JUPITER BALANCE ENTRE LE 9 SEPTEMBRE 2016 ET 11 OCTOBRE 2017

(4.3.3 - JUPITER) par sylvietribut le 20-09-2016

Le 9 septembre 2016, à 12 h 37 (10 h 37 TU), Jupiter a fait son entrée dans le signe Cardinal et  d’Air  de la Balance. La planète y séjournera jusqu’au 10 octobre 2017.

jupiter-recevant-lambroisie-de

Jupiter recevant l’ambroisie – Collegio del Cambio – Perugia – Italie

Toutefois, dans un premier temps, Jupiter ne dépassera pas 23°02 de la Balance. Voici le calendrier de Jupiter en Balance entre septembre 2016 et octobre 2017 :

  • Du 9 septembre 2016 au 7 février 2017, Jupiter passera de 0° à 23°02 Balance, degré sur lequel la planète entreprendra sa rétrogradation. Jupiter va donc traverser comme une traînée de poudre les deux premiers décans du Sagittaire. Jupiter sera stationnaire sur ce 23e degré du 28 janvier au 15 février 2017.

Durant cette longue trajectoire, Jupiter, sur le 15e degré Balance, passera à la fois au sextil de Saturne lui-même en Sagittaire, signe de Jupiter, mais malheureusement aussi au carré de Pluton qui occupera le 15° degré Capricorne, notamment du 20 au 26 novembre 2016. En décembre, Jupiter poursuit son flirt avec Saturne qui se prolongera jusqu’à fin janvier 2017.

A partir du 22 décembre 2016, Jupiter sur 20/21° Sagittaire fera trigone à Uranus. Voici de nouveau une influence très dynamique, très novatrice.

Notez également fin février/début mars 2017, l’opposition de Jupiter en Balance à Mars en Bélier   et à Uranus, conjoint à ce même Mars en Bélier. La prudence sera de mise, surtout ceux qui portent dans leur thème un aspect Mars/Uranus.

Seront particulièrement favorisés par ce passage de Jupiter en Balance, les personnes ayant le Soleil, l’Ascendant, le Maître d’Ascendant, la Lune ou toute autre planète, à condition que le thème natal ne présente pas trop de conflits, notamment si Balance, Sagittaire, Verseau, Gémeaux et Lion. Malheureusement, il n’en ira pas de même pour les Capricorne et les Cancer qui recevront le carré de Jupiter et même les Bélier qui recevront l’opposition de Jupiter.

  • Du 7 février au 10 juin 2017, Jupiter amorce sa rétrogradation passant de 23° à 13° de la Balance. Dans cette rétrogradation Jupiter ne retrouve que le carré de Pluton en Capricorne sur le 19e degré, notamment entre le 26 mars et le 3 avril où le carré est résolument exact.
  • Du 18 mai au 3 juillet 2017, Jupiter sera stationnaire sur 13° Balance, sans aspect avec les planètes lentes, juste un beau trigone entre Mars en Gémeaux et Jupiter Balance, notamment à la mi-mai 2017.
  • Du 10 juin au 11 octobre 2017, Jupiter redevient direct passant du 13° au 30e degré Balance. On retrouve fin août 2017 le sextil Jupiter Balance/Saturne Sagittaire et fin septembre/début octobre 2017, Jupiter repasse à l’opposition d’Uranus sur le 27e degré Balance/Bélier.

union-europenne-1er-janvier-1993

Thème de l’Union Européenne – 1er janvier 1993

(Notez le long transit de Jupiter sur Jupiter de l’Union entre mai et début juillet 2017 sur 13° Balance)

Seront concernés par cette fin de séjour de Jupiter en Balance, qui a le Soleil, l’Ascendant, le Maître d‘Ascendant, la Lune ou toute autre planète occupant la seconde partie du second décan, ainsi que le troisième décan, de la Balance, du Sagittaire, du Verseau, des Gémeaux et du Lion, sur un mode favorable. Malheureusement, seront desservis par ce transit de Jupiter en Balance la seconde partie du second décan ainsi que le troisième décan du Bélier auquel Jupiter s’opposera, ainsi que ces mêmes décans du Capricorne et du Cancer, avec lesquels Jupiter fera un carré.

  • Le 11 octobre 2017, Jupiter fera son entrée dans le Scorpion.

Comme on le perçoit ce sont surtout les signes Cardinaux qui vont être affectés par ce long passage de Jupiter en Balance.

theme-de-la-ve-republique-francaise

                                                                                        Thème de la Ve République française                                                                                        

(Notez l’opposition de Jupiter à la Lune de la Ve République entre fin avril et début mai 2017 époque de l’élection présidentielle)

Petit rappel 

Que représentent les signes cardinaux : La particularité des signes Cardinaux est avant tout de présider au début d’une saison et de marquer ainsi équinoxes et solstices. En effet, le Bélier correspond à l’équinoxe de printemps alors qu’en face la Balance est l’équinoxe d’automne. De son côté, le Cancer correspond au solstice d’été pendant que le Capricorne est le solstice d’hiver. Les quatre signes s’inscrivent dans le sens de la progression du Soleil. Et c’est pourquoi, les signes Cardinaux révèlent une expression de croissance et d’orientation. Les quatre signes cardinaux sont une indication de changement lorsqu’ils sont prédominants, ce qui sera le cas avec Jupiter en Balance qui va servir de transit relais, réactivant le carré Pluton/Capricorne et Uranus/Bélier qui a déstructuré bien des vies et a œuvré négativement sur l’économie européenne. On peut donc s’attendre à des changements importants dans le fonctionnement de l’Europe et peut-être son éclatement, mais aussi sur le plan national, c’est-à-dire en France. Pour vous faire une petite idée, faites transiter Jupiter, Pluton et Uranus, sur ces deux thèmes, sans oublier la rétrogradation de Vénus entre février et juin 2017, dans le signe cardinal du Bélier, pouvant également servir de transit relais. Ou même la rétrogradation de Mercure sur le dernier décan Bélier en conjonction d’Uranus, fin avril, début mai 2017, l’époque de l’élection présidentielle.

jupiter-et-ses-petites-lunes

Jupiter et ses petites lunes

Voici un petit résumé de l’influence de Jupiter par rapport aux différents points d’un thème, en positif et en dissonance. Par rapport à :

l’Ascendant : S’ouvrira une période de chance en général, propice pour entreprendre, améliorer son train de vie, renforcer sa position. C’est souvent un nouveau cycle de douze ans qui commence, selon la position de Jupiter dans le thème de naissance. On connaît généralement un épanouissement de sa personnalité dans un mieux être ou même un vrai bien-être. La tendance est à l’euphorie. Pourtant, dans la dissonance, il y a le risque de vivre un climat prometteur qui reste sans suite, les plus belles apparences n’étant que façades et tout s’évapore comme bulle de savon. Sur le plan physique, si l’on y est prédisposé, on risque de grossir. Ne pas choisir ce transit pour chercher à faire un régime, ce serait vraiment très difficile, pour ne pas dire inutile.

le Soleil : Période de distinction, de mise en valeur de la personnalité, de prestige, de rayonnement. On connaît des satisfactions d’amour-propre, un sentiment de supériorité, un succès moral. On maîtrise les choses et sa vie. On connaît une période de joie. Dans la dissonance, il y a danger de faux succès ou de réussite coûteuse. La tendance est à la vanité, à la prodigalité, au narcissisme, à l’égocentrisme. Les excès sont à redouter et les échecs toujours possibles. On a tendance là encore à grossir.

La Lune : Cela correspond généralement à une période de bonheur, de joie de vivre, de chance dans l’épanouissement euphorique des sentiments, un bien-être affectif. Toutefois, dans la dissonance, il existe un trop fort penchant à l’insouciance, à la facilité, au laisser-aller. Voilà qui aiguise autant l’appétit que la gourmandise et un régime sera nécessaire après le passage de Jupiter.

Mercure : Voilà qui va correspondre à une période vivante, animée, faite de contacts et d’échanges, propice pour communiquer, voyager, négocier, réaliser des affaires, s’adapter aux situations.  Dans la dissonance, cela va être synonyme d’une agitation mal à propos, faite d’instabilité, avec risque d’erreur, de négligence, de légèreté.

Vénus : C’est une période de joie de vivre, de bonheur, de réjouissance, pouvant résulter d’un renouveau de vie amoureuse ou d’une affection, d’une sympathie. On a du charme, on se sent en forme, en beauté. Dans la dissonance, le bonheur peut glisser vers le plaisir comme l’état de grâce peut finir dans la désillusion et la déception.

Mars : Période d’élan vital. On se dépense avec entrain, on se donne avec passion. On fait preuve d’un dynamisme expansif propice à réaliser, conquérir, imposer, dominer. Dans la dissonance, il faut craindre une impulsivité non maîtrisée, un danger d’excès, d’imprudence, de témérité, de dissipation, d’agitation, de gaspillage. On peut vivre aussi un état colérique perpétuel.

Jupiter natal : Une onde vivifiante conduit à s’épanouir dans une circonstance donnée de la vie, c’est-à-dire en fonction de la position de Jupiter dans le thème natal. Dans la dissonance, le sentiment de satisfaction risque de n’être que vanité, apparat, boursouflure, faux-semblant.

Saturne : La période sera marquée par la levée d’un obstacle extérieur ou d’un frein intérieur, libérant d’un embarras, ou par la solution d’un problème, le règlement d’une affaire sérieuse, la consolidation d’un intérêt matériel ou moral. Dans la dissonance, on se retrouve dans l’embarras pouvant provenir du retour d’un ennui ou du surgissement d’une difficulté nouvelle. Sous cette influence, les initiatives seront difficiles, coûteuses, en perte.

Uranus : On aura tendance à sortir de l’ordinaire en exprimant ses idées les plus libres et les plus audacieuses, l’existence du moment se voulant être une aventure personnalisée où s’affirme l’ambition. En cas de dissonance, le goût de l’aventure ambitieuse risque de rater ou de conduire à travers un imprévu à des complications ou des déconvenues. Les parties de poker sont à éviter.

Neptune : Voilà un transit qui peut correspondre à une chance insolite, à moins qu’on ne connaisse une vague de spiritualité, qu’on ne cherche à enrichir et élargir ses connaissances, son environnement. En dissonance, on risque de vivre dans l’illusion, la chimère ou le marécage.

Pluton : Durant cette période on va être comme soulevé par des forces intérieures profondes, ou connaître la libération de besoins impérieux, comme affirmation de puissance ou satisfaction passionnelle agrandissant la personne. Dans la dissonance, on va connaître un état de trouble ou une situation de désordre.

glyphe-de-jupiter

La consultation astrologique vous permettra de comprendre en quoi Jupiter en Vierge pourra vous aider ou vous desservir, entre septembre 2016 et octobre 2017.

OPTIMISEZ VOTRE VIE, CONSULTEZ UNE ASTROLOGUE : 01.34.83.36.31

Rambouillet, le 20 septembre 2016           

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LES QUATRE FORMES DE L’AMOUR (suite)

(6.6.5 - LES MYTHES DU LION ET DU SOLEIL) par sylvietribut le 19-08-2015

La Philia du Lion

La Philia est un concept à associer avant tout au signe du Lion. Le Lion est le premier des signes sociaux et il représente l’excitation que l’on ressent en prenant conscience de l’existence d’autres personnes dans le monde. Le Bélier nous éveille à notre Moi personnel, le Lion à notre Moi social, le Sagittaire au Moi universel.

Le Bélier est le feu de l’enthousiasme que nous éprouvons en réalisant que nous existons et, chez le Lion, il est provoqué par la découverte de l’existence d’autrui. Or, cette prise de conscience ne peut intervenir en Lion que si nous avons accompli en Cancer le processus de rupture du cordon ombilical. Sinon, nous ne pouvons accéder à la Philia.

LA PHILIA DU LION

La Philia du Lion ou la prise en compte de l’autre

Sur le plan archétypique, le Lion est la joie et l’exaltation ressenties à l’idée que l’autre existe. Alors que l’Epithumia est associée au Taureau et à Vénus-Aphrodite, la Philia est une forme d’amour liée à Apollon, un amour solaire fondé sur la conscience. Ce n’est pas par hasard que nous associons le Lion au Soleil et le Soleil à la conscience de l’ego. Il est fort intéressant que le signe précédant le Lion soit le Cancer, régi par la Lune, qui représente la mère et le cordon ombilical que nous devons trancher pour accéder au Lion.

Il faut associer l’éveil de la conscience au Lion et au Soleil. Le Soleil nous donne la faculté de voir que nous sommes un individu séparé. Le symbole du Soleil, un point entouré d’un cercle, est celui de l’individualité : « Je suis une entité distincte ayant sa propre volonté et son propre avenir ». C’est le processus de rupture du cordon ombilical qui fait de chacun de nous une personne séparée, tout en nous faisant prendre conscience de la mort. Certains d’entre nous doivent attendre pour cela la mort de leurs propres parents qui survient souvent assez tard dans leur vie. Il est triste qu’il nous faille attendre si longtemps cette coupure qui ouvre la voie aux relations fondées sur la Philia.

LE ROI ARTHUR - CHARLES ERNEST BUTLER

Un héros de légende : le Roi Arthur – Charles Ernest Butler

Un des archétypes du Lion est le héros, celui qui cherche la vérité et vit des aventures l’amenant à se découvrir lui-même. Le voyage du héros mène à la connaissance de soi, mais on ne peut l’entreprendre, puisque le Lion suit le Cancer, tant qu’on n’a pas rompu le cordon ombilical qui nous empêche d’être une personne à part entière. C’est un thème que l’on retrouve dans de nombreuses légendes, comme celle de Perceval. Celui-ci a une mère possessive qui veut l’empêcher de suivre la voie du héros, de partir dans le monde affronter sa destinée. Elle ne veut pas qu’il coupe le cordon ombilical car il devra ensuite faire face au caractère inéluctable de la mort. Dans un certain sens sa mère lui dit : « Ne prends pas de risques, reste avec moi et tu seras immortel ».

Sur un autre plan, le Lion représente l’éveil du chakra du coeur. Le besoin de créer surgit du coeur et cet éveil est nécessaire pour inspirer notre créativité. La quête du bien, du vrai, du beau, est, elle aussi, reliée à l’instinct apollinien du Lion qui nous habite.

La Philia n’est pas un amour d’égal à égal, car il implique une différence entre celui qui aime et celui qui est aimé. Prenons l’exemple de la culture grecque où l’amour entre hommes était jugé naturel. Dans ce type de relation qui était courante dans l’aristocratie grecque, un jeune homme que l’on associait à l’Eromenos, devait prendre un amant plus âgé qui devenait l’Eratos.

APOLLON LE DIEU SOLAIRE ET SA COURONNE DE LAURIER

Apollon le héros solaire de la Grèce antique

Platon et Socrate croyaient tous deux qu’Eros était le meilleur des maîtres et ils l’entendaient sur un plan très littéral. Les professeurs de l’Angleterre victorienne s’empressèrent évidemment d’expurger les traductions des textes grecs et falsifièrent l’amour érotique en amour platonique, un type d’amour complètement asexué, la simple idée de relations érotiques entre hommes leur était insupportable et comme ils enseignaient à de jeunes garçons, introduire Eros entre les membres du même sexe leur paraissait devoir entraîner de redoutables conséquences.

Or, dans la Grèce antique, c’était souvent le père du jeune garçon qui se chargeait de choisir l’Eratos, l’amant le plus âgé qui allait éduquer son fis afin qu’il puisse trouver sa place dans le système politique de l’Etat. Cette relation était une étape naturelle vers l’âge adulte. Et quand l’Eromenos aurait lui-même pris de l’âge, il deviendrait un Eratos, un éveilleur, pour un être plus jeune que lui.

Chez les Grecs, cette forme d’initiation sociale était normalement réservée aux hommes, mais elle pouvait parfois se produire entre personnes des deux sexes. En fait, cette situation archétypique concerne également les relations entre homme et femme, comme on le voit dans les épopées romantiques du Moyen-Age où cette forme d’amour était censée être une source d’inspiration et d’éveil.

Ainsi, grâce à l’amour Philia, nous commençons progressivement à intérioriser ou réintégrer notre projection extérieure du héros – ou de l’héroïne – idéal(e) et, se faisant, nous avançons dans notre processus d’individuation. Cet éveil du Soi nous conduit naturellement à l’Eros, la forme d’amour suivante…

GLYPHE DU SOLEIL

                                                                                                                                                                                                                                          … à suivre…

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,