DANS L’ORCHESTRE DU BELIER… LE CLAIRON

(12 - ASTROLOGIE ET MUSIQUE) par sylvietribut le 11-04-2015

Le nom même de clairon désignait au Moyen Age un instrument à vent assez similaire à celui que le clairon traditionnel français inventé par Antoine Courtois, son fabricant, en 1822. C’est un instrument à vent de la famille des cuivres, d’où la tentation de l’apparenté à la Balance et à Vénus qui représente le cuivre dans la concordance métaux/planètes. Cependant, le clairon est à l’origine un instrument d’ordonnance, c’est-à-dire qu’il sert à la transmission des ordres grâce aux sonneries facilement reconnaissables : appel, rassemblement, à la soupe, aux caporaux, commencez le feu »… Mais là nous rencontrons avec l’Armée et la soldatesque, le monde du Bélier et de Mars. On appelle d’ailleurs également « clairon » celui qui sonne de cet instrument.

LE CLAIRON

C’est surtout dans les corps traditionnels que le clairon est utilisé comme l’infanterie de Marine, la Légion et surtout la Marine. Il sert principalement pour ponctuer de sonneries réglementaires les moments importants de la vie militaire : réveil, garde-à-vous, aux champs, aux morts, au drapeau, et dans les cérémonies officielles.

Le clairon est un élément à part entière de nombreuses marches militaires composées pour orchestre d’harmonie. La plus connue est la Marche de la 2e DB, composée en l’honneur de la 2e division blindée du Général Leclerc, dont l’introduction est exécutée en soli par la section de clairons.

Avec la trompette de cavalerie et le cor naturel, le clairon est un élément des orchestres de batterie-fanfare. C’est dans ces ensembles qu’il est utilisé au mieux de ses capacités, dans un répertoire qui va des traditionnelles marches de défilé, en passant par le jazz, ou même par la variété.

Le clairon est un accessoire central de la fête des Conscrits, tradition encore en vigueur dans certaines régions de France, notamment dans le Haut-Doubs. Cette tradition est née à l’époque du Conseil de Révision qui statuait sur l’aptitude des jeunes gens au service militaire. Qui sait s’il ne sera pas bientôt de retour.

Le clairon, c’est aussi un jeu de l’orgue, à l’octave de la trompette.

LE CLAIRON - CELUI QUI LE SONNE

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires