LA NEWS TAUREAU

(01- LA NEWS DU MOIS) par sylvietribut le 20-04-2017

Il n’y a pas de vents favorables pour celui qui ne sait où il va – Sénèque

LE TAUREAU AILE - DUOMO D'ORVIETO

Le Taureau ailé du Duomo d’Orvieto – Ombrie – Italie

Voilà bien le signe le plus déterminé du zodiaque. Ce sont effectivement ceux qui sont nés sous ce signe qui ressemblent le plus à leur typologie astrale, au portrait-robot dessiné au cours des âges par la Tradition astrologique.

Vénus, sa planète dominante, évoque son charme, l’attrait du beau et la ferveur. C’est également Vénus qui favorise l’imagination créatrice et la chance, sans laquelle bon nombre d’entreprises humaines sont vouées à l’échec, ou tout au moins à une triste médiocrité. Cependant, Vénus a également des aspects négatifs. Parmi ceux-ci, il faut citer un certain égocentrisme, une sensualité débordante et une mauvaise évaluation des risques que l’on doit raisonnablement accepter de courir.

La seconde nature du Taureau, celle de la Lune, renforce l’influence vénusienne. Elle agit de telle sorte que le natif demeure un peu, au fil des ans, l’enfant qu’il a été, avec sa fraîcheur et, parfois, sa naïveté. Mais il ne faudrait pas se méprendre, le Taureau n’est pas frêle, loin de là. Si son type astrologique est en résonance avec la première jeunesse, le sujet Taureau par son côté terrestre, n’en est pas moins patient et réfléchi qui a constamment les pieds sur terre. C’est un associé sur lequel on peut compter, un ami sûr, un compagnon presque idéal. Cependant, il peut se montrer d’un orgueil démesuré, d’un arrivisme forcené, voire d’une certaine brutalité. Pourtant, le bilan est généralement positif, car c’est un être tout d’une pièce. Le bilan est pourtant généralement positif, car c’est un être tout d’une pièce, tout de franchise et d’engagement absolu.

La recherche constante de la paix et de la tranquillité fait de lui un être pacifique, ne gênant pas plus les autres par un comportement intempestif qu’il ne eut être gêné. Désireux de ne pas envenimer les choses, il passe volontiers l’éponge sur les petites avanies. Mais il faut prendre garde de savoir jusqu’où il est passible d’aller avec lui. Lorsque le seuil qu’il estime être le point de non-retour est franchi, il lui arrive d’être impitoyable.

GLYPHE TAUREAU

Avant Première

Au fil des semaines retrouvez sur mon site dix nouvelles chroniques :

www.sylvie-tribut-astrologue.com

Ingrès solaire en Taureau du 19 avril 2017

Un mythe Taureau : Vénus et le Bel Adonis

Ingrès de Mars en Gémeaux – 21 avril 2017

Nouvelle Lune en Taureau du 26 avril 2017

Ingrès de Vénus en Bélier – 28 avril 2017

Calendrier et Maisons lunaires de mai 2017

Saint Honoré, un saint pâtissier dans la symbolique Taureau

Ingrès de Mercure en Taureau – 16 mai 2017

Dans l’herbier du Taureau… pêche et pêcher

Alatri… le temple stellaire

GLYPHE TAUREAU

A l’honneur entre le 19 avril et le 20 mai 2017 : LE TAUREAU

Vous êtes Taureau ou Ascendant Taureau : 10 Euros de remise vous sont offerts sur le montant de votre consultation, au cabinet ou par téléphone. Vous n’êtes ni Taureau, ni Ascendant Taureau, tentez votre chance…

« Quelles sont les deux Maisons du thème qui se placent sous l’influence de Vénus ».

Réponse à communiquer à l’adresse suivant : sylvietribut@club-internet.fr

GLYPHE TAUREAU

Le Taureau, la nature et la nourriture

Pétrone, dans « le Festin de Trimalcion », décrit un banquet offert par l’affranchi, où chaque invité se voit offrir des mets en accord avec son signe zodiacal. Depuis fort longtemps, en effet, on a établi des correspondances entre les astres et les produits de la nature, en particulier les végétaux, qui sont, plus que les autres, soumis à un rythme annuel.

FESTIN CHEZ TRIMALCION

Le Festin de Trimalcion

Dès l’invention de l’imprimerie, une profusion d’almanachs, d’herbiers et de codex propagea cette idée, qui fut profondément ancrée, même ans les milieux scientifiques, jusqu’à la fin du XVIIe siècle. Dans son traité « Semiotica uranica » (les Significateurs astrologiques), Nicholas Culpepper (1616-1684) résume ainsi ce qui était tenu pour une loi naturelle : « L’admirable harmonie de la Création peut être constatée en regardant l’influence es étoiles sur les plantes et le corps de l’homme ».

Principales corrélations entre le signe du Taureau, Vénus, et les végétaux : l’amande, l’abricot, la figue, la fraise, la pêche, la pomme, le raisin, le blé, l’oseille, le plantain, le thym, la citronnelle, la bardane, la sauge, la menthe et le tussilage.

LE TAUREAU5 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

INGRES DE MERCURE EN VIERGE – 30 JUILLET 2016 – PARIS

(4.5 - L'INGRES) par sylvietribut le 30-07-2016

Les aspects de Mercure dans le thème

Mercure est fortement influencé et coloré par la nature de la planète avec laquelle il se trouve en aspect et cela d’autant plus que l’orbe de l’aspect est serré. Par exemple, un aspect Mars/Mercure accélère (Mars) le fonctionnement mental (Mercure) et le débit verbal (Mercure). De même un aspect Mercure/Neptune peut donner un esprit (Mercure) très intuitif et créatif (Neptune), tout comme un raisonnement (Mercure) nébuleux et confus (Neptune).

Les aspects de Mercure concernent également la facilité d’apprendre et la scolarité que l’on a suivie.

Les planètes en aspect avec Mercure influencent notre manière de communiquer et d’échanger l’information. Mercure/Vénus ne cherche pas à compromettre l’harmonie (Vénus) existante et recherche à faire plaisir (Vénus) à ses interlocuteurs (Mercure). Alors qu’un aspect Mercure/Uranus dira (Mercure) exactement ce qu’il pense sans ménager (Uranus) personne.

MERCURE EN DOMICILE EN GEMEAUX ET EN VIERGE

Mercure en domicile en Vierge

Les planètes aspectant Mercure montrent l’orientation naturelle de nos centres ‘intérêts. Mercure/ Neptune, par exemple, s’intéresse (Mercure) à l’art (Neptune), à la guérison (Neptune) et aux phénomènes psychiques (Neptune). Alors qu’un aspect Mercure/Pluton préfère explorer les profondeurs cachées (Pluton) de l’esprit et de la conscience (Mercure).

Les aspects de Mercure décrivent les relations que nous entretenons avec notre famille, nos frères et sœurs, nos voisins et nos collègues de travail.

Les aspects de Mercure évoquent également les expériences que nous rencontrons en voyages, les petits voyages, ceux que l’on fait dans son propre pays. Se souvenir que Mercure gouverne les Gémeaux, troisième signe, en analogie avec la Maison III, celles des petits voyages et des déplacements, Maison qui régit également la fratrie et le proche entourage.

Les signes représentent des façons d’être et chacun a son propre style. La planète est semblable à un verbe qui définit le type d’activité mené : la Lune a des besoins et réagit. Mercure pense et communique. Vénus se relie, Mars agit, Jupiter enseigne, Saturne structure, Uranus est le découvreur, Neptune l’inspirateur et Pluton transforme…

Le signe peut donc être considéré comme un adverbe décrivant la manière dont la chose est faite et la planète s’exprime dans le style du signe où elle se trouve. Ainsi Mercure en Bélier pense ou communique à la façon du Bélier. Mercure en Taureau le fera sur un mode Taureau, Et ainsi de suite… L’idée d’assimiler la planète à un verbe et le signe à un adverbe est un concept utile pour interpréter les positions de la planète en signe.

INGRES DE MERCURE EN VIERGE - 30 JUILLET 2016 - 20 H 20 (TU 18 h 20) - PARIS

Ingrès de Mercure en Vierge – 30 juillet 2016 – 20 h 20 (TU 18 h 20) – Paris

« Ingrès » vient du latin et signifie « Entrer dedans ». Il a donné le mot « ingrédient »… C’est-à-dire en cuisine, ce qui « qui entre » dans la composition d’un plat. De la même façon, l’Ingrès du Soleil en Gémeaux, c’est le moment où l’astre entre dans ce signe. Ainsi, on peut monter un thème d’Ingrès pour toute planète changeant de signe. Il faut rechercher l’heure où la planète atteint le 0°00 du signe qui va héberger la planète.

L’Ingrès de l’équinoxe de printemps ainsi que l’Ingrès du solstice d’hiver étaient utilisés par les Anciens, comme une sorte de calendrier annuel pour les prévisions, soit de l’année débutant au solstice d’hiver, soit celle commençant à l’équinoxe de printemps. C’est-à-dire que les planètes activant votre propre thème auraient une influence sur les six ou douze mois à venir, les Ingrès mensuels du soleil apportant des précisions supplémentaires, indissociables du solstice d’hiver ou de l’équinoxe de printemps. Se souvenir que dans la tradition l’année commençait avec l’entrée du Soleil en Bélier, équinoxe de printemps… le Bélier étant le premier signe du zodiaque.

INGRES-SQUARE-LANGEVIN-PARIS-EXPOSITION-UNIVERSELLE-300x225

Square Paul Langevin – Paris – Souvenir Exposition Universelle

Plus que l’analyse de ce thème, il convient de repérer la ou les planètes venant superposer par conjonction une des planètes de votre propre thème natal. Un seul degré d’orbe est toléré. Vous aurez alors une petite idée de ce qui devrait marquer ce passage De Mercure en Vierge. L’événement important étant signifié autant par la planète transitée que par celle qui transite, en prenant en compte la position qu’elle occupe dans la Maison de l’Ingrès et la Maîtrise qu’elles ont l’une et l’autre non seulement dans le thème de l’Ingrès, mais également dans votre propre thème. Ainsi, si le Soleil d’Ingrès vient superposer votre Mercure natal, et si celui-ci est Maître de la Maison II de votre thème natal, on pourra en conclure que se sont vos finances qui seront concernées durant cette période, d’une façon positive ou difficile, selon le contexte de votre thème natal, puisque la Maison II est directement reliée aux finances, gains et pertes, en un mot la gestion de votre avoir.

Sur ce site, tous les mois mon calendrier lunaire indique le changement de signe des planètes et l’heure de ce changement. Ainsi vous pouvez facilement monter tous les Ingrès du Soleil, de la Lune et des autres planètes.

Toutefois, cette technique d’Ingrès est surtout utilisée en astrologie mondiale. Les thèmes d’Ingrès étant calculés et montés en tenant compte de la latitude et de la longitude du pays que l’on étudie ; au niveau personnel, il faut tenir compte du lieu où l’on se trouve.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en vous servant des « Commentaires » ci-dessous, vos questions comme mes réponses pouvant en éclairer d’autres. Les questions trop personnelles ne peuvent faire l’objet que d’une consultation, tant à mon cabinet que par téléphone.

Attention, on ne s’occupe jamais de la position de la planète de l’Ingrès puisque celle-ci occupe toujours le 0° d’un signe, ici le 0°00 Vierge.

MERCURE LE DIEU AILE

Rambouillet, le 30 juillet 2016

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

INGRES DE MERCURE EN LION – 14 JUILLET 2016 – PARIS

(4.5 - L'INGRES) par sylvietribut le 14-07-2016

Mercure en Lion ou Mercure en aspect avec le Soleil

Ces deux astres ne sont jamais séparés de plus de 28°, aussi le seul aspect possible est la conjonction. Elle est souvent synonyme de subjectivité et de créativité. Elle confère des dons d’élocution et parfois des talents artistiques. En revanche, il existe un manque sensible de logique, de la négligence dans les détails et une faiblesse d’efficacité pour tout ce qui concerne la technique. Parfois, cette configuration donne une certaine arrogance intellectuelle et des préjugés. Cet aspect se trouve dans de nombreux thèmes d’acteurs, d’orateurs, d’écrivains et d’artistes. C’est un pôle de valeurs conscientes, d’intelligence, de perception de la réalité.

MERCURE - RUSSI DI RAVENNA

Mercure – Russi di Ravenna

On distingue la conjonction supérieure avec Mercure en sens direct et placé avant le Soleil dans l’ordre normal des douze signes, qui stimulerait alors les besoins d’enrichissement de l’esprit. Avec la conjonction inférieure, Mercure étant rétrograde et placé à 1° plus haut que le soleil ou dans le signe suivant, là la capacité du mental n’est pas atteinte, mais le sujet peut manquer de prévoyance, se livrer à l’improvisation aussi. En pratique et dans son ensemble, la conjonction Mercure-Soleil accentue les possibilités d’adaptation, sauf intervention d’un aspect contrariant d’une troisième planète. Quoi qu’il en soit cette conjonction développe la facilité d’expression sur tous les plans. Ainsi se forme une sorte de centre de valeurs rationnelles et conscientes. Selon la Tradition, une conjonction trop rapprochée de ces deux astres, dite « combuste » serait nocive, produisant une sorte de cerveau brûlé, manquant de logique et de raison, le sujet fait preuve d’une grande nervosité mentale. Impulsive et brouillonne, se traduisant par un verbiage incessant et des écrits imprudents. On dit d’ailleurs que si Mercure est à moins de 6° du Soleil, c’est défavorable. L’esprit est superficiel et les forces spirituelles faibles. Une distance entre 6° et 13° présage une grande intelligence, une bonne capacité de concentration, une bonne mémoire, des capacités d’orateur, une bonne compréhension artistique, du talent pour les langues et un grand intérêt pour la littérature.

Quand Mercure est rétrograde, Mercure donne de la lenteur d’esprit et de la difficulté d’assimilation. Il en résulte un esprit borné, inapte aux vues d’ensemble et donne un complexe d’infériorité certain.

Le Soleil ne fait donc jamais d’aspects difficiles avec Mercure. Au pire, s’il est combuste ou rétrograde, Mercure est privé d’un apport de puissance. Cependant, La conjonction Mercure/Soleil  peut être bien ou mal configurée.

Si cette conjonction est bien aspectée, la personne est au fait de toutes les règles de la bienséance, u bon sens, du savoir-vivre et de la politesse. Il connaît les formules à utiliser, sait quelle posture avantageuse ou quelle attitude flatteuse adopter pour ménager l’estime et l’admiration d’autrui. Elle va pouvoir ainsi acquérir une position enviable, remplir une fonction honorifique, jouir d’une image très favorable dans la spécialité choisie. Elle se plaira à adopter une carrière où elle aura à montrer sa facilité d’improvisation, son goût de la diversité et du changement, son aptitude à jouer de multiples rôles dans lesquels chacun pourra cependant reconnaître sa griffe, sans ambiguïté. Sans forcément devenir comédien ou homme-orchestre, la personne peut être celle qui apprend aux autres à se libérer de leurs œillères, à accepter le changement des méthodes, à se recycler en maintenant sans cesse leur curiosité en éveil, tout cela sans perdre de vue la direction à suivre et le but qu’il faut atteindre. Elle peut également montrer que la tradition et le classicisme n’ont pas dit leur dernier mot et qu’elle a encore plus d’un tour dans son sac. Une autre solution consiste à se bâtir une réputation d’homme ou de femme d’esprit qui sait tourner aimablement dérision les tics et travers de notre société.

Si cette conjonction est mal aspectée, le côté persifleur et moqueur est porté à l’extrême, sur un mode nerveux, instable et angoissé, surtout si des planètes comme Saturne et Pluton s’en mêlent. Le sujet a un grand mal à définir clairement ses buts et ses idées. Il ne parvient pas à s’accrocher à une ligne de conduite solide. Il n’est jamais bien sûr de donner aux autres une image conforme de sa vérité profonde. En fait, cette vérité, elle-même, paraît multiforme et insaisissable. Le sujet finit bien souvent par renoncer à toute prétention à la sincérité. Ce que l’on appelle « l’objectivité » est un mot qui le fait doucement sourire. Bien sûr, il s’expose à se faire traiter de caméléon, de petit rigolo, de fumiste cynique, de libertaire impénitent, de puéril, de jongleur de mots. Finalement, il s’amusera beaucoup moins qu’il ne peut en donner l’impression à des observateurs superficiels.

 INGRES DE MERCURE EN LION - 14 JUILLET 2016 - 2 h 45 (TU 0 H 45) - PARIS

Ingrès de Mercure en Lion – 14 juillet 2016 – 2 h 45 (TU 0 h 45) – PARIS

« Ingrès » vient du latin et signifie « Entrer dedans ». Il a donné le mot « ingrédient »… C’est-à-dire en cuisine, ce qui « entre » dans la composition d’un plat. De la même façon, l’Ingrès du Soleil en Capricorne, c’est le moment où l’astre entre dans ce signe. Ainsi, on peut monter un thème d’Ingrès pour toute planète changeant de signe. Il faut rechercher l’heure où la planète atteint le 0°00 du signe qui va héberger la planète.

L’Ingrès de l’équinoxe de printemps ainsi que l’Ingrès du solstice d’hiver étaient utilisés par les Anciens, comme une sorte de calendrier annuel pour les prévisions, soit de l’année débutant au solstice d’hiver, soit celle commençant à l’équinoxe de printemps. C’est-à-dire que les planètes activant votre propre thème auraient une influence sur les six ou douze mois à venir, les Ingrès mensuels du Soleil apportant des précisions supplémentaires, indissociables du Solstice d’hiver ou de l’Equinoxe de printemps. Se souvenir que dans la tradition l’année commençait avec l’entrée du Soleil en Bélier, Equinoxe de printemps… le Bélier étant le premier signe du zodiaque.

INGRES-SQUARE-LANGEVIN-PARIS-EXPOSITION-UNIVERSELLE-300x225

Square Paul Langevin – Paris – Souvenir Exposition Universelle

Plus que l’analyse de ce thème, il convient de repérer la ou les planètes venant superposer par conjonction une des planètes de votre propre thème natal. Un seul degré d’orbe est toléré. Vous aurez alors une petite idée de ce qui devrait marquer ce passage de Vénus en Cancer. L’événement important étant signifié autant par la planète transitée que par celle qui transite, en prenant en compte la position qu’elle occupe dans la Maison de l’Ingrès et la Maîtrise qu’elles ont l’une et l’autre non seulement dans le thème de l’Ingrès, mais également dans votre propre thème. Ainsi, si Mercure d’Ingrès vient superposer votre Lune natale, et si celle-ci est Maître de la Maison II de votre thème natal, on pourra en conclure que se sont vos finances qui seront concernées durant cette période, d’une façon positive ou difficile, selon le contexte de votre thème natal, puisque la Maison II est directement reliée aux finances, gains et pertes, abus de confiance, en un mot la gestion de votre avoir. Mercure rencontrant la Lune pourrait correspondre des dépenses pour embellir votre environnement familial,  ou pour faire plaisir à votre famille.

Sur ce site, tous les mois mon calendrier lunaire indique le changement de signe des planètes et l’heure de ce changement. Ainsi vous pouvez facilement monter tous les Ingrès du soleil, de la lune et des autres planètes.

Toutefois, cette technique d’Ingrès est surtout utilisée en astrologie mondiale. Les thèmes d’Ingrès étant calculés et montés en tenant compte de la latitude et de la longitude du pays que l’on étudie ; au niveau personnel, il faut tenir compte du lieu où l’on se trouve.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en vous servant des « Commentaires » ci-dessous, vos questions comme mes réponses pouvant en éclairer d’autres. Les questions trop personnelles ne peuvent faire l’objet que d’une consultation, tant à mon cabinet que par téléphone.

Attention, on ne s’occupe jamais de la position de la planète de l’Ingrès puisque celle-ci occupe toujours le 0° d’un signe, ici le 0°00 Lion.

MERCURE VOLANT - GIAMBOLOGNA - LOUVRE

Rambouillet, le 14 juillet 2016

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LE SAGITTAIRE… CHEVAL TERRESTRE CONTRE ARCHER CELESTE

(6.6.9 - LES MYTHES DU SAGITTAIRE ET DE JUPITER) par sylvietribut le 26-11-2015

La dualité entre l’humain et l’animal subsiste à travers toutes les versions confirmant les contradictions qui habitent les natifs du Sagittaire. Le Centaure en est l’évident représentant. D’un côté un être primitif, violent et violeur, brutal, s’enivrant dès qu’il découvre le vin, jouisseur, incapable de se maîtriser lorsque la part instinctuelle de la « bête » est réveillée.

De l’autre côté, la tradition nous a légué quelques belles figures de Centaures nobles, sages et dignes, maîtrisant leurs instincts, détenant un savoir qu’ils transmettent sans se lasser, en excellent pédagogues qu’ils sont. C’est le cas de Chiron, l’homme à la main habile, fils de Cronos/Saturne et de Phylria, Centaure bienfaisant élevé par Artémis la Sagittaire, comme Homère la nommait, et par Apollon, son frère. Chiron est un maître, un guide, un enseignant hors pair et ses amis, ses élèves s’illustreront tous par des hauts faits ou des exploits, passés à la postérité : Les Dioscures Castor et Pollux, qui appartiennent en même temps au signe d’en face, les Gémeaux ; Achille, le bouillant, Héraclès/Hercule dont l’amitié fut fatale à Chiron ; et puis Jason et ses fidèles Argonautes, Ulysse le rusé, Nestor, Méléagre, Actéon, Amphiaraos le doublement maudit, Diomède et surtout Asclépios, dieu de la médecine qui apprit tout de lui.

LES DIOSCURES

Les Dioscures – Campidoglio – Rome

Lorsqu’on décrit les Centaures, on est frappé de voir à quel point cette double nature se retrouve dans le Maître du Sagittaire, Zeus/Jupiter lui-même, dieu ambivalent par excellence. Ou même Neptune/Poséidon, influent dans le signe, lui aussi de nature très ambiguë.

Pourtant, il semble que tout natif du Sagittaire doive respecter en lui sa part « cheval » et sa part « archer », ne jamais sacrifier l’un à l’autre, sous peine d’être coupé en deux : lamentable situation pour un Centaure. Même s’il ne lui est pas toujours facile d’assumer ses contradictions.

CHIRON ENSEIGNE A ACHILLE LE TIR A L'ARC - BRITISH MUSEUM

Chiron enseignant à Achille le tir à l’arc

Parmi les Centaures civilisés, poussant loin les vertus de l’hospitalité, citons le fils de Silène, ou Ixion, et d’une hamadryade. Pholos accueillit lui aussi Héraclès et cela lui coûta également la vie, pour une histoire de vin qu’Héraclès assoiffé veut boire. Une querelle naîtra qui opposera les Centaures attirés par l’odeur capiteuse de ce breuvage qu’apparemment ils supportent mal, à Héraclès qui fera d’eux un grand massacre. Pholos voudra enterrer ses frères, déplorant tant de morts, et en soulevant le corps de l’un d’eaux il se piquera à la ointe d’une des flèches empoisonnées d’Héraclès et mourra à son tour. Tout comme Chiron, blessé par mégarde par notre héros impulsif, au genou ou au pied, selon les versions. Comme il est immortel et souffre mille douleurs, il cédera son immortalité à Prométhée pour pouvoir, au royaume des ombres, connaître enfin le repos et mettre fin à ses tourments.

LES AMAZONES - PINACOTHEQUE DE MUNICK

Les Amazones – Pinacothèque de Munich

Chaque fois, Héraclès sera bouleversé, car se sont les êtres qu’il aime le plus qu’il envoie au trépas, et comme le destin ne manque pas d’ironie, ou qu’il est juste, c’est aussi à la femme qui l’aime le plus qu’il devra sa propre mort.

On dit encore que Chiron célébra dans sa grotte le mariage de Thétis et de Pelée, père d’Achille, auquel d’ailleurs il sauve la mise en plus d’une occasion. C’est souvent comme par hasard, à propos d’une chasse, que survient le drame. Et avec le Sagittaire, nous sommes bien au royaume des chasseurs archers.

LES CENTAURES - FRISES

Les Centaures

Bibliographie

Dieux et Héros du Zodiaque – Joëlle de Gravelaine – Robert Laffont Editeur

BOULES DE SAPIN DE NOELPour vos cadeaux de Noël, pour vos étrennes de Nouvel An, pour une fête, pour un anniversaire, ou tout simplement pour faire plaisir, pensez à offrir une consultation astrologique…

Sur mon site, au chapitre de mes chroniques, dans la rubrique « Cadeaux » vous trouverez les modalités d’organisation de cette consultation, ainsi qu’un exemple d’une carte-invitation.

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LES QUATRE FORMES DE L’AMOUR (suite)

(6.6.5 - LES MYTHES DU LION ET DU SOLEIL) par sylvietribut le 19-08-2015

La Philia du Lion

La Philia est un concept à associer avant tout au signe du Lion. Le Lion est le premier des signes sociaux et il représente l’excitation que l’on ressent en prenant conscience de l’existence d’autres personnes dans le monde. Le Bélier nous éveille à notre Moi personnel, le Lion à notre Moi social, le Sagittaire au Moi universel.

Le Bélier est le feu de l’enthousiasme que nous éprouvons en réalisant que nous existons et, chez le Lion, il est provoqué par la découverte de l’existence d’autrui. Or, cette prise de conscience ne peut intervenir en Lion que si nous avons accompli en Cancer le processus de rupture du cordon ombilical. Sinon, nous ne pouvons accéder à la Philia.

LA PHILIA DU LION

La Philia du Lion ou la prise en compte de l’autre

Sur le plan archétypique, le Lion est la joie et l’exaltation ressenties à l’idée que l’autre existe. Alors que l’Epithumia est associée au Taureau et à Vénus-Aphrodite, la Philia est une forme d’amour liée à Apollon, un amour solaire fondé sur la conscience. Ce n’est pas par hasard que nous associons le Lion au Soleil et le Soleil à la conscience de l’ego. Il est fort intéressant que le signe précédant le Lion soit le Cancer, régi par la Lune, qui représente la mère et le cordon ombilical que nous devons trancher pour accéder au Lion.

Il faut associer l’éveil de la conscience au Lion et au Soleil. Le Soleil nous donne la faculté de voir que nous sommes un individu séparé. Le symbole du Soleil, un point entouré d’un cercle, est celui de l’individualité : « Je suis une entité distincte ayant sa propre volonté et son propre avenir ». C’est le processus de rupture du cordon ombilical qui fait de chacun de nous une personne séparée, tout en nous faisant prendre conscience de la mort. Certains d’entre nous doivent attendre pour cela la mort de leurs propres parents qui survient souvent assez tard dans leur vie. Il est triste qu’il nous faille attendre si longtemps cette coupure qui ouvre la voie aux relations fondées sur la Philia.

LE ROI ARTHUR - CHARLES ERNEST BUTLER

Un héros de légende : le Roi Arthur – Charles Ernest Butler

Un des archétypes du Lion est le héros, celui qui cherche la vérité et vit des aventures l’amenant à se découvrir lui-même. Le voyage du héros mène à la connaissance de soi, mais on ne peut l’entreprendre, puisque le Lion suit le Cancer, tant qu’on n’a pas rompu le cordon ombilical qui nous empêche d’être une personne à part entière. C’est un thème que l’on retrouve dans de nombreuses légendes, comme celle de Perceval. Celui-ci a une mère possessive qui veut l’empêcher de suivre la voie du héros, de partir dans le monde affronter sa destinée. Elle ne veut pas qu’il coupe le cordon ombilical car il devra ensuite faire face au caractère inéluctable de la mort. Dans un certain sens sa mère lui dit : « Ne prends pas de risques, reste avec moi et tu seras immortel ».

Sur un autre plan, le Lion représente l’éveil du chakra du coeur. Le besoin de créer surgit du coeur et cet éveil est nécessaire pour inspirer notre créativité. La quête du bien, du vrai, du beau, est, elle aussi, reliée à l’instinct apollinien du Lion qui nous habite.

La Philia n’est pas un amour d’égal à égal, car il implique une différence entre celui qui aime et celui qui est aimé. Prenons l’exemple de la culture grecque où l’amour entre hommes était jugé naturel. Dans ce type de relation qui était courante dans l’aristocratie grecque, un jeune homme que l’on associait à l’Eromenos, devait prendre un amant plus âgé qui devenait l’Eratos.

APOLLON LE DIEU SOLAIRE ET SA COURONNE DE LAURIER

Apollon le héros solaire de la Grèce antique

Platon et Socrate croyaient tous deux qu’Eros était le meilleur des maîtres et ils l’entendaient sur un plan très littéral. Les professeurs de l’Angleterre victorienne s’empressèrent évidemment d’expurger les traductions des textes grecs et falsifièrent l’amour érotique en amour platonique, un type d’amour complètement asexué, la simple idée de relations érotiques entre hommes leur était insupportable et comme ils enseignaient à de jeunes garçons, introduire Eros entre les membres du même sexe leur paraissait devoir entraîner de redoutables conséquences.

Or, dans la Grèce antique, c’était souvent le père du jeune garçon qui se chargeait de choisir l’Eratos, l’amant le plus âgé qui allait éduquer son fis afin qu’il puisse trouver sa place dans le système politique de l’Etat. Cette relation était une étape naturelle vers l’âge adulte. Et quand l’Eromenos aurait lui-même pris de l’âge, il deviendrait un Eratos, un éveilleur, pour un être plus jeune que lui.

Chez les Grecs, cette forme d’initiation sociale était normalement réservée aux hommes, mais elle pouvait parfois se produire entre personnes des deux sexes. En fait, cette situation archétypique concerne également les relations entre homme et femme, comme on le voit dans les épopées romantiques du Moyen-Age où cette forme d’amour était censée être une source d’inspiration et d’éveil.

Ainsi, grâce à l’amour Philia, nous commençons progressivement à intérioriser ou réintégrer notre projection extérieure du héros – ou de l’héroïne – idéal(e) et, se faisant, nous avançons dans notre processus d’individuation. Cet éveil du Soi nous conduit naturellement à l’Eros, la forme d’amour suivante…

GLYPHE DU SOLEIL

                                                                                                                                                                                                                                          … à suivre…

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

PARMI LES QUATRE FORMES DE L’AMOUR… L’EPITHUMIA DU TAUREAU

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME) par sylvietribut le 20-05-2015

Saviez-vous que chez les Grecs de l’Antiquité, le mot « amour » n’existait pas tel que nous le connaissons, mais qu’ils utilisaient divers termes à ce propos que l’astrologie a associé à certains signes. Dans ces temps anciens, on parlait donc de l’Epithumia que l’on a associé au Taureau, de la Philia qui serait du domaine du Lion, de l’Eros, le monde du Scorpion et de l’Agapé que le Verseau symbolisait.

Mais qu’est-ce que l’Epithumia ?

La meilleure formule qu’on pourrait associer à l’Epithumia serait « l’appétit sexuel ». Pour les Grecs, l’Epithumia qualifiait ce que l’homme a de commun avec les animaux : une envie instinctive de toucher, de caresser, qui se traduit dans notre corps par une tension interne ayant besoin d’être soulagée. Il n’y avait là rien de romantique, ni même de très érotique. L’Epithumia était une chose naturelle, sur laquelle on ne portait aucun jugement moral. Les Grecs disaient que le corps a ses propres pulsions, ses propres besoins et désirs, qui doivent être respectés et honorés.

VENUS - ANTONIO CANOVA

Vénus par Antonio Canova

Sur le plan archétypique, on peut donc associer l’Epithumia au signe du Taureau, signe fondamental de la sexualité car le Taureau est un signe charnel qui représente la sensualité sous toutes ses formes. Et pourtant toute la partie Epithumia Taureau de notre nature a été reléguée dans l’ombre. Le monde judéo-chrétien ne veut pas entendre parler de ce domaine de la vie. Il a banni la déesse Aphrodite/Vénus qui règne sur le Taureau, et il est convaincu que, comme sous la forme de Marie-Madeleine, la femme est une source de péché qui induit les hommes en tentation. L’histoire du Jardin d’Eden et de la chute de l’homme rejette toute la responsabilité sur Eve qui incarne l’Epithumia. Notre société moderne occidentale, Islam inclus, a une vision très déformée de l’Epithumia et donc de toute la fonction Taureau. Le Christianisme ne sait que faire de cet aspect de l’amour, à part nous exhorter à le sublimer.

La fonction vénusienne correspond à ce besoin que nous avons d’être touchés, pris dans les bras et caressés. Selon Freud, notre tout premier sentiment de plaisir est oral. Et de fait, bon nombre de plaisirs : nourriture, alcool, drogue, etc. sont associés à la bouche. Ce que nous aimerions faire en réalité, c’est embrasser, sucer, mordre, mordiller, mais nous sommes le plus souvent inconscients de ces envies parce qu’elles sont inconvenantes.

Pour les Grecs de l’Antiquité, les désirs du corps étaient bons et n’avaient rien de mauvais, alors que la magnifique histoire du Jardin d’Eden est devenue celle de la chute de l’homme et cette chute est associée à l’éveil de l’Epithumia. Tout cela par la faute d’Eve. Dans le Christianisme, les femmes sont toutes les filles d’Eve, la source du péché et du mal.

L’allusion au Christianisme n’inclut pas les enseignements du Christ, mais ceux que nous ont transmis les Pères de l’Eglise, depuis Saint-Paul en passant par Saint-Augustin et Saint-Thomas. Ces hommes ont discrédité, au nom du Christianisme, les besoins naturels du corps. Aphrodite/Vénus était pour eux l’épouse du Diable. La culture judéo-chrétienne nous a inculqué un archétype féminin constitué de deux types de femme : la Madone et la putain, ou encore la Vierge et la pécheresse. Un nombre incroyable d’hommes avouent qu’ils ne s’étaient pas mariés avec leur petite amie parce qu’ils avaient couché avec elle. Autrement dit, les femmes qui se laissent séduire ne sont pas celles qu’on épouse.

L’Epithumia est également considérée comme un comportement puéril auquel nous devrions renoncer en prenant de l’âge. Freud concédait que la perversité polymorphe était naturelle à un certain stade de la petite enfance, mais nous étions, selon lui, censés nous développer et nous en détourner en grandissant. Il n’y a pas si longtemps encore, médecins et psychologues déclaraient encore que la masturbation rendait fou et pour les prêtres et autres religieux qu’elle rendait sourd. Cette idée que le plaisir du corps est un péché ne cesse de revenir. Certaines histoires grecques traitaient de l’Epithumia dont celle d’Apollon et de Daphné.

bernini_apollo-daphne

Apollon et Daphné de Bernini

Apollon était le dieu du Soleil et Daphné une très belle nymphe, une vierge que convoitaient de nombreux dieux. Un jour, Apollon l’aperçut et, complètement séduit, se lança à sa poursuite. Daphné s’enfuyait et, même si elle excellait à la course, il était le dieu de la lumière et de l’Air et donc suffisamment rapide pour la rattraper. Tout en courant, il la suppliait de se retourner pour voir qui la poursuivait ainsi, mais en vain. Alors qu’il allait la rejoindre et la saisir, Daphné appela à l’aide son père Pénée qui la transforma aussitôt en laurier. On peut voir à Rome une magnifique sculpture de cette scène, réalisée par Bernini, au moment où ses cheveux deviennent des feuilles, ses orteils des racines et ses bras des branches de laurier. Dès lors, on vit toujours Apollon porter une couronne de laurier, et par la suite, lorsqu’il institua les Jeux Olympiques, en son honneur, les vainqueurs étaient eux-mêmes couronnés de laurier.

Le mythe de Daphnée et d’Apollon véhiculait de nombreux messages pour les Grecs. L’un d’entre eux était que si on refusait l’Epithumia, ce qu’avait fait Daphné en s’enfuyant pour ne pas être touchée, on niait la puissance de la nature et l’on perdait son humanité. Refusant de se retourner, Daphné n’avait pu voir que c’était le dieu de la Lumière qui la poursuivait et, pour les Grecs, rejeter l’Epithumia, les besoins fondamentaux, instinctuels du corps, revenait à refuser l’éveil de la conscience que proposait le dieu de la Lumière.

Ce mythe montrait également qu’une fille qui ne s’est pas différenciée de son père et n’a pas rompu le cordon ombilical ne peut devenir pleinement humaine. Autrement dit, en demandant l’aide de son père au lieu de regarder qui la poursuivait, elle avait ruiné toutes ses chances de se séparer de lui et de devenir une personne à part entière. Bien au contraire, elle s’était transformée en arbre, en quelque chose de non humain.

CIRCE, ULYSSE ET LES POURCEAUX

Circé, Ulysse et les pourceaux

Un thème similaire se retrouve dans l’histoire d’Ulysse et de Circé. Sur le chemin du retour vers Ithaque, Ulysse rencontre Circé, une merveilleuse représentation de l’anima négative, dévorante et effrayante que véhiculent et abritent en eux les hommes. Circé est une magicienne qui utilise sa séduction sexuelle pour ensorceler l’équipage d’Ulysse et transformer les marins en pourceaux. La morale de cette histoire rappelle celle du mythe de Daphné : une Epithumia non intégrée nous fait régresser à un stade pré-humain.

Par la suite, les puritains allaient déclarer que la seule solution était de ne pas ressentir de convoitise sexuelle du tout. Qu’est-ce qu’un puritain ? C’est quelqu’un qui a peur que les autres prennent du bon temps. Avec eux, il y a déformation de l’Epithumia, une déformation des désirs naturels d’Aphrodite/Vénus et du Taureau, une déformation du besoin vénusien de caresses, de sensualité et d’intimité. La pulsion fondamentale de Vénus est de tendre la main vers le « non-moi », vers l’autre. Sur le plan de l’Epithumia, Vénus ressemble à Aphrodite. Elle a terriblement besoin de plaisir et de contact. Elle veut respirer, goûter, ressentir et entendre toutes ces choses qui font que l’on se sent bien, y compris trouver du plaisir dans son propre corps. Les animaux le font naturellement, leur sexualité n’étant pas inhibée ; les enfants aussi, mais les parents et la société se donnent beaucoup de mal pour les éduquer ou déformant leur sexualité et en leur apprenant à la refouler, la nier ou la sublimer. Et à l’âge adulte, nous rejetons les besoins de notre corps et les sublimons en buvant trop, en fumant trop, en mangeant trop, au lieu de nous accorder le réconfort et l’apaisement que procure le fait de toucher le corps d’une autre personne ou d’être soi-même tendrement enlacé. Nous rendons notre corps littéralement malade en refusant de satisfaire certains de ses besoins les plus fondamentaux et nos problèmes de santé sont bien souvent dus à la vengeance de Gaia et d’Aphrodite qui s’indignent de nous voir les négliger. Et qui plus est, nous confondons la passion avec l’amour romantique en essayant de les faire fusionner.

Vénus représente le désir de fusionner avec autre chose que soi. En nous faisant prendre conscience de notre séparation, Vénus provoque le désir d’apaiser ce sentiment en nous unissant à un autre.

Sur un plan très primitif, la dimension Taureau de Vénus est ce désir que ressent le corps de retrouver la fusion vécue dans le ventre maternel.

La dimension Balance de Vénus situe le désir de se relier à autrui sur un plan plus esthétique ou idéalisé, ce qui la rapproche de la notion grecque de la Philia.

(à suivre)…

GLYPHE TAUREAU

Bibliographie

A travers le Miroir – La quête de soi à travers la relation – Richard Idemon – Editions du Rocher – Collection Astrologie

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS LA MYTHOLOGIE DU VERSEAU… PANDORE

(6.6.11 - LES MYTHES DU VERSEAU ET D'URANUS) par sylvietribut le 08-02-2015

Tous les dieux, sur l’ordre de Zeus/Jupiter, concoururent à la naissance de Pandore, la première femme : « Je ferai présent aux hommes, dit Zeus, d’un mal en qui tous, au fond du cœur se complairont à entourer d’amour leur propre malheur… Il dit et éclate de rire, le père des dieux et des hommes… commande à l’illustre Héphaïstos, de tremper d’eau un peu de terre sans tarder, d’y mettre la voix et les forces d’un être humain et d’en former, à l’image des déesses immortelles, un beau corps aimable de vierge ; Athéna lui apprendra ses travaux, le métier qui tisse mille couleurs ; Aphrodite/Vénus d’or sur son front répandra la grâce, le douloureux désir, les soucis qui brisent les membres, tandis qu’un esprit impudent, un cœur artificieux seront, sur l’ordre de Zeus, mis en elle par Hermès/Mercure, le Messager, tueur d’Argos. Il dit, et tous obéissent au Seigneur Zeus, fils de Cronos/Saturne. Et dans son sein, le Messager, tueur d’Argos, crée mensonges, mots trompeurs, cœur artificieux, ainsi que le veut Zeus aux lourds grondements. Puis, héraut des dieux, il met en elle la parole et à cette femme il donne le nom de Pandore parce que ce sont tous les habitants de l’Olympe qui, avec ce présent, font présent du malheur des hommes.

PANDORE - JOHN WILLIAM WATERHOUSE 2

Pandore – John Waterhouse

Et c’est ainsi que Pandore va symboliser l’origine des maux de l’humanité : ils viennent par la femme, selon ce mythe et celle-ci a été façonnée sur l’ordre de Zeus, comme un châtiment pour la désobéissance de Prométhée, qui avait volé le feu du ciel pour le donner aux hommes ».

Selon la légende de Pandore, l’homme a reçu les bienfaits du feu, malgré les dieux, et les méfaits de la femme, malgré lui. La femme est le prix du feu. Il n’y a lieu, bien entendu, de retenir que les symboles inclus dans la légende : elle montre l’ambivalence du feu, qui a donné à l’humanité un immense pouvoir, mais celui-ci peut tourner à son malheur, aussi bien qu’à son bonheur, selon que le désir des hommes sera droit ou pervers. Et c’est souvent la femme qui détourne le feu vers le malheur. Le feu symbolise aussi l’amour, que tout humain désire, bien qu’il en souffre. L’homme, qui a ravi le feu des dieux, en subira la brûlure par le feu de son désir. Pandore symbolise le feu des désirs qui causent le malheur des hommes.

ZEUS - MERCURE - PANDORE ET SA BOITE

Zeus/Jupiter – Hermès/Mercure – Pandore et sa boîte

Il faut dire aussi que les dieux créèrent Pandore irrésistiblement belle et parée par toutes les déesses mais curieuse, imprudente, pleine de défauts, fatale en somme. C’est à Epiméthée, frère de Prométhée, qu’ils offriront perfidement cette superbe créature. Cependant, Epiméthée ne possède pas le don de voyance de son frère qui cependant l’avertit du danger.

Selon certains, pourtant, l’avertissement fut efficace et Epiméthée refusa le cadeau, renforçant la colère de Zeus. Mais, selon d’autres auteurs, le frère innocent de Prométhée accueille la belle messagère avec sa boîte, cette fameuse boîte qu’elle ouvre imprudemment et dont s’échapperont toutes les calamités qui désormais ne cesseront de se déverser sur les hommes, et notamment la vieillesse, la maladie, la guerre, la famine, la misère, la folie, le vice, la tromperie, la passion, l’orgueil. Toutefois, au fond de la boîte demeurera un bien, infiniment précieux, « la fée Espérance », comme dit le poète. Grâce à l’espérance, jamais les hommes ne perdront ce goût de la vie qui les obsède et les fait tenir envers et contre tout. Et l’espérance, ne fait-elle pas partie de cette nature Verseau que jamais rien n’empêchera de rêver de jours meilleurs, d’inventions merveilleuses et d’utopies stimulantes.

Selon Hésiode dans son ouvrage « Les Travaux et les jours », une fois installée comme épouse, Pandore céda à la curiosité qu’Hermès/Mercure lui avait donnée et ouvrir la boîte, libérant ainsi les maux qui y étaient contenus. Elle voulut refermer la boîte pour les retenir. Hélas ! Il était trop tard. Seule l’espérance, lente à réagir, y resta enfermée. La boîte qu’elle avait ouverte devint alors la « Boîte de Pandore ».

FRESQUE - ABBAZIA DEI SETTE FRATI - ADAM, EVE ET LILITH

La Tentation – Fresque – Convento dei sette fratelli – Mosciano-Sant-Angelo – Abruzzo – Italie

On ne peut s’empêcher de faire un rapprochement de ce mythe avec ce que relate la Genèse de la chute d’Adam et Eve. Mais dans ces deux mythes, c’est la femme, pourtant avertie par Zeus/Jupiter et Prométhée dans la mythologie et par Dieu dans la Bible, qui commet une irrémédiable erreur : en mangeant le fruit défendu dans la Bible et en ouvrant la boîte dans la mythologie, plongeant l’humanité dans une vie faite de maux et de douleurs.

La version biblique semble a priori plus indulgente pour la femme qui a été poussée à la faute par le serpent tentateur. Elle ne porte pas seule la faute, puisqu’ensuite le fruit est partagé avec l’homme. La conséquence de ce péché originel sera que désormais « elle enfantera dans la douleur ». Cependant, il existe un verset de la Genèse qui promet la victoire finale de la femme sur le serpent qui l’a trompée : « Je ferai régner la haine entre toi, le démon ou le serpent, et la femme, entre ta postérité et la sienne. Celle-ci te visera à la tête et toi, tu l’attaqueras au talon ».

Dans le mythe de Pandore, on perçoit une mentalité polythéiste qui donne à l’homme la possibilité de s’améliorer dans les épreuves et l’adversité, ce que les monothéistes appellent « les maux ». Elle lui donna aussi la force d’affronter ces épreuves grâce à l’espoir. Dans la philosophie païenne, Pandore est, à la fois, la source des maux, de la force, de la dignité et de la beauté, puisque l’être humain ne peut s’améliorer sans adversité.

LA BOITE DE PANDORE

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins

Dieux et Héros du Zodiaque – Joëlle de Gravelaine – Robert Laffont

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,