DANS LE MONDE SCORPIONNESQUE DES SIBYLLES ET DES PYTHIES

(6.6.8 - LES MYTHES DU SCORPION ET DE PLUTON) par sylvietribut le 16-11-2016

Sibylle est le nom donné à des prophétesses légendaires dont la plus célèbre fut la Troyenne Cassandre dont Apollon était très épris. Il lui accorda le don de prophétie, mais comme elle se refusait toujours à lui, il fit considérer comme fausses toutes les prophéties qu’elle formulerait. Les Sibylles de Delphes, d’Erythrée, de Cumes furent parmi les plus réputées de l’Antiquité.

cassandre-sur-les-remparts-de-troie-gaston-bussiere-musee-des-ursulines-macon

Cassandre sur les remparts de Troie – Gaston Bussière – Musée des Ursulines – Mâcon

On donnait le nom de Pythie, en liaison avec le serpent Python, à la  Sibylle qui prophétisait à Delphes au nom d’Apollon. Elle devait être vierge ou tout au moins, dès sa désignation, vivre dans la chasteté absolue et la solitude comme épouse de Dieu. Elle rendait ses oracles une fois par an, assise sur un trépied au-dessus du gouffre d’où s’échappaient les exhalaisons prophétiques. La Pythie était choisie avec soin par les prêtres de Delphes qui, eux-mêmes, étaient proposés à l’interprétation ou à la rédaction de ses oracles. On voulait aussi qu’elle fût née légitimement, qu’elle eût été élevée simplement et que cette simplicité apparaisse dans sa tenue vestimentaire.

La Sibylle symbolisait l’être humain élevé à une condition transnaturelle, qui lui permettait de communiquer avec le divin et d’en livrer les messages : c’est le possédé, le prophète, l’écho des oracles, l’instrument de la révélation. Les sibylles furent même considérées comme des émanations de la sagesse divine, aussi vieilles que le monde, et dépositaires de la révélation primitive : elles seraient à ce titre un symbole de la révélation. Aussi n’a-t-on pas manqué de rapprocher le nombre des douze sibylles de celui des douze apôtres et de peindre ou de sculpter leurs effigies dans les églises.

La Sibylle donnait une divination occasionnelle, indépendante et nomade, alors que la Pythie avait un statut institutionnel. Elle était associée au sanctuaire de Delphes.

la-pythie-foyer-de-lopera-de-paris

Le bassin de la Pythie de Delphes – Opéra Garnier – Paris

La Pythie n’était que le porte-parole du dieu. Elle répondait aux questions qui lui étaient adressées, alors que la Sibylle parlait à la première personne, revendiquant l’originalité de sa prophétie et le caractère indépendant de ses réponses.

La Pythie était jeune alors que la Sibylle était une femme mûre sinon vieille.

C’est en Grèce qu’apparaît la première Pythie après la première sibylle. Les Sibylles, à l’origine les servantes de la Grande déesse Cybèle, étaient de Pessimonte, en Asie Mineure, au VIIIe siècle avant Jésus-Christ.

Par ailleurs, la Pythie est plutôt posée, même si elle entre parfois en transe, alors que la Sibylle « dit l’avenir d’une bouche délirante », dans le sens d’hermétique ou à la signification ambiguë nécessitant la possession de clés ou de capacités analytiques de décryptage.

La coutume de consulter la Pythie remontait aux temps héroïques de la Grèce. La Pythie réalisait ses oracles, incompréhensibles pour le commun des mortels, mais interprétés par des prêtres qualifiés pour cela, dans des transports frénétiques, hurlant, tombant en transe, dans un état de puissant délire, toujours en tout cas comme possédée par la divinité. Toutefois, l’hypothèse qu’elle fut sous l’emprise de certaines drogues n’est pas dénuée de fondement.

la-sibylle-michel-ange-chapelle-sixtine-vatican-rome

La Sibylle – Michel-Ange – Chapelle Sixtine – Vatican – Rome

Dans la mythologie grecque, la Sibylle est une prêtresse d’Apollon qui personnalise la divination et prophétise. Elle le faisait dans un langage énigmatique permettant de nombreuses interprétations, ce qui le mettait à l’abri de toute contestation ultérieure. Fameuse est sa prophétie orale pour un soldat : « Ibis redibis non morieris in bello ». Si une virgule est placée avant le « non », la phrase devient : « Tu iras, tu reviendras, tu ne mourras pas en guerre ». Cependant, si la virgule était placée après le « non », la phrase devenait : « Tu iras, tu ne reviendras pas, tu mourras en guerre ». Cette pratique, ainsi que l’ambiguïté de leur apparence, a donné le qualificatif de « sibyllin » qu’on attribue à des paroles ou des écrits obscurs, énigmatiques, mystérieux ou à double sens.

Sibylle est était d’ailleurs le nom d’une prêtresse vivant à Marpessos, près de Troie. Elle s’était consacrée au culte d’Apollon, qui lui avait donné le pouvoir de prophétie. Elle rendait ses oracles sous forme d’énigmes et les inscrivait sur des feuilles. Son renom fut tel, qu’on en vit à utiliser son nom comme appellation pour les prêtresses d’Apollon, et nombre de lieux revendiquaient la présence d’une sibylle. Les plus connues étaient celles d’Erythrae, de Libye et de Cumes.

La Sibylle figure l’être humain élevé à une dimension surnaturelle, lui permettant de communiquer avec le divin et d’en livrer les messages, tels le possédé, le prophète, l’écho des oracles, l’instrument de la révélation. Les sibylles furent considérées comme des émanations de la sagesse divine, aussi vieilles que le monde, et dépositaires de la révélation primitive. Les Sibylles témoignent de l’importance des croyances dans les pouvoirs divinatoires de certaines personnes dans l’Antiquité : prophètes, devins, pythies, oracles…

sibylle-de-cumes-andrea-del-castagno

La Sibylle de Cumes – Andrea del Castagno – Musée des Offices – Florence

La plus célèbre des Sibylle est sans doute la Sibylle de Cumes, près de Naples. On l’appelait aussi Amalthée. Elle vivait à l’époque d’Enée et on lui accorde une vie de mille ans. Dans ses Métamorphoses, le poète Ovide raconte qu’Apollon, épris des charmes de la Sibylle de Cumes, lui offrit de réaliser son vœu le plus cher en échange de ses faveurs. Feignant d’accepter sa proposition, elle lui demanda autant d’années de vie que sa main contenait de grains de sable. Cependant, elle n’honora pas sa promesse. Or, elle avait omis de formuler son vœu de manière à conserver toujours la fraîcheur de ses vingt ans et sa main contenait un millier de grains au moment de son vœu. Apollon l’exauça à la lettre, changeant ainsi son souhait en malédiction. Elle se mit à vieillir progressivement au fur et à mesure de son interminable existence, jusqu’à demeurer toute recroquevillée dans une bouteille suspendue au plafond de sa cave. Aux enfants qui lui demandaient ce qu’elle désirait, elle répondait : « Je veux mourir ».

Virgile décrit la descente d’Enée aux Enfers accompagné de la Sibylle de Cumes. Elle lui avait montré à cueillir le rameau d’or, dans les bois sur les bords du lac d’Averne, rameau qui devait lui permettre de pénétrer dans le royaume d’Hadès.

la-pythie-de-delphes

La Pythie de Delphes

Qui sont ses douze sibylles qu’on dénombrait au 1er siècle avant Jésus-Christ ?

la-sibylle-erithree-michel-ange-chapelle-sixtine-vatican

La Sibylle Erithraea – Michel-Ange – Chapelle Sixtine – Vatican – Rome

Il y avait tout d’abord la Sibylle d’Erythrée, appelée Hérophilé. Elle venait de la ville d’Ionie. C’était la fille de Théodoros et d’une nymphe de l’Ida de Troade. Hérophilé avait la particularité de donner ses prédictions en vers. Elle vivait au temps des Argonautes et de la Guerre de Troie. Elle serait décédée à l’âge de 110 ans et est enterrée à Troade. Pourtant, certains disent que cette Sibylle d’Erythrée se confondrait avec la Sibylle de Cumes. La Sibylle Erythréenne portait un grand rameau fleuri. Elle évoque l’Annonciation parce qu’elle proclama qu’une vierge devait enfanter.

 la-sibylle-tiburtina-fresque-de-leglise-saint-jean-levangeliste-de-tivoli-province-de-rome-1483

La Sibylle Tiburtina – Fresque de l’église Saint-Jean-Baptiste à Tivoli – Latium

La Sibylle Tiburtina ou Albunéa, de la ville de Tibur appelée aujourd’hui Tivoli, où l’on peut encore voir les ruines de son temple. Elle porte un gant, ou une main coupée qui symbolise la main du garde qui a souffleté le Christ au cours de la Passion. Albunéa était une nymphe, elle était très renommée en Italie par ses dons de prophétie. Elle rendait ses oracles dans un bois près de Tibur, là où l’Agnone se jette dans le Tibre avec un bruit semblable au tonnerre, tel Jupiter. D’autre part, il se trouve près de ces chutes un lac d’où s’exhalent des vapeurs empoisonnées qui faisait croire aux Romains que lieu était inspiré par les dieux. Ce lac pourrait correspondre à la zone de Tivoli Terme célèbre depuis l’Antiquité pour ses eaux thermales sulfurées. Au IIe siècle avant Jésus-Christ les habitants de Tibur lui érigèrent un temple sur les sommets de la ville pour célébrer son culte, temple toujours visible de nos jours au centre de Tivoli à côté de celui de Vesta.

la-sibylle-hellespontine

La Sibylle Hellespontine

La Sibylle Hellespontique à Dardanie sur l’Hellespont, c’est-à-dire dans la région de la mer de Marmara, portait une grande croix en relation avec la crucifixion du Christ au Golgotha.

sibylle-de-phrygie-pavement-de-la-cathedrale-de-sienne

La Sibylle phrygienne – Pavement du Duomo de Sienne

La Sibylle phrygienne de Phrygie, une région d’Anatolie, arborait l’étendard du Ressuscité ou la Croix du Crucifié ou sa victoire.

la-sibylle-persica

La Sibylla Persica

La Sibylle Persica que l’on nommait parfois Sabbé, rappelant la Reine de Saba. Pour les Grecs Syriens, elle était la fille de Berosos et d’Erymanthe, symbolisant l’union de l’astrologie chaldéenne avec les légendes grecques. Les Juifs en firent la fille de Noé. On lui associe une lanterne symbolisant la lumière apportée par le Messie et elle foule au pied le serpent de la Genèse qui abusa Eve.

la-sibylle-lybica

La Sibylle libyca – Pavement du Duomo de Sienne

La Sibylle libyca exerçait sa prophétie dans l’oasis de Siwa. C’est la fille de Zeus/Jupiter et de la fille de Poséidon/Neptune, la nymphe thessalienne Lamia, issue de Poséidon/Neptune. Plus tard, elle sera appelée Elissa. Selon la légende, elle serait la Sibylle la plus ancienne. Elle tient un cierge allumé qui symbolise la Lumière que la naissance du Christ apportait au monde pour repousser les ténèbres. On la représente parfois avec trois clous rappelant la Passion du Christ. Elle aurait été mentionnée par Euripide, comme représentée selon le pavement de la cathédrale de Sienne.

la-sibylle-cimerienne

La Sibylle Cimmérienne

La Sibylle cimmérienne se trouvait sur les bords de la Mer Noire. Curieusement, elle porte un biberon en forme de corne symbolisant la Vierge allaitant son Enfant.

la-sibylle-delphique

La Sibylle Delphique

La Sibylle delphique se trouvait bien sûr à Delphes. On la surnommait aussi Pythie en raison du serpent Python gardien du temple de Delphes. Elle porte à la main une couronne d’épines, symbole de la Passion. Elle avait prophétisé « Dieu viendra pour mourir et il sera plus grand que les immortels ».

la-sibylle-samienne

La Sibylle Samienne

La Sibylle Samienne ou de Samos donnait ses oracles sur l’île de Samos. Elle s’asseyait sur une pierre pour prophétiser et emportait la pierre avec elle dans ses déplacements. Aux temps historiques, cette pierre se trouvait à Delphes. Elle portait aussi un berceau parce qu’elle avait entrevu la Vierge couchant l’enfant dans une crèche.

les-douze-sibylles-vitraux-de-leglise-notre-dame-du-fort-etampes

La Sibylle Agrippa – Une des douze Sibylles des vitraux de Notre-Dame-du-Fort – Etampes

La Sibylle Agrippa ou Agrippina est une déformation probable d’Aegypta, l’Egypte. Elle porte un fouet symbolisant la flagellation du Christ.

sibylle-de-marpessos

La Sibylle de Marpessos – Collégiale Saint Etienne d’Auxerre

La Sibylle de Marpessos, de la ville de Marpessos près de Troie. Elle s’exprimait, selon Héraclite d’Ephèse, « d’une bouche délirante, sans sourire, sans ornements, sans fards et sa voix parvenant au-delà de mille années grâce au dieu ». Elle rendait ses oracles sous la forme d’énigmes et les inscrivait sur des feuilles. Elle était la fille d’une nymphe et d’un mortel. Elle avait prédit la chute de Troie du fait d’une femme née à Sparte.

la-sibylle-cumeenne

La Sibylle Cumeana – Michel-Ange – Chapelle Sixtine – Vatican – Rome

La Sibylle de Cumes ou Cuméenne, dont on a parlé précédemment. Elle porte parfois un coquillage qui symbolise la virginité de la Vierge. Elle porte le rameau magique et a annoncé qu’un enfant descendrait du ciel.

les-sibylles-derythree-et-de-cumes

Les Sibylles d’Erythrée et de Cumes – Van Eyck

Ces douze Sibylles ont été représentées sur les portails, les vitraux ou même le mobilier des églises ou des cathédrales, comme celle de Saint-Pierre de Beauvais ou même la cathédrale Sainte-Marie d’Auch. Dans l’Abbaye de Sant Angelo in Formis en Italie sont représentées les Sibylles avec les Prophètes, on date l’œuvre du XIIIe siècle ; à noter aussi la Sibylle en l’église Sainte Maria della Pace à Rome ou encore dans la Maison Romei à Ferrara, toujours en Italie, et datant de 1450. Ces représentations étaient nombreuses aux XVe et XVIe siècles. C’est le concile de Trente qui censura ces représentations dans les églises.

Enfin, on retrouve dans la Chapelle Sixtine décorée par Michel Ange, les grands traits du platonisme. La révélation chrétienne complète harmonieusement la méditation païenne, et ne s’oppose pas à elle. C’est ainsi que sur la voûte, les prophètes de l’Ancien Testament étaient exactement corrélés aux Sibylles, jamais on avait placé, avec autant d’audace, à égalité de taille et de dignité, la Révélation faite aux fils d’Israël avec la divination de l’ancien paganisme.

la-sibilla-europea

La Sibylle Europea

Il existait aussi la sibylle Europa ou Européenne. Elle portait un glaive évoquant le massacre des Innocents par association avec la fuite en Egypte de la Sainte Famille. On a dit que c’était la plus belle des Sibylles.

C’est vers le XIIe siècle que les Sibylles apparaissent dans l’iconographie de l’Occident chrétien, pour atteindre son apogée à partir du XVe siècle quand on redécouvre l’Antiquité, comme en témoigne un ouvrage attribué à Jean de Paris qui fut copié entre 1474 et 1477, intitulé « La Foi chrétienne prouvée par l’autorité des païens » qui disait « des vierges pleines de l’esprit de Dieu, qu’on appelait Sibylles, ont annoncé le Sauveur à la Grèce, à l’Italie, à l’Asie Mineure : Virgile, instruit par leurs livres, a chanté l’enfant mystérieux qui allait changer la face du monde ».

La Chrétienté qui avait recueilli les prophéties du peuple d’Israël relatées dans l’Ancien Testament s’étendait ainsi, mais dans une moindre mesure, aux peuples païens par l’entremise des Sibylles. C’est pourquoi l’iconographie proposera en parallèle aux douze prophètes, les douze Sibylles, y associant même parfois les apôtres, sans doute dans un souci d’harmonie où le visuel vienne relayer le sens symbolique religieux.

Ainsi, pour les artistes du Moyen Age, la Sibylle devint le symbole de l’attente des Gentils qui avaient entrevu le Christ ; une place lui fut donc réservée au portail des cathédrales et cette Sibylle hanta longtemps l’imagination des poètes.

C’est au XVe siècle que la diffusion en Europe des douze Sibylles se fera, à partir de l’ouvrage d’un dominicain italien, Filippo Barbieri, publié en 1481. En France, les Sibylles profiteront de l’intérêt des imprimeurs parisiens qui les placeront dans les Livres d’Heures.

Et c’est pourquoi peintures, sculptures polychromes, tapisseries, émaux peints vont témoigner de l’influence du personnage de la Sibylle sur l’art religieux occidental. Les Sibylles d’Erythrée, de Tibur et de Cumes sont les plus souvent représentées. Le Duomo de Sienne en Toscane en représente dix sur son pavement. Ce pavement intérieur comporte au total 56 panneaux de marqueterie de marbres de différentes couleurs et en niellage, réalisés par quarante artistes et cela entre les XIVe et XVIe siècles et dix Sibylles se trouvent ainsi représentées. On peut identifier chacune par le livre qu’elle tient à la main, ou son attribut éventuel, la source antique qui en fait mention et le texte prophétique qui lui est attribué. Ce texte reprend clairement le message chrétien, comme dans le livre que brandit la Sibylle de Phrygie : « Solus Deus sum et non est deus alius » ce qui se traduit par « Je suis le seul Dieu et il n’y a pas d’autre dieu ». On peut y voir aussi les Sibylles de Libye, de Perse, de Delphes, d’Erythrée, de l’Hellespont, de Samos, d’Albunée, de Phrygie et de Cumes, cette dernière apparaissant en deux versions, en jeune femme et en femme âgée.

On reconnaîtra également les Sibylles au Monastère de Brou, autour du tombeau de Marguerite d’Autriche et de Philibert le Beau, datant du XVe siècle. La cathédrale d’Auch offre aussi un ensemble étonnant de vitraux du XVIe siècle associant les douze prophètes aux douze Sibylles. On retrouve ces mêmes personnages dans les stalles sculptées du chœur.

les-sibylles-de-brinnalis

Les Sibylles de Notre-Dame de Brennilis – Finistère – France

Enfin, on trouve même des Sibylles dans les églises du Finistère. Elles sont présentes dans onze églises : à Locamria-Lan de Plabennec dont cinq statues de femmes se caractérisent par le port d’un cierge ou d’un flambeau dont on sait qu’il était réservé à la Sibylle Lybique. A voir aussi les bas-reliefs de Guimiliau, l’autel de Nrennils, et puis Plonévez-du-Faou en l’église Saint-Herbot. A Lampaul-Guimiliau, la poutre de gloire présente le grand cortège des douze Sibylles. A Roscoff, sur les panneaux de la tribune de l’orgue. A Guimiliau dans les angles de la cuve de la chaire, à Pleyben où on ne retient que quatre sibylles qui se mêlent à des anges et des saints. Il en va de même à Rumengol où elles se perdent entre les Apôtres, des prophètes et des Pères de l’Eglise. A Irvillac, en la chapelle de Coatnan, on trouve quatre sibylles : la Phrygia, la Delphica pour l’autel du Nord et la Persica et l’Hellespont pour l’autel du Sud. Au Faou, en l’église Rumengol, dans les stalles du chœur, on distingue trois Sibylles. A La Martyre, sur la première colonne du chœur on peut distinguer la Cimmérienne avec le biberon en forme de corne parmi les douze allégories féminines, au centre desquelles se trouvent les vertus théologales. La Cimérienne, la Samienne, la Libyque sont présentent à Plabennec en la chapelle de Locmaria-Lan, sur le mur intérieur. Enfin, en l’église Notre-Dame de Berven, à Plouzévédé, on aperçoit trois Sibylles sur le volet gauche du retable de la Vierge : la Cimérienne, la Samienne et l’Erythréenne. Une caractéristique de ces Sibylles bretonnes, c’est qu’elles sont ciselées dans le bois. Aucune n’est d’un style rudimentaire comme si avec les Sibylles, on était dans un monde élitiste.

apollon-et-python

Apollon et le Python le serpent monstrueux de Delphes

Quant à Python, c’était un serpent monstrueux qui habitait à Delphes avant la venue d’Apollon et qui donna à l’endroit son premier nom, Pythô. Python était, selon une tradition, un serpent femelle qui passait pour le protecteur de l’oracle originel, qui posséda tout d’abord Gaia, la Terre, puis Thémis et Phoebe. Selon certains auteurs, Python serait le dragon envoyé par Héra pour tourmenter Léto, enceinte d’Apollon et d’Artémis. Mais Apollon, quelques jours après sa naissance, partit à la recherche du monstre et le tua. Ensuite, il alla apaiser Gaia en faisant des funérailles à Python et en fondant les jeux Pythiques en l’honneur du serpent. En souvenir du premier oracle, les prophéties d’Apollon furent rendues par une femme, et cette prêtresse fut appelée la Pythie. D’après une autre tradition, Apollon aurait tué Python parce que celui-ci gardait le gouffre de Delphes dans lequel il voulait pénétrer pour établir un oracle.

le-paradis-de-la-reine-sibylle

Le Paradis de la Reine Sibylle

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Editions Bouquins

Dictionnaire de la Mythologie – Michael Grant et John Hazel – Marabout

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LES ZODIAQUES DE MANTOUE – ITALIE

(6.3.2 - A l'étranger) par sylvietribut le 20-05-2016

Mantoue est l’un des plus beaux bijoux de la Renaissance italienne. La ville se situe au sud-est de la Lombardie, aux confins de la Vénétie et de l’Emilie-Romagne. En 2008, Mantoue et Sabbioneta, sa petite voisine, ont été inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco. Mantoue s’étend comme une petite péninsule composée de trois miroirs d’eau artificiels, obtenus à partir des méandres du fleuve Mincio, créés à l’origine pour la défense de la ville. On les nomme « le lac Supérieur », « le lac du Milieu » et « le lac Inférieur ». Cette singularité rend cette ville lombarde tout à fait unique. Elle semble comme émerger de l’eau, comme une Venise de l’arrière pays. On la surnomme d’ailleurs la « glorieuse ». C’est de la route de Vérone, qu’on découvre une vue magnifique sur la ville.

Une légende, reprise par Virgile, prétend que Mantoue aurait été fondée par Manto, fille du devin Tirésias. Cependant, son origine semble étrusque et elle se développe à l’époque romaine.

MANTOUE - ITALIE

Mantoue sur le fleuve Mincio – Lombardie

Mantoue est profondément liée à la Maison des Gonzague qui la transformèrent en une splendide ville-cour, entre 1328 et 1707. Ces grands seigneurs, pendant 400 ans, dépensèrent une grande partie de leur fortune dans des travaux d’embellissement de la ville. Ils firent appel aux grands noms de la Renaissance italienne. Les Gonzague avaient succédé à des « capitaines du peuple », ce furent des souverains éclairés, protecteurs des arts et des lettres. C’est ainsi que Gianfrancesco Gonzague (1407-1444) confia ses enfants au fameux Vittorino da Feltre (1379-1446), père de la pédagogie, qui servira de modèle à Rabelais pour son Ponocrate, précepteur de Gargantua. Ludovico (1448-1478), élève de Vittorino, condottiere de son métier, est le type du mécène de la Renaissance, distribuant des terres aux paysans pauvres, faisant creuser un nouveau port et paver les rues de Mantoue. Il protège l’humaniste Politien, l’architecte florentin Leone-Battista Alberti, le fantasque peintre de Padoue, Mantegna, qui se dispute souvent avec ses voisins et veut faire chasser les curés qui lui déplaisent. Et puis, Francesco II (1484-1519) épouse Isabelle d’Este, lettrée, artiste, belle et sage aussi selon sa devise : « nec spe, nec metu » qu’on traduit par : « ni par l’espoir, ni par la crainte ». Et puis, des branches latérales détiennent les duchés de Sabbioneta et de Guastalla ; à la fin du XVIe siècle, un Gonzague deviendra duc de Nevers et seigneur de Charleville : il introduira la faïence à Nevers et son fils Charles fera construire la célèbre place Ducale à Charleville.

Bien qu’ayant souffert des bombardements de la dernière guerre, Mantoue a fière allure. Le soir, le centre historique conserve son aspect médiéval et un calme olympien. C’est une ville trop souvent oubliée des touristes, bien qu’elle fasse souvent parler d’elle grâce à son festival de littérature.

« Si les étoiles nous regardent, le zodiaque, c’est nous qui le regardons ».

Ceux qui aiment l’astrologie ne peuvent qu’adorer le zodiaque et à Mantoue, les passionnés du genre, il y en a plusieurs à découvrir. En voici donc cinq qu’il vous faudra rechercher si vous allez un jour à Mantoue.

LE CYCLE DES SIGNES DU ZODIAQUE - PALAZZO DEL ARCO - MANTOUE

Les trois premiers signes du zodiaque du Palazzo d’Arco à Mantoue – Italie

Le premier zodiaque se trouve au Palazzo d’Arco, piazza d’Arco, à Mantoue. Ce palais fut édifié au XVIIIe siècle par Antonio Colonna pour une branche de la famille de Trento des comtes d’Arco. La visite comprend une vingtaine de pièces meublées, allant de la simple cuisine à l’impressionnante salle du Zodiaque. Cette salle est un joyau à ne pas manquer. Chaque signe zodiacal est un incroyable mélange d’images, d’histoires et de symboles à déchiffrer, un chef d’œuvre que l’on doit à Giovanni Maria Falconetto. www.museodarcomantova.it

DETAIL DU ZODIAQUE - PALAZZO DUCALE - MANTOUE

Détail du zodiaque du Palazzo Ducale – Mantoue

C’est au Palazzo Ducale que vous devez vous rendre pour admirer le second zodiaque dans la salle du zodiaque avec son plafond spécial : une voûte bleu constellée d’étoiles et de signes zodiacaux qui oblige les touristes à marcher la tête en l’air, en direction de la salle des Fleuves. Les fresques sont de Lorenzo Costa le Jeune. Le Palazzo Ducale est la propriété de l’Etat. C’était auparavant le château des Gonzague est c’est donc une véritable ville dans la ville. Il faut dire que ceux-ci mirent plus de quatre siècles pour arriver à ce résultat : 34 000 m², 500 pièces où l’on pouvait loger cinq rois accompagnés de l’ensemble de leur cour. www.mantovaducale.beniculturali.it

CASTELLO SAN GIORGIO - MANTOVA

Castello San Giorgio – Mantoue – Italie

Le  troisième zodiaque se trouve au Castello di San Giorgio, où l’on trouve des traces de peinture de Giulio Romano, où fut fait prisonnier Pietro Frattini, un des Martyrs de Belfiore et de Ciro Menotti. Cette salle se trouve au dernier étage du château. Qui sait pourquoi le destin de ces patriotes italiens passa par les geôles du château. www.mantovaducale.beniculturali.it

SALLE DU ZODIAQUE - PALAZZO TE - MANTOUE

Salle des Vents et du Zodiaque – Palazzo Te – Mantoue

Le quatrième zodiaque  se trouve dans la Salle des Vents et du Zodiaque au Palazzo Te. Ce palais d’été fut bâti entre 1525 et 1535 par Jules Romain pour Federico II dans un style plein de force, à base de bossages et de colonnes monumentales. L’intérieur est décoré de fresques par Jules Romain et ses élèves qui ont déployé une virtuosité et une fertilité d’inventions étonnantes. Dans une salle sont représentés les chevaux préférés du duc, de race mantouane, et dans une autre l’incroyable histoire de Psyché. Une autre salle encore a été ornée de stucs par Primatice. La salle des Géants est la plus célèbre où Jules Romain a représenté, avec un extraordinaire sens du colossal, les Géants cherchant à atteindre Olympe et écrasés par des rochers ou par des édifices qui s’effondrent. Et puis la salle des Vents et du Zodiaque. Federico II était passionné d’astrologie et s’interrogeait beaucoup sur le destin. Il était né sous le signe du Taureau et il était convaincu que son étoile était la meilleure qui soit, en l’occurrence Vénus. Ce qui n’était pas faux puisqu’on dit que Vénus est la planète de la « petite chance » par comparaison avec Jupiter qui est dite « de la grande chance ». Au Palazzo Te il fit décorer son appartement d’un plafond fait de stucs et de fresques racontant les influences des étoiles sur la vie et le destin des hommes. www.palazzote.it

ZODIAQUE DE LA TOUR ASTROLOGIQUE - PLACE AUX HERBES - MANTOUE

Zodiaque de la Tour astrologique – Place aux Herbes – Mantoue

Le cinquième zodiaque est celui de l’horloge astronomique de la Place aux Herbes. En 1472, à Mantoue, ceux qui savaient interpréter, seuls, leur thème, allaient le lire sur les cadrans de l’horloge astronomique réalisée par le mathématicien Bartolomeo Manfredi pour le Marquis Ludovico II Gonzaga. Vous pourrez faire de même en vous rendant Piazza Erbe en consultant la dernière horloge encastrée dans la tour du XIVe siècle qui est au bout du grand escalier qui conduit à l’étage noble du Palazzo della Ragione. http://www.turismo.mantova.it

PALAZZO TE - MANTOVA

Palazzo Te – Mantoue – Italie

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

INGRES DE VENUS EN VERSEAU

(4.5 - L'INGRES) par sylvietribut le 18-02-2016

Vénus en aspect avec Uranus

Que ce soit en aspect harmonieux ou en aspect difficile, la rencontre entre Vénus et Uranus dans un thème parle du dilemme intimité/liberté. Vénus/Uranus exprime les mêmes besoins de séparation et de liberté (Uranus) que les besoins d’intimité (Vénus) ; ou bien, ramené au niveau d’une relation amoureuse, il existe un conflit entre notre besoin d’autonomie (Uranus) et notre désir d’union (Vénus). Comme l’égo déteste l’ambivalence, on prend consciemment parti pour l’une des deux extrémités de la polarité en niant l’autre.

Ainsi, si dans un thème il existe un conflit entre Vénus et Uranus et que la personne s’identifie à sa Vénus en étouffant la dimension uranienne de sa nature, elle va reconnaître son besoin d’union tout en refoulant une pulsion toute aussi forte d’indépendance et d’affirmation de l’identité. D’autres vont choisir la situation inverse et prétendre se sentir plus heureux et plus libres seuls niant leur besoin d’intimité. Le même genre de dilemme, clivage et projection, peut également se manifester dans un carré Lune-Uranus.

D’autre part, si Vénus est choisie aux dépens d’Uranus, la personne va attirer à elle ceux qui privilégient la dimension uranienne de sa nature. Elle se retrouvera dans une relation où elle fera tout son possible pour entretenir la chaleur et l’intimité d’une vie à deux, alors que le partenaire incarnera Uranus à sa place en réclamant davantage d’espace et de liberté. Les deux attitudes seront à l’opposé, du moins en apparence. Ce genre de « partage des rôles » émotionnel crée énormément de tensions et de conflits dans le couple : celui qui incarne la Lune ou Vénus se sent blessé, ou rejeté, et se plaint de la froideur du partenaire qui, en retour, lui reproche de l’étouffer et de l’asphyxier.

VENUS ET URANUS VUES AU TELESCOPE

Vénus et Uranus vues au télescope

Pour aborder ce dilemme entre autonomie et liberté, nous devons avant tout comprendre qu’il s’agit d’un conflit interne. Malgré notre tendance à scinder la polarité pour reprocher à l’autre ce que nous nous nions à nous-mêmes, c’est en fait dans notre psyché que s’affrontent ces deux exigences. Nous devons ensuite admettre qu’il s’agit de besoins parfaitement normaux, qu’il est naturel de chercher à se rapprocher d’autrui, et qu’il n’y a rien de mal non plus à préserver son espace et son autonomie. Si nous reconnaissons que ces aspirations intérieures sont toutes deux légitimes, il nous sera plus facile de réaliser que les autres vivent le même conflit. Nous ne devrions plus alors, du moins en théorie, être bouleversés outre mesure lorsque notre partenaire exprime ses désirs d’intimité ou d’indépendance. Si nous sommes terrifiés par notre besoin d’intimité, nous nous sentons mal à l’aise dès qu’une autre personne tente de s’approcher de nous. Inversement, si nous ne voulons pas admettre que nous aspirons à une plus grande liberté dans notre relation, nous serons contrariés que notre partenaire réclame plus d’autonomie et d’indépendance. Comprendre que la polarité est intérieure et que cette double aspiration est légitime nous permettra d’accepter plus aisément qu’elle existe aussi chez les autres.

Tout compte fait, il faut bien reconnaître un caractère sentimental à l’aspect Vénus/Uranus, mais non rêveur, d’un romantique actif et même agité. Cette rencontre planétaire accorde souvent des dons artistiques et souvent musicaux très remarquables, mais cultivés en amateur, sans application vraie ni ténacité. En général, il existe des aptitudes pour les arts scéniques comme la danse ou le chant, surtout si Vénus gouverne le thème, ou si l’une des deux planètes occupe une place importante dans le thème.

Lorsque les deux planètes sont en aspect difficile, les capacités artistiques demeurent mais deviennent un tourment, une source d’ennuis, ou restent totalement incomprises de l’entourage et des contemporains. La personne est également un peu sauvage, taciturne et manque d’équilibre, de mesure en toutes choses.

Chez une femme, un aspect Vénus-Uranus correspond à un tempérament ardent, devenant tumultueux aux approches de la quarantaine. Pour les deux sexes, cet aspect confère d’indéniables dons de séduction en raison de l’influence magnétique que cet aspect semble conférer.

Par ailleurs, cela peut être l’indication d’un mariage précoce, conclu souvent à l’improviste, mais plutôt heureux en général. Parfois encore, cela semble indiquer des affections platoniques pendant la jeunesse.

Lorsqu’il existe un rapport difficile entre ces deux astres dans un thème, des scandales, des bouleversements violents, des déboires amoureux et conjugaux sont à redouter, surtout dans un thème masculin. Le foyer est généralement agité. C’est un des aspects qui paraissent les plus fréquents dans les cas de divorce. Un aspect difficile entre Vénus et Uranus est contraire à la prospérité.

Sur le plan de la santé, les aspects positifs entre Vénus et Uranus ne semblent pas très caractéristiques à ce point de vue ; ils paraissent toutefois renforcer les fonctions génitales et rendre les femmes plus aptes à la maternité. Mais c’est surtout dans l’ordre glandulaire, et comme stimulant, qu’ils doivent exercer leur action.

En cas d’aspect difficile entre Vénus et Uranus, fréquemment il peut y avoir insuffisance thyroïdienne et ovarienne, règles douloureuses et parfois stérilité. Chez les hommes l’aspect semble présager également quelques faiblesses concernant les organes sexuels et aussi une prédisposition aux relations homosexuelles.

INGRES DE VENUS EN VERSEAU - 17 FEVRIER 2016 - 5 h 07 - PARIS

Ingrès de Vénus en Verseau – 17 février 2016 – 5 h 07 (TU 4 H 07) – Paris

« Ingrès » vient du latin et signifie « Entrer dedans ». Il a donné le mot « ingrédient »… C’est-à-dire en cuisine, ce qui « entre » dans la composition d’un plat. De la même façon, l’Ingrès de Mercure en Verseau, c’est le moment où l’astre entre dans ce signe. Ainsi, on peut monter un thème d’Ingrès pour toute planète changeant de signe. Il faut rechercher l’heure où la planète atteint le 0°00 du signe qui va héberger la planète.

INGRES-SQUARE-LANGEVIN-PARIS-EXPOSITION-UNIVERSELLE-300x225

Médaillon – Square Paul Langevin – Paris – Exposition Universelle

Quoi qu’il en soit la règle de l’Ingrès reste la même. Plus que l’analyse de ce thème, il convient de repérer la ou les planètes venant superposer par conjonction l’une des planètes de votre propre thème natal. Un seul degré d’orbe est toléré. Vous aurez alors une petite idée de ce qui devrait marquer ce transit de Vénus en Verseau, à savoir jusqu’au12 mars 2016, jour où Vénus fera son entrée dans les Poissons. L’événement important étant signifié autant par la planète transitée que par celle qui transite, en prenant en compte la position qu’elle occupe dans la Maison de l’Ingrès et de la Maîtrise qu’elles ont, l’une et l’autre, non seulement dans le thème de l’Ingrès, mais également dans votre propre thème.

Ainsi, si Vénus d’Ingrès vient superposer votre Mars natal, et si celui-ci est Maître de la Maison III de votre thème natal, on pourra en conclure si les configurations sont difficiles que vous pourriez avoir des conflits avec votre proche entourage : frères, sœurs, cousins, voisins, collègues, confères. Si les aspects sont favorables, vous aurez plaisir à vous revoir ou à faire de choses ensemble, peut-être un petit déplacement, ou même voyager seul. Ce peut-être aussi des nouvelles heureuses de la personne que vous aimez, à moins que ce ne soit un petit cadeau de sa part.

Attention, on ne s’occupe jamais de la position de la planète de l’Ingrès puisque celle-ci occupe toujours le 0° d’un signe, ici le 0°00 Verseau.

Sur ce site, tous les mois mon calendrier lunaire indique le changement de signe des planètes et l’heure de ce changement. Ainsi vous pouvez facilement monter tous les Ingrès du soleil, de la lune et des autres planètes.

Toutefois, cette technique d’Ingrès est surtout utilisée en astrologie mondiale. Les thèmes d’Ingrès étant calculés et montés en tenant compte de la latitude et de la longitude du pays que l’on étudie ; au niveau personnel, il faut tenir compte du lieu où l’on se trouve.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en vous servant des « Commentaires » ci-dessous, vos questions comme mes réponses pouvant en éclairer d’autres. Les questions trop personnelles ne peuvent faire l’objet que d’une consultation, tant à mon cabinet que par téléphone.

venus3URANUS GLYPHE

Rambouillet, le 17 février 2016

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,