DANS LE BESTIAIRE DES POISSONS… LE MARTIN-PECHEUR

(6.6.12 - LES MYTHES DES POISSONS ET DE NEPTUNE) par sylvietribut le 18-03-2017

L’alcyon est un genre de martin-pêcheur, entré dans la légende et devenu symbole, une sorte d’oiseau fabuleux, beau et mélancolique.

D’après une légende grecque, Alcyoné était la fille du roi des vents. Elle avait épousé Céyx, le fils de l’Astre du matin. Leur bonheur était si parfait qu’ils se comparaient à Zeus/Jupiter et à Héra/Junon et, par le fait même, attirèrent sur eux la vengeance des dieux. Ils furent métamorphosés en oiseaux et leurs nids, construits au bord des flots, étaient sans cesse détruits par les vagues. Telle serait l’origine de leur cri plaintif. Par pitié, Zeus/Jupiter apaisa la mer deux fois, sept jours par an, avant et après le solstice d’hiver ; pendant cette accalmie, l’alcyon couve ses œufs. A ce titre, il devint un symbole de paix et de tranquillité ; mais d’une paix dont il faut se hâter de profiter, car elle est brève.

Martin-pêcheur d'Europe. Famille des Alcédinidés. Ordre : Coraciiformes

Martin-pêcheur

Oiseaux des mers, dédiés à Thétis, divinité marine et l’une des Néréides, enfants du vent du soleil matinal, les alcyons tiennent à la fois du ciel et des océans, de l’air et des eaux. Ils symbolisent à ce titre une fécondité à la fois spirituelle et matérielle, mais menacée par la jalousie des dieux et des éléments. Le danger qu’ils évoquent est celui de l’autosatisfaction et de l’attribution à eux-mêmes d’un bonheur qui ne peut venir que d’en haut. Cet aveuglement dans le bonheur expose au pire des châtiments.

Des légendes tardives ont assimilé la légende d’Alcyoné à celle d’Isis ; la femme vole à travers les airs et au-dessus des mers, à la recherche de son mari, fils de l’Astre du matin, comme Osiris était le soleil levant. Ovide a décrit la rencontre de l’épouse, changée en oiseau, et du cadavre de son mari poussé par les flots, en des termes qu’ils rappellent le mythe égyptien.

Mais les terreurs, qu’inspirent les éléments déchaînés, conjuguant les violences des vents et des vagues, subsisteront toujours. La confession d’Alcyoné tremblante et comme séduite par la grandiose fureur des éléments déchaînés, montre bien ce qui est au cœur du symbolisme de cet oiseau si cher aux romantiques.

Voici aussi un oiseau qui est un très bon indicateur naturel de la qualité d’un milieu aquatique. Il apprécie les falaises calcaires qui se réchauffent facilement au soleil, et les abords des étendues d’eau dans lesquelles il pourra plonger pour attraper sa nourriture. Et ainsi, il reste dans son territoire de prédilection tant que les eaux ne sont pas prises par les glaces, car cet oiseau craint les hivers trop rudes, et dans ce cas, il migre vers des régions plus tempérées.

Le bleu étincelant du martin-pêcheur provient des reflets prismatiques de la lumière sur les structures minuscules de ses plumes. Le sexe des martins-pêcheurs se différencie à la couleur du bac : presque tout noir chez le mâle et chez la femelle, la mandibule est du même orange que les pattes.

Les martins-pêcheurs volant par couples sont, comme il est fréquent en Chine, des symboles de fidélité, de bonheur conjugal. Sensibles à leur beauté, les Chinois opposent leur noblesse et leur délicatesse à la vulgarité des oiseaux bavards, tel le milan.

ALCYNOE

Alcyoné

Il existe deux versions de la légende d’Alcyoné et de Céyx son époux. Dans la première version Céyx se rend à Claros pour consulter un oracle, mais il se noie durant la traversée. Avertie par Morphée de la mort de son époux, Alcyoné part à la recherche de son corps et finit par le retrouver. Prix de pitié devant son chagrin, les dieux métamorphosèrent le couple en martins-pêcheurs. Cette version est corroborée par le fait que lorsqu’une accalmie règne en mer, cette période est désignée sous le nom de « jours alcyoniques ».

La seconde version raconte que pris de vanité, le couple ose s’assimiler à Zeus et Héra. Pour ce sacrilège sera métamorphosée en alcyon, le martin-pêcheur, et Céyx, en fou de Bassan.

Dans le dialogue pseudo-platonicien, Alcyoné fait le tour de la terre pour retrouver Céyx. Elle sera métamorphosée par les dieux en récompense de son amour.

SONY DSC

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

SIRIUS… UNE ETOILE FIXE CANCER

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 10-07-2016

Sirius est également appelée « Alpha Canis Majoris ». C’est l’étoile principale de la constellation du Grand Chien. Vue de la Terre, Sirius est l’étoile la plus brillante du ciel après le Soleil, dépassant Canopus et Arcturus. Elle fait partie de la catégorie des étoiles blanches, selon la classification de l’astronome Pietro Angelo Secchi, un Cancer. Il était né le 25 juin 1818 à Reggio nell’Emilia en Italie. Il est mort à Rome le 26 février 1878. C’était un prêtre jésuite italien. Brillant astronome, il est reconnu comme étant un des pionniers de la spectroscopie.

Du fait de sa déclinaison, Sirius n’est jamais très élevée au-dessus de l’horizon depuis les latitudes tempérées de l’Hémisphère Nord. L’extinction atmosphérique atténue son éclat comparativement à Arcturus, Canopus étant elle, invisible depuis ces latitudes.

SIRIUS

L’étoile fixe Sirius

De part sa proximité et son éclat, Sirius est une des étoiles les plus étudiées des astronomes et fut l’objet de plusieurs « premières », notamment la détection de son mouvement propre et de sa vitesse radiale.

Les astronomes de l’Antiquité, tels Ptolémée, ont décrit Sirius come une étoile rouge, comparant sa couleur à celle d’autres étoiles aujourd’hui visiblement rouges. De plus, un texte chinois ancien mentionne que sa couleur a changé. La cause de cet éventuel changement spectaculaire reste un mystère.

Par ailleurs, et toujours dans l’Antiquité, notamment en Grèce, Sirius aurait servi de point de repère à l’établissement du calendrier. A Sparte, les éphores se réunissaient tous les huit ans dans le but de vérifier l’accord du calendrier luni-solaire avec le mouvement général de l’univers, le repère extérieur étant assuré par le lever héliaque de Sirius. De même, dans l’Egypte antique, le calendrier était basé sur le lever héliaque de Sirius, annonciateur des crues du Nil, indispensable à la vie du peuple égyptien.

Les éphores, littéralement les « surveillants », étaient un directoire de cinq magistrats annuels à Sparte, dont ils formaient le véritable gouvernement. Créé selon Plutarque environ 130 ans après Lycurgue, un législateur mythique de Sparte, l’éphorat fut supprimé en 227 avant Jésus-Christ par Cléomène III, puis rétablir par Antigone III Doson, roi de Macédoine, avant d’être définitivement aboli par l’empereur Hadrien, au IIe siècle.

Bon à savoir : notre mot « canicule » nous vient de Sirius en quelque sorte. Canicule fut empruntée, à la fin du XVe siècle, au latin « canicula » qui signifie « petite chienne », diminutif de « canis ». Après s’être spécialisé en astronomie pour cette étoile (1539), il signifiait également la période de chaleur pendant laquelle elle se lève et se couche en même temps que le soleil, du 22 juillet au 23 août. Son origine étant oubliée, il s’est répandu au sens de « très forte chaleur ».

Sopdet surmontée d’une étoile était la personnification de Canis Majoris chez les Egyptiens. Elle apparaît en Grèce sous le nom de Sothis. Une déesse éponyme existait, en raison du culte lié à cette étoile dont la réapparition dans le ciel du matin après sa conjonction avec le Soleil, le lever héliaque, était à l’époque annonciatrice de la prochaine crue du Nil. Ce lever héliaque avait à l’époque lieu début juillet. Il s’est depuis lentement décalé de plusieurs semaines du fait du phénomène de la précession des équinoxes.

Sirius est citée dans le Coran, à la sourate 53, comme étant l’étoile An-Najm.

ORION2

La constellation d’Orion

En Occident, le nom Sirius est un mot latin mais venant du grec, signifiant « ardent ». C’était le nom du chien que possédait Orion, personnage de la mythologie grecque, éponyme de la constellation Orion qui se situe à proximité immédiate de Sirius qui, lui-même, fait partie du Grand Chien. Orion et le Grand Chien furent placés dans le ciel à la suite du décès tragique d’Orion, au sujet duquel plusieurs versions existent, notamment celle du second chien nom Procyon. L’histoire d’Orion appartient à la mythologie du Cancer.

Dans l’astronomie chinoise, l’étoile était nommée Tianlang ou Lang, formant à elle seule un astérisme représentant un loup céleste. Celui-ci est dans la ligne de mire d’un arc bandé, Hu, correspondant à la partie basse de la constellation occidentale du Grand Chien et la partie nord-est de la constellation de la Poupe, la flèche en elle-même correspondant à trois étoiles Canis Majoris. Ces deux astérismes s’insèrent dans un tableau plus vaste évoquant la chasse avec, Yeijj représentant un faisan, Shen ou le grand quadrilatère d’Orion correspondant à un tigre et Bi, la tête de la constellation occidentale du Taureau, un piège à lapins.

Sirius occupe le 13°09 Cancer. Pour l’astrologue Sirius est de la nature de Jupiter en compagnie de Mars, accessoirement, ainsi que de Mercure et de Vénus. Elle confère un caractère violent et impulsif si dans un thème elle accompagne le Soleil, l’Ascendant, la Lune ou même le Maître d’Ascendant, ou même toute autre planète.

Sirius n’est pas sans apporter la gloire, mais elle est souvent suivie du déshonneur public. Un excellent exemple nous est fourni avec le thème de Dominique Strauss-Kahn dont Sirius occupe la Maison XII au carré exact de Neptune à 13° Balance, Neptune étant Maître de IX en Poissons. La Maison IX mettant entre autre en rapport non seulement avec l’étranger mais également avec la justice, entre autre. Se souvenir que cet homme dirigea le FMI dont il dût démissionner après l’affaire d’agression sexuelle dont il fut l’auteur sur une femme de chambre et plus récemment une faillite retentissante dans une affaire à la Bernard Madoff : escroquerie et cavalerie…

Importante dans un thème, Sirius fait les êtres colériques, les « têtes brûlées », certains sont même portés sur la boisson. L’orgueil est souvent démesuré et le sujet marqué par Sirius n’écoute personne. La violence est même le fond du caractère. Pourtant, c’est l’étoile des êtres sincères, passionnés, ardents qui finissent riches et célèbres.

Sirius conjoint à l’Ascendant évoque un risque de mort ou de blessure au cours d’une fête publique.

Sirius au Milieu du Ciel confère de hautes responsabilités, surtout dans les affaires ou dans un gouvernement.

Sirius conjoint à une autre planète fait craindre une mort violente et brusque.

CANIS MAJOR - LE GRAND CHIEN D'ORION

Canis Majoris – Le Grand Chien d’Orion

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

RETROGRADATION DE MARS ENTRE SAGITTAIRE ET SCORPION

(4.3.2 - MARS) par sylvietribut le 16-03-2016

Le 3 janvier 2016, Mars faisait son entrée dans le signe du Scorpion, domicile de la planète. Mars a quitté le Scorpion pour entrer dans le Sagittaire le 6 mars 2016. C’est dans ce signe que la planète entreprendra sa rétrogradation. Elle sera stationnaire, sur le 8e degré, du 5 au 30 avril 2016. Mars deviendra rétrograde sur 8°54 Sagittaire, le 18 avril 2016.

Cependant, ce n’est que le 27 mai 2016 que Mars se retrouvera dans ses dignités en Scorpion, rétrogradant jusqu’au 30 juin 2016 pour reprendre sa marche directe sur 23°03 Scorpion. Mars sera stationnaire sur ce 23e degré entre le 18 juin et le 12 juillet 2016, quittant définitivement le Scorpion le 2 août 2016 pour retrouver le Sagittaire.

MARS EN SAGITTAIRE

Mars en Sagittaire

La rétrogradation de Mars en Sagittaire sera positive pour les premiers décans du Sagittaire, du Verseau, du Bélier, du Lion, de la Balance, seulement pour qui a son Soleil natal, son Ascendant, le Maître de cet Ascendant, la Lune ou toute autre planète se trouvant entre 0° et 8° de ces signes, et sans aspect conflictuel. Ceux qui ont un élément du thème sur le 8° degré d’un de ces signes seront plutôt avantagés, selon ce que la planète touchée représente dans leur thème et à condition qu’elle ne soit pas en conflit dans le thème natal, et selon ce qu’elle représente dans celui-ci. En effet, il faut prendre en compte la Maison du thème que Mars gouverne, celles qui superposent le Scorpion et le Bélier, ainsi que la Maison du thème qui est en analogie avec la planète ou les planètes transitées par Mars en Sagittaire.

Par contre ne seront nullement avantagés, les premiers décans des Poissons et de la Vierge, et même les Gémeaux qui recevront l’opposition de Mars, ou même du Sagittaire, notamment si le Soleil natal, l’Ascendant, le Maître de cet Ascendant, la Lune ou toute autre planète se trouvent entre 0° et 8° de ces signes et d’autant plus difficiles que dans le thème natal ces éléments du thème sont déjà en conflit. Pour avoir un aperçu de ce qu’il peut advenir tant sur le plan psychologique que dans les faits, il faut prendre en compte la Maison du thème que Mars gouverne et celles qui superposent le Scorpion et le Bélier, ainsi que la Maison du thème qui est en analogie avec la ou les planètes transitées par Mars.

Notez que cette rétrogradation de Mars en Sagittaire ne rencontre pas de difficultés en état céleste avec les autres planètes, notamment les planètes lourdes que sont Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton.

glyphe du Sagittaire 2

Mars en Sagittaire sera pour certains une impossibilité de rester en place. Il leur faudra extérioriser leur énergie, par une activité forte, ou bien la pratique d’un sport, ou des exercices physiques en général. Cette position confère une grande indépendance. Certains vont en profiter pour voyager, courir une aventure comportant quelques risques, voire même des dangers. Il y aura un goût certain pour la vitesse, pour tout ce qui est rapide ou expéditif. Qui s’exprimera avec franchise, enthousiasme ; d’autres s’emballeront pour certaines idées et mettront de l’ardeur dans leurs convictions. C’est un aspect de prosélytisme. Par contre en cas de dissonance, Mars en Sagittaire sera synonyme d’imprudence, de témérité, d’emballements intempestifs. Certains montreront un goût exagéré pour une chance à courir, pour le jeu, pour tout ce qui implique des risques, pour les exploits difficiles et dangereux. Ils pourront être pris par le démon de la vitesse et chercher à battre des records. Attention à ne pas faire preuve d’une franchise trop directe et même brutale. Attention aussi aux blessures aux membres inférieurs, aux cuisses surtout : claquage de muscles, sciatique… Accidents de chasse ou dangers par armes à feu.

MARS DOMICILE SCORPION ET BELIER

Mars en domicile en Scorpion

En ce qui concerne la rétrogradation de Mars en Scorpion, celle-ci sera positive pour les Scorpions de la fin du second décan et le troisième décan du signe, de même pour les Capricorne, Poissons, Cancer, Vierge, notamment entre les 23e et 29e degrés de ces signes, à condition que les planètes transitées ne soient pas en conflit dans le thème natal, et selon ce qu’elles représentent dans celui-ci. Il ne faut pas oublier de prendre en compte la Maison du thème que Mars gouverne, celles qui superposent le Scorpion et le Bélier, ainsi que la Maison du thème qui est en analogie avec la planète ou les planètes transitées par Mars en Scorpion. Qui a un élément du thème sur le 23e degré sera particulièrement concerné par cette rétrogradation, en positif ou en négatif selon la qualité de la planète transitée dans le thème natal.

Par contre ne seront pas vraiment avantagés les derniers décans du Verseau et du Lion, ainsi que du Taureau auquel Mars s’opposera. Le 23e degré étant particulièrement sensibilisé par cette rétrogradation, en positif ou en négatif, selon la qualité de la planète transitée dans le thème natal.

La rétrogradation de Mars en Scorpion ne se fera pas dans un contexte planétaire difficile, pas de contact avec les planètes lourdes, ni en positif, ni en négatif.

scorpio_bg

Mars en Scorpion projette dans une activité opiniâtre. Les façons d’agir sont radicales et parfois extrémistes. On fait preuve de courage et de combativité avec un certain mépris du danger. On s’acharne dans la volonté d’atteindre son but. Les besoins et les désirs sont impérieux. Les tendances passionnelles sont fortes et les besoins sexuels importants. Par contre, dans un contexte problématique, la tendance est à l’extrémisme agressif, le caractère se fait vindicatif, il y a des envies, des exigences folles. Mars en Scorpion c’est aussi faire preuve d’une jalousie maladive. Les tendances sont destructives, les actions sont dangereuses. La tendance est à la violence. L’esprit se fait querelleur et les critiques sont acerbes. Les désirs sexuels sont exacerbés. Risque d’inflammations de l’appareil génito-urinaire. La tendance est aux accidents avec risque d’interventions chirurgicales.

MARS GLYPHE ROUGE

Rambouillet, le 15 mars 2016

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

JEAN DE LA FONTAINE ET L’ASTROLOGIE

(6.4 - L'Astrologie dans l'Histoire) par sylvietribut le 12-06-2014

Comme il semble que l’art d’Uranie ne fut point à son goût, je ne peux résister à porter à votre connaissance une fable oubliée mais finement écrite que La Fontaine livre à notre réflexion. De mon côté, je n’en reste pas moins philosophe sachant qu’il y aura toujours des détracteurs de tout et pour tout. Quant à La Fontaine lui-même, il n’était pas plus vertueux que les astrologues qu’il pourfend, n’a-t-il pas puisé largement ses fables dans l’œuvre d’Esope (*), sans pour autant toujours citer ses sources. A-t-il été un merveilleux fabuliste ? Ou bien un latiniste talentueux et donc un excellent traducteur ? A sa décharge, son époque étant l’entrée dans le rationalisme, il ne pouvait que vivre avec son temps et préconiser le renvoi des astrologues de l’Université, ce que Colbert s’employa à statuer. Toutefois, les astrologues ont toujours leurs petites entrées dans la cour des grands de ce monde, cela a toujours été et le reste aujourd’hui encore… L’Histoire fourmille d’anecdotes à ce sujet et aujourd’hui, les médias, pleins de sous-entendus, nous parlent en demi-teinte de qui consultent qui… 

LA FONTAINE - L'ASTROLOGUE QUI SE LAISSE TOMBER DANS UN PUITS

L’ASTROLOGUE QUI SE LAISSE TOMBER DANS UN PUITS

 

Un Astrologue un jour se laissa choir

Au fond d’un puits. On lui dit : « Pauvre bête,

                                                  Tandis qu’à peine à tes pieds tu peux voir,                                                

Penses-tu lire au-dessus de ta tête ? »

 

Cette aventure en soi, sans aller plus avant,

Peut servir de leçon à la plupart des hommes.

Parmi ce que de gens sur la terre nous sommes,

Il en est peu qui fort souvent

Ne se plaisent d’entre dire,

Qu’au livre du Destin les mortels peuvent lire.

Mais ce livre qu’Homère et les siens ont chanté,

Qu’est-ce que le Hasard parmi l’antiquité,

Et parmi nous la Providence ?

Or du Hasard il n’est point de science :

S’il en était, on aurait tort

De l’appeler hasard, ni fortune, ni sort,

Toutes choses très incertaines.

Quant aux volontés souveraines

De Celui qui fait tout, et rien qu’avec dessein,

Qui les sait que lui seul ? Comment lire en son sein ?

Aurait-il imprimé sur le front des étoiles

Ce que la nuit des temps enferme dans ses voiles ?

A quelle utilité ? Pour exercer l’esprit

De ceux qui de la sphère et du globe ont écrit ?

Pour nous faire éviter des maux inévitables ?

Nous rendre dans les biens de plaisir incapables ?

Et causant du dégoût pour ces biens prévenus,

Les convertir en maux devant qu’ils soient venus ?

C’est erreur, ou plutôt c’est crime de le croire.

Le firmament se meut ; les astres font leurs cours ;

Le soleil nous luit tous les jours,

Tous les jours sa clarté succède à l’ombre noire,

Sans que nous en puissions autre chose inférer

Que la nécessité de luire et d’éclairer,

D’amener les saisons, de mûrir les semences,

De verser sur les corps certaines influences.

Du reste, en quoi répond au sort toujours divers,

Ce train toujours égal dont marche l’Univers ?

 

Charlatans, faiseurs d’horoscope,

Quittez les cours des princes de l’Europe ;

Emmenez avec vous les souffleurs tout d’un temps ;

Vous ne méritez pas plus de foi que ces gens.

Je m’emporte un peu trop ; revenons à l’histoire

De ce spéculateur qui fut contrait de boire.

Outre la vanité de son art mensonger,

C’est l’image de ceux qui bâillent aux chimères

Cependant qu’ils sont en danger,

Soit pour eux, soit pour leurs affaires.

 

 

                                                                                                                                             Jean de LA FONTAINE

 

JEAN DE LA FONTAINEJean de La Fontaine s’est penché plusieurs fois sur cette question des horoscopes, des astrologues, des prédictions. Et d’autres fables existent traitant de ce sujet… A suivre donc…

 

 

 ESOPE(*) Esope  était un fabuliste grec (VIe siècle avant J. C.) qui, selon la légende, aurait été un esclave phrygien affranchi. On lui attribue la paternité de la fable comme genre littéraire. Le premier recueil de Fables date d’environ 325 avant J.C. Il est dû à Démétrios de Phalère. Le recueil original est perdu. Celui que connaissait La Fontaine comprenait 127 fables, traduites en latin. La Fontaine ne connaissait pas le grec, mais avait étudié le latin. Les fables d’Esope étaient écrites en prose et sans prétention littéraire. Il faut toutefois signaler que La Fontaine rendit hommage à Esope dans une de ses fables intitulée : « A Monsieur le Dauphin ».

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,