DANS L’UNIVERS DES POISSONS… LA LEGENDE D’ALCYON

(6.6.12 - LES MYTHES DES POISSONS ET DE NEPTUNE) par sylvietribut le 05-03-2018

L’alcyon était un oiseau fabuleux qui, d’après une légende grecque, devait sa naissance à la métamorphose d’Alcyoné. Il était dédié à la Néréide Thétis. La Néréide était une nymphe marine. Thétis était la fille de Nérée et de Doris. Il ne faut pas la confondre avec sa grand-mère Thétys, une divinité marine également, archaïque. Thétis, elle, était la mère d’Achille.

Le mot « alcyon » est d’origine grecque, il est formé de « als » qui signifie « la mer » et de « kyein » qui se traduit par « être enceinte », « concevoir » ou dérive d’une racine indo-européenne qui signifie « crier ».

L'ALCYON

L’Alcyon

On croyait que l’alcyon faisait son nid sur les flots de la mer et qu’il couvait ses œufs pendant sept jours, nommés « jours alcyoniens », après le solstice d’hiver, période de calme continu que Zeus lui avait accordé, apitoyé devant ses nids sans cesse détruits par le vent et les vagues.

Ses plumes étaient considérées comme des ingrédients qui composaient des philtres d’amour et on prétendait qu’il fallait conserver son cadavre près des vêtements pour épargner à ceux-ci les outrages des vers.

Cet oiseau a été identifié au martin-pêcheur, la mouette, le pétrel, le goéland et le cygne. L’alcyon est devenu un symbole car c’est un bel oiseau, fabuleux mais mélancolique.

ALCYNOE ET CEYX

Alcyoné et Ceys

D’après une autre légende grecque, Alcyoné, fille d’Eole, roi des vents, avait épousé Céys, le fils de l’Astre du matin. Le bonheur était si parfait qu’ils se comparaient à Zeus et Héra et, par le fait même, ils attirèrent sur eux la vengeance des dieux. Ils furent métamorphosés en oiseaux et leurs nids, construits au bord des flots et sans cesse détruits par les vagues. Tel serait l’origine de leur cri plaintif. Pourtant, Zeus, par pitié, apaisa la mer par deux fois, sept jours par an, avant et après le solstice d’hiver et c’est pourquoi l’alcyon put ses œufs. A ce titre, cet oiseau est devenu un symbole de paix et de tranquillité, mais d’une paix dont il faut se hâter de profiter car elle est brève.

Oiseaux des mers, dédiés à Thétis, enfants du vent et du soleil matinal, les alcyons tiennent à la fois du ciel et des océans, de l’air et des eaux. Ils symbolisent à ce titre une fécondité à la fois spirituelle et matérielle, mais menacée par la jalousie des dieux et des éléments.

Le danger qu’ils évoquent est celui de l’autosatisfaction et de l’attribution à eux-mêmes d’un bonheur qui ne peut venir que d’en haut. Or, cet aveuglement  dans le bonheur expose au pire des châtiments.

Plus tard d’autres légendes ont assimilé celle d’Alcyoné à celle d’Isis ; la femme vole à travers les airs et au-dessus des mers, à la recherche de son mari, fils de l’Astre du matin, comme Osiris était le soleil levant. Ovide a décrit la rencontre de l’épouse, changée en oiseau, et du cadavre de son mari poussé par les flots en des termes qui rappellent le mythe égyptien.

Cependant, les terreurs qu’inspirent les éléments déchaînés subsisteront toujours, conjuguant les violences des vents et des vagues. La confession d’Alcyoné tremblante et comme séduite par la grandiose fureur des éléments déchaînés, montre bien ce qui est au cœur du symbolisme de cet oiseau si cher aux romantiques.

THETIS - MUSEE DU LOUVRE - PARIS

Thétis – Musée du Louvre – Paris

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires