ANDROMEDE ET CASSIOPEE… LES ETOILES FIXES DU BELIER

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 24-03-2014

L’histoire d’Andromède et la manière dont elle a été sauvée du monstre marin par Persée, chevauchant le cheval ailé Pégase, font partie de l’une des légendes les plus connues de la mythologie grecque. Et, chaque automne, un groupe de constellations facilement repérables et identifiables rejoue le drame.

Le point de départ, pour l’observation, est la constellation circumpolaire Cassiopée, reconnaissable à sa forme en W, ou en M, selon l’orientation. Cette figure est dessinée par cinq étoiles brillantes, de magnitude allant de 2 à 3. La pointe centrale du W permet de localiser l’Etoile Polaire, située à moins de 1° du pôle Nord céleste ; en outre, cette figure et le Grand Chariot sont équidistants du pôle Nord céleste, avec une déclinaison de 30°. Ainsi, en localisant l’un des deux, il est possible d’orienter rapidement dans le ciel boréal. 

LA GALAXIE D'ANDROMEDE

La galaxie d’Andromède

De plus, à notre époque, ces constellations permettent d’identifier facilement ce que les anciens astronomes ont nommé le colure équinoxial, c’est-à-dire le méridien qui passe par les pôles et qui contient l’équinoxe de printemps ou point vernal, et l’équinoxe d’automne. Ce colure frôle le W, à proximité de l’étoile Caph (bêta Cassiopeiae) et se dirige vers le point vernal. De l’autre côté, il traverse le pôle boréal céleste et rejoint le Grand Chariot entre Phecda et Megrez, gamma et delta de la Grande Ourse, qui correspond au côté « manche » de la « casserole ».

L’étape suivante est le Carré de Pégase, beau groupe de quatre étoiles qui culmine à minuit au mois de septembre. La plus brillante d’entre elles se trouve à moins de 2° à l’est du colure équinoxial, et par conséquent juste au sud de Caph. C’est l’étoile Alpha de la constellation d’Andromède, et elle correspond à la tête de la princesse enchaînée, située près du cheval ailé.

CASSIOPEE

La constellation de Cassiopée

Le côté nord du Carré de Pégase se prolonge, vers l’est puis vers le nord-est, par une faible courbe, composée de quatre étoiles qui dessinent la figure d’Andromède, avec Sirrah à la tête, Mirach à la ceinture et Almak aux pieds. A l’est, au-dessus des Pléiades, dans le Taureau, se trouve son sauveur. Persée. Sa tête est marquée par Algeniv, ou Mirfak (Alpha Persei), de couleur maube et de magnitude 2 ; dans sa main droite, il tient la tête de Méduse, représentée par l’étoile maléfique Algol, la « Tête de goule » (bêta Persei) ; il s’agit d’une binaire blanche à éclipses, qui clignote, ayant une magnitude qui varie entre 2 et 3, selon des cycles de deux jours et 21 heures.

CASSOPIEE

Cassiopée

Andromède était la fille de Cassiopée et de Céphée, reine et roi d’Ethiopie. Cassiopée, imprudemment, avait osé affirmer qu’elle et sa fille étaient d’une beauté comparable à celle des Néréides, filles du dieu marin Nérée, appelé « le vieux sage des mers ». Celles-ci se plaignirent à Poséidon qui s’empressa de créer la Baleine, monstre marin qui ravagea la contrée. Cependant, l’oracle d’Amon affirma à Céphée que le seul moyen de sauver son pays était de sacrifier sa fille, et c’est pourquoi celle-ci fut enchaînée, nue, à un rocher du bord de mer et offerte au monstre.

ANDROMEDE - CONSTELLATION 

Constellation d’Andromède

Lorsque Persée vit Andromède, il la trouva si belle qu’il en tomba amoureux. Le jeune héros, protégé par son invisibilité et, selon certains auteurs, chevauchant Pégase, le cheval ailé, sortit la tête de Méduse de sa besace et, en la tenant d’(abord au-dessus de sa propre tête pour éviter de croiser son regard, il l’abaissa peu à peu, trompant la Baleine par le jeu de son ombre sur la mer ; il décapita celle-ci, puis il libéra Andromède. Il ramena la jeune fille chez ses parents et leur demanda sa main, ce qu’ils lui accordèrent.

Le mariage de Persée et d’Andromède allait être célébré, mais la cérémonie fut interrompue par un autre soupirant, Agénor, envoyé traitreusement par Cassiopée, qui lui aussi désirait la jeune fille. La situation était périlleuse, car il était escorté d’une troupe nombreuse Cependant, Persée sortit sa tête de Gorgone et changea en pierre toute la bande.

Le héros se hâta alors vers Sériphos, pour découvrir que Polydectès n’avait pas tenus son engagement et que Danaé avait dû se réfugier dans un temple pour protéger sa vertu. Persée fit irruption dans un banquet donné par le roi et, face à un concert d’injures, il proclama qu’il avait mené à bien sa mission ; puis détournant les yeux, il exhiba la tête de Méduse et changea en pierre Polydectès et ses commensaux.

Ensuite, Persée offrit la tête de Méduse à Athéna, et celle-ci la fixa sur son bouclier. Pour punir Cassiopée de sa trahison, Poséidon la mit dans un panier et transforma le tout en constellation. C’est pourquoi elle paraît ridicule quand son mouvement circumpolaire la met sens dessus dessous.

MEDUSE - VINCENZO GEMITO - 1911 

Méduse – Vincenzo Gemito

Bibliographie

Le Langage secret des Etoiles et des Planètes – Geoffray Cornelius et Paul Devereux – Editions Solar

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

UN JARDIN TRES ESOTERIQUE… LE JARDIN DES TAROTS EN TOSCANE

(6.3.2 - A l'étranger) par sylvietribut le 14-02-2014

Créé par l’artiste franco-américaine Niki de Saint-Phalle (1930-2002), ce parc unique se trouve en pleine nature, près du hameau de Garavicchio, sur le territoire de la commune de Capalbio, dans la Maremma et la province de Grosseto en Toscane sud.

Dans ce jardin on tombe nez-à-nez avec des sculptures géantes représentant les arcanes du Tarot, qui n’est pas sans rappeler l’atmosphère du célèbre parc Guëll de Barcelone. Certaines statues peuvent atteindre 15 mètres de haut. Elles ont été réalisées en béton recouvert de bouts de miroir, de mosaïques et de céramiques polychromes.

Niki de Saint-Phalle a fortement voulu cette œuvre qu’elle a financée en grande partie grâce aux ventes d’autres de ses œuvres, ainsi qu’avec l’aide de donateurs locaux et d’amis. Son mari, le sculpteur Jean Tinguely, a participé lui aussi à la réalisation des structures. Niki de Saint-Phalle réalisa ainsi un de ses rêves de jeunesse. 

IMPERATRICE DU JARDIN DES TAROTS

L’Impératrice – Jardin des Tarots – Capalbio – Toscane

Elaboré entre 1979 et 1993, le Jardin des Tarots a une forte composante ésotérique avec ses vingt-deux sculptures représentant les lames du tarot. Il est très facile de repérer le Bateleur avec sa main recouverte de miroirs et dont l’intérieur de la tête a été peint par l’artiste anglais Alan Davie ; la Papesse est un hommage aux Jardins des Monstres de Bomarzo.

Au centre d’un bassin, on reconnaît la Roue de la Fortune et ses jets d’eau ; la Force est une figure féminine dominant la force brutale d’un dragon ; le Soleil porte un oiseau posé sur un arc de cercle ; la Mort chevauche un cheval.

LA BALANCE - JARDIN DES TAROTS - CAPALBIO

La Balance du Jardin des Tarots – Capalbio – Toscane

Le Pendu se trouve à l’intérieur de l’arbre de vie ; la Justice est une figure féminine avec l’injustice symbolisée par une machine enfermée dans la Justice ; les deux personnages de l’Amoureux ne sont autres qu’Adam et Eve en pique-nique.

L’Empereur se trouve à l’intérieur d’un château et l’Impératrice a été aménagée en appartement où vécut Niki de Saint-Phalle pendant les années de travail passées à la réalisation du parc. Pratiquement tous les personnages abritent un logement. Autre particularité de ces maisons-sculptures, elles sont antisismiques. Un mur sépare le jardin de la campagne environnante comme pour souligner le caractère fantastique du lieu. Un porche d’entrée circulaire est dû à l’architecte tessinois Mario Botta. Cet environnement d’Art populaire n’est pas sans évoquer celui du Facteur Cheval. Le jardin fut ouvert au public en 1998.

LE JARDIN DES TAROTS - LA ROUE DE FORTUNE 

La Roue de Fortune – Jardin des Tarots – Capalbio – Toscane

Selon la volonté de Niki de Saint-Phalle, le jardin est actuellement géré par une fondation privée, la Fondation « le Jardin des Tarots » qui gère les recettes afin de pallier les soins constants d’entretien que le parc nécessite. Conformément aux vœux de Niki de Saint-Phalle, l’accès au parc est gratuit certains jours de l’année et peu de publicité est faite afin d’éviter un afflux massif de visiteurs, lui garantissant ainsi sa mystérieuse singularité.

Comment ne pas évoquer le petit village de Capalbio, tout près du Jardin des Tarots, joyau de la Maremma, fascinant petit bourg médiéval qui surgit complètement isolé au milieu des maquis sauvages de la Maremma. De Capalbio on est seulement à 14 km de la Méditerranée et d’une plage sauvage et lunaire, au milieu d’une flore méditerranéenne aux parfums de genièvre, de thym, de camomille et d’eucalyptus. C’est la patrie des sangliers, des daims et des lièvres.

CAPALBIO - MAREMMA

Capalbio – Maremma – Toscana

Le plus vieux document mentionnant Capalbio est la Bolla Leonino Carolingia datant de 805 par laquelle Charlemagne donnait le Château de l’Abbaye des Trois Fontaines à Rome. Ensuite, Capalbio fut convoité par différentes familles puis tomba sous la domination des Orsini. Puis, c’est en tombant sous la domination de Sienne et enfin des Espagnols que Capalbio connaîtra le déclin, une dégradation sociale qui s’accompagnera de banditisme qui terrorisa toute la Maremma. Aujourd’hui encore on se souvient des noms de ces fameux brigands qui rançonnaient les campagnes. Si vous allez vous perdre dans ces coins reculés de Toscane, attablez-vous dans quelques auberges villageoises pour y goûter le sanglier préparé selon la tradition locale de même une petite visite à la Cantina Sociale de Capalbio s’impose, on y propose de très bons vins blancs et rouges de table, ainsi que l’original et très aromatique Ansonaco, petit blanc qui accompagne particulièrement bien le poisson. On trouve aussi un joyeux vin blanc pétillant, le Matrè.

BOMARZO - JARDIN DES MONSTRES 

Le Parc des Monstres – Bomarzo – Latium – Italie

A environ 90 km, tout aussi ésotérique et mystérieux, le Parc des Monstres de Bomarzo, dans le Latium et la Province de Viterbo. Le plus grand mystère entoure l’histoire de ce parc. On sait que les Orsini à qui il appartenait, princes d’une des plus insignes familles romaines. Vicino Orsini disait l’avoir aménagé « seulement pour épancher son cœur ». Un cœur bien étrange. Ce prince fit sculpter, vers 1550, de gigantesques et monstrueuses statues. Taillées à même dans les blocs de rocher qui se trouvaient sur place. Elles surgissaient au milieu d’une végétation luxuriante dans une nature très vallonnée.

L’ensemble devait présenter une signification symbolique qui nous échappe. Un parcours initiatique dont le secret est perdu, ouvrait aux arcanes du parc. Faute de documents mieux vaut se laisser guider par le hasard de la promenade, errer dans cette forêt parsemée d’apparitions à la fois merveilleuses et terribles,

Au gré de la déambulation, on rencontre : un cerbère à trois têtes, deux sirènes, trois ours héraldiques, jeu de mots sans doute sur Orsini… On trouve aussi une nymphe aux proportions plus que majestueuses, un ogre énorme dont la bouche est la porte et les yeux les fenêtres d’une cellule meublé d’une table et d’un banc de pierre.

BOMARZO - JARDIN DES MOSNTRES - L'ELEPHANT

L’Eléphant – Parc des Monstres – Bomarzo – Latium – Italie

Plus loin un dragon est assailli par des chiens, un éléphant porte sur son dos une tour crénelée, un cheval ailé, deux sphinx accroupis, une géante assise. Et puis, une maisonnette construite exprès de travers, si inclinée et en équilibre si précaire qu’on se demande comment elle tient debout.

Et puis, c’est une fontaine de guingois surmontée d’un Pégase ; une tortue au museau carré est surmontée d’une boule et d’une victoire ailée. Apparaît encore une face ronde à la gueule ouverte, symbole peut-être de l’Averne, que les Anciens tenaient pour l’entrée de l’Enfer. Etonnant également un Hercule de stature surhumaine en train d’écarteler une jeune personne renversée tête en bas. Ce groupe, haut de hui à neuf mètres, excite une curiosité particulière. 

On dit que Salvator Dali adorait cet endroit.

Essayez de vous y rendre par une matinée brumeuse, les sensations ne seront que plus fortes. Et puis, en partant, on a vu sur le village de Bomarzo en surplomb, dominé par le palais Orsini.

LUNE ET CANCER - JARDIN DES TAROTS

La Lune et le Cancer – Jardin des Tarots – Capalbio – Maremma – Toscane

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,