DANS LA SYMBOLIQUE DU BELIER… L’ARME

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME) par sylvietribut le 26-03-2012

L’arme, c’est l’anti-monstre, qui devient monstre à son tour. Forgée pour lutter contre l’ennemi, elle peut être détournée de son but et servir à dominer l’ami, ou simplement l’autre. De même, des fortifications peuvent servir de pare-chocs contre une attaque et de point de départ pour une offensive. L’ambiguïté de l’arme est de symboliser en même temps l’instrument de la justice et celui de l’oppression, la défense, la conquête. En toute hypothèse, l’arme matérialise la volonté dirigée vers un but. Et c’est bien là ce que s’assigne le Bélier.

 

Une autre utilisation de l’épée

Puisqu’elles servent les nobles causes, les armes sont associées à certaines vertus : l’honneur, l’idéal de justice et l’amour de la vérité. La mythologie accorde à certaines armes des pouvoirs magiques qui donnent une force surhumaine, voire rendent invincible. Symboles de l’autorité, les armes sont souvent richement décorées afin de servir dans les cérémonies.

Certaines armes sont faites d’alliages de métaux. Toute l’armure d’Agamemnon, décrite par Homère, est une attentive composition d’or et d’argent. Les métaux les plus précieux s’y mêlent tant pour la cuirasse et le bouclier que pour l’épée.

 

Poignard en or, fer et turquoise

Comme chaque métal a sa valeur symbolique, on voit quelle richesse de signification chaque arme peut revêtir et de quelle puissance magique on s’efforce de l’investir. Le forgeron passait d’ailleurs pour être un magicien. Ensuite, celui qui la porte s’identifie à son armure. Aussi, l’échange des armes était-il, chez les Grecs, un signe d’amitié. De même les armes cassées représentent la fin des hostilités.

Chez les Chrétiens, les armes devinrent des métaphores de la puissance divine et de la guerre juste menée au nom du Christ. Dans plusieurs hymnes de Luther, le vocable de la guerre est devenu celui du cheminement spirituel. Saint Paul décrit dans l’Epître aux Ephésiens ce qu’on pourrait appeler la panoplie du Chrétien : « En définitive, rendez-vous puissants dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force. Revêtez l’armure de Dieu pour pouvoir résister aux manœuvres du Diable »… De ce point de vue spirituel et moral, les armes signifient des pouvoirs intérieurs, les vertus n’étant autre chose que les fonctions équilibrées sous la suprématie de l’esprit.

D’autres tables de correspondances ont été conçues, mettant les armes en relation avec d’autres objets. Par exemple, certaines symbolisent les quatre éléments. Ainsi :

–       La fronde naguère, le fusil, la mitraillette, le canon, le missile et la fusée d’aujourd’hui sont en relation avec l’élément Air ;

–       La lance, les armes chimiques sont en rapport avec l’élément Terre ;

–       L’épée, les armes psychologiques, appartiennent à l’élément Feu ;

–       Le trident est en rapport avec l’élément Eau.

Ainsi, le combat de l’épée contre la lance serait un combat du Feu et de la Terre.

 

Le trident d’or de Poséidon/Neptune

Certaines armes symbolisent des fonctions :

–       La massue, le bâton, le fouet sont des attributs du pouvoir souverain ;

–       La lance, l’épée, l’arc et la flèche sont des attributs du guerrier ;

–       Le couteau, le poignard, la dague, l’épieu, sont des attributs du chasseur ;

–       La foudre, les filets sont des attributs de la divinité suprême.

Poignard ou dague, faciles à dissimuler, sont associés à la trahison et aux procédés déloyaux. Armes favorites des assassins, les poignards sont aussi utilisés au cours des sacrifices, comme lorsque Abraham voulut sacrifier son fils Isaac. Les Aztèques sacrifiaient des êtres humains au moyen d’un couteau de silex ou en obsidienne, roche volcanique symbolisant la mort.

 

Hache à deux tranchants symbole lunaire

La hache quant à elle symbolise la puissance, l’autorité et le jugement. Une hache à deux tranchants pourrait avoir été utilisée par les rois minéens pour symboliser la lune. Cependant, dans nombre de cultures, le symbolisme de la hache est plutôt associé au soleil et aux tempêtes. Dans certaines régions d’Afrique, la hache est associée aux rituels visant à faire pleuvoir. A l’époque romaine, on apportait des branches et une hache liées ensemble devant les représentants de l’Etat en signe de leur puissance. Repris par Mussolini, ce symbole, appelé « faisceau » donna son nom au parti fasciste.

Il est probable que le trident, emblème de Poséidon/Neptune, le dieu de la mer, symbolisait la foudre. C’est également l’attribut de Britannia qui personnifie la Grande-Bretagne.

Dans la mythologie grecque, le bouclier était porté par Athéna, fille de Jupiter/Zeus, sortie armée et casquée de la cuisse de son père. Sur son bouclier figurait la tête de la Gorgone Méduse, sensée pétrifier ou méduser l’adversaire. Artémis, la déesse de la chasse, tenait aussi un bouclier. Au Moyen Age, les boucliers étaient décorés pour permettre l’identification des combattants, une pratique qui a donné naissance à l’héraldique.

La plume et l’Epée

L’épée est le symbole de la puissance militaire et royale. C’est l’arme des hommes de guerre, des chevaliers et des rois. Elle peut tout aussi bien servir à défendre, à protéger les faibles au nom de la justice et de l’honneur. Par association, elle symbolise le courage, les qualités chevaleresques et le pouvoir séculier. Elle est à la guerre ce que la plume est à la paix. L’épée symbolise le pouvoir de la parole qui permet de distinguer le vrai du faux : c’est l’épée de vérité. Arme d’attaque et de défense, la dualité de l’épée illustre parfaitement l’expression « d’arme à double tranchant », désignant un moyen susceptible de produire un effet contraire à celui recherché.

La légende du roi Arthur et l’épée Excalibur

Au Moyen Age, les épées furent à l’origine de nombreuses légendes, notamment dans la légende arthurienne. Excalibur était l’épée qui rendait légitime le souverain capable de la retirer du rocher où elle était plantée. Sur le plan de la forme, l’épée ressemble à la croix chrétienne et les Croisés l’utilisèrent souvent comme insigne. Quant au fil de l’épée, il est associé métaphoriquement à la perspicacité et à la lucidité, comme celle de Vishnou de la mythologie indienne, symbolisant la connaissance pure qui détruit l’ignorance. Il en va de même de l’épée de Manjusri, dieu bouddhiste de la sagesse.

 

Abbaye de Galgano en Toscane – Epée plantée dans la roche

Dans la psychanalyse jungienne :

–       Le couteau et la dague correspondent aux zones obscures du Moi, à l’Ombre et le côté négatif ou refoulé du Moi ;

–       La lance est en rapport avec l’Anima, la féminité consciente de l’être humain ou l’inconscient primitif ;

–       La masse, le gourdin, le filet, le fouet correspondent au Mana ;

–       L’épée est en rapport avec le Soi.

Quant aux rêves d’armes ils sont révélateurs de conflits intérieurs. La forme de certaines armes précise la nature du conflit. La psychanalyse voit dans la plupart des armes un symbole sexuel… La désignation de l’organe masculin est la plus claire, lorsqu’il s’agit de pistolets et de révolvers, qui apparaissent dans les rêves comme signe de tension sexuelle psychologique.

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

VENUS ET MARS… FAITES L’AMOUR PAS LA GUERRE

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME) par sylvietribut le 13-02-2012

venus-mars-homme-femmeConte, légende, mythe et archétype, l’histoire de Saint Valentin qui est à l’honneur cette semaine tient un peu de tout ça. Même ces archétypes que sont Vénus et Mars, symboles de l’amour et de la guerre, n’y échappent pas. En effet, qui parle de la grâce vénusienne de telle femme ou de l’allure martiale de tel homme, se réfère inconsciemment à ces deux planètes. Or, toute la légende de Saint Valentin est émaillée des symboles de Vénus et Mars, et le célèbre slogan des années soixante « Faites l’amour, pas la guerre » aurait pu être inventé par ce fameux Valentin.

Son histoire remonte au IVe siècle. En ce temps-là, à la mi-février, il existait une fête païenne qui célébrait l’arrivée du printemps. On l’appelait les Lupercales, en l’honneur de Lupercus, le dieu des troupeaux et des bergers. Durant cette fête, on organisait une sorte de loterie de l’amour où les jeunes hommes devaient tirer au sort le nom d’une jeune fille inscrit sur une petite feuille en forme de cœur, peut-être une feuille de tilleul, qu’on avait placé dans une urne. Ainsi les couples étaient formés pour une période d’un an. Cependant, en 496, le Pape intervint dans cette pratique qu’il jugeait peu respectueuse envers les femmes et décida donc d’honorer la mémoire de Valentin et le choisit au titre de Patron des Amoureux. Il décréta qu’on le fêterait le 14 février.

les-lupercales-romaines 

Les Lupercales romaines

saint_valentin_mosaique1Valentin, lui était né en 176. Il était évêque de Terni, une petite ville d’Ombrie en Italie centrale. On est alors en pleine époque romaine et Valentin va s’attirer les foudres de l’Empereur Claude II parce qu’il avait décidé de marier les couples. Or, l’Empereur venait d’interdire la célébration des mariages puisque, selon lui, les hommes qui étaient engagés dans la vie maritale et familiale devenaient de mauvais soldats car ils avaient alors des intérêts qu’ils laissaient derrière eux avec difficulté.

C’est donc à l’abri des regards indiscrets que Valentin bénissait l’union des couples qui lui en faisaient la demande. L’Empereur décida de mettre fin à cette pratique de façon sanglante. Comme on le voit, à la douce influence de Vénus, succède celle violente de Mars… Et le 14 février 268, Valentin fut décapité. Le pauvre homme payait de sa vie la défense de ceux qui s’aimaient.

La légende dit qu’avant d’être décapité, Valentin fut emprisonné et, tandis qu’il attendait son châtiment, il fit la connaissance de la fille du gardien de la prison. Celle-ci était aveugle. Valentin se lia d’amitié avec la jeune fille et lui redonna la vue. Juste avant de subir son martyr, il lui offrit des feuilles rappelant la forme d’un cœur et signa : « de ton Valentin ».

Mais revenons un peu sur le mythe de Vénus. Elle est la déesse de la beauté et de l’amour. Pourtant, elle est mariée avec un mari estropié, Vulcain. C’est le dieu de la Forge. Il est aussi laid qu’elle est belle. Alors, Vénus a aussi un amant, c’est Mars, le dieu de la guerre, viril et martial. Or, Mars, tout comme Vénus, s’illustrent incroyablement dans cette ville de Terni, la ville de Saint Valentin, mais sur un tout autre mode, qu’on pourrait qualifier de sanglant.

                                                      le-tintoret-vulcain-surprend-venus-et-mars 

LE TINTORET – Vulcain surprenant Vénus adultère – Remarquez Mars qui se cache sous une table

D’abord, Terni était autrefois surnommée « la Manchester de l’Ombrie ». Sa spécialité est l’acier inoxydable et l’armurerie. C’est d’ailleurs à Terni qu’a été fabriqué le révolver qui servit à assassiner le Président Kennedy. De plus, en remontant dans le temps, on apprend que, pendant la seconde guerre mondiale, Terni fut dévastée par les bombardements. Et bien auparavant encore, elle avait été périodiquement le cadre d’événements tragiques :

·         C’est à Terni qu’eut lieu, en 69 après Jésus-Christ, l’assassinat d’un général romain, sur l’ordre de l’Empereur Vitellius qui le suspectait de s’attirer les faveurs de l’Impératrice Pétronia. Voici donc une histoire d’amour qui finit mal…

·         En 252, l’Empereur Gallus désamorce la menace d’une invasion germanique en soudoyant l’ennemi. Il s’expose ainsi à la haine des soldats qui l’assassinent à Terni, ainsi que son fils, Volusianus.                                                                                                     venus-et-mars-fresque-de-pompei   

Vénus et Mars – Fresque de Pompéi

·         Vingt-deux plus tard, un enfant de Terni, Tacite Marcus Claudius Tacitus revêtit la pourpre impériale. Hélas, cela ne lui portera pas chance et sa réticence à devenir Empereur fut tragiquement confirmée par les événements. Il mourut exactement après six mois et vingt jours de règne. Son frère Florian qui se proclama aussitôt son successeur fut assassiné trois mois plus tard.

·         L’histoire ultérieure est une succession de destructions et de reconstructions : Ostrogoths, armées d’Orient et Lombards, tous mirent la ville à sac et l’incendièrent.  

                                                  basilica-san-valentino-a-terni 

Basilique Saint Valentin à Terni

Et pourtant, François d’Assise vint à Terni y prêcher l’amour du haut d’une petite estrade sur l’emplacement de la grande église gothique San Francesco.

Toujours à Terni, dans la chapelle Paradisi, il existe un singulier cycle de fresques inspirées de la Divine Comédie de Dante où y figurent les sept cycles de l’Enfer, la libération des âmes du Purgatoire et puis, le Paradis avec Béatrice, l’amante de Dante, et Dieu en majesté. La fresque est due à Bartolomeo di Tomaso et date du XVe siècle.

Les lieux, comme les gens, sont sous l’influence d’une ou plusieurs planètes. Terni est sans conteste une ville gouvernée par Mars et, heureusement, périodiquement Vénus vient y faire une petite incursion. A moins que le sort de la ville ne soit apaisée par son appartenance à une des plus douces et des plus belles régions d’Italie, l’Ombrie, région qui ne peut être que sous l’influence de Vénus.   

                                                                                            ombrie_verdure 

Paysage d’Ombrie

En cette Saint-Valentin 2012, Vénus séjourne sur le 7e degré du Bélier, et n’aura aucun aspect avec Mars qui se trouve sur le 20e degré Vierge, mais surtout Vénus entrera en conflit avec Pluton, le Maître du Scorpion. C’est n’est pas là un contexte très heureux : climat obsessionnel, remise en question, refoulement des sentiments assurés. Gare à qui oubliera cette sacro-sainte fête des Amoureux… Gare à qui ne mettra pas les petits plats dans les grands… Gare à qui fera un cadeau jugé trop mesquin, même en temps de crise… Quant aux commerçants eux-mêmes ils ne devraient pas vraiment tirer leur épingle du jeu. Dans cette affaire, les grands remises en cause devraient être les natifs du premier décan du Bélier, du Cancer, de la Balance et du Capricorne, ou bien parce que Vénus ou toute autre planète se trouvait dans l’un de ces décans à la naissance. Ceux qui pourraient peut-être ne pas être trop frustrés sont les Gémeaux, Lion, Sagittaire et Verseau, principalement du premier décan, ou bien parce quelque planète occupe le second décan d’un de ces signes. Quant aux autres signes : Taureau, Vierge, Scorpion ou Poissons, ou bien ils ne se sentiront pas concernés ou bien cela leur passe au-dessus de la tête, ou bien encore ils se contentent de ce qu’ils vivent et aucune tension ne peut les affecter.

les_amoureux_de_peynet

Mais pour en revenir au rapport entre Vénus et Mars, sachez qu’un bon rapport entre ces deux planètes dans un thème est la configuration-type d’une nature amoureuse, ce qui contribue à donner d’intenses élans amoureux. C’est le renforcement respectif des deux pôles de l’amour : la tendresse (Vénus) et le désir (Mars), le sentiment idéal (Vénus) et la passion charnelle (Mars) formant un tout bien relié. 

coeur 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,