ATHENA… UNE DEESSE JUPITERIENNE POUR ILLUSTRER LE SAGITTAIRE

(05 - PETIT COURS D'ASTROLOGIE, 06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME) par sylvietribut le 08-12-2017

Sa naissance fut comme un jaillissement de lumière sur le monde, l’aurore d’un nouvel univers, semblable à une vision s’Apocalypse. D’un coup de hache d’airain forgée par Héphaïstos, suivant l’évocation de Pindare : «  Athéna jaillit du front de son père en poussant un cri formidable. Ouranos en frissonne ainsi que la Terre Mère. Son apparition marquait un bouleversement dans l’histoire du Cosmos et de l’humanité. Une pluie de neige d’or se répandit sur la ville de sa naissance : neige et or, pureté et richesse, venant du ciel avec la double fonction, celle qui féconde comme la pluie et celle qui illumine comme le soleil. Cette neige d’or est aussi l’art qu’engendre la science et qui sait grandir, toujours plus beau, sans recourir à la fraude, c’est-à-dire au mensonge, ni à la magie.

ATHENA - IIe SIECLE AVANT JESUS-CHRIST

Athéna – IIe siècle avant Jésus-Christ

Athéna a pour frère Apollon et leur image a beaucoup évolué dans l’antiquité et de façon constante, dans un sens de spiritualisation. Deux de ses attributs symbolisent les termes de cette évolution, le serpent et l’oiseau. Antique déesse de la mer Egée, issue des cultes ouranien (l’oiseau) ; déesse de la fécondité et de la sagesse ; vierge, protectrice des enfants ; guerrière, inspiratrice des arts et des travaux de la paix, elle est l’image que nous nous faisons d’Athéna qui condense plusieurs siècles d’histoire mythologique, vécue avec la plus grande intensité.

C’est pourquoi certains jours de fête en honneur de la déesse, on offrait des gâteaux en forme de serpents et de phallus ; symbole de fertilité et de fécondité. En souvenir d’Erichtonios, le futur fondateur d’Athènes, tout enfant d’Athènes avait protégé dans un coffret, en compagnie et sous la sauvegarde d’un serpent, on offrait aux nouveau-nés de Grèce une amulette représentant un petit serpent, symbole de sagesse intuitive et de vigilance protectrice.

Plusieurs statues revêtent Athéna, non seulement du bouclier à tête de Gorgone auréolée de serpents dont la seule vue terrifiait ses ennemis, mais d’une ceinture , d’une cotte, d’une tunique, ou d’un baudrier, tous frangés de serpents la gueule ouverte, symbole de la combativité de la déesse et de l’acuité de son intelligence. C’est la jeune fille armée qui défend hauteurs, dans tous les sens du terme, physique et spirituel, où elle s’est établie.

Si   elle place sur son bouclier la tête terrifiante de la Méduse, c’est comme un miroir de vérité pour combattre ses adversaires, en les pétrifiant d’horreur devant leur propre image.  C’est grâce au bouclier qu’elle lui prêta que Persée vint à bout de l’affreuse Gorgone. Aussi Athéna est-elle la déesse victorieuse, par la sagesse, par l’ingéniosité, par la vérité. La lance elle-même qu’elle tient à la main est une arme de lumière ; elle sépare, elle perce, comme l’éclair, les nuées ; elle est un symbole vertical, comme le feu et comme l’axe.

La protection qu’elle accorde aux héros : Héraclès, Achille, Ulysse, Ménélas, symbolise « l’aide approprié par l’Esprit à la force brutale et à la valeur personnelle des héros ».

Celle qui fut honorée comme une déesse de la fécondité et de la victoire symbolise surtout la création psychique, la synthèse par réflexion, l’intelligence socialisée.

Athéna est la protectrice des hauts lieux, acropoles, palais, villes. Elle est l’inspiratrice des arts civils, agricoles, domestiques, militaires ; l’intelligence active et industrieuse ; C’est la déesse de l’équilibre intérieur, de la mesure en toutes choses. Elle est la personnalité divine qui exprime le mieux les caractères mêmes de la civilisation hellénique, guerrière ou pacifique, mais toujours intelligente et réfléchie ; sans mystères ,o mysticisme, sans rites orgiaques ou barbares.

sagittaire

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins.

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires