MOUETTES…GOELANDS… CORMORANS… LES OISEAUX DE NEPTUNE

(09 - LES ANIMAUX DU ZODIAQUE) par sylvietribut le 18-03-2011

La plupart des marins du monde croient que les mouettes et les goélands qui les accompagnent seraient les âmes des marins morts en mer. C’est pourquoi ils préconisent qu’il ne faut surtout pas leur faire de mal.

Selon un mythe des Indiens Lilloet, de Colombie britannique, la mouette était primitivement propriétaire de la lumière du jour, qu’elle conservait jalousement dans une boîte pour son seul usage personnel. Le Corbeau, dont on connaît les qualités de démiurge dans les cultures du Nord-Ouest, réussit à rompre cette boîte par ruse, au bénéfice de l’humanité. Le même mythe explique ensuite comment le Corbeau organise une expédition au pays des poissons, à bord de la barque de la mouette, la barque de lumière, pour conquérir le feu. On ne peut pas ne pas voir une sorte d’amalgame entre le Corbeau et Prométhée.  

mouette-avec-bottes-rouges

Mouettes

On nomme « mouettes » bien des oiseaux de la famille des Larinae, de la tribu des Larini, qui comprennent aussi les goélands.

Dans la mythologie romaine, Lara était une nymphe du Tibre, le fleuve qui arrose Rome. Elle aurait engendré Mercure, le dieu des Lares, divinités protectrices du foyer et en communication avec les âmes de ancêtres défunts. Jupiter lui aurait enlevé la langue à cause de son incessant bavardage. Le prénom Lara est donc à rapprocher du grec « laros » et du latin « larus », la mouette.

Si vous visitez un jour le Château de Chantilly, dans la galerie de Psyché, il est un vitrail qui représente la mouette bavarde venant annoncer à Vénus, que l’on reconnaît sur un char tiré par trois dauphins, la faute de son fils Cupidon. Des tritons l’accompagnent ainsi que Neptune, le dieu de la mer. Il est armé de son trident. Se souvenir que pour l’Astrologue Neptune est le Maître du signe des Poissons et que Vénus trouve son exaltation dans ce signe, ce qui signifie qu’elle y est ici très puissante et importante.  

goeland-argenta

Goéland

Pour en revenir à l’étymologie du mot « mouette », il n’y a guère que dans la langue française pour trouver une distinction entre « mouette » et « goélands ». En effet, un goéland n’est jamais qu’une grosse mouette. Il est communément admis que le mot français « goéland » est un emprunt au breton « gwelan » ou « gouelan » qui désigne effectivement les goélands et qui signifie « pleurer », ce qui décrit parfaitement le chant de cet oiseau. L’équivalent en anglais est « gull » dont l’origine est analogue.

Quant au cormoran, d’après la Bible, il aurait embarqué par Noé dans l’arche lors du déluge. Cependant, il aurait été sale et pour le punir, Noé lui aurait retiré son imperméabilité et lui aurait donné la couleur noire de son plumage, d’où son nom de corbeau des mers. Et pourtant, cette perméabilité est judicieuse car l’air emprisonné dans les plumes peut être éliminé lors des plongées ce qui diminue la poussée ascensionnelle. Ensuite, hors de l’eau, le cormoran n’a aucune difficulté à se débarrasser des gouttes d’eau qui l’imprègnent car chaque plume, enduite de sérum est devenue hydrophobe. Après avoir pêché, le cormoran se perche et tient ses ailes ouvertes en attendant qu’elles sèchent ou les agite vigoureusement en l’absence de vent.

cormoran

Cormoran à la pêche

Par ailleurs, les hommes de tous temps ont remarqué l’habileté du cormoran pour pêcher. Il capture d’ailleurs les poissons sous l’eau. Il a donc été dressé à la pêche. Un anneau, assez large pour laisser l’oiseau respirer, est placé autour de son cou trop étroit pour qu’il ne puisse avaler le produit de sa pêche. Le cormoran va donc être lâché jusqu’au moment où il capture le poisson, son propriétaire lui retirant alors le poisson. Quand l’oiseau en a ramené quelques-uns, il en reçoit un en récompense de son travail. Cette pêche au cormoran fut très utilisée autrefois en Angleterre et en Chine ; elle ne subsiste qu’au Japon.

pernes-les-fontaines-la-fontaine-du-cormoran

Pernes-les-Fontaines – La Fontaine du Cormoran

On trouve à Pernes-les-Fontaines, dans le Vaucluse, la Fontaine du Cormoran, classée Monument Historique. Elle fut érigée en 1761. Elle est ornée des armoiries de la ville : un soleil resplendissant, et porte la devise de Pernes sur deux faces opposées : « Dei gratia inter alia lucet » ce qui signifie : « Par la grâce de Dieu elle brille dans entre toutes ». Le Cormoran symbolise la ville entière qui a toujours protégé et nourri ses enfants, en offrant aux passants le poisson qu’il tient dans son bec.

Quant à Jean de La Fontaine, il nous a laissé une fable : Les Poissons et le Cormoran.

les-poissons-et-le-cormoran-jean-de-la-fontaine

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins.

Photo de la mouette aux « bottes rouges » : Les Shoots du Macaron

 Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,