LE VIOLET… LA COULEUR DU SAGITTAIRE

(16 - ASTROLOGIE ET COULEURS) par sylvietribut le 26-11-2016

Longtemps la couleur violette fut mal considérée. Elle symbolisait la fourberie et la tristesse. Elle était associée à la pénitence et à l’affliction. Cette couleur a souvent été confondue avec le noir, mai grâce à Newton, son identification à l’extrémité du spectre solaire après le bleu a pu se révéler. Au Moyen Age, le violet était dénommé « subniger » c’est-à-dire « sous-noir » ou « demi-noir », comme toutes les couleurs foncées. Par exemple, le roi en deuil ne portait pas le noir, mais le violet. Dans le demi-deuil, une nuance sombre violette était autorisée après un an de noir intégral.

la-dame-en-violet-szinyei-merse-pal-galerie-nationale-hongroise

La Dame en violet – Szinyei Merse Pal – Galerie Nationale Hongroise

Cependant voici la chanson qu’on chantait, à la Renaissance, en 1606 à une belle femme portant une parure violette :

L’Amour et la foudre sont flammes

De l’ardente fureur des cieux,

Qui violentent à nos âmes,

Sont violettes à nos yeux.

La couleur violacée signifiait « l’homme méchant et saturnien, qui ne fait que machiner trahisons et entreprises pernicieuses ». L’adjectif « saturnien » renvoie à la mélancolie.

VALL641NEW

Femme avec chapeau violet – Félix Vallatton

Dans la symbolique occidentale, le violet est associé à la jalousie, mais également à la noblesse. Cette couleur est aussi associée à la magie et au surnaturel, avec les « contes violets » ou contes invraisemblables, ainsi que les « anges violets » ou êtres lunaires. Pour l’ésotérisme, le violet est la couleur de l’initiation.

Cependant, le violet est un champ chromatique qui désigne des couleurs situées sur le cercle chromatique entre les pourpres et les bleus. Le violet est une couleur ambiguë, ni chaude, ni froide, l’un et l’autre selon la nuance et l’entoure. Le violet est une couleur fuyante, c’est-à-dire des taches violettes sur un fond neutre semblent plus loin que le fond, des trous violets. Cependant, les pourpres-rouges, qui se classent dans la catégorie des violets, sont des couleurs saillantes, c’est-à-dire des taches sur fond neutre semblent posées au-dessus du fond.

myrtille

Myrtilles

Le violet est une couleur rare à l’état naturel. La plupart des pigments violets sont des modifications chimiques de colorants naturels ou des produits de synthèse. Au début du XVIIe siècle, on faisait le violet à partir du carmin de cochenille : « pour faire violet cramoisi, quand la soie est tente en rouge, on la met tremper dans la lessive bien chaude, bien nette, et devient violette ».  Autrefois aussi, on utilisait le jus de myrtille pour colorer les tissus en bleu violacé. Le chou rouge également donne des teintes violacées, en général plutôt mauves, lavées de blanc.

Le mauve symbolise la quête de la connaissance, de la sagesse et des extrêmes. Le mauve est la synthèse entre le dynamisme du rouge et le désir d’harmonie du bleu. C’est un mélange d’énergies difficiles à endiguer et très rentable pour les affaires, mais en amour également. C’est un mélange synonyme de joie de vivre. Le violet « allyltoluidin » est d’ailleurs connu  sous le nom de « mauvéine ». C’est un oxyde d’aniline utilisé pour teindre les tissus. Il faut découvert, en 1856, par le chimiste anglais Perkin et fut à l’honneur en  lors de l’Exposition Universelle où la Reine Victoria parue arborant une robe teinte de ce colorant. La plupart des colorants violets sont en fait des mélanges de bleus, de magentas et de pourpres, en proportions variées.

les-danseuses-en-tutus-violets-degas

Danseuses en tutu violet – Edgar Degas

Il existe plusieurs sortes de violet : le violet de manganèse, un violet pourpre tirant sur le rouge ; le violet de cobalt est violet pourpre, tirant vers le rose et le violet organique, un violet bleuâtre, dérivé du bleu outremer.

On se souvient que jusqu’au début des années soixante-dix, l’enseignement de l’écriture à l’école primaire utilisait l’encre violette, préparée avec l’aniline, pour la raison que l’encre noire corrodait rapidement la pointe des plumes en acier utilisées par les maîtres et les élèves.

Dans la religion chrétienne catholique, le Pape Innocent III définissait, vers 1200, le violet comme synonyme de pénitence. La couleur violette est d’ailleurs portée par l’ensemble du clergé en tenue liturgique durant les périodes de jeûne, comme l’Avent, période de quatre dimanches précédant Noël, et le Carême, la période de 40 jours avant Pâques. De même, cette couleur violette était parfois utilisée par les Confréries de Pénitents pour leurs manteaux. Elle est aussi portée par l’évêque en tenue de chœur : soutane, camail, anneaux portant une améthyste et calotte. Elle allie dans ce cas la pénitence à la pourpre, signe de dignité et d’autorité. Du XVIe au début du XIXe siècle, la couleur bleu-violet des vêtements épiscopaux catholiques est obtenue par un mélange de deux colorants : l’indigo naturel et le carmin de cochenille. Ce ne sera que sous le Pontificat de Pie XI que la nuance de violet en usage au Vatican est fixée par décret. La nuance choisie est un violet riche en rouge et tirant sur le mauve.

iris

Iris

En décoration, les atmosphères baroques et intimistes, utilisent les tons prune, aubergine et lilas. D’ailleurs fruits, légumes et fleurs se parent aussi de cette couleur : l’aubergine, la betterave rouge entre pourpre et violet ; la bougainvillée, rustique ou sauvage ; le chou rouge qui est en réalité violet ; le cortinaire violet, un champignon entièrement violet ; l’iris, la lavande, le lavandin ; la mûre de ronce paraît couleur noire mais son jus est violet ; la myrtille, bleue en apparence, mais violette en réalité et son jus est violet ; le navet blanc à collet violet ; la pomme de terre Vitelotte à chair violette ; la prune, la violette, la mauve, le pourpre et le lilas.

violette-3

Violettes

Au XIXe siècle, les poètes et les peintres, symbolistes et impressionnistes, appréciaient les tons subtils de cette couleur qui, selon eux, exprimait comme nulle autre pareille la lumière du soir « lorsque les derniers feux du soleil rencontrent l’éther bleu de la terre ». Pour eux le violet était la quintessence de la lumière qui meurt et tutoie l’autre monde », une allégorie de la voie du milieu, équilibre entre l’ici-bas et l’au-delà.

Après mai 1968, les Féministes arboraient des vêtements mauves, mais le violet avait déjà été choisi par les suffragettes au début du XXe siècle. Dans l’Espagne du XXIe siècle, le parti Podemos est représenté par la couleur violette. Mais la Seconde République Espagnole avait ajouté le violet aux couleurs sang et or du Royaume d’Espagne.

Le violet est un mélange de rouge, couleur chtonienne, et de bleu, couleur céleste. C’est une couleur tiède, celle de la tempérance. Elle symbolise un mélange de lucidité et d’action réfléchie. C’est le symbole de l’équilibre entre le ciel, bleu, et la terre, rouge, entre l’esprit et les sens, entre l’intelligence et la passion, entre la sagesse et l’amour. Le violet, c’est aussi la couleur de l’obéissance et de la soumission, couleur apaisante qui tempère la passion du rouge. Et pourtant, le violet symbolise la spiritualité liée au sacrifice et au sang, tout en étant lié aux concepts de pénitence, d’expiation et de recueillement.

la-temperance-arcane-xiv-du-tarot-de-marseille

La Tempérance – Arcane XIV du Tarot de Marseille

La Tempérance, la lame du tarot, représente un ange tenant un vase bleu et un vase rouge entre lesquels s’échange un fluide incolore. Cet arcane représente le processus alchimique qui repose sur un échange perpétuel entre le ciel et la terre. Cet échange est basé sur l’alternance de l’évolution, ou ascension, et l’involution ou redescente. Dans ce mécanisme, le violet symbolise l’involution, ou passage de la vie à la mort. Sa saison est l’automne.

Dans la culture Orientale, le passage du rouge au violet symbolise le passage de l’actif au passif, du yang au yin. Cette couleur est censée stimuler la libido des femmes. D’ailleurs, la couleur violette est en rapport avec la glande pituitaire. Celle-ci est dans le haut du front. Elle est faite comme une poire. Elle est faite comme l’utérus. Ne dit-on pas que « ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ». La pituitaire est le septième centre d’énergie et l’utérus, ou le centre sacré, est le premier.

L’améthyste est la pierre violette par excellence.

bague-en-or-avec-amethyste

deco_noel1Pour vos cadeaux de Noël, pour vos étrennes de Nouvel An, pour une fête, pour un anniversaire, ou tout simplement pour faire plaisir, pensez à offrir une consultation astrologique…

Sur mon site, au chapitre de mes chroniques, dans la rubrique « Cadeaux » vous trouverez les modalités d’organisation de cette consultation, ainsi qu’un exemple d’une carte-invitation.

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,