SIRIUS… UNE ETOILE FIXE CANCER

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 10-07-2016

Sirius est également appelée « Alpha Canis Majoris ». C’est l’étoile principale de la constellation du Grand Chien. Vue de la Terre, Sirius est l’étoile la plus brillante du ciel après le Soleil, dépassant Canopus et Arcturus. Elle fait partie de la catégorie des étoiles blanches, selon la classification de l’astronome Pietro Angelo Secchi, un Cancer. Il était né le 25 juin 1818 à Reggio nell’Emilia en Italie. Il est mort à Rome le 26 février 1878. C’était un prêtre jésuite italien. Brillant astronome, il est reconnu comme étant un des pionniers de la spectroscopie.

Du fait de sa déclinaison, Sirius n’est jamais très élevée au-dessus de l’horizon depuis les latitudes tempérées de l’Hémisphère Nord. L’extinction atmosphérique atténue son éclat comparativement à Arcturus, Canopus étant elle, invisible depuis ces latitudes.

SIRIUS

L’étoile fixe Sirius

De part sa proximité et son éclat, Sirius est une des étoiles les plus étudiées des astronomes et fut l’objet de plusieurs « premières », notamment la détection de son mouvement propre et de sa vitesse radiale.

Les astronomes de l’Antiquité, tels Ptolémée, ont décrit Sirius come une étoile rouge, comparant sa couleur à celle d’autres étoiles aujourd’hui visiblement rouges. De plus, un texte chinois ancien mentionne que sa couleur a changé. La cause de cet éventuel changement spectaculaire reste un mystère.

Par ailleurs, et toujours dans l’Antiquité, notamment en Grèce, Sirius aurait servi de point de repère à l’établissement du calendrier. A Sparte, les éphores se réunissaient tous les huit ans dans le but de vérifier l’accord du calendrier luni-solaire avec le mouvement général de l’univers, le repère extérieur étant assuré par le lever héliaque de Sirius. De même, dans l’Egypte antique, le calendrier était basé sur le lever héliaque de Sirius, annonciateur des crues du Nil, indispensable à la vie du peuple égyptien.

Les éphores, littéralement les « surveillants », étaient un directoire de cinq magistrats annuels à Sparte, dont ils formaient le véritable gouvernement. Créé selon Plutarque environ 130 ans après Lycurgue, un législateur mythique de Sparte, l’éphorat fut supprimé en 227 avant Jésus-Christ par Cléomène III, puis rétablir par Antigone III Doson, roi de Macédoine, avant d’être définitivement aboli par l’empereur Hadrien, au IIe siècle.

Bon à savoir : notre mot « canicule » nous vient de Sirius en quelque sorte. Canicule fut empruntée, à la fin du XVe siècle, au latin « canicula » qui signifie « petite chienne », diminutif de « canis ». Après s’être spécialisé en astronomie pour cette étoile (1539), il signifiait également la période de chaleur pendant laquelle elle se lève et se couche en même temps que le soleil, du 22 juillet au 23 août. Son origine étant oubliée, il s’est répandu au sens de « très forte chaleur ».

Sopdet surmontée d’une étoile était la personnification de Canis Majoris chez les Egyptiens. Elle apparaît en Grèce sous le nom de Sothis. Une déesse éponyme existait, en raison du culte lié à cette étoile dont la réapparition dans le ciel du matin après sa conjonction avec le Soleil, le lever héliaque, était à l’époque annonciatrice de la prochaine crue du Nil. Ce lever héliaque avait à l’époque lieu début juillet. Il s’est depuis lentement décalé de plusieurs semaines du fait du phénomène de la précession des équinoxes.

Sirius est citée dans le Coran, à la sourate 53, comme étant l’étoile An-Najm.

ORION2

La constellation d’Orion

En Occident, le nom Sirius est un mot latin mais venant du grec, signifiant « ardent ». C’était le nom du chien que possédait Orion, personnage de la mythologie grecque, éponyme de la constellation Orion qui se situe à proximité immédiate de Sirius qui, lui-même, fait partie du Grand Chien. Orion et le Grand Chien furent placés dans le ciel à la suite du décès tragique d’Orion, au sujet duquel plusieurs versions existent, notamment celle du second chien nom Procyon. L’histoire d’Orion appartient à la mythologie du Cancer.

Dans l’astronomie chinoise, l’étoile était nommée Tianlang ou Lang, formant à elle seule un astérisme représentant un loup céleste. Celui-ci est dans la ligne de mire d’un arc bandé, Hu, correspondant à la partie basse de la constellation occidentale du Grand Chien et la partie nord-est de la constellation de la Poupe, la flèche en elle-même correspondant à trois étoiles Canis Majoris. Ces deux astérismes s’insèrent dans un tableau plus vaste évoquant la chasse avec, Yeijj représentant un faisan, Shen ou le grand quadrilatère d’Orion correspondant à un tigre et Bi, la tête de la constellation occidentale du Taureau, un piège à lapins.

Sirius occupe le 13°09 Cancer. Pour l’astrologue Sirius est de la nature de Jupiter en compagnie de Mars, accessoirement, ainsi que de Mercure et de Vénus. Elle confère un caractère violent et impulsif si dans un thème elle accompagne le Soleil, l’Ascendant, la Lune ou même le Maître d’Ascendant, ou même toute autre planète.

Sirius n’est pas sans apporter la gloire, mais elle est souvent suivie du déshonneur public. Un excellent exemple nous est fourni avec le thème de Dominique Strauss-Kahn dont Sirius occupe la Maison XII au carré exact de Neptune à 13° Balance, Neptune étant Maître de IX en Poissons. La Maison IX mettant entre autre en rapport non seulement avec l’étranger mais également avec la justice, entre autre. Se souvenir que cet homme dirigea le FMI dont il dût démissionner après l’affaire d’agression sexuelle dont il fut l’auteur sur une femme de chambre et plus récemment une faillite retentissante dans une affaire à la Bernard Madoff : escroquerie et cavalerie…

Importante dans un thème, Sirius fait les êtres colériques, les « têtes brûlées », certains sont même portés sur la boisson. L’orgueil est souvent démesuré et le sujet marqué par Sirius n’écoute personne. La violence est même le fond du caractère. Pourtant, c’est l’étoile des êtres sincères, passionnés, ardents qui finissent riches et célèbres.

Sirius conjoint à l’Ascendant évoque un risque de mort ou de blessure au cours d’une fête publique.

Sirius au Milieu du Ciel confère de hautes responsabilités, surtout dans les affaires ou dans un gouvernement.

Sirius conjoint à une autre planète fait craindre une mort violente et brusque.

CANIS MAJOR - LE GRAND CHIEN D'ORION

Canis Majoris – Le Grand Chien d’Orion

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

L’ETOILE ALGOL DANS LA CONSTELLATION DE PERSEE

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 07-05-2014

Algol est une étoile variable à éclipses de la constellation de Persée, de magnitude 2 qui varie périodiquement tous les 2 jours et 21 heures environ. Algol a un compagnon sombre qui l’occulte et est responsable de sa baisse de luminosité. La distance qui nous sépare d’Algol est de 92,8 années-lumière. Possédant un mouvement propre très petit comparé à sa vitesse radiale, Algol est passé non loin du système solaire il y a 7,3 millions d’années. Il n’est pas exclu qu’elle ait pu perturber le nuage d’Oort en cette occasion et provoquer un afflux de comètes vers le système solaire interne.

C’est une étoile de première importance dont la nature s’apparente à celle de Saturne mais aussi de Jupiter. Elle se situe dans le Taureau. Elle est synonyme de violence et souvent, elle est en rapport avec une mort brutale.

Etymologiquement, Algol dérive de l’arabe « ra’s al-ghoul » qui signifie « la tête (ra’s) de l’ogre (al-ghoul, goule). Dans l’astronomie chinoise, cette étoile fait partie de l’astérisme « Daling » qui représente un mausolée. Pour l’astrologue, qu’il s’agisse d’ogre ou de mausolée, Algol est bien dans la symbolique du Taureau.

LA CONSTELLATION DE PERSEE - HEVELIUS

La Constellation de Persée – Helvelius

Persée est une constellation ancienne de l’hémisphère nord. Elle est relativement grande et possède plusieurs étoiles brillantes, dont l’étoile Algol. La constellation de Persée était déjà répertoriée par Aratus de Soles, puis par Ptolémée dans son Almageste, au 1er siècle. Elle est censée représenter Persée, le héros de la Mythologie grecque qui sauva Andromède. La constellation appartient au cycle qui décrit le mythe d’Andromède.

ALGOL DANS LA CONSTELLATION DE PERSEE

Algol dans la Constellation de Persée

Persée est une constellation très lumineuse, placée dans un environnement très riche. Sa position peut être repérée en prenant l’alignement qui part du Grand carré de Pégase et remonte le long de la diagonale d’Andromède jusqu’à Algol de Persée et Capella du Cocher. Inversement, on peut partir de Capella, l’étoile la plus brillante de la région, et repérer ses voisines Algol et Mirfak en direction de l’Ouest. De même on peut se repérer par rapport à Cassiopée, en suivant l’alignement de la barre médiane de son W en direction du sud-est, alignement qui tombe sur Mirfak. On peut enfin remonter l’alignement qui part de Rigel dans Orion, en passant par Aldébaran du Taureau et tomber sur Algol avant de rejoindre Cassiopée dans l’axe du bras droit de son W.

C’est l’astronome et fabricant de lentilles italien, Geminiano Montanari (1633-1687) qui observa particulièrement, vers 1667, la seconde étoile la plus brillante, Algol de la constellation de Persée. Montanari était un partisan de l’approche expérimentale des sciences. Il constata que cette étoile avait une luminosité variable. Il est très probable que d’autres observateurs avant lui aient remarqué ce phénomène, disons que Montanari fut le premier astronome identifié à le signaler. Quoi qu’il en soit, les noms de l’étoile que ce soit en arabe, en hébreu ou dans d’autres langues, font tous référence au « ghoul » ou au « démon » qui impliquent que ce comportement inhabituel de l’étoile était connu et reconnu depuis longtemps.

GEMINIANO MONTANARI

Geminiano Montanari – Astronome

Montanari était né à Modena. Il fit son droit à Florence et fut ensuite diplômé de l’Université de Salzbourg. Vers 1662, il déménagea à Bologne et c’est alors qu’il dessina une carte précise de la Lune à l’aide d’un micromètre oculaire de sa propre fabrication. En 1969, il succéda à Giovanni Cassini comme professeur d’astronomie à l’Observatoire de Panzano, près de Modena, où une de ses tâches était de compiler un almanach astrologique. Ce qu’il fit en 1665. Cependant il organisa un canular délibéré en écrivant le dit almanach complètement au hasard, pour montrer que les prédictions faites au hasard étaient aussi bien vérifiées que celles faites par l’astrologie. Dans la période suivant celle de Galilée, les expérimentateurs tels que Montanari étaient engagés dans une bataille contre les vues plus mystiques des scientistes tels que Donato Rossetti.

C’est le 21 mars 1676 que Montanari signala l’observation d’une comète à Edmund Halley. En 1679, Montanari déménagea pour un poste d’enseignement à Padoue, mais presque tous les documents de cette période de sa vie ont été perdus. Il reste une lettre datant de 1682 qui mentionne l’observation de la comète de Halley. Un cratère sur la Lune porte son nom. 

LE TAUREAU

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

ANDROMEDE ET CASSIOPEE… LES ETOILES FIXES DU BELIER

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 24-03-2014

L’histoire d’Andromède et la manière dont elle a été sauvée du monstre marin par Persée, chevauchant le cheval ailé Pégase, font partie de l’une des légendes les plus connues de la mythologie grecque. Et, chaque automne, un groupe de constellations facilement repérables et identifiables rejoue le drame.

Le point de départ, pour l’observation, est la constellation circumpolaire Cassiopée, reconnaissable à sa forme en W, ou en M, selon l’orientation. Cette figure est dessinée par cinq étoiles brillantes, de magnitude allant de 2 à 3. La pointe centrale du W permet de localiser l’Etoile Polaire, située à moins de 1° du pôle Nord céleste ; en outre, cette figure et le Grand Chariot sont équidistants du pôle Nord céleste, avec une déclinaison de 30°. Ainsi, en localisant l’un des deux, il est possible d’orienter rapidement dans le ciel boréal. 

LA GALAXIE D'ANDROMEDE

La galaxie d’Andromède

De plus, à notre époque, ces constellations permettent d’identifier facilement ce que les anciens astronomes ont nommé le colure équinoxial, c’est-à-dire le méridien qui passe par les pôles et qui contient l’équinoxe de printemps ou point vernal, et l’équinoxe d’automne. Ce colure frôle le W, à proximité de l’étoile Caph (bêta Cassiopeiae) et se dirige vers le point vernal. De l’autre côté, il traverse le pôle boréal céleste et rejoint le Grand Chariot entre Phecda et Megrez, gamma et delta de la Grande Ourse, qui correspond au côté « manche » de la « casserole ».

L’étape suivante est le Carré de Pégase, beau groupe de quatre étoiles qui culmine à minuit au mois de septembre. La plus brillante d’entre elles se trouve à moins de 2° à l’est du colure équinoxial, et par conséquent juste au sud de Caph. C’est l’étoile Alpha de la constellation d’Andromède, et elle correspond à la tête de la princesse enchaînée, située près du cheval ailé.

CASSIOPEE

La constellation de Cassiopée

Le côté nord du Carré de Pégase se prolonge, vers l’est puis vers le nord-est, par une faible courbe, composée de quatre étoiles qui dessinent la figure d’Andromède, avec Sirrah à la tête, Mirach à la ceinture et Almak aux pieds. A l’est, au-dessus des Pléiades, dans le Taureau, se trouve son sauveur. Persée. Sa tête est marquée par Algeniv, ou Mirfak (Alpha Persei), de couleur maube et de magnitude 2 ; dans sa main droite, il tient la tête de Méduse, représentée par l’étoile maléfique Algol, la « Tête de goule » (bêta Persei) ; il s’agit d’une binaire blanche à éclipses, qui clignote, ayant une magnitude qui varie entre 2 et 3, selon des cycles de deux jours et 21 heures.

CASSOPIEE

Cassiopée

Andromède était la fille de Cassiopée et de Céphée, reine et roi d’Ethiopie. Cassiopée, imprudemment, avait osé affirmer qu’elle et sa fille étaient d’une beauté comparable à celle des Néréides, filles du dieu marin Nérée, appelé « le vieux sage des mers ». Celles-ci se plaignirent à Poséidon qui s’empressa de créer la Baleine, monstre marin qui ravagea la contrée. Cependant, l’oracle d’Amon affirma à Céphée que le seul moyen de sauver son pays était de sacrifier sa fille, et c’est pourquoi celle-ci fut enchaînée, nue, à un rocher du bord de mer et offerte au monstre.

ANDROMEDE - CONSTELLATION 

Constellation d’Andromède

Lorsque Persée vit Andromède, il la trouva si belle qu’il en tomba amoureux. Le jeune héros, protégé par son invisibilité et, selon certains auteurs, chevauchant Pégase, le cheval ailé, sortit la tête de Méduse de sa besace et, en la tenant d’(abord au-dessus de sa propre tête pour éviter de croiser son regard, il l’abaissa peu à peu, trompant la Baleine par le jeu de son ombre sur la mer ; il décapita celle-ci, puis il libéra Andromède. Il ramena la jeune fille chez ses parents et leur demanda sa main, ce qu’ils lui accordèrent.

Le mariage de Persée et d’Andromède allait être célébré, mais la cérémonie fut interrompue par un autre soupirant, Agénor, envoyé traitreusement par Cassiopée, qui lui aussi désirait la jeune fille. La situation était périlleuse, car il était escorté d’une troupe nombreuse Cependant, Persée sortit sa tête de Gorgone et changea en pierre toute la bande.

Le héros se hâta alors vers Sériphos, pour découvrir que Polydectès n’avait pas tenus son engagement et que Danaé avait dû se réfugier dans un temple pour protéger sa vertu. Persée fit irruption dans un banquet donné par le roi et, face à un concert d’injures, il proclama qu’il avait mené à bien sa mission ; puis détournant les yeux, il exhiba la tête de Méduse et changea en pierre Polydectès et ses commensaux.

Ensuite, Persée offrit la tête de Méduse à Athéna, et celle-ci la fixa sur son bouclier. Pour punir Cassiopée de sa trahison, Poséidon la mit dans un panier et transforma le tout en constellation. C’est pourquoi elle paraît ridicule quand son mouvement circumpolaire la met sens dessus dessous.

MEDUSE - VINCENZO GEMITO - 1911 

Méduse – Vincenzo Gemito

Bibliographie

Le Langage secret des Etoiles et des Planètes – Geoffray Cornelius et Paul Devereux – Editions Solar

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LES ETOILES ROYALES

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 13-03-2014

« Etoiles royales », tel est le nom généralement donné en astrologie aux quatre étoiles fixes de première grandeur, particulièrement importantes dans les thèmes. Elles furent les étoiles-repères du calendrier babylonien :

  • Aldébaran, principale étoile de la constellation du Taureau est la « Gardienne de l’Est » ;
  • Régulus de la constellation du Lion est la « Gardienne du Nord » ;
  • Antarès, cœur de la constellation du Scorpion est la « Gardienne de l’Ouest » ;
  • Fomalhaut, du Poisson Austral est le « Gardien du Sud ».

Cette liste n’est pas unique mais varie selon les auteurs. Ainsi, parfois on remplace Régulus par Rigel, de la constellation d’Orion, appelé en Inde Raja, seigneur, roi, ce qui souligne son rôle d’étoile royale. Antarès qui est une étoile néfaste, étant le fossoyeur des caravanes chez les Mésopotamiens, remplacée par la bénéfique Spica, Epi de la Vierge.

Fomalhaut l'Etoile fixe

Fomalhaut le Gardien du Sud

Fomalhaut est la première étoile fixe de la constellation des Poissons, et la plus brillante, située dans ce signe et de nature vénusienne. Elle est l’indication d’une haute renommée. Fomalhaut est aussi la dix-septième étoile la plus brillante du ciel nocturne. Son nom provient d’un mot arabe qui signifie « la bouche du poisson ». C’était une des quatre « étoiles royales » des Perses il y a environ 5 000 ans. Elle se situe à environ vingt-cinq années-lumière du système solaire. Il semble que Fomalhaut soit une étoile relativement jeune. Son âge est estimé entre 100 et 300 millions d’années seulement. Elle est dix-huit fois plus lumineuse que le Soleil avec une masse de 2,1 fois plus élevée. Sa durée de vie ne devrait pas dépasser le milliard d’années. Sa composition chimique est identique à celle du Soleil. Elle est entourée d’un disque de poussières et se trouve à trois fois la distance du Soleil à Pluton. Ce disque est parfois appelée la « ceinture de Kuiper » de Fomalhaut. Le 23 avril 2012 un groupe de chercheurs publie les résultats d’observation de Herschel, l’astronome qui avait découvert Uranus, tendant à monter que ce disque serait alimenté par de nombreuses collisions de comètes, de deux à deux mille par jour.

ALDEBARAN L'ETOILE ROUGE

Aldébaran la rouge

Aldébaran est première étoile fixe de la constellation du Taureau, de nature martienne, située dans les Gémeaux. Elle annonce les honneurs publics ou militaires, ainsi que le courage. On l’appelle également Alpha Tauri et c’est la plus brillante des étoiles de la constellation du Taureau. Elle se situe à environ 65 années-lumière du Soleil. C’est la treizième étoile la plus brillante du ciel nocturne. Son nom vient de l’arabe et signifie « le suiveur » en référence à l’étoile qui suit les Pléiades dans leur course à travers le ciel nocturne. Visuellement, Aldébaran semble être le membre le plus brillant d’un groupe d’étoiles assez étalé : l’amas des Hyades qui est l’amas le plus proche de la Terre. Cependant, Aldébaran est en fait situé à mi-chemin entre la Terre et les Hyades et est donc indépendant de celui-ci.

REGULUS 

L’étoile Régulus

Régulus est la première étoile fixe de la constellation du Lion, située dans ce signe. Son nom vient du latin et signifie « roitelet ». Elle est également connue sous le nom arabe de « Kalb Al Asad qui signifie « le Cœur du Lion ». Elle est de nature à la fois martienne et jupitérienne et a un rôle bénéfique. C’est l’étoile la plus brillante de la Constellation du Lion et l’une des plus brillantes du ciel nocturne. En fait, c’est un système d’étoile triple, éloigné d’environ 77,5 années-lumière de la Terre. Régulus est l’une des quatre « étoiles royales » des Perses d’il y a environ 5000 ans. Elle constitue aujourd’hui avec Arcturus et Spica le Triangle du printemps. Cette étoile possède deux compagnons beaucoup moins lumineux : Régulus B et Régulus C. Ces deux compagnons forment eux-mêmes un couple, séparés d’environ 100 unités astronomiques, et tournant l’un autour de l’autre en 2 000 ans. Ce couple est séparé de l’étoile principale Régulus A par 4 200 unités astronomiques et orbite autour d’elle en approximativement 130 000 ans.

Antares (1)

Antarès

Antarès est la première étoile fixe de la constellation du Scorpion, de nature martienne et jupitérienne, située dans le Sagittaire. Elle annonce la témérité, l’imprudence, voire même une mort violente. On dit que c’est l’étoile double du Scorpion dont la plus brillante est une super-géante rouge en fin de vie, d’un diamètre de 700 fois celui du Soleil. Elle est située à environ 520 années-lumière de la Terre. Ramenée au système solaire, Antarès engloberait l’orbite de Mars du fait de sa taille. Sa surface se situerait entre Mars et Jupiter et, contrairement à celle du Soleil avec des bords bien nets, la surface d’Antarès serait floue car elle est entourée de gaz. Sa magnitude varie de + 0,9 à + 1,8. Antarès est environ 10 000 fois plus lumineuse que le Soleil, dans le visible. Mais sa température de surface, moins élevée que celle du Soleil, fait qu’elle rayonne une partie considérable de son énergie dans l’infrarouge. Sa luminosité bolométrique est approximativement de 60 000 fois celle du Soleil. Du fait de son statut de super-géante rouge, Antarès explosera dans le futur sous forme de supernova. Elle apparaîtra alors pendant quelques semaines comme un astre aussi brillant que la Pleine Lune. La meilleure période pour observer Antarès est aux alentours du 14 mai quand l’étoile est en opposition au Soleil. Elle se lève alors au couleur du Soleil pour disparaître à l’aube. Elle est donc visible toute la nuit. Le nom de cette étoile vient du grec ancien signifiant « comme Arès », Arès était le dieu grec de la guerre, l’équivalent du Mars de la mythologie de la Rome antique. Cela fait référence à sa couleur rouge, similaire à celle de la planète Mars. Le nom arabe d’Antarès signifie « le cœur du Scorpion ».

SIRIUS

Sirius

Cependant, Sirius, la plus brillante étoile du ciel, ne figure jamais parmi ces étoiles royales. On l’appelle aussi Alpha Canis Majoris. C’est la principale étoile de la Constellation du Grand Chien. Vue de la Terre, Sirius est l’étoile la plus brillante du ciel, après le Soleil, dépassant Canopus et Arcturus. Elle fait partie de la catégorie des étoiles blanches, selon la classification du catalogue de l’astronome Pietro Angelo Secchi. Du fait de sa déclinaison, Sirius n’est jamais très élevée au-dessus de l’horizon depuis les latitudes tempérées de l’hémisphère nord. Du fait de sa proximité et de son éclat, Sirius est une des étoiles les plus étudiées des astronomes.

Quant au mot « canicule », il est emprunté au latin « canicula », diminutif de « canis », à la fin du XVe siècle. Il signifiait également la période de chaleur pendant laquelle elle se lève et se couche en même temps que le Soleil, du 22 juillet a 23 août. Son origine étant oubliée, il s’est répandu au sens de « très forte chaleur ».

Plusieurs images symboliques sont associées à chacune de ces étoiles. On représente le plus souvent Aldébaran par un œil, Régulus par un cœur ou une couronne, Antarès dont le nom provient d’Arès-Mars, par un poignard ou un cimeterre, et Spica par une sphinge à la tête et à la poitrine de femme, ou par une gerbe.

Quant à l’Etoile de Bethléem, elle est considérée par la plupart des historiens comme une intercession de l’Eglise naissante et la pensée astrologique, alors toute puissante, et fait suite aux phénomènes cosmiques extraordinaires, semblables, qui ont précédé la naissance de presque tous les Fils de Dieu, y compris Bouddha.

LES QUATRE ETOILES ROYALES

Les quatre étoiles royales

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LES ETOILES FIXES DES POISSONS

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 22-02-2014

POISSONS 11

 

DENEB-ADIGE – 2°24 Poissons – De la nature Mercure-Vénus – * Bénéfique – Nature ingénieuse – Intelligence subtile – Apte à la connaissance des arts libéraux comme la médecine et à l’étude – Esprit studieux – Entraînement – Pauvreté.

SADALMELIK – 2°25 Poissons – De la nature Mercure-Saturne – Obstacles – Epreuves – Déception.

FOMALHAUT** – 2°51 Poissons – De la nature Vénus-Mercure et Jupiter-Saturne – * Bénéfique – Fortune et puissance – Peut engendrer un caractère malveillant pour un but sublime – Caractère idéaliste et parfois fanatique – Possibilités d’auto-transformation et de sublimation – Honneurs et dignité – Renommée – Chance.

SKAT – 4°54 Poissons – De la nature Mercure-Saturne – * Bénéfique – Bonne fortune et bonheur durable.

ACHARNAR* – 14°18 Poissons – De la nature Jupiter – * Bénéfique – Succès – Carrière publique.

ACHEBAR – 14°43 Poissons – De la nature Jupiter – Succès par religion ou emplois publics – Bonne fortune et chance matérielle.

MARKAB – 22°32 Poissons – De la nature Mercure-Mars et Mercure-Jupiter – * Bénéfique – Honneur – Richesse – Fortune – Danger par le feu et les armes – Risque d’explosions.

SCHEAT – 28°24 Poissons – De la nature Mercure-Mars – Risque de submersion – Danger de mort violente par assassin ou suicide par l’eau – Suffocation – Meurtre.

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LES ETOILES FIXES DU VERSEAU

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 07-02-2014

astrological_sign_aquarius LES ETOILES FIXES DU VERSEAU

ALBIREO – 0°17 Verseau – De la nature Mercure-Vénus – * Bénéfique – Elégance – Amabilité.

ALTAIR** – 0°47 Verseau – De la nature Mars-Jupiter – * Bénéfique – Courage – Générosité – Bravoure – Hardiesse – Richesses – Popularité – Ambition – Imprudence – Exagération – Craindre les reptiles et leurs morsures.

GIEDI – 2°53 Verseau – De la nature Vénus-Mars – * Bénéfique – Bienveillance – Dons pour l’immobilier ou l’architecture – Dignités.

DABIH – 3°29 Verseau – De la nature Vénus-Saturne – Froideur – Soupçon – Obstacles – Malchance sentimentale.

OCULUS – 3°42 Verseau – De la nature Vénus-Saturne – * Bénéfique – Esprit fin et pénétrant.

BOS – 4°14 Verseau – De la nature Vénus-Saturne – * Bénéfique – Esprit fin et pénétrants.

ARMUS – 11°47 Verseau – De la nature Mercure-Mars – Désagréable – Avilissant – Querelleur – Imprudent Perturbateur.

DORSUM – 12°51 Verseau – De la nature Mars-Saturne – Maléfique.

SUALOCIN – 16°50 Verseau – De la nature Mars-Saturne – Insuccès – Duplicité des ennemis – Danger de mort violente accidentelle.

NASHIRA – 20°48 Verseau – De la nature Jupiter-Saturne – * Bénéfique – Succès par l’effort.

DENEB-ALGEDI – 22°33 Verseau – De la nature Jupiter-Saturne – Bienfaisance – Bonheur – Tristesse – Action double typique.

SALDASUND – 22°55 Verseau – De la nature Mercure-Saturne – Ruse – Malchance – Tracas – Disgrâce – Poisons.

DENEB-ALGENIB – 22°58 Verseau – De la nature Mercure-Saturne – Parasitisme – Déshonneur – Emprisonnement – Mensonges.

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LES ETOILES FIXES DU CAPRICORNE

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 14-01-2014

LE CAPRICORNELES ETOILES FIXES DU CAPRICORNE

 

KAUS MEDIA – 3°36 Capricorne – De la nature Mars-Jupiter – Succès – Mauvaise foi – Mort violente – Mort par le feu.

FACIES – 8°53 Capricorne – De la nature Soleil-Mars – Accidents – Mort violente – Cécité.

PELAGUS – 11°40 Capricorne – De la nature Vénus-Jupiter – * Bénéfique – Optimisme – Chance – Elévation – Matérialité des richesses – Religiosité.

ASCELLA – 12°40 Capricorne – De la nature Mercure-Vénus – * Bénéfique – Fortune et bonheur.

MANUBRIUM – 13°52 Capricorne – De la nature Soleil-Mars – Perte de biens – Crime – Violence – Vices – Dépravations.

YEGA** – 14°18 Capricorne – De la nature Mercure-Vénus – * Bénéfique – Dons pour la musique et pour les voluptés de l’esprit – Bienfaisance – Idéalisme – Sobriété – Gravité mais aussi lascivité – Dons intellectuels – surtout avec Mercure ou le Maître de III et de IX – Richesses – Réputation – Chance -Arts.

DENEB** – 18°50 Capricorne – De la nature Vénus-Saturne – * Bénéfique – Elévation – Fortune – Aptitudes au commandement – Succès – Dons intellectuels – Erudition – Constructivité – Hardiesse – Témérité – Succès par le combat – Libéralité.

POLIS – 22°14 Capricorne – De la nature Mars-Jupiter – * Bénéfique – Succès – Ambition – Tendance à la domination.

TEREBELUM – 24°52 Capricorne – De la nature Vénus-Saturne – Ruse – Disgrâce – Mercenaire.

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 10-12-2013

Sagittario2LES ETOILES FIXES DU SAGITTAIRE

 

YED PRIOR – 1°19 Sagittaire – De la nature Vénus-Saturne – Immoralité – Révolte.

ISIDIS – 2° Sagittaire – De la nature Mars-Saturne – Imprudence – Tromperies et pièges des ennemis.

GRAFFIAS – 2°37 Sagittaire – De la nature Mars-Saturne – Cruauté – Violence sournoise – Crime – Infections.

ANTARES*** – 8°47 Sagittaire – De la nature Mars-Jupiter – Cette grande étoile rougeâtre semble bien de la nature de Mars. Elle cause ambition, énergie et dons mentaux. Témérité – Puissance ou Réalisations – Danger pour les yeux, la vue – Audace et réussite par soi-même – Ambition violente – Mort violente – Auto-destruction.

RASTABAN – 11°23 Sagittaire – De la nature Vénus-Saturne – Perte de biens – Crime – Violence – Vices – Dépravations.

RASALGETHI – 15°10 Sagittaire – De la nature Mercure-Mars – Audace – Energie – Succès – Témérité – Violence.

HERCULIS – 15°35 Sagittaire – De la nature Mercure-Mars – Activité – Succès – Réussite – Danger de mort violente.

SABIK – 16°51 Sagittaire – De la nature Vénus-Saturne.

RASALHAGUE – 21°52 Sagittaire – De la nature Vénus-Saturne – Dépravation par les femmes – Perversion Poison.

LESATH – 23°13 Sagittaire – De la nature Mercure-Mars – Danger – Désespoir – Poison.

ACULEUS – 23°48 Sagittaire – De la nature Lune-Mars – Cécité ou Faiblesse de la vue.

ACUMEN – 26°18 Sagittaire – De la nature Lune-Mars – Cécité.

SINISTRA – 29°11 Sagittaire – De la nature Vénus-Saturne – Immoralité – Dépravation – Egoïsme – Amours passionnelles – Veuvage – Misère matérielle – Malpropreté.

SPICULUM – 29°32 Sagittaire – De la nature Lune-Mars – Cécité.

 

Deco_Noel1Pour vos cadeaux de Noël, pour vos étrennes de Nouvel An, pour une fête, pour un anniversaire, ou tout simplement pour faire plaisir, pensez à offrir une consultation astrologique…

Sur mon site, au chapitre de mes chroniques, dans la rubrique « Cadeaux » vous trouverez les modalités d’organisation de cette consultation, ainsi qu’un exemple d’une carte-invitation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LES ETOILES FIXES DU SCORPION

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 10-11-2013

Scorpione2LES ETOILES FIXES DU SCORPION

 

PRINCEPS – 2°09 Scorpion – De la nature Vénus-Saturne – Bénéfique* – Esprit profond – Fait les chercheurs.

KHAMBALIA – 5°59 Scorpion – De la nature de Mercure-Mars – Insociabilité – Violence.

ACCRUX – 10°53 Scorpion – De la nature Jupiter – Bénéfique* – Justice –Magie – Mystère – Domine chez les Astrologues – Goût du cérémonial et du luxe – Sciences occultes – Succès. Prestige.

ALPHECCA – 11°17 Scorpion – De la nature de Mercure- Bénéfique* – Mercure-Vénus – Honneurs – Dignités Capacités artistiques – Arts – Poésie – Séduction intellectuelle.

KIFFA AUSTRALIS – 14°06 Scorpion – De la nature de Mercure-Jupiter et Mars-Jupiter  – Bénéfique* – Fortune – Honneurs – Responsabilités – Violence – Craindre le poison – Infortune – Insuccès (pour certains astrologues).

KIFFA BOREALE – 18°49 Scorpion – De la nature Mercure-Jupiter – Bénéfique* – Réussite d’ambition – Honneurs – Fortune heureuse.

UNU CALHAI – 21°30 Scorpion – De la nature Mars-Saturne – Jalousie – Immoralité – Accidents – Violence Danger par le poison.

AGENA – 22°44 Scorpion – De la nature Vénus-Jupiter – Bénéfique* – Raffinements – Honneurs – Responsabilités – Protections amicales favorables au succès – Activité mentales.

BUNGALA* – 28°37 Scorpion – De la nature Vénus-Jupiter – Bénéfique* – Amitiés – Bienveillance – Dons occultes – Magnétisme – Protections et Honneurs – Réussite par la chance.

Scorpion

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LES ETOILES FIXES DE LA BALANCE

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 08-10-2013

Bilancia

 

 

 

 

 

 

 

 

LES ETOILES FIXES DE LA BALANCE                                                 

ZANIAH – 3°51 Balance – De la nature Mercure-Vénus – Bénéfique* – Honneur – Amabilité.

YINDE MIATRIX* – 8°58 Balance – De la nature Mercure-Saturne et Vénus-Saturne – Risque de veuvage Revers et déception – Fausseté – Disgrâce – Vol.

CAPHIR – 9°12 Balance – De la nature Mercure-Saturne – Bénéfique* – Caractère raffiné et aimable. Sens prophétique – Courtoisie.

AL GORAB – 12°50 Balance – De la nature Mars-Saturne – Tendances à la destruction – Vol.

SEGINUS – 16°39 Balance – De la nature Mercure-Saturne – Pertes par amis et compagnies – Imprudent – Rusé.

FORAMEN – 22°08 Balance – De la nature Jupiter-Saturne – Dignité – Profit – Acquisition – Danger pour les yeux.

L’EPI ou SPICA* – 22°52 Balance – De la nature Mercure-Vénus-Mars – Bénéfique* – Talents de sculpteur Talents culinaires – Dons occultes – Succès – Renom – Richesses – Elévation par les sciences et les arts.

ARCTURUS** – 23°15 Balance – De la nature Mars-Jupiter – Bénéfique* – On l’appelle « le grand hurleur », « le gardien de l’Ours », « le gardien du Nord ». Effets : dépositaires des finances des princes, donc un lien en rapport avec le Trésor Public – Richesses – Honneurs – Réputation – Hautes charges – Dons scientifiques – Voyages favorisés.

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,