LE CUIVRE… METAL DE LA BALANCE

(08 - LES PIERRES ET METAUX DU ZODIAQUE) par sylvietribut le 16-10-2010

Le cuivre et l’or ont été les premiers métaux travaillés par l’homme. Et l’on donna le nom « d’âge de Bronze » à cette période de l’humanité naissante. Souvenez-vous de la description des armes d’Achille dans l’Iliade : « Puis, autour de son torse, il passe la cuirasse. Sur son épaule, il jette ensuite son épée en bronze à clous d’argent, ainsi que son solide et vaste bouclier, dont l’éclat resplendit dans le lointain, pareil à celui de la lune ». D’ailleurs, les plus anciennes traces de fusion du cuivre dans des fours à vent ayant ont été découvertes dans le plateau iranien sur le site archéologique de Sialk III, première moitié du Ve millénaire avant Jésus-Christ. Il y a donc près de sept mille ans. Dans la Rome antique, le cuivre était extrait principalement de mines situées dans l’île de Chypre, d’où le nom latin « cuprum » pour désigner ce métal, issu lui-même du grec ancien « Kùttpoç » désignant l’île elle-même et surnommée l’île aux mille mines.  

cuivre-pepites

En Europe occidentale, on situe l’Age du Cuivre entre 3 200 et 2 000 environ avant Jésus-Christ, suivant les régions : Italie, Suisse, Alpes, Cévennes, Espagne et Portugal. Cette période technologique est bien plus ancienne à l’est de la Méditerranée. La première trace écrite remonte à Pline l’Ancien et date de 77. Cependant, la pyramide de Khéops contient une tuyauterie en cuivre encore en état de marche aujourd’hui.

Du cuivre, on en trouve partout : dans le soleil où, grâce à la spectroscopie, il a été identifié, mais aussi dans les aérolithes, dans les roches, les plantes et même les animaux chez lesquels il remplace parfois le fer, comme c’est le cas dans le sang des crustacés. 

vert-de-gris

De plus, le cuivre est beau et vieillit bien, donnant un charme particulier aux vieux toits vert-de-gris, à ses statues de bronze qui ornent nos rues, nos parcs et nos places et qui ont vu tour-à-tour ciels bleus, pluies d’orages et neige. En effet, les composés du cuivre présentent sous plusieurs états d’oxydation lui confèrent une couleur bleue ou verte, ou même turquoise, ce qui les a fait utiliser depuis toujours comme pigments. Le cuivre est ainsi largement utilisé dans les arts décoratifs, à la fois sous forme métallique et sous forme de sels. On est bien dans le monde de la Balance.

Traditionnellement, le cuivre est associé à la planète Vénus. Les alchimistes utilisaient le symbole de Vénus pour le représenter. C’est donc un métal associé à la féminité, à la jeunesse et à l’amour. Des miroirs anciens, symbole de narcissisme, étaient faits de cuivre. Dans le folklore conjugal français, les noces de cuivre symbolisent les 32 ans de mariage.  

venus-glyphe1

Dans les croyances russes, le cuivre est toujours associé à la couleur verte. La « Maîtresse de la Montagne de Cuivre », l’Oural, a des yeux verts et porte une robe de malachite. Elle apparaît parfois sous la forme d’un lézard vert. On dit de la malachite qu’elle contient et montre toutes les beautés de la terre. Le cuivre, comme l’or, est associé au serpent mythique ; on peut rencontrer la Maîtresse de la Montagne de Cuivre la nuit de la fête des serpents, le 25 septembre, mais sa rencontre est néfaste. Celui qui la voit est condamné à mourir de nostalgie.   

lezard-vert

Bibliographie 

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Rober Laffont/Jupiter – Collection Bouquins 

pepite-de-cuivre

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,