LA LEGENDE DU SCORPION

(6.6.8 - LES MYTHES DU SCORPION ET DE PLUTON) par sylvietribut le 27-10-2015

Un Maître Zen voyait un scorpion se noyer et décida de le sortir de l’eau. Cependant, à peine sorti, le scorpion le piqua. Sous l’effet de la douleur, le Maître rejeta l’animal qui de nouveau tomba dans l’eau, toujours sur le point de se noyer. Le Maître tenta de nouveau de le tirer de là et de nouveau le scorpion le piqua.

Un jeune disciple qui était là, s’approcha et lui dit : « Pardonnez-moi, Maître, mais pourquoi continuer. Vous ne comprenez pas qu’à chaque fois que vous essayez de le sortir de l’eau, il vous pique ».

scorpion 4

Le Maître lui répondit : « La nature du scorpion est de piquer et cela ne changera pas la mienne qui est d’aider ».

Après réflexion, le Maître, avec l’aide d’une feuille, sortit le scorpion de l’eau et lui sauva la vie, et se tournant vers son disciple, il poursuivit : « Ne change pas ta nature si quelqu’un te fait mal, prend seulement des précautions. Parce que les hommes sont presque toujours ingrats du bénéfice que tu leur procures. Cependant, ce n’est pas un motif pour arrêter de faire le bien, d’abandonner l’amour qui vit en toi. Certains sont en quête du bonheur, alors que d’autres le créent. Préoccupe-toi d’abord de ta conscience et non de ta réputation. Parce que ta conscience est ce qu’elle est, mais la réputation est ce que les autres pensent de toi… Quand la vie te donne mille raisons de pleurer, montre-leur que tu as mille raisons de sourire.

Scorpion

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS L’HERBIER DE LA BALANCE… L’ANCOLIE, LE TUTU DE VENUS

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 11-10-2015

En fait, on parle « des » ancolies, car elles sont diverses dans leur forme et offrent une belle palette de couleurs, allant du blanc en passant par le bleu clair, le jaune pâle, le rose, le noir, le bleu indigo et même on en trouve couleur lie-de vin. Elles sont légères, aériennes et d’une rare élégance d’où cette évocation de « tutu » de Vénus.

L'ANCOLIE - LE TUTU DE VENUS

Le tutu de Vénus

 Les ancolies font partie de la famille des « renonculées » vivaces, du type « Aquilegia », du latin « aquilegus » qui se traduit par « qui sert à puiser l’eau », devenu « aquileius » dont le féminin est « aquileia » en bas-latin, à cause des cavités de la fleur qui recueillent l’eau. Cependant, « aquila » en latin c’est également « l’aigle » et la fleur de l’ancolie est comme munie d’éperons ressemblants aux serres de l’aigle. Toutefois, les équivalents dans d’autres langues comme l’anglais « colombine » l’apparenteraient à la colombe ; la « pajarilla » espagnole est le diminutif de « pàjaro », l’oiseau. L’ancolie aurait donc un rapport avec l’oiseau plutôt qu’avec le puisatier, à moins qu’elle ne soit un réservoir d’eau pour les oiseaux.

Pour d’autres, l’ancolie par son éperon et ses cinq pétales évoquent la main de la Sainte Vierge, une autre image de Vénus. On appelle d’ailleurs l’ancolie « le gant de Notre-Dame ». Pour d’autres, c’est le chapeau du fou, immortalisé par le Mat dans le jeu de tarot.

L'ANCOLIE - PLANCHE BOTANIQUE

L’ancolie – Planche botanique

Enfin, le mot même d’ancolie n’est pas sans rappeler le mot « mélancolie » dont la fleur est devenue le symbole, en raison de son port de tête baissée. L’ancolie est également liée à la tristesse, à la solitude et même à la folie. On lui attribuerait également le pouvoir de guérir de l’avarice.

Quant à Dante, il voyait dans l’ancolie une plante mâle et femelle, représentant le parfait amour, les deux principes qui se fondent pour créer. D’où l’idée que l’ancolie serait une plante alchimique. La Dame de Dante, Béatrice peut-être, serait tout autant la femme que l’ancolie.

ANCOLIE BLEU INDIGO

Ancolie bleu indigo

Dans la symbolique astrologique, on peut faire un parallèle entre les couleurs de l’ancolie et les différentes Vénus :

  • L’ancolie bleu indigo est à associer à Vénus en Verseau qui n’est autre que Vénus-Uranie, la déesse des astrologues et de l’astrologie ;
  • L’ancolie bleu ciel est à mettre en rapport avec Vénus en Taureau et symboliserait la Vierge Marie et sa ceinture bleue, le mois de mai, mois du Taureau, d’ailleurs appelé « mois de Marie » ;

ANCOLIE JAUNE

Ancolies jaunes

  • L’ancolie jaune symboliserait le Lion et le Soleil et donc une Vénus en Lion, rayonnante et lumineuse ;
  • L’ancolie lie de vin évoque le Scorpion et la passion d’une Vénus en Scorpion, à moins qu’il ne s’agisse de Perséphone, une rivale de Vénus ;

ANCOLIE BLANCHE

Ancolies blanches

  • L’ancolie blanche représenterait une autre rivale de Vénus, la Lune du Cancer ;
  • L’ancolie rose n’est autre que Vénus en Balance, une Vénus artiste, la danseuse du zodiaque ;

ANCOLIE NOIRE

Ancolie noire

  • L’ancolie noire serait une Vénus en Capricorne, symbole de la nuit, de la tristesse, de la frustration ;
  • L’ancolie rouge orangé est Vénus Bélier, signe de Mars, l’amant éternel de Vénus, pourtant aussi peu fidèles l’un que l’autre.

ANCOLIES - BLASON DE LA FAMILLE FRESLON

Ancolies – Blason de la Famille Freslon

On trouve l’ancolie dans les blasons du Moyen Age ainsi que dans les enluminures. Elle y représente l’amour divin, parfait par définition. Souvent, l’ancolie y est associée à l’Esprit Saint qu’une colombe symbolise. En fait, l’ancolie est hermaphrodite, c’est-à-dire à la fois mâle et femelle. C’est pourquoi est symbolise l’Amour parfait que recherchaient les alchimistes : cette création de la perfection absolue.

L’ancolie est une plante des climats tempérés qui se plaît dans les endroits ombragés.

Dans le calendrier républicain révolutionnaire, l’Ancolie était le nom attribué au sixième jour du mois de Floréal. Ce mois était le huitième mois du calendrier républicain français. Il correspondait, à quelques jours près, selon l’année, à la période allant du 20 avril au 19 mai du calendrier grégorien, c’est-à-dire le moment où le Soleil traverse le signe du Taureau, signe de Vénus, et mois de Marie.

L'ANCOLIE DE DURER

L’ancolie d’Albrecht Dürer

Dans la peinture, l’ancolie n’a pas échappé à Albrecht Dürer qui l’a immortalisée dans son œuvre. A noter qu’il y a quelques années, une exposition réunissait à Paris, au Grand Palais, les œuvres de Dürer et s’intitulait « la mélancolie », le grand mélancolique de la peinture.

Comment ne pas évoquer aussi la ville italienne de l’Aquila, qui subit un terrible tremblement de terre il y a quelques années. Elle se trouve dans la région de l’Abruzzo, dans l’Italie centrale, au cœur de la chaîne de l’Apennin. C’est la ville de l’Aigle qui est omniprésent dans les montagnes environnantes. Et bien sûr, l’ancolie y pousse en abondance.

ANCOLIE 2

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS LA MYTHOLOGIE DE LA BALANCE… ADONIS

(6.6.7 - LES MYTHES DE LA BALANCE ET DE VENUS) par sylvietribut le 05-10-2015

Adonis est en effet intimement lié à la Balance car il symbolise le passage d’une période de six mois au cours de laquelle le jour l’emporte sur la nuit, à une période d’égale durée consacrant le triomphe des ténèbres sur la lumière.

L’histoire d’Adonis est tout à fait particulière. Il était le fils du roi de Chypre, Cinyras, et de la fille de ce dernier, Myrrha. Il jaillit de sa mère transformée en arbre à myrrhe en punition de son inceste. Et voici le détail de l’histoire. Cinyras, tout roi qu’il était, s’attira un jour le courroux de Vénus en soutenant que la beauté de sa fille Myrrha éclipsait celle de la déesse, que ses rivales elles-mêmes, les déesses Héra et Athéna, avaient reconnue comme la plus belle.

LA NAISSANCE D'ADONIS

La naissance d’Adonis

Notez au passage que Vénus n’est pas tout à fait simple et douce comme on a tendance à le croire et sa vengeance vu des plus cruelles. Elle inspira à Myrrha un amour incestueux pour son père. Une nuit, Myrrha réussit à s’unir à son père en surprenant sa bonne foi. Ainsi fut conçu le futur Adonis. Quand le roi Cinyras découvrit son crime, il entra dans une violente colère et bannit sa fille.

Myrrha dut fuir en Arabie où, pour la protéger, les dieux la changèrent en arbre à myrrhe. Quand la grossesse fut venue à son terme, l’arbre s’ouvrit pour permettre à l’enfant de venir au monde.

ADONIS ET VENUS - CANOVA

Adonis et Vénus – Canova

Dès sa naissance, les nymphes qui habitaient le bois prirent Adonis sous leur protection et le cachèrent dans une grotte. Sa croissance fut rapide et les nymphes l’élevèrent jusqu’au moment où, devenu un bel adolescent, il partit pour la Phénicie. Et, c’est là qu’il vit Vénus. Le cœur de la déesse s’enflamma aussitôt pour le jeune homme et elle devint si éprise de lui qu’elle délaissa la compagnie des dieux pour suivre son bel amour qui chassait dans les montagnes du Liban.

Mars, l’amant éternel de Vénus, en conçut une profonde jalousie. Il ne pouvait accepter que Vénus lui préférât un simple mortel. Il se changea en sanglier et, un jour de la fin de l’été qu’Adonis chassait dans les bois, il se jeta si furieusement sur lui qu’il le blessa mortellement d’un coup de boutoir à la jambe. Prévenue trop tard, Vénus ne put soustraire son amant à la mort. Cependant, une goutte du sang d’Adonis tomba par terre et Vénus versa une larme sur la goutte du sang, ce qui donna naissance à une belle anémone.

L'ANEMONE ROUGE LA FLEUR D'ADONIS

L’anémone d’Adonis

Adonis descendit donc aux Enfers où il fut aimé de Perséphone, la reine des Ombres. Ce fut alors à Vénus de connaître la jalousie. Voici comment cela se passa. Adonis fut envoyé par Vénus dans un coffre en bois à Perséphone afin que celle-ci le garde en sécurité. Cependant Perséphone s’éprit d’Adonis et le disputa à Vénus. Elle alla confier son chagrin à Jupier qui rendit un jugement digne de la Balance, ménageant l’amour-propre des parties en présence : Adonis passerait quatre mois avec Vénus, quatre autres mois avec Perséphone, et ensuite il serait libre pendant les quatre derniers mois. En fait, Jupiter n’avait pas trouvé tout seul cette solution. Il avait demandé à Calliope de résoudre la querelle. Et c’est elle qui ordonna au jeune home de passer un tiers de l’année avec Vénus, un tiers avec Perséphone et le dernier tiers avec la personne de son choix. Dans un premier temps, la solution de Calliopé sembla apaiser les tensions entre les deux déesses. Cependant, si Adonis respecta à la lettre les exigences du roi de dieux, il choisit de consacrer le tiers de l’année restant à Vénus afin de vivre pleinement son amour pour elle. Dès lors, le partage n’était plus équitable et l’amour qui liait Vénus à Adonis attisa la convoitise des autres dieux, car si la déesse de l’Amour, épouse légitime d’Héphaïstos, avait coutume de multiplier les infidélités, elle semblait cette fois-ci véritablement éprise de son jeune amant. Et c’est précisément là que Mars, fou de jalousie, intervint. Pourtant d’autres prétendent qu’Apollon, le dieu des Arts et de la Divination, entre autres, fut à l’origine de la mort d’Adonis. Apollon était furieux contre Vénus qui avait redu aveugle son fils, Erymanthos, pour l’avoir surprise nue au bain et c’est pourquoi Apollon aurait arraché son bel amant à la belle déesse.

Les amours d’Adonis avec Vénus et Perséphone symbolisent le cycle des saisons et leurs capacités à produire des richesses dont les hommes pouvaient profiter. On reconnaît dans ce mythe une personnification des forces productrices de la nature et une image du rythme des saisons.

C’est pourquoi quand l’automne ramenait le Soleil dans le signe de la Balance, les Grecs célébraient la mort d’Adonis. Au cours des fêtes données en son honneur, son image était déposée sur un lit au milieu des fleurs, des parfums et des fruits. Le lendemain, escortée par des pleureuses, l’image d’Adonis était confiée à la mer. Cependant, dès qu’elle avait disparu dans la mer, les cris d’allégresse, saluant son prochain retour, succédaient aussitôt aux cris de douleurs.

De nouveau revient avec la Balance la notion d’équilibre entre la joie et la douleur, les regrets du bel été disparu et l’espérance du renouveau printanier. En effet, lorsque le Soleil franchissait les portes du Taureau, l’autre domicile de Vénus, les Grecs fêtaient le retour d’Adonis. Dans le monde catholique, le mois de mai, mois du Taureau, est consacré à Maris, vierge-mère ; le rapprochement entre Vénus et Marie, toutes deux objets d’un culte très populaire, ouvre des perspectives qu’il serait intéressant d’explorer.

Dans le culte rendu à Adonis se mêlaient les influences des deux Vénus, celle du Taureau et celle de la Balance. L’amour-passion de la première, Vénus-Astarté, se termine tragiquement, comme c’est aussi parfois le cas dans la vie ; l’amour de la seconde, Vénus-Uranie, est beaucoup plus impersonnel puisqu’il accepte le partage avec Perséphone. Cet amour dégagé des entraves de la passion rétablit la paix et la joie dans les cœurs.

Enfin, dans l’herbier de la mythologie, Adonis est associé à la myrte et à la rose, cette dernière étant une des fleurs de Vénus et donc de la Balance et du Taureau.

MORT D'ADONIS

Mort d’Adonis

Bibliographie

Le Grand Livre de la Balance – Henri Latou – Tchou

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , ,