UNE PHILIPPIQUE… UN MOT MERCURE-MARS

(6.1 - Etymologie) par sylvietribut le 17-06-2017

Mercure dans la symbolique astrologique est lié à la communication, à l’échange, à la négociation, à la parole, au mot. Mercure est plutôt primesautier et amusant. Cependant, s’il s’allie à Mars dans un aspect difficile, ou bien si Mars occupe les Gémeaux ou même la Maison III, Maison en analogie avec ce troisième signe que sont les Gémeaux, Mercure se colore de l’agressivité de Mars et la parole devient agressive, la diplomatie et le sens de la négociation propre à Mercure disparaissent. On pourrait d’ailleurs parler de « mot qui tue ». En effet, Mars c’est la guerre, l’agressivité, l’arme. Aussi, la philippique est vraiment ce qui illustre parfaitement un aspect difficile Mercure/Mars.

Une philippique est un discours violemment satirique, généralement prononcé par un homme politique contre son adversaire, ou contre un pays dont il trouve qu’on ne se méfie pas assez. Les « Philippiques » de Démosthène sont considérées comme l’un des chefs d’œuvre de l’éloquence.

DEMOSTHENE HARANGE LES FLOTS DE LA MER - DELACROIX - BIBLIOTHEQUE ASSEMBLEE NATIONALE

Démosthène harangue les flots de la mer – Eugène Delacroix – Bibliothèque Assemblée Nationale – Paris

Démosthène naquit à Athènes en 384 avant Jésus-Christ. C’était un homme d’Etat athénien, grand adversaire de Philippe II de Macédoine, et l’un des plus grands orateurs attiques. Il avait de sérieux problèmes d’élocution qui lui valurent le surnom de « bègue », défaut qui, nous rapporte la légende, le contraignait à s’entraîner à parler avec des cailloux dans la bouche. On peut à juste titre penser que son thème comportait un sévère et difficile aspect Mercure/Mars.

Démosthène était né dans une famille athénienne, riche et commerçante, ce qui lui valut le mépris des vieilles familles aristocratique. Son père, Démosthène de Péanie, possédait une manufacture d’épées.  On baigne dans la symbolique Mercure, le commerce, et Mars, la manufacture d’épées. Par ailleurs, sa vie est un roman et un parfait exemple d’un complexe ou d’un aspect planétaire difficile surcompensé. En effet, à force de travail il devint, pour les Grecs, le plus grand de tous les orateurs. On l’appelait même tout simplement « l’Orateur » comme on disait « le Poète » pour Homère. Cicéron le considérait comme le premier des orateurs grecs, en faisant l’un des phares éclairant le travail de l’écrivain. Il faut dire qu’il avait eu pour professeur Platon lui-même.

Pour en revenir à la philippique, les « Philippiques » de Démosthène sont considérées comme l’un des chefs d’œuvre de l’éloquence. La première fut prononcée en 351 avant Jésus-Christ. Il s’agissait de réveiller les Athéniens, de leur faire prendre conscience de l’hypocrisie de Philippe de Macédoine et de les amener à lutter contre lui.

            « Allez-vous donc toujours tourner autour les uns des autres sur la place publique, vous questionnant, vous demandant : « Eh bien !                         Qu’y a-t-il de nouveau ? ». Et que peut-il y avoir de plus nouveau que de voir un Macédonien lutter contre Athènes et être maître                             de la Grèce ?… ».

Les autres « Philippiques » furent prononcées en 344 et 341 avant Jésus-Christ. Démosthène fut enfin écouté. Athènes consentit à un effort militaire exceptionnel et déclara  même la guerre à Philippe de Macédoine. Mais il était trop tard car celui-ci avait transformé son modeste royaume en une puissance invincible.

Les Athéniens l’apprirent à leurs dépens à Chéronée, en 338.

PETITS CAILLOUX

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

INGRES SOLSTICE D’HIVER – 21 DECEMBRE 2016 – PARIS

(4.5 - L'INGRES) par sylvietribut le 31-12-2016

Soleil en Capricorne

Le symbole du Capricorne ne correspond pas à une créature humaine ou animale réelle puisqu’il représente une chèvre à corps et queue de poisson. Il faut sans doute y voir un héritage très ancien mêlant les éléments Terre et Eau, c’est-à-dire donnant le limon dont on faisait les briques à l’époque reculée de la civilisation babylonienne. Sans doute pour rappeler que le Capricorne a le désir de construire et de ne pas perdre sa vie en des situations futiles, mais également une certaine ambiguïté de comportement correspondant parfaitement à la nature astrologique du sujet Capricorne.

La tonalité saturnienne du thème fait de lui un être inquiet qui regrette inconsciemment l’âge d’or de la prime enfance. Ce n’est que lorsqu’il a atteint un âge avancé qu’il arrive à se libérer de cette fixation psychique. Jusque-là, une certaine introversion prédomine et en fait un timide, parfois angoissé, presque toujours anxieux.

capricorne15

Le Capricorne : Tête de bouc et queue de poisson

Consciencieux, exigeant à l’extrême envers lui-même, le Capricorne attend d’être payé en retour de tous ceux qui l’entourent. Il est excédé lorsqu’il voit ses amis perdre leur temps, et cette exaspération, qu’il ne sait pas cacher, l’éloigne parfois de ses proches. Il est vrai qu’il porte un lourd fardeau : l’omniprésence de Saturne dans chacune de ses actions ; l’omnipotence dans chacune de ses pensées. Toutefois, il serait faux de ne voir dans cette planète que la source de tous les maux. Saturne est aussi la planète de la cristallisation, en bien ou en mal. A l’actif du natif, on peut affirmer sans certaine crainte de l’erreur qu’il est sensible et intuitif. Ces qualités lui permettent de faire des examens de conscience sans pitié et sans faille.

S’il est impulsif et autoritaire, c’est que chez lui sommeille Mars dont le lieu d’exaltation est le Capricorne, mais comme il est doté de cette sensibilité, il sait faire preuve de tact, de patience, de prudence et on lui pardonne facilement ces brefs emportements. Par ailleurs, le Capricorne se montre généralement très économe. Pourtant ceux qui le connaissent mal le taxe souvent d’avarice.

Celui qui naît Capricorne cherche toujours à comprendre ce qu’on lui demande de faire. Et, comme il est digne de confiance, il est le collaborateur idéal dont la plupart des employeurs cherchent à s’entourer. La nature terrienne du signe l’incite à rechercher la sécurité. Cette qualité, poussée à l’excès, est aussi un défaut, car le sujet Saturnien est alors incapable de prendre des initiatives, ce que l’on attend souvent de lui. Il réussit dans un grand nombre de profession, éloignées apparemment les unes des autres, mais qui demandent toutes l’une des qualités qui sont l’apanage du signe : agriculture, architecture, industries minières, maçonnerie, terrassement, horlogerie, comptabilité, pharmacie…

Comme on l’a vu, Mars et avec Saturne, l’un des deux composants de la nature planétaire du signe. Voilà qui lui donne des possibilités de rencontrer chance et succès dans le domaine des professions juridiques. Et encore plus d’ailleurs dans celles qui réclament l’étude des dossiers que celles qui réclament l’art oratoire propre aux avocats : avoués, notaires, experts, agents immobiliers.

Passionné à froid, le Capricorne cherche toujours à tout rationaliser aussi chez lui l’amour est surtout cérébral. La native du signe est plus portée sur les choses de l’amour que son homologue masculin, sans pour autant être d’une sexualité excessive. Son sens des convenances et sa volonté de fonder un foyer stable la rendent peu encline au marivaudage et aux flirts sans importance. Attachante, capable d’une grande tendresse, sinon toujours passionnée, c’est dans le mariage qu’elle se réalisera totalement. Quant au natif du signe, c’est un romantique qui s’ignore. Son masque empreint de froideur et d’indifférence camoufle son vrai visage. Peu porté sur la bagatelle au début de l’âge adulte, son appétit sexuel s’éveille au fil des ans. C’est sans doute dans le zodiaque celui qui est le plus sujet au démon de midi.

capricorne-522

En observant attentivement cette entrée du Soleil en Capricorne, on est frappé par le fait qu’elle nous annonçait du grand froid… En effet, il n’y a pas plus saturnien que cet Ingrès. Outre le Soleil en Capricorne, on trouve un Saturne culminant, un Mercure rétrogradant dans ce signe glacé du Capricorne et la Lune, elle-même, occupe le lieu d’exaltation de Saturne, la Balance, au carré du Soleil en Capricorne… La totale en quelque sorte.

Et puis Mercure en rétrogradation me voit très en retard pour publier cette chronique d’Ingrès.

ingres-solaire-solstice-dhiver-21-decembre-2016-12-heures-paris

Ingrès Solstice d’Hiver – 21 décembre 2016 – 12 heures (TU 11 heures) – Paris

« Ingrès » vient du latin et signifie « Entrer dedans ». Il a donné le mot « ingrédient »… C’est-à-dire en cuisine, ce qui « entre » dans la composition d’un plat. De la même façon, l’Ingrès du Soleil en Sagittaire, c’est le moment où l’astre entre dans ce signe. Ainsi, on peut monter un thème d’Ingrès pour toute planète changeant de signe. Il faut rechercher l’heure où la planète atteint le 0°00 du signe qui va héberger la planète.

L’Ingrès de l’équinoxe de printemps ainsi que l’Ingrès du solstice d’hiver étaient utilisés par les Anciens, comme une sorte de calendrier annuel pour les prévisions, soit de l’année débutant au solstice d’hiver, soit celle commençant à l’équinoxe de printemps. C’est-à-dire que les planètes activant votre propre thème auraient une influence sur les six ou douze mois à venir, les Ingrès mensuels du soleil apportant des précisions supplémentaires, indissociables du solstice d’hiver ou de l’équinoxe de printemps. Se souvenir que dans la tradition l’année commençait avec l’entrée du Soleil en Bélier, équinoxe de printemps… le Bélier étant le premier signe du zodiaque.

ingres-square-langevin-paris-exposition-universelle-300x225

Square Paul Langevin – Paris – Souvenir Exposition Universelle

Plus que l’analyse de ce thème, il convient de repérer la ou les planètes venant superposer par conjonction une des planètes de votre propre thème natal. Un seul degré d’orbe est toléré. Vous aurez alors une petite idée de ce qui devrait marquer ce passage du Soleil en Capricorne. L’événement important étant signifié autant par la planète transitée que par celle qui transite, en prenant en compte la position qu’elle occupe dans la Maison de l’Ingrès et la Maîtrise qu’elles ont l’une et l’autre non seulement dans le thème de l’Ingrès, mais également dans votre propre thème. Ainsi, si le Soleil d’Ingrès vient superposer votre Mercure natal, et si celui-ci est Maître de la Maison II de votre thème natal, on pourra en conclure que se sont vos finances qui seront concernées durant cette période, d’une façon positive ou difficile, selon le contexte de votre thème natal, puisque la Maison II est directement reliée aux finances, gains et pertes, en un mot la gestion de votre avoir.

Sur ce site, tous les mois mon calendrier lunaire indique le changement de signe des planètes et l’heure de ce changement. Ainsi vous pouvez facilement monter tous les Ingrès du soleil, de la lune et des autres planètes.

Toutefois, cette technique d’Ingrès est surtout utilisée en astrologie mondiale. Les thèmes d’Ingrès étant calculés et montés en tenant compte de la latitude et de la longitude du pays que l’on étudie ; au niveau personnel, il faut tenir compte du lieu où l’on se trouve.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en vous servant des « Commentaires » ci-dessous, vos questions comme mes réponses pouvant en éclairer d’autres. Les questions trop personnelles ne peuvent faire l’objet que d’une consultation, tant à mon cabinet que par téléphone.

Attention, on ne s’occupe jamais de la position de la planète de l’Ingrès puisque celle-ci occupe toujours le 0° d’un signe, ici le 0°00 Capricorne.

capricorne-21

deco_noel1Pour vos cadeaux de Noël, pour vos étrennes de Nouvel An, pour une fête, pour un anniversaire, ou tout simplement pour faire plaisir, pensez à offrir une consultation astrologique…Sur mon site, au chapitre de mes chroniques, dans la rubrique « Cadeaux » vous trouverez les modalités d’organisation de cette consultation, ainsi qu’un exemple d’une carte-invitation.

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS L’HERBIER DU SCORPION… GRENADE ET GRENADIER

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 22-11-2016

Dans un ouvrage paru en 1878, « La mythologie des plantes ou les Légendes du règne végétal », un poète italien féru de botanique décrit avec force détails le petit arbre et les légendes qu’il a inspirées, comme celle de cet homme qui, sitôt veuf, jette son dévolu sur sa propre fille. Celle-ci horrifiée, préfère la mort à l’infamie. Les dieux prennent fait et cause pour la malheureuse et la transforment en grenadier, tandis que le père incestueux est changé en épervier. Oppien de Corycos, écrivain antique passionné par la chasse aux oiseaux, prétendait le plus sérieusement du monde avoir ainsi compris pourquoi les éperviers ne se posaient jamais sur les branches d’un grenadier. A Rome, le grenadier symbolisait la fertilité et la prospérité, et il était d’usage de tresser des couronnes de son branchage pour les poser sur le front des jeunes mariés. C’est aussi grâce à un grain de grenade que le roi des Enfers, Pluton, parvint à convaincre son épouse de revenir au logis après ses visites chez sa mère Déméter. Aujourd’hui, encore la grenade est présente dans nombre de coutumes, comme en Turquie où il est de tradition de jeter une grenade dans la chambre des mariés et de compter les graines qui s’en échappent. Il serait ainsi possible de connaître le nombre des enfants à naître de cette union. Le grenadier serait l’arbre érotique et phallique par excellence. En Chine, la grenade est le symbole de la fertilité et d’un grand nombre d’enfants à cause de ses nombreux pépins.

la-grenade-et-ses-grains

La grenade et ses pépins

Dans la Bible, la grenade passe pour un des sept fruits importants qui étaient une bénédiction pour la Terre promise d’Israël. Selon la description dans l’Exode, entre les versets 28 à 33, les grenades étaient une partie de l’Ephod, c’est-à-dire un vêtement de cérémonie, pour le grand prêtre dont Dieu avait ordonné la confection au peuple d’Israël. Les chapiteaux des deux colonnes en minerais Jachin et Boas devant le temple de Salomon étaient décorés de deux rangées de grenades. Le premier roi d’Israël, Saul, habita un certain temps sous un grenadier. Dans le Cantique des Cantiques de Salomon, le mot « grenade » est utilisé plusieurs fois pour décrire la beauté féminine. Pour finir, on trouve aussi le grenadier chez les prophètes, dont Joël et Hag. La grenade et le grenadier appartiennent au signe du Scorpion.

La mystique chrétienne transpose ce symbolisme de la fécondité au plan spirituel. C’’est ainsi que Saint Jean-de-la-Croix fait des pépins de la grenade le symbole des perfections divines dans leurs effets innombrables : à quoi il ajoute la rondeur du fruit comme expression de l’éternité divine, et la suavité du jus comme celle de la jouissance de l’âme aimante et avertie. Les Pères de l’Eglise ont aussi voulu voir dans la grenade un symbole de l’Eglise elle-même.

Le symbolisme de la grenade relève de celui, plus général, des fruits à nombreux pépins comme le cédrat, la courge, l’orange. C’est d’abord un symbole de fécondité, de postérité nombreuse : dans la Grèce antique, elle est un attribut d’Héra et d’Aphrodite. A Rome, la coiffure des mariées était faite de branches de grenadier.

persephone-et-la-grenade

Perséphone par Rossetti

Toujours dans la Grèce antique, le pépin de grenade aurait une signification en rapport avec la faute. Perséphone raconte à sa mère comment elle fut séduite malgré elle par Pluton : « Il m’a mis sournoisement dans la main un aliment doux et sucré, un pépin de grenade, et malgré moi, de force, il m’a contrainte à le manger, comme nous le raconte l’Hymne homérique à Déméter. Le pépin de grenade vouant aux enfers est un symbole des douceurs maléfiques. Ainsi Perséphone, pour l’avoir mangé, passera un tiers de l’année dans « l’obscurité brumeuse et les deux autres auprès des Immortels ». Dans le contexte du mythe, le pépin de grenade pourrait signifier que Perséphone a succombé à la séduction et mérité ainsi le châtiment d’un tiers e sa vie passé aux Enfers. D’autre part, en goûtant au pépin de grenade, elle avait rompu le jeûne, qui était la loi des Enfers. Quiconque y prenait une nourriture ne pouvait rejoindre le séjour des vivants. Ce fut par une faveur spéciale de Zeus/Jupiter qu’elle partagea son existence entre les deux domaines.

Si les prêtres de Déméter, à Eleusis, les hiérophantes, étaient couronnées de branches de grenadier pendant les grands Mystères, la grenade elle-même, ce fruit sacré qui avait perdu Perséphone, était rigoureusement interdite aux initiés, parce que, symbole de fécondité, elle porte en elle la faculté de faire descendre les âmes dans la chair. Le pépin de grenade qu’avait absorbé la fille de Déméter l’avait vouée aux Enfers et, par contradiction apparente du symbole, condamnée à la stérilité. La loi permanente des Enfers prévalait sur l’éphémère plaisir d’avoir goûté à la grenade.

Ne pourrait-on plus simplement remarquer que ce grain rouge et brûlant d’un fruit infernal évoque on ne peut mieux la parcelle de feu chthonien que Perséphone vole pour le profit des hommes, puisque sa remontée vers la surface de la terre signifiera le réchauffement et le verdissement de celle-ci, le renouveau printanier et, par ce biais, la fertilité. Alors, dans cette optique, Perséphone rejoint les innombrables héros civilisateurs qui, de par le monde, ont volé le feu pour assurer la pérennité de ce monde et de la vie.

les-grenadiers-de-la-villa-livia-rome

Grenades et Grenadiers – Fresque de la Villa Livia – Rome

En Asie, l’image de la grenade ouverte sert à l’expression des souhaits, quand elle ne désigne pas expressément la vulve. Voilà qui confirmerait une légende d’une image populaire vietnamienne : « la grenade s’ouvre et laisse venir cent enfants ». De même au Gabon, ce fruit symbolise la fécondité maternelle. En Inde, les femmes boiraient du jus de grenade pour lutter contre la stérilité.

Sans la poésie galante persane, la grenade évoque le sein : « ses joues sont comme la fleur du grenadier, et ses lèvres comme le sirop de grenades ; de sa poitrine d‘argent poussent deux grenades ». Quant à une devinette populaire turque, elle parle de la fiancée « comme d’une rose pas sentie, une grenade pas ouverte ».

Les témoignages archéologiques concernant la grenade sont mauvais puisque le fruit est la plupart du temps consommé frais. De plus la peau, riche en eau, éclate lorsqu’on la chauffe. Seules les vieilles grenades à la peau relativement desséchée ont une chance de se fossiliser et d’arriver jusqu’à nous. On a retrouvé une grenade fossilisée dans des couches du début de l’âge de Bronze, dans le Tel Es-Sa’idieh, en Jordanie.

A la fin de l’âge de bronze, on fabriquait à Chypre et en Egypte des récipients en verre colorés en forme de grenade.  Le bateau Uluburun, retrouvé en Turquie près de Kas, contenait des amphores chypriotes avec plus de graines de grenade. D’après les récipients, on peut le dater de la période du XIVe au XIIIe siècle avant Jésus-Christ. Dans la tombe d’un haut fonctionnaire égyptien de l’époque de Ramsès IV, on a retrouvé des grenades comme offrandes funéraires. Dans la vallée du Jourdain, on a trouvé des grenades dans des couches de l’âge de fer. En Allemagne, au Moyen Age, la présence de grenades a été archéologiquement prouvée dans la ville de Constance.

blason-de-la-ville-de-grenade-espagne

La Grenade dans le blason de la ville de Grenade et le drapeau espagnol

La grenade a donné son nom au projectile, ainsi qu’au grenat, pierre semi-précieuse d’un rouge écarlate et sans doute aussi à la ville de Grenade, en Espagne, dont les environs sont aujourd’hui encore une zone importante de culture de ce fruit.

Le mot « grenade » aurait donné le mot « migraine ». C’est Jean Nicot qui employa le nom de « migrainier » et « migraine » pour désigner ce fruit, probablement par contraction de « mille graines ».

Salvador Dali utilisa plusieurs fois les grenades dans son œuvre notamment dans « Rêve causé par le vol d’une abeille autour d’une grenade, une seconde avant l’éveil. Quant au peintre Krikor Agopian a consacré plusieurs de ses œuvres aux fruits de dieux. C’est aussi le philosophe Jacques Derrida qui renvoie dans un de ses textes à la symbolique religieuse de la grenade.

La poétesse algérienne Samira Negrouche a publié, en   « A l’ombre de Grenade » où elle fait référence à la ville mais aussi au fruit.

Dans le calendrier républicain, la grenade était le nom attribué au 19e jour du mois de Brumaire.

grain-de-grenade

Grain de grenade

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

UNE HEROINE JUPITERIENNE… ATALANTE

(6.6.9 - LES MYTHES DU SAGITTAIRE ET DE JUPITER) par sylvietribut le 12-12-2014

Certains disent qu’Atalante était une Amazone… D’autres ne voient en elle qu’une chasseresse célèbre. Quoi qu’il en soit, l’une est l’autre appartiennent au monde du Sagittaire, des Centaures et de Jupiter. En fait, sa légende a deux origines : l’une est béotienne, l’autre arcadienne. Comme Artémis, Atalante se livrait à la chasse et comme elle, elle avait fait vœu de virginité.

Dans la version arcadienne, son père est Iasos, fils de Lycurgue, alors que dans la légende béotienne, elle est la fille de Schoenée, fils d’Athamas. Sa mère est Clyméné, fille de Minyas.

Quand Atalante était bébé, son père l’exposa, car il ne voulait pas d’une fille. Une ourse la trouva et la nourrit, puis des chasseurs la découvrirent et l’élevèrent. Par la suite, elle montra une inclination plus grande pour la chasse et les travaux masculins que pour le mariage et les occupations féminines.

ATALANTE - MUSEE DU VATICAN

Atalante – Musée du Vatican

Les Centaures Rhoecos et Hylaeos tentèrent de la violer, mais elle les tua de ses flèches. Elle voulut même s’enrôler parmi les Argonautes, mais Jason eut peur que la présence d’une seule femme ne provoquât des conflits. Au retour des Argonautes en Grèce, Atalante prit part aux jeux funèbres de Pélias et battit Pélée à la lutte.

Sa célébrité lui vient principalement de deux légendes : la chasse au sanglier de Calydon et la course dans laquelle l’homme qui la battrait gagnerait sa main. A Calydon, Atalante se joignit à la partie de chasse pour tuer le sanglier. Ancée et Céphée, qui étaient semble-t-il ses oncles, et quelques autres chasseurs refusèrent de chasser en compagnie d’une femme. Cependant, Méléagre qui aimait Atalante les obligea à se joindre à eux.

Atalante, la première blessa le sanglier d’une flèche mais e fut Méléagre qui tua la bête. Il donna la dépouille à Atalante car elle avait, la première, fait couler le sang. Pourtant, les oncles de Méléagre essayèrent de la lui enlever. Voyant cela, Méléagre les tua et, à son tour, mourut, puni par sa mère, Althée et c’est pourquoi jamais il n’épousa Atalante.

Après cette épisode, la célébrité d’Atalante parvint jusqu’aux oreilles de son père qui découvrit qu’elle était sa fille. Il insista pour qu’elle se mariât, mais elle demeurait fidèle à sa fille. Aussi, elle mit comme condition à son mariage que son mari devrait d’abord la gagner à la course et les hommes qui perdraient seraient immédiatement mis à mort. En dépit de cette condition bien des jeunes gens furent attirés par la beauté d’Atalante et concoururent. Bien qu’elle courût entièrement vêtue ou même armée, alors que les prétendants étaient nus, tous couraient, perdaient et donc mouraient. Pourtant, à cause du concours d’Aphrodite/Vénus, Atalante fut battue. En effet, un jeune homme, Milanion, dans la version arcadienne, Hippoménès en Béotie, fut aidé par la déesse qui lui donna trois pommes d’or qui provenaient de son verger de Tamasos, à Chypre.

ATALANTE ET LES POMMES D'OR

Atalante ramassant les pommes d’or semées par Hippoménès

Le jeune homme lança les pommes pendant la course, empêchant par trois fois Atalante de le dépasser : soit par curiosité, soit par avidité, ou alors parce qu’elle voulait sa victoire, elle s’arrêta pour les ramasser et fut battue. Cependant, le jeune homme négligea de s’acquitter de ses devoirs envers Vénus et qui plus est, il consomma son union avec Atalante dans l’enceinte du temple de la déesse qui, pour ce sacrilège, les transforma en lions.

Selon Properce, Milanion obtint Atalante en partageant sa fatigue à la chasse, plutôt qu’en disputant une course. Properce était un poète latin né aux alentours de 47 avant Jésus-Christ, en Ombrie, sans doute près d’Assise. Il serait mort vers 16/15 avant Jésus-Christ.

Une autre légende fait d’Atalane la mère de Parhénopaeos, ce qui signifie « fils d’une vierge », qu’elle exposa dans son enfance et comme elle, il fut élevé par des gens de la campagne.

ATALANTE - EDE TELCS - MEDAILLEUR HONGROIS

Atalante – Ede Telcs – Médailleur hongrois

Bibliographie

Dictionnaire de la Mythologie – Michael Grant et John Hazel – Marabout

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,