ASTROLOGUES DES ROIS ET ASTROLOGUES OFFICIELS

(6.4 - L'Astrologie dans l'Histoire) par sylvietribut le 06-02-2018

Mise au ban de la société par l’Eglise, comme toutes les pratiques divinatoires, lors du Concile de Tolède en 447, l’astrologie est pratiquée dans les cours royales et continue à être étudiée par les érudits, même religieux. Ainsi Albert le Grand, maître de Saint Thomas d’Aquin, est l’auteur d’un traité d’astrologie. Et c’est ainsi que la majorité des théologiens chrétiens bien qu’ayant tenu l’astrologie en suspicion, au Moyen Age et à la Renaissance, les grands personnages de l’Etat et du Clergé avaient leur astrologue attitré. Parmi eux on trouve le Pape Sylvestre II, l’Empereur d’Allemagne Frédéric II ou encore Alphonse X de Castille.

ASTROLOGUE - 1570

Astrologue – 1570

En France, c’est avec les Valois que les astrologues eurent leurs petites entrées à la Cour. C’est Charles V qui prit Thomas de Pisan, père de la poétesse Christine de Pisan, comme astrologue. Il créa même pour lui la charge de médecin-astrologue, car depuis toujours et à cette époque encore, les astrologues étaient également médecins. Puis, à partir du XVIe siècle, cette charge devint celle « d’astrologue du Roi ».

Les Bourbons perpétuèrent la tradition et c’est seulement en 1682 que Louis XIV supprima cette charge d’astrologue du Roi, il faut dire que Colbert détestait l’astrologie et chassa de l’Université les astrologues.

ARRESTATION DE MLLE LENORMAND

Arrestation de Mademoiselle Lenormand

Depuis longtemps en Europe et dans les principaux pays développés les astrologues officiels ont disparu, ce qui n’empêche pas nos gouvernants d’avoir recours à des astrologues et même des voyants. Le rôle occulte de Madame de Thèbes dans les coulisses de la IIIe République a souvent été évoqué. Bien avant, on sait que Napoléon consultait Mademoiselle Lenormand. Et avant lui, les Révolutionnaires de 1789 à 1793, dont Robespierre lui-même allaient consulter astrologues ou voyants.

En 1975, la présidente d’Argentine Isabelle Péron provoqua des tempêtes de protestations parce qu’elle avait nommé Premier ministre un homme qui s’adonnait à l’astrologie. De même, la Première ministre du Sri Lanka accordait toute sa confiance à des astrologues.

Moins connu, c’est le recours à l’astrologie et autres sciences occultes pendant la Seconde Guerre mondiale. Les principaux chefs nazis : à commencer par Hitler, mais aussi Rosenberg, Himmler, Rudolf Hess, prenaient régulièrement conseil auprès de leurs astrologues. L’un d’eux, Karl Ernst Krafft, eut même un rôle politique certain en orientant les décisions d’Hitler qui avait toute confiance en lui. Goebbels était sans doute plus sceptique quant à la confiance à accorder aux prévisions astrologiques, pourtant il en tira partie avec la propagande contre les alliés.

Après la fuite en Angleterre, le 10 mai 1941, de Rudolf Hess, le dirigeant allemand le plus lié aux milieux occultes, les astrologues furent étroitement surveillés. Il semble d’ailleurs qu’Heydrich en aurait interné un grand nombre que Himmler aurait fait libérer par la suite pour utiliser leurs prévisions. Kraft, lui, trouva la mort à Oranienbourg, le 8 janvier 1945.

Dans le camp allié, les arts divinatoires furent également mis en œuvre. Un astrologue hongrois, Louis de Wohl, devint officier de l’Intelligence Service, propagea des interprétions tendancieuses des prophéties de Nostradamus et, aux Etats-Unis, les astrologues qui présidaient la chute de l’Allemagne recevaient une discrète aide officielle.

astrologer1

Astrologie et astrologues sont sous l’influence d’Uranus et du Verseau. Les dictateurs ont généralement une dominante planétaire uranienne, c’était le cas d’Hitler pour qui Uranus est conjoint à son ascendant. Rudolf Hess avait lui le Soleil opposé à Uranus. Himmler quant à lui était Ascendant Verseau et un Uranus culminant au MC. Quant à Rosenberg, l’Ascendant de son thème interceptait le Verseau.

Plus près de nous, en France, le Président aurait eu l’habitude de consulter une astrologue française célèbre.

L'ASTROLOGUE de VERMEER

L’astrologue de Vermeer

Bibliographie

Dictionnaire de l’Astrologie – Jean-Louis Brau – Libraire Larousse – Paris

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires