SORTI DE LA CUISSE DE JUPITER EMMANUEL MACRON ?

(2.5 - DANS L'ACTUALITE AUJOURD'HUI) par sylvietribut le 14-07-2017

Un Soleil en Sagittaire dont le maître n’est autre que Jupiter le laisse présager… Un Jupiter exalté dans le Cancer s’opposant à ce Soleil dont il est le maître en renforce la probabilité. Cependant, il s’agit d’une opposition, qui plus est dite « dissociée » puisque les deux astres occupent des éléments de nature incompatible : Soleil dans le Feu du Sagittaire et Jupiter dans l’Eau du Cancer. On perçoit cette incompatibilité des éléments comme autant de coups d’épée du Soleil Sagittaire dans l’eau Cancer, à moins qu’il ne s’agisse d’une salve de pétards, le Sagittaire, mouillés en Cancer. Par ailleurs, ce type d’opposition Soleil/Jupiter est souvent synonyme d’une hypertrophie du Moi, se traduisant par une ambition démesurée, de l’orgueil, de la vanité frisant l’exhibitionnisme, mais pas vraiment favorable à mener à bien des projets.

EMMANUEL_MACRON

Emmanuel Macron – né le 21 décembre 1977 – 10 h 40 (TU 9 h 40) – Amiens

Qui possède une opposition dans son thème a tendance à faire des projections, c’est-à-dire à voir sur quelqu’un ou sur une situation donnée quelque chose qu’on voudrait qui soit et qui n’y est pas vraiment. De plus, l’opposition suggère qu’on se trouve comme sur une bascule : tantôt on penche d’un côté et tantôt de l’autre d’où une grande difficulté à trancher et suivre la voie qu’on s’est choisi initialement. On perçoit bien les changements d’avis d’Emmanuel Macron sur différents sujets depuis qu’il a été élu, comme s’il était dans la difficulté de se ternir à ce qu’il dit faire. Le Sagittaire est d’ailleurs lui aussi en perpétuel changements d’avis ou de lignes de conduite.

Par ailleurs, la dominante planétaire de notre nouveau Président de la République est loin d’être uniquement jupitérienne. On peut le définir aussi comme Mercurien. Il faut savoir que toute planète en aspect avec le Soleil, l’Ascendant, la Lune ou le Maître d‘Ascendant fait partie de la dominante d’un thème. Or, Mercure est conjoint au Soleil et au moment de cette naissance Mercure rétrogradait et revenait vers le Soleil, dans une conjonction si étroite que Mercure brûle le Soleil. C’est une conjonction très puissante qui donne généralement à celui qui la possède non seulement de grandes capacités intellectuelles servies par une mémoire remarquable. Cette rencontre astrale évoque un esprit très rationnel, une conscience aigüe des situations et même des gens, des capacités intellectuelles remarquables, spirituelles également. Cette configuration est le centre d’intérêts les plus élaborés de la personnalité. Toutefois si Jupiter représente l’expansion et la générosité, Mercure est beaucoup plus rétracté car calculateur. Le Mercurien est un négociateur hors pair. Il semble concéder des avantages à son partenaire mais ne fait que l’amener à ce qu’il veut sans même lui donner quelque chose en échange. Il faut relire le mythe de Mercure et notamment ces débuts dans la vie qui le voit en prise avec Apollon, le Soleil, à qui il a volé son troupeau de bœufs magnifiques, qu’il refuse de rendre, mais comme Mercure est astucieux et créatif, il vient de créer une flûte dont il charme Apollon qui finira par lui concéder son troupeau sans pour autant recevoir la flûte en échange. Si l’on regarde bien les vidéos de la rencontre entre Donald Trump et Emmanuel Macron, on perçoit l’entreprise de séduction que déploie Macron dans le but d’obtenir quelques avantages ou concessions de la part de Trump.

Autre petite anecdote dans la première rencontre Macron/Trump, c’est celle de la poignée de mains entre les deux hommes et la façon dont Emmanuel Macron s’en sort. Il faut savoir que Mercure régit dans le corps humain tout ce qui est double dans la partie supérieure du corps, et en particulier les mains. On perçoit là l’astucieux Mercurien qui semble analyser l’enchevêtrement des mains alors que l’action se déroule et comment il arrive à ne pas se faire broyer la main. On se souvient que Mercure est en rapport avec toutes les manipulations, les engrenages, et toute cette minuscule technologie comme par exemple celle de l’horlogerie. Et dans le mythe de la naissance du dieu on apprend qu’il avait inventé les osselets.

Il est un autre indice du côté Mercurien du thème d’Emmanuel Macron. Il est en effet Ascendant Capricorne, même si le Verseau est intercepté dans cet Ascendant. Le premier Maître de celui-ci est donc Saturne qui dans le thème vient superposer la Vierge, signe Mercurien. Cela fait de notre Président un Mercurien rétracté et non un Jupitérien jovial tel qu’on peut le percevoir dans la peinture qui illustre la mythologie. Ce qui suggère que s’il se montre généreux, c’est parce qu’il attend quelque chose en retour. Ne pas oublier que Mercure régit les commerçants et les voleurs, en quelque sorte ceux qui négocient avant d’échanger. L’Ascendant, son Maître et la position qu’il occupe sur le zodiaque représente la part physique d’un individu. Or, Emmanuel Macron évoque tout à fait le Mercurien de la Vierge, travailleur sans doute, ayant le goût du détail certainement, attaché même au détail, mais c’est quand même le contraire de la vue large et d’ensemble d’un jupitérien. Et puis, en général le vrai jupitérien est grand et bien étoffé. Or, Emmanuel Macron, même s’il n’est pas petit, 1 m 76, ai-je lu quelque part, est une taille moyenne pour un homme.

Enfin, il est une troisième dominante plantaire importante dans ce thème, c’est la dimension Neptunienne d’Emmanuel Macron. En effet, font également partie de la dominante planétaire d’un thème, toute planète en conjonction avec l’Ascendant ou le Milieu du Ciel, qui n’est autre que l’axe de la destinée. Or, Neptune culmine dans cet axe dans le thème de notre Président de la République. La planète superpose d’ailleurs le Sagittaire ce qui lui confère des aspirations spiritualistes, philosophiques, mystiques peut-être, mais également universalistes. Quant à la culmination de Neptune dans un thème, on dit que le sujet est comme porté par un courant social, par un mouvement collectif. Il réussit par le canal d’une vague qui l’entraîne, parfois au-delà de lui-même. La réalisation de soi se fait souvent hors des sentiers battus, par des voies inédites. Cependant, avec Neptune il faut se montrer prudent car il s’agit parfois d’une onde traitresse pouvant entraîner la perte de l’individu. Les scandales sont à craindre. On peut se retrouver pris dans des situations confuses, pêcher en eau trouble ou se complaire dans les compromissions. Or, c’est Neptune qui vient de porter Emmanuel Macron au pouvoir pour cinq ans. En effet, depuis les Poissons Neptune faisait un sextil à la Lune natale du Président qui occupe le 14e degré du Taureau, un bel attelage Eau/Terre, exact jusqu’en juillet, et en même temps trigone à Uranus natal, second Maître d’Ascendant, c’est-à-dire une part de lui-même puisque son thème multiplie les facettes de sa personnalité. On retrouvera cette même configuration en mars/avril 2018, puis de nouveau et pour la dernière fois entre septembre 2018 et février 2019. Ce qui devrait servir ses réalisations et sa popularité. La Lune représentant le peuple et donc la popularité.

Et pourtant, Neptune devrait apporter quelques sérieuses désillusions, à moins que cette influence ne l’entraîne dans des compromissions coûteuses et douteuses. En effet, Neptune va dans un premier temps être en conflit avec la position que la planète occupait dans le thème natal du Président, puis ensuite se déporter vers sa Vénus natale. Neptune ne permet pas non plus d’évaluer juste, de voir clairement les choses. Souvent, on se berce d’illusion, on rêve ses projets plus qu’on ne les mène à bien, on hésite, on change, on perd le fil.

Le premier conflit entre Neptune céleste et Neptune du thème du Président, à 16° Sagittaire, aura lieu entre mai et août 2018, même configuration pernicieuse en mars 2019, puis de nouveau entre septembre 2019 et janvier 2020. Or dans ce thème, Neptune régit la Maison II du thème, à savoir les ressources, l’argent, l’économie. Doit-on y voir une difficulté à tenir des engagements budgétaires dus à des erreurs d’appréciation, des malversations, un discrédit… Le moins qu’on puisse dire c’est que la situation devrait être confuse et difficile à gérer au final.

Quant au conflit entre Neptune céleste et Vénus du thème d’Emmanuel Macron il apparaît à partir d’avril 2021 et jusqu’en septembre 2022, on retrouve la même influence entre février et mars 2022 qui pourrait compromettre une éventuelle réélection ou bien la rendre très périlleuse, d’autant qu’à cette époque Uranus passera en conjonction de sa Lune natale, reproduisant l’opposition qui existe dans ce thème entre la Lune et Uranus. La Lune symbolisant souvent l’endroit dans lequel on vit, voilà bien la configuration indiquant un probable déménagement. Un « au revoir » au Palais de l’Elysée que le Jupitérien doit particulièrement apprécié. Le Jupitérien aime le faste et le paraître.

Uranus est un élément important dans le thème natal de notre Président de la République. En effet, la planète est le second Maître de l’Ascendant puisque le Verseau est intercepté dans l’Ascendant du thème qui commence bien dans le Capricorne mais se termine au beau milieu des Poissons. Cet Uranus natal superpose le Scorpion, signe Fixe, qui apporte un certain déterminisme à ce thème très marqué par les signes Mutables plus propices aux changements incessants, revirements de situation, contradictions, difficultés à tenir un cap. Cependant cet Uranus natal est en conflit avec Mars en Lion, autre signe fixe, tout comme la Lune qui superpose le signe tout aussi Fixe du Taureau, s’opposant à Uranus et en conflit avec Mars. Ce ne sont que conflits. Le carré entre Mars et Uranus évoque d’ailleurs une personne dont la philosophie est de faire ce qu’elle veut quand elle veut. L’épisode du refus de se soumettre à l’interview du 14 juillet par les journalistes indique bien qu’il veut maîtriser sa communication et ne répondre qu’à des questions qui ne l’embarrasseront pas et ne risquent pas de le déstabiliser.

Ce Mars en Lion participe à la dominante planétaire du thème. En effet, elle se présente comme planète focale dans un carré en T Fixe. La position de ce Mars dénote une personnalité très volontaire, poussée à agir immédiatement, de sa propre volonté, contrôlant constamment ses affaires personnelles avec beaucoup d’énergie. C’est quelqu’un qui est capable d’affronter bien des challenges sans faiblir et sans ralentir sa cadence. Cependant, du fait d’un certain égocentrisme, le tempérament peut devenir agressif, trop sûr de soi. Il fait le combattant. Le fait que cette configuration a pour cadre les signes Fixes dénote un être persévérant, capable de préserver son énergie vitale et de supporter les épreuves, les retards, les obstacles avec détermination, tout en persévérant jusqu’à ce qu’il ait atteint ses objectifs personnels. Il accepte d’ailleurs rarement que ses plans soient modifiés par une intervention extérieure. Le comportement qu’évoque ce Mars natal fait le type « bulldozer » qui écarte lentement mais sûrement de sa route tout ce qui l’empêche de s’approcher de son but. Il en arrive à bousculer et même épuiser ses adversaires par sa seule force. Cependant, la volonté peut devenir si puissante qu’il ne peut plus faire ni compromis, ni concessions, provoquant des problèmes relationnels. Voilà qui n’invite pas à partager le pouvoir avec qui que ce soit ou de voir son autorité mise à mal et voilà pourquoi Emmanuel Macro s’apprête à gouverner le pays par ordonnance, même si la Chambre des Députés lui semble toute acquise.

Mais revenons au calendrier planétaire qui se positionne sur le thème de notre nouveau président de la République. Tout Jupiter qu’il se dit être, il va être mis à l’épreuve des limitations et frustrations saturniennes. En effet, entre le 24 juillet et le 27 septembre 2017, Saturne va transiter la Vénus natale du thème d’Emmanuel Macron. Voilà une influence particulièrement difficile et frustrante, triste même parfois, pouvant aussi entacher sa vie personnelle d’autant que la planète gouverne les Maisons III, IV et VIII. La Maison III est en rapport avec le proche entourage, la fratrie, mais également les capacités à dialoguer, négocier, tout ce que Saturne ne sait pas faire. La Maison IV a un caractère familial mais peut aussi bien représenter le pays lui-même, la France. La Maison VIII est une Maison très dure, mortifère, mais aussi en rapport avec le monde matériel, la finance. On peut y voir des difficultés liées aux taux d’intérêt, à ce chômage qui continue de progresser plombant le budget et l’explosion de demandes d’indemnités chômage et autres caisses d’allocations. D’autant qu’en septembre 2017, Pluton revient pour la dernière fois déstabiliser Pluton natal, qui gouverne le Milieu du Ciel du thème, ainsi que la Maison IX. Pluton dépouille toujours de quelque chose qui nous semblait indispensable, une obligation à faire face et à envisager d’autres solutions. Cependant, c’est vécu dans un lourd climat obsessionnel. Or, ce Pluton occupe la Maison VIII du thème, c’est dire que la planète se trouve en domicile dans cette Maison rendant la planète plus forte encore. Pourrait-il choisir cette période pour imposer des réformes et des restrictions particulièrement impopulaires et difficilement supportables et supportées ? D’autant que le 10 octobre 2017 verra l’entrée de Jupiter dans le Scorpion et donc la fin de ce long passage de Jupiter en Balance qui a si bien servi ce thème et Emmanuel Macron lui-même. Ce mois d’octobre devrait être cependant plus facile que les deux mois précédents : bons aspects de Jupiter en direction de sa conjonction Soleil/Mercure en Sagittaire, puis une fois en Scorpion, beau trigone en direction de Jupiter natal, quoi que très éphémère, et un sextil à Saturne en Vierge, le Maître d’Ascendant.

Saturne se fera de nouveau sentir sur un mode difficile lors de son transit sur la conjonction Soleil/Mercure durant les trois premières semaines de décembre 2017. Difficile également l’entrée de Saturne en Capricorne et venant s’opposer à Jupiter natal en Cancer. Si Jupiter parle d’expansion, Saturne est le maître en matière de limitation et de frustration. Il s’agit d’une opposition, notre Président ne fera sans doute pas ce qu’il veut quand il veut, d’autant que Saturne abordera la Maison XII de son thème, Maison dite d’épreuves, de réclusion pouvant se traduire par une grande limitation dans tout ce qu’il voudra entreprendre. Toutefois ce même Jupiter fera un aspect rapide mais positif à Saturne natal, Maître d’Ascendant qui lui permettra d’accepter ou de supporter les contraintes imposées. Avec Saturne difficile on a rarement les coudées franches. Décembre 2017 voit également Jupiter mettre à mal l’autorité de Mars en Lion. On sera sans doute dans une sorte de lutte du pot de fer contre le pot de terre, avec activation totale de ce carré focal entre Mars/la Lune et Uranus, configuration qu’on retrouvera entre juin et août 2018. C’est l’entrée d’Uranus dans le Taureau, à partir de mai 2018 et jusqu’en novembre 2018 qui pourrait constituer un appel d’air ou même une nouvelle orientation de sa politique, puisqu’Uranus influencera positivement Jupiter natal. N’attendre que moyennement de ce Jupiter qui est quand même Maître de la Maison XII du thème, Maison secrète mais aussi de limitation et même d’épreuves. Dans le même temps, ce même Uranus entrant dans le Taureau stimulera positivement Saturne natal au début de la Vierge, ce qui compensera fortement cette image restrictive de Jupiter.

Toutefois, Uranus dans la fin de son parcours en Bélier stimulera positivement la conjonction Soleil/Mercure du thème d’Emmanuel Macron. Uranus est un réformateur. Il a horreur de la routine. L’aspect étant positif, les réformes seraient bien acceptées à défaut d’être bienvenues. Il y aura plusieurs phases. La première aura lieu en avril/mai 2018. On retrouve la même configuration entre novembre 2018 et mars 2019.

Uranus stimulant positivement le Soleil est synonyme d’hyper-conscience. Une forme de passion anime le sujet. C’est un facteur de personnalisation, d’originalité audacieuse, d’ambition exigeante et une volonté farouche d’arriver à ce à quoi l’on tient. C’est aussi le besoin de modernité comme celui de modernisé tout ce qui doit l’être.

Uranus en bon aspect de Mercure natal confère une intelligence inventive, originale, novatrice, tournée vers la technologie d’avant-garde, les connaissances nouvelles. Accorde une disposition d’esprit prométhéenne.

THEME DE LA Ve REPUBLIQUE FRANCAISE

Thème de la Ve République française

En comparant le thème de la République au thème du Président, on peut imaginer que la République, via les Français, ne vont pas être absolument ravis d’être pris à la hussarde par leur Jupitérien de Président et la purge de la rentrée vont leur laisser un goût amer. En effet, comme on peut le constater Saturne influence difficilement et aux mêmes dates Vénus et Mercure en Vierge, entre 24° et 29° du thème de la République, notamment entre octobre et fin décembre 2017. Il y aura également une rétrogradation de Mercure dans le Sagittaire influençant difficilement tant le thème de la République que celui d’Emmanuel Macron qui va avancer au pas de charge. Ce Mercure s’opposera d’ailleurs à l’Ascendant de la République en Gémeaux et dont Mercure est le Maître. Saturne suscitant une profonde frustration et peut-être même un sentiment de précarité, Mercure, champion des retards en tout genre, dont les grèves, entrera en action. De même, le Soleil de la République recevra fortement les restrictions que Saturne ne manquera pas de lui infliger en février 2018, bien difficile à encaisser d’autant qu’une autre purge pourrait lui être infligé en juin/juillet 2018 et de nouveau en novembre 2018. Emmanuelle Macron ne semble pas très affecté outre mesure par la grogne saturnienne.

De même Jupiter depuis le Scorpion sera en conflit sur le thème de la République comme sur celui du Président puisqu’activant Uranus, planète focale, en Lion de son thème, ainsi que l’Uranus du thème de la République, notamment fin décembre 2017, puis de nouveau en mai 2018 et enfin entre juin et août 2018.

A surveiller également les rétrogradations de Mercure comme autant de conflits sociaux et grèves, notamment celle de mars/avril 2018 qui appliquera la Lune de la République en mars 2018 et le soleil en avril 2018.

Toutefois,  ce qui interpelle le plus, c’est l’Uranus de la République qui se trouve au carré de l’opposition Lune/Uranus du thème d’Emmanuel Macron, l’invitant à ne pas se représenter en 2022, ou à perdre l’élection. Uranus en conflit avec la Lune oblige souvent à déménager. L’Elysée ne sera plus d’un rêve évanoui. Pluton sur 28° Capricorne transitera l’Ascendant du thème du Président, comme pour le libérer. Notez qu’Uranus est le Maître du Milieu du Ciel du thème de la République. Uranus invitera la République à changer de cap.

MARIANNE

Rambouillet, le 14 juillet 2017

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires