trigramme « li », au Feu, au soleil, à la tête ; le solstice d’hiver au trigramme « k’an », à l’Eau, à l’abîme, aux pieds, mais le premier n’en est pas moins, comme ci-dessus, l’origine de la décadence du principe « yang », le second l’origine de sa croissance. Par ailleurs, le solstice d’hiver, s’il correspond au pays des morts, est le signe de leur renaissance ; il s’associe à la gestation, à l’enfantement : c’est le temps favorable à la conception.

Dans la tradition hindoue, le solstice hivernal ouvre « la voie des dieux », le solstice estival « la voie des ancêtres », correspondant aux portes des « dieux et des hommes » du symbolisme pythagoricien.

 

Solstices et équinoxes

Dans l’iconographie chrétienne, le solstice joue aussi un rôle. Le solstice d’été marque l’apogée de la course solaire ; le soleil est au zénith, au plus haut point du ciel. Ce jour a été choisi pour célébrer la fête du soleil. Dans la mesure où le Christ est comparé au soleil, il est figuré par le Cancer solsticial. De là tout un symbolisme du Christ chronocrator, qui gouverne le temps, dans l’art roman…

Sur le plan astronomique, le solstice est l’époque de l’année où le soleil est le plus éloigné de l’équateur, ce qui correspond à la durée maximal (solstice d’été) ou minimale (solstice d’hiver) du jour.

Comme 2012 est une année bissextile, cette journée du solstice, 20 juin 2012, sera la plus longue de toute l’année et la nuit la plus courte dans l’hémisphère nord.

 

Solstice solaire -Nebra

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins  

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS LE BESTIAIRE DES GEMEAUX… LA FOUINE… LA BELETTE ET AUTRES PETITS MUSTELIDES

(09 - LES ANIMAUX DU ZODIAQUE) par sylvietribut le 20-06-2012

Fouiller… fureter… farfouiller… inspecter… chercher… rechercher… approfondir… éplucher… creuser… fouir… remuer… retourner… explorer… sonder… perquisitionner… visiter… examiner… traquer… scruter… On n’en finit plus d’énumérer tous ces verbes qui illustrent à la fois les Gémeaux et les petits mustélidés.

Car que fait la fouine qu’on considère d’ailleurs comme « nuisible », sinon que d’explorer les greniers des maisons, s’attaquant au passage à l’isolation des maisons ou même aux circuits électriques des voitures dont elle ronge les gaines de caoutchouc qui les protègent. Et pourtant, dans la Rome antique, elle était domestiquée car elle capturait les souris et dératiser les habitations. On sait d’ailleurs qu’elle continue aujourd’hui encore à jouer un rôle de police sanitaire aux abords des villages et des maisons isolées.

 

Petite fouine

La fouine, en latin Martes foina, est un petit mammifère carnivore d’Europe et d’Asie, au pelage gris-brun, courtes sur pattes, vivant la nuit. Friande d’œufs, elle s’attaque aux poules pour mieux explorer leur poulailler. C’est une martre faisant partie de la famille des Mustélidés, au même titre que la belette, le blaireau ou le putois, petits mammifères dont on pressent la présence à leur odeur forte.

Dans l’Ouest de la France et en particulier en Charente, on appelle fouin ou chafouin (chat fouin) le mâle de la fouine.

Quoiqu’il en soit, ces petits cousins Mustélidés se ressemblent ; leur petit museau et comme leur regard curieux ne sont pas sans évoquer les Mercuriens bon teint, qu’ils soient Gémeaux ou Vierge. 

 

La Belette

Dans tous les récits irlandais du cycle d’Ulster, la mère du roi Conchobar porte le nom de Ness, la belette. C’est au départ une vierge guerrière. Ness peut symboliser aussi bien l’affection et la vigilance que l’inconstance et la rouerie, qualificatifs qui collent bien aux Mercuriens et aux Gémeaux. En même temps, cela ne convient pas à l’attitude initiale de la belette vue comme par les Irlandais comme une guerrière farouche. Peut-être l’Irlande médiévale a-t-elle confondu le symbolisme de la belette et celui de l’hermine.

 

On se souvient aussi de la célèbre fable de Jean de La Fontaine : « Le Chat, la Belette et le Petit Lapin » qui n’est pas sans évoquer Mercure volant les bœufs d’Apollon et pas vraiment décidé à les lui rendre, malgré l’intervention de son père Jupiter qui lui demande instamment de restituer le troupeau. Mercure finira par inventer la flûte dont la musique charmera Apollon, et ce sera la flûte contre le troupeau. Il en va de même de la belette de la fable s’appropriant du logis d’un petit lapin. Souvenez-vous :

Du palais d’un jeune Lapin
Dame Belette un beau matin
S’empara ; c’est une rusée.
Le Maître étant absent, ce lui fut chose aisée.
Elle porta chez lui ses pénates un jour
Qu’il était allé faire à l’Aurore sa cour,
Parmi le thym et la rosée.

Après qu’il eut brouté, trotté, fait tous ses tours,
Janot Lapin retourne aux souterrains séjours.
La Belette avait mis le nez à la fenêtre.
O Dieux hospitaliers, que vois-je ici paraître ?
Dit l’animal chassé du paternel logis :
O là, Madame la Belette,
Que l’on déloge sans trompette,
Ou je vais avertir tous les rats du pays.
La Dame au nez pointu répondit que la terre
Etait au premier occupant.
C’était un beau sujet de guerre
Qu’un logis où lui-même il n’entrait qu’en rampant.
Et quand ce serait un Royaume
Je voudrais bien savoir, dit-elle, quelle loi
En a pour toujours fait l’octroi
A Jean fils ou neveu de Pierre ou de Guillaume,
Plutôt qu’à Paul, plutôt qu’à moi.
Jean Lapin allégua la coutume et l’usage.
Ce sont, dit-il, leurs lois qui m’ont de ce logis
Rendu maître et seigneur, et qui de père en fils,
L’ont de Pierre à Simon, puis à moi Jean, transmis.
Le premier occupant est-ce une loi plus sage ?
– Or bien sans crier davantage,
Rapportons-nous, dit-elle, à Raminagrobis.
C’était un chat vivant comme un dévot ermite,
Un chat faisant la chattemite,
Un saint homme de chat, bien fourré, gros et gras,
Arbitre expert sur tous les cas.
Jean Lapin pour juge l’agrée.
Les voilà tous deux arrivés
Devant sa majesté fourrée.
Grippeminaud leur dit : Mes enfants, approchez,
Approchez, je suis sourd, les ans en sont la cause.
L’un et l’autre approcha ne craignant nulle chose.
Aussitôt qu’à portée il vit les contestants,
Grippeminaud le bon apôtre
Jetant des deux côtés la griffe en même temps,
Mit les plaideurs d’accord en croquant l’un et l’autre.
Ceci ressemble fort aux débats qu’ont parfois
Les petits souverains se rapportant aux Rois.

 

Quant au blaireau, Buffon le célèbre naturaliste en a fait, non sans raison, un paresseux méfiant et solitaire, au point d’en faire l’emblème du sommeil. Cependant, en Extrême-Orient, on a une idée toute différente du blaireau. Au Japon, notamment, il est symbole de ruse et de tromperie, mais sans méchanceté. Il est censé tambouriner sur son ventre, les nuits de pleine lune, déguiser en vieux moine pour abuser ses victimes. Et la désignation de « vieux blaireau » est appliqué dans le sens de « vieux roublard ». Et c’est pour ça qu’on trouve parfois placés à l’entrée des restaurants japonais, des statues de blaireaux ventripotents, malicieux emblèmes de prospérité ou de satisfaction de soi-même. Là aussi, on retrouve bien le côté joueur, moqueur et roublard de Mercure.

 

Le Blaireau à la sortie de son terrier

Dans le récit gallois du Mabinogi de « Pwyll Prince de Dyfed », le rival de Pwyl auprès de Rhiannon, Gwawl, est enfermé, au terme d’une contestation riche en rebondissements, dans un sac magique et chacun des hommes de Pwyll vient lui donner un coup de bâton. C’est ce que le texte gallois appelle le « Jeu du blaireau dans le sac ». Le symbolisme de l’animal est pris ici sur un mode péjoratif, sans qu’on puisse le définir. Il semble que le jeu ait pour but de symboliser le châtiment infligé à l’homme pour ce qu’il comporte de blaireau en lui, le blaireau dans le sac : la ruse et la roublardise ; et il est frappé à coups de bâton pour que sorte de lui sa part de blaireau, qu’il se délivre de sa malice et de sa prétention.

Le blaireau tambourinant sur son ventre

Une des caractéristiques du blaireau c’est qu’il fait de sa vie un jeu, un peu à l’image des Mercuriens et en particulier des Gémeaux. Les petits, qui ne dépensent pas leur énergie à chercher leur nourriture, y consacrent la majorité de leur temps. Lorsqu’ils sortent de leur terrier, dans un premier temps, ils restent très sagement près de leur mère. Mais bien vite, ils prennent de l’assurance et deviennent très bruyants et vont passer leur temps à jouer et leurs jeux sont vraiment très variés : ils font semblant de lutter, de se mordre, ils s’agrippent par la tête, par la queue, par les oreilles, ou encore ils se bousculent et essaient de se renverser à grands coups de boutoirs avec la tête. Le blaireau est un animal singulier, capable de marcher, et même de courir en arrière avec autant d’aisance qu’en avant.

Le Blaireau devant un restaurant au Japon

Le putois est un petit animal qui n’a pas très bonne réputation et qu’on qualifie de « puant ». Il serait d’ailleurs à l’origine du verbe « puer ». Lorsqu’il est attaqué ou blessé, le putois libère, sous l’effet de la douleur ou de la peur, le contenu de ses glandes anales dont l’odeur nauséabonde lui a valu ce surnom de « puant ».

Le putois à pieds noirs

C’est cependant un petit prédateur discret et en même temps très actif dans la lutte contre les rats musqués et les mulots. Et malgré tout il continue d’être chassé, piégé, empoisonné au point qu’il disparaît de façon inquiétante aussi bien en France qu’en Europe.

Quant au furet, sous-espèce du putois, il était cité par Aristote, au IVe siècle avant Jésus-Christ, pour ses talents de chasseur. Il aurait été utilisé par l’homme depuis toujours.

Le furet est un animal sociable et familial, animal de compagnie par excellence car son sommeil occupe environ 16 heures de sa journée, donc il n’a pas vraiment le temps de faire des dégâts dans la maison. Le furet se laisse donc facilement domestiquer.

 

Il court… il court… le furet

 

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins   

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS L’HERBIER DES GEMEAUX… LE SERINGA

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 20-06-2012

Le nom « seringat » qu’on écrit aussi « seringa » vient de la coutume ancienne qui consistait à évider les tiges de leur moelle pour en faire des seringues. Il ne faut pas le confondre avec « syringa », appellation donnée jadis à l’arbuste, jusqu’à ce que Linné l’attribue au lilas, préférant pour Philadelphus pour le seringat. D’ailleurs, dans l’Antiquité ce mot désignait un arbuste très parfumé. Quant au mot Piladelphus, il trouve son origine dans le nom du roi d’Egypte Ptolémée, surnommé Philadelphe.

 

Branche de seringa

Les jolies fleurs blanches et parfumées du seringa s’épanouissent entre mai et juin alors que le soleil traverse le signe des Gémeaux. Ce sont de petites fleurs souvent regroupées par deux, comme les Gémeaux, et parfois trois. On appelle ces petits bouquets des cymes. Il existe plus de quarante variétés de ces arbustes rien que dans l’Hémisphère Nord, des collines rocailleuses de Yougoslavie à la Chine. Le seringa existe aussi en Amérique du Nord et il y aurait même une espèce de seringa en Amérique centrale qui présente la particularité d’être sensible au gel.

Parc du Château de Versailles

Ce qui caractérise le seringa c’est son merveilleux parfum qui lui a valu le surnom de « jasmin des poètes ». Et pourtant il existe du seringa non parfumé que l’on a découvert sur les rives du Mississipi par un certain Robert Cavalier de la Salle qu’il rapporta en France en 1681. L’arbuste fut planté dans le parc de Versailles à la demande de Louis XIV par son fidèle jardinier Fagon.

C’est plus tard, en 1835, que fut créé le premier seringat hybride par le chef jardinier, Henri-Antoine Jacques, du parc de Neuilly alors propriété du roi Louis-Philippe. Il obtint une plante à fleurs plus grandes et parfumées.

Dans le langage des fleurs, le seringa symbolise la mémoire, peut-être parce qu’on se souvient longtemps de son parfum persistant. La mémoire n’est pas sans évoquer Mercure et les Gémeaux.

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LA MAISON III DU THEME ASTRAL… LA MAISON GEMEAUX

(5.6 - LES MAISONS ASTROLOGIQUES) par sylvietribut le 18-06-2012

La Maison III est en analogie avec le troisième signe, les Gémeaux. C’est une Maison d’Air, gouvernée par Mercure. C’est une Maison cadente qui évoque une grande facilité d’adaptation aux circonstances et aux êtres. C’est donc une Maison un peu fourre-tout, en apparence, car en fait tout se tient.

Les douze Maisons astrologiques

En effet, la Tradition nous parle à propos de la Maison III de sujets multiples, apparemment sans liens entre eux, qui vont des frères et sœurs à la transmission du savoir, en passant par les petits voyages et la façon de voyager, et les divers déplacements de l’existence. Elle nous parle aussi des études primaires et des apprentissages, des cousins, des collègues et confères, en passant par l’écriture, la correspondance, les échanges et même les chemins de fer et autres TGV.

Chemin de fer

La Maison III est le champ de l’étude au niveau intellectuel et social. Elle représente donc toutes les formes d’échange d’information, telles que l’art de la communication, les activités associées aux médias, au commerce. Qui a dans son thème une Maison III chargée planétairement éprouve un besoin insatiable de communiquer avec les autres et possèdent la faculté d’être amical et conciliant avec des personnes dont les centres d’intérêt sont les plus divers. La curiosité quant aux êtres humains et aux idées est illimitée. Et cette curiosité d’esprit conduit à faire de nombreuses connaissances fortuites et à développer un bagage intellectuel important et souple. La Maison III renseigne donc sur les relations avec l’entourage proche. Elle régit les échanges, écrits.

La concierge de la rue Jacob – Robert Doisneau

Si la Maison III est valorisée dans un thème, le sujet aura des idées. Avec elles, il travaillera et pourra même en faire commerce : scribouillard ou concierge.

La Maison III symbolise l’intellect, l’éducation, la communication et le mouvement. Elle fournit des indications sur la qualité d’esprit d’une personne et sur sa façon de la développer. Elle renseigne également sur sa manière de communiquer et sur les sujets susceptibles de lui apporter une nourriture intellectuelle. C’est aussi la Maison de l’intelligence pratique, du savoir-faire, des aptitudes rationnelles. C’est aussi les facultés d’utilisation du libre-arbitre. 

La Maison III est le lieu où se tissent les rapports d’influence entre le Moi et son environnement immédiat. C’est aussi bien l’entourage que le quotidien. La Maison III désigne toutes les relations de compréhension, de communication, de voisinage : les rapports avec les proches, qu’ils soient frères et sœurs, ou même cousins/cousines, que confrères, collègues ou condisciples, et bien sûr les voisins.

La variété consiste dans tous les moyens d’échanges possibles, notamment par tous les moyens naturels : gestes, regards, paroles, mais aussi par les moyens techniques : les écrits, le téléphone, la radio, la télévision, les moyens de déplacement et les voies de communication. Ce sont aussi les rapports de l’esprit, c’est-à-dire les études. Aussi, la Maison III éclaire sur l’éducation qu’on reçoit, les études primaires et secondaires. A la Maison III se rattachent le travail cérébral, l’expression par la parole, par les idées.

En Maison III c’est bien d’échange qu’il s’agit. On y découvre le partage ; on y apprend quelque chose, on joue avec ses frères/sœurs, avec ses proches, on fait circuler les connaissances acquises. On transmet. C’est en Maison III, le premier pas vers le progrès, la gestion de ces échanges, la parole, la codification, l’abstraction.

Si le Verbe est en Maison I d’essence créatrice, en Maison III, il est outil de communication.

Gustave Adolf Mossa – Les Parques

Comment ne pas évoquer les mythes fondateurs se penchant sur la relation au double mimétique et sacrifié dont on retrouve la trace un peu partout. Quoi de plus Gémeaux Maison III que ce concept du double ? On s’’en souvient, l’un des jumeaux divins, Castor, est immortel et l’autre, Pollux, ne peut échapper à la Parque mortelle.

De même, pour fonder Rome, Remus et Romulus s’affronteront et l’un des deux devra mourir. Il en va de même dans de multiples mythes associés à la fondation d’une cité ou au départ d’une démarche civilisatrice.

Mercure aux pieds ailés  Messager des dieux – Giambologna – Musée du Louvre

La Maison III est la Maison de Mercure, le messager des dieux. Mercure n’était-il pas aussi passé maître dans l’art de l’amusement, du passe-temps, de la récréation, du plaisir, des plaisanteries, du calembour à la jonglerie. Ce domaine de la Maison III qui implique aussi bien l’adresse et l’habileté que le jeu de mot.

Pour juger de l’importance de la Maison III, il faudra l’analyser en détail :

–       Quel signe superpose la Maison III dans le thème ;

–       Quel est le Maître de ce signe et donc de cette Maison III et où se trouve-t-il dans le thème ;

–       Quels sont les aspects que ce Maître de III forme et reçoit avec les autres planètes du thème ;

–       Y a-t-il des planètes superposant cette Maison III et de quelles Maisons ont-elles la Maîtrise.

Exemple :

–       Maison III en Balance… C’est Vénus qui va donc gouverner cette Maison III. On la trouve en Verseau et en Maison VI au trigone de Mars.

–       Dans cette Maison III, on trouve Mars gouverneur de la Maison IX du thème

L’influence de la Balance sur la Maison III évoque un entourage agréable et charmant, une sensibilité artistique développée au contact des proches. C’est l’indication d’une éducation raffinée. Cependant, il va exister des oscillations dans le choix des relations. La Balance, signe de Vénus, évoque aussi une grande facilité pour exprimer ses sentiments, notamment à travers l’écrit. De même les déplacements sont agréables et propices à nouer des relations sentimentales, ou à des rencontres sentimentales.

La combinaison Maison III/Maison VI suggère une certaine influence de l’entourage sur le travail. C’est également l’idée d’une compréhension avec les personnes pouvant se trouver sous les ordres du sujet. Cette combinaison évoque une occupation faisant appel à des aptitudes intellectuelles, à l’éducation. De même, les voyages peuvent avoir pour raison la santé ou le travail. La Maison VI étant non seulement liée au travail, mais aussi celle de la santé, la combinaison Maison III/Maison VI peut indiquer une maladie ayant un impact sur le mental.

Le premier meurtre – Caïn vient de tuer son frère Abel

Mars en Maison III, heureusement en bon aspect de Vénus, le Maître de cette Maison III ce qui atténue la position de Mars dans cette Maison, est la position typique du complexe de Caïn, de la rivalité des frères ennemis, de l’hostilité dans les rapports avec l’entourage proche, des querelles confraternelles. Elle fait également craindre les accidents de circulation, la passion de la vitesse au volant, et le déferlement de l’agressivité sur les routes comme dans les écrits. Cette position de Mars donne également une façon de s’exprimer précise et adéquate qui cerne immédiatement le cœur des choses. Elle rend ingénieux, jamais dépourvu de moyens de s’en sortir. C’est également l’indication d’une argumentation spontanée et d’un grand sens de la répartie. Sous cette influence, on aime ou on déteste, on se frotte à la réalité : jamais les connaissances ou les rencontres ne sont dénuées de fougue. L’expérience du monde est un merveilleux défi. 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

TWEET ET JALOUSIE

(2.5 - DANS L'ACTUALITE AUJOURD'HUI) par sylvietribut le 15-06-2012

Dans une émission sur Canal Plus le 12 juin dernier, on apprenait que le tweet de Madame Trierweiler avait été envoyé à 11 h 02, le 11 juin 2012, depuis Paris. Voici le thème de cet instant qui allait faire tant de bruit.

 

Thème astral de l’envoi du tweet le 11 juin 2012

Mon propos est de comparer ce moment précis, qui a déclenché la polémique que l’on sait, aux thèmes des deux protagonistes : Valérie Trierweiler celle qui envoie et Ségolène Royale celle qui reçoit le tweet, confronté au thème de l’Investiture de Monsieur Hollande à la Présidence de la République, dans lequel on pouvait lire qu’un des problèmes que rencontrerait le nouveau Président de la République serait d’être confronté à des rivalités qu’elles soient publiques ou privées.

 

Thème natal de Valérie Trierweiler

Merveilleuse astrologie… Comme lorsqu’on monte le thème d’une rencontre amoureuse, on voit se profiler dans cet instantané de vie les deux protagonistes. Dans le cas qui nous intéresse, celui de la rivalité, c’est la même chose qui se matérialise de la façon suivante : Valérie Trierweiler est l’Ascendant Lion de ce thème du tweet, comme elle l’est dans son propre thème ; Madame Royal n’est autre que le Descendant Verseau, signe de son propre Ascendant. Ensuite, Madame Trierweiler possède dans son thème un Mars en Vierge qui s’oppose à la Lune en Poissons du thème de Madame Royal. Et voici que l’histoire se répète avec le thème du fameux tweet, puisque Mars en Vierge s’oppose à une Lune en Poissons, comme superposant l’antagonisme des deux rivales.

Valérie Trierweiler

Notez d’ailleurs que la comparaison de ces deux thèmes désigne bien l’agresseur et l’agressée puisque le Mars en Maison III, agressif et vengeur car appliquant à Pluton par rétrogradation et conjonction dans le thème de Madame Trierweiler, s’oppose à la Lune émotionnelle dans l’Eau des Poissons  du thème de Madame Royal.

Au moment du tweet, on est en présence d’un Mars, toujours en Vierge, s’opposant à une Lune revenue en Poissons, comme superposant le point sensible de la comparaison des thèmes des deux rivales. On a l’impression d’assister à une sorte de duel, Mars est entre autre le symbole même de l’épée…

 

Duel de femmes

On constate aussi que l’aspect est quelque peu partagé puisque Mars dans le thème de Madame Royal est également en Vierge, mais en Maison VII et non en Maison III et, surtout, sans aspect à Pluton, mais conjoint à la Lune de Madame Trierweiler.

Thème natal de Madame Ségolène Royal

Autre similitude : dans le thème de Madame Trierweiler on trouve ce carré en T qui met en rapport Mercure carré Neptune et carré Jupiter lui-même opposé à Neptune, qui signe une grande amoralité, alors que dans le thème de Madame Royal ces mêmes planètes sont en résonance mais en aspect harmonieux : une conjonction Mercure/Neptune/Saturne au trigone de Jupiter, qui signe une sincérité qu’on ne peut mettre en doute.

 

Ségolène Royal

Pour en revenir au thème du tweet, on note encore : le Soleil, Maître de l’Ascendant, au carré de Mars et de la Lune. On pourrait imaginer plusieurs scenarii derrière cette configuration faisant du Soleil une planète focale. Incontestablement, ce Soleil représente Madame Trierweiler puisqu’elle s’incarne dans un Ascendant Lion tant dans son thème natal que dans le thème du tweet.

 

La chute de Phaéton – Rubens

Plusieurs hypothèses se profilent devant cette configuration : d’abord cela évoque un problème d’identité, un désir exagéré d’être regardé, apprécié, admiré, considéré, peut-être lié à une peur intérieure qui conduit à vouloir prouver son importance. Comment ne pas penser à Phaéton conduisant le char d’Hélios, le Soleil, et qui ne maîtrisant plus rien se tue, image symbolique bien sûr… Un désir conscient ou non d’être le centre de l’attention dans une recherche de l’approbation des autres. Mais se profile tout autant un sentiment d’impuissance qui nous ramène à l’idée d’un problème d’identité. On sait qu’elle n’a pas de cadre social puisqu’elle n’est ni l’épouse, ni la mère et que dans le même temps elle réfute le titre de Première Dame, ne pouvant non plus se prévaloir d’un quelconque mandat électoral comme celle qu’elle considère comme une rivale, compagne légitime et mère de quatre enfants, tout en étant un leader politique de la gauche connue et reconnue. Où se situe exactement Madame Trierweiler ? Nous ne le savons pas, mais elle pas plus que nous sans doute, d’où ce tweet intempestif, inconvenant et irréfléchi, sinon guider par la jalousie et la rancœur.

 

Thème de l’Investiture de Monsieur Hollande

Une comparaison s’impose aussi entre le thème de l’envoi du tweet et le thème de l’Investiture de Monsieur Hollande. Or, première constatation c’est que la Lune est revenue à sa position dans les Poissons. Ensuite, Mars lui a continué sa course dans la Vierge pour venir s’opposer à cette Lune Poissons de l’Investiture, où se profilait déjà l’opposition de Mars à la Lune le jour de l’Investiture. De plus, ce même Mars s’achemine vers le carré de Vénus du thème de l’Investiture, d’ailleurs remplacée par le Soleil dans le thème du tweet. Comme tous les aspects sont appliquants, on peut penser que l’événement n’est pas clos, des remous sont à prévoir. A moins qu’il ne s’agisse des conséquences de cette intrusion de Madame Trierweiler dans la vie politique. On voit d’ailleurs que bon nombre de ténors du Parti Socialiste sont montés au créneau pour la recadrer.

Dans le futur, on peut imaginer que de nouveaux problèmes surgiront réactivant le thème de l’Investiture au niveau de l’aspect de rivalité qu’il contient, à savoir le carré Lune/Vénus. Que se passera-t-il lorsque depuis le Sagittaire, cette fois, Mars s’opposera à Vénus et sera en conflit avec la Lune, notamment en Novembre 2012, ou bien le passage de Mars en Poissons en mars 2013, accompagné de Mercure et de Vénus, et puis de nouveau en juin/juillet 2013 lorsque Mars rejoindra Jupiter sur le dernier décan Gémeaux.

Un thème est une horloge, il n’est que de suivre les planètes comme on suit les aiguilles au cadran pour connaître l’heure d’un événement, ou d’une tension probable, événement devant, dans ce qui nous occupe, dépasser la sphère privée puisqu’inscrit dans le thème de l’Investiture, à moins que d’autres rivalités ne voient le jour d’ici là.

Rambouillet, le 15 juin 2012 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LES DEUX FEMMES DU PRESIDENT

(2.5 - DANS L'ACTUALITE AUJOURD'HUI) par sylvietribut le 14-06-2012

Dernièrement, dans l’analyse que je faisais du thème de l’Investiture du Président, je mettais en évidence, entre autre, le carré qui existait entre la Lune, gouverneur de la problématique Maison XII, à 23°25 du signe double et d’Eau des Poissons, et Vénus à 23°59 du signe double et d’Air des Gémeaux et dans la Maison XI. C’est l’aspect même des rivalités amoureuses et l’image planétaire du ménage à trois. Passez en revue dans votre entourage qui possède un aspect difficile entre Vénus et la Lune dans le thème et vous serez étonnée de ce que vous allez découvrir, que ce soit dans le thème des femmes et des hommes, sans distinction. Vous verrez que ces personnes vivent, ont vécu ou vivront une expérience triangulaire ou se trouvant dans une situation de rivalité et de situation de Vaudeville à la Feydeau. Par aspect, il faut entendre carré, opposition et même conjonction.

 

Thème de l’Investiture du Président de la République française

Notez aussi que les deux rivales sont bien identifiées dans ce thème d’Investiture puisque le thème de Madame Royal présente une Lune en Poissons, pendant que Madame Trierweiler apparaît à travers Vénus dans le signe d’Air des Gémeaux et dans la Maison XI, Maison Verseau, ce qu’elle est par son signe solaire. Cependant, cinq ans c’est relativement long, bien sûr nous risquons de les revoir en lice périodiquement, mais il va s’agir sans aucun doute d’autres rivalités qui se révèleront au fil des mois. Comme si Monsieur Hollande devait tenir périodiquement le rôle de la tranche de jambon dans un sandwich… Et comme le raconte La Fontaine dans une fable célèbre : « Il mit les plaideurs d’accord en croquant l’un et l’autre ». Mais revenons à ce que nous révèlent les planètes et voyons ce qui se passe sur le thème des deux rivales.

Cette configuration conflictuelle entre la Lune et Vénus sur respectivement 23e degrés Poissons et 23° Gémeaux est réactivée tant par le passage du Soleil en Gémeaux qui applique à Vénus par conjonction, déstabilisant du même coup la Lune, que par le transit de Mars en Vierge, s’opposant à la Lune du thème de l’investiture et en aspect conflictuel avec la Vénus de ce même thème. Pour avoir une petite idée d’autres épisodes relatifs à une quelconque rivalité entre les deux protagonistes, ou d’autres, il faut repérer dans vos éphémérides tous les transits possibles des planètes et notamment quand elles superposeront les signes Mutables, à savoir Gémeaux, Vierge, Sagittaire et Poissons, et d’autant plus si une planète rétrogradait dans l’un de ces signes en activant la Lune et Vénus du thème de l’investiture. 

 

Ségolène Royal et Valérie Trierweiler

Pourquoi Madame Royal ne peut l’emporter dimanche malgré ou sans le twitte inconvenant de Madame Trierweiler et les conséquences pour l’une et l’autre.

Ceux qui s’intéressent à l’astrologie de près savent que nous vivons, difficilement, sous l’influence d’une des configurations les plus dures qui soient, je veux parler du carré entre Uranus et Pluton, respectivement sur 8° Bélier et 8° Capricorne, Uranus avançant en direction de Pluton pendant que Pluton rétrograde vers Uranus, l’aspect exact ayant lieu les 23/24 juin 2012.

Thème Astral de Madame Ségolène Royal

Outre une Lune en Poissons, le thème de Madame Royal présente un Soleil en Vierge et un Ascendant Verseau. Uranus est donc le gouverneur de son Ascendant. Le Milieu du Ciel de son thème superpose le Scorpion dont Pluton est le Maître. Or comme nous venons de le voir, ces deux astres sont en conflit actuellement. Le propre de Pluton c’est de nous dépouiller de ce à quoi on tient le plus… Il y a là une réelle incompatibilité entre Madame Royal (Uranus Maître d’Ascendant) et ce qu’elle ambitionne (Pluton Maître du Milieu du Ciel qui signe la Destinée). A noter que lors de son échec à la présidentielle, c’était déjà Pluton en conflit avec son Soleil natal qui ne lui a pas permis de l’emporter. De même, Nicolas Sarkozy vient de connaître l’effet Pluton/Uranus par rapport à la conjonction Lune/Mars de son thème natal, la Lune étant gouverneur du Milieu du Ciel de son thème, et le transit est loin d’être fini. Pluton nous oblige à renoncer, et à changer le cours de notre trajectoire. Le verdict de Pluton est irrévocable, comme la mort qu’il symbolise.

Pour en revenir à Madame Royal, Jupiter en passant dans les Gémeaux lui retire la protection qui l’a accompagnée depuis un an. Il est probable qu’elle perde également quelques amis et protections, et peut-être aussi au niveau personnel puisque Jupiter est Maître de la Maison XI de son thème et superpose la Maison V, Maison en rapport avec, entre autre, la vie affective. Ensuite, Madame Royal revit un aspect très dur de son thème natal, à savoir la conjonction Neptune/Saturne en Balance en Maison IX, au carré d’Uranus, Maître d’Ascendant, en Cancer et en Maison VI. C’est Saturne qui vient stationner sur 22° Balance réactivant le carré exact natal entre Neptune et Uranus. Or Saturne est Maître de la Maison XII, Maison problématique et qui enferme, en aucun cas ne pouvant porter au triomphe. De même l’ombre traitresse de Neptune plane et on peut voir dans cette configuration natale réactivée se profiler quelque ennemi(e), au féminin surtout, puisqu’il s’agit de planètes féminines.

 

Thème astral de Madame Valérie Treirweiler

Quant à Madame Treirweiler, Soleil en Verseau Ascendant Lion,  elle possède dans son thème une conjonction Uranus-Pluton en Vierge et en Maison II. Elle est donc totalement en résonance avec la configuration céleste actuelle. Toutefois, Uranus est Maître de la Maison VII de son thème qui évoque son partenaire conjugal, mais la Maison VII au sens élargi représente les autres et aurait donc un rapport avec la popularité. A mon sens le carré céleste entre Uranus/Pluton va entacher durablement ses relations avec son conjoint et sa popularité auprès des Français aura certainement beaucoup de mal à s’établir.

A ce propos, Madame Treirweiler possède dans son thème une opposition entre la Lune, Maître de la Maison XII, et Saturne. C’est un aspect d’impopularité certaine puisque la Lune symbolise le public, la clientèle ou les électeurs, la foule, la popularité. C’est par ailleurs un aspect d’inefficacité dans ses prérogatives. Au niveau symbolique encore, c’est l’association de valeurs « froides » qui évoque de profondes inhibitions : affectives  et même matérielles. C’est un aspect d’avarice. C’est également un élément du complexe de sevrage ou de la frustration affective, se traduisant notamment par une possessivité maladive des choses et des gens et bien sûr aussi par la jalousie. C’est un aspect d’immaturité affective qui entraîne l’instabilité familiale. Cette opposition Saturne/Lune natale sera fortement sensibilisée l’année prochaine par Neptune passant en conjonction de Saturne natal et s’opposant à la Lune, ce  qui devrait correspondre à des problèmes familiaux importants et à une frustration intense.

Par  ailleurs, on note également plusieurs configurations natales qui ne favorisent pas un jugement impartial et pouvant même engendrer un comportement incohérent par manque de lucidité voire même de  rectitude morale. En effet, Mercure reçoit d’un côté le carré de Neptune et de l’autre le carré de Jupiter, ce dernier s’opposant à Neptune, gouverneur de la Maison IX, Maison dite de la conscience supérieure. Nous voici donc en présente d’un carré en T entre signes Fixes dont Mercure est la planète focale.

Que peut-on dire d’un Mercure en Maison VII, Maître des Maisons III et XI, en conflit avec Neptune, avec seulement    1° d’orbe ?

D’abord, on constate que ce sont les trois Maisons « relationnelles » qui sont sensibilisées négativement par cette difficile configuration. Ce qui suggère une certaine capacité à engendrer troubles et conflits dans les rapports aux autres et les autres entre eux, une grande instabilité des relations également. L’influence neptunienne évoque un esprit confus, brouillon, et souvent enclin à la duperie ainsi qu’à la dépression.

Que peut-on dire de ce même Mercure en conflit avec Jupiter ?

C’est un aspect de poudre aux yeux, de légèreté, d’insouciance, de négligence, de désordre. Il existe une impossibilité de mettre de la distance avant de parler, d’agir,  soit qu’on veuille montrer qu’on existe, soit qu’une grande légèreté ne permette pas d’anticiper  la portée de ce que l’on fait ou de ce que l’on dit tant on est sûr d’être dans le vrai. Exemple : sa revendication de femme libre… Ce qu’elle n’est pas car la Terre surreprésentée dans ce thème suggère qu’elle est contingentée par les questions matérielles.

Quant à la position de Mercure planète focale dans un carré en T Fixe, on peut y voir un aspect de dispersion, d’agitation, de bavardage ; la personne a comme la bougeotte. Elle se perd dans les détails et manque d’une vision synthétique globale, d’autant plus qu’ici on a un amas planétaire en Vierge, signe matérialiste s’il en est et coupeur de cheveux en quatre. Cette difficile configuration engendre une nervosité excessive d’où une communication avec les autres pénible et, souvent, conflictuelle. 

Enfin, l’opposition Jupiter/Neptune est un aspect de désordre, de gaspillage suggérant un manque de rectitude morale d’autant que Neptune gouverne la Maison IX du thème. Sous cette influence, la conscience se fait élastique tant la personne  est sûre de son bon droit et de la justesse de son action qu’elle cherche à justifier par n’importe quel argument, d’autant que dans le cas de Madame Treirweiler ce sont des signes Fixes qui sont superposés. Le propre des signes Fixes a pour effet de statufier la personne dans ses attitudes, sa façon de penser, de faire.

Autre configuration difficile, un Mars en Vierge et en Maison III, signe et Maison de Mercure, rétrogradant vers Pluton. Voilà qui n’est pas sans évoquer le Scorpion dans les attitudes, les comportements et agissements souterrains. Avec Mars en Vierge, la puissance agressive de l’astre est comme contrainte, refoulée. Cette violence rentrée ne peut qu’aboutir à des guerres intestines constantes, la personne se s’abordant toute seule en même temps. De plus, la position de Mars dans la Maison III n’est pas sans évoquer le « complexe de Caïn », celle de la rivalité des frères ennemis et de l’aptitude à générer l’hostilité dans ses rapports avec l’entourage proche, sans oublier les querelles confraternelles. Parfois, on assiste à un déferlement de l’agressivité dans les écrits. Cependant, n’est pas pamphlétaire qui veut. Et bien sûr, le retour de Mars en direction de Pluton n’est pas sans exacerber l’agressivité, certes rampante et secrète, mais certainement redoutable.

Comme pour Madame Royal, Jupiter ne protège plus le thème de Madame Treirweiler, bien au contraire puisque c’est sous une autre forme que les planètes en transit vont être en résonnance avec le thème de cette dame. En effet, Jupiter dès son entrée en Gémeaux se trouve au carré de Neptune. Ensuite Jupiter va passer au carré de Saturne en Poissons, sous l’influence de Neptune, et au carré de la Lune, Maître de XII. D’abord en juillet 2012, puis de nouveau en janvier et février 2013.

En conclusion, on peut penser que les proches et amis du partenaire (Mercure Maître de III et de XI en VII), en l’occurrence les compagnons socialistes, ne vont certainement pas lui dérouler le tapis rouge. Il y a fort à parier qu’elle ne rencontrera que méfiance dans ses relations immédiates. L’opposition Lune, Maître de la Maison II en Vierge, s’opposant à Saturne continuant à faire son œuvre en matière d’impopularité par rapport aux Français.

Rambouillet, le 14 juin 2012  

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

ASTROLOGIE ET ELECTIONS LEGISLATIVES

(2.5 - DANS L'ACTUALITE AUJOURD'HUI) par sylvietribut le 11-06-2012

L’une des grandes lois de l’interprétation en astrologie c’est la répétition des configurations du ciel natal, comme s’il fallait qu’il y ait une résonance entre un moment de la vie et l’entrée dans l’existence pour se trouver en présence d’une situation ou d’un événement qui va compter pour quelqu’un, en négatif comme en positif.

L’exemple de la récente élection présidentielle illustre parfaitement cet aphorisme :

– Le 22 avril 2012, premier tour de l’élection présidentielle, on notait dans le ciel une conjonction Lune/Jupiter en Taureau. Or, un seul candidat possédait dans son thème natal un aspect Lune/Jupiter, c’était François Hollande. Il s’agit d’une opposition entre une Lune en Capricorne et un Jupiter en Cancer.

 

Lune en exil en Capricorne

–  Au second tour de l’élection présidentielle, le 6 mai 2012, la Lune avait rejoint le Scorpion et s’opposait à Jupiter dans le Taureau, soit la représentation même du thème de François Hollande qui devient Président de la République. Dans les deux cas, la conjonction et l’opposition entre la Lune et Jupiter, se font respectivement au trigone et au sextil de la configuration natale du thème du nouveau Président. Ce rapport planétaire Lune-Jupiter semble comme le désigner.

– Le thème de l’Investiture, le 15 mai 2012, n’échappe pas à la règle puisque la Lune occupe alors le 23e degré Poissons au sextil exact de Jupiter 23° Taureau.

–  Hier, 10 juin 2012, premier tour de l’élection législative, avec l’obligation pour le Président d’avoir une chambre des députés lui permettant de réaliser la politique qu’il tient mettre en place. C’est une obligation absolue pour ne pas retomber dans les travers d’une cohabitation. Or, que trouve-t-on dans le ciel de ce premier tour électoral, une Lune début Poissons et un Jupiter sur 29° Taureau, sans aspect exact, mais cependant en affinité avec le thème de Monsieur Hollande, et dans la continuité des précédents scrutins.

 

Jupiter en exaltation en Cancer

– Le 17 juin 2012, la Lune sera en Gémeaux et en conjonction de Jupiter entré dans le signe le 11 juin 2012, comme si la France confirmait son choix et qu’il revenait au Président de la République de se mettre au travail sur un mode harmonieux. En effet, la Lune et Jupiter seront conjoints à l’Ascendant du thème natal de Monsieur Hollande dans une rencontre harmonieuse avec Vénus et un sextil à Uranus. Voilà une invitation à se mettre au travail avec un préjugé favorable.

 

Premier Tour des élections législatives 2012 – Projection pour le second tour

Rambouillet, le 11 juin 2012

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

L’INVESTURE DE FRANCOIS HOLLANDE 15 MAI 2012

(2.5 - DANS L'ACTUALITE AUJOURD'HUI) par sylvietribut le 08-06-2012

Du bébé qui serait né le 15 mai 2012, à Paris, à l’heure de l’Investiture de François Hollande, on dirait qu’il a plutôt un beau thème et bien il en va de même de l’investiture ce nouveau président.

C’est en effet un Ascendant Lion qui préside à ce moment suprême et le Soleil, Maître de ce signe, est en conjonction légèrement séparante de Jupiter, qu’on définit comme « le grand bénéfique du zodiaque ». Jupiter est également synonyme d’expansion, ce qui ne manquera pas d’être puisque le Soleil de ce ciel du  15 mai 2012 est non seulement Maître de l’Ascendant, mais aussi Maître de la Maison II, Maison des ressources et des finances. Voilà qui laisse présager que les objectifs et le programme anti-austérité de Monsieur Hollande devrait être tenu. Non seulement nous sortirions de l’austérité, mais nous pourrions même retrouver confiance, épanouissement et aisance, dans les cinq ans à venir.

 

Thème de l’Investiture de François Hollande – 15 mai 2012 à 10 H 47 – PARIS

C’est le Taureau qui abrite cette conjonction Jupiter/Soleil. Ce sont donc les problèmes matériels, financiers et les profits qui seront le fer de lance de l’action de Monsieur Hollande. La présence de Jupiter en Taureau suggère qu’il y aura croissance et expansion durant cette mandature. A l’image de l’animal qui n’est pas sans donner une impression de lenteur, c’est un gage de stabilité, d’épaisseur et de densité que cette combinaison évoque. Les mots qui viennent à l’esprit sont : bâtisseur, stabilisateur, investisseur… tout ce qui va permettre structuration et enrichissement. Cependant, jalousies et tempêtes au sein de l’équipe ne sont pas à exclure. Cette conjonction superpose la Maison XI de ce thème d’investiture, Maison d’Uranus, en analogie avec le Verseau. Si le Taureau évoque plutôt la stabilité et un certain conservatisme, l’influence uranienne de la Maison suggère un gouvernement progressiste, résolument tourné vers le futur et cherchant à l’anticiper ou étant dans l’obligation de révolutionner les habitudes et schémas existants. L’influence de la Maison XI souligne l’importance des amitiés dans la composition du gouvernement, mais aussi les courants de sympathie que cette présidence pourra susciter auprès des partenaires de cette nouvelle présidence. Appuis et protections ne manqueront pas. La présence de Jupiter dans la Maison XI constitue d’ailleurs un gage de réussite pouvant résulter de l’influence et du concours de relations ou par leur canal, des protections sans doute, mais aussi d’heureux concours de circonstance, comme si cette conjonction Jupiter/Soleil signait une ère nouvelle, un nouveau cycle. A noter aussi l’entrée récente de Neptune en Poissons qui commande littéralement une nouvelle époque, non seulement pour la France, mais aussi pour l’Europe et même le Monde. Neptune, le Maître des Poissons, retrouve donc son signe après 160 ans d’absence. Neptune et les Poissons sont attachés à l’humain et au social et le retour d’une équipe socialiste n’est pas un hasard, comme si la social-démocratie pouvait reprendre du service après une quinzaine d’années de placard. On peut aussi présager que le socialisme en France sera au pouvoir bien au-delà des cinq ans de cette nouvelle présidence, que ce soit ou non Monsieur Hollande le tenant du titre.

A la lecture de ce thème, on peut également imaginer que les amitiés de ce nouveau quinquennat dépasseront les frontières et auront un caractère européen, voire même international, car cette belle conjonction Jupiter/Soleil est très bien reliée à la Lune qui séjourne en Poissons et en Maison IX, Maison internationale s’il en est. La popularité (la Lune) de ce quinquennat dépassera donc les frontières (Maison IX) et les mers et les océans (les Poissons).

Toutefois, des rivalités sont à craindre. En effet, la Lune est gouverneur de la Maison XII, Maison des problèmes, pour ne pas dire des épreuves, via des ennemis secrets, autre sens de la Maison XII, est en conflit avec Vénus qui gouverne d’ailleurs cette Maison XI et superposant cette même Maison, l’aspect est exact. Les problèmes et rivalités pourraient être davantage intérieurs qu’extérieurs. On peut penser bien sûr à des rivalités entre les différents courants du Parti socialiste, mais également dans un cadre plus familial, rivalités de femmes, l’absence de Madame Royal lors de la passation des pouvoirs n’est pas sans poser question. Notez encore que la Lune et Vénus sont des planètes féminines. De plus, la conjonction Jupiter/Soleil en bon aspect de la Lune en Poissons est au double quinconce d’un Saturne exalté en Balance, et donc très puissant, mais en exil en Maison IV, Maison « familiale », en analogie avec l’exil de Saturne en Cancer. Derrière le mot « famille », s’entend non seulement au plan personnel et intime, mais également  la famille socialiste qui, comme chacun sait, est constituée de nombreux courants.

Par ailleurs, cette position de Saturne évoque les problèmes liés aux frustrations et à la paupérisation du pays. Toutefois, les influences positives du Soleil, de Jupiter et de la Lune s’unissent pour contrecarrer l’austérité, la récession et le pessimisme ambiant. La tâche paraît immense vu le poids de Saturne dans ce thème. Le temps et la patience, propres à Saturne, couronneront de succès le travail qui s’engage puisque Saturne est en harmonie avec Vénus, gouverneur de la Maison IV, qui symbolise la Nation, et de la Maison XI, Maison du progrès, des projets et résolument tournée vers l’avenir.

Venant également corroborer cette hypothèse, la présence de Mars, Maître du Milieu du Ciel, en Vierge sur l’extrême fin de la Maison II, en aspect positif avec Pluton en Maison VI (le travail) et de Mercure, planète qui culmine au Milieu du Ciel du quinquennat. Voilà qui laisse présager une réactivation de l’activité professionnelle, de la formation professionnelle car Mercure est également Maître de la Maison III, par une transformation des infrastructures et sans doute une relance du bâtiment et des travaux publics, vu l’importance de la Terre dans ce thème : cinq planètes sur dix, dont le Taureau (trois planètes), signe des bâtisseurs. L’importance de la Terre évoque un retour au respect des traditions qui ont fait la France et dans le respect des institutions et des êtres humains et de la nature. C’est donc un gouvernement facteur de progrès par l’importance de la Maison XI (trois planètes) dans la stabilité et la tradition, propre à la Terre et au Taureau.

Après l’aspect conflictuel entre la Lune et Vénus, l’autre configuration planétaire épineuse du thème du quinquennat est le rapport conflictuel entre Uranus et Pluton. Uranus gouverne les Maisons VII et VIII de ce thème. Si la Maison VII symbolise les « partenaires » de cette mandature, la Maison VIII est la Maison des prêts et donc des dettes. Cette configuration est à rattacher à la crise financière, monétaire, que nous connaissons depuis que les planètes ont commencé à se rencontrer, c’est-à-dire en 2010. Il faut savoir que si Uranus fait sa révolution en 84 ans, Pluton fait la sienne en 250 ans, ce qui signifie que le problème ne peut se résoudre en 8 jours. On constate d’ailleurs que nous connaîtrons des soubresauts importants jusqu’en 2016. A cette époque, Jupiter traversera alors la Vierge, venant stimuler positivement la conjonction Jupiter-Soleil du ciel de ce quinquennat. On peut donc en conclure que le travail et la gestion de Monsieur Hollande et de son équipe porteront leurs fruits.

 

En attendant, Uranus est conjoint au Milieu du ciel du thème du quinquennat, passant et repassant sur cet Axe et surtout en conflit avec Pluton et cela dès le mois de juin 2012 et jusqu’en décembre 2012. C’est un aspect très violent et inquiétant même. C’est donc le retour aux tensions financières et bancaires connues dans le passé et en même temps un vrai combat contre la dette. Mais sans doute faut-il y voir aussi avec l’influence de Pluton l’ombre de la corruption et de l’évasion fiscale, l’autre combat que ce nouveau Président va devoir livrer, pour ramener l’équilibre budgétaire, sans peser sur les plus faibles qui sont représentés par la Maison VI, sous l’influence du Sagittaire et donc de Jupiter en Taureau.

La fuite des capitaux s’inscrit d’ailleurs bien dans le thème puisque Neptune, Maître de la Maison IX (l’étranger) superpose les Poissons et la Maison VIII, Maison financière et des capitaux également, s’opposant à Mars, Maître du Milieu du Ciel. Cette évasion a d’ailleurs commencé bien avant ce début du quinquennat puisque Mars se sépare de Neptune, c’est dire que cette évasion doit stopper. Cependant, cette séparation entre Mars et Neptune signifie également que le mal a été fait et qu’il va falloir s’employer à récupérer les capitaux évanouis (Neptune Maître de IX en VIII). Neptune est le symbole même de l’évasion, du trouble, du non-dit, des fraudes et escroqueries en tout genre. En tant que Maître de IX en Poissons, Neptune évoque bien les paradis fiscaux et autres îles du globe. De l’autre côté, Mars superpose la Vierge. Dans l’astro-cartographie, la Suisse est un pays sous l’influence de la Vierge, il n’y a donc pas que les îles qui sont de petits paradis financiers.

A noter que Jupiter viendra percuter cette opposition deux fois en un an. Or, Jupiter c’est aussi le justicier, une sorte de Zorro du zodiaque, autant d’opérations coup de poing afin de faire entrer de l’argent dans les caisses de l’Etat. Le premier transit a lieu entre fin juin et juillet 2012, le second passage aura lieu entre décembre 2012 et mars 2013 et devrait être beaucoup plus dur. Et dans le même temps, Jupiter influencera positivement Uranus, Maître de la Maison VIII du thème du quinquennat, se situant d’ailleurs en fin de Maison IX.

Quant aux problèmes et obstructions que connaîtra ce quinquennat, on peut penser qu’ils interviendront quand Saturne, passé en Scorpion en octobre 2012, s’opposera à Mercure, Maître à la fois de la Maison III et de la Maison XII. Il faut s’attendre à des contestations et difficultés de dialogue peut-être avec les « amis proches de l’équipe au pouvoir ». C’est un long transit qui commence fin janvier et se poursuit jusqu’à mi-mars 2013. Il s’agit d’un aspect d’opposition dont le terme dit bien la difficulté à se mouvoir dans lequel se trouvera le quinquennat. Dans le thème natal de Monsieur Hollande on note un Saturne à 3° Scorpion et un Mercure à 8° Lion. C’est cette configuration qui sera réactivée par l’arrivée de Saturne en Scorpion, notamment en novembre/décembre 2012, puis de nouveau entre avril et septembre 2013. Ce qui devrait correspondre à l’une des périodes les plus difficiles du quinquennat.

Le Président François Hollande – Photo officielle

Et d’ailleurs que trouve-t-on sur le thème de Monsieur Hollande pendant ces cinq ans ?

 

THEME NATAL DE FRANCOIS HOLLANDE 

Première constatation : La rétrogradation de Vénus en Gémeaux qui correspond à l’Ascendant de Monsieur Hollande, position que la planète occupera jusqu’en 7 août 2012 est une excellente façon de se faire apprécier et, comme on vient de le voir, les examens de passage ont été réussis que ce soit la visite à Madame Merkel ou la rencontre avec Monsieur Obama. Noter également que ce transit vénusien sensibilise également favorablement les planètes en Lion et en Balance du thème du nouveau Président, sans aucune configuration difficile.

 

Vénus passant devant le soleil le 6 juin 2012

Sur le plan astrologique cette conjonction Vénus/Soleil est cette année assez particulière puisque c’est Vénus qui passera devant le Soleil. C’est un transit assez rare puisque ce phénomène ne se reproduira qu’en 2117. On dit que lorsqu’une planète est dans le cœur du Soleil, elle devient plus forte, qu’elle se purifie. Comme un homme affaibli recouvrant la santé ou ses forces. C’est donc une position bénéfique et Vénus en tirera de la force d’avoir habité au cœur du Soleil, peut-être comme une possibilité de rémission.

Il est peut-être intéressant de lire dans nos propres thèmes ce que cette conjonction particulière de Vénus et du Soleil va améliorer. Ainsi, regardez quelles Maisons astrologiques sont gouvernées par le Soleil et par Vénus pour comprendre quels secteurs de vie seront concernés. Dans le thème de Monsieur Hollande ce sont les Maisons IV, VI et XII qui sont respectivement sous l’influence du Soleil et de Vénus. Dans le thème de l’investiture, c’est l’Ascendant Lion et la Maison II, sous l’influence du Soleil, et les Maisons IV et XI, sous celle de Vénus. Ce qui serait favorable au plan intérieur, sens de la Maison IV, et sur le plan des législatives à venir, sens de la Maison XI.

Seconde constatation : C’est l’entrée de Jupiter en Gémeaux stationnant dans l’Ascendant du thème de Monsieur Hollande entre juin 2012 et juin 2013. Ainsi, même si l’année ne sera pas qu’un chemin bordé de roses, notre nouveau Président bénéficiera de la protection de Jupiter pendant un an… Avec un impact particulièrement important sur son Mercure natal, Maître de son Ascendant Gémeaux et aussi de la Maison II de son thème. Ce sont donc les questions économiques auxquelles il va s’atteler pour redonner du pouvoir d’achat, voire même une meilleure expansion au pays. L’aspect sera particulièrement important entre décembre 2012 et avril 2013.

Troisième constatation : Uranus stimule positivement ce même Mercure natal entre juin et août 2012, puis de nouveau en mars/avril 2013, et enfin entre novembre 2013 et janvier 2014. Que d’idées nouvelles en perspective, que d’intérêts nouveaux s’ouvriront à lui. C’est non seulement l’indication de nombreux voyages et déplacements, mais c’est également tout un champ de relations, d’amitiés et de possibilités nouvelles qui vont s’ouvrir à lui ou qu’il saura susciter. Cela devrait lui donner un sens aigu des affaires et des transactions. On peut d’ores et déjà prévoir que la tendance sera au changement. Ne dit-on pas qu’Uranus révolutionne tout ce qu’il touche. Un appétit de modernisation devrait le submerger. A noter que ce transit d’Uranus par rapport au Mercure de Monsieur Hollande correspond aussi au transit d’Uranus sur le Milieu du Ciel de l’investiture. Le Mercure natal de Monsieur Hollande est d’ailleurs au trigone exact du Milieu du Ciel de l’investiture. C’est dire comme les deux thèmes s’imbriquent l’un dans l’autre… Comme si Monsieur Hollande devait maîtriser la fonction qu’il occupe.

Quatrième constatation : Neptune fait trigone à Saturne natal, gouverneur de la Maison IX de son thème natal, l’aspect est exact dès sa prise de fonction et tout au long du mois de juin. Or, la Maison IX est en rapport avec l’étranger et le jour même de l’investiture il a volé vers l’Allemagne et Madame Merkel. Puis, ce fut les USA, l’Afghanistan, n’était-il pas aussi pressenti pour Rome, mais j’avoue que je n’ai pas tout suivi. On retrouve cette même influence Neptune à Saturne natal en mars 2013, puis de nouveau entre août 2013 et janvier 2014. Voilà qui suggère qu’on puise dans ses ressources profondes pour une mise en place de ce qui  fait les valeurs de la vie. Il y aura comme une sorte de travail en profondeur pour une moralisation de la vie politique, sociale et de l’activité du pays.

Cinquième constatation : Comme on le sait les roses ont toujours des épines. Celles sur lesquelles Monsieur Hollande va se piquer se présenteront lors de l’entrée de Saturne en Scorpion qui sera d’ailleurs assortie de la rétrogradation de Mercure dans ce signe, entre octobre et décembre 2012. Quant à Saturne il va réactiver un aspect difficile de son thème natal puisque Saturne occupait déjà le Scorpion dans un carré  séparant à Mercure. Ce carré sera réactivé entre novembre et décembre 2012, puis de nouveau entre avril et septembre 2013. C’est là qu’il percevra vraiment combien lourde est la tâche. Ne pas perdre de vue que Mercure dans son thème gouverne son Ascendant ainsi que la Maison II, les ressources et l’argent. Le moral et la forme ne devrait pas être au beau fixe et les questions budgétaires fortement préoccupantes. D’un autre côté, Saturne sera en bon aspect céleste de Pluton, ce qui devrait aider et puis jusqu’en juin 2013, Jupiter occupe toujours l’Ascendant de son thème, ce qui est quand même un bon bouclier, la fameuse égide de Jupiter.

Sixième constatation : Saturne passera aussi en conflit avec le Soleil natal du thème de Monsieur Hollande 18° du Lion : de façon épisodique en décembre 2013, alors que dans le même temps Jupiter depuis le Cancer cette fois semble adoucir le propos de Saturne. Toutefois, on retrouve la même attaque de Saturne au Soleil de Monsieur Hollande entre fin mai et octobre 2014, Jupiter est alors en Lion transitant également son Soleil natal. Comme chacun sait les transits de Saturne au Soleil sont toujours les moments parmi les plus durs de la vie. Cette influence correspond souvent à une sorte d’extinction vitale, correspondant si ce n’est à une dépression physique ou morale, à une sorte de dévalorisation intérieure, que cela vienne de soi ou de l’apparition d’un problème, ou de l’aggravation d’une situation en rapport avec le secteur que le Soleil gouverne, soit dans le thème de Monsieur Hollande la Maison IV que ce soit des problèmes familiaux ou des problèmes de politique intérieure, puisque la Maison IV symbolise la Nation. Sous cette influence on est comme envahi par un sentiment d’impuissance, de défaite, sinon de vulnérabilité et de faiblesse. Un débat de conscience est également dans l’ordre des possibles, tout comme un affaiblissement de la santé. A noter toutefois, entre décembre 2013 et juillet 2014 une longue rétrogradation de Mars en Balance stimulant particulièrement bien le temps de Monsieur Hollande. A noter aussi que Jupiter dans le Feu solaire du Lion sera en conflit avec Saturne dans l’Eau sombre du Scorpion. Or, il existe une profonde antinomie entre ces deux planètes car si Jupiter symbolise l’expansion, Saturne représente la limitation, la récession. C’est donc un véritable combat auquel le Soleil de Monsieur Hollande sera confronté pour non seulement sortir de la récession et accéder enfin à l’expansion.

Septième constatation : L’année 2015 devrait faire connaître à Monsieur Hollande une vraie sortie de l’ornière. En effet, d’un côté Uranus fera un trigone à son Soleil natal et pourrait bien constituer les premières expressions de la réussite, d’autant que Jupiter occupera toujours le Lion, débarrassé du poids de Saturne qui aura atteint le Sagittaire et du même coup stimulant positivement le thème de Monsieur Hollande, notamment Vénus natale, puis Mercure. Ensuite, on trouve Jupiter en Vierge stimulant l’opposition Lune/Jupiter du thème natal et du même coup ce même rapport planétaire du thème de l’investiture et qui avait permis son élection. Cette configuration qui se poursuit jusqu’en septembre 2016.

Huitième constatation : On peut douter que Monsieur Hollande se représente. En effet, depuis déjà mars 2016 et ensuite en 2017, Pluton transitera le 17e degré du Capricorne passant en conjonction de la Lune de Monsieur Hollande et s’opposant à son Jupiter natal. Jupiter céleste depuis la Balance, influencera également difficilement cette opposition natale Lune/Jupiter. Quant à Saturne, il stationnera sur Mars natal l’invitant sans doute à se retirer. A noter que Mars est Maître de la Maison XII, Maison du repli, du renoncement.  

Toutefois, Neptune au cœur des Poissons devrait maintenir la même équipe au pouvoir puisque le ciel d’avril- mai 2017 ne présente pas les configurations de changement qu’il connaissait en avril/mai 2012.

 

Rambouillet, le 8 juin 2012  

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LES GEMEAUX ET LA CONSTELLATION DU COCHER

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 03-06-2012

Castor et Pollux (alpha et bêta Germinorum), étoiles de magnitudes respectives 1,6 et 1,2, culminent haut dans le ciel à minuit en janvier, dans l’hémisphère Nord ; ces étoiles jumelles semblent proches l’une de l’autre. Il s’agit de la constellation zodiacale des Gémeaux. Castor, la plus septentrionale de ces deux étoiles, est blanche, alors que Pollux est orange. Cette constellation se trouve au nord de Procyon (alpha Canis Minoris) et au nord-est d’Orion. Les pieds des jumeaux sont représentés par Alhena (gamma Geminorum), qui est située à peu près à mi-chemin entre Al Nath (bêta Tauri) et Procyon.

 

Castor et Pollux dans la constellation des Gémeaux

Dans la mythologie grecque, ces jumeaux sont les Dioscures, les « Fils de Dieu ». Certains récits les décrivent comme demi-frères, enfants de Léda ; Castor serait né de ses amours avec un mortel, et Pollux de son union avec Zeus/Jupiter. Castor excellait en équitation, et Pollux à la lutte. Ils s’aimaient tellement que Pollux refusa l’immortalité qu’on lui offrait, en tant que fils de dieu, si son frère ne pouvait la partager. Zeus leur permit de rester ensemble, mais ils durent alternativement passer un jour dans le royaume des dieux et un jour dans le monde souterrain, l’Hadès. Pour les récompenser de leur amour fraternel, Zeus/Jupiter en fit des étoiles. Lorsque Castor se couche à l’occident, descendant vers les Enfers, Pollux le suit. Et quand Castor se lève, son frère apparaît bientôt à ses côtés.

Les Dioscures – Campidoglio – Rome

Le dieu des Mers, Poséidon/Neptune, donna aux Gémeaux le pouvoir de sauver ceux qui voyagent en mer. Dans l’hémisphère Sud, ils étaient visibles au-dessus du mât de l’Argo, le navire qui emmenait Jason vers la Colchide, alors qu’il allait chercher la Toison d’Or. Lorsque les deux frères montèrent à bord, deux flammes jaillirent du mât. Ce phénomène électrique est connu des marins sous le nom de feu Saint-Elme ; il est provoqué par l’électricité atmosphérique.

Les Gémeaux n’ont pas la même forme dans toutes les civilisations. Les Romains ont associé cette constellation à Remus et Romulus, en 753 avant Jésus-Christ. Dans la mythologie maya, les Gémeaux sont des pécaris copulant. Les Arabes les ont représentés en paons, et, en Europe, cette image a survécu jusqu’à la fin du Moyen Age. Dans la tradition phénicienne et chaldéenne, les Gémeaux sont deux chevreaux qui suivent un berger représenté par la constellation du Cocher, qui se trouve à l’ouest des Gémeaux au nord d’Orion.

 

Constellation du Cocher

Le Cocher (Auriga) tient de la main gauche deux chevreaux, et en même temps il porte sur le bras gauche une chèvre, un animal qui correspond à la magnifique étoile jaune-blanc Capella, la « Petite Chèvre » (Alpha Aurigac, de magnitude 0,1). Le pied droit du Cocher touche la constellation du Taureau, en l’occurrence la pointe de l’une de ses cornes, au point marqué par l’étoile Al Nath (bêta Tauri), qui se trouve juste au-dessus de l’écliptique. Les étoiles de la constellation décrivent une sorte de spire qui passe par thêta Aurigae, puis par l’étoile Menkalinam (bêta Aurigae, de magnitude 2), près de l’épaule droite, et par Capella. Tout près de cette dernière, la spire revient vers epsilon Aurigae, qui correspond aux chevreaux, deux petites étoiles, nu et dzêta Aurigae. Le personnage du Cocher avait cette forme dans les premières civilisations de l’Euphrate.

Dans la mythologie grecque, la chèvre Capella était assimilée à Amalthée, qui signifie « Douce ». Lorsque la déesse Rhéa put soustraire Zeus/Jupiter, son fils, à la colère de son père, Cronos/Saturne, qui voulait le dévorer, Amalthée nourrit l’enfant. Pour la récompenser, Zeus/Jupiter transforma l’une de ses cornes en corne d’abondance, qui déverse en permanence de la nourriture et de la boisson.

 

Enlèvement d’Hippodamie – Lagrenais – Musée du Louvre

Curieusement, le Cocher n’a pas de coche. La mythologie grecque explique cela en assimilant le Cocher à Myrtilos, fils d’Hermès/Mercure, qui était le cocher d’Oenomaos. Ce dernier voulait empêcher sa fille Hippodamie de se marier. Il défiait tous les prétendants dans des courses de chars, qu’il remportait facilement en attelant au sien les juments d’Arès/Mars, nées du vent. Quand vint le tour de Pélops, fils de Tantale, qui était aimé d’Hippodamie, Myrtilos remplaça l’essieu du char de son maître par de la cire ; lors de la course, l’équipage perdit ses roues et Oenomaos la vie. Mais, en toute justice, Myrtilos fut puni par le destin. En effet, il était lui-même amoureux d’Hippodamie et, un soir, alors qu’il servait de cocher à la jeune fille et à Pélops, il tenta d’enlever sa belle. Son coup rata et Pélops, fort en colère, réussit peu après, traitreusement, à précipiter Myrtilos dans la mer, où il se noya.

Il n’y a sans doute pas de rapport historique direct, malgré la similitude de nom, entre la constellation grecque du Chariot et le groupe d’étoiles des « Cinq Chariots » de l’astronomie chinoise, qui se trouve essentiellement dans cette constellation du Chariot, avec Capella pour étoile principale.

Bibliographie

Le Langage Secret des Etoiles et des Planètes – Geoffrey Cornelius et Paul Devereux – Editions Solar 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,