DANS L’HERBIER DE NEPTUNE ET DES POISSONS… LES ALGUES

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 15-03-2011

Plongée dans l’élément marin, réservoir de vie, l’algue symbolise une vie sans limite et que rien ne peut anéantir, la vie élémentaire, la nourriture primordiale. D’ailleurs, le ramassage des algues, élément important de l’alimentation japonaise, se fait suivant certains rites shintoïstes, non tant parce qu’elles constituent un produit de la mer, que parce qu’elles sont censées posséder une vertu protectrice. En effet, elles assureraient la sécurité des navigateurs et faciliteraient également les accouchements. 

algues-marines

Cependant, dans la mythologie, les algues sont peu présentes. Elles font une courte apparition dans l’histoire d’Andromède et de Persée. Andromède était fille de Céphée, roi de Joppa, en Palestine ou pour d’autres en Ethiopie, et de sa femme Cassiopée, elle-même fille d’Arabos, fils d’Hermès/Mercure. Cassiopée prétendait que sa fille était plus belle que les Néréides. Celles-ci, irritées, se plaignirent à Neptune qui envoya un serpent ravager le pays. L’oracle déclara d’ailleurs qu’Andromède elle-même devait être livrée au serpent. Elle fut donc enchaînée à un rocher, au pied d’une falaise. C’est alors que Persée arrive en Ethiopie. Il voit une très belle jeune fille attachée à un rocher. Il demande au roi Céphée pourquoi sa fille est ainsi exposée et accrochée au rocher. Le roi lui explique que c’est pour satisfaire un monstre cruel, ancien époux d’Andromède. Persée se propose donc de tuer le monstre. Il en profite aussi pour demander la main d’Andromède au roi Céphée s’il réussissait à supprimer le monstre. Le roi y consentit sur le champ.

andromede-gustave-dore

Andromède accrochée au rocher – Par Gustave Doré

Persée se précipite donc avec une besace qui contient la tête de la Gorgone Méduse. Celle-ci s’ouvrit légèrement et les yeux de Méduse pétrifièrent les algues qui devinrent des coraux. Puis, brandissant la tête de la Gorgone devant le serpent, il le transforma en pierre, d’autres mythes affirment qu’il le transperça de son épée. Le roi Céphée donna donc une grande fête pour le mariage de sa fille Andromède avec Persée. Cependant, elle avait été promise en mariage à son oncle Phinée. Dépité, ce dernier interrompit la fête et à la tête d’une bande armée essaya d’enlever Andromède. De nouveau Persée utilisa la tête de Méduse pour se débarrasser des intrus qui furent sur le champ transformés en pierres. Malgré d’autres aventures, Andromède et Persée furent heureux et eurent beaucoup d’enfants. Ils ne se séparèrent d’ailleurs plus, même dans la mort puis qu’Andromède, Persée, ses parents et le serpent de mer furent placés dans le ciel sous forme de constellations : Cassiopée, pour sa faute, fut couchée sur le dos, les pieds en l’air.

cassiopae

La Constellation de Cassiopée

Les algues font également leur apparition dans le mythe de Glaucus, divinité de la mer et des eaux. Glaucus était le fils de Neptune et de Naïs, une nymphe de la mer. C’était un pêcheur renommé à Anthédon en Boétie.  Un jour, ayant mis sur l’herbe du rivage des poissons qu’il venait de pêcher, il s’aperçut qu’ils s’agitaient d’une manière extraordinaire et se jetaient dans la mer. Persuadé que cette herbe avait une vertu particulière, il en goûta et suivit l’exemple des poissons. Alors, dit le mythe, l’Océan et Thétis le dépouillèrent de ce qu’il avait de mortel et l’admirent parmi les dieux marins. Thétis était une Néréide, c’est-à-dire une nymphe de la mer Anthédon, sa ville, qui lui éleva un temple et lui offrit des sacrifices. Plus tard, les matelots vinrent consulter l’oracle qui s’y était installé. On raconte aussi qu’il apparut aux Argonautes, sous les traits d’un dieu marin. Dans le combat livré entre Jason et les Tyrrhéniens, il se mêla aux Argonautes et fut le seul qui en sortit sans blessure.

Par la suite, Glaucus tomba amoureux d’Ariane lorsqu’elle fut enlevée par Bacchus dans l’île de Dia. Le dieu pour le punir le lia avec des sarments de vigne, mais Glaucus trouva le moyen de se dégager.

Interprète de Nérée, divinité marine plus ancienne encore que Neptune lui-même, il prédisait l’avenir et avait appris à Apollon l’art de la prophétie.

glaucus-et-scylla

Glaucus et Scylla

Dans son apparence, Glaucus a beaucoup de rapport avec Triton. Sa barbe est humide et blanche, ses cheveux flottent sur ses épaules. Ses sourcils sont épais et réunis à tel point qu’ils semblent n’en faire qu’un. Ses bras sont d’énormes nageoires et sa poitrine est couverte d’algues. Le reste de son corps se termine en poisson dont la queue se recourbe jusqu’à ses reins.

Ovide évoque Glaucus dans ses Métamorphoses. Il raconte qu’il alla demander de l’aide à Circé. Celle-ci s’éprit de lui, mais il la refusa. Elle se serait vengeait en changeant Scylla, une belle nymphe dont il était amoureux, en monstre marin.

Glaucus a donné son nom à une variété de végétaux : les glaucophytes.

la-grotte-de-circe-monte-circeo-latina

La Grotte de Circé – Monte Circeo – Province de Latina au sud de Rome

Bibliographie

Dictionnaire de la Mythologie – Michel Grant et John Hazel – Collection Marabout

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins. 

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,