DANS LA MYTHOLOGIE DU BELIER… LES FEMMES DE LEMNOS

(6.6.1 - LES MYTHES DU BELIER ET DE MARS) par sylvietribut le 29-03-2015

La première escale du Bélier Jason et de ses Argonautes se fit à Lemnos, île qui, à l’époque, était affectée par une terrible calamité. Les femmes de Lemnos, ayant négligé leurs devoirs envers Aphrodite/Vénus et cessé d’entretenir le culte qui lui était dû, avaient été châtiées d’une cruelle façon : l’ombrageuse déesse de l’amour les affligea toutes d’une odeur pestilentielle, si abominable que pas un seul de leurs époux ne s’approcha plus d’elles. Ils prirent même la poudre d’escampette.

Inc B-720

Les femmes de Lemnos assassinant leurs maris

Cette odeur repoussante atterrait les femmes de l’île, mais elles ne pardonnaient pas à leurs maris d’avoir déserté et elles les massacrèrent tous dès qu’ils tentèrent de débarquer à nouveau. Pas un n’en réchappa. Leur reine, Ipsépilé, accueillit donc Jason et ses marins avec enthousiasme. La période d’abstinence avait été longue et pour les femmes et pour les navigateurs, prêts à tout pour culbuter quelques habitantes consentantes. Par ailleurs, à la demande d’Hépaïstos/Vulcain, l’époux mal aimé d’Aphrodite/Vénus, celle-ci accepta de lever sa malédiction.

Les femmes de Lemnos en seront d’autant plus reconnaissantes aux Argonautes que, grâce à eux, elles redevenaient des femmes désirables, et aptes à repeupler leur île que la disparition des mâles avait mise en danger. Cinquante-cinq hommes vaillants et impatients débarquant dans un lieu où les femmes étaient sexuellement affamées, voilà de quoi réjouir le cœur des marins, chacun y trouvant son compte.

On dit même que les Argonautes séjournèrent un an sur cette île, leur plus longue escale, leur laissant ainsi tout le temps d’œuvrer, mais sans qu’on nous dise s’ils furent retenus par les femmes de Lemnos ou s’ils trouvèrent leur accueil particulièrement délicieux. Après cet épisode, ils repartirent pour une brève halte, cette fois, dans la fameuse île de Samothrace. Mais là, il ne se passa pas grand-chose.

Ipsépilé qui apparaît furtivement dans les évocations du crime des femmes de Lemnos fut la seule à ne pas y avoir pris part. Le premier récit complet de ce crime nous est rapporté par Apollonios de Rhodes dans ses Argonautiques. Il nous précise qu’Ipsépilé, fille du roi de l’île, Thoas, épargna son père en le cachant dans un coffre qu’elle lança à la mer. Thoas est donc le seul homme de Lemnos à ne pas avoir été tué et Ipsépilé, la seule femme à ne pas être criminelle.

ADIEU DE JASON A EPSIPILE

L’adieu de Jason à Ipsépilé

Quoi qu’il en soit, Ipsépilé s’unit à Jason. Cette union est évoquée dès les sources les plus anciennes puisque l’Iliade la mentionne brièvement pour indiquer qu’elle donna naissance à un fils, Eunéos. Mais Ovide et Stace indiquent qu’Ipsépilé donna naissance à des jumeaux. Ils s’appelaient Eunéus et Deipylus.

Plusieurs auteurs, dont Euripide dans sa tragédie Ipsépilé et Stace, dans la Thébaïde, relatent d’autres événements survenus après la venue des Argonautes à Lemnos. Ils indiquent que les Lemniennes finirent par découvrir qu’Ipsépilé n’avait pas tué son père et, pour la punir de ne pas avoir pris part à leur crime, elles l’exilèrent hors de Lemnos.

La tragédie d’Euripide, Ipsépilé, est arrivée jusqu’à nous juste par un fragment sur papyrus. C’est la plus ancienne source à évoquer une autre intrigue où Ipsépilé apparaît dans un récit lié à l’expédition des Sept contre Thèbes. On y apprend qu’Ipsépilé avait été exilée loin de Lemnos et capturée par des pirates. Elle devint alors la nourrice d’un enfant nommé Opheltès, plus tard renommé Archémoros, qui était le fils d’une dénommée Eurydikè.

Le devin Amphiaraos et l’expédition dont il fait partie rencontre Ipsépilé alors qu’ils cherchent de l’eau pour faire un sacrifice. Ipsépilé leur indique une source gardée par un serpent qui tue le petit Opheltès. Amphiaraos persuade Erydikè de renoncer à se venger et institue un culte en l’honneur d’Opheltès, renommé Archémoros : « début du désastre », nom prophétisant le destin tragique de l’expédition des Sept. Par la suite Ipsépilé fut retrouvée et reconnue par ses fils qui étaient partis à sa recherche.

EPSIPILE - ENLUMINURE - MANUSCRIT DES HEROIDES D'OVIDE

Epsipilé – Enluminure manuscrit des Héroïdes d’Ovide

Stace, au livre V de la Thébaïde, évoque également cet épisode : l’armée d’Argos rencontre Ipsépilé devenue prisonnière de Lycurgue, roi de Némée, et la nourrice de son fils Archémore. Ipsépilé indique une source à l’armée assoiffée, puis fait le récit de ses origines, raconte le crime des femmes de Lemnos et la venue des Argonautes, puis son exil et sa capture par des pirates. Pendant qu’elle est occupée à raconter son histoire, elle néglige de surveiller Archémore qui est mortellement piqué par un serpent. Ipsépilé manque alors d’être tuée, mais est défendue par les Argiens.

Ipsépilé appartient bien au monde du Bélier, elle ne vit que tribulations sur tribulations, dans un monde guerrier, fait de haine, de vengeance, de crimes, désastres et de mort. Heureusement, il existe quand même des Béliers heureux et tranquilles, tranquillité sans doute acquise après autant de péripéties.

OPHELTES PIQUE PAR UN SERPENT

Archémore mortellement piqué par un serpent

Bibliographie

Dieux et Héros du Zodiaque – Joëlle de Gravelaine – Robert Laffont

 

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

L’ECLIPSE TOTALE DU SOLEIL – 20 MARS 2015 – PARIS

(04 - L'AGENDA ASTROLOGIQUE) par sylvietribut le 23-03-2015

La terre, éclairée par le Soleil forme derrière elle un cône d’ombre et un cône de pénombre où peut entrer la Lune lors de sa révolution : c’est l’éclipse de Lune. L’éclipse de Soleil se produit quand la Lune se place entre celui-ci et la Terre, à un moment de Nouvelle Lune.

ECLIPSE TOTALE DU SOLEIL - GRAPHIQUE

Les deux sortes d’éclipses ne sont possibles qu’au moment où la Lune et le Soleil se trouvent à proximité des Nœuds, c’est-à-dire l’intersection de l’orbite lunaire avec le plan de l’écliptique. En raison du déplacement vers l’ouest des Nœuds, il n’y a chaque année que deux périodes favorables aux éclipses, séparées par un intervalle de six mois. Les éclipses de Lune sont moins fréquentes que celles de Soleil ; les conditions d’occultation sont plus rarement réunies. Le nombre maximal d’éclipses possibles en un an est de sept, réparties de la façon suivante : cinq éclipses du Soleil et deux de Lune, ou en quatre de Soleil et en trois de Lune. Les éclipses totales de Soleil sont rares en un point donné. La dernière observée à Paris eut lieu en 1724 ; la prochaine se produira en 2026, et nous en vivons une en cette année 2015.

En astrologie généthliaque les éclipses ont mauvaise réputation. Elles sont surtout considérées comme maléfiques lorsqu’elles se produisent dans le signe de naissance ou dans l’Ascendant. Cependant, c’est essentiellement en astrologie mondiale qu’on en tient compte. Le cycle de Saros aurait une grande importance dans la vie des nations. On appelle ainsi, du nom que lui avaient donné les mages chaldéens, premiers observateurs du phénomène, une période de 6 585 jours soit 18 ans et 11 jours, qui ramène dans les mêmes positions relatives le Soleil, la Lune et l’axe nodal, provoquant à chaque fois une éclipse ayant les mêmes caractères et une durée égale.

ECLIPSE TOTALE DU SOLEIL - 20 MARS 2015

 

 Eclipse totale du Soleil – 20 mars 2015 – 10 h 37 (TU 9 h 37) – PARIS

Difficile de s’occuper des événements pouvant se produire dans tous les pays que l’éclipse a traversé. Mais comment ne pas se pencher sur l’avenir de la France, tant cette éclipse semble s’imbriquer dans le thème de la Ve République et dans celui de son représentant actuel, François Hollande.

Pour vous en faire une idée, voici tout d’abord le thème de la Ve République française :

THEME DE LA Ve REPUBLIQUE FRANCAISE

Thème astral de la Ve République française – 28 septembre 1958 – 22 heures (TU 21 h) – Paris

Ce qui frappe tout d’abord c’est la superposition exacte de l’Ascendant de l’éclipse sur l’Ascendant de la République, et donc de toutes les Maisons du thème.

Autre constatation de taille, la Nouvelle Lune qui s’imbrique dans le thème de l’Eclipse, s’opposant au Mercure de la République, Maître d’Ascendant, de celle-ci et de la République. Enfin, la Lune de l’Eclipse occupe 15°46 Bélier, c’est-à-dire actuellement transitée, par conjonction, par Uranus et recevant aussi le carré de Pluton. Or, la Lune est Maître de la Maison II tant du thème de l’éclipse que du thème de la Ve République. Doit-on y voir une crise financière majeure affectant la République ? Un changement total de politique en matière financière ou d’investissements.

Ensuite, Uranus est Maître du MC de l’Eclipse autant que du thème de la Ve République. Or, Pluton est au carré du Milieu du Ciel de cet Uranus céleste, obligeant à une mutation, une transformation de l’orientation politique de la Ve République.

Regardons maintenant le thème du Président de la République, François Hollande :

THEME ASTRAL FRANCOIS HOLLANDE

Thème natal de François Hollande – 12 août 1954, 0 h 10, Rouen

La surprise est de taille. Le thème du Président de la République s’inscrit dans celui de l’éclipse, et bien sûr dans celui de la République, mais ça c’est plutôt normal. Le Milieu du ciel du thème présidentiel est lui-même en Verseau, sous l’influence d’Uranus, dont on connaît maintenant la fragilité puisque recevant le carré de Pluton. Autre position qui mérite qu’on s’y arrête : la Lune présidentielle se trouve sur 17° Capricorne s’opposant à Jupiter 17° Cancer, c’est-à-dire que dans quatre semaines Uranus déstabilisera cet axe Lune/ Jupiter. Bien sûr, on peut penser à de nouvelles histoires de femmes, ruptures ou autre, d’autant que la Lune est Maître de III et Jupiter Maître de VII, cependant la Maison VII comme la Lune peuvent représenter les électeurs, et la Maison III, ses amis, son entourage immédiat ; les uns et les autres seraient donc appelés à changer, à  se renouveler totalement, de façon radicale et surprenante, sur le mode uranien.

Enfin, on se souvient du clin d’œil d’Uranus le jour de l’investiture présidentielle et la foudre qui avait frappé l’avion du Président en route pour l’Allemagne, dans la soirée de cette investiture :

INVESTITURE DE FRANCOIS HOLLANDE - 15 MAI 2012

Investiture de François Hollande – 15 mai 2012 – PARIS

Le clin d’œil d’Uranus nous rappelle que la planète passait en conjonction du Milieu du Ciel du jour de l’Investiture de François Hollande comme Président de la République, déjà au carré de Pluton. Uranus place la vie de ce quinquennat sous le signe de l’imprévu, des bouleversements radicaux… Noter qu’Uranus est Maître des Maisons VII et VIII de ce thème d’Investiture : Associés, partenaires et gouvernance financière placés sous le signe du changement et de l’imprévu, voire même pouvant connaître un effondrement.

Pas plus rassurante, la position de Mars le Maître du MC de ce thème, à 8° 51 Vierge, dans l’opposition séparante de Neptune. Cependant, Neptune s’oppose d’ores et déjà à ce Mars d’Investiture, depuis le 17 mars 2015. Et c’est l’Ascendant Poissons conjoint Jupiter de Manuel Valls qui s’inscrivent dans cette opposition.

Enfin, à l’écoute des résultats du Premier Tour des Elections Départementales, comment ne pas évoquer Nicolas Sarkozy : Mars du thème de l’Eclipse occupe le 21° Bélier au trigone exact de sa Vénus natale à 21° Sagittaire… Vénus qui avait déjà été activée positivement lors de son élection à la tête de son parti.

A noter que ce sont trois natifs du Lion qui viennent d’être éclipsés lors ce premier tour des élections départementales : Marine Le Pen, François Hollande et Manuel Valls sont natifs du Lion, signe du Soleil., au profit d’un Uranien, Nicolas Sarkozy est né sous le signe du Verseau, le signe d’Uranus.

ECLIPSE TOTALE DU SOLEIL - EN DIRECT D'AUSTRALIE - FOCUS

Eclipse totale du Soleil depuis l’Australie

Mais revenons à la symbolique de l’Eclipse. En tant que telle, elle marque une disparition, une occultation accidentelle de la lumière, et de ce fait elle est à peu près universellement considérée comme un événement dramatique. C’est un signe de mauvais augure, annonçant des événements funestes. C’était le cas dans l’ancienne Egypte et même dans les pays arabes, bien qu’une telle croyance paraisse difficilement compatible avec l’enseignement du Prophète, mais c’est encore le cas en Chine. Seuls, apparemment, les Cambodgiens interprètent l’éclipse dans un sens favorable ou défavorable, selon la façon dont elle se produit. Il existe des prescriptions canoniques dans l’Islam et des cérémonies bouddhiques à l’occasion des éclipses. Elles sont mises fréquemment en rapport avec la mort : c’est la mort de l’astre. L’astre qui est dit dévoré par un monstre : le Rahû hindou, qui est aussi « kâla », c’est-à-dire « le glouton ». En chinois, le mot « éclipse » et le mot « manger » s’expriment par le même caractère : la lune est « mangée » par un crapaud.

Pour les Chinois, ce dérèglement cosmique trouve son origine dans un dérèglement microcosmique, à savoir celui des empereurs, ou de leurs femmes. C’est une domination du yang (mâle, lumière) par le yin (femelle, obscurité). Et il convient de porter secours à l’astre en danger, ou égaré. On rétablit l’ordre cosmique par le rétablissement de l’ordre terrestre : on tire des flèches vers le ciel, soit contre le monstre dévoreur, soit comme oblation, soit encore selon une tradition plus récente, mais peu satisfaisante, contre la lune « yin » éclipsant le soleil « yang ».

D’une façon générale, l’éclipse se présente comme annonciatrice de dérèglements cataclysmiques d’une fin de cycle, qui appelle l’intervention ou réparation, en vue de préparer l’avènement d’un cycle neuf : ce sera la libération de l’astre avalé par le monstre.

On trouve dans l’ancien Pérou quatre explications des éclipses. Elles sont considérées de toute façon comme de mauvais augure. Une éclipse de soleil comptera parmi les signes ayant annoncé la venue des Espagnols et l’écroulement de l’Empire Inca.

  • Selon la plus ancienne croyance un monstre, jaguar ou serpent dévore l’astre :
  • L’astre est malade et meurt,
  • Le Soleil se cache par colère contre les hommes
  • La théogamie Soleil-Lune s’accomplit. Les deux astres s’unissent, la lune ayant séduit et dominé le soleil, c’est bien comme en Chine, le yin se superposant au yang.

ECLIPSE DANS ICONOGRAPHIE DU MOYEN AGE

Eclipse dans l’iconographie du Moyen Age

 

Bibliographie

Dictionnaire de l’Astrologie – Jean-Louis Brau – Librairie Larousse                                                  

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins

rajasthan316qp2

Rambouillet, le 22 mars 2015

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

TIRESIAS… UN DEVIN ANTIQUE

(6.6.12 - LES MYTHES DES POISSONS ET DE NEPTUNE) par sylvietribut le 13-03-2015

Les Grecs invoquaient volontiers le Fatum, le destin, les épreuves imposées par les dieux. Cependant, face au Fatum, à ce destin inscrit par les dieux, il y a le sacrifice qui est fait pour donner « un air de sacré », remettre de l’ordre dans le monde, dans le jeu entre ciel et terre. Nous retrouvons ici des concepts neptuniens, c’est-à-dire liés aux Poissons. L’histoire de Tirésias, très liée au mythe d’Œdipe, illustre bien ce signe.

L’histoire d’Œdipe met en scène une âme blessée, humaine, accablée par un destin d’une cruauté extrême, menée jour après jour au sacrifice par ces dieux aux intentions indéchiffrables. Œdipe parvient là où il veut aller. Aidé par Thésée, il écartera ses filles Antigone et Ismène, pour aller mourir en un lieu mystérieux, où il disparaîtra, enfin pardonné par les dieux mais sans que le lecteur connaisse jamais exactement le secret de sa mort. Quant à la présence de Tirésias, dans cette aventure œdipienne, est constante, du début, à la naissance même d’Œdipe, jusqu’à sa mort. Comment les pouvoirs du devin seraient-ils absents d’un mythe Poissons comme l’est également le mythe d’Œdipe. Le signe, en effet, est inséparable des oracles, de la voyance, du don de double vue, si fréquent en outre chez les aveugles dont Tirésias et Œdipe faisaient partie.

TIRESIAS ET LES SERPENTS

Tirésias et les serpents

Dans la mythologie grecque, Tirésias est un devin aveugle de Thèbes. Il était le fils d’Evérès, lui-même fils du Sparte Udée et de la nymphe Chariclo. Il eut trois filles : Manto, Historis et Daphné. Tirésias est avec Calchas l’un des deux devins les plus célèbres de la mythologie grecque. Il apparaît également dans l’Odyssée au royaume des Morts devant Ulysse.

Tirésias ne naquit pas devin ni aveugle. Son pouvoir et sa cécité résultent de sa rencontre avec les dieux. Cependant, il existe différentes versions de ce mythe.

Selon la version de Phlilies, Tirésias adolescent était en train de danser et de chanter quand il surprit Athéna se baignant nue dans une source du Mont Hélicon. La déesse, dont la chasteté était absolue, vit comme une atteinte à sa pudeur cette indiscrétion involontaire de Tirésias. Athéna lui mit alors les mains sur les yeux et le rendit aveugle. Comme la nymphe Chariclo, la mère de Tirésias, faisait partie du cortège divin, elle supplia Athéna de rendre la vue à son fils. La déesse refusa mais allégea sa sentence. Le mythe raconte qu’elle lui purifia les oreilles ce qui lui permit de comprendre le langage des oiseaux. Puis, elle lui donna un bâton de cornouiller grâce auquel il marchait comme els gens qui voient. Athéna lui concéda également une vie plus longue que le commun des mortels et le pouvoir de garder ses dons aux Enfers.

C’est Ovide qui nous donne des informations sur l’origine des dons de Tirésias. Alors que celui-ci se promenait en forêt, il troubla de son bâton l’accouplement de deux serpents. Aussitôt, il fut transformé en femme. Il resta sept ans sous cette apparence. La huitième année, il revit les mêmes serpents s’accoupler. « Si quand on vous blesse, dit-il, votre pouvoir est assez grand pour changer la nature de votre ennemi, je vais vous frapper une seconde fois. Et c’est ainsi que Tirésias redevint un homme.

C’est alors que Jupiter prétendit que la femme prenait plus de plaisir que l’homme à l’acte sexuel et que son épouse Junon prétendit le contraire. Les dieux demandèrent donc l’avis de Tirésias qui avait l’expérience des deux sexes. Tirésias se rangea de l’avis de Jupiter, allant même jusqu’à expliquer que si le plaisir de l’acte sexuel était divisé en dix parts, la femme en prendrait neuf alors que l’homme n’en prendrait qu’un. Et comme toujours, Junon plus offensée qu’il ne convenait de l’être pour un sujet aussi léger, condamna les yeux de son juge à des ténèbres éternelles. Comme Jupiter ne pouvait aller à l’encontre de la décision de Junon, pour compenser sa cécité, il offrit à Tirésias le don de divination et une vie longue de sept générations. Hésiode rapporte également ce récit.

La troisième et dernière version du mythe de Tirésias est relatée par l’évêque Eustathe de Thessalonique qui vivait au XIIe siècle. Dans un commentaire sur l’Odyssée, il rapporte un récit attribué à Sostratos qui aurait son origine dans une élégie hellénistique racontant que Tirésias naquit de sexe féminin.

Cette toute jeune fille suscita le désir d’Apollon et le dieu, en échange de ses faveurs, lui enseigna la musique. Cependant, devenue adulte, Tirésias se refusa à Apollon. Celui-ci la métamorphosa en homme pour qu’à son tour elle ressente l’emprise d’Eros.

A partir de cette première métamorphose et après avoir été l’arbitre de la querelle opposant Jupiter à Junon sur la question du plaisir dans l’acte sexuel, Tirésias ne subit pas moins de six passages d’un sexe à l’autre.

ULYSSE AUX ENFERS POUR RENCONTRER TIRESIAS

Ulysse aux Enfers pour rencontrer Tirésias

Dans une version du mythe de Callimaque, on apprend que c’est l’épouse de Pluton, Perséphone, qui a tenu à ce que Tirésias garde le sens et la raison. Ulysse le fait venir du royaume des Morts car un oracle du devin est pour lui le seul moyen de savoir comment il va rentrer chez lui à Ithaque. Tirésias apparaît comme tenant un sceptre d’or tel un symbole du pouvoir qui lui a été reconnu.

Bénéficiant de cette faveur exceptionnelle, il peut dire ce qu’ont résolu les dieux et prédire à Ulysse toutes les embûches qui l’attendront pour son retour. Après avoir expliqué la cause de la haine du dieu des Mers, Neptune/Poséidon, qui pourchasse Ulysse et ses compagnons pour avoir aveuglé son fils le Cyclope, le devin prodigue ses conseils dont celui de respecter à tout prix les troupeaux du Soleil. Ensuite, il annonce au héros que le massacre des prétendants qui déshonorent sa maison, ne sera pas pour lui l’aventure ultime. Ulysse devra encore repartir jusqu’à ce qu’il rencontre une peuplade ignorant la mer et faire un sacrifice à Poséidon/Neptune.

Cependant, malgré l’aide de Circé et de Tirésias, Ulysse ne parviendra pas à éviter l’île d’Hélios, le Soleil, où ses compagnons compromettront définitivement leur chance de retour à Ithaque. Seul Ulysse reviendra dans son île, auprès de Pénélope, à laquelle il contera son étrange rencontre avec le devin « mort ».

Platon dans le Ménon fait du personnage de Tirésias le modèle de l’extralucide aux Enfers qui garde sa haute lucidité par faveur divine pour son excellence qui s’impose comme s’imposerait un objet réel dans ce monde où tout est ombre.

TIRESIAS ET ATHENA

Tirésias et Athéna

Bibliographie

Dieux et Héros du zodiaque – Joëlle de Gravelaine – Robert Laffont 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS L’HERBIER DES POISSONS… L’ANGELIQUE

(6.6.12 - LES MYTHES DES POISSONS ET DE NEPTUNE) par sylvietribut le 09-03-2015

L’angélique est bien sûr l’herbe aux anges. On l’appelle encore Angelica archangelica, Angélique officinale, angélique cultivée, archangélique, angélique de Bohême, herbe ou racine du Saint-Esprit. Elle fait partie des ombellifères, de la famille des Apiacées, très présente dans l’Europe du Nord. Racine, tiges et semences, tout est utilisé dans cette magnifique plante qui peut atteindre deux mètres de hauteur. Quand elle est en fleurs, elle répand une odeur suave, comme angélique et elle est très décorative.

angelique

L’angélique l’herbe aux anges

Tout le monde connaît l’angélique, si ce n’est comme plante médicinale, c’est par les bâtons vert clair décoratifs que les pâtissiers déposent sur les gâteaux, où qui se trouvent avec les fruits confits à l’intérieur des cakes.

L’angélique passe pour avoir de prétendues vertus magiques et à l’odeur aromatique suave et musquée qu’elle répand. Elle passait pour conjurer les envoûtements et les sorciers ne résistaient pas à sa bonne odeur. On l’accrochait d’ailleurs au cou des enfants car elle avait la réputation de les protéger des maléfices de toute nature. Les adultes également s’en servaient comme amulette.

L’angélique est connue depuis l’Antiquité. Les médecins de la Renaissance nommaient sa racine « racine du Saint-Esprit » et cela en raison de « grandes et divines propriétés de cette racine ». Paracelse affirme qu’en l’an 1510, alors qu’à Milan sévissait une importante épidémie de peste, l’angélique fut un excellent médicament. Elle entra donc dans la confection de la plupart des grandes spécialités de jadis et passait même pour être, comme le ginseng, un élixir de longue vie.

Ce qui est sûr, c’est que l’angélique est un stimulant digestif de premier ordre. Elle est l’ingrédient principale d’une sorte de ratafia dont le nom, Vespétro, évoque clairement les effet qu’il est formé des premières syllabes des mots « vesser », « péter », « roter ». C’est un excellent tonique général indiqué contre l’anémie, le manque d’appétit, les migraines, les vertiges, les défaillances. Les Anciens disaient d’ailleurs qu’elle était « propre à recréer le cœur ».

L'ANGELIQUE - PLANCHE BOTANIQUE

Angélique – planche botanique

L’angélique est encore un antispasmodique qui facilite et calme les règles difficiles. C’est également un anti-glaireux très efficace à recommander en cas d’asthme nerveux, de bronchite chronique, de toux des fumeurs. Quant à Olivier de Serres qui vécut entre 1539 et 1619, il considérait cette plante comme précieuse « servait à tenir la personne joyeusement ».

Au XVIIe siècle, on disait de l’angélique qu’elle résistait au venin et qu’elle était efficace en cas de fièvres malignes, de morsure de chien enragé, par application en cataplasme.

L’angélique se prépare en infusion : 20 gr de racine séchée coupée en menus morceaux ou 15 gr de semence pour un litre d’eau bouillante, une tasse après les repas. Il est toutefois recommandé de respecter ces prescriptions car, à haute dose, l’angélique devient excitante pour le système nerveux et, surtout le soir, elle risque de provoquer l’insomnie.

Vous pouvez également confectionner un punch original et délicieux en versant un litre d’eau bouillante sur 30 gr de racine coupée. Vous ajouterez 4 centilitres de bonne eau-de-vie ou de rhum blanc, et servirez avec des rondelles de citron.

Il existe également le vin d’angélique : Faire macérer dans un litre d’un bon vin blanc 50 à 60 grammes de semence d’angélique, pendant trois jours. Passer, filtrer, sucrer à votre goût. On le boit en apéritif avant le repas, dans un verre à bordeaux.

L’Angélique pousse à l’état sauvage en Europe centrale. Elle n’est plus vraiment cultivée que pour la confiserie et la liqueur, dans la région de Niort, en Limagne au nord de Clermont-Ferrand. La liqueur d’angélique est une spécialité de la ville de Niort depuis le XVIIIe siècle. L’Angélique est la reine du Marais poitevin. Entre les anges et les terres humides du Marais, on est bien dans le monde des Poissons.

ANGELIQUE CONFITE

Angélique confite

Bibliographie

Nos grand-mères savaient – La vérité sur les plantes et la vie naturelle

 

 

 

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS L’UNIVERS DES POISSONS… LES DANAÏDES ET LEUR TONNEAU

(6.6.12 - LES MYTHES DES POISSONS ET DE NEPTUNE) par sylvietribut le 08-03-2015

Danaos et Egyptos étaient les fils jumeaux de Bélos, un roi dont le royaume s’étendait sur l’Assyrie, l’Arabie, l’Egypte et la Libye. Bélos donna la Libye à Danaos et l’Arabie à Egyptos, mais celui-ci conquit l’Egypte, menaçant la sécurité de Danaos.

Egyptos avait cinquante fils et Danaos cinquante filles, connues sous le nom de Danaïdes. Egyptos proposa que les deux groupes de cousins se marient entre eux. Cependant, Danaos suspectait la proposition de son frère de n’être qu’une ruse pour le détrôner et lui prendre son royaume. Il construisit un grand navire avec l’aide d’Athéna et fit voile avec ses cinquante filles vers Argos, la ville d’où était venue son ancêtre la célèbre Io.

LES DANAIDES - JOHN WILLIAM WATERHOUSE - 1903

Les Danaïdes – John William Waterhouse – 1903

Sur sa route, il fit escale à Lindos, à Rhodes, où il érigea un temple à Athéna, en remerciement. A Argos, il revendiqua la royauté, faisant valoir sa parenté avec Io, mais Gélanor, alors roi, contesta son titre. Le débat fut porté devant l’assemblée argienne et le problème fut réglé par la venue d’un présage : la veille de la réunion, un loup s’était précipité sur les troupeaux argiens et avait tué le taureau de tête. Le prodige fut interprété comme donnant la primauté à l’étranger, et ainsi, le royaume revint à Danaos. Celui-ci s’empressa d’élever un temple à Apollon Lycien, c’est-à-dire le « dieu loup » selon l’une des interprétations du mot. Ensuite, il rendit l’eau aux habitants d’Argos car, dans sa colère, Poséidon/Neptune les en avait jusqu’ici privés : le dieu avait disputé à Héra le patronage du pays et les divinités des fleuves autour d’Argos, l’Argolide, avaient préféré la déesse. Aussi, en représailles, Poséidon/Neptune avait asséché leurs sources. Plus tard, étant tombé amoureux de la Danaïde Amymoné, il fit jaillir une source à Lerne. Selon une autre tradition, Danaos fut choisi comme roi parce qu’il avait appris aux Argiens à creuser des puits.

Nous sommes bien dans l’univers aquatique des Poissons, entre Neptune/Poséidon et son règne sur l’eau, les fleuves, les sources, les puits…

LES DANAIDES TUANT LEURS MARIS - MANUSCRIT DES HEROÏDES D'OVIDE - XVIe SIECLE

Les Danaïdes tuant leurs maris – Manuscrit des Héroïdes d’Ovide – XVIe siècle

Tout allait pour le mieux, quand les cinquante fils d’Egyptos se rendirent à Argos pour retrouver leurs promises. Selon Eschyle, dans sa pièce « Les Suppliantes », ce fut peu après l’arrivée de Danaos à Argos. Selon cette version, Pélasgos, le roi des Argiens, aida Danaos à se défendre contre les jeunes hommes à qui leur père avait interdit de revenir tant que Danaos n’était pas mort. Cependant, ce dernier fut contraint de céder à leur désir et les jeunes hommes prirent chacun une femme. Toutefois les jeunes filles avaient reçu secrètement de leur père un poignard, avec l’ordre de tuer leur mari dans le lit nuptial. Toutes, à l’exception de l’aînée, obéirent. Cette dernière, nommée Hypermnestre, était amoureuse de Lyncée, son mari, qui avait respecté sa virginité. Elle lui fit part du complot et le supplia de se sauver. Il s’enfuit donc à Lyrcéia et, de là, il envoya à sa femme un signal pour lui annoncer qu’il était bien arrivé.

Hypermnestre fut jetée en prison et traduite devant le tribunal par son père, mais la cour argienne, peut-être sur l’intervention de Vénus qui aimait les histoires d’amour, l’acquitta. Avec le temps, Danaos accepta Lyncée comme gendre et se réconcilia avec le couple qui eut un fils, Abas.

Entre temps, les quarante-neuf autres Danaïdes apportèrent la tête de leur mari à leur père, pour prouver leur loyauté. Elles furent purifiées de leur crime par Hermès/Mercure et Athéna sur l’ordre de Zeus/ Jupiter. Finalement Danaos décida de les marier à des jeunes gens d’Argos. Il ne demanda aucun présent nuptial et, au contraire, lui-même offrit, avec chaque jeune fille, de somptueux cadeaux, car les hommes du pays montraient peu de goût pour des épouses aussi meurtrières. C’est pourquoi Danaos fut obligé d’organiser une course à pied, le gagnant choisissait sa préférée, et ainsi de suite, jusqu’à ce que toutes ses filles fussent choisies. Leurs enfants furent nommés les Danaens, nom qu’Homère donne à l’ensemble des Grecs.

HYPERMNESTRE

Hypermnestre

Selon une tradition, Lyncée vengea ses frères plus tard, en tuant Danaos, à qui il succéda. Il tua aussi toutes les Danaïdes, à l’exception d’Hypermnestre. Après leur mort, les Danaïdes furent punies pour leur crime, dans le Tartare : elles devaient remplir d’eau une jarre percée.

Horace consacre une ode à leur légende, citant tout particulièrement Hypermnestre.

Le châtiment subit par les Danaïdes est resté célèbre avec l’expression du « Tonneau des Danaïdes », qui désigne une tâche absurde, sans fin, ou impossible.

POIGNARD A MANCHE EN OR, FER, TURQUOISE

Bibliographie

Dictionnaire de la Mythologie – Michael Grant et John Hazel – Marabout

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,