DANS L’HERBIER DU LION… L’AGAPANTHE

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 16-08-2016

Agapanthe vient du grec « agapé » qui signifie « amour » et « anthos » qui veut dire « fleur ». L’agapanthe est donc la fleur qui symbolise l’amour. Et cette merveilleuse ombelle florale n’a pas fini de nous faire rêver car elle est d’une beauté absolue en plus d’être la fleur de l’amour.

Quant au Lion, il est le signe de l’Amour et de la passion, via la Maison V dont il a la maîtrise. Ensuite, cette couleur bleue peut dérouter car ce n’est pas une couleur Lion. Cependant, c’est oublier que Neptune, Maître des Poissons, dont la couleur est le bleu, est exaltée dans le Lion.

L’Agapanthe nous est parvenue des magnifiques jardins du Cap de Bonne Espérance. C’est au XVIIe siècle que des navigateurs hollandais nous ont rapporté cette plante et c’est au naturaliste Lewis Palmer qu’on doit les premiers hybrides adaptés à nos climats.

AGAPANTHE

L’agapanthe la fleur de l’amour

Plus tard Monet les immortalisera dans certains de ses tableaux et bien sûr les mettra en valeur dans son merveilleux jardin de Giverny, aux portes de la Normandie. Mais ce sont aussi les fleurs stars de l’Ile de Bréhat en Bretagne, notamment dans les Côtes d’Armor.

L’agapanthe appartient à la famille des Amaryllidacée. C’est une très belle plante vivace, pourvue de racines charnues. Elle pousse en touffe compacte. Ses fleurs sont d’une esthétique absolue, avec un très beau feuillage rubané vert foncé. L’agapanthe fleurit en ombelles blanches ou bleues, de 15 à 20 cm de diamètre, ses grandes hampes florales mesurent parfois plus d’un mètre. 

Comme c’est une fleur du soleil, l’agapanthe nécessite une exposition ensoleillée, abritée, et une protection hivernale dans les régions les plus froides. Si on la cultive en pot, elle pourra être rentrée pendant les gelées. Il faut savoir que l’agapanthe résiste difficilement en dessous de – 5° C.

BORDURE D'AGAPANTHES

Bordure d’agapanthes

Cependant, l’agapanthe peut se montrer rustique et n’est pas réservée aux seuls jardins de Bretagne ou du Midi. Elle trouve maintenant sa place dans tous les jardins. Malgré ses origines sud-africaines, elle semble peu frileuse, il suffit de faire le bon choix pour la placer comme il lui convient dans le jardin. Et puis, de nos jours, de nouvelles variétés ont été crées, bien résistantes au froid, aussi à l’aise en pleine terre qu’en pot, même en climat un peu rude. Après l’hiver, l’agapanthe renaît avec une belle vitalité alors qu’on la croyait disparue. Cette belle surprise se reproduit tous les ans. 

Sécheresse, plein soleil, l’agapanthe résiste à tout. Elle est aussi généreuse en feuillage qu’en floraison et se marie avec tous les décors pourvu qu’ils soient baignés de soleil. Elle séduit tous les jardiniers par son effet spectaculaire et sa facilité d’entretien. Elle supporte sans protester la sécheresse estivale et même les oublis d’arrosage.

AGAPANTHE 2

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS L’HERBIER DU BELIER… LA CANNELLE

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 06-04-2015

La cannelle est un petit arbre à feuilles opposées, le cannelier de Ceylan aujourd’hui Sri Lanka, dont on utilise seulement l’écorce. Celle-ci est de couleur fauve pâle. Elle se présente sous la forme de petits tuyaux résultant de l’enroulement de l’écorce sur elle-même. On la coupe en petits fragments afin qu’elle soit plus perméable à l’au et qu’elle rende le maximum de substances.

Cette écorce contient des sucres, du mucilage, du tanin, et une essence renfermant de l’aldéhyde cinnamique, de l’eugénol et du phellandrène. Son goût est dû à une huile essentielle aromatique. La cannelle est une épice principalement produite sur l’île de Ceylan.

LA CANNELLE

La cannelle

La cannelle est utilisée depuis des temps immémoriaux puisqu’elle était déjà mentionnée en Chine 2 700 ans avant Jésus-Christ. Elle était tellement à l’honneur dans ce pays qu’aucun médecin n’aurait délivré une ordonnance qui ne comportait pas de la cannelle.

Dans l’Antiquité, on connaissait aussi la cannelle. Les anciens Egyptiens l’utilisaient dans le processus de l’embaumement. Dans un temple construit sous Thoutmosis se trouvent des hiéroglyphes racontant que la cannelle arrivait par bateau de la Somalie avec l’encens et la myrrhe.

La Bible, Hérodote et les médecins arabo-musulmans et d’autres auteurs classiques y font référence. Et, dans le Nouveau Testament, il est dit que la cannelle est plus précieuse que l’or. Ensuite, les Grecs et les Romains découvrirent et utilisèrent la cannelle. Dioscoride en vantait les vertus : « Tout cinamome échauffe, remollit, fait digestion, provoque l’urine, il est bon contre le poison les bestes qui guettent venim ».

On raconte aussi que Néron, empereur romain, ayant tué sa femme dans un accès de colère, pris de remords, fit brûler les réserves de cannelle de Rome, à chaque anniversaire de sa mort et cela malgré son avarice notoire.

A Ceylan, seuls les Salagam avaient le droit de toucher à la cannelle et tous ceux qui contrevenaient à l’interdit et oser la toucher, autre que les Salagama, étaient punis de mort. L’île fut souvent attaquée par les Hollandais, les Portugais et les Britanniques, mais le peuple de Ceylan réussit toujours à se défendre et à protéger la cannelle. A partir du XVIe siècle, les Portugais occupent l’île et la cannelle devient le fer de lance du commerce portugais durant le siècle suivant. Ils sont supplantés par les Hollandais qui en prennent le monopole de 1636 à 1796 en brûlant les excédents pour maintenir les cours. Ce furent ensuite les Anglais qui prirent en main le marché de la cannelle. A la fin du XVIIIe siècle, elle fut introduite à Java et aux Seychelles.

HYPOCRAS - VIN MEDIEVAL AUX TREIZE EPICES

L’hypocras le vin médiéval aux treize épices

On trouve la cannelle dans de nombreuses préparations allant du Moyen Age à nos jours. Cependant, elle n’arriva en France qu’en 1220. On peut retrouver cette épice dans le fameux hypocras, une boisson médiévale à base de vin dans laquelle on faisait macérer diverses épices  cannelle, cardamone, clous de girofle, gingembre et même des pétales de roses. Cette composition est attribuée à Hippocrate, d’où son nom, cité pour la première fois au milieu du XIVe siècle. Cette boisson tonique et apéritive était également réputée aphrodisiaque. Elle connut son heure de gloire au Moyen Age, mais elle eût, les siècles suivants, des adeptes célèbres, tels François Villon et François Rabelais.

C’est au XIIIe siècle que la cannelle commence à se démocratiser en Europe, tout en restant hors de prix. C’est également à cette époque que l’écrivain arabe Kazwini, écrivit sur le commerce de cette épice. Toutefois, l’usage de la cannelle en France remonterait à l’époque des croisades lorsque les chevaliers chrétiens la rapportèrent avec l’hypocras.

La première synthèse d’arôme artificiel de cannelle fut réalisée en 1856 par Luigi Chiozza.

De nos jours, on admet les propriétés stimulantes certaines de la cannelle sur les systèmes respiratoire et circulatoire. De plus, elle augmente aussi les sécrétions du suc gastrique et stimule l’ensemble des fonctions digestives.

Tonifiante, elle est utile aux convalescents, pour les personnes fatiguées et manquant d’appétit. On la recommande spécialement dans les cas d’asthénie post-grippale. D’ailleurs la cannelle est aussi un excellent préservatif de la grippe et des refroidissements.

VIN CHAUD A LA CANNELLE

Vin chaud à la cannelle

Pendant la guerre 1939-1945, on préparait un vin chaud à la cannelle car il fallait résister au mal, les médicaments n’étaient pas ce qu’ils sont aujourd’hui, et les gens mal nourris par toutes les privations subies étaient plus réceptifs aux microbes. Dans les campagnes, l’usage était de faire rougir le tisonnier et de le tremper d’un coup dans le liquide, faisant surgir comme un mini-volcan dans la casserole.

Ce vin chaud possède des propriétés toniques et stimulantes incontestables et procure une accélération du cœur et de la respiration. Ces qualités sont d’ailleurs utilisées en pharmacie dans la potion de Todd : teinture de cannelle diluée dans du sirop et de l’eau-de-vie. Cette dernière peut être remplacée par du rhum. Cette potion peut encore être employée comme antigrippe car elle entre dans la catégorie des sirops pectoraux. A l’époque aussi, le vin de cannelle était généreusement distribué dans les hôpitaux contre une contagion possible entre malades.

Bien sûr, on utilise également la cannelle en cuisine comme condiment et substance aromatique, en association avec la prune, dans la préparation de chocolats et de liqueurs, ainsi que dans la cuisine indienne et orientale. Elle est couramment utilisée aux Etats-Unis et au Canada dans la préparation des tartes aux pommes et autres plats sucrés, notamment aux pommes. Par exemple, « pomme et cannelle » est une saveur courante parmi les marques de céréales sucrées.

Enfin, la cannelle est utilisée par l’industrie pharmaceutique.

La cannelle, comme tous les épices, et le goût épicé font partie de l’univers du Bélier.

POMMES AU FOUR ET A LA CANNELLE

Pomme au four et à la cannelle

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,