EUROPE… EST NEE D’UN MYTHE… UN MYTHE TAUREAU

(6.6.2 - LES MYTHES DU TAUREAU ET DE VENUS) par sylvietribut le 26-04-2015

Dans la mythologie grecque, plusieurs Europe ont cherché à en écrire l’Histoire.

Il y eût d’abord Europe, fille du Géant Tityos et mère d’Euphémos. On connaît également Europe la mère de la pauvre Niobé. Il existe Europe, fille du Nil, une épouse de Danaé. Selon Hésiode, il existait une Océanide nommait Europe, l’une des trois mille nymphes filles d’Océan et de Téthys. Dans l’Iliade, Europe est la fille de Phoenix, père du peuple phénicien. Dans les œuvres d’Homère, Europe n’est pas un terme géographique, mais une reine mythologique de Crète.

Une tradition répandue considère que le nom du continent est celui d’Europe, fille d’Agénor, personnage mineur de la mythologie grecque, roi de Tyr et de Téléphassa, sa femme, et sœur de Cadmos, Phénix et Cilix. Une autre tradition ferait d’Europe la sœur de Libye.

LE RAPT D'EUROPE - ANTONIO CARRACCI

Le rapt d’Europe par le taureau blanc – Antonio Carracci

Selon un mythe d’origine crétoise, cette princesse phénicienne jouait sur le bord de la mer avec ses compagnes. Zeus/Jupiter en tomba amoureux. Prenant la forme d’un beau taureau blanc, il se mêla aux jeunes filles et se coucha, se laissant caresser. Certains auteurs affirment que le taureau n’était pas Zeus lui-même, mais simplement un appât pour attirer la jeune fille vers lui. Europe le trouva si doux et si lisse qu’elle finit par s’asseoir sur son dos ; aussitôt, le taureau se leva et s’élança vers la mer, s’éloignant à la nage dans les eaux profondes. Bientôt, les compagnes d’Europe les perdirent de vue ; elles ne la revirent jamais plus.

Europe fut transportée en Crète, où le taureau la déposa sur le rivage. Zeus lui révéla alors son identité. Puis il s’unit à elle sous un platane qui, depuis lors, resta toujours vert, ou bien dans la grotte du Mont Dicté où il avait été élevé.

Europe lui donna trois fils : Minos, Rhadamanthe et Sarpédon. Zeus lui fit trois présents : une lance qui ne manquait jamais son but ; Laelaps, le chien qui ne laissait jamais échapper sa proie, et Talos, l’homme de bronze qui faisait chaque jour le tour de la Crète et tuait les étrangers.

Ensuite, Zeus maria Europe à Astérion, futur roi de Crète. Ensemble ils eurent une fille, Crété et Astérion adopta les fils d’Europe et de Zeus. Il fit de Minos son héritier.

Le père d’Europe, Agénor, tenait absolument au retour de sa fille et il envoya à sa recherche Cadmos, Phoenix et Cilix ses fils, auxquels il interdit de revenir sans elle. Sa femme partit avec eux et il ne revit aucun d’eux.

TAUREAU - BIBLIOTECA ESTENSE

Constellation du Taureau – Bibliothèque Estense – Ferrara – Italie

Hérodote mentionne l’existence d’une tradition qui voit en Europe l’origine de la dénomination d’un continent que, pourtant, elle n’aborda pas. En effet, Europe passa d’Asie Mineure en Crète, et de Crète en Lycie. L’historien met vigoureusement en doute l’assignation au continent européen du nom d’une phénicienne. Il refuse le vieux mythe crétois et considère l’Europe, qu’il assimile de préférence à la Grèce, comme un prolongement continental en opposition avec la Libye qui représente l’Afrique et l’Asie.

Quant au Taureau, il fut immortalisé parmi les étoiles et devint la constellation du Taureau.

EUROPE ENLEVEE PAR LE TAUREAU - PIECE GRECQUE DE 2 EUROS

Europe et le Taureau sur la pièce grecque de 2 euros

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS LA MYTHOLOGIE GEMEAUX… UN DIEU MALIN… MERCURE

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME, 6.6.3 - LES MYTHES DES GEMEAUX ET DE MERCURE) par sylvietribut le 29-05-2013

Il faut se souvenir de la naissance étonnante de ce jeune dieu irrespectueux. Sa mère, Maïa, l’a couché. Il vit depuis quelques heures à peine lorsqu’il sort de son berceau et va voler les bœufs qui appartiennent à Apollon, les cache dans une grotte en prenant soin d’effacer la trace de leurs sabots, ramasse une carapace de tortue pour en faire une lyre et regagne son berceau où il jouera les angelots endormis.

Apollon, lui, se rend compte de la disparition de son bétail. Il vient se plaindre à Maïa qui n’en croit pas ses oreilles lorsqu’il lui dit : « Ton fils m’a volé mes bœufs ». En toute bonne foi, elle affirme l’innocence de son fils.

Mercure-Hermès, et ce n’est pas un hasard, apparaît comme un dieu au double visage, à la double nature. Ailé, léger, ses « talaria » aux pieds, rapide comme le vent, il ne pèse pas sur ce sol qu’il parcourt pour porter les nouvelles, jouer les messagers et les intermédiaires. Il représente le « Trickster » des Jungiens, le joker du jeu de cartes, ludique par excellence, ingénieux et irrévérencieux. Malin, débrouillard et aérien.

mercure

Hermès/Mercure – Giambologna – Musée du Louvre

Certes Hermès le Grec et Mercure le Romain sont une seule et même figure, mais on « entend » leur nom d’une manière un peu différente.

Hermès, cette autre face de Mercure, a qualité d’initié, accompagnateur des âmes, mercure alchimique, médiateur de l’essentiel.

Mais les ambiguïtés ne manquent pas qui nous font passer le Mercure à Hermès et d’Hermès à Mercure. Hermès est un dieu aimable, serviable, plein d’une bonne volonté que rien ne décourage, venant en aide aux dieux comme aux mortels. Il mettra souvent Ulysse en garde contre divers dangers et notamment contre les pouvoirs de Circé la magicienne.

Apollon lui enseigne bien des choses. Il n’a point de rancune pour le jeune dieu qui lui a joué bien des tours dès le berceau et il a pardonné du vol du bétail qu’il lui a restitué contre la lyre fabriquée avec la tortue. Hermès amuse Apollon comme il amuse d’autres dieux, et parfois les irrite. Apollon lui enseigne les arts divinatoires. Les fées lui devront sans doute leur « baguette magique ».

MERCURE ET VENUS - VAN LOO - MUSEE DU PRADO - MADRID

Hermès/Mercure et Aphrodite/Vénus – Van Loo – Musée du Prado – Madrid

Dieu libre, impertinent, jamais servile, il agace les dieux parce qu’il leur vole des objets ou les leur cache. Il dérobera son épée à Arès/Mars, son trident à Poséidon/Neptune… Il vole ainsi à Aphrodite/Vénus une sandale et la lui rend que contre un odieux chantage : elle devra se donner à lui ! Mais on sait que les femmes pardonnent facilement aux hommes d’esprit et les déesses, sans doute, n’échappent pas à la règle. Hermès possède ce pouvoir et il en profite sans scrupule. De son union avec Aphrodite/Vénus naîtra Hermaphrodite, créature étrange à la fois mâle et femelle. Hermès ne peut rien faire comme les autres… pas même les enfants !

Hermaphrodite_Borghese

Hermaphrodite – Collection Borghèse – Musée du Louvre – Paris

Par ailleurs, il possède un exceptionnel sens de l’orientation et il montre le chemin à qui le lui demande. Ce qu’il enseigne n’est pas toujours très moral comme duper, truquer ses comptes. Il devrait être le patron des contribuables ! Ce n’est pas le plus scrupuleux des dieux mais, par-dessus tout, il a le goût du jeu.

L’autre visage du dieu nous montre l’émissaire auprès d’Hadès, l’habile négociateur, le diplomate. Psychopompe, c’est lui qui accompagne Orphée jusqu’aux Enfers lorsque celui-ci vient chercher, éperdu, sa jeune fiancée trop tôt ravie à son amour. De tous côtés, on le remercie, on le prie, on le fête. Et il fait songer à ces saints devant la statue desquels on accumule les ex-voto, pour un objet retrouvé, une guérison. Rien n’a changé.

Il court, comme le « furet du bois joli ». Et il va vite. On perçoit bien là sa maîtrise sur le signe des Gémeaux et ces Dioscures vainqueurs des Jeux olympiques. Mais il est aussi celui qu’on retrouve en Egypte sous les traits de Thot ou d’Anubis, guide des âmes. Comme le Grand Hermès, il assumera aussi le rôle d’inventeur des sciences et des arts, de la magie et de la philosophie qui portera son nom : l’hermétisme. Pour interpréter les rêves, c’est à lui qu’il convient de s’adresser.

LA NYMPHE MAIA

La nymphe Maïa

De qui est-il le fils ? De Maïa, violée par Zeus/Jupiter. Mais, selon Robert Graves, son nom évoquerait la pierre phallique ou la pierre de borne, sur les routes, au carrefour, pour guider le voyageur. Il accorderait l’éloquence, l’art du bien-parler… et même le succès aux concours ou aux examens. D’ailleurs, les beaux aspects de Mercure à Jupiter en portent souvent témoignage. Il aurait même inventé la géomancie et un jeu divinatoire avec des osselets. Peut-être ceux-là mêmes qu’on aperçoit aujourd’hui encore dans les musées étrusques de Toscane.

Robert Graves lui prête même l’invention d’un alphabet cunéiforme « qui aurait été introduit de Grèce en Egypte », puis en Béotie et en Italie. Hypothèse évidemment contestée par les spécialistes qui estiment que le premier alphabet aurait vu le jour en Egypte. Peut-être, dit-on encore, a-t-il existé un alphabet sacré et secret, conservé par les trois Parques. Hermès Trismégiste serait à la fois roi, prêtre et législateur, ou magistrat. Et la Table d’Emeraude contiendrait les trois parties de la philosophie du monde. « Il monte de la terre au Ciel et derechef il descend en terre et il reçoit la force des choses inférieures et supérieures ».

A Hermès encore, on prête bon nombre d’inventions ou de pratiques : les échelles musicales, l’astronomie, les poids et mesures, la culture de l’olivier, la gymnastique et la boxe. On retrouve, au moins dans ces deux dernières spécialités, la trace de nos Dioscures.

Une autre version, d’ailleurs, voudrait que les Dioscures soient nés non de Léda mais de Némésis « Vengeance divine », avec toujours Zeus/Jupiter pour père, qui aurait confié les œufs à Léda et d’où seraient nés Hélène, Castor et Pollux. On aurait alors perdu Clytemnestre en route.

LA LYRE D'ORPHEE

Bibliographie

Dieux et Héros du Zodiaque – Joëlle de Gravelaine – Robert Laffont Editeur

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,