UNE PREDICTION REUSSIE

(6.4 - L'Astrologie dans l'Histoire) par sylvietribut le 19-05-2011

A la Renaissance, deux astrologues Nostradamus et Gauricus prédirent la mort d’Henri II

En 1555, le Roi de France Henri II avait alors 37 ans. Il fut informer par un astrologue qu’il devrait faire attention « d’une mort par une lésion à la tête durant un combat individuel qui aurait lieu dans une enceinte fermée, durant l’été de sa quarantième année ». L’astrologue en question était un des sages les plus connus à l’époque, un Italien nommé Luca Gaurica, qu’il avait latinisé en Gauricus. Ce Gauricus publia une grande œuvre en trois volumes sur les principes de l’astrologie, appelé Opera Omnia que l’on peut lire encore au British Library. Il faut juste connaître le latin car cette œuvre ne fut jamais traduite. Cette « Opera Omnia » parle non seulement de l’élaboration et de l’interprétation des cartes natales, mais traite également d’astrologie judiciaire qu’on appelle « astrologie horaire » et même d’astrologie politique ou astrologie mondiale. 

henri-ii-de-france 

Henri II Roi de France

 

Dans les différents exemples que Gauricus propose, il y a le thème du Roi Henri II de France. Il prédit d’ailleurs habilement les crises et les morts de nombreux gouverneurs et nobles de son époque, dont la déroute du Roi François 1er lors de la bataille de Pavia, en Italie, et le décès du Duc de Bourbon devant les murs de Rome, durant son pillage en 1527. De ce fait, son avertissement au Roi de France fut considéré avec attention. 

L’astrologie de l’époque, exception faite des disciples de Ficin, était plus prédictive que caractérologique et, même si l’Eglise la répudiait nominalement, elle était respectée dans toutes les cours d’Europe. En fait, de grands princes de l’Eglise étaient eux-mêmes astrologues. L’Astrologue laissait l’ultime responsabilité des bénéfices et des catastrophes humaines dans le grand giron des Moires, c’est-à-dire le destin. Gauricus ne travaillait pas avec la magie « naturelle » de Ficin et s’il prophétisait que le Roi Henri II allait mourir, il devait mourir, même si la prédiction s’exprimait, en accord avec l’étiquette, comme un « avertissement ». Le Roi Henri, lui-même, ne pensa pas du tout à remettre en question la prédiction sinon qu’il répliqua qu’il préférait mourir de mort honorable dans un combat ouvert que d’une autre façon peut-être plus ignoble. Le Roi Henri II était natif du Bélier, ce qui peut expliquer son courage, mais également sa réponse téméraire.

nostradamus-dans-une-carte-du-ciel  

Nostradamus

 

Un autre astrologue, contemporain de Gauricus, avait auparavant émis un « avertissement » sur la mort du Roi Henri II. C’était Michel de Nostredame, resté dans l’Histoire sous le nom de Nostradamus. On trouve en effet dans sa monumentale œuvre prophétique sur le destin du monde, les Centuries publiées en 1555, les vers suivants :

Le Lyon Jeune le vieux surmontera,                                                                                                                              

En champ bellique par singulier duel.                                                                                                               

Dans cage d’or les yeux li crèvera                                                                                                                              

Deux classes une puis mourir mort cruelle ». 

Ce qui signifie approximativement : « Le jeune Lion vaincra le vieux dans un champ de tournoi dans une bataille singulière. Ses yeux seront pénétrés à travers la cage d’or. Il y aura deux blessures dont une lui causera une mort cruelle ».

Le Roi Henri II était connu pour porter un heaume doré, ce que Nostradamus évoque quand il parle de « cage d’or ».

Or, que se passa-t-il exactement ? Au cours de l’été 1559, le 30 juin 1559 exactement,  la fille d’Henri II épousait Philippe II d’Espagne, et Marguerite sœur d’Henri II épousait le duc de Savoie. Une partie des festivités de ce double mariage incluait des joutes. Henri II devait s’opposer à Gabriel de Lorges, comte de Montgomery, capitaine de sa Garde écossaise. Malheureusement, le Roi ne parvint pas à désarçonner son adversaire. Il fit alors une seconde tentative. La lance de Montgomery se brisa au moment où les deux jouteurs se heurtèrent et un éclat pénétra dans le casque d’Henri II, perça son crâne au-dessus de l’œil droit et atteignit son cerveau. Henri s’effondra et mourut dix jours plus tard, le 10 juillet 1559, dans d’atroces souffrances, malgré les soins des médecins et chirurgiens royaux, dont Ambroise Paré. Notez que bien des Bélier quand ils sont blessés, le sont souvent à la tête.

tournoi-de-la-mort-dhenri-ii-de-france1  

Ce tournoi eut lieu à l’hôtel des Tournelles, à Paris, à l’emplacement de l’actuelle Place des Vosges. 

Cette prophétie, bien que ne mentionnant pas le roi par son nom, apparaît la même année que celle où Gauricus fit sa prédiction et elle fut immédiatement reconnaissable, non seulement par le casque doré que le Roi utilisait dans les joutes mais aussi par le lion doré de son blason. Ce deuxième avertissement astrologique fut pris aussi avec grand sérieux alors que commençaient les préparatifs pour introniser le nouveau monarque. Les astrologues et les voyants par la grâce de Dieu, ou du diable, rien n’est jamais clair à ce sujet, pouvaient connaître les secrets du destin et prévoir ce qui était écrit.

Les concordances sont troublantes entre les deux prédictions et ce qui s’est réellement passé. Car on sait avec précision que lors du tournoi de joutes des festivités organisées en l’honneur des mariages, la lance de l’adversaire se brisa fortuitement durant le combat alors que le roi avait oublié de fermer la visière de son heaume. Les éclats traversèrent la visière du heaume, pénétrèrent dans les deux yeux du roi et attinrent ainsi le cerveau. Le roi connut une longue agonie de dix jours particulièrement cruelle et douloureuse. Tout le monde pleura la mort du Roi, mais on loua l’exactitude des prévisions de Gauricus et de Nostradamus et on se prépara pour introniser le nouveau roi.

lastrologue-gauricus

L’Astrologue Gauricus

En ce début du XXIe siècle, il est difficile de comprendre l’acceptation passive des prédictions et du destin dont était imprégnée l’astrologie du XVIe siècle. L’astrologue d’aujourd’hui aura plutôt à cœur de démontrer à son client que l’interprétation du thème natal est « potentielle ». Malgré tout, il lui est aussi difficile de le justifier comme auraient pu le faire, avec des prédictions similaires, des astrologues de la Renaissance. Au XXIe siècle, il est très utile de considérer le thème d’un point de vue psychologique parce que nous vivons dans un monde psychologique et notre unique espoir de salut peut être la compréhension de soi, bien qu’il y ait à peine 100 ans, il paraissait possible de prédire avec exactitude l’amplitude de la vie d’un homme et la manière dont il allait mourir.

Pour ceux qui sont quelque peu initiés, voici le thème d’Henri II calculé par Gauricus et celui sorti tout droit d’un ordinateur : 31 mars 1519, à 10 h 28 A.M. à Saint-Germain-en-Laye.

Thème calculé par Gauricus :

Ascendant :   25° Taureau                           Soleil :       19°25 Bélier
Maison II :   17° Gémeaux                           
Lune :        27°35 Bélier
Maison III :  2° Cancer                             Mercure :    24°14 Poissons�
Maison IV :  17° Cancer                             Vénus :        23°13 Bélier
Maison V :    13° Lion                                Mars :         10°10 Cancer
Maison VI :   6° Balance                            Jupiter :     15°02 Balance
                                                              Saturne:     21°37 Capricorne
                                                             Nœud Nord : 2°13 Gémeaux
 

Thème calculé par l’ordinateur 

Ascendant :   20°31 Cancer                         Soleil :       19°21 Bélier
Maison II :    7°15 Lion                             Lune :         01°04 Taureau    �
Maison III : 27°28 Lion                           Mercure :     21°55 Poissons�
Maison IV :  24°24 Vierge                        Vénus :         22°47 Bélier
Maison V :    01°44 Scorpion                     Mars :          12°14 Cancer        �
Maison VI :  14°44 Sagittaire                   Jupiter :      16°35 Balance
                                                             Saturne :     21°44 Capricorne
                                                             Uranus :      11°57 Taureau
                                                             Neptune :    27°49 Verseau
                                                             Pluton :       08°01 Capricorne
                                                             Nœud Nord 02°54 Gémeaux

theme-dhenri-ii-de-france 

Le thème d’Henri II figure dans le Traité d’Astrologie d’André Barbault. Il est calculé pour 7 heures, soit un Ascendant à 0° Gémeaux, et une Lune à 28° Bélier… Cependant, qui a raison ???

Quand nous comparons les deux thèmes, il est tout de suite évident que les astrologues du XVIe siècle n’étaient en rien stupides dans leurs calculs bien qu’ils commettaient quelques erreurs compréhensibles par manque d’instruments scientifiques. Bien que l’Ascendant et la cuspide des Maisons soient quelque peu déviés dans la version de Gauricus, la position des planètes est très précise, avec un écart maximum d’un à deux degrés. On n’est pas sûr du système des Maisons utilisé par Gauricus puisqu’il donnait ses propres tables dans Opera Omnia bien que ce soit probablement le système de Porfirus, le plus populaire en son temps, ou le sien. La Lune est l’unique planète qui fut mal calculée (de 4 degrés) dans son thème tandis que la position du Caput Draconis ou Nœud Nord est exacte. Gauricus, bien entendu, ne connaissait ni Uranus, ni Neptune ou même Pluton. Il basait ses prédictions sur les sept corps célestes connus, les nœuds et la Part de Fortune, les Parts arabes étaient alors à la mode. Et, dans la version de Gauricus cette Part de Fortune était en conjonction exacte avec l’Ascendant. Ses sources sont Ptolémée, la littérature arabe sur les étoiles fixes et les parts fixes, ainsi que le Mathesis de Julius Firmicus Maternus.

L’œuvre de Firmicus fut éditée pour la première fois à Venise en 1497, durant la jeunesse de Gauricus. Il consacra de nombreuses pages à répondre aux détracteurs de l’astrologie et à ceux qui réfutent l’idée de destin. Firmicus, et plus tard Gauricus, croyaient que les astrologues étaient les messagers du destin et il dédia une partie de son Mathesis aux responsabilités qu’impliquait un rôle si délicat.

chevalier-en-tournoi

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

AGENDA ASTROLOGIQUE… URANUS ENTRE EN BELIER

(4.3.5 - URANUS) par sylvietribut le 07-03-2011

Le 11 mars 2011, à 20 h 45, Uranus entre en Bélier, après une brève incursion au printemps 2010. Voilà 84 ans que la planète n’avait séjourné dans ce signe, ce qui nous ramène aux années 1927 à 1935. Uranus traversera le Bélier jusqu’en mai 2018. Voici d’ailleurs comment le timing de la planète au cours de ces années :

       de mars 2011 à mars 2012 : Uranus transitera le Bélier entre 0 et 4°

       d’avril 2012 à avril 2013 : Uranus transitera le Bélier entre 4 et 8°

       d’avril 2013 à avril 2014 : Uranus transitera le Bélier entre 9 et 12°

       d’avril 2014 à avril 2015 : Uranus transitera le Bélier entre 13 et 16°

       d’avril 2015 à avril 2016 : Uranus transitera le Bélier entre 17 et 20°

       d’avril 2016 à avril 2017 : Uranus transitera le Bélier entre 21 et 24°

       d’avril 2017 à mai 2018 : Uranus transitera le Bélier entre 25 et 29°

       En mai 2018, Uranus entrera dans le Taureau. Cependant, on note un petit retour d’Uranus en Bélier entre novembre 2018 et mars 2019, sur le 29e degré uniquement.

uranus-la-planate

Durant ce long séjour en Bélier :

       Uranus stimulera positivement : les Gémeaux, le Lion, le Sagittaire et le Verseau

       Uranus sera plus déstabilisant pour : le Cancer, la Balance, le Capricorne.

       En ce qui concerne le Bélier, ce sera à la fois synonyme d’opportunités nouvelles et de changements, comme de stress ou de bouleversements, selon le thème de chacun. 

uranus2

Ce que l’on sait d’Uranus en Bélier

Si le Bélier ouvre l’année astrologique, il ouvre aussi, dit-on « les portes fermées » et pas forcément de manière soft… mais plutôt sur un mode « voiture-bélier ». A l’image du printemps et des bourgeons qui explosent, les mots « percée », « renouveau », « audace » ou « pionnier » viennent à l’esprit quand on évoque le Bélier.

glyphe-verseau-12-tQuant à Uranus, le Maître du Verseau, il parle de liberté, de libération, d’innovation, de révolution comme un besoin irrépressible de couper court à toute routine, à tout ce qui est convention et convenu, tout ce que la tradition ou l’habitude impose. Uranus parle de progrès, d’expérimentation, d’humanisme comme de dictature.  

belier-31

Aussi la rencontre de la planète et du signe, d’Uranus et du Bélier, ne devrait pas être neutre, puisqu’il faut remonter 84 ans en arrière pour trouver cette même combinaison astrale. Plongeons donc dans nos livres d’Histoire pour nous remémorer ce que vivait le monde à cette époque et nous aurons peut-être une petite idée du climat dans lequel nous pourrions baigner, tout en gardant à l’esprit que le contexte du XXIe siècle n’est plus du tout celui du début du XXe siècle, et plus précisément des années 1927 et 1928. Savez-vous qu’en France, à cette époque, pendant que Jupiter rejoignait Uranus dans le Bélier, on débattait sur une « prospérité authentique » et une « prospérité factice », exactement comme en ce printemps 2010. Or, Jupiter est le symbole même de la prospérité, comme du « tape-à-l’œil » aussi… Jupiter représente également l’idée d’expansion… Or, on sait ce qu’il en advint, un an plus tard en 1929.

glyphe_uranus

A quoi tient la réputation de perturbateur du zodiaque qu’on attribue à Uranus ?

 

Uranus, l’Ouranos grec, appartient à l’épopée saturnienne. L’une des versions grecques du mythe de la Création raconte que « Au commencement de toutes choses, la Terre-Mère surgit du Chaos, et mit au monde son fils Ouranos tandis qu’elle dormait. Du haut des montagnes, il la regardait tendrement et fit descendre une pluie fertile sur ses fentes secrètes et elle donna naissance à l’herbe, aux fleurs, aux arbres et à tous les animaux et à tous les oiseaux qui convenaient à chacun. Cette même pluie fit couler les rivières et remplit d’eau tous les creux, et c’est ainsi que les lacs et les mers furent créés ».

Le mot « Ouranos » (Uranus) signifie en grec : le ciel. Ainsi, tandis que Saturne via Chronos symbolise le Temps, Uranus ouvre l’horizon sur le ciel illimité : l’espace. Le couple Uranus/Saturne qui domine le signe du Verseau, est la personnification du couple espace/temps.

L’étymologie d’Ouranos semble indiquer un lien avec le dieu-berger Varouna. Et son mariage avec la Terre-Mère suggère un fait historique, probablement une invasion indo-européenne très ancienne dans le Nord de la Grèce, de conquérants adorateurs de Varouna.

union-de-gaia-la-terre-et-douranos

Union de Gaia, la Terre, et d’Ouranos, l’Air et l’Eau

Il est probable aussi que le dieu phénicien de la lumière, Ur ou Our, soit le même que l’Ouranos des Grecs. Car dans la mythologie grecque, Ouranos dieu du Ciel était considéré comme l’époux, mais aussi le fils, de Gaïa, la Terre. Primitivement, alors qu’il n’y avait que la passivité universelle de l’Abîme, le Ciel et la Terre étaient confondus. Ils se séparèrent en naissant par l’action du souffle su l’Abîme chaotique. Ouranos serait donc à la fois le souffle originel du démiurge, et le Ciel qui se forma sous son impulsion… Uranus est le souffle du feu primordial œuvrant dans l’Abîme.

Dans le mythe, les Cyclopes, enfants d’Ouranos, se révoltent contre leur père ; et lui, alors maître du monde, brise cette révolte en jetant les insurgés au fond des Enfers. Ce sera la perte d’Ouranos puisque cette répression soulève l’indignation de la Terre-Mère : elle poussera Saturne et les Titans contre lui. Ouranos sera massacré brutalement, par surprise, de façon inattendue pour lui. Avec une faucille en silex donnée par Gaïa, Saturne châtre son père alors qu’il dormait. Saturne est alors élu roi de toute la Terre par ses frères et par les Titans. Cependant, en mourant, Ouranos prédit à son fils qu’il sera un jour, lui-même, détrôné par l’un de ses fils. Et puis du sperme et du sang de l’émasculation d’Ouranos se mêlant à l’écume de mer naquit Vénus, la belle d’entre les belles.

mutiliation-duranus-par-saturne

 Mutilation d’Uranus par Saturne son fils

Influence d’Uranus sur un mode harmonieux

Uranus en bon aspect avec le Soleil natal peut se révéler une influence bien précieuse parce que de nature à amplifier des dons intellectuels. On se trouve dans les meilleures conditions pour donner un coup de collier, pour s’atteler à une tâche difficile qu’elle soit intellectuelle ou physique car on récupère facilement et vite. C’est l’alliance harmonieuse entre l’ingéniosité d’Uranus et le sens synthétique du Soleil, ce qui est de meilleur augure pour envisager toutes initiatives visant à améliorer le destin. A peu près toutes les professions, mais surtout les carrières indépendantes, peuvent bénéficier de cette influence qui se traduit souvent par des succès spectaculaires. Souvent, ce sont des coups d’audace qui sont à l’origine d’une ascension rapide et remarquable, dépassant ce qui était logique de prévoir. C’est le bon moment pour faire œuvre de pionnier, pour tenter de s’imposer, pour se lancer s’il y a lieu… Il peut également résulter de ce transit de nouvelles relations amicales ou amoureuses, surtout pour une femme puisque le Soleil représente l’un des profils de partenaire possible dans son thème, et cela à la suite de circonstances originales. Et si le Soleil gouverne la Maison VII de votre thème, il peut en résulter un mariage décidé à la suite d’un coup de foudre. C’est une configuration très intéressante à bien des points de vue.

Uranus en bon aspect avec la Lune natale contribue à donner un bon moral ce qui constitue une période agréable sur le plan de la santé, l’équilibre nerveux est préservé ainsi que le bon fonctionnement de l’appareil digestif. Mais ce sera surtout sur le plan mental et intellectuel que ces aspects auront le plus d’effet en accentuant la curiosité intellectuelle, l’ingéniosité, la mémoire, ainsi que l’intuition et l’imagination. Sur le plan de la situation, on peut bénéficier de circonstances assez inattendues, notamment grâce à des appuis. On peut également profiter de l’influence de ce transit pour tenter de trouver une solution intuitive à un problème particulier. Ce transit peut également correspondre à une prise de décision importante concernant sa résidence, on peut améliorer, changer son cadre de vie et même déménager, surtout si Uranus et/ou la Lune maîtrisent la Maison IV de votre thème. Enfin, dans le thème d’un homme, la Lune symbolisant une image féminine, une image de partenaire, l’influence d’Uranus à la Lune natale peut être synonyme d’une rencontre affective importante et inattendue. Influence favorable également pour quiconque cherche à se faire élire et cherche à mesurer sa popularité.

Uranus en bon aspect avec Mercure natal est une des influences pouvant être considérée comme étant parmi les plus bénéfiques pour l’équilibre nerveux ainsi que pour le moral. Mais c’est surtout sur les facultés intellectuelles que l’action sera la plus apparente, la plus bénéfique.

Uranus en bon aspect avec Vénus natale favorise la création dans les domaines artistique et esthétique. Chez une femme, cette influence lui donnera envie de renouveler sa garde-robe, changer de coiffure, de produits de beauté et tout ce qui peut conduire à améliorer son apparence, elle a en général besoin d’originalité dans sa silhouette. Les femmes sont souvent avantagées par cette conjonction d’Uranus sur leur Vénus natale. Cette influence accroît sensiblement le charme personnel, rend plus magnétique de sorte qu’elle attire fortement l’attention sinon la sympathie des personnes qu’elle rencontre. Tout en améliorant l’apparence extérieure cette configuration donne ce petit côté spécial qu’on appelle « sex-appeal ». Pour les femmes comme pour les hommes, Uranus aspect avec Vénus agit comme un accélérateur de la libido et on peut même dire un plus grand dynamisme en toutes choses. Pour tout le monde, c’est sur le plan financier que l’on va connaître quelques petits coups de chance parfois à la suite de bonnes intuitions ou simplement par la réalisation de quelque conception heureuse. Il est prudent toutefois de prévoir tout simplement une ambiance plus facile, plus agréable, mais sans bouleversement car ce ne sont pas des configurations qui incitent aux efforts personnels. Il en est de même sur le plan de la vie amoureuse ou cette influence uranienne correspond souvent à des épisodes les plus imprévus ou les aventures les plus saillantes. Avec Uranus, on ne s’embarrasse pas de considérations familiales ou mondaines et parfois le projet d’union se limitera simplement à une liaison. En général, les relations de toute nature sont facilitées par la rencontre de ces deux astres et, pour les deux sexes, c’est souvent l’opportunité d’une aventure sentimentale sur laquelle on ne comptait pas. Bien souvent il s’agit d’un coup de foudre… Et comme on sait la foudre frappe puis s’éloigne pour frapper ailleurs…

botticelli_naissance_de_venus 

Botticelli – Naissance de Vénus – Musée des Offices – Florence

Uranus en bon aspect avec Mars natal est toutefois à relativiser car il ne faut pas perdre de vue que nous sommes en présence de deux astres à réputation nettement maléfique. Toutefois, une configuration harmonieuse entre Uranus et Mars pourrait correspondre à une période de grande activité mentale et/ou musculaire, dans le cas d’un grand sportif ayant à donner un coup de collier, c’est un peu selon le domaine d’activité de chacun. Toutefois, stimulé par des idées nouvelles et par une endurance accrue, c’est un moment propice pour entreprendre des opérations difficiles, techniques et/ou sportives. C’est le bon moment pour présenter une théorie audacieuse, rédiger une défense contre des attaques ou même entreprendre un travail de recherches demandant à la fois un effort mental et physique. On dirait d’ailleurs qu’on résiste mieux au besoin de sommeil durant la période du transit d’Uranus sur Mars natal. Pour tout le monde, on peut prévoir des décisions assez énergiques, des manifestations d’autorité ou d’assurance et une amélioration de la situation en relation avec un travail personnel plus soutenu. En général, on est capable d’affronter toutes sortes de difficultés et de prendre toutes sortes de responsabilités. Si Uranus ou Mars sont en relation avec les Maisons V et VII, la probabilité d’une aventure sentimentale ou d’un mariage décidé brusquement n’est pas exclue, surtout pour femme, car Mars représente une image masculine dans le thème. En résumé, l’activité doit s’améliorer plus spécialement dans les domaines se rattachant aux Maisons occupées par Mars ou Uranus. Ce transit pousse à progresser, à aller de l’avant comme s’il fallait à ceux qui le vivent s’inspirer du vieil adage « La chance sourit aux audacieux ».

Uranus en bon aspect avec Jupiter natal et l’un des plus bénéfiques car il apporte une sorte de libération, la sensation de trouver devant soi un champ d’action plus vaste avec la faculté de pouvoir agir entièrement à sa guise. Il peut également y avoir un essor de la pensée vers de vastes conceptions humanitaires, sociales et philosophiques. Ce transit ouvre l’esprit et permet une compréhension plus claire et plus large des grands problèmes. Au plan des événements, ce transit peut apporter une prospérité soudaine, des gains inattendus et assez importants. Les contacts les plus profitables peuvent s’établir avec des personnes d’une autre nationalité que la sienne ou au cours de déplacements à l’étranger. C’est d’ailleurs une période favorable pour voyager, surtout si Uranus ou Jupiter sont en rapport avec la Maison IX ou la gouverne.

Uranus en bon aspect avec Saturne natal est un rapport très intéressant car cette influence a le mérite de permettre de réaliser des progrès tout en s’appuyant sur de solides expériences du passé, d’évoluer lentement et prudemment, s’aventurant dans de nouvelles voies mais seulement après s’être assuré de poser le pied en terrain sûr. C’est une bonne combinaison astrale pour qui se décide à aborder les problèmes de front et d’aller jusqu’au fond de leur résolution.

Uranus en bon aspect avec Uranus natal suggère que tout ce qui fait l’originalité de la personnalité, tout ce qui constitue la spécialisation de la personne se trouvent renforcés. Le comportement tend à se singulariser de la masse, tandis que les circonstances donnent l’occasion de s’adonner librement à son occupation préférée ou de satisfaire sa curiosité dans le domaine qui l’intéresse le plus. En général, ce transit correspond à une période de progrès par suite de changements qui seront profitables : évolution, développement des facultés psychiques comme l’intuition. 

Uranus en bon aspect avec Neptune natal attire principalement l’attention sur le côté intellectuel et psychique de l’être. Cela pourra se traduire le plus souvent par l’accentuation des tendances mystiques qui peuvent déjà exister, par de multiples idées sortant de l’ordinaire, par des rêves prémonitoires, par un développement de l’intuition ou d’une nouvelle inspiration artistique, un voyage exceptionnel peut également se présenter. Dans l’expédition des affaires courantes, il ne s’agit pas d’une influence très efficiente, on pourrait même la conseiller pour toute innovation visant tout spécialement à tirer parti de circonstances extérieures devenues plus propices pour l’activité particulière de celui qui est concerné par ce transit. De bonnes idées concernant des placements, des jeux de hasard sont possibles sous ces aspects. Cependant, on devra quand même se méfier des emballements car même les aspects harmoniques de ces deux astres ne paraissent guère développer le sens pratique.

Uranus en bon aspect avec Pluton natal pourrait accélérer un processus de métamorphose, on serait comme poussé par le souffle puissant de l’élan vital, amplifiant le bonheur d’être.

Uranus en bon aspect avec l’Ascendant du thème tend à développer la personnalité du sujet, à lui donner un cachet d’originalité qui va le rendre plus intéressant aux yeux d’autrui. Il favorise aussi un état d’esprit résolument progressiste qui incite le sujet à rechercher des conditions d’existence aussi nouvelles que variées qui faciliteront d’ailleurs un concours de circonstances insolites et tout à fait surprenantes. Par ailleurs, ce transit d’Uranus stimule le système nerveux et cérébral, ainsi que les réflexes ; disons qu’on devient plus alerte aussi bien mentalement que physiquement, plus vif, plus prompt à réagir. En tout ce transit apporte une nette évolution.

Uranus en bon aspect avec le Milieu du Ciel du thème est annonciateur de changements favorables et inattendus dans les conditions de travail, de progrès dans la position sociale et souvent à la faveur d’occasions exceptionnelles, de chances qu’il faut saisir, et aussi parfois sur l’intervention d’amis. Cette influence permet également de travailler d’une façon plus libre, plus indépendante. Elle donne la possibilité d’entreprendre une affaire à son compte personnel. Pour un subalterne, cette influence peut indiquer un changement de poste, un changement de service ou même de lieu de travail. Ce changement des conditions de travail peut s’accompagner parfois de la transformation et de la modernisation du domicile car les bons aspects sur le Milieu du Ciel touchent également la Maison IV du thème.

uranus-glyphe 

Glyphe d’Uranus

Influence d’Uranus sur un mode difficile

Uranus en aspect difficile avec le Soleil natal se trouve chaque fois qu’une destinée est fortement perturbée par quelque chose de brutal et d’inattendu, ceci se produisant dans les secteurs de vie appartenant aux Maisons occupées par l’un ou l’autre de ces astres, ou parce que ceux-ci gouvernent telle ou telle Maison. Une telle dissonance peut avoir des répercussions sur la santé. On peut être envahi par une grande fatigue nerveuse à la suite d’un surmenage ; cela peut aller de simples palpitations angoissantes à des troubles cardiaques plus sérieux, tout dépend du thème natal. Parfois, il va s’agir de malaises mystérieux qu’on ne parvient pas à définir de façon précise pour recevoir un traitement adapté. Intellectuellement, une telle influence ne diminue pas l’activité, mais elle risque d’orienter dans une voie sans issue parce que le sens pratique fait défaut ou bien les conceptions ne s’accordent pas avec les aptitudes réelles ou avec les tendances du moment. Des échecs résultant d’actions trop hardies, trop risquées ou simplement trop utopiques sont aussi très possibles. Ce sont des périodes difficiles à supporter pour qui est dans une position subalterne et qui n’aspirent qu’à l’indépendance. On risque de faire preuve d’un manque évident de diplomatie d’où des risques de divergence avec la hiérarchie. Il peut donc en résulter des changements professionnels brusques. Les personnes exerçant une activité indépendante peuvent connaître des échecs provenant d’une surestimation de ses capacités ou de sa chance, à moins qu’il ne s’agisse d’une mauvaise appréciation des débouchés concernant une nouvelle réalisation ou organisation envisagée. Attention également aux accidents de tous ordres et la prudence en voyage et déplacement est plus que conseillée. Uranus étant souvent appelée « la planète du divorce », sa dissonance avec le Soleil est dangereuse pour la vie conjugale, surtout pour une femme, mais également pour tout type d’association. Crises sentimentales ou matrimoniales peuvent résulter de cette rencontre astrale dissonante, quelquefois avec séparation momentanée, voire même divorce dans les cas les plus critiques. Et cela d’autant plus qu’Uranus et/ou le Soleil sont en rapport aves les Maisons V (la vie affective) et/ou VII (la vie conjugale). On peut également connaître des ruptures de relations sociales ou amicales, connaître des échecs inattendus et imprévisibles, notamment si sa situation est liée à une côte de popularité. Ce n’est pas le moment de poser sa candidature à un poste de premier plan car la côte d’amour n’est pas là : défavorable donc pour qui a un engagement politique ou syndicale.

Uranus en aspect difficile avec la Lune natale est généralement très actif. La santé surtout se trouve perturbée par suite de défaillances du système nerveux qui se répercutent surtout sur l’appareil digestif et l’assimilation. Il en résulte très souvent un accroissement de la sensibilité à la fatigue ainsi que des insomnies, ainsi qu’à une tendance aux rêves pénibles. Les malaises sont difficiles à préciser comme pour les dissonances entre Uranus et le Soleil ou encore Uranus et l’Ascendant. On aura donc tendance à rechercher une solution et une amélioration hors des sentiers battus. Les perturbations sont en général plus désagréables que sérieuses ou dangereuses. Mas c’est surtout sur le plan psychique et intellectuel que l’influence d’Uranus à la Lune sera très active : on travaille dans le désordre et on se laisse souvent égarer par des illusions, par de mauvaises interprétations, on s’égare dans des voies sans issues. Il convient donc de s’efforcer à faire preuve de calme et de diplomatie, notamment avec les femmes pour un homme, surtout s’il existe des femmes influentes dans l’entourage professionnel. Par son irritabilité, son impatience, ses sautes d’humeur, on est souvent soi-même responsable de ses propres ennuis. Pour une femme, celle-ci pourra également s’attendre à une période très agitée dans laquelle ses émotions exacerbées et ses désirs contrariés seront causes de ses ennuis. Les crises d’hystérie ne sont pas rares sous cette influence uranienne. D’autre part, tout projet d’innovation, de changement, est à reporter à plus tard, de même que toute tentative de jeu ou toute opération téméraire. Sur le plan sentimental, cette influence est plus critique pour les hommes que pour les femmes parce que la Lune représente souvent l’épouse et les relations avec le sexe féminin en général. Il peut donc y avoir danger de discorde dans le ménage, voire mêmes des menaces de divorce, ou plus simplement des déceptions en rapport avec les relations avec l’autre sexe, avec les amitiés en général et l’entourage familial. Cette influence semble aussi engendrer un désir de changement, de voyages, mais le moment n’est guère séduisant pour cela. Parfois, une dissonance entre Uranus et la Lune natale annonce un changement inopiné de domicile, un déménagement précipité dû à des circonstances fortuites.

Uranus en aspect difficile avec Mercure natal risque de se traduire par de l’agitation, des insomnies engendrant une grande fatigue nerveuse et de ce fait l’activité en est ralentie ou désordonnées de nature à compromettre momentanément la bonne marche des affaires. Sur le plan mental et intellectuel cette influence est généralement intense mais en même temps elle donne naissance à des exagérations, des manies, des fantaisies, des excentricités… C’est également la probabilité de se montrer intolérant, incompréhensif, discutailleur, voire même agressif, décourageant tout le monde, même les personnes les mieux intentionnées et prêtes à rendre service. On peut également être la cible de critiques particulièrement acerbes, et même injustifiées, de nature à paralyser momentanément l’activité. Voilà une période où il faudrait proscrire les polémiques, les discussions avec le proche entourage (sœurs, frères, cousins, voisins, collègues, confrères), ce qui ne sera pas facile parce que c’est précisément le moment où l’influence rend anormalement susceptible. En conséquence, il ne faut pas s’attendre à récolter quelques succès que ce soit en quoi que ce soit. Les réalisations qui verraient le jour sous cette conjoncture planétaire risquent d’être trop originales, trop osées, trop utopiques, trop révolutionnaires pour attirer l’attention. Il en va d’ailleurs de même dans toutes les activités qu’elles soient commerciales ou industrielles. Parfois ce transit difficile d’Uranus à Mercure natal va correspondre à des échecs soudains, à une campagne de diffamation, à la trahison de collaborateurs. On peut dire qu’Uranus va multiplier les difficultés imprévues se manifestant soudain sans qu’on puisse en déterminer avec précision l’origine qui reste souvent mystérieuse. Ceci est encore plus valable pour les situations en vue. Dans les situations indépendantes, il faut craindre une baisse dans les affaires parce que le sujet à tendance à s’occuper de choses irréalisables ou parce que sa fatigue nerveuse vient freiner son travail. Dans les situations subalternes, il faut éviter les discussions entre collègues qui vont générer des mésententes, éviter les propos déplacés en direction des supérieurs. Enfin, il convient pour tout le monde d’éviter les spéculations et les opérations aventureuses. Les voyages ne sont pas vraiment conseillés non plus, surtout par avion.

Uranus en aspect difficile avec Vénus natale peut provoquer des initiatives téméraires, farfelues, dépourvues de base solide, avec le risque de couler momentanément l’activité. On doit donc se méfier de toute originalité excessive que ce soit dans ses propos que dans sa tenue vestimentaire. De plus, s’annonce une période médiocre pour les finances parce que le sens des affaires et de la mesure se trouve affaibli. Les initiatives et nouvelles réalisations ne sont pas viables. Pour les hommes en particulier, il existe un risque de dépenses supplémentaires, souvent imprévues, occasionnés par un membre féminin de son entourage : qu’elle soit épouse, maîtresse, fille ou parente. Pour les femmes, ce sont des frais excessifs pour toilettes dernier cri qui risquent d’éveiller certaines jalousies. Enfin, ce transit est générateur de tuiles financières, pertes soudaines et dépenses imprévues. Une mauvaise gestion du budget entraîne toutes sortes de déboires. Comme cette rencontre Uranus/Vénus se manifeste généralement sur le plan sentimental, les risques de crise conjugale sont à envisager, surtout si Uranus et/ou Vénus sont en relation avec les Maisons V et VII du thème. Quelquefois cela pourrait aller jusqu’à une séparation et un divorce, voire même un veuvage, surtout pour un homme. Pour les célibataires, ces dissonances Uraniennes ne diminuent nullement les désirs ou les opportunités d’aventures, mais cela risque toujours de s’accompagner de complications, de désillusions, d’insatisfactions, de malentendus. Il est rare qu’on puisse songer à l’éclosion de sentiments profonds et sincères, ni à l’amorce de relations durables et heureuses. Parfois, il s’agit d’un refus net et brutal pénible pour l’amour-propre. On l’aura compris cette influence est particulièrement néfaste à la vie intime. Elle expose certes aux aventures sentimentales inattendues mais les partenaires s’y lancent assez inconsidérément. Ces rencontres à toutes sortes de situations : union libre dans le meilleur des cas, mais souvent faux ménages ou toutes sortes de liaisons inconventionnelles ou adultères. En général, tous les contacts noués au cours de la période du transit d’Uranus en conflit avec Vénus natale se révèlent mouvementés, très instables. Ils comportent des développements imprévus et peuvent se terminer aussi brusquement qu’ils ont commencé. En résumé : mieux vaut éviter tout ce qui peut compliquer la vie privée et dans le thème, il convient d’analyser les Maisons occupées par Vénus et Uranus, ainsi que les Maisons dont les deux astres ont la maîtrise. Sur le plan de la santé, cette période peut correspondre à des problèmes de gorge, d’enrouement, mais également à des problèmes rénaux. Chez les femmes, ce sont des problèmes d’ovaires qui peuvent se faire jour, à moins que cela ne corresponde à une irrégularité inhabituelle du cycle menstruel.

Uranus en aspect difficile avec Mars natal comporte beaucoup de dangers car ce conflit planétaire rend impulsif et imprudent. On perd facilement le contrôle de ses actes, laissant libre cours à ses instincts les plus violents, surtout si on porte déjà dans son thème ce type de configuration. Il existe un manque absolu de calme, par contre on agit de façon désordonnée et brutale, par à-coups, saccades, sortes de crises où on dépense toute son énergie. Certains se comportent comme de vrais risque-tout ne tenant compte ni de la sécurité personnelle, ni de celle d’autrui. Voilà qui constitue une sérieuse menace d’accidents graves pas fortement routiers, mais toujours dus à de l’imprudence, à une mauvaise évaluation des risques, notamment pour les sportifs. Il peut s’agir aussi de conséquences matérielles comme la rupture soudaine d’une pièce essentielle sur un véhicule entraînant une catastrophe. Il n’est donc pas conseillé de voyager et de sortir de sa routine sous cette influence, notamment si Uranus ou Mars gouvernent l’Ascendant et la Maison III de votre thème et si votre dominante planétaire est Uranienne ou Martienne. Sur le plan sentimental, ce sont les femmes qui peuvent devoir subir l’influence difficile de ce transit. Cette influence peut donner lieu à des événements dramatiques dans la vie intime : sévices, brutalités ou rupture très difficile. En tout cas, la période d’influence de ce transit est mouvementée et fertile en incidents malencontreux, quel que soit le sexe de la personne. D’autre part, le contrôle de soi est difficile et les effets se déclenchent si brusquement et d’une manière si brutale qu’il est pour ainsi dire, impossible de les éviter. Dans ce cas, le libre-arbitre de chacun se révèle impuissant à empêcher les effets de ces forces contraires. Etant averti et en prenant des précautions, on parvient rarement à limiter les dégâts. Sur le plan de la santé, il arrive fréquemment que ce mauvais passage astral coïncide avec une intervention chirurgicale urgente, l’organe visé étant celui qui est attribué au signe dans lequel Mars natal se trouve placé. Lorsque Mars est affligé dans le thème natal et se situe en Ascendant, ou en Maison VI ou XII, il y a alors de fortes probabilités pour que cette éventualité se réalise.

Uranus en aspect difficile avec Jupiter natal a pour effet une forte poussée d’indépendance qui peut incliner vers la rébellion contre l’ordre établi, contre tout dogme, contre toute règle, contre toute discipline… La tendance est à rejeter tout ce qui semble routinier dans les conceptions et les méthodes. L’état d’esprit a quelque chose de révolutionnaire sans qu’il soit nécessairement obligé de recourir à la violence. Cette difficile combinaison Uranus-Jupiter occasionne souvent des pertes subites d’argent, des « tuiles » financières, notamment si on s’amuse avec la Bourse, une faillite, un accident par la foudre, l’électricité… Sur le plan de la santé, ce transit rend le foie sensible et nerveux et provoque des spasmes de cet organe.

Uranus en aspect difficile avec Saturne natal entraîne une grande instabilité d’idées et de caractère, un manque total de sérieux et de persévérance. Au point de vue de la destinée, c’est parfois l’anéantissement brutal du fruit de plusieurs années de labeur acharné. Les adversités peuvent être graves et provoquer des perturbations de longue durée. Des événements imprévus entraînent souvent le bouleversement complet d’une situation que l’on pouvait considérer jusqu’alors bien établie. On a l’impression d’assister à un séisme ravageant un endroit jusque là paisible. Il n’est pas rare qu’en cette période, le bâti subisse des déprédations, que des vices de constructions se fassent jours. D’autre part, il peut s’agir de brusques affaiblissements de terrain, chutes de pierres et avalanches en montagne. Il est bien sûr fortement déconseillé de faire de l’alpinisme si Uranus vient déstabiliser votre Saturne natal, d’autant plus si une de ces planètes gouvernent votre Ascendant, les Maisons III, IV ou X de votre thème natal.

Uranus en aspect difficile avec Uranus natal inaugure une série de changements brusques de l’existence, de bouleversements dans les conditions de vie qui obligent à ne compter que sur soi-même. On pourra se trouver en face de circonstances inattendues. On devra apprendre à se débrouiller, à tirer le meilleur parti possible de ce qui arrive. Cette rupture avec le passé se révèle parfois un peu déconcertant et l’adaptation à des conditions nouvelles n’est pas toujours aisée. On est désorienté par une foule de petits problèmes auxquels on n’avait jamais pensé jusqu’alors et qu’il faudra résoudre par soi-même car on ne pourra compter sur le secours de son entourage qui risque de faire preuve de très peu de compréhension à son égard.

Uranus en aspect difficile avec Neptune natal met en présence deux astres agissant plutôt sur le plan mental ou spirituel et on serait tenté d’estimer qu’un tel aspect n’est pas spécialement méchant sur le plan physique. Or, d’après les constations faites, la rencontre de ces deux astres sur un mode dissonant peut corresponde à un gros coup dur.

Uranus en aspect difficile avec Pluton natal peut miner une espérance porteuse, amplifiant une certaine souffrance de vivre. Il faut comme toujours tenir compte des Maisons gouvernées par ces deux astres dans le thème.

Uranus en aspect difficile avec l’Ascendant du thème constitue une influence désagréable au point de vue physique, causant une grande nervosité et des troubles d’origine spasmodique. On note également une tendance aux gestes brusques et incontrôlables, à de mauvais réflexes, voire même des tics nerveux, quand le sujet n’est pas agité et pris de tremblements. Cet état physique et nerveux défectueux a sa répercussion sur la mentalité du sujet, lequel tend à devenir bizarre, rebelle à toute autorité, avec des accès de brusquerie. Il est incapable de se plier à un mode de vie régulier. Parfois, ce sont des événements imprévus qui font mener une vie agitée faite de surprises désagréables, de tuiles qui affectent sérieusement le sujet. Lorsqu’Uranus transite l’Ascendant, il est en opposition avec la Maison VII, ce qui va sans doute provoquer des changements brusques et même des bouleversements peuvent affecter la vie conjugale, ceci en raison souvent d’une attitude excentrique, de sautes d’humeur ou du côté rebelle et indépendant du conjoint. Ces froissements constants peuvent amener un désir de séparation et même constituer un risque de divorce. Par contre, un célibataire peut contracter une union libre, mais celle-ci sera instable et mouvementée. Pour les deux sexes, ce transit peut apporter des propositions inattendues d’association ou de collaboration dans une affaire assez spéciale comportant beaucoup de risques. Il est pourtant plus fréquent que ce transit annonce une rupture de contrat, la fin soudaine d’une association. En tout cas, toute forme de collaboration créée sous une telle influence s’avèrera très instable pour le sujet qui sera désorienté par la mentalité et les méthodes peu ordinaires du partenaire. En général, les antagonismes créés par ce transit surgissent si brusquement et prennent une forme tellement inattendue qu’on arrive rarement à y faire face et à éviter les conséquences.

Uranus en aspect difficile avec le Milieu du Ciel du thème constitue un facteur de bouleversement de la position sociale, de transformations dans les conditions de travail qui se révèlent déroutantes pour le sujet et auxquelles il ne s’adapte que péniblement. La situation peut se trouver brusquement ébranlée par suite de circonstances aussi inattendues que catastrophiques. Durant ce transit, il est contre-indiqué de vouloir créer une entreprise quelconque ou d’essayer de prévoir l’évolution d’une affaire en cours, car des événements imprévus peuvent tout faire s’écrouler comme un château de cartes. Il arrive encore que des incidents dus souvent à l’insubordination, à des infractions aux règlements, entraînent le brusque licenciement du sujet ou sa démission forcée. Comme il s’agit en même temps d’une opposition à la Maison IV, le sujet peut rompre avec sa famille, être amené à quitter subitement son foyer, ses parents, son domicile ou son lieu de résidence. Des événements imprévus peuvent nécessiter un déménagement précipité. Si le changement de résidence ne se réalise pas, ce sont les conditions de vie au domicile qui peuvent être transformées et on peut entreprendre de renouveler le mobilier comme de faire des travaux de modernisation. Si Uranus est mal configuré en état céleste, on peut être confronté à des pannes, courts-circuits dans les installations électriques. L’immeuble peut être touché par la foudre, un vent violent, subir des secousses provoquant des lézardes.

uranussatellites

Uranus et ses satellites

Les conjonctions d’Uranus sont à traiter séparément

Car la conjonction, surtout d’une planète lourde comme l’est Uranus, est la plus importante des influences. Lors d’une conjonction, il y a passage de quelque chose de vieux à quelque chose de neuf, passage d’une fin de vie à une nouvelle vie, passage par une « mort », une occultation, un passage à vide, une « résurrection » vers une nouvelle existence. A ce moment-là, on devient particulièrement sensible à toute forme de mutation.

Uranus conjoint au Soleil natal : Selon le rôle que joue Uranus dans votre thème natal et les aspects que la planète reçoit actuellement, ce transit pourra être soit constructif, soit au contraire destructeur. De toute façon, ce transit réserve toujours des surprises et des événements brusques et imprévus, des changements assez radicaux. La situation sociale peut évoluer très rapidement, les hauts et les bas se succèdent. Il faut souvent tout recommencer à zéro et ne compter que sur soi seul. Au plan de la santé, les effets d’Uranus sur le Soleil ne sont pas très agréables, Uranus exerçant une action spasmodiques sur l’organisme : palpitations, contractions. L’état général est toujours assez nerveux, tendu, agité. Pour une femme, cette rencontre astrale correspond souvent au début d’une grande amitié masculine, d’une liaison avec un homme déjà engagé par ailleurs. Des circonstances fortuites pourront par ailleurs troubler les relations conjugales.

Uranus conjoint à la Lune natale s’apparente généralement à une configuration difficile. Il faut qu’Uranus ne soit pas mal configuré en état céleste, ce qui n’est pas le cas cette année, et que la Lune natale ne soit pas dissonante. Sous ces conditions, la personne risque d’être soudainement très attrayante pour son entourage qui apprécie le comportement original qu’elle peut avoir. On peut être également à cette époque très demandé dans sa spécialisation. De même sur le plan sentimental, ce transit peut correspondre à un véritable réveil émotionnel, une sorte de lame de fond de la sensibilité soulevant la personne pour la plaquer dans son destin affectif. Cette influence contribue à la cristallisation d’un destin sentimental : on peut vivre une grande passion, fonder un foyer, avoir un enfant… Plénitude du cœur, réussie ou ratée, selon les configurations du thème, constituant une étape majeure pour la féminité de la femme, autant que pour l’homme l’engagement de recevoir la femme dans sa vie. Par extension, ce transit concerne la vie familiale et le foyer, ses évolutions et changements. Un transit favorable, tant sur le thème que dans le ciel, apporte généralement une période d’épanouissement affectif comme celui qui serait dissonant consisterait en un état de crise sentimentale.

Uranus conjoint à Mercure natal est à juger d’après le rôle joué par ces deux astres dans votre propre thème natal, d’après la position de cette conjonction dans le signe et dans la maison, mais également dans le contexte céleste d’Uranus. Il ne faut pas non plus oublier quelles Maisons de votre thème Uranus et Mercure influencent. Quoi qu’il en soit si le contexte général est harmonieux, vos facultés mentales peuvent être fortement stimulées. Ce passage d’Uranus sur Mercure marque généralement une nette évolution dans la façon de voir, de raisonner et de juger les choses. L’intuition se développe et les recherches intellectuelles que vous pourriez entreprendre poussent à une nouvelle orientation. Cependant, que ce transit soit harmonieux ou dissonant, l’attitude est toujours un peu anormale. Le système nerveux est toujours tendu, on vibre intensément et on connaît rarement de réels moments de quiétude.

Uranus conjoint à Vénus natale a généralement un effet perturbateur et cette conjonction se range souvent dans la catégorie des aspects difficiles. Il peut marquer un tournant dans la vie intime : on rompt avec le passé et on forme de nouvelles relations à la faveur de circonstances romanesques. Pour beaucoup, cela va correspondre à un changement de partenaire. Cette influence peut parfois être intéressante pour qui parvient, dans ses rapports avec le sexe opposé, à se maintenir dans les limites de l’amitié pure. Pour un artiste, cette conjonction favorise les créations de style futuriste. Mais elle provoque aussi pour tout le monde de brusques fluctuations sur le plan financier. Sur le plan santé, on peut reprendre les mêmes méfaits que lorsqu’Uranus rencontre difficilement Vénus, peut-être avec une nervosité excessive en prime.

Uranus conjoint à Mars natal est un transit très dissonant et doit être classé dans la catégorie des mauvais aspects développée dans ce chapitre. C’est comme un cap de tempête à franchir. L’existence y est exposée aux manifestations de l’agressivité sous une forme plus ou moins violente. L’une des meilleurs façons de vivre cette configuration est de s’engager dans l’effort de lutte pour la vie, de se dépenser en vue de conquérir sa place au soleil, de se battre pour arriver, cette libération de puissance étant ainsi épongée en résultats positifs. Autrement, sauf une passion débordante, surtout pour une femme, ce courant risque de prendre le caractère d’une tension tumultueuse, dévastatrice, compromettant l’équilibre dans un domaine donné de l’existence : révolte familiale si la Maison IV est en rapport avec l’un de ces astres, agitation, désordre, dissipation, dilapidation, défoulement destructeur, crise de divorce, perte de situation, procès, maladie, opération, accident.

Uranus conjoint à Jupiter natal est une arme à double tranchant, utile et destructeur. Ce sont en effet l’indépendance et l’insoumission qui restent les traits principaux des tendances de la période du transit. On peut être fortement tenté par la perspective d’aventures. On ne se complaît que dans des changements susceptibles d’apporter des circonstances inusitées. On raffole de tout ce qui est original et pittoresque. Ce transit stimule même le sens de l’humour, l’esprit fourmille de trouvailles amusantes se qui rend la personnalité cocasse par ses réparties imprévues et pas ses arguments déconcertants mais néanmoins intéressants. Enfin, cette conjonction correspond souvent à une période de bonnes fortunes inattendues mais éphémères car presque toujours suivies d’incidents qui détruisent tous les avantages acquis. De toute façon, la chance se révèle très instable et on peut craindre de brusques fluctuations financières. Surveiller et ménager son foie.

saturne-uranusUranus conjoint à Saturne natal est à classer dans la catégorie des mauvaises influences, à moins que vous n’ayez dans votre thème un aspect harmonieux entre ces deux astres. Par contre si ceux-ci étaient déjà en conflit à votre naissance mieux vaut vous montrer plus que prudent en tout ce que vous entreprendrez. Car cette conjonction constitue un cap important généralement vécu comme une mise à l’épreuve de la personne, physique, morale, affective ou sociale, la vie devenant peine, effort, contrainte, sacrifice ou austérité. C’est, si l’on est jeune, une crise intérieure par nécessité de se dépouiller de son passé dans un certain renoncement pour devenir et s’assumer adulte responsable. Pour une personne dans la maturité, c’est le « coup de vieux », la crise du déclin vital fauchant les espérances et posant l’existence sur une voie de repli. Quand ce n’est pas plus grave encore : échec, perte de fortune, deuil, maladie, infirmité ou danger de toutes sortes. La configuration est d’autant plus mal supportée que l’on mène une vie insipide, légère ou futile. Qu’on se garde bien pourtant de croire qu’un tel transit puisse systématiquement être négatif. Tout dépend de la façon dont on appréhende sa condition saturnienne, pour qui aime et en fréquente les vertus et les qualités, cette influence astrale fait apparaître les ressources profondes de la personne car en même temps elle est porteuse d’une certaine puissance permettant une élévation, peut-être jusqu’à une ultime position. Ce transit va aussi consolider et approfondir les valeurs de l’existence, comme il peut devenir source de revers : il peut osciller vers un enracinement dans un contexte harmonieux ou vers un déracinement dans un cadre dissonant.

Uranus conjoint à Uranus natal est rarement observé puisque cette conjonction se produit lorsqu’Uranus a accompli un cycle complet, c’est-à-dire lorsqu’on aura atteint l’âge de 84 ans. Il est donc assez difficile d’en déterminer les effets.

Uranus conjoint à Neptune natal demande, pour juger de la qualité de cette influence, qu’on tienne compte du rôle joué par ces deux astres dans le thème natal et de l’état du ciel durant la période du transit. Aussi cette conjonction peut se révéler bonne ou mauvaise. Parfois, c’est la conscience qui est comme travaillé par un renouveau spirituel qui n’est pas sans provoquer quelque désarroi et la recherche du « chemin de Damas » s’avère difficile.

Uranus conjoint à Pluton natal, selon l’état de la conjonction dans le thème et en état céleste, cette conjonction amplifierait le bonheur ou la souffrance de vivre, dans une métamorphose heureuse ou une décrépitude.

visconti-sforza-20-le-jugement 

Arcane XX – Le Jugement – Arcane Uranienne du Tarot des Visconti-Sforza 

Uranus conjoint à l’Ascendant, et si Uranus natal est bien configuré dans le thème natal, son passage sur l’Ascendant produit souvent un renouveau, un changement radical d’existence, une sorte de libération des conditions de vie du passé. Il se passe une série de faits qui forcent à se régénérer, à faire peau neuve, à voir les choses avec une optique toute nouvelle et à agir en conséquence. Par contre, si dans le thème natal, Uranus est mal configuré, ou même affligé en état céleste, ce transit peut produire des effets assez pénibles, des événements désagréables qui marquent fortement la personne. De toute façon, ce transit, même exempt de dissonances, provoque toujours une forte tension nerveuse qui se traduit extérieurement par des attitudes souvent empreintes de brusquerie et d’excentricité. La personne pourra aussi faire preuve d’une forte tendance à l’indépendance, cherchant à se libérer de toute tutelle, et ses façons d’agir sont souvent déroutantes, incompréhensibles pour son entourage. Il est difficile de compter sur elle, car elle fait facilement table rase de toute convention ou de tout accord conclu antérieurement.

Uranus conjoint au Milieu du Ciel sera favorable ou non, selon les influences bonnes ou mauvaises que reçoit Uranus par ailleurs. De toute façon, on peut s’attende à une transformation des conditions de travail ou à un tournant inattendu dans la profession, la carrière. Lorsque que l’influence est harmonieuse, il n’est pas rare que le sujet enregistre un succès de prestige par quelque exploit exceptionnel qui, du jour au lendemain, le différenciera du commun des mortels et le hissera au pinacle. Ce succès s’inscrira généralement dans le cadre d’un travail strictement individuel. Par contre, si Uranus est affligé dans le thème natal, ou en état céleste, ce transit peut s’apparenter aux aspects difficiles. Le sujet ne peut plus supporter les conditions d’exercice de sa profession. Il cherche à rompre les ponts avec son passé, à démissionner de son poste. Il peut aussi se lancer dans une entreprise risquée et compromettre sa réputation par un échec fracassant. Uranus transitant le Milieu du Ciel est très souvent un indice de faillite. En tout cas, pendant toute cette période, la situation sociale sera très menacée et un rien suffira pour la compromettre gravement. Dans les affaires familiales, ce passage dissonant d’Uranus opèrera les mêmes effets nocifs qu’une opposition et ces effets pourront toucher les parents, le foyer, l’habitation et le lieu de résidence, car à ce moment-là, c’est la Maison IV qui se trouvera affligée. Enfin, quelle que soit la qualité du transit, on peut s’attendre dans le domaine social, à de brusques soubresauts, à des fluctuations en dents de scie, stabilité et tranquillité ne seront que très relatives. 

uranus-3

Maintenant, que représente Uranus dans votre propre thème ?

Que représentent le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus… C’est-à-dire quelles Maisons de votre thème vont être concernées, dans quel secteur de votre vie allez-vous être affectés pour les uns, surpris et avantagés pour les autres… Si vous n’êtes pas vous-même initié à l’astrologie, c’est la rencontre avec l’astrologue qui vous donnera un éclairage sur la situation vécue ou à venir.

PENSEZ A CONSULTER UNE ASTROLOGUE… APPRENEZ A COMPRENDRE CE DESTIN QUI VOUS HABITE… QUI VOUS EST PROPRE… SORTEZ DES GENERALITES QUE TOUT UN CHACUN VEHICULE SUR L’ASTROLOGIE… SUR LES SIGNES… POUR ENTRER DANS VOTRE PROPRE THEME ET LE COMPRENANT VOUS COMPRENDRE VOUS-MEME – CONSULTATIONS SUR RENDEZ-VOUS AU CABINET OU PAR TELEPHONE. SUR UNE LIGNE FIXE, JE VOUS APPELLE… MEME A L’ETRANGER… PETIT PLUS POUR LA FRANCE, J’APPELLE AUSSI SUR UN TELEPHONE MOBILE – Tél. 01.34.83.36.31 ou sylvietribut@club-Internet.fr

glyphe-duranus2

Bibliographie :

Les Prévisions à longue échéance – Henri GOUCHON – La Roue Céleste – Dervy Livres 

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

UN MYTHE BALANCE… EROS ET PSYCHE

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME) par sylvietribut le 19-10-2010

La légende d’Eros et Psyché nous est contée par Apulée (125/180) dans les Métamorphoses ou l’Ane d’or. C’est une histoire d’amour contenant de nombreux éléments populaires et féériques. Il est un épisode qui nous parlent non seulement d’amour mais aussi de regard interdit.

eros

Qui est Eros ? C’est le dieu de l’Amour. Eros signifie en grec « amour charnel ». Les Romains l’appelaient « Amour » ou « Cupidon », le désir. Il existe plusieurs versions concernant l’origine du dieu, dans la tradition grecque. Selon Hésiode, Eros serait né au commencement des temps, de Chaos, le Vide, en même temps que le Tartare et Gaia ; il aurait assuré l’union des éléments primordiaux, Ouranos, le Ciel, et Gaia, la Terre, et présidé aux mariages entre leurs descendants, les dieux et, enfin entre les hommes. Dans cette tradition, Eros est simplement la personnification de la puissance génératrice qui envahit les êtres vivants et les pousse à se reproduire. Sa naissance précède celle d’Aphrodite, la déesse de l’amour. Selon d’autres mythes, Eros était un dieu beaucoup plus jeune, fils d’Aphrodite et de son amant, Arès/Mars. En accord avec cette tradition, l’art et la littérature classique le dépeignent comme un beau jeune homme, fort et musclé. Pendant la période classique, il était souvent considéré comme le protecteur des amours homosexuelles entre hommes et jeunes hommes, et sa statue ornait les gymnases. Comme dieu de la Fertilité, il possédait un culte à Thespies, en Béotie, et à Parion, en Mysie. Les métèques, ou résidents étrangers à Athènes, érigèrent une statue et un sanctuaire sur l’Acropole à Antéros, avatar d’Eros signifiant « amour partagé », à la mémoire de deux jeunes hommes, Mélès, un Athénien, et Timagoras, un métèque. Timagoras aimait Mélès, qui méprisait son amour et lui demanda, pour l’éprouver, de se jeter du haut de l’Acropole ; Timagoras s’exécuta, et Mélès en fut à tel point accablé de remords qu’il se tua de la même façon.

A l’époque hellénistique, l’amour prit dans l’art et la littérature un tour de plus en plus romantique et une autre conception d’Eros fit son apparition ; on le présentait come un enfant ailé portant un carquois plein de flèches ; l’on distinguait même plusieurs Amours, les Erotes ou les Cupidines en latin, car les passions qu’il personnifiait paraissaient infinies. De là vint la mythe qu’il donnait à ses flèches une pointe d’or pour inspirer un désir passionné chez ses victimes, ou une pointe de plomb pour détourner les personnes de ceux qui tombaient amoureux d’elles : ainsi Eros pouvait inspirer l’amour aussi bien que le décevoir. On rencontre souvent cet Eros enfant chez les poètes romains ; Virgile nous rapporte comment Vénus se servit de lui pour provoquer l’amour de Didon pour Enée. La pauvre Didon se jettera dans un brasier dont Enée, de loin, verra la fumée, peut-être traversé de quelques remords.

la-mort-de-didon

La mort de Didon

L’histoire de Psyché semble, à cet égard, parfaitement illustrer à la fois l’amour partagé et interdit ou frappé par la malédiction portée sur la jeune fille par Aphrodite/Vénus… On retrouve là les thèmes chers à la Balance. Plusieurs auteurs, jungiens le plus souvent, se sont penchés sur « Amor et Psyché », interprétant à loisir, la mutation de Psyché, enfant obéissante vivant le plaisir avec son époux qu’elle est condamnée à ne pas voir, en femme acceptant le risque de perdre cet amour plutôt que de continuer à vivre dans ce somptueux palais vide, avec un mari invisible dont elle ignore le nom et le visage. Fût-il le dieu de l’amour, cet époux interdit à son regard ne la comble plus. Voilà qui ressemble à l’histoire d’un homme devenu aveugle et de la perte e son désir pour sa femme dont il ne distingue plus les traits. De là à conclure que le désir naît avant tout du regard ? Cependant, Apulée qui transforma volontiers Isis en sainte Vierge, nous propose de ce vieux mythe une interprétation spirituelle de l’amour, où il est question d’âme, d’évolution, d’accès à la conscience.

la-legende-de-melusineComment ne pas évoquer également l’histoire de Mélusine, où les rôles sont inversés puisque c’est le seigneur de Lusignan, son époux, qui n’a pas le droit de regarder sa femme le samedi. Comme par hasard, ce récit n’a pas inspiré aux commentateurs la même interprétation. On ne nous raconte pas que le seigneur de Lusignan devient adulte lorsqu’il se décide à surprendre sa femme.

Peu importe… Ce mythe, comme tous les autres, nous est donné pour penser, deviner ce qui se cache dans la « psyché » humaine et pour comprendre le parcours de l’héroïne amoureuse.  

psyche_et_lamour

Qui est Psyché ? C’est la plus jeune des trois filles d’un roi. Elle était si belle que les habitants du pays avaient cessé d’honorer Vénus/Aphrodite pour se tourner vers la jeune fille. Mais celle-ci aurait cependant préféré qu’on lui demandât sa main plutôt que de recevoir les honneurs divins. Vénus fut saisie d’une grande colère en voyant la princesse usurper, quoique involontairement, sa place, et décida de la punir. Elle ordonna à Cupidon/Eros, son fils, d’inspirer à Psyché une passion pour l’être le plus monstrueux qu’il trouverait. Mais lorsque ce dernier l’aperçut, il tomba amoureux d’elle et ne put obéir aux ordres de sa mère. Il demanda à Apollon d’envoyer au père de Psyché un oracle qui commanderait à ce dernier de parer sa fille pour le mariage et de l’exposer, dans sa robe de mariée, sur un rocher isolé où un démon viendrait en prendre possession. Accablé de chagrin, le roi obéit. Cependant, Psyché fut enlevée par la douce brise de Zéphyr et emmenée dans une vallée inconnue où se dressait un merveilleux palais dont les portes étaient ornées de pierres précieuses et le sol pavé d’or. Elle y pénétra et fut accueillie par des serviteurs invisibles. Voilà qui n’est pas sans nous rappeler La Belle et la Bête. Un voix amicale lui fit visiter les lieux et la rassura. Lorsque vint la nuit, elle alla se coucher et fut rejointe par Cupidon qui avait pris une apparence humaine. Il déclara à Psyché qu’il était maintenant son mari et qu’elle serait la plus heureuse des femmes si seulement elle s’abstenait de chercher à savoir qui il était ou de vouloir voir son visage. Si elle transgressait cet ordre, son enfant n’acquerrait jamais l’immortalité.

Psyché se mit à aimer passionnément son mari. Mais un jour où elle se sentait seule, car elle ne voyait jamais personne, elle demanda à son mari invisible la permission de rendre visite à ses sœurs. Après maintes hésitations, il accepta de les faire venir, mais il lui recommanda de ne pas répondre aux questions qu’elles lui poseraient à son sujet. Le vent de l’ouest, le Zéphyr, les transporta jusqu’au palais dont les sœurs furent tout de suite mortellement jalouses. Lors d’une seconde visite, ces dernières découvrirent que Psyché n’avait jamais vu son mari ; elles lui firent alors croire qu’il pourrait se transformer en serpent, lequel se glisserait dans son sein et les dévorerait elle et son enfant. Tout d’abord déchirée entre les avertissements de son mari et les prières instantes de ses sœurs, Psyché céda finalement à sa curiosité et à ses craintes. Le soir, avant d’aller se coucher, elle se munit d’une lanterne et d’un poignard. Une fois Cupidon endormi, elle alluma la lampe et la dirigea vers son visage, en levant le poignard. Mais quand elle découvrit le corps harmonieux du dieu de l’Amour, elle fut si émue qu’elle laissa tomber une goutte d’huile brûlante sur son épaule et le réveilla. Comprenant que Psyché connaissait maintenant son identité e que son secret allait être révélé, Cupidon se leva et s’envola.

eros-et-psyche2

Psyché, désespérée, le chercha partout, mais en vain. Lorsque ses sœurs apprirent l’identité de son mari, elles voulurent elles aussi l’épouser et, imitant leur sœur, elles sautèrent du haut du rocher en robe de mariée et s’écrasèrent au pied de la montagne. Pendant ce temps, Psyché errait à la recherche de Cupidon. Junon/Héra et Cérès/Déméter lui refusèrent leur aide, ne voulant porter secours à l’ennemie d’une autre déesse, si bien que Psyché arriva au palais de Vénus elle-même. La déesse la laissa entrer, mais fit d’elle son esclave et lui imposa des tâches impossibles à accomplir. Tout d’abord, elle lui ordonna de trier une pièce pleine de graines avant la tombée de la nuit. Une colonne de fourmis vint l’aider et divisa les graines en différents tas.

Puis Vénus dit à Psyché de lui rapporter un écheveau de laine des moutons mangeurs d’hommes ; cette fois, un roseau lui apprit comment obtenir la laine, une fois les moutons endormis. Ensuite, Psyché dut emplir une jarre de l’eau du Styx, dans les montagnes d’Arcadie ; un aigle qui avait une dette envers Cupidon se présenta à l’instant et alla chercher l’eau. Enfin, elle dut demander un flacon d’onguent de beauté à Proserpine/Perséphone. Psyché comprit qu’elle allait mourir, car Proserpine était la déesse des Enfers ; aussi elle monta en haut d’une tour et résolut de se jeter dans le vide ; mais la tour s’adressa à elle et lui donna des instructions précises pour surmonter l’épreuve. Elle pénétra aux Enfers par le gouffre du Ténare, dans le Péloponnèse, apportant avec elle deux oboles et deux galettes. Ainsi, elle put, à aller et au retour, se concilier Charon et Cerbère, et également échapper aux embûches que Vénus lui avait tendues. Proserpine lui offrit une chaise et un repas, mais Psyché s’assit sagement sur le sol et se contenta de pain. La déesse lui remit le flacon que demandait Vénus, soigneusement scellé. Cependant, Cupidon regrettait désespérément sa femme ; il s’approcha du trône de Jupiter et avoua sa désobéissance à sa mère ; puis il assura que Psyché avait été assez punie et supplia Jupiter de lui permettre de faire de la jeune fille son épouse légitime. Jupiter y consentit.

waterhouse-psyche

WATERHOUSE – Psyché

Pendant ce temps, Psyché approchait du passage qui conduisait au séjour des Vivants et, dévorée de curiosité et voulant également reconquérir l’amour de Cupidon, elle ne put résister au désir d’ouvrir le flacon malgré l’interdiction que lui en avait faite la tour. Là-dessus, elle fut envahie par le sommeil mortel que contenait le flacon. Telles furent les conditions dans lesquelles Cupidon la retrouva. Il la ramena à la vie et l’enleva sur l’Olympe. Le mariage de Cupidon et Psyché fut célébré par tous les dieux. Vénus oublia sa colère et Jupiter tendit lui-même à Psyché une coupe d’ambroisie, qui la rendit immortelle. Elle donna à Cupidon une fille qu’on nomma Volupté.

Apulée évoque, dans son conte, l’allégorie de l’âme (Psyché) à la recherche de l’amour divin (Eros, l’Amour).

Cependant, voilà qui permet de penser qu’il ne s’agit pas tant d’une histoire d’âme et de rédemption que d’amour ou de bonheur. Ce bonheur, nul ne peut y atteindre sans peine, sans patience dans la vie quotidienne (l’épisode des fourmis), sans acceptation du vieillissement, la référence à l’onguent, sans prudence ni un peu d’or (les moutons dévoreurs d’hommes) et sans acceptation de la mort (l’eau du Styx).

Toutes ces épreuves imposées par la déesse de l’amour ont quelque chose à voir avec la conquête de l’amour lui-même. Psyché accepte d’avoir souffert, d’avoir été flétrie, d’avoir vieilli et peut-être perdu un peu de son éclat, d’avoir été prête à mourir et à se jeter du haut de la tour… Même si Jupiter lui fait ensuite l’extrême faveur de l’immortalité.

canova-eros-et-psyche

CANOVA – Eros et Psyché

Ne retrouvons-nous pas ici la nature de la Balance qui a besoin de plaire, de rester toujours belle comme une « fille de Vénus », elle si vulnérable au regard de l’autre, terrifiée à l’idée qu’elle pourrait ne plus être aimée ? Psyché hésite souvent, doute, subit l’influence de ses sœurs puis celle d’Eros. Elle provoque Aphrodite/Vénus en lui avouant tout.

Elle se met en situation de rivalité avec la plus susceptible des divinités de l’Olympe ; elle veut garder son mari mais fait ce qu’il faut pour le perdre, espérant conserver cet époux divin et le voir tout à la fois mais, lorsqu’elle a perdu Eros, elle affrontera toutes les épreuves pour le retrouver. Incapable de résister à la tentation d’ouvrir le flacon qui pourrait lui rendre une beauté dont elle n’est plus sûre, elle brave absurdement un interdit de la Reine des Morts en personne. Contradiction encore… Balancements et tergiversations, fragilité de la Balance vénusienne.

Les pièges de l’amour, les rêves de beauté parfaite, de passion inaltérable se trouvent ici réunis, dans cette histoire qui nous rappelle combien il est difficile d’accéder à l’amour adulte, quels sacrifices il convient d’accepter. L’amour pour devenir adulte doit-il passer par la confrontation des regards, la reconnaissance de la réalité de l’autre, la chute du masque ? Et n’est-il pas plus difficile à la Balance qu’à d’autres de faire tomber le masque, d’accéder à son « vrai self », elle qui a tant de souci du jugement qu’on porte sur elle ? Pourtant qui blâmerait Psyché condamnée à traîner de mornes journées dans l’attente de ce mari transparent ? Qui blâmerait le Seigneur de Lusignan de vouloir guetter sa femme qui le samedi se dérobe à son regard ?

Que signifie, dans « Eros et Psyché » cette interdiction de contempler le dieu de l’amour ? L’amour, comme la mort, ne peut-il être regardé en face ?

Dans ce récit, Eros a le droit de voir Psyché mais le contraire est impossible. Tout comme dans l’histoire d’Endymion, Séléné vient regarder chaque nuit le beau jeune homme tandis qu’il est endormi.

endymion-et-selene

Que se passe-t-il dans l’affrontement des regards lorsque les deux amants ouvrent les yeux en même temps, atteignant l’âme de l’autre, lui livrant la sienne ; ce regard-là dit toute la violence du désir, instant d’absolu à jamais inoubliable auprès duquel toute rencontre amoureuse coupée de cet affrontement infiniment intime perd aussi toute magie. Et ces instants magiques, comme tout miracle, ne peuvent être reproduits à volonté. Est-ce là le sens de ces jeux de regards ? Vérité ou mensonge des yeux ? Vérité et mensonge de l’amour-passion…

cupidon_arc

Bibliographie

Dieux et Héros du Zodiaque – Joëlle de Gravelaine – Robert Laffont                                                                                                                          

Dictionnaire de la Mythologie – Michael Grant et John Hazel

frise-fourmis

 Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LE CUIVRE… METAL DE LA BALANCE

(08 - LES PIERRES ET METAUX DU ZODIAQUE) par sylvietribut le 16-10-2010

Le cuivre et l’or ont été les premiers métaux travaillés par l’homme. Et l’on donna le nom « d’âge de Bronze » à cette période de l’humanité naissante. Souvenez-vous de la description des armes d’Achille dans l’Iliade : « Puis, autour de son torse, il passe la cuirasse. Sur son épaule, il jette ensuite son épée en bronze à clous d’argent, ainsi que son solide et vaste bouclier, dont l’éclat resplendit dans le lointain, pareil à celui de la lune ». D’ailleurs, les plus anciennes traces de fusion du cuivre dans des fours à vent ayant ont été découvertes dans le plateau iranien sur le site archéologique de Sialk III, première moitié du Ve millénaire avant Jésus-Christ. Il y a donc près de sept mille ans. Dans la Rome antique, le cuivre était extrait principalement de mines situées dans l’île de Chypre, d’où le nom latin « cuprum » pour désigner ce métal, issu lui-même du grec ancien « Kùttpoç » désignant l’île elle-même et surnommée l’île aux mille mines.  

cuivre-pepites

En Europe occidentale, on situe l’Age du Cuivre entre 3 200 et 2 000 environ avant Jésus-Christ, suivant les régions : Italie, Suisse, Alpes, Cévennes, Espagne et Portugal. Cette période technologique est bien plus ancienne à l’est de la Méditerranée. La première trace écrite remonte à Pline l’Ancien et date de 77. Cependant, la pyramide de Khéops contient une tuyauterie en cuivre encore en état de marche aujourd’hui.

Du cuivre, on en trouve partout : dans le soleil où, grâce à la spectroscopie, il a été identifié, mais aussi dans les aérolithes, dans les roches, les plantes et même les animaux chez lesquels il remplace parfois le fer, comme c’est le cas dans le sang des crustacés. 

vert-de-gris

De plus, le cuivre est beau et vieillit bien, donnant un charme particulier aux vieux toits vert-de-gris, à ses statues de bronze qui ornent nos rues, nos parcs et nos places et qui ont vu tour-à-tour ciels bleus, pluies d’orages et neige. En effet, les composés du cuivre présentent sous plusieurs états d’oxydation lui confèrent une couleur bleue ou verte, ou même turquoise, ce qui les a fait utiliser depuis toujours comme pigments. Le cuivre est ainsi largement utilisé dans les arts décoratifs, à la fois sous forme métallique et sous forme de sels. On est bien dans le monde de la Balance.

Traditionnellement, le cuivre est associé à la planète Vénus. Les alchimistes utilisaient le symbole de Vénus pour le représenter. C’est donc un métal associé à la féminité, à la jeunesse et à l’amour. Des miroirs anciens, symbole de narcissisme, étaient faits de cuivre. Dans le folklore conjugal français, les noces de cuivre symbolisent les 32 ans de mariage.  

venus-glyphe1

Dans les croyances russes, le cuivre est toujours associé à la couleur verte. La « Maîtresse de la Montagne de Cuivre », l’Oural, a des yeux verts et porte une robe de malachite. Elle apparaît parfois sous la forme d’un lézard vert. On dit de la malachite qu’elle contient et montre toutes les beautés de la terre. Le cuivre, comme l’or, est associé au serpent mythique ; on peut rencontrer la Maîtresse de la Montagne de Cuivre la nuit de la fête des serpents, le 25 septembre, mais sa rencontre est néfaste. Celui qui la voit est condamné à mourir de nostalgie.   

lezard-vert

Bibliographie 

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Rober Laffont/Jupiter – Collection Bouquins 

pepite-de-cuivre

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LE JASPE… PIERRE DE LA VIERGE

(08 - LES PIERRES ET METAUX DU ZODIAQUE) par sylvietribut le 18-09-2010

Les jaspes sont une variété microcristalline de quartz et font partie de la famille des calcédoines. De couleurs variées, tachetées, rubanées, il existe tout de même des jaspes monochromes, bruns, rouges, jaunes, verts.

Les jaspes sont généralement opaques, mais parfois translucides. Ils furent employés de tout temps pour la création d’objets précieux. Ils définissent au sens large du terme toute une famille de pierres aux noms plus ou moins fantaisistes.  

jaspe-bleu-vert

Le mot « jaspe » vient du latin « jaspis » qui signifie « pierre mouchetée » et jasper aujourd’hui décrit un aspect bigarré de couleurs diverses, imitant le jaspe.

Dans l’Antiquité, le jaspe utilisé comme amulette servait à soulager les problèmes ayant trait à la vue. Le jaspe sanguin, quant à lui, facilitait les accouchements et arrêtait les hémorragies.

Le jaspe est cité plusieurs fois dans la Bible, notamment à propos du pectoral du Grand Prêtre Aaron. Il donnait à son détenteur la faculté de trouver un sens profond aux réponses élevées et aidait à la compréhension de celles-ci.

Le jaspe stimule, il est facteur de l’agilité de penser et esprit d’initiative ; de plus, il favorise l’éloquence. Le port du jaspe jaune permet de différencier le réel de l’irréel. Il reste une pierre d’harmonie dans l’action créatrice. En effet, les jaspes bigarrés évoquent les émotions enfouies, les tensions et les conflits internes. Ainsi, par sa présence, il favorise l’expression de ces tensions, et leurs libérations. 

jaspe-sanguin-vert

Pierre censée posséder une influence en gynécologie : symbole de l’accouchement, sa valeur obstétricale du jaspe trouverait son explication dans le fait qu’en se brisant il donne naissance dans son ventre à plusieurs autres pierres : le symbole est, en l’occurrence patent. Des Babyloniens, la fonction gynécologique du jaspe est passé au monde gréco-romain où elle s’est maintenue jusqu’au Moyen Age.

Marbode, évêque de Rouen au XIe siècle précise que le jaspe apposé sur le ventre soulage la femme en gésine. Un symbolisme analogue rendra pareillement compte de la fortune dont a joui durant l’Antiquité la « pierre des aigles » : utilis est, note Pline, mulieribus praegnartibus.  En la secouant, on entend au-dedans un bruit bizarre, comme si elle cachait dans son ventre une autre pierre.

La vertu de ces pierres gynécologiques et obstétricales découle directement soit de leur participation au principe lunaire, soit d’une conformation qui les singularise et qui, par la suite, ne peut marquer qu’une provenance exceptionnelle. Leur essence magique est leur vie, car elles vivent, elles ont un sexe, elles sont enceintes. Toutes les pierres et tous les autres métaux vivent également et sont sexués. Seulement leur vie est plus tranquille, leur sexualité plus vague. Ils poussent au sein de la terre, suivant un rythme somnolent ; fort peu parviennent à maturité. Ainsi, pour les Indiens, le Diamant est mûr tandis que le Cristal est non mûr…

Cette idée est à rapprocher du mûrissement transmutatoire des métaux, selon la doctrine alchimique.  

saint-jean1

Saint Jean

Dans l’Apocalypse, Jean voit apparaître l’Eternel sur son trône comme une vision de jaspe vert ou de cornaline. Le Pseudo-Denys l’Aréopagite précisera que la couleur verte indique l’apogée de la jeunesse. Le symbole convient particulièrement à l’Eternel et au Créateur, qui jouit d’une immarcescible jeunesse. 

jaspe-vert

Bibliographie 

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter                                                                                             Le Grand Livre de la Magie des Pierres – Editions Trajectoire

jaspe-de-toutes-couleurs

Partager

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LE TAMBOURIN DE LA VIERGE

(05 - PETIT COURS D'ASTROLOGIE, 12 - ASTROLOGIE ET MUSIQUE) par sylvietribut le 15-09-2010

Très différent du tambour au son grave, profond et mystérieux, le tambourin d’origine orientale, évoque une musique légère et la danse. Dans l’Antiquité grecque, Cybèle, « la mère de tous les dieux et de tous les hommes, et ravie de l’entendre : elle aime le son des crotales et des tambourins, ainsi que le frémissement des flûtes » disent les Hymnes homériques. Le plus souvent accompagné de danses, dont il scande le rythme, il symbolise une idée de joie et de légèreté. On le voit souvent dans les scènes d’orgies dionysiaques, agité  par les Bacchantes. Il prend toutefois une dimension cosmique, s’il rappelle l’évolution et la musique des astres, dont s’enchantent les dieux et les déesses.

danseuse-au-tambourin

Le bruit caractéristique de l’escorte de Cybèle, celui des cymbales et des tambourins commémore le bruit que firent les Curètes et les Corybantes sur le Mont Ida pour couvrir les vagissements de Jupiter, que sa mère Rhéa avait soustrait à la voracité de son époux Saturne lequel, pour ne pas être détrôné, dévorait ses enfants à leur naissance. Les lions attelés au char de Cybèle attestent la domination qu’elle exerce sur eux et sa couronne crénelée témoigne qu’elle dota de tours les premières cités.

Ce tambourin sacré des rites dionysiaques avait probablement un son plus grave, tout comme celui qui est utilisé par les derviches des rites rufaï et kadiri pour scander le dhikr. Il est alors similaire au tambourin chamanique d’Asie orientale, et comme lui rejoint le symbolisme général du tambour, kratophanie des puissances ouraniennes.

femme-au-tambourin

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins

tambourin 

Partager

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS LE MONDE DU SAGITTAIRE… LE THE

(7.01 - LES THES DU ZODIAQUE) par sylvietribut le 28-11-2009

UNIVERSEL, MEDICINAL ET SPIRITUEL…

LE THE

the-damman

D’origine chinoise, où il est connu depuis l’Antiquité, le thé est aujourd’hui la boisson la plus bue au monde après l’eau. La boisson elle-même peut prendre des formes très diverses : additionnée de lait et de sucre au Royaume-Uni, longuement bouillie avec des épices en Mongolie, préparée dans de minuscules théières dans la technique chinoise du gongfu cha, la cérémonie du thé.

Cette boisson se répandit dans tout l’Orient, et parvint en Occident au cours du XVIIe siècle. Ce sont les Hollandais qui introduisirent le thé en Europe. Ils l’avaient acheté à Java et le nommèrent thee, d’où le français thé, l’allemand tee, l’anglais tea ou l’italien tè.

le-theier

Le théier, arbre à thé ou tout simplement thé, est un arbuste originaire d’Extrême-Orient, de la famille des Théacées. On distingue trois formes de cette espèce cultivées dans le monde entier : le Camellia sinensis assamica (Assam), le Camellia sinensis sinensis (Yunnan) et le Camellia sinensis cambodiensis. 

Les principaux pays producteurs sont la Chine, l’Inde, le Sri Lanka, le Vietnam, Taïwan, le Japon, le Népal, la Turquie, le Kenya et la Tanzanie. Dans le commerce du thé, le Sri Lanka et Taïwan sont désignés respectivement par leurs anciens noms de Ceylan et Formose.

Suivant l’espèce, le théier se cultive dans un milieu climat tropical humide pour l’Assam ou supporte des conditions plus rigoureuses pour le Yunnan : Japon, Chine, Géorgie, Iran, Turquie, Himalaya indien. En plantation, le théier est taillé pour ne pas dépasser un mètre de haut afin d’en faciliter la cueillette. Les premières récoltes commencent au bout de trois à quatre ans.

plantation-de-the-en-malaisie    Plantation de thé en Malaisie

La cueillette s’effectue encore à la main, le plus souvent par des femmes, sauf au Japon et en Géorgie où elle est mécanisée. Elle se pratique plusieurs fois par an, jusqu’à quatre fois ou plus suivant les régions. Les cueillettes se font par round de 4 à 14 jours, le temps que le théier se renouvelle.

Les feuilles les plus jeunes sont vert clair. Ce sont les plus riches en substance (caféine, tanin, etc.) et celles qui fournissent la boisson la plus goûteuse et la plus raffinée. A l’extrémité des branches se trouve un bourgeon recouvert d’un duvet blanchâtre, le « pekoe », qui signifie en chinois « duvet blanc » et qui n’est autre que la jeune pousse enroulée sur elle-même. Ce bourgeon est particulièrement recherché. Plus on redescend sur la branche, plus les feuilles sont larges et moins la boisson est savoureuse.

On effectue donc plusieurs sortes de cueillette suivant la qualité recherchée de la boisson. Dans la cueillette dite « impériale », on cueille uniquement le pekoe plus une feuille, dans la cueillette « fine », le pekoe plus deux feuilles et dans la cueillette normale, le pekoe et trois feuilles ou plus.

Les différentes sortes de thés (noirs, verts, oolong…) ne proviennent pas de différentes espèces de théier, comme on l’a longtemps cru en Occident, mais sont obtenues en traitant différemment les feuilles récoltées. Si les opérations élémentaires sont simples à décrire, les méthodes exactes sont des secrets industriels jalousement gardés. En plus des opérations classiques, les feuilles de thé sont parfois façonnées à la main, en boules, en fleurs, en dragons, en galettes….

fleur-de-the 

VERT OU NOIR… QU’IMPORTE… C’EST LA BOISSON SANTE PAR EXCELLENCE 

C’est la boisson la plus consommée au monde. Au point que l’on a oublié qu’il s’agit d’un véritable médicament. Le thé est une boisson dépurative, diurétique, digestive, anti cholestérol, antiviral, anti-âge… Il contient des vitamines (B2, K et PP), des oligoéléments, des flavonoïdes.

Selon le mode de préparation, on obtient du thé vert (non fermenté) ou du thé noir (fermenté). Si ce dernier est surtout protecteur du système cardio-vasculaire, le thé vert, très riche en tanins, est anti tumoral. Des études sur des souris ont montré que la consommation quotidienne de thé vert stopperait l’évolution des cancers de la peau dans plus de 80 % des cas, et des cancers des poumons ou de l’estomac dans plus de 50 % des cas. Cette action serait due à une très forte concentration en poly phénols, qui empêchent la dégénération cellulaire, et en gallate d’épigalocatéchine, qui freine la multiplication tumorale.

Une à trois tasses par jour suffisent pour en profiter pleinement sans insomnie. Un petit truc pour filtrer sa théine : jeter la première eau infusée puis s’en resservir une tasse. En effet, contrairement aux idées reçues, un thé léger est bien plus énervant qu’un thé longuement infusé : la théine se libère à 75 % dans les trois premières minutes. Mais c’est l’inverse pour le thé vert : plus il infuse, plus il se charge de caféine.

On n’innove donc pas en rangeant le thé parmi les plantes médicinales. C’est comme telle qu’il fut introduit en Occident au XVIIe siècle et maintenant qu’il a cessé d’être une denrée exceptionnelle, nous aurions tort d’oublier de faire appel à lui en cas de besoin sous prétexte qu’il est d’usage commun.

Les thés noirs communément commercialisés en Occident sont issus d’un processus de fabrication mis au point par les Britanniques, en Inde, au milieu du XIXe siècle. Les Britanniques se sont inspirés des méthodes chinoises qu’ils ont largement rationnalisées et simplifiées, introduisant notamment l’usage de machines (broyeuses, séchoirs, tamis…), là où les Chinois continuent à préparer les thés à la main. 

LE THE VERT : UN MANGEUR DE GRAISSES

La légende raconte que le thé fut découvert en 2737 avant Jésus-Christ par l’empereur chinois Chen Nong, qui s’apprêtait à boire une tasse d’eau chaude à l’ombre d’un théier lorsqu’une feuille se détacha de l’arbre et tomba dans le récipient. Des récipients datant de la dynastie Han (de – 206 à 220) ont été retrouvés, mais c’est sous la dynastie des Tang (618-907) que le thé a été clairement identifié comme la boisson populaire.

Le thé vert est un thé dont les feuilles, après la cueillette, sont le plus souvent flétries et chauffées à haute température, afin de neutraliser les enzymes responsables de l’oxydation. Elles sont ensuite roulées et séchées plusieurs fois afin d’obtenir une forme particulière. On peut distinguer deux méthodes principales pour obtenir du thé vert :  

       La méthode chinoise, d’une part, par laquelle les feuilles sont chauffées dans de grandes bassines de cuivre placées sur le feu ;  

       La méthode japonaise, d’autre part, par laquelle les feuilles sont chauffées à la vapeur, très brièvement, en moins d’une minute, avant d’être roulées et séchées. 

L’Orthosiphon est un thé qui pousse à foison dans les lieux humides de l’île de Java et dans les régions marécageuses de l’Inde ou de l’Australie. Les Malaisiens l’ont baptisé « moustache de chat » à cause des quatre étamines effilées qui garnissent le cœur de sa fleur. Là-bas, on fait sécher ses feuilles comme celles du thé, pour éviter la fermentation et lui conserver à la fois sa saveur et ses vertus thérapeutiques. La principale : il est diurétique. Il augmente le volume des urines et accélère en même temps l’évacuation des déchets : urée, acide urique, toxines métaboliques… C’est pourquoi l’orthosiphon est recommandé pour apaiser les troubles aussi divers que les rhumatismes, l’eczéma ou certaines migraines. Tous ces troubles et bien d’autres, sont en effet dus en partie à l’accumulation de toxines dans les tissus. Traditionnellement, on utilise l’orthosiphon pour lutter contre les maladies des reins et de la vessie. C’est en Indonésie qu’on l’appelle le « thé de Java ». Ses feuilles augmentent le volume et la fréquence des urines favorisant ainsi l’élimination des déchets. Elles ont aussi un effet sédatif léger, qui aide à lutter contre la nervosité provoquée par certains régimes.

On compte deux cuillerées à soupe pour un demi-litre d’eau bouillante, à laisser infuser dix minutes. On peut en boire trois à quatre fois par jour, entre les repas.

COMME LE SAGITTAIRE LE THE A BESOIN DE TOUT UN CEREMONIAL ET INVITE PAR LA MEME A LA SPIRITUALITE

L’admirable cérémonie du thé japonais ne relève pas seulement d’une esthétique, fût-elle la plus parfaite. La pureté du décor, des instruments et des gestes peuvent, certes, la faire apparaître comme une sorte de culte inégalé de la beauté. Mais la première cérémonie du thé, disent les Taoïstes, est l’offrande de la coupe par Yin-hi à Laotseu, qu’allait lui remettre le Tao-te king. Et le théier, disent les adeptes du Zen, est né des paupières de Bodhidharma, qu’il avait coupées et jetées au loin pour s’interdire la somnolence pendant la méditation. C’est pourquoi le thé est utilisé dans le même dessein par les moines : les tenir éveillés.

ceremonie_the_geisha 

Si la cérémonie du thé a toutes les apparences d’un rite communiel, qu’elle a probablement été, en vue, prétend-on d’atténuer la rudesse des mœurs, de discipliner les passions, de surmonter les antagonismes guerriers, et d’établir la paix, sa caractéristique principale est la sobriété, le dépouillement de l’acte, qui vise au dépouillement de l’individualité.

Comme dans tous les arts Zen, le but à atteindre est que rien dans l’acte ne soit accompli par l’ego, mais par la nature propre ou par la vacuité. Le thé est finalement le symbole de l’Essence à laquelle participe le Soi ; mais cette participation n’est pas vacuité sans le sommeil ; elle est veille intense et active dans le silence contemplatif.

COMME LE SAGITTAIRE LE THE PASSE LES FRONTIERES ET LES CONTINENTS… COMME LE SAGITTAIRE LE THE EST DE TOUTES COULEURS… 

On le trouve à Ceylan et rien ne prédestinait Ceylan à devenir « l’île de thé » qu’elle est aujourd’hui. C’est l’Ecossais James Taylor qui a permis cette grande révolution en y plantant vers 1860 les premiers théiers provenant de Chine et d’Assam. Aujourd’hui les plantations couvrent une grande partie de l’île et s’étendent jusqu’à 2500 mètres. Les liqueurs produites sont ambrées, onctueuses, astringentes et charpentées.  

Le thé de Darjeeling provient des plantations de cette région du Nord de l’Inde, situées sur les contreforts de l’Himalaya, entre Bhoutan, Népal et Sikkim. Ici toutes les conditions sont propices à la production de très grands jardins : haute altitude, ensoleillement et brumes accrochées aux montagnes. Les thés de cette région offrent des liqueurs avec un arôme et une finesse inégalée et des notes telles que : amande, muscat et fruits mûrs.

Connaissez-vous les thés du Népal ? Ce pays frontalier de l’Inde s’est inspiré des plantations de la région de Darjeeling, qu’il jouxte, pour installer depuis les années 20 ses quelque 16 000 hectares de plantations. Le Népal compte aujourd’hui 85 plantations et produits majoritairement des CTC, mais également une petite production orthodoxe de très belle qualité, réalisée de manière artisanale par de petits fermiers respectueux de l’environnement, et qui a fait la renommée de cette origine.

Les thés de Chine sont appelés « thés noirs ». Pourtant, en Chine, ils sont connus sous le nom de « Hong cha », signifiant « thés rouges », à cause de la teinte fauve que prennent les feuilles à l’infusion. Ils sont apparus en Chine bien plus tardivement que le thé vert, à la fin du XVIIe siècle, suite à l’essor économique résultant des premières exportations. Provenant essentiellement des provinces d’Anhui, Yunnan et Fujian, les thés noirs de Chine offrent une belle et vaste palette aromatique, à explorer absolument.

brique-de-the-de-chine2

Brique de thé de Chine

Quant au thé rouge vendu en Europe, c’est la dénomination donnée improprement à une plante, différente du thé, poussant en Afrique du Sud, le Rooibos (Aspalathus linearis) qui ne contient pas de caféine et peu de tanin.

Nommés « thés sombres » en Occident et « thés noirs » en Orient, en raison de leurs feuilles qui tournent à l’infusion au noir profond, ces thés sont avant tout connus grâce aux célèbres Pu-Erh, manufacturés exclusivement dans la province chinoise de Yunnan. L’appellation Pu-Erh provient du nom d’un village du sud du Yunnan, Pu er, situé sur la route de la soie, et qui était autrefois une plate-forme de commerce entre le Gouvernement chinois et les tribus aborigènes du Yunnan. Ces thés se distinguent par leur parfum surprenant de terre humide et leurs notes minérales, résultat d’une post-fermentation, et par le fait que ce sont des thés de garde. Affinés en cave, ils se bonifient avec le temps. La liqueur s’arrondit et les arômes se complexifient.

Et puis il existe les thés de Chine fumés. Ils ont la particularité d’évoquer aux Occidentaux « le thé de Chine » alors que pour les Chinois, ils représentent « le thé des étrangers ». L’arrivée de ce thé en Occident remonte à la fin de la dynastie Qing, époque où les ports chinois se sont ouverts à l’export. Originaires de la province du Fujian, ces thés sont cultivés sur les flancs des montagnes Wuyi. Leur goût fumé puissant provient d’un séchage des feuilles, après oxydation, dans un enfumoir empli de braises d’acacia, d’épicéa ou de cyprès. 

En Chine avant la dynastie Song, les fleurs de jasmin étaient exclusivement réservées aux jardins royaux. Depuis cette période, une tradition du thé au jasmin s’est développée. Après la cueillette, les fleurs sont étalées sur des tamis en bambou. Celles-ci s’épanouissent et libèrent une forte fragrance durant les heures nocturnes. Elles sont alors mêlées aux feuilles de thé jusqu’à ce que celui-ci s’imprègne de leur arôme. En résulte une liqueur douce et très parfumée.

natte-de-the Natte de thé  

Thé noir compressé du Yunnan enveloppé dans une feuille de palme, nouée de manière à former cinq boules, chacune servant à préparer un litre et demi de thé. Les nattes peuvent être plongées dans l’eau du bain pour un grand moment de détente.

C’est encore en Chine que l’on trouve le thé jaune. Cette famille de thés rares, produits uniquement en Chine, tirerait son nom de la couleur emblématique de l’empereur, qui se délectait de ces thés. Plus vraisemblablement, cette appellation proviendrait des reflets jaunes que prend le duvet des feuilles à la suite d’un procédé d’oxydation particulier : après une dessiccation rapide, les feuilles sont enroulées dans des « Niu Pi Zhi », vieux papiers jaunes, et laissées à sécher naturellement. Ce thé unique est produit dans la région du Meng Ding « Pic masqué » dans la province du Sichuan : une liqueur aux notes de noix et à la saveur légèrement sucrée.

Les thés blancs sont également la spécialité d’une province chinoise, le Fujian. Ils tiennent leur nom du duvet blanc qu’arborent les jeunes pousses des variétés de théiers sélectionnés pour leur manufacture, appelés Da Bai, « Grand blanc ». Considérés comme rafraîchissants par les Chinois, ces thés sont consommés pendant les fortes chaleurs. Ils se distinguent par leur grande subtilité et nécessiteront le plus grand soin pour leur préparation. Ils excelleront, préparés en Gaiwan, avec des infusions très courtes et répétées, ou bien en infusion plus longues en eau tiède ou froide. Une expérience également intéressante consiste à infuser les thés blancs, le temps d’une nuit, dans le l’eau froide, au réfrigérateur.

Les oolongs de Formose sont de grands thés qui tirent leur nom du chinois « Wu Long » qui signifie « Dragon Noir » et qui symbolise l’autorité et la noblesse. Les plus connus à travers le monde sont ceux produits sur l’île de Formose (Taïwan) mais ils trouvent leur origine dans le Fujian, en Chine. Appelés « semi-fermentés », « semi-oxydés », ou encore « thé bleu-vert », ils sont à mi-chemin entre thé vert et thé noir. Ils allient la saveur tonifiante du premier et la douceur du second. En résulte une immense palette aromatique. Un voyage qui ne cesse de surprendre. Toutefois, il existe aussi des oolongs de Chine en provenance des provinces de Fujian, de Guangdong, et des montagnes de Wuyi. Le Oolong est un type de thé très populaire en Asie, où il est communément servi dans les restaurants. Sa popularité est telle que Mac Donald en propose au Japon dans ses établissements. 

Au Japon on trouve des thés verts qui constituent la totalité de la production du pays, les thés verts japonais se distinguent par leur raffinement. Les élégantes pousses sculptées en aiguilles, les Sencha, offrent un univers organolesptique à part. Des notes végétales, fraîches et marines et une texture développées qui fait dire aux Japonais qu’ils privilégient, dans leur façon de manufacturer le thé, l’expression des saveurs alors que les Chinois eux, privilégient les arômes. De façon idéale, ces thés se prépareront à température modérée et tout particulièrement les grands crus (60-70°). Au centre de la cérémonie japonaise, le Matcha que l’on prépare dans un large bol avec une cuillérée à café de poudre, mélangé à 15 cl d’eau frémissante et fouettée au chasen, un fouet de bambou, jusqu’à obtention d’une mousse légère. C’est alors une liqueur amère aux notes végétales puissantes. 

Au Laos aussi on trouve du thé vert, récolté et fabriqué manuellement. Le séchage se fait au feu de bois puis au soleil. Après humidification à la vapeur, le thé est compacté dans des moules en bambou. Chaque bâtonnet est ensuite ligaturé à l’aide de liens de bambou. Ils sont subtilement fumé ces bâtonnets de thé vert du Komen. 

Les thés verts du Vietnam sont aussi à découvrir : le Shan Tran est un thé à la feuille épaisse et torsadée et aux reflets argentés. Les feuilles sont récoltées sur des théiers anciens le long de la frontière chinoise. Une liqueur au goût franc révélant des notes fraîches, fruitées et aromatiques ; le Lotus O.P. dont la mode fut lancée sous la dynastie Nguyen (1848-1883). On déposait alors du thé dans des fleurs de lotus pour qu’ils s’imprègnent de leur parfum. Une feuille légèrement roulée pour une infusion douce, aux notes entêtantes de fleur de lotus.

On change de continent pour l’Afrique qui nous offre le thé du Kenya il est le produit de la seule plantation de ce pays produisant encore du thé selon la méthode orthodoxe. Cela donne une tasse corsée et aromatique, mais sans amertume. Il est parfait pour le matin, avec ou sans lait.

the-fleur-de-lotus   

LES THES PARFUMES

Dans les années 1950, Jean Jumeau-Lafond redonne un second souffle aux thés aromatisés en enrichissant l’idée de l’indémodable Earl Grey. Un mélange Goût Russe Douchka naît de sa passion et de son génie. Une création intime, inspirée par sa femme qui ajoutait une tranche d’orange dans sa tasse d’Earl Grey, et apportait ainsi une touche de douceur sur une liqueur onctueuse et délicate. Depuis les experts de Dammann Frères conjuguent leur talent et inspiration pour allier les saveurs propres aux thés noirs de Chine, de Ceylan aux saveurs de fruits, de fleurs et d’épices puisées aux quatre coins du monde.

earl-grey-fleurs 

L’Earl Grey est un mélange de thé noir aromatisé à la bergamote. On trouve également des versions thé vert, d’Oolong et même de thé blanc. Et voici son histoire : le comte Charles Grey (1764-1845), second comte Grey (en anglais : Earl Grey), aurait rapporté la recette d’un voyage diplomatique en Chine et l’aurait offerte à la Maison de thé Jacksons of Picadilly qui aurait donné le nom d’Earl Grey au nouveau mélange en guise de remerciement. En réalité, l’Earl Grey est fabriqué à base de thé noir indien et srilankais, les Chinois n’ayant jamais été de grands consommateurs de thé noir. Quant à Charles Grey, il n’a jamais mis les pieds en Chine. 

Twinings commercialisa le premier « Earl Gre’s tea » sur le marché britannique. Le blend de Twinings contient du thé de Chine, du Darjeeling, du thé de Ceylan ainsi qu’une petite quantité de Lapsang souchong, un thé noir fumé et corsé.  Jacksons of Piccadilly revendique également la paternité de l’Earl Grey et affirme avoir reçu la recette en 1830 de la part du comte. La rivalité entre les deux Maisons se poursuit malgré le fait qu’elles soient aujourd’hui liées à la même Maison mère.

Les thés parfumés les plus célèbres sont :

       Le thé au jasmin : thé vert auquel sont ajoutés lors de l’oxydation des fleurs de jasmin.

       Le thé à la menthe : thé vert en général du Gunpowdor auquel sont ajoutées lors de l’infusion des feuilles de menthe fraîche et du sucre.

       L’Earl Grey : thé noir parfumé à l’essence de bergamote.

Quelques thés célèbres :

       Darjeeling, Assam et Nilgiri : thés noirs originaires des régions du même nom en Inde où la culture du thé fut importée par les Britanniques au XIXe siècle.

       Ceylan : thé noir originaire du Sri Lanka, pays dont l’ancien nom est Ceylan.  

       Gunpowder : thé vert d’origine chinoise. Ce thé est fabriqué de telle manière qu’il forme de petites boulettes très dures. Cette forme et sa couleur vert foncé lui ont valu cette appellation qui signifie en anglais « poudre à canon ». Ce thé, de faible qualité, est célèbre car c’est lui qui est utilisé pour la préparation du thé à la menthe dans les pays du Maghreb où il est le thé de l’hospitalité. On pense que l’origine du thé à la menthe vient de la volonté qu’ont eue les Britanniques de trouver, au XIXe siècle, de nouveaux marchés pour le thé, dont ils avaient développé la culture dans leur empire des Indes. La fermeture des marchés slaves après la Guerre de Crimée avait en effet entraîné une grave crise de débouché. Cela les conduisit à chercher de nouveaux marchés pour leur produit, dont en particulier le Maghreb. Les habitants se sont rapidement emparés du thé, qu’ils ont ajouté aux infusions de menthe ou d’absinthe qu’ils buvaient alors. Ils ont ainsi inventé une nouvelle boisson : le thé à la menthe.

the-a-la-menthe1Un   Le célèbre proverbe décrit l’évolution du thé à la menthe : 

. Le premier verre est aussi amer que la vie,

. Le deuxième est aussi fort que l’amour,

. Le troisième est aussi doux que la mort. 

Par ailleurs, il faut savoir que de nombreuses études expérimentales et cliniques ont révélé que le thé exerçait un effet protecteur contre les maladies cardio- vasculaires. Toutefois, une étude allemande a prouvé récemment que, si la consommation de thé noir permet d’améliorer de manière significative la dilatation des artères par rapport à la consommation d’eau chaude, l’ajout de lait a totalement supprimé les effets du thé en raison de la présence de caséines et de la formation de complexes avec les catéchines du thé.

         Lapsang Souchong : thé chinois de la province du Fujian. C’est un thé noir dont les feuilles sont placées dans la fumée d’un feu d’épicéa ou de cyprès, ce qui lui donne un goût fumé plus ou moins marqué.

Il existe même un thé au beurre, ou thé au beurre de yak rance, connu sous le nom de Po Cha. C’est une boisson typique du Tibet, également consommé au Bhoutan. Elle est faite à partir de thé, de sel, de beurre et de lait de yak. Le Suutei tsaï et un thé au lait salé traditionnellement bu en Mongoli.

Economie du thé

L’essentiel du thé est produit par de grandes exploitations en Inde, en Chine ou au Sri Lanka, à destination des grandes entreprises de l’agro-alimentaire. A l’opposé de cette production industrielle, de nombreux « jardins », plantations parfois minuscules, fabriquent des thés très recherchés par des amateurs. Ces derniers peuvent se comparés aux très grands crus de vins français à la fois par leur rareté et par leur prix. Leur économie échappe largement aux grands courants mondiaux. 

En 2006, la production mondiale de thé a atteint 3,64 millions de tonnes. Le principal pays producteur est la Chine, suivie de l’Inde, du Sri Lanka, du Kenya et de la Turquie. Ces cinq pays réalisent plus de 75 % de la production mondiale. La Chine reste aujourd’hui le seul pays à produire toutes les familles de thé : thé blanc, thé jaune, thé bleu-vert, thé rouge et thé noir. Les autres pays producteurs de thé sont : l’Indonésie, le Vietnam, le Japon, l’Argentine, l’Iran, le Bangladesh, le Malawi, l’Ouganda. Quant aux importateurs, c’est d’abord l’Union Européenne, avec le Royaume-Uni en tête. Ensuite, vient la Russie, le Pakistan, les Etats-Unis, le Kenya, le Japon, le Maroc qui est même le premier importateur de thé vert chinois.

tasse-de-the1Sans allez si loin, si vous habitez Rambouillet ou sa région, sachez que vous pouvez y trouver tous les thés du Monde. Une charmante petite boutique et une non moins charmante marchande de thés, Laurence, vous conseillera, prendra le temps de vous faire découvrir les merveilleux parfums de ses thés mystérieux. Et sa palette est vaste, elle en propose une centaine.

D’ailleurs, il n’est que de pousser la porte pour que vous arrive de délicieux effluves : Jardin de Mogador, Rêve de la Martinique, Les Riads, Mélange vénitien, Ile de Madagascar, Calabria, Douchka, Saint-Pétersbourg, Cerisier de Chine, L’oriental, Thé des Marquises… Et tant tant d’autres noms qui évoquent horizons mythiques ou horizons lointains… que vous verrez en rêve dans les volutes de fumée de votre thé bien chaud, confortablement assis dans votre fauteuil.            

theiere-en-fonte-du-japon1

CAF’THE

15 bis rue Chasles

78120 RAMBOUILLET

Tél. 01.34.83.33.11

J’oubliais de vous dire que vous trouverez aussi chez Laurence petits gâteaux et autres douceurs pour accompagner votre thé, et puis des théières, des mugs, des tasses, des boîtes à thé, des boules à thé… Tout tout tout pour le thé… Autres merveilles de la boutique des cafés des quatre coins du monde, que Laurence torréfie elle-même… Et elle propose même une petite collection de riz… Chez elle, rien à voir avec les productions standardisées de l’agro-alimentaire et les prix sont tout doux et même plus doux que dans la grande distribution…

boite-a-the 

Quel rapport entre le Sagittaire et le thé me direz-vous ?

Le Sagittaire est considéré comme le globe-trotter du zodiaque. Il parcourt le monde en tous sens. Il est à la fois l’explorateur, le colonisateur, le trappeur, le missionnaire. Il gouverne aussi bien les agences de voyages, que les entreprises de transport ou celles qui s’occupent d’import-export. Or, le thé a largement dépassé son pays d’origine, la Chine, non seulement pour être cultivé ailleurs, mais aussi en étant consommé sous toutes les latitudes, tous les continents, du Nord au Sud, d’Est en Ouest. Il est d’ailleurs devenu la boisson la plus bue dans le monde après l’eau, sans distinction de races et de religions. C’est la boisson consensus par excellence. 

Enfin on prête au Sagittaire un fort coefficient de spiritualité et de philosophie. Le thé a lui aussi besoin de tout un cérémonial pour être apprécié. Il est un trait d’union entre le bien-être gustatif qu’il procure et l’élévation de l’âme puisqu’il invite à la méditation. De plus, le cérémonial qu’il nécessite concourt à adopter une attitude zen.  

Dans le corps humain, le Sagittaire correspond au foie. Or, le thé est la boisson dépurative par excellence. Chiron, le dieu guérisseur, faisait partie de la famille des Centaures, montres impitoyables du monde du Sagittaire. Pour avoir apporté son aide à Jupiter, celui-ci lui conféra le pouvoir de soigner et de guérir les maux des dieux et des hommes, seulement estropié il ne pouvait se guérir lui-même. Le Sagittaire est considéré comme un des trois signes soignants du zodiaque avec la Vierge et les Poissons. On trouve d’ailleurs beaucoup de Sagittaire ou de Jupitériens parmi les grands patrons du monde hospitalier. 

Jupiter était le frère et le complice de Déméter, la déesse de la Terre et des moissons de toutes sortes. Il était d’ailleurs disent certains le père de Perséphone, la fille de Déméter. Quand celle-ci disparut à l’improviste et que Déméter submergée par la douleur ne s’occupe plus de nourrir les hommes, il lui promet son aide pour retrouver sa fille, ainsi moissons et cueillettes contribuèrent-elles de nouveau à la prospérité de la terre et des hommes.

Enfin, Jupiter avait un grand pouvoir de métamorphose. Le thé lui ressemble car il ne se présente pas seulement sous forme de feuilles, mais il se cache aussi bien sous forme de plaques, de galettes, de boulettes, de nattes tressées et même caché dans des fleurs… Il se parfume, se colore, se marie, se fume… Et puis, tout comme Jupiter, le thé contribue à la prospérité de ceux qui le servent et au bien-être de ceux qui le consomment.

the-de-la-plante-a-la-tasse 

Bibliographie :

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins

Les Plantes et leurs vertus – Les Carnets du Jardin – Marie Borrel – Editions du Chêne

Dammann Frères – Catalogue

Vivre au Naturel – Dominique Lesbros – Editions Parigramme

Nos grand-mères savaient – La vérité sur les plantes et la vie naturelle – Jean Palaiseul  – Robert Laffont 

 tasse-de-the-fumante

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,