LA NEWSLETTER DE SYLVIE

(01- LA NEWS DU MOIS) par sylvietribut le 22-10-2016

                     Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action. Victor Hugo

lo-scorpione

Le Scorpion

Le Scorpion est un animal redoutable. Il fait peur. Il est capable de tuer, avec promptitude. Ses attaques sont d’une effrayante efficacité. Il est d’ailleurs aussi cruel avec lui-même qu’avec autrui puisqu’il est capable de retourner son dard contre son propre corps. De même la femelle Scorpion ne témoigne d’aucun sentiment maternel à l’égard de sa progéniture. Elle abandonne ses petits dès leur naissance. Puisqu’ils sont venus au monde, qu’ils se débrouillent.

Dans un ancien zodiaque persan, le signe est représenté par deux Scorpions qui se combattent. En effet, ce signe porte deux valeurs contradictoires en lui : créer et détruire. Dans les zodiaques de l’ancienne Egypte, le Scorpion est parfois remplacé par un serpent. C’est le même univers inquiétant d’êtres effrayants, venimeux, rapides comme l’éclair lorsqu’ils agressent.

Par ailleurs, il faut voir le Scorpion comme appartenant à deux éléments : l’Eau bien sûr, une eau stagnante. Mais le Feu habite également le Scorpion. Le Scorpion ne charrie-t-il pas un venin analogue à une lave volcanique qui n’est liquide qu’en apparence et qui détruit tout sur son passage pour engendrer, plus tard, une terre fertile.

Le Scorpion résiste aux radiations atomiques. Le feu de l’enfer ne le détruit pas. Il est ce qui demeure après les plus grandes tourmentes, les plus grands cataclysmes. Cette qualité exceptionnelle détermine bien des aspects de son caractère.

Dans le zodiaque des cathédrales, la période Scorpion correspond au moment où l’on fait tomber des chênes les glands qui nourriront les porcs. On prend et on utilise les fruits de l’arbre de la sagesse. Le porc est symbole des plus bas instincts, de la matérialité la plus rude, la plus obscure. Cependant, il est aussi l’animal comestible par excellence. Voilà qui indique que le Scorpion est un signe de métamorphoses et de transmutations. Le risque est, pour lui, de demeurer à l’étape du porc, de manger les glands du chêne et de ne point s’offrir en nourriture à autrui. Le Scorpion est alors une sorte de voleur qui détourne de leur but les richesses qui lui avaient été offertes.

Le Scorpion est un être complexe. Il ressent en lui un monde de pulsions diverses, contradictoires, exigeantes. Cela ne l’effraie pas, au contraire. Il a envie de les voir se manifester pour mieux les connaître, il se sent capable d’aller très loin sur des voies qui mènent en des contrées inconnues. L’invisible l’attire. Il est en contact naturel avec lui. Qu’on lui facilite ou non la tâche, le Scorpion mettra à jour ses pulsions pour s’expérimenter lui-même.

La puissance du Scorpion est considérable, sa tentation aussi. Faut-il vraiment se transformer pour s’améliorer, ou bien peut-on se contenter d’agir pour son bon plaisir ? Faut-il changer de manière positive ou bien n’est-il pas plus exaltant de détruire, de casser, de désarticuler ? Dans toute création, du point de vue du Scorpion, il y a une part de destruction. Il faut faire table rase de l’ancien et du périmé pour engendrer du nouveau. Le risque est qu’il se complaise dans l’entreprise de démolition, dans cette période de décomposition où il éprouve une certaine ivresse.

scorpion_img

A l’honneur du 22 octobre au 22 novembre 2016… Le Scorpion

Au fil de ces semaines plutoniennes, rendez-vous sur mon site pour douze nouvelles chroniques à découvrir :

www.sylvie-tribut-astrologue.com

Ingrès du Soleil en Scorpion… 22 octobre 2016

Ingrès de Mercure en Scorpion… 24 octobre 2016

Le noir… la couleur du Scorpion

Une héroïne Scorpion… Ophélia

Nouvelle Lune du 30 octobre 2016

Calendrier et Maisons lunaires – novembre 2016

Dans l’herbier du Scorpion… Grenade et Grenadier

Ingrès de Mars en Verseau… 10 novembre 2016

Sibylles et Pythies

Ingrès de Vénus en Capricorne – 12 novembre 2016

Ingrès de Mercure en Sagittaire – 12 novembre 2016

Taranto… Ville Scorpion de la tarentule et de la tarentelle

le-scorpion-par-salvatore-dali

Le Scorpion de Salvator Dali

Si vous êtes Scorpion ou Ascendant Scorpion, Sylvie vous offre 10 Euros de remise sur le montant de votre consultation. Vous n’êtes ni Scorpion, ni Ascendant Scorpion, tentez votre chance et sans attendre, gagnez ainsi, vous aussi, une remise de 10 Euros sur le montant de votre consultation si vous avez la réponse à ma question. Offre valable jusqu’au 22 novembre 2016

Quel est le couple mythique qui règne sur le monde tourmenté et tourmentant du Scorpion ?

Vous bénéficierez vous aussi d’une remise de 10 euros sur le montant de votre consultation. Faites-moi part de votre réponse par Email :

sylvietribut@club-internet.fr     

  le-scorpion-sur-lampe-a-huile-ier-iie-siecle    

Le Scorpion sur une lampe à huile – I/IIe siècles

Pluton/Hadès était le fils de Saturne et le frère de Jupiter et de Neptune. Il était le maître des Enfers. Il est probable que cette évocation ait contribué à donner une mauvaise réputation à Pluton. Pourtant, Pluton joue un rôle important qui est d’amener au grand jour la conscience qui sommeille dans notre inconscient. Le plutonien est en général un individualiste farouche, très fier de son indépendance, dont l’équilibre psychique risque d’être perturbé quand ses instincts sont réprimés.

Bien des Plutoniens ont marqué l’Histoire de leur empreinte : dans l’Antiquité, c’est l’Empereur Auguste et beaucoup plus près de nous, le Général de Gaulle. D’autres exemples permettent de mieux saisir la nature secrète du Plutonien : Mahomet et Luther représentent la mystique religieuse poussée à ses limites ; Dostoëvski et Barbey d’Aurevilly transposent la réalité jusqu’à son paroxysme.

Quant à l’influence de Pluton dans les divers signes du zodiaque elle est mal déterminée. En fait cette planète fait jaillir les forces latentes du signe, dans un sens bénéfique ou difficile selon la position de la planète, en signe, en maison et en aspect.


le-scorpion

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS L’HERBIER DES GEMEAUX… LE MYOSOTIS

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 08-06-2016

Une légende raconte qu’un chevalier et sa dame se promenaient le long d’une rivière, attiré par une jolie fleur bleue, il se pencha pour la cueillir mais perdant l’équilibre à cause du poids de son armure, il tomba à l’eau. Comme il se noyait, il lança la fleur à sa dame en criant « Ne m’oubliez pas ». Et c’est ainsi que le myosotis est devenu la fleur du souvenir. C’est pourquoi en anglais on la nomme « forget me not », en italien «  non ti scordardime », mais l’allemand emploie la même formule, l’espagnol, le polonais, le danois, le roumain, le néerlandais également.

En France cette charmante fleur bleue s’appelle aussi « grémillet », « herbe d’amour », « oreille de souris » et même « scorpione ». Cependant, le terme « oreille de souris » est le sens du mot grec « muosôtis », et correspond donc à l’étymologie du nom.

MYOSOTIS BLEU

Le myosotis bleu

Dans le langage des fleurs, le myosotis signifie l’amour sincère, mais aussi l’inquiétude de ne plus être aimé, ou encore le souvenir fidèle.

Le myosotis fait partie de la famille des Borraginacées et est originaire d’Europe. Sa floraison, en petits bouquets au cœur clair, est en général printanière. Il forme une touffe aux feuilles lancéolées et rugueuses. Il mesure entre 15 à 30 cm et fleurit d’avril à juin et jusqu’en octobre pour certaines variétés et selon le climat.

MYOSOTIS - DIFFERENTES COULEURS

Bleu, blanc, rose… le myosotis

La plupart des espèces sauvages ont des fleurs de couleur bleue, mais si le myosotis est cultivé, elles peuvent aussi être roses ou blanches. C’est une plante facile d’entretien qui ne demande pas beaucoup d’arrosage. Elle illumine les jardins, les balcons, les terrasses par ses jolies fleurs qui éclatent au printemps. Le myosotis est souvent utilisé en rocaille, bordure ou plate-bande. C’est une plante vivace qui se ressème toute seule et devient envahissante, on ne peut donc l’oublier.

Bon à savoir, le myosotis forme un excellent binôme avec le framboisier, empêchant ainsi la venue de vers sur l’arbre fruitier s’il est planté à ses pieds.

Durant la seconde guerre mondiale, l’Allemagne nazie persécuta également les francs-maçons qui abandonnèrent leurs symboles traditionnels, le compas et l’équerre, et adoptèrent pour se reconnaître entre eux une petite fleur de myosotis. Aujourd’hui, ils utilisent toujours ce symbole en souvenir des membres décédés lors de cette triste époque. D’une manière générale, on le voit, le myosotis évoque le souvenir. C’est pour cette raison que cette fleur est l’emblème de différents groupes et causes en relation avec l’oubli.

C’est ainsi que la Société Alzheimer, cette maladie dégénérescente qui fait progressivement perdre la mémoire, a fait du myosotis son symbole. Cette petite fleur bleue est également devenue l’emblème de la « Journée mondiale des enfants disparus » qui a lieu le 25 mai. Une fondation belge, Child Focus, commémore chaque année cette journée en Belgique et distribue gratuitement des myosotis sous forme de broches, d’autocollants et de sachets de graines.

En 2015, les fleurs de myosotis furent également choisies pour célébrer le centenaire du génocide arménien parce qu’elles « expriment la notion de souvenir éternel ».

MYOSOTIS - PLANCHE BOTANIQUE

Le myosotis – Planche botanique

Myosotis était également le nom d’une naïade de la mythologie grecque. Les naïades étaient des nymphes aquatiques qui vivaient dans les eaux douces, en particulier les rivières, les sources et les fontaines. Et le myosotis pousse particulièrement bien dans ces lieux humides. Les naïades faisaient l’objet d’un culte particulier.

Plus près de nous, c’est la couleur du myosotis qui est utilisée pour décrire les yeux du Capitaine Crochet dans Peter Pan de James Barrie.

MYOSOTIS - DETAIL

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

MAI… DE LA FERTILITE A L’ABONDANCE

(6.6.2 - LES MYTHES DU TAUREAU ET DE VENUS) par sylvietribut le 03-05-2016

Autrefois, semble-t-il, le 1er mai était, en Europe, le jour dédié à l’amour. Ce jour-là, il était coutume de se coiffer d’une couronne de feuillages et de fleurs, ou bien d’en offrir à la personne aimée, comme en témoigne l’enluminure du mois de mai dans les Très riches Heures du duc de Berry, bréviaire réalisé par les frères Limbourg, au début du XVe siècle. Cet ouvrage se trouve aujourd’hui au château de Chantilly.

LES TRES RICHES HEURES DU DUC DE BERRY - MAI

Le Taureau et Mai – Les Riches Heures du Duc de Berry

Du 1er mai aux chaleurs de la canicule, à la fin juillet, fêtes et rites rappellent la fragilité de l’équilibre bienfaiteur entre la pluie et la sécheresse et suggèrent combien la maturation des cultures, plus ou moins avancée selon les lieux et les latitudes, reste tributaire des retournements de la saison, toujours imprévisibles. Par ailleurs, c’est autour de cette date que les animaux quittent les étables et la nourriture sèche pour rejoindre les pâturages aux herbes grasses.

Les cérémonies du 1er mai honorent conjointement le passage vers la saison de la floraison exubérante et l’arbre épanoui, assimilé à l’arbre de vie et de joie ; les rites insistent beaucoup sur la verticalité du tronc, élagué sauf à sa cime, ou du mât couronné de fleurs.

LES SAINTS DE GLACE

Les Saints de Glace : Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais

« En mai, chaude et douce pluie fait belle fleur et riche épi », enseigne un dicton populaire, exprimant la crainte que la pluie fasse défaut même sous un climat tempéré, où « Saint Mamert, Saint Gervais, Saint Pancrace, sont toujours de vrais saints de Glace ».

Hommes sauvages, « feuillus » et autres monstres qui apparaissent début mai, dans plusieurs parties de l’Europe, montrent les rapports ambigus entre la luxuriance de la nature et l’humidité. Leur relation aux sources et aux rivières met en évidence la quête de l’eau vive, de l’eau sacralisée et bénite ce jour-là par la grâce du « temps » ou, plus récemment, par la volonté d’un saint. En effet, au cours du mois de mai se multiplient les pèlerinages et les processions qui associent culte religieux et rites de guérison où l’eau joue un rôle prépondérant.

SOURCE EN CAMARGUE

Source en Camargue

Sources et fontaines un peu partout en Europe, à partir du 1er mai, deviennent souvent le pivot de cultes locaux de guérisseurs, qui s’attiraient jadis les faveurs du monde rural. Par ailleurs, les sources étaient symboles de maternité. Les rites aquatiques connaissent une grande popularité autour de la Pentecôte dans l’ensemble de l’Europe.

La crainte de la sécheresse s’exprime dans les pays de la Méditerranée orientale par la lutte du bien et du mal, représentée par la mise à mort d’un dragon meurtrier, crachant le feu, se nourrissant d’hommes et interdisant l’accès aux eaux du lac ou nichant dans une forêt au bord d’une rivière. Saint Georges est le vainqueur le plus célèbre du monstre, mais d’autres saints personnages se partagent dans d’autres régions cette gloire.

Dans ces régions méditerranéennes, où les cultures sont précoces, on faisait appel à la bienveillance des ancêtres et des morts victimes de meurtres pendant le mois de mai, car fécondité, fertilité et richesse des récoltes restent l’apanage du monde souterrain, domaine des défunts qui ne sont pas évacués de la vie sociale. A côté des Anthestéries ou des Rosalies, fêtes de la floraison transcendante, mais aussi évocation des morts, avaient lieux les Lemuria romaines dont on retrouve l’esprit dans les Roussalia, les commémorations funéraires du samedi de la Pentecôte, toujours célébrés dans le onde orthodoxe de Chypre à la Russie.

VENUS LA ROMAINE 2

Vénus la Romaine

Enfin la Vénus romaine, plus charnelle et sensuelle que l’Aphrodite grecque, gouvernait le mois de mai et le Taureau, signe zodiacal de ce mois d’apothéose des forces vitales. Le taureau symbolise lui aussi la fertilité et jadis il représentait Baal, dieu de l’humidité et de l’orage, adoré en Orient sous différentes formes dont le Veau d’or est la plus connue. Ce culte transmuté a migré vers l’Occident comme en témoignent les hécatombes anciennes et les rites taurins que l’on retrouve de la Crète minoenne jusqu’à nos jours dans les jeux de tauromachie de la Méditerranée occidentale, qui commence avec la fin avril et se concentrent ans la période estivale.

La gravité des rites agraires pratiqués pendant la période de départ aux alpages, de maturation des céréales et de mûrissement des fruits se retrouve presque intacte dans les traditions chrétiennes. Les cérémonies anciennes se reflètent dans toute multitude de fêtes et de rituels, très proches ou très semblables dans leur célébration, même si les dates varient selon les pays, instaurés par l’Eglise dans le contexte post-pascal et allant de l’Ascension à la Fête-Dieu. Le pèlerinage des Gitans aux Saintes-Maries-de-la-Mer, en Camargue, reste parmi les manifestations les plus spectaculaires en France de la fin mai, associant les rites de l’époque à l’exubérance de la fête populaire.

PELERINAGE DES GITANS - SAINTES MARIES DE LA MER

Pèlerinage des Gitans – Saintes-Maries-de-la-Mer

Bibliographie

Fêtes et croyances populaires en Europe – Yvonne de Sike – Editions Bordas

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

MERCURE RETROGRADE EN TAUREAU ENTRE AVRIL ET JUIN 2016

(4.2 - Les Rétrogradations et facéties de Mercure) par sylvietribut le 14-04-2016

Le 6 avril 2016 Mercure faisait son entrée dans le signe du Taureau pour n’en ressortir que le 18 juin 2016. Ce long transit de Mercure en Taureau va se dérouler de la façon suivante :

  • Du 6 au 29 avril 2016, Mercure en direct parcourt pratiquement tout le signe du Taureau pour entreprendre sa rétrogradation sur 23°36 du signe. Mercure sera stationnaire sur ce 23e degré, du 25 avril au 3 mai 2016. Seront particulièrement concernés par cette rétrogradation de Mercure en Taureau, les personnes ayant, dans leur thème, le Soleil, la Lune, l’Ascendant, le Maître d’Ascendant, le Milieu du Ciel, ou     toute autre planète sur ce degré. Cette rétrogradation devrait se révéler positive pour les Cancer, Vierge, Capricorne et Poissons.

Par contre, cette rétrogradation de Mercure en Taureau sera plus difficile pour le Lion et le Verseau, ainsi que pour le Scorpion auquel Mercure s’opposera.

  • Du 29 avril au 23 mai 2016, Mercure rétrograde passant du 23°36 à 14°21 Taureau, degré sur lequel reprendra sa marche directe. Mercure sera stationnaire sur 14° Taureau du 18 au 27 mai 2016. Seront donc concernés ceux qui ont, dans leur thème, le Soleil, la Lune, l’Ascendant, le Maître d’Ascendant, le Milieu du Ciel ou toute autre planète. Ce sont les mêmes signes qui seront concernés en positif ou en négatif.
  • Du 23 mai au 13 juin 2016, Mercure repart en direct sur le 14°21 Taureau pour quitter le signe et entrer dans les Gémeaux, signe dont il est le gouverneur. 

MERCURE 7

Bien sûr le Taureau sera particulièrement concerné par cette rétrogradation de Mercure dans ce signe. Ce sera vécu positivement en cas d’un contexte favorable du thème natal, par contre en cas de configurations conflictuelles, cette rétrogradation de Mercure pourrait être synonyme de bien des retards ou bien de contraintes.

Ne sont pas concernés par cette rétrogradation de Mercure : les Gémeaux, la Balance, le Sagittaire et le Bélier.

Durant sa rétrogradation en Taureau, Mercure sera conjoint à Vénus, ainsi qu’au trigone de Jupiter en Vierge, cependant l’aspect ne sera pas totalement exact, on note un degré d’orbe séparant. Mais il existe aussi un trigone à Pluton, avec trois passages sur le 17e degré.

LE CADUCEE DE MERCURE

La rencontre Mercure-Vénus : Mercure est la planète de la communication et s’entend bien avec Vénus, la planète de l’élégance, du goût et de la beauté. Se souvenir que dans la mythologie, ils ont été amants. Voici donc une excellente communication pour améliorer vos relations et vos interactions avec les autres que vous considèrerez sans malveillance, ni agressivité. En cas de problème, vous préfèrerez même leur accorder le bénéfice du doute. Sous cette influence, on pourra avoir envie d’aller au théâtre, à une exposition, on pourra s’abonner à une revue d’art. Bonne configuration pour le commerce en général et le commerce de luxe en particulier. C’est aussi un bel aspect de diplomatie et de désir de plaire. Mercure étant le multiplicateur du zodiaque, on peut multiplier les rencontres et les flirts.

LE CADUCEE DE MERCURE

Le trigone entre Mercure en Taureau et Jupiter en Vierge ramène les pieds sur terre et le jugement devient plus sage. Cet aspect confère même de l’optimisme, un esprit de bienveillance, de la droiture, de la sincérité et de l’honnêteté. On retrouve aussi du bon sens et de la diplomatie. C’est un bon aspect pour qui a une activité commerciale, ou en rapport avec le tourisme, l’étranger ou l’import-export. Cet aspect favorise d’ailleurs d’excellents rapports avec l’étranger, les étrangers ou le lointain. Ce peut être aussi l’occasion de faire un petit voyage, ou un petit déplacement agréable, dans un cadre qui le sera tout autant.

LE CADUCEE DE MERCURE

Enfin, le trigone entre Mercure en Taureau et Pluton en Capricorne devrait rendre plus perspicace. Période propice pour résoudre un problème, trouver une solution, à moins qu’on ne soit amené à découvrir un secret, éclaircir un mystère, ou même aller vers l’inconnu, à moins que plus prosaïquement on ne retrouve ses clés. On l’aura compris, ce bon rapport entre Mercure et Pluton confère un certain flair, un jugement plus pénétrant et peut-être aussi une certaine puissance mentale.

MERCURE L'EPHEBE SPORTIF

Rambouillet, le 12 avril 2016

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS L’UNIVERS DU SCORPION… FIGUES ET FIGUIERS

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 11-11-2014

Avec la vigne et l’olivier, le figuier se partage l’honneur d’être le plus souvent cité dans la Bible et s’il est un arbre dont on peut dire qu’il « appartient à l’histoire de l’humanité », c’est bien lui.

On suppose qu’Adam et Eve se servirent de ses feuilles pour couvrir leur nudité, le cache-sexe était né. Cependant, certains soutiennent que ce premier vêtement fut emprunté à la vigne. Les Egyptiens estimaient que son fruit avait succédé au gland comme nourriture de nos plus lointains ancêtres et ils accordaient une vénération spéciale à la figue qu’ils faisaient entrer dans de nombreux remèdes.

A L'OMBRE DU FIGUIER

A l’ombre d’un figuier

Les Hébreux, les Grecs et les Romains le cultivaient. On dit même que c’est sous un figuier que les futurs fondateurs de Rome, Romulus et Rémus, furent abandonnés et trouvés par la louve qui les allaita. Et, si l’on en croit les historiens, plusieurs guerres n’eurent d’autre mobile que la conquête de terres produisant d’aussi délicieux fruits.

La figue est considérée comme le plus ancien fruit domestiqué, après la découverte en 2006, dans la vallée du Jourdain en Palestine, de neuf figues parthénocarpiques, c’est-à-dire ne produisant pas de graines et dont la culture nécessitait l’intervention de l’homme, en recourant à des boutures. Ces figues seraient vieilles de 9 400 à 9 200 avant Jésus-Christ et donc domestiquées à la même époque que celle du riz en Asie, mais 1 000 ans plus tôt avant celle du blé, de l’orge et des légumineuses.

FIGUES

Figues fraîches

Le fruit défendu de l’Arbre de la connaissance du bien et du mal dans le récit du Livre de la Genèse est assimilé à la pomme d’Adam dans la tradition chrétienne, mais c’est  la figue dans la tradition juive. Vers – 100 avant Jésus-Christ, Pline l’Ancien évoquait déjà la culture de vingt-neuf variétés de figues différentes.

Bien plus tard, en France, Louis XIV fut un grand amateur de figues. La Quintinie, son jardinier, planta donc plus de sept cents figuiers de diverses variétés dans le potager du Roi au château de Versailles pour satisfaire la passion du Roi Soleil.

LES FIGUES DE BARTOLOMEO BIMBI

Différentes variétés de figues – Bartolomeo Bimbi – 1696

En Italie, les grands-ducs de Toscane appréciaient également de nombreuses variétés de figues comme en témoigne une peinture de Bartolomeo Bimbi.

Consommée à longueur d’année, fraîche ou séchée au soleil, par les peuples du pourtour de la Méditerranée, la figue fut aussi un précieux atout thérapeutique. L’Ancien Testament en signale l’emploi en cataplasmes contre les abcès des gencives et les inflammations de la bouche. Il rapporte aussi ce qui peut être considéré comme l’un des plus antiques cas de guérison : en ce temps-là, lit-on dans le Livre d’Isaïe, Ezéchias, roi de Juda, fut « malade à mort » d’une grave tumeur et Isaïe le prophète avait dit : « Qu’on apporte une masse de figues et qu’on les étende sur l’ulcère et Ezéchias vivra ». Ce qui fut fait et ce qui se réalisa.

Platon appelle les figues les « amies des philosophes » parce qu’elles « renforcent l’intelligence ». Les travaux modernes ont établi qu’il voyait juste puisqu’on recommande de manger des figues en cas d’asthénie physique et nerveuse. Dioscoride les conseille aussi, mangées avec des noix, pour se protéger contre d’éventuels empoisonnements. Quant à l’Ecole de Salerno, elle affirme que la figue « nourrit et engraisse ». Platon en faisait la « nourriture des athlètes par excellence ». Ce dernier raffolait des figues à tel point qu’on lui donna le nom de « philosukos », c’est-à-dire « l’amateur de figues ». On sait maintenant que 100 grammes de figues fraîches apporte 100 calories et 100 grammes de figues sèches, 250 calories, « lâche le ventre, adoucit la poitrine et guérit beaucoup de tumeurs », indications qui se retrouve dans la vieille pharmacopée qui classe la figue parmi les quatre fruits pectoraux avec la datte, le jujube et les raisins secs. On préconise la figue contre la toux, les rhumes opiniâtres, les maladies des poumons en général, les maux de gorge et la constipation.

Un proverbe dit que « pour qu’une figue soit bonne, elle doit avoir un habit de pauvre, c’est-à-dire une pellicule grisâtre et fripée, un œil d’ivrogne, mouillée avec une gouttelette perlant à l’ostiole, et un cou de dévote c’est-à-dire retombante par rapport au pédoncule.

CORBEILLE DE FIGUES DANS LA ROME ANTIQUE

Corbeille de figues – Fresque romaine

La figue est aussi l’objet de nombreux jeux de mots et lapsus, entre Français, Italiens et Corses. En effet, en italien, les mots « fica » et « figa » désignent vulgairement le sexe féminin, alors que le figuier et son fruit sont nommés « fico », masculin pour l’arbre et le fruit. Le geste de la « figue », consistant à placer le pouce entre l’index et le majeur repliés, est particulièrement offensant dans de nombreux pays du monde. On est bien dans l’univers du Scorpion. Au Brésil, une amulette représentant una « figa » est en revanche un porte-bonheur.

En latin, le foie d’oie engraissé aux figues se nommait « ficatum ». Ce nom est à l’origine des mots « foie » en français, « fegato » en italien, « higado » en espagnol, et des mots de même sens dans les autres langues romanes.

Quant au figuier, il est déjà mentionné dans la Bible. Au IIIe siècle avant Jésus-Christ, le philosophe péripatéticien Théophraste, au Livre V de son ouvrage « Histoire des Plantes », recommande le figuier pour les échafaudages, comme pour tout support vertical. Le figuier était jadis considéré comme une plante magique, associée à la magie. Là encore, l’influence du Scorpion se fait bien sentir.

Toujours dans cette influence plutonienne, arbre sacré des traditions indo-méditerranéennes, le figuier est fréquemment associé à des rites de fécondation. Dans la pensée dravidienne, « il doit son pouvoir fécondant à son latex, et parce que le latex est de même essence que l’énergie universelle, incluse dans l’élément Eau. Se souvenir que le Scorpion appartient à cet élément. Les Eaux Inférieures de la Genèse sont assimilables au Rasa. Le latex est également le suc vital Ojas qui communique la vie à l’enfant in utero.

FICUS CARICA - PLANCHE BOTANIQUE

Ficus carica – Planche botanique

D’innombrables rites de magie imitative attestent l’importance symbolique des arbres à latex, ainsi l’usage dravidien d’accrocher le placenta de la génisse, enveloppé dans de la paille, à la branche d’un branian, autre arbre à latex, pour que la vache ait du lait et de nouveaux petits. Dans toute l’Inde, le figuier des Pagodes est l’arbre de Vishnu et de Civa. Son culte est associé à celui du serpent, l’association arbre-serpent étant créatrice de force fécondante par excellence. Dans le bestiaire du Scorpion, figure en bonne place les reptiles et le serpent. 

Par ailleurs, en Grèce, le figuier était consacré à Dionysos, une divinité plutonienne. Toujours en Grèce, dans certains cultes agraires primitifs, les sycophantes étaient chargés de « révéler la figue ». Sans doute l’expression cache-t-elle symboliquement un rite d’initiation aux mystères de la fécondité. Plus tard, lorsque l’exportation des figues fut interdite hors de l’Attique, on appela « sycophantes » ou révélateurs de figue par dérision les dénonciateurs des contrebandiers. Le mot en vint à désigner les délateurs et les maîtres chanteurs.

FIGUES FRAICHES

Bibliographie

Nos Grand-mères savaient – La Vérité sur les plantes et la vie naturelle – Jean Palaiseul – Editions Robert Laffont

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,