LES DEUX FEMMES DU PRESIDENT

(2.5 - DANS L'ACTUALITE AUJOURD'HUI) par sylvietribut le 14-06-2012

Dernièrement, dans l’analyse que je faisais du thème de l’Investiture du Président, je mettais en évidence, entre autre, le carré qui existait entre la Lune, gouverneur de la problématique Maison XII, à 23°25 du signe double et d’Eau des Poissons, et Vénus à 23°59 du signe double et d’Air des Gémeaux et dans la Maison XI. C’est l’aspect même des rivalités amoureuses et l’image planétaire du ménage à trois. Passez en revue dans votre entourage qui possède un aspect difficile entre Vénus et la Lune dans le thème et vous serez étonnée de ce que vous allez découvrir, que ce soit dans le thème des femmes et des hommes, sans distinction. Vous verrez que ces personnes vivent, ont vécu ou vivront une expérience triangulaire ou se trouvant dans une situation de rivalité et de situation de Vaudeville à la Feydeau. Par aspect, il faut entendre carré, opposition et même conjonction.

 

Thème de l’Investiture du Président de la République française

Notez aussi que les deux rivales sont bien identifiées dans ce thème d’Investiture puisque le thème de Madame Royal présente une Lune en Poissons, pendant que Madame Trierweiler apparaît à travers Vénus dans le signe d’Air des Gémeaux et dans la Maison XI, Maison Verseau, ce qu’elle est par son signe solaire. Cependant, cinq ans c’est relativement long, bien sûr nous risquons de les revoir en lice périodiquement, mais il va s’agir sans aucun doute d’autres rivalités qui se révèleront au fil des mois. Comme si Monsieur Hollande devait tenir périodiquement le rôle de la tranche de jambon dans un sandwich… Et comme le raconte La Fontaine dans une fable célèbre : « Il mit les plaideurs d’accord en croquant l’un et l’autre ». Mais revenons à ce que nous révèlent les planètes et voyons ce qui se passe sur le thème des deux rivales.

Cette configuration conflictuelle entre la Lune et Vénus sur respectivement 23e degrés Poissons et 23° Gémeaux est réactivée tant par le passage du Soleil en Gémeaux qui applique à Vénus par conjonction, déstabilisant du même coup la Lune, que par le transit de Mars en Vierge, s’opposant à la Lune du thème de l’investiture et en aspect conflictuel avec la Vénus de ce même thème. Pour avoir une petite idée d’autres épisodes relatifs à une quelconque rivalité entre les deux protagonistes, ou d’autres, il faut repérer dans vos éphémérides tous les transits possibles des planètes et notamment quand elles superposeront les signes Mutables, à savoir Gémeaux, Vierge, Sagittaire et Poissons, et d’autant plus si une planète rétrogradait dans l’un de ces signes en activant la Lune et Vénus du thème de l’investiture. 

 

Ségolène Royal et Valérie Trierweiler

Pourquoi Madame Royal ne peut l’emporter dimanche malgré ou sans le twitte inconvenant de Madame Trierweiler et les conséquences pour l’une et l’autre.

Ceux qui s’intéressent à l’astrologie de près savent que nous vivons, difficilement, sous l’influence d’une des configurations les plus dures qui soient, je veux parler du carré entre Uranus et Pluton, respectivement sur 8° Bélier et 8° Capricorne, Uranus avançant en direction de Pluton pendant que Pluton rétrograde vers Uranus, l’aspect exact ayant lieu les 23/24 juin 2012.

Thème Astral de Madame Ségolène Royal

Outre une Lune en Poissons, le thème de Madame Royal présente un Soleil en Vierge et un Ascendant Verseau. Uranus est donc le gouverneur de son Ascendant. Le Milieu du Ciel de son thème superpose le Scorpion dont Pluton est le Maître. Or comme nous venons de le voir, ces deux astres sont en conflit actuellement. Le propre de Pluton c’est de nous dépouiller de ce à quoi on tient le plus… Il y a là une réelle incompatibilité entre Madame Royal (Uranus Maître d’Ascendant) et ce qu’elle ambitionne (Pluton Maître du Milieu du Ciel qui signe la Destinée). A noter que lors de son échec à la présidentielle, c’était déjà Pluton en conflit avec son Soleil natal qui ne lui a pas permis de l’emporter. De même, Nicolas Sarkozy vient de connaître l’effet Pluton/Uranus par rapport à la conjonction Lune/Mars de son thème natal, la Lune étant gouverneur du Milieu du Ciel de son thème, et le transit est loin d’être fini. Pluton nous oblige à renoncer, et à changer le cours de notre trajectoire. Le verdict de Pluton est irrévocable, comme la mort qu’il symbolise.

Pour en revenir à Madame Royal, Jupiter en passant dans les Gémeaux lui retire la protection qui l’a accompagnée depuis un an. Il est probable qu’elle perde également quelques amis et protections, et peut-être aussi au niveau personnel puisque Jupiter est Maître de la Maison XI de son thème et superpose la Maison V, Maison en rapport avec, entre autre, la vie affective. Ensuite, Madame Royal revit un aspect très dur de son thème natal, à savoir la conjonction Neptune/Saturne en Balance en Maison IX, au carré d’Uranus, Maître d’Ascendant, en Cancer et en Maison VI. C’est Saturne qui vient stationner sur 22° Balance réactivant le carré exact natal entre Neptune et Uranus. Or Saturne est Maître de la Maison XII, Maison problématique et qui enferme, en aucun cas ne pouvant porter au triomphe. De même l’ombre traitresse de Neptune plane et on peut voir dans cette configuration natale réactivée se profiler quelque ennemi(e), au féminin surtout, puisqu’il s’agit de planètes féminines.

 

Thème astral de Madame Valérie Treirweiler

Quant à Madame Treirweiler, Soleil en Verseau Ascendant Lion,  elle possède dans son thème une conjonction Uranus-Pluton en Vierge et en Maison II. Elle est donc totalement en résonance avec la configuration céleste actuelle. Toutefois, Uranus est Maître de la Maison VII de son thème qui évoque son partenaire conjugal, mais la Maison VII au sens élargi représente les autres et aurait donc un rapport avec la popularité. A mon sens le carré céleste entre Uranus/Pluton va entacher durablement ses relations avec son conjoint et sa popularité auprès des Français aura certainement beaucoup de mal à s’établir.

A ce propos, Madame Treirweiler possède dans son thème une opposition entre la Lune, Maître de la Maison XII, et Saturne. C’est un aspect d’impopularité certaine puisque la Lune symbolise le public, la clientèle ou les électeurs, la foule, la popularité. C’est par ailleurs un aspect d’inefficacité dans ses prérogatives. Au niveau symbolique encore, c’est l’association de valeurs « froides » qui évoque de profondes inhibitions : affectives  et même matérielles. C’est un aspect d’avarice. C’est également un élément du complexe de sevrage ou de la frustration affective, se traduisant notamment par une possessivité maladive des choses et des gens et bien sûr aussi par la jalousie. C’est un aspect d’immaturité affective qui entraîne l’instabilité familiale. Cette opposition Saturne/Lune natale sera fortement sensibilisée l’année prochaine par Neptune passant en conjonction de Saturne natal et s’opposant à la Lune, ce  qui devrait correspondre à des problèmes familiaux importants et à une frustration intense.

Par  ailleurs, on note également plusieurs configurations natales qui ne favorisent pas un jugement impartial et pouvant même engendrer un comportement incohérent par manque de lucidité voire même de  rectitude morale. En effet, Mercure reçoit d’un côté le carré de Neptune et de l’autre le carré de Jupiter, ce dernier s’opposant à Neptune, gouverneur de la Maison IX, Maison dite de la conscience supérieure. Nous voici donc en présente d’un carré en T entre signes Fixes dont Mercure est la planète focale.

Que peut-on dire d’un Mercure en Maison VII, Maître des Maisons III et XI, en conflit avec Neptune, avec seulement    1° d’orbe ?

D’abord, on constate que ce sont les trois Maisons « relationnelles » qui sont sensibilisées négativement par cette difficile configuration. Ce qui suggère une certaine capacité à engendrer troubles et conflits dans les rapports aux autres et les autres entre eux, une grande instabilité des relations également. L’influence neptunienne évoque un esprit confus, brouillon, et souvent enclin à la duperie ainsi qu’à la dépression.

Que peut-on dire de ce même Mercure en conflit avec Jupiter ?

C’est un aspect de poudre aux yeux, de légèreté, d’insouciance, de négligence, de désordre. Il existe une impossibilité de mettre de la distance avant de parler, d’agir,  soit qu’on veuille montrer qu’on existe, soit qu’une grande légèreté ne permette pas d’anticiper  la portée de ce que l’on fait ou de ce que l’on dit tant on est sûr d’être dans le vrai. Exemple : sa revendication de femme libre… Ce qu’elle n’est pas car la Terre surreprésentée dans ce thème suggère qu’elle est contingentée par les questions matérielles.

Quant à la position de Mercure planète focale dans un carré en T Fixe, on peut y voir un aspect de dispersion, d’agitation, de bavardage ; la personne a comme la bougeotte. Elle se perd dans les détails et manque d’une vision synthétique globale, d’autant plus qu’ici on a un amas planétaire en Vierge, signe matérialiste s’il en est et coupeur de cheveux en quatre. Cette difficile configuration engendre une nervosité excessive d’où une communication avec les autres pénible et, souvent, conflictuelle. 

Enfin, l’opposition Jupiter/Neptune est un aspect de désordre, de gaspillage suggérant un manque de rectitude morale d’autant que Neptune gouverne la Maison IX du thème. Sous cette influence, la conscience se fait élastique tant la personne  est sûre de son bon droit et de la justesse de son action qu’elle cherche à justifier par n’importe quel argument, d’autant que dans le cas de Madame Treirweiler ce sont des signes Fixes qui sont superposés. Le propre des signes Fixes a pour effet de statufier la personne dans ses attitudes, sa façon de penser, de faire.

Autre configuration difficile, un Mars en Vierge et en Maison III, signe et Maison de Mercure, rétrogradant vers Pluton. Voilà qui n’est pas sans évoquer le Scorpion dans les attitudes, les comportements et agissements souterrains. Avec Mars en Vierge, la puissance agressive de l’astre est comme contrainte, refoulée. Cette violence rentrée ne peut qu’aboutir à des guerres intestines constantes, la personne se s’abordant toute seule en même temps. De plus, la position de Mars dans la Maison III n’est pas sans évoquer le « complexe de Caïn », celle de la rivalité des frères ennemis et de l’aptitude à générer l’hostilité dans ses rapports avec l’entourage proche, sans oublier les querelles confraternelles. Parfois, on assiste à un déferlement de l’agressivité dans les écrits. Cependant, n’est pas pamphlétaire qui veut. Et bien sûr, le retour de Mars en direction de Pluton n’est pas sans exacerber l’agressivité, certes rampante et secrète, mais certainement redoutable.

Comme pour Madame Royal, Jupiter ne protège plus le thème de Madame Treirweiler, bien au contraire puisque c’est sous une autre forme que les planètes en transit vont être en résonnance avec le thème de cette dame. En effet, Jupiter dès son entrée en Gémeaux se trouve au carré de Neptune. Ensuite Jupiter va passer au carré de Saturne en Poissons, sous l’influence de Neptune, et au carré de la Lune, Maître de XII. D’abord en juillet 2012, puis de nouveau en janvier et février 2013.

En conclusion, on peut penser que les proches et amis du partenaire (Mercure Maître de III et de XI en VII), en l’occurrence les compagnons socialistes, ne vont certainement pas lui dérouler le tapis rouge. Il y a fort à parier qu’elle ne rencontrera que méfiance dans ses relations immédiates. L’opposition Lune, Maître de la Maison II en Vierge, s’opposant à Saturne continuant à faire son œuvre en matière d’impopularité par rapport aux Français.

Rambouillet, le 14 juin 2012  

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,