UN PERSONNAGE SATURNIEN… PROCUSTE

(6.6.10 - LES MYTHES DU CAPRICORNE ET DE SATURNE, 6.6.10 - LES MYTHES DU CAPRICORNE ET DE SATURNE) par sylvietribut le 08-01-2015

Procuste était le surnom d’un brigand de l’Attique nommé Polypémon, le très nuisible, dans la mythologie grecque. Il avait un autre surnom Damastès qui signifie « le dompteur ». Il attaquait les voyageurs. Il étendait les grands sur un petit lit et coupait les pieds qui dépassaient ; il étendait les petits sur un grand lit et les étirait, jusqu’à ce qu’ils aient atteint la mesure du lit. Il réduisait quiconque passait à sa portée aux dimensions voulues.

Il était le fils de Poséidon/Neptune, marié à Sillée et père nourricier de Sinis, lui aussi fils de Poséidon. Selon Diodore de Sicile, il résidait à Corydalle et sévissait le long de la route qui va d’Athènes à Eleusis.

Procuste est un parfait symbole de la banalisation, de la réduction de l’âme à une mesure conventionnelle. C’est la perversion de l’idéal en conformisme. C’est un symbole de cette tyrannie éthique et intellectuelle exercée par les personnes qui ne tolèrent les actions et les jugements d’autrui qu’à la condition qu’ils soient conformes à leurs propres critères.

Procuste est le symbole du tyran totalitaire, qu’il soit un homme, un parti ou un régime.

PROCUSTE

Procuste et Thésée

C’est le héros Thésée qui le fit prisonnier et lui infligea à son tour le même supplice.

On parle du lit de Procuste à propos de la mutilation d’une œuvre artistique ou littéraire, ou encore d’une question politique qui a été mal ou insuffisamment traitée, et dont on veut ainsi faire entendre que l’essentiel a été laissé de côté.

On parle encore du « Lit de Procuste » pour désigner toute tentative de réduire les hommes à un seul modèle, une seule façon de penser ou d’agir, et de « Procuste » pour leur auteur. On le dira également, parfois, d’un règlement mesquin ou tyrannique.

Le « lit de Procuste » désigne également une position sexuelle qui doit son nom au fait que les jambes d’un des partenaires dépassent du lit. L’utilisation du nom de Procuste dans la métaphore sexuelle était déjà attestée sous l’Antiquité. On le trouve par exemple chez Aristophane dans « l’Assemblée des Femmes » où « devenir un Procuste » signifiait « avoir une érection ».

il_letto_di_procuste

Le lit de Procuste

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins.

Trésors des expressions françaises – Sylvie Weil et Louise Rameau – Belin – Le Français retrouvé

 

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,