RETROGRADATION DE VENUS ENTRE POISSONS ET BELIER – FEVRIER A JUIN 2017

(4.3.1 - VENUS) par sylvietribut le 25-02-2017

La rétrogradation d’une planète indique que son énergie est « à contre-courant », tournée vers l’intérieur, ce qui suggère une certaine frustration de son expression dans le monde extérieur.

Lorsque Vénus est rétrograde la capacité d’exprimer l’amour érotique sur le plan charnel est comme inhibée, mais en même temps la fonction introvertie de la planète est libérée et l’image intérieur de l’amour, celle de l’être aimé devient extrêmement puissante et active que l’imagination s’efforce de la traduire sur le plan symbolique ou artistique.

Vénus rétrograde a une dimension positive si nous nous référons à l’alchimie, car c’est la frustration des pulsions instinctuelles qui permet au bout du compte de les transformer en or alchimique. Sa frustration n’est de toute façon jamais totale, elle est plutôt ressentie comme une limitation qui doit être acceptée. Vénus rétrograde montre souvent en société une timidité et une maladresse tout à fait normales puisque l’élégance et les talents d’une Vénus plus extravertie opèrent chez elle sur un plan intérieur et plus cérébral. Elle peut également ressentir de la gêne face à certains aspects de la sexualité, surtout si la beauté de ses fantasmes surpasse le plaisir de l’acte physique. Cela ne diminue pas son plaisir sexuel, mais elle n’y attache peut-être pas une importance primordiale et elle préfère conserver certaines inhibitions pour la richesse intérieure de sentiment qui en résulte.

VENUS EN EXIL EN SCORPION BELIER

Vénus en exil dans le Bélier

  • Le 3 février 2017 Vénus faisait son entrée dans le Bélier. La planète a parcouru le signe en marche directe jusqu’à 13°08 et à partir du 5 mars 2017 elle entreprendra sa rétrogradation, avec un petit flirt avec Mars, mais ces deux astres ne se rencontreront pas vraiment.
  • Du 5 mars au 1er avril 2017, Vénus rétrogradera en Bélier, passant de 13° à 0° Bélier.
  • Le 1er avril 2017 Vénus retrouvera les Poissons où la planète séjournera jusqu’au 29 avril 2017. Cependant, c’est le 16 avril 2017 que Vénus reprend sa marche directe. 
  • Le 29 avril 2017 Vénus retrouve le Bélier qu’elle parcourt en direct, passant de 0° à 30° du signe.
  • Vénus entrera dans le Taureau le 6 juin 2017.

VENUS EXALTEE EN POISSONS

Vénus exaltée en Poissons

Si Vénus est bien placée en Poissons puisque c’est son lieu d’exaltation, elle est malheureusement en détriment en Bélier puisque c’est son lieu d’exil.

Vénus dans le Bélier confère des sentiments ardents et impulsifs. Attention donc aux emballements inconsidérés, aux sentiments spontanés et irréfléchies. Que les femmes se gardent bien de faire les premiers pas, tellement pressées d’aboutir à des résultats tangibles, elles risquent de connaître une période très mouvementée, instable puis frustrante car dans sa rétrogradation en Poissons, Vénus se jette dans les bras de Saturne, la frustration et le manque sont assurés. De plus, si Vénus symbolise l’amour, affligée par Saturne, elle symbolise la peur d’aimer avant même celle de ne pas être aimé. Vénus affligé en Poissons confère d’ailleurs un sentimentalisme excessif qui conduit à bien des complications d’ordre intime. L’aspect difficile Vénus/Saturne n’est pas plus favorable sur le plan matériel : période de vaches maigres en perspective, même en Poissons. A moins que vous n’en profitiez pour vous libérer d’un certain passif, ce qui vous fera cependant plus riche de moins de dettes.

A noter cependant, un petit sextile entre Vénus et Mars (26° Poissons/26° Taureau) entre le 15 et le 19 avril 2017 pourrait adoucir l’ambiance frustrante de Vénus-Saturne.

venus_symbol104

Rambouillet, le 25 février 2017

 

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

RETROGRADATION DE MARS ENTRE SAGITTAIRE ET SCORPION

(4.3.2 - MARS) par sylvietribut le 16-03-2016

Le 3 janvier 2016, Mars faisait son entrée dans le signe du Scorpion, domicile de la planète. Mars a quitté le Scorpion pour entrer dans le Sagittaire le 6 mars 2016. C’est dans ce signe que la planète entreprendra sa rétrogradation. Elle sera stationnaire, sur le 8e degré, du 5 au 30 avril 2016. Mars deviendra rétrograde sur 8°54 Sagittaire, le 18 avril 2016.

Cependant, ce n’est que le 27 mai 2016 que Mars se retrouvera dans ses dignités en Scorpion, rétrogradant jusqu’au 30 juin 2016 pour reprendre sa marche directe sur 23°03 Scorpion. Mars sera stationnaire sur ce 23e degré entre le 18 juin et le 12 juillet 2016, quittant définitivement le Scorpion le 2 août 2016 pour retrouver le Sagittaire.

MARS EN SAGITTAIRE

Mars en Sagittaire

La rétrogradation de Mars en Sagittaire sera positive pour les premiers décans du Sagittaire, du Verseau, du Bélier, du Lion, de la Balance, seulement pour qui a son Soleil natal, son Ascendant, le Maître de cet Ascendant, la Lune ou toute autre planète se trouvant entre 0° et 8° de ces signes, et sans aspect conflictuel. Ceux qui ont un élément du thème sur le 8° degré d’un de ces signes seront plutôt avantagés, selon ce que la planète touchée représente dans leur thème et à condition qu’elle ne soit pas en conflit dans le thème natal, et selon ce qu’elle représente dans celui-ci. En effet, il faut prendre en compte la Maison du thème que Mars gouverne, celles qui superposent le Scorpion et le Bélier, ainsi que la Maison du thème qui est en analogie avec la planète ou les planètes transitées par Mars en Sagittaire.

Par contre ne seront nullement avantagés, les premiers décans des Poissons et de la Vierge, et même les Gémeaux qui recevront l’opposition de Mars, ou même du Sagittaire, notamment si le Soleil natal, l’Ascendant, le Maître de cet Ascendant, la Lune ou toute autre planète se trouvent entre 0° et 8° de ces signes et d’autant plus difficiles que dans le thème natal ces éléments du thème sont déjà en conflit. Pour avoir un aperçu de ce qu’il peut advenir tant sur le plan psychologique que dans les faits, il faut prendre en compte la Maison du thème que Mars gouverne et celles qui superposent le Scorpion et le Bélier, ainsi que la Maison du thème qui est en analogie avec la ou les planètes transitées par Mars.

Notez que cette rétrogradation de Mars en Sagittaire ne rencontre pas de difficultés en état céleste avec les autres planètes, notamment les planètes lourdes que sont Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton.

glyphe du Sagittaire 2

Mars en Sagittaire sera pour certains une impossibilité de rester en place. Il leur faudra extérioriser leur énergie, par une activité forte, ou bien la pratique d’un sport, ou des exercices physiques en général. Cette position confère une grande indépendance. Certains vont en profiter pour voyager, courir une aventure comportant quelques risques, voire même des dangers. Il y aura un goût certain pour la vitesse, pour tout ce qui est rapide ou expéditif. Qui s’exprimera avec franchise, enthousiasme ; d’autres s’emballeront pour certaines idées et mettront de l’ardeur dans leurs convictions. C’est un aspect de prosélytisme. Par contre en cas de dissonance, Mars en Sagittaire sera synonyme d’imprudence, de témérité, d’emballements intempestifs. Certains montreront un goût exagéré pour une chance à courir, pour le jeu, pour tout ce qui implique des risques, pour les exploits difficiles et dangereux. Ils pourront être pris par le démon de la vitesse et chercher à battre des records. Attention à ne pas faire preuve d’une franchise trop directe et même brutale. Attention aussi aux blessures aux membres inférieurs, aux cuisses surtout : claquage de muscles, sciatique… Accidents de chasse ou dangers par armes à feu.

MARS DOMICILE SCORPION ET BELIER

Mars en domicile en Scorpion

En ce qui concerne la rétrogradation de Mars en Scorpion, celle-ci sera positive pour les Scorpions de la fin du second décan et le troisième décan du signe, de même pour les Capricorne, Poissons, Cancer, Vierge, notamment entre les 23e et 29e degrés de ces signes, à condition que les planètes transitées ne soient pas en conflit dans le thème natal, et selon ce qu’elles représentent dans celui-ci. Il ne faut pas oublier de prendre en compte la Maison du thème que Mars gouverne, celles qui superposent le Scorpion et le Bélier, ainsi que la Maison du thème qui est en analogie avec la planète ou les planètes transitées par Mars en Scorpion. Qui a un élément du thème sur le 23e degré sera particulièrement concerné par cette rétrogradation, en positif ou en négatif selon la qualité de la planète transitée dans le thème natal.

Par contre ne seront pas vraiment avantagés les derniers décans du Verseau et du Lion, ainsi que du Taureau auquel Mars s’opposera. Le 23e degré étant particulièrement sensibilisé par cette rétrogradation, en positif ou en négatif, selon la qualité de la planète transitée dans le thème natal.

La rétrogradation de Mars en Scorpion ne se fera pas dans un contexte planétaire difficile, pas de contact avec les planètes lourdes, ni en positif, ni en négatif.

scorpio_bg

Mars en Scorpion projette dans une activité opiniâtre. Les façons d’agir sont radicales et parfois extrémistes. On fait preuve de courage et de combativité avec un certain mépris du danger. On s’acharne dans la volonté d’atteindre son but. Les besoins et les désirs sont impérieux. Les tendances passionnelles sont fortes et les besoins sexuels importants. Par contre, dans un contexte problématique, la tendance est à l’extrémisme agressif, le caractère se fait vindicatif, il y a des envies, des exigences folles. Mars en Scorpion c’est aussi faire preuve d’une jalousie maladive. Les tendances sont destructives, les actions sont dangereuses. La tendance est à la violence. L’esprit se fait querelleur et les critiques sont acerbes. Les désirs sexuels sont exacerbés. Risque d’inflammations de l’appareil génito-urinaire. La tendance est aux accidents avec risque d’interventions chirurgicales.

MARS GLYPHE ROUGE

Rambouillet, le 15 mars 2016

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

GEMEAUX… JUMEAUX

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME, 6.6.3 - LES MYTHES DES GEMEAUX ET DE MERCURE) par sylvietribut le 16-06-2013

Toutes les cultures et toutes les mythologies témoignent d’un intérêt particulier pour le phénomène des jumeaux. Quelles que soient les formes sous lesquelles ils sont imaginés, parfaitement symétriques, ou bien l’un obscure et l’autre lumineux, l’un tendu vers le ciel et l’autre vers la terre, l’un noir et l’autre blanc, rouge ou bleu, l’un à tête de taureau et l’autre tête de Scorpion, ils expriment à la fois une intervention de l’au-delà et la dualité de tout être ou le dualisme de ses tendances, spirituelles ou matérielles, diurnes et nocturnes. C’est le jour et la nuit, les aspects céleste et terrestre du cosmos et de l’homme.

Quand ils symbolisent ainsi les oppositions internes de l’homme et le combat qu’il doit livrer pour les surmonter, ils revêtent une signification sacrificielle : la nécessité d’une abnégation, de la destruction ou de la soumission, de l’abandon d’une partie de soi-même, en vue du triomphe de l’autre. Et ce sera naturellement aux forces spirituelles de l’évolution progressive d’assurer leur suprématie sur les tendances involutives et régressives. Mais il arrive que les jumeaux soient absolument semblables, doubles ou copies de l’un de l’autre. Ils n’expriment plus alors que l’unité d’une dualité équilibrée. Ils symbolisent l’harmonie intérieure obtenue par la réduction du multiple à l’un. Le dualisme surmonté, la dualité n’est plus qu’apparence ou jeu de miroir, l’effet de la manifestation.

GEMEAUX-JUMEAUX - MERIDIENNE DE SANTA MARIA DEGLI ANGELI - ROMA

Gémeaux-Jumeaux – Méridienne de Santa Maria degli Angeli – Roma

Les jumeaux symbolisent d’autre part l’état d’ambivalence de l’univers mythique. De plus, tous les héros jumeaux de la mythologie indo-européenne sont bénéfiques : les Açvins, les Dioscures, Castor et Pollux… Ils sont guérisseurs, protègent les mortels du danger, sauvent les navigateurs… Un des plus fameux services des jumeaux védiques est aussi de rajeunir un vieillard et d’en faire un mari pour les jeunes femmes.

Au Mexique et chez les Indiens Pueblos, les Héros Jumeaux, dieux du matin et du soir, ouvrent la voie à l’humanité dans les récits cosmogoniques, à l’arrivée de celle-ci sur la terre.

De nombreux récits cosmogoniques font état de héros créateurs jumeaux, aux fonctions antagonistes. L’un est bon et l’autre mauvais, ce dernier cherchant perpétuellement à entraver l’action créatrice et civilisatrice du premier. Ou bien, il l’imite avec maladresse, créant les animaux nuisibles comme le premier crée les animaux utiles. Cette mythologie manichéenne est particulièrement remarquable parmi les Iroquois. On la trouve dans certaines tribus indiennes d’Amérique du Sud.

A ce dualisme des Jumeaux mythiques s’applique la course ascendante (évolution) et descendante (involution) du soleil. Les danses iroquoises se subdivisent en effet en deux groupes, dont celles du « bon jumeau », soleil du matin, associées à la couleur blanche (Grande Danse des Plumes) et celles du « mauvais jumeau », soleil du soir, associées à la couleur noire (Danses de Guerre). Même division dans le cycle annuel : Fêtes d’Hiver et d’Eté. Les fêtes d’été incombent aux femmes et demandent la fertilité des plantations ; les fêtes d’hivers incombent aux hommes et rendent grâce pour les dons reçus, les moissons. Chacune de ces moitiés dure six mois articulés sur la fête du Nouvel An, en février, et celle du Maïs Vert en octobre. Donc même dualisme dans le cycle diurne et le cycle annuel.

Les mythologies dualistes des Jumeaux auraient pour origine le dualisme naturel des régions à deux saisons fortement tranchées.

Au cours d’une des péripéties les plus célèbres de la mythologie irlandaise, la déesse Macha, éponyme de la capitale d’Ulster (Emain Macha : jumeaux de Macha), donne naissance à deux jumeaux, après avoir couru contre les chevaux du roi Conchobar. On ne possède pas le nom de ces jumeaux, mais on ne se trompe certainement pas de beaucoup en y voyant des Dioscures et des prototypes de couples dioscuriques.

LES DIOSCURES

Les Dioscures

Dans la mythologie grecque, Castor et Pollux appelés aussi « les Dioscures », c’est-à-dire « Jeunes de Zeus/ Jupiter, sont les fils de Léda. Chacun est né d’un œuf différent. Ils sont respectivement, pour Castor, frère de Clytemnestre, et fils de Tyndare, roi de Sparte, et pour Pollux, frère d’Hélène et fils de Zeus/Jupiter. Ils prennent part à une chasse au sanglier, le sanglier de Calydon, ainsi qu’à l’expédition des Argonautes. Ils combattent Thésée pour récupérer leur sœur Hélène que celui-ci a ravie et enlèvent à leur tour les filles de Leucippe. Avatars grecs de la figure indo-européenne des dieux-jumeaux, les Dioscures sont le symbole des jeunes gens en âge de porter les armes. Ils apparaissent comme des sauveurs dans des situations désespérées et sont les protecteurs des marins. Le Feu de Saint-Elme est considéré comme leur manifestation physique. Ils sont associés à la constellation des Gémeaux.

Les Dioscures apparaissent déjà dans l’Iliade, qui nomme Castor « le dompteur de chevaux » et Pollux « le boxeur ». Le poème ne mentionne pas le nom de leurs parents, mais Hélène les nomme comme ses frères. L’Odyssée, en revanche, en fait tous les deux fils de Tyndare et de Léda. La légende la plus fréquente établit que Léda se serait unie avec Zeus métamorphosé en cygne et aurait pondu deux œufs : l’un contenant Pollux et Hélène, enfants de Zeus, et le second contenant Castor et Clytemnestre, descendants de Tyndare. Ces derniers sont donc de simples mortels alors qu’Hélène et Pollux sont des demi-dieux.

Dans une version du mythe, Pollux le demi-dieu voit à sa mort son père lui proposer l’immortalité, mais celui-ci refuse que son frère Castor puisse demeurer aux Enfers en raison de son état de mortel. Le roi des Dieux lui propose alors de demeurer un jour sur deux aux Enfers avec Castor et un jour sur deux sur l’Olympe également avec lui. D’autres versions proposent un partage de six mois dans chaque lieu. Ce mythe n’est pas sans rappeler le mythe de Perséphone enlevée par Hadès et qui va partager son temps entre sa mère, la très terrienne Déméter, et son époux, le dieu des Enfers. C’est aussi le même thème qu’on retrouve dans la légende Adonis, le jeune amant de Vénus.

LA LOUVE ROMAINE

Romulus et Rémus nourris par la louve

Dans la mythologie romaine, Romulus et Rémus sont les fondateurs de Rome. Cependant, les historiens romains, à commencer par Tite-Live, mettent l’accent sur le caractère poétique et légendaire de ce récit fondateur. Romulus et son frère jumeau Rémus sont les fils de la vestale Rhéa Silvia et du dieu Mars. Rhéa Silvia est la fille de Numitor, roi de la légendaire ville latine Alba la Longue, fondée par Ascagne, fils d’Enée, et dépossédé de son trône par son frère Amulius. Celui-ci, craignant que ses petits-neveux ne réclament leur dû en grandissant, prend prétexte qu’ils sont les fils d’une vestale, qui avait fait vœu de chasteté, et ordonne qu’on les jette dans le Tibre. Mais l’ordre est mal exécuté, les nouveau-nés partent dans un panier sur le fleuve, survivent sans doute par une probable protection des dieux. Ils seront découverts sous un figuier sauvage, le Ficus Ruminalis, situé devant l’entrée de la grotte du Lupercale, au pied du Palatin, par une louve qui les allaita et par un pivert, l’oiseau de Mars.

Tite-Live et Plutarque rapportent une autre explication de la légende : Romulus et Rémus auraient été découverts dans la grotte du Lupercale par le berger Faustulus, gardien des troupeaux d’Amulius qui les aurait confiés aux bons soins de sa femme, Larentia, une prostituée, que les bergers appelaient « lupa », la louve. Ce serait donc par un jeu symbolique que d’autres auteurs latins auraient créé le mythe de la louve biologique mère de Rémus et Romulus, tirant parti de la puissance redoutable de l’animal au profit de leur cité. Le loup et la louve sont des animaux de Mars.

Dans la version de Plutarque, « la Vie de Romulus », les jumeaux seraient les enfants d’une esclave et du dieu Mars. Une curieuse histoire de sexe viril du dieu Mars descendu par la cheminée et flottant dans la pièce est avancée, l’esclave remplaçant la princesse Rhéa Silvia qui refusait d’assouvir le désir du dieu. En fait, ils seraient les enfants d’Amulius, roi d’Alba la Longue, confiés au berger Faustulus. Plus tard, les jumeaux, à qui est révélé le secret de leur naissance, tueront Amulius, égorgé par Rémus et transpercé par l’épée de Romulus, pour restaurer ensuite leur grand-père Numitor sur le trône d’Alba.

LETO ET SES ENFANTS APOLLON ET ARTEMIS - WILLIAM HENRY RINEHART (1825-1874)

Léto et ses enfants Apollon et Artémis/Diane – William Henry Rinehart

Quant aux jumeaux de sexe différent, les plus célèbres sont Apollon et Artémis, mais on pourrait également inclure Jupiter et Junon dont Ennius faisait les jumeaux de Saturne et de Rhéa.

Apollon, le Soleil, et Artémis/Diane, la Lune… sont fils de Zeus/Jupiter et de Léto, une Titanide, qui cherchait un lieu tranquille pour mettre au monde les enfants qu’elle portait de Zeus/Jupiter, mais toute la terre refusait de l’accueillir par crainte de la colère d’Héra, ou bien refusait l’honneur d’être le lieu de naissance de si grands dieux. Seule Délos accepta, puisqu’elle n’était pas vraiment une terre, mais une île flottante. Apollon et Artémis étaient tous deux des archers. Ils présidaient également aux morts naturelles ou par maladie. Homère nous rapporte qu’Apollon donnait la mort aux hommes et Artémis aux femmes, en leur envoyant les « douces flèches de la mort. 

LES GEMEAUX22

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter

Dictionnaire de la Mythologie – Michael Grant et John Hazel – Marabout

 

 

 

 

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,