ALATRI ET LE TEMPLE STELLAIRE

(6.3.2 - A l'étranger) par sylvietribut le 22-06-2017

Alatri, dans le Latium, province de Frosinone, fut fondée au VIe siècle avant Jésus-Christ. Son nom antique était Aletrium et c’était l’une des principales villes des Ernici. La cité a conservé une partie de ses murailles cyclopéennes, ainsi qu’une acropole, de plan trapézoïdal, une de mieux conservées d’Italie. Du sommet, on a une superbe vue sur la ville et le val de Frosinone.

Escaliers en raidillons et ruelles bordée de demeures gothiques constituent la petite ville qui, outre le palais Gottifredo et l’église San Silvestre, tous deux du XIIIe siècle, possède une belle église Sainte-Marie-Majeure.

La légende veut que l’origine de la ville remonterait aux Ausoni, mais c’est seulement une hypothèse, parce qu’on peut penser qu’elle soit plus antique encore. C’est grâce au chercheur Fabio Garuti que furent traduites les inscriptions sur les murailles, lettres de l’alphabet Ogham en langue gaélique, et c’est comme ça qu’il a été possible de dater la construction des murailles d’Alatri, au moins à 3 000 avant Jésus-Christ. En fait, elles auraient plus de 5 000 ans.

ACROPOLE D'ALATRI - PORTA MAGGIORE

Acropole d’Alatri – Porta Maggiore

Cette acropole est l’exemple le plus parfait et le plus splendidement conservé de murs polygonaux. Selon les Anciens, Euripide, Strabone et Pausania, elles furent construites par des cyclopes, ou alors attribuées au mythique peuple des Pelagi qui, toujours selon les Anciens, qui auraient construit les murailles des cités mycéniennes de Tirinto, Mycène et Argo.

Cependant sur cette question des études récentes ont mis le doute sur cette théorie, parce que c’est très difficile de remonter à ses ouvriers et à une population spécifique, pour le simple motif que ce type de murailles ont été retrouvées dans toutes les parties du monde, et même dans des lieux complètement isolés les uns des autres comme l’île de Pâques et l’Australie.

Nous n’avons aucune indication historique, actuellement, que des peuples aussi lointains, ont pu avoir des contacts culturels entre eux. Aussi, la question obligatoire qui vient à l’esprit, c’est comme ont fait ces peuples qui n’avaient pas de contact entre eux, à utiliser la même technique de construction. Pour le moment, il n’y a aucune certitude sur la question. Cependant, l’acropole d’Alatri est un vrai condensé de merveilles architecturales.

Si nous considérons le graphisme de l’Acropole, il semble qu’un polygone irrégulier fut mis là par hasard. En réalité, elle fut construite suivant un plan très précis.

TEMPIO SOLARE - ALATRI

Temple solaire d’Alatri – Italie

Une légende très ancienne voudrait qu’Alatri soit née d’un rayon de Soleil le 21 décembre de l’année 1000 avant Jésus-Christ. La légende est belle mais est tout simplement improbable. Giuseppe Caponi, éminent chercheur d’Alatri, raconte qu’en toute probabilité la ville fut fondée par les Ittiti, un peuple venant de Mésopotamie, qui séjournèrent en Italie.

Ce qui l’évoque c’est qu’on a retrouvé près du site de Tell Hariri en Syrie des tablettes d’argile. L’une d’elle était une lettre envoyée au roi du royaume de Mari à son fils pour l’informer de l’excellente conservation des mus de défenses d’Alatri. Voilà qui est comme une confirmation directe de la théorie de Caponi. Un peu d’Histoire est nécessaire, mais les merveilles de l’acropole sont bien autres.

Par exemple, elle est orientée selon un plan astronomique, prenant en compte la position des étoiles et du Soleil, et si on pense à regarder dans le ciel « Castor et Pollux », ces points lumineux qu’on voit de la Terre et qui représente la Constellation des Gémeaux, l’idée sera née là.

Et puis, on sait que le rapport avec la nature et principalement avec le ciel a toujours influencé les vieilles civilisations, dont la conséquence sont les connaissances astronomiques qui influencèrent les réalisations architecturales, devenant parties intégrantes dans l’orientation des structures, en suivant les cycles du Soleil et de la Lune, en les inclinant vers les étoiles du ciel qui avaient une signification religieuse précise.

Alatri est née comme ça, elle qui fut construite sur un rayon de Soleil au solstice d’été, qui effleurait la roche et qui aurait indiqué le point le plus haut et le plus important de l’Acropole. Giuseppe Caponi dans son livre « la progenie Hetea » écrit textuellement : « Les Anciens bâtisseurs ont orienté notre ville pour voir de l’Orient le pouvoir de l’aube, comme s’ils avaient voulu se placer sous les auspices d’un temps sans crépuscule, pour cette ville qu’ils avaient consacrée au dieu Soleil, un jour de solstice.

ALATRI MURA MEGALITICA

Alatri – Murs mégalithiques

Et le soleil en indique le centre dans la rencontre du premier rayon du matin et le dernier du soir. C’était la conséquence d’une sensibilité spirituelle, qui avait maturé par des millénaires d’Histoire, qui n’a rien à voir avec la légende ou une quelconque fantastique interprétation : il y a un message gravé dans les pierres de l’acropole et avec les pierres de la ceinture de murailles : « Le lien entre Ciel et Terra fut stabilisé… pour toujours ». Er comme on dit, c’est absolument vrai… « au ciel et sur la terre ».

De ces splendides liens entre ciel et terre, Alatri en regorge et Ornello Tofani, autre éminent chercheur, grâce à ses études en montrent d’autres. En effet, Ornello Tofani a poursuivi les études de Don Giuseppe Capone sur Alatri, faisant d’intéressantes découvertes.

En 2008, sur le pignon sud-est de l’Acropole on a trouve un graffiti jamais remarqué jusque-là. En l’analysant, on a découvert la reproduction d’une triple ceinture orientée parfaitement dans les axes Est-Ouest et Nord-Sud.

Le pôle Nord céleste se trouvait à l’intérieur de la Porta Maggiore. Or, en 10 798 avant Jésus-Christ, le Pôle Nord céleste n’était autre que l’étoile Vega, distante du Pôle céleste de seulement 5° environ. Le pôle céleste ne varie pas dans le temps, c’est l’étoile qui le représente qui, au cours des millénaires, change. Ceci à cause de la précession des équinoxes : un mouvement de la Terre sur un axe incliné qui fa changer, sur un mode très lent mais continue, l’orientation de son axe de rotation par rapport à la sphère idéal des étoiles fixes. Ceci est la cause de la précession des équinoxes : un mouvement de la Terre sur un axe incliné qui fait changer sur un mode lent mais continue, l’orientation de son axe de rotation par rapport à la sphère idéale des étoiles fixes.

Sur l’architrave de la Porte de la Fertilité, un bas-relief illustre trois phénomènes : les graduations inversées sont au nombre de neuf comme les lunaisons d’une grossesse ; la terre à ce moment là est comme « pénétrée » par le Soleil aux équinoxes et, au crépuscule de ces mêmes jours, et au crépuscule de ces mêmes jours, du côté du Temple Solaire d’Alatri, le soleil couchant remonte vers Fumone et Montelungo.

Tous ces indices font référence aux cultes de la fertilité et expriment avec la pierre ce qu’on considère comme « règle universelle de la maternité ».         

Voilà qui peut être interprété quand on évoque l’Acropole : les enfants conçus durant les solstices, quand le soleil illumine le premier degré de l’échelle inversée naîtront aux équinoxes, quand le soleil traverse tout le couloir intérieur de 17 mètres de la Porte Mineure, alors que les enfants conçus aux équinoxes naîtront aux solstices.

Il y aurait encore tant d’autres choses à raconter. Espérant vous avoir transmis le mystère qui entoure cette petite ville d’Alatri. En espérant que ce petit article vous donne envie de la visiter pour revivre les moments magiques qui l’ont rendue si mystérieusement fascinante… Un patrimoine tout italien qui rend fier.

ROMA-ALATRI 2

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

INGRES DU SOLEIL EN POISSONS

(4.5 - L'INGRES) par sylvietribut le 19-02-2017

Poissons obligent… Les aphorismes de Neptune

Neptune ignore ses propres frontières. Il ne sait pas ce qui est lui et ce qui ne l’est pas. C’est pourquoi le Neptunien est souvent schizophrène et parfois kleptomane : il ignore ce qui est à Lui et ce qui ne l’est pas.

Neptune rend le natif très vulnérable à son environnement. Cette particularité actualise les tendances homosexuelles, les comportements schizophréniques, et les excès toxicomaniaques. Avant toute chose le Neptunien craint la séparation.

LES POISSONS - CERAMINE DE LA DOMUS DE RIMINI

Les Poissons – Céramique de la Domus de Rimini – Italie

Neptune représente le peuple. Uranus représente l’artistocratie dans le sens d’élite intellectuelle. Le vrai pouvoir appartient à Pluton (les gouvernements, les multinationales, les trafiquants d’armes et de drogues, les sociétés pétrolières, les partis politiques, les maffias diverses, les polices secrètes.

En aspect défavorable à Pluton (le pouvoir) Neptune (le peuple) souffre.

INGRES_DU_SOLEIL_EN_POISSONS_-_18_FEVRIER_2017_-_1

Ingrès du Soleil en Poissons – 18 février 2017 – 12 h 40 (TU 11 h 40) – Paris

« Ingrès » vient du latin et signifie « Entrer dedans ». Il a donné le mot « ingrédient »… C’est-à-dire en cuisine, ce qui « entre » dans la composition d’un plat. De la même façon, l’Ingrès du Soleil en Capricorne, c’est le moment où l’astre entre dans ce signe. Ainsi, on peut monter un thème d’Ingrès pour toute planète changeant de signe. Il faut rechercher l’heure où la planète atteint le 0°00 du signe qui va héberger la planète.

L’Ingrès de l’équinoxe de printemps ainsi que l’Ingrès du solstice d’hiver étaient utilisés par les Anciens, comme une sorte de calendrier annuel pour les prévisions, soit de l’année débutant au solstice d’hiver, soit celle commençant à l’équinoxe de printemps. C’est-à-dire que les planètes activant votre propre thème auraient une influence sur les six ou douze mois à venir, les Ingrès mensuels du Soleil apportant des précisions supplémentaires, indissociables du Solstice d’hiver ou de l’Equinoxe de printemps. Se souvenir que dans la tradition l’année commençait avec l’entrée du Soleil en Bélier, Equinoxe de printemps… le Bélier étant le premier signe du zodiaque.

INGRES-SQUARE-LANGEVIN-PARIS-EXPOSITION-UNIVERSELLE-300x225

Square Paul Langevin – Paris – Souvenir Exposition Universelle

Plus que l’analyse de ce thème, il convient de repérer la ou les planètes venant superposer par conjonction une des planètes de votre propre thème natal. Un seul degré d’orbe est toléré. Vous aurez alors une petite idée de ce qui devrait marquer ce passage du Soleil en Poissons. L’événement important étant signifié autant par la planète transitée que par celle qui transite, en prenant en compte la position qu’elle occupe dans la Maison de l’Ingrès et la Maîtrise qu’elles ont l’une et l’autre non seulement dans le thème de l’Ingrès, mais également dans votre propre thème. Ainsi, si le Soleil d’Ingrès vient superposer votre Mercure natal, et si celui-ci est Maître de la Maison II de votre thème natal, on pourra en conclure que se sont vos finances qui seront concernées durant cette période, d’une façon positive ou difficile, selon le contexte de votre thème natal, puisque la Maison II est directement reliée aux finances, gains et pertes, abus de confiance, en un mot la gestion de votre avoir.

Sur ce site, tous les mois mon calendrier lunaire indique le changement de signe des planètes et l’heure de ce changement. Ainsi vous pouvez facilement monter tous les Ingrès du soleil, de la lune et des autres planètes.

Toutefois, cette technique d’Ingrès est surtout utilisée en astrologie mondiale. Les thèmes d’Ingrès étant calculés et montés en tenant compte de la latitude et de la longitude du pays que l’on étudie ; au niveau personnel, il faut tenir compte du lieu où l’on se trouve.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en vous servant des « Commentaires » ci-dessous, vos questions comme mes réponses pouvant en éclairer d’autres. Les questions trop personnelles ne peuvent faire l’objet que d’une consultation, tant à mon cabinet que par téléphone.

Attention, on ne s’occupe jamais de la position de la planète de l’Ingrès puisque celle-ci occupe toujours le 0° d’un signe, ici le 0°00 Poissons.

LES POISSONS DE LA CATHEDRALE D'AUTUN

Les Poissons de la Cathédrale d’Autun

Bibliographie

Centiloque – Bernard Duchatelle – Dervy Editions

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LA NEWSLETTER DE SYLVIE – DECEMBRE 2016

(01- LA NEWS DU MOIS) par sylvietribut le 23-11-2016

Les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires – Montesquieu 

sagittaire-12

Constellation du Sagittaire

sagittaire

AVANT-PREMIERE

Au fil des semaines retrouvez sur mon site douze nouvelles chroniques : www.sylvie-tribut-astrologue.com

Ingrès Solaire en Sagittaire du 21 novembre 2016

Nouvelle Lune du 29 novembre 2016 – Paris

Le violet… la couleur du Sagittaire

Une expression jupitérienne : « Passer sous les fourches caudines ».

Calendrier et Maisons lunaires – Décembre 2016

Ingrès de Mercure en Capricorne du 2 décembre 2016

Dans le bestiaire Sagittaire… L’Aigle

Ingrès de Vénus en Verseau du 7 décembre 2016

Thémis, tante de Jupiter, déesse de la Justice

Rétrogradation de Mercure entre Sagittaire et Capricorne

Ingrès de Mars en Poissons du 19 décembre 2016

Une ville jupitérienne… Giove en Italie

glyphe-du-sagittaire-2

A l’honneur entre le 21 novembre et le 21 décembre 2016: LE SAGITTAIRE

Vous êtes Sagittaire ou Ascendant Sagittaire : 10 Euros de remise vous sont offerts sur le montant de votre consultation, au cabinet ou par téléphone. Vous n’êtes ni Sagittaire, ni Ascendant Sagittaire, tentez votre chance. Ainsi  si vous trouvez le mot qui se cache dans la charade vous bénéficierez vous aussi d’une remise de 10 euros :

Mon premier peut tout aussi bien être de fruits que de chaussettes. 

Mon second a aussi bien rapport à la vache qu’être oiseau. 

Mon troisième n’est pas le premier.

Mon Tout est aussi bien dieu que planète ayant ses lunes.

Vous avez la réponse ? Communiquez-la moi par email, avec votre nom et votre numéro de téléphone pour convenir d’un rendez-vous et en m’indiquant vos date, heure précise et lieu de naissance : sylvietribut@club-internet.fr

glyphe-du-sagittaire-2

La flèche, à qui s’assimile le Sagittaire, fait la synthèse dynamique de l’homme volant vers sa transformation, par la connaissance, qu’être animal en être spiritualisé.

Neuvième signe du Zodiaque : il se situe avant le solstice d’hiver quand les travaux des champs sont terminés, les hommes se consacrent davantage à la chasse. Symbole du mouvement, des instincts nomades, de l’indépendance et des réflexes vifs. Cette partie du ciel est placée sous la domination de Jupiter.

Nous sommes au terme de la trinité du Feu. Si au Bélier, la puissance ignée était viscérale et, si au Lion volontaire, elle était consacrée à la magnificence du Moi, avec le Sagittaire, cette force devient celle des décantations spirituelles, des illuminations de l’esprit, des montées intérieures, par lesquelles l’instinct et l’ego se dépassent dans une transcendance, vers un surhumain. C’est une figure de sublimation qui représente ce signe : un centaure aux quatre sabots plantés au sol et qui se dresse vers le ciel, un arc bandé en main et orientant sa flèche en direction des étoiles.

le-sagittaire

Le Sagittaire s’apparente à une épopée, à une symphonie, à une cathédrale. A la souche du type Sagittairien, on discerne un Moi en expansion, ou en intensité, qui cherche ses propres limites et aspire à les dépasser, et cela sous la poussée d’une sorte d’instinct de l’envergure ou de la grandeur. D’où une aspiration à une certaine élévation ou dimension qu’il recherche dans un transport, lequel peut être élan de participation, d’assimilation idéale à la vie collective, ou au contraire révolte stimulante contre une puissance à dominer, sinon simple inflation du Moi qui se perd en ivresse de grandeur.

Les Grecs donnaient Zeus/Jupiter pour la loi, le Soleil pour l’inspiration, Hermès/Mercure pour la sagesse, Aphrodite/Vénus pour l’amour, Arès/Mars pour la croissance et Cronos/Saturne pour la paix. Ce qui montre bien que ce dernier n’est pas aussi maléfique que sa mauvaise réputation nous le laisse croire… Sans Saturne, on ne construit rien.

Les fidèles de Zeus/Jupiter prétendent qu’il protège le foyer domestique, alors qu’il ne cesse de mettre en péril le sien et celui des mortelles qu’il convoite. Ses enfants, comme ses maîtresses, ne se comptent plus. Son comportement envers Héra/Junon est souvent inqualifiable. Celle-ci, déesse ombrageuse, jalouse, possessive, belle mais aussi acariâtre que l’épouse célèbre de Socrate, Xanthipe, au point qu’on est tenté de trouver des excuses à Zeus.

Les fidèles de Zeus/Jupiter prétendent qu’il protège le foyer domestique, alors qu’il ne cesse de mettre en péril le sien et celui des mortelles qu’il convoite. Ses enfants, comme ses maîtresses, ne se comptent plus. Son comportement envers Héra/Junon est souvent inqualifiable. Celle-ci, déesse ombrageuse, jalouse, possessive, belle mais aussi acariâtre que l’épouse célèbre de Socrate, Xanthipe, au point qu’on est tenté de trouver des excuses à Zeus.

ingres-jupiter-et-thetis

Jupiter et Thémis

De la déesse Thémis, déesse de la justice, de la loi et de l’équité, dont il aura les Heures et les Moires ; de l’Océanide Eurynomé, il aura les Grâces ; de Déméter, il aura Perséphone ; de Mnémosyne, naîtront Apollon et Artémis. Son épouse légitime, Héra, lui donnera Arès/Mars, mais aussi Hébé, Illythie et Dioné. Enfin, de Maïa naîtra Hermès/Mercure. Sans compter tous les autres : dieux, demi-dieux et héros.

Pourtant Héra, Poséidon et Athéna se révolteront contre sa tyrannie. D’où le châtiment sévère infligé à son épouse, suspendue par les poignets au sommet de l’Olympe avec des enclumes à chaque pied. Héphaïstos, il le chassa car il avait voulu porter secours à sa mère. Quant à Poséidon/Neptune et à Apollon, le dieu Soleil, ils seront également punis et envoyés comme esclaves, pour quelques temps, chez un mortel. Athéna, apparemment, échappe à la punition. Mais n’est-elle pas la bien-aimée de son père, sortie toute casquée de sa cuisse ?

Tout en cumulant les défauts des humains, Zeus/Jupiter ne subit pas la condition humaine. Il est sans rival et nul ne peut mettre en doute sa suprématie. Il intervient dans les succès et les échecs de la vie sociale. Eschyle donne le nom de Zeus à la « grande puissance morale » qui correspond à sa conception de Dieu, tout comme, selon Marc Aurèle, la Cité de Zeus est celle de la grande fraternité humaine, alors même que Zeus échappe aux règles de la morale. Ce n’est pas là le moindre de ses paradoxes. Il a beau appartenir au clan des ancêtres, s’arroger le titre de gardien du foyer et des suppliants, celui qui rend la justice et donne aux serments leur caractère sacré, lui, quand ça l’arrange, ne se prive pas de mentir ou de se parjurer.

glyphe-du-sagittaire-2

 

deco_noel1Pour vos cadeaux de Noël, pour vos étrennes de Nouvel An, pour une fête, pour un anniversaire, ou tout simplement pour faire plaisir, pensez à offrir une consultation astrologique…

Sur mon site, au chapitre de mes chroniques, dans la rubrique « Cadeaux » vous trouverez les modalités d’organisation de cette consultation, ainsi qu’un exemple d’une carte-invitation.

glyphe-du-sagittaire-2

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS LE MONDE SCORPIONNESQUE DES SIBYLLES ET DES PYTHIES

(6.6.8 - LES MYTHES DU SCORPION ET DE PLUTON) par sylvietribut le 16-11-2016

Sibylle est le nom donné à des prophétesses légendaires dont la plus célèbre fut la Troyenne Cassandre dont Apollon était très épris. Il lui accorda le don de prophétie, mais comme elle se refusait toujours à lui, il fit considérer comme fausses toutes les prophéties qu’elle formulerait. Les Sibylles de Delphes, d’Erythrée, de Cumes furent parmi les plus réputées de l’Antiquité.

cassandre-sur-les-remparts-de-troie-gaston-bussiere-musee-des-ursulines-macon

Cassandre sur les remparts de Troie – Gaston Bussière – Musée des Ursulines – Mâcon

On donnait le nom de Pythie, en liaison avec le serpent Python, à la  Sibylle qui prophétisait à Delphes au nom d’Apollon. Elle devait être vierge ou tout au moins, dès sa désignation, vivre dans la chasteté absolue et la solitude comme épouse de Dieu. Elle rendait ses oracles une fois par an, assise sur un trépied au-dessus du gouffre d’où s’échappaient les exhalaisons prophétiques. La Pythie était choisie avec soin par les prêtres de Delphes qui, eux-mêmes, étaient proposés à l’interprétation ou à la rédaction de ses oracles. On voulait aussi qu’elle fût née légitimement, qu’elle eût été élevée simplement et que cette simplicité apparaisse dans sa tenue vestimentaire.

La Sibylle symbolisait l’être humain élevé à une condition transnaturelle, qui lui permettait de communiquer avec le divin et d’en livrer les messages : c’est le possédé, le prophète, l’écho des oracles, l’instrument de la révélation. Les sibylles furent même considérées comme des émanations de la sagesse divine, aussi vieilles que le monde, et dépositaires de la révélation primitive : elles seraient à ce titre un symbole de la révélation. Aussi n’a-t-on pas manqué de rapprocher le nombre des douze sibylles de celui des douze apôtres et de peindre ou de sculpter leurs effigies dans les églises.

La Sibylle donnait une divination occasionnelle, indépendante et nomade, alors que la Pythie avait un statut institutionnel. Elle était associée au sanctuaire de Delphes.

la-pythie-foyer-de-lopera-de-paris

Le bassin de la Pythie de Delphes – Opéra Garnier – Paris

La Pythie n’était que le porte-parole du dieu. Elle répondait aux questions qui lui étaient adressées, alors que la Sibylle parlait à la première personne, revendiquant l’originalité de sa prophétie et le caractère indépendant de ses réponses.

La Pythie était jeune alors que la Sibylle était une femme mûre sinon vieille.

C’est en Grèce qu’apparaît la première Pythie après la première sibylle. Les Sibylles, à l’origine les servantes de la Grande déesse Cybèle, étaient de Pessimonte, en Asie Mineure, au VIIIe siècle avant Jésus-Christ.

Par ailleurs, la Pythie est plutôt posée, même si elle entre parfois en transe, alors que la Sibylle « dit l’avenir d’une bouche délirante », dans le sens d’hermétique ou à la signification ambiguë nécessitant la possession de clés ou de capacités analytiques de décryptage.

La coutume de consulter la Pythie remontait aux temps héroïques de la Grèce. La Pythie réalisait ses oracles, incompréhensibles pour le commun des mortels, mais interprétés par des prêtres qualifiés pour cela, dans des transports frénétiques, hurlant, tombant en transe, dans un état de puissant délire, toujours en tout cas comme possédée par la divinité. Toutefois, l’hypothèse qu’elle fut sous l’emprise de certaines drogues n’est pas dénuée de fondement.

la-sibylle-michel-ange-chapelle-sixtine-vatican-rome

La Sibylle – Michel-Ange – Chapelle Sixtine – Vatican – Rome

Dans la mythologie grecque, la Sibylle est une prêtresse d’Apollon qui personnalise la divination et prophétise. Elle le faisait dans un langage énigmatique permettant de nombreuses interprétations, ce qui le mettait à l’abri de toute contestation ultérieure. Fameuse est sa prophétie orale pour un soldat : « Ibis redibis non morieris in bello ». Si une virgule est placée avant le « non », la phrase devient : « Tu iras, tu reviendras, tu ne mourras pas en guerre ». Cependant, si la virgule était placée après le « non », la phrase devenait : « Tu iras, tu ne reviendras pas, tu mourras en guerre ». Cette pratique, ainsi que l’ambiguïté de leur apparence, a donné le qualificatif de « sibyllin » qu’on attribue à des paroles ou des écrits obscurs, énigmatiques, mystérieux ou à double sens.

Sibylle est était d’ailleurs le nom d’une prêtresse vivant à Marpessos, près de Troie. Elle s’était consacrée au culte d’Apollon, qui lui avait donné le pouvoir de prophétie. Elle rendait ses oracles sous forme d’énigmes et les inscrivait sur des feuilles. Son renom fut tel, qu’on en vit à utiliser son nom comme appellation pour les prêtresses d’Apollon, et nombre de lieux revendiquaient la présence d’une sibylle. Les plus connues étaient celles d’Erythrae, de Libye et de Cumes.

La Sibylle figure l’être humain élevé à une dimension surnaturelle, lui permettant de communiquer avec le divin et d’en livrer les messages, tels le possédé, le prophète, l’écho des oracles, l’instrument de la révélation. Les sibylles furent considérées comme des émanations de la sagesse divine, aussi vieilles que le monde, et dépositaires de la révélation primitive. Les Sibylles témoignent de l’importance des croyances dans les pouvoirs divinatoires de certaines personnes dans l’Antiquité : prophètes, devins, pythies, oracles…

sibylle-de-cumes-andrea-del-castagno

La Sibylle de Cumes – Andrea del Castagno – Musée des Offices – Florence

La plus célèbre des Sibylle est sans doute la Sibylle de Cumes, près de Naples. On l’appelait aussi Amalthée. Elle vivait à l’époque d’Enée et on lui accorde une vie de mille ans. Dans ses Métamorphoses, le poète Ovide raconte qu’Apollon, épris des charmes de la Sibylle de Cumes, lui offrit de réaliser son vœu le plus cher en échange de ses faveurs. Feignant d’accepter sa proposition, elle lui demanda autant d’années de vie que sa main contenait de grains de sable. Cependant, elle n’honora pas sa promesse. Or, elle avait omis de formuler son vœu de manière à conserver toujours la fraîcheur de ses vingt ans et sa main contenait un millier de grains au moment de son vœu. Apollon l’exauça à la lettre, changeant ainsi son souhait en malédiction. Elle se mit à vieillir progressivement au fur et à mesure de son interminable existence, jusqu’à demeurer toute recroquevillée dans une bouteille suspendue au plafond de sa cave. Aux enfants qui lui demandaient ce qu’elle désirait, elle répondait : « Je veux mourir ».

Virgile décrit la descente d’Enée aux Enfers accompagné de la Sibylle de Cumes. Elle lui avait montré à cueillir le rameau d’or, dans les bois sur les bords du lac d’Averne, rameau qui devait lui permettre de pénétrer dans le royaume d’Hadès.

la-pythie-de-delphes

La Pythie de Delphes

Qui sont ses douze sibylles qu’on dénombrait au 1er siècle avant Jésus-Christ ?

la-sibylle-erithree-michel-ange-chapelle-sixtine-vatican

La Sibylle Erithraea – Michel-Ange – Chapelle Sixtine – Vatican – Rome

Il y avait tout d’abord la Sibylle d’Erythrée, appelée Hérophilé. Elle venait de la ville d’Ionie. C’était la fille de Théodoros et d’une nymphe de l’Ida de Troade. Hérophilé avait la particularité de donner ses prédictions en vers. Elle vivait au temps des Argonautes et de la Guerre de Troie. Elle serait décédée à l’âge de 110 ans et est enterrée à Troade. Pourtant, certains disent que cette Sibylle d’Erythrée se confondrait avec la Sibylle de Cumes. La Sibylle Erythréenne portait un grand rameau fleuri. Elle évoque l’Annonciation parce qu’elle proclama qu’une vierge devait enfanter.

 la-sibylle-tiburtina-fresque-de-leglise-saint-jean-levangeliste-de-tivoli-province-de-rome-1483

La Sibylle Tiburtina – Fresque de l’église Saint-Jean-Baptiste à Tivoli – Latium

La Sibylle Tiburtina ou Albunéa, de la ville de Tibur appelée aujourd’hui Tivoli, où l’on peut encore voir les ruines de son temple. Elle porte un gant, ou une main coupée qui symbolise la main du garde qui a souffleté le Christ au cours de la Passion. Albunéa était une nymphe, elle était très renommée en Italie par ses dons de prophétie. Elle rendait ses oracles dans un bois près de Tibur, là où l’Agnone se jette dans le Tibre avec un bruit semblable au tonnerre, tel Jupiter. D’autre part, il se trouve près de ces chutes un lac d’où s’exhalent des vapeurs empoisonnées qui faisait croire aux Romains que lieu était inspiré par les dieux. Ce lac pourrait correspondre à la zone de Tivoli Terme célèbre depuis l’Antiquité pour ses eaux thermales sulfurées. Au IIe siècle avant Jésus-Christ les habitants de Tibur lui érigèrent un temple sur les sommets de la ville pour célébrer son culte, temple toujours visible de nos jours au centre de Tivoli à côté de celui de Vesta.

la-sibylle-hellespontine

La Sibylle Hellespontine

La Sibylle Hellespontique à Dardanie sur l’Hellespont, c’est-à-dire dans la région de la mer de Marmara, portait une grande croix en relation avec la crucifixion du Christ au Golgotha.

sibylle-de-phrygie-pavement-de-la-cathedrale-de-sienne

La Sibylle phrygienne – Pavement du Duomo de Sienne

La Sibylle phrygienne de Phrygie, une région d’Anatolie, arborait l’étendard du Ressuscité ou la Croix du Crucifié ou sa victoire.

la-sibylle-persica

La Sibylla Persica

La Sibylle Persica que l’on nommait parfois Sabbé, rappelant la Reine de Saba. Pour les Grecs Syriens, elle était la fille de Berosos et d’Erymanthe, symbolisant l’union de l’astrologie chaldéenne avec les légendes grecques. Les Juifs en firent la fille de Noé. On lui associe une lanterne symbolisant la lumière apportée par le Messie et elle foule au pied le serpent de la Genèse qui abusa Eve.

la-sibylle-lybica

La Sibylle libyca – Pavement du Duomo de Sienne

La Sibylle libyca exerçait sa prophétie dans l’oasis de Siwa. C’est la fille de Zeus/Jupiter et de la fille de Poséidon/Neptune, la nymphe thessalienne Lamia, issue de Poséidon/Neptune. Plus tard, elle sera appelée Elissa. Selon la légende, elle serait la Sibylle la plus ancienne. Elle tient un cierge allumé qui symbolise la Lumière que la naissance du Christ apportait au monde pour repousser les ténèbres. On la représente parfois avec trois clous rappelant la Passion du Christ. Elle aurait été mentionnée par Euripide, comme représentée selon le pavement de la cathédrale de Sienne.

la-sibylle-cimerienne

La Sibylle Cimmérienne

La Sibylle cimmérienne se trouvait sur les bords de la Mer Noire. Curieusement, elle porte un biberon en forme de corne symbolisant la Vierge allaitant son Enfant.

la-sibylle-delphique

La Sibylle Delphique

La Sibylle delphique se trouvait bien sûr à Delphes. On la surnommait aussi Pythie en raison du serpent Python gardien du temple de Delphes. Elle porte à la main une couronne d’épines, symbole de la Passion. Elle avait prophétisé « Dieu viendra pour mourir et il sera plus grand que les immortels ».

la-sibylle-samienne

La Sibylle Samienne

La Sibylle Samienne ou de Samos donnait ses oracles sur l’île de Samos. Elle s’asseyait sur une pierre pour prophétiser et emportait la pierre avec elle dans ses déplacements. Aux temps historiques, cette pierre se trouvait à Delphes. Elle portait aussi un berceau parce qu’elle avait entrevu la Vierge couchant l’enfant dans une crèche.

les-douze-sibylles-vitraux-de-leglise-notre-dame-du-fort-etampes

La Sibylle Agrippa – Une des douze Sibylles des vitraux de Notre-Dame-du-Fort – Etampes

La Sibylle Agrippa ou Agrippina est une déformation probable d’Aegypta, l’Egypte. Elle porte un fouet symbolisant la flagellation du Christ.

sibylle-de-marpessos

La Sibylle de Marpessos – Collégiale Saint Etienne d’Auxerre

La Sibylle de Marpessos, de la ville de Marpessos près de Troie. Elle s’exprimait, selon Héraclite d’Ephèse, « d’une bouche délirante, sans sourire, sans ornements, sans fards et sa voix parvenant au-delà de mille années grâce au dieu ». Elle rendait ses oracles sous la forme d’énigmes et les inscrivait sur des feuilles. Elle était la fille d’une nymphe et d’un mortel. Elle avait prédit la chute de Troie du fait d’une femme née à Sparte.

la-sibylle-cumeenne

La Sibylle Cumeana – Michel-Ange – Chapelle Sixtine – Vatican – Rome

La Sibylle de Cumes ou Cuméenne, dont on a parlé précédemment. Elle porte parfois un coquillage qui symbolise la virginité de la Vierge. Elle porte le rameau magique et a annoncé qu’un enfant descendrait du ciel.

les-sibylles-derythree-et-de-cumes

Les Sibylles d’Erythrée et de Cumes – Van Eyck

Ces douze Sibylles ont été représentées sur les portails, les vitraux ou même le mobilier des églises ou des cathédrales, comme celle de Saint-Pierre de Beauvais ou même la cathédrale Sainte-Marie d’Auch. Dans l’Abbaye de Sant Angelo in Formis en Italie sont représentées les Sibylles avec les Prophètes, on date l’œuvre du XIIIe siècle ; à noter aussi la Sibylle en l’église Sainte Maria della Pace à Rome ou encore dans la Maison Romei à Ferrara, toujours en Italie, et datant de 1450. Ces représentations étaient nombreuses aux XVe et XVIe siècles. C’est le concile de Trente qui censura ces représentations dans les églises.

Enfin, on retrouve dans la Chapelle Sixtine décorée par Michel Ange, les grands traits du platonisme. La révélation chrétienne complète harmonieusement la méditation païenne, et ne s’oppose pas à elle. C’est ainsi que sur la voûte, les prophètes de l’Ancien Testament étaient exactement corrélés aux Sibylles, jamais on avait placé, avec autant d’audace, à égalité de taille et de dignité, la Révélation faite aux fils d’Israël avec la divination de l’ancien paganisme.

la-sibilla-europea

La Sibylle Europea

Il existait aussi la sibylle Europa ou Européenne. Elle portait un glaive évoquant le massacre des Innocents par association avec la fuite en Egypte de la Sainte Famille. On a dit que c’était la plus belle des Sibylles.

C’est vers le XIIe siècle que les Sibylles apparaissent dans l’iconographie de l’Occident chrétien, pour atteindre son apogée à partir du XVe siècle quand on redécouvre l’Antiquité, comme en témoigne un ouvrage attribué à Jean de Paris qui fut copié entre 1474 et 1477, intitulé « La Foi chrétienne prouvée par l’autorité des païens » qui disait « des vierges pleines de l’esprit de Dieu, qu’on appelait Sibylles, ont annoncé le Sauveur à la Grèce, à l’Italie, à l’Asie Mineure : Virgile, instruit par leurs livres, a chanté l’enfant mystérieux qui allait changer la face du monde ».

La Chrétienté qui avait recueilli les prophéties du peuple d’Israël relatées dans l’Ancien Testament s’étendait ainsi, mais dans une moindre mesure, aux peuples païens par l’entremise des Sibylles. C’est pourquoi l’iconographie proposera en parallèle aux douze prophètes, les douze Sibylles, y associant même parfois les apôtres, sans doute dans un souci d’harmonie où le visuel vienne relayer le sens symbolique religieux.

Ainsi, pour les artistes du Moyen Age, la Sibylle devint le symbole de l’attente des Gentils qui avaient entrevu le Christ ; une place lui fut donc réservée au portail des cathédrales et cette Sibylle hanta longtemps l’imagination des poètes.

C’est au XVe siècle que la diffusion en Europe des douze Sibylles se fera, à partir de l’ouvrage d’un dominicain italien, Filippo Barbieri, publié en 1481. En France, les Sibylles profiteront de l’intérêt des imprimeurs parisiens qui les placeront dans les Livres d’Heures.

Et c’est pourquoi peintures, sculptures polychromes, tapisseries, émaux peints vont témoigner de l’influence du personnage de la Sibylle sur l’art religieux occidental. Les Sibylles d’Erythrée, de Tibur et de Cumes sont les plus souvent représentées. Le Duomo de Sienne en Toscane en représente dix sur son pavement. Ce pavement intérieur comporte au total 56 panneaux de marqueterie de marbres de différentes couleurs et en niellage, réalisés par quarante artistes et cela entre les XIVe et XVIe siècles et dix Sibylles se trouvent ainsi représentées. On peut identifier chacune par le livre qu’elle tient à la main, ou son attribut éventuel, la source antique qui en fait mention et le texte prophétique qui lui est attribué. Ce texte reprend clairement le message chrétien, comme dans le livre que brandit la Sibylle de Phrygie : « Solus Deus sum et non est deus alius » ce qui se traduit par « Je suis le seul Dieu et il n’y a pas d’autre dieu ». On peut y voir aussi les Sibylles de Libye, de Perse, de Delphes, d’Erythrée, de l’Hellespont, de Samos, d’Albunée, de Phrygie et de Cumes, cette dernière apparaissant en deux versions, en jeune femme et en femme âgée.

On reconnaîtra également les Sibylles au Monastère de Brou, autour du tombeau de Marguerite d’Autriche et de Philibert le Beau, datant du XVe siècle. La cathédrale d’Auch offre aussi un ensemble étonnant de vitraux du XVIe siècle associant les douze prophètes aux douze Sibylles. On retrouve ces mêmes personnages dans les stalles sculptées du chœur.

les-sibylles-de-brinnalis

Les Sibylles de Notre-Dame de Brennilis – Finistère – France

Enfin, on trouve même des Sibylles dans les églises du Finistère. Elles sont présentes dans onze églises : à Locamria-Lan de Plabennec dont cinq statues de femmes se caractérisent par le port d’un cierge ou d’un flambeau dont on sait qu’il était réservé à la Sibylle Lybique. A voir aussi les bas-reliefs de Guimiliau, l’autel de Nrennils, et puis Plonévez-du-Faou en l’église Saint-Herbot. A Lampaul-Guimiliau, la poutre de gloire présente le grand cortège des douze Sibylles. A Roscoff, sur les panneaux de la tribune de l’orgue. A Guimiliau dans les angles de la cuve de la chaire, à Pleyben où on ne retient que quatre sibylles qui se mêlent à des anges et des saints. Il en va de même à Rumengol où elles se perdent entre les Apôtres, des prophètes et des Pères de l’Eglise. A Irvillac, en la chapelle de Coatnan, on trouve quatre sibylles : la Phrygia, la Delphica pour l’autel du Nord et la Persica et l’Hellespont pour l’autel du Sud. Au Faou, en l’église Rumengol, dans les stalles du chœur, on distingue trois Sibylles. A La Martyre, sur la première colonne du chœur on peut distinguer la Cimmérienne avec le biberon en forme de corne parmi les douze allégories féminines, au centre desquelles se trouvent les vertus théologales. La Cimérienne, la Samienne, la Libyque sont présentent à Plabennec en la chapelle de Locmaria-Lan, sur le mur intérieur. Enfin, en l’église Notre-Dame de Berven, à Plouzévédé, on aperçoit trois Sibylles sur le volet gauche du retable de la Vierge : la Cimérienne, la Samienne et l’Erythréenne. Une caractéristique de ces Sibylles bretonnes, c’est qu’elles sont ciselées dans le bois. Aucune n’est d’un style rudimentaire comme si avec les Sibylles, on était dans un monde élitiste.

apollon-et-python

Apollon et le Python le serpent monstrueux de Delphes

Quant à Python, c’était un serpent monstrueux qui habitait à Delphes avant la venue d’Apollon et qui donna à l’endroit son premier nom, Pythô. Python était, selon une tradition, un serpent femelle qui passait pour le protecteur de l’oracle originel, qui posséda tout d’abord Gaia, la Terre, puis Thémis et Phoebe. Selon certains auteurs, Python serait le dragon envoyé par Héra pour tourmenter Léto, enceinte d’Apollon et d’Artémis. Mais Apollon, quelques jours après sa naissance, partit à la recherche du monstre et le tua. Ensuite, il alla apaiser Gaia en faisant des funérailles à Python et en fondant les jeux Pythiques en l’honneur du serpent. En souvenir du premier oracle, les prophéties d’Apollon furent rendues par une femme, et cette prêtresse fut appelée la Pythie. D’après une autre tradition, Apollon aurait tué Python parce que celui-ci gardait le gouffre de Delphes dans lequel il voulait pénétrer pour établir un oracle.

le-paradis-de-la-reine-sibylle

Le Paradis de la Reine Sibylle

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Editions Bouquins

Dictionnaire de la Mythologie – Michael Grant et John Hazel – Marabout

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

INGRES DU SOLEIL EN BALANCE – 22 SEPTEMBRE 2016 – PARIS

(L'INGRES) par sylvietribut le 24-09-2016

Soleil en Balance ou Soleil en aspect à Vénus

Du point de vue psychologique, le Soleil en Balance ou le Soleil en aspect à Vénus correspond à une recherche d’équilibre entre deux forces, deux intérêts, deux désirs, deux points de vue opposés. Le natif de la Balance s’efforcera donc de réaliser d’abord en lui-même cet équilibre entre deux éléments contraires. Cependant, une situation d’équilibre n’est pas souhaitable dans tous les cas car elle peut aboutir à l’immobilité, les forces antagonistes se neutralisant. Qui a le Soleil en  Balance devra donc chercher le moyen de les atteler à une tâche commune tout en respectant leur identité.

La réalisation de l’équilibre n’est pas chose facile et il arrive que la Balance s’affole. Cela donne un tempérament cyclothymique qui, d’une heure à l’autre, passe de la joie délirante à la plus profonde tristesse. Un plateau ne peut s’abaisser sans que l’autre s’élève. Mais auprès des autres, celui qui a le Soleil en Balance jouera plus facilement un rôle de conciliateur ce qui lui donnera l’occasion de mettre en œuvre des dons innés de diplomatie.

Savez-vous quelles sont les trois qualités physiques qu’on demande à une balance de ménage ou autre ? Une bonne balance doit être sensible, précise et fidèle. Trois qualités qu’on va retrouver chez ceux et celles qui ont le Soleil dans la Balance.

la-balance-4

La Balance

La sensibilité de la Balance se manifeste dans différents domaines. Ils sont sensibles aux sentiments qu’on leur porte au point de pouvoir souffrir profondément de ce qu’ils croient être un refroidissement chez l’être aimé, même s’il ne s’agit que d’une saute d’humeur passagère. Cependant, la Balance est également sensible au décor dans lequel elle vit ou travaille. Elle est aussi sensible aux arguments qui s’affrontent dans toutes les situations de la vie. Et dans un souci d’objectivité, la Balance n’en finit pas de peser le pour et le contre et de se rendre successivement aux raisons des uns et des autres.

Quand on parle de la précision de la Balance, il ne faut pas la confondre avec le soin minutieux d’un natif de la Vierge qu’il porte à tout ce qu’il fait, qui peut tourner à la manie si des éléments pondérateurs n’interviennent pas dans le thème. Selon le principe que les signes qui se suivent ne se ressemblent pas, l’être Balance n’est pas particulièrement soigneux, si ce n’est de sa personne, surtout avec le Soleil en aspect à Vénus qui suggère une Balance Vénusienne. Ne pas perdre de vue qu’il existe une Balance saturnienne. On pourrait dire que la précision de la Balance se traduit par un sens inné des proportions qui, sur le plan moral, la préserve de tout excès et lui permet de porter sur les choses et sur les êtres des jugements nuancés et équitables.

Quant à la fidélité du sujet Balance, elle paraît moins évidente à qui s’est un peu frotté aux Balance. On connaît bien son goût de plaire et les difficultés qu’une Balance éprouve à faire un choix dans son cœur. Plein d’indulgence, l’homme Balance n’a que trop tendance à trouver charmantes toutes les femmes ou presque. On en conclut fatalement qu’il est facilement enclin à papillonner. Mais c’est peut-être juger un peu vite. Il ne faut pas perdre de vue qu’abandonné à lui-même, le type Balance est vite malheureux. Il ne se s’épanouit que lorsqu’il trouve celui ou celle qui le complète, une sorte d’âme-sœur.

Le désir d’union de qui a le Soleil en Balance ou en aspect à Vénus est tellement fort que, sous son masque d’aimable frivolité, il saura rester foncièrement fidèle au partenaire qui aura su lui procurer ce sentiment d’équilibre ; lequel est un des principaux éléments de sa joie de vivre. Il est vrai aussi que la fidélité sera plus facile pour une Balance saturnienne qui, mieux que la Balance vénusienne, saura mettre de l’ordre dans ses sentiments.

balance-amoureuse

ingres-solaire-en-balance-22-septembre-2016-16-h-30-tu-14-h-30-paris

Ingrès solaire en Balance – 22 septembre 2016 – 16 h 30 (TU 14 h 30) – Paris

« Ingrès » vient du latin et signifie « Entrer dedans ». Il a donné le mot « ingrédient »… C’est-à-dire en cuisine, ce qui « qui entre » dans la composition d’un plat. De la même façon, l’Ingrès du Soleil en Gémeaux, c’est le moment où l’astre entre dans ce signe. Ainsi, on peut monter un thème d’Ingrès pour toute planète changeant de signe. Il faut rechercher l’heure où la planète atteint le 0°00 du signe qui va héberger la planète.

L’Ingrès de l’équinoxe de printemps ainsi que l’ingrès du solstice d’hiver étaient utilisés par les Anciens, comme une sorte de calendrier annuel pour les prévisions, soit de l’année débutant au solstice d’hiver, soit celle commençant à l’équinoxe de printemps. C’est-à-dire que les planètes activant votre propre thème auraient une influence sur les six ou douze mois à venir, les Ingrès mensuels du soleil apportant des précisions supplémentaires, indissociables du solstice d’hiver ou de l’équinoxe de printemps. Se souvenir que dans la tradition l’année commençait avec l’entrée du Soleil en Bélier, équinoxe de printemps… le Bélier étant le premier signe du zodiaque.

INGRES-SQUARE-LANGEVIN-PARIS-EXPOSITION-UNIVERSELLE-300x225

Square Paul Langevin – Paris – Souvenir Exposition Universelle

Plus que l’analyse de ce thème, il convient de repérer la ou les planètes venant superposer par conjonction une des planètes de votre propre thème natal. Un seul degré d’orbe est toléré. Vous aurez alors une petite idée de ce qui devrait marquer ce passage du Soleil en Balance. L’événement important étant signifié autant par la planète transitée que par celle qui transite, en prenant en compte la position qu’elle occupe dans la Maison de l’Ingrès et la Maîtrise qu’elles ont l’une et l’autre non seulement dans le thème de l’Ingrès, mais également dans votre propre thème. Ainsi, si le Soleil d’Ingrès vient superposer votre Mercure natal, et si celui-ci est Maître de la Maison II de votre thème natal, on pourra en conclure que se sont vos finances qui seront concernées durant cette période, d’une façon positive ou difficile, selon le contexte de votre thème natal, puisque la Maison II est directement reliée aux finances, gains et pertes, en un mot la gestion de votre avoir.

Sur ce site, tous les mois mon calendrier lunaire indique le changement de signe des planètes et l’heure de ce changement. Ainsi vous pouvez facilement monter tous les Ingrès du soleil, de la lune et des autres planètes.

Toutefois, cette technique d’Ingrès est surtout utilisée en astrologie mondiale. Les thèmes d’Ingrès étant calculés et montés en tenant compte de la latitude et de la longitude du pays que l’on étudie ; au niveau personnel, il faut tenir compte du lieu où l’on se trouve.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en vous servant des « Commentaires » ci-dessous, vos questions comme mes réponses pouvant en éclairer d’autres. Les questions trop personnelles ne peuvent faire l’objet que d’une consultation, tant à mon cabinet que par téléphone.

Attention, on ne s’occupe jamais de la position de la planète de l’Ingrès puisque celle-ci occupe toujours le 0° d’un signe, ici le 0°00 Balance.

la-balance-salvatore-dali-1967

La Balance de Salvator Dali

Rambouillet, le 22 septembre 2016

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS L’HERBIER DE LA VIERGE… LE LISERON

(6.6.6 - LES MYTHES DE LA VIERGE ET DE MERCURE) par sylvietribut le 19-09-2016

Avec tous les noms qui le désignent le liseron entre résolument dans le signe de la Vierge. En effet, ne le nomme-t-on pas la clochette de la Vierge, le gobelet de Notre-Dame, la manchette de la Vierge ou de Notre-Dame, la robe de la Vierge, la chemise de bon dieu. Mais comment ne pas penser aussi à l’évangile des Vierges sages et des Vierges folles puisqu’on appelle également le liseron « Belle de jour ». C’est également le lys des champs, le liseron des haies, la calystégie des haies, la gloire du matin, le liset, ou même le grand liseron.

liseron-et-arts-deco

Le liseron décorant un peigne Art déco

Le liseron est présent dans toute la zone tempérée, à climat méditerranéen de l’hémisphère nord. Le fruit est une capsule globuleuse abritant trois à quatre graines. Ces graines, bourrées dans un oreiller, avaient la réputation de chasser les cauchemars. Peut-être est-ce là la trace d’une méthode de lutte contre l’espèce qui, avant l’époque des désherbants, était considérée comme une mauvaise herbe difficile à éliminer par les jardiniers et même les agriculteurs. Cependant, l’élégance de la forme des fleurs ainsi que sa tige torsadée ont retenu l’attention des artistes de la période Art déco qui l’ont dessiné ou utilisé comme ornement architectural, en bijou et autres sculptures.

Il est amusant de rapprocher ce que deux médecins ont dit de lui à plusieurs siècles de distance : pour Matthiole : « Il semble que ce soit le coup d’essai de la nature lorsqu’elle commençait à faire le lis » ; pour Georges Duhamel, c’est « un personnage terrible, sans scrupule ; il rampe, il grimpe et étouffe ceux dont il se sert ».

Comme son frère le liseron des champs, le « Convolvulus arvensis », appelé aussi petit liset, bédille, petite vrillée, clochette des blés ou campanette, il est nuisible aux végétaux qui l’entourent, mais il est doté comme lui d’énergiques propriétés purgatives, déjà mentionnées par Dioscoride, et c’est d’ailleurs pourquoi vous ne verrez jamais un paysan mâchonner entre ses dents une fleur de liseron : il sait ce qui l’attendrait.

liseron

Liserons

Dioscoride et la tradition savaient déjà que cette jolie plante était un purgatif et les siècles passèrent, confirmant cette propriété. Deux chercheurs, Brisemoret et Chevalier, au cours de leurs expériences sur le liseron, relevèrent la présence d’une matière résineuse fortement purgative. Cependant, le liseron est surtout recommandé quand la constipation est la résultante de l’insuffisance hépatique. Bon à savoir : l’action des feuilles est moins puissante que celle de la racine.

Au Moyen Age, les médecins arabes en utilisaient les racines contre la jaunisse. Un auteur du XIe siècle le cite contre les fièvres putrides et bilieuses.

Lorsqu’on veut à la fois exercer une action laxative légère sur l’intestin et favoriser la sécrétion de la bile, on fait infuser pendant cinq minutes 3 à 6 feuilles, fraîches ou séchées, dans une tasse d’eau bouillante et on boit cette tisane un quart d’heure avant le petit déjeuner.

Quand on désir une potion purgative, qui ne donne aucune colique et n’irrite pas l’intestin, on a recours soit à une infusion simple : 10 à 12 grammes de feuilles dans 250 cc d’eau. On laisse infuser cinq minutes, à boire le matin à jeun ; soit une infusion composée de 10 à 12 grammes de feuilles, 5 ou 6 grammes de graines de lin pour 250 cc d’eau ; laissez infuser cinq minutes ; passer ; ajouter une cuillerée à soupe de miel : à boire le matin à jeun ; soit une dose de 1 gramme de feuilles séchées réduites en poudre, absorbée le matin à jeun en l’incorporant à du miel ou de la confiture.

En usage externe : six à 8 feuilles fraîches de liseron des haies écrasées entre les doigts et appliquées en cataplasme sur un clou ou un furoncle le font percer en 24 heures.

le-liseron-planche-botanique

Le liseron – Planche botanique

Au jardin, le liseron indique un sous-sol tassé et une terre riche en azote. Il s’installe sur les sols manquants de silice afin justement de remédier à ce manque. Par ailleurs, le liseron est une plante mellifère. Fleurissant de juin à octobre, le liseron attire de nombreux insectes pollinisateurs, dont les abeilles qui sont friandes de ses fleurs au parfum d’amande, favorisant ainsi les productions de fruits et de légumes fruits comme les tomates, les concombres, les poivrons, les aubergines et les courges.

Le liseron est également une plante-engrais grâce à ses racines plongeantes. Le liseron et une plante très riche. Cette plante, entière sans les racines, séchée, pourra venir enrichir le compost en azote et divers oligo-éléments.

Le liseron contient notamment des glucosides, des tanins et des mucilages. Ces composants actifs sont extraits des sommités fleuries, en été, ou des rhizomes, à l’automne, pour en faire des préparations aux vertus laxatives et diurétiques.

Enfin, pour l’astrologue la Vierge correspond dans le corps humain aux intestins, ses fragilités et ses problèmes, comme la constipation, et le liseron vient pallier à ces disfonctionnements intestinaux.

liseron-2

Bibliographie

Nos grand-mères savaient – La vérité sur les plantes et la vie naturelle – Jean Palaiseul – Editions Robert Laffont

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LES FLEURS, LES PLANTES, LES HERBES, LES FRUITS ET LES ARBRES DE LA BIBLE

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 05-09-2016

01 - EVE ET LA POMME

Eve et la Pomme

Dans le Bible, les plantes, les fleurs, les herbes, les fruits ou les arbres se mêlent et s’imbriquent dans les récits. Le premier exemple est bien sûr la pomme. Elle est en effet associée au péché originel dans le Livre de la Genèse et symbolise le fruit défendu, voire l’acte sexuel. En fait, c’est après avoir croqué un fruit interdit identifié à tort à une pomme, qu’Adam et Eve furent chassés du paradis. Cette pomme est ainsi restée associée au péché originel, du fait de la traduction latine de la Bible et du nom latin de l’arbre « malus », qui désigne aussi bien un arbre « mauvais », c’est-à-dire interdit, qu’un simple pommier. Du fait de cette confusion, la pomme peut symboliser l’acte sexuel comme le suggère l’expression « croquer la pomme », que la connaissance interdite. Et pourtant, au Moyen Âge, les monastères et les couvents ont joué un rôle important dans le développement de sa culture. La pomme et le pommier sont en rapport avec le signe vénusien et lunaire à la fois qu’est le Taureau.

02 - LIS

Le lys

« Observez les lis des champs comme ils poussent : ils ne peinent ni ne filent. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. Que si Dieu habille de la sorte l’herbe de champs, qui est aujourd’hui et demain sera jetée au four, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi ». Cette jolie phrase se trouve dans l’évangile de l’apôtre Mathieu. Sa blancheur et sa pureté l’apparente au signe de la Vierge.

03 - HYSOPE

L’hysope

L’hysope doit son nom aux Hébreux qu’ils l’appelaient « ezôb », pour qui elle était une plante sacrée et à ce titre une plante sacrée et à ce titre elle est maintes fois citée dans la Bible : ainsi, elle entre dans l’eau de purification telle que l’Eternel en a dicté la recette à Moïse. Elle fait aussi partie des plantes dont Salomon a parlé avec sa coutumière sagesse. Enfin, c’est à une branche d’hysope que les soldats fixèrent l’éponge imbibée de vinaigre qu’ils tendirent à Jésus mourant, comme Saint Jean le relate dans son Evangile. Sans doute de par sa couleur, l’hysope appartient au monde du Cancer.

04 - GENET

Le genêt

Lors de la fuite en Egypte, raconte les écritures, toutes les plantes écartaient leurs rameaux pour laisser passer la Marie portant l’Enfant Jésus et les refermaient derrière elle pour cacher sa piste aux soldats d’Hérode. Une seule resta insensible et raide, ce fut le genêt, et c’est pourquoi il fut condamné à demeurer dur et sec jusqu’à la fin des temps. En raison de quoi il servit à faire des balais dont ceux que chevauchaient les sorcières du Moyen Age. Le genêt entre dans l’herbier des Gémeaux.

05 - LE FIGUIER

Figues et Figuier

Avec la vigne et l’olivier, le figuier partage l’honneur d’être le plus souvent cité dans la Bible et s’il est un arbre dont on peut dire qu’il appartient à l’histoire de l’humanité, c’est bien cet arbre. D’ailleurs, on suppose qu’Adam et Eve se servirent de ses feuilles pour couvrir leur nudité, mais certains soutiennent que ce premier vêtement fut emprunté à la vigne. L’Ancien Testament en signale l’emploi en cataplasmes contres les abcès des gencives et les inflammations de la bouche. Il rapporte aussi ce qui peut être considéré comme l’un des plus antiques cas de guérison : en ce temps-là, lit-on dans le Livre d’Isaïe, Ezéchias, roi de Juda, fut « malade à mort » d’une grave tumeur et Isaïe le prophète avait dit : «  Qu’on apporte une masse de figues et qu’on les étende sur l’ulcère et Ezéchias vivra ». Ce qui fut fait et ce qui se réalisa. Figues et figuier font partie du monde du Taureau.

06 - OLIVIES SUR L'OLIVIER

Olives et olivier

Quand la colombe revint de son second voyage hors de l’arche, elle tenait dans son bec un rameau frais d’olivier. Ainsi Noé connut-il que les eaux du déluge avaient diminué sur la terre et cet arbre eut-il le privilège d’être le premier végétal cité nommément dans notre histoire du monde. L’olivier est une des plantes les plus citées dans la Bible, outre la colombe de Noé tenant dans son bec un rameau d’olivier, c’est aussi Jacob qui enduisit l’olive la pierre de Beth-El après sa vision de l’échelle céleste. Dans le judaïsme et le christianisme, l’huile d’olive est utilisée pour les onctions sacramentelles et l’olivier symbolise la paix, la réconciliation, la bénédiction et le sacrifice. L’huile utilisée durant les rites du judaïsme doit avoir obligatoirement été pressée à la main. Peut-être peut-on classer l’olivier dans le monde de la Balance.

07 - LA VIGNE - LE RAISON ET LE VIN

La vigne, le raisin et le vin

L’origine du nom « vigne » nous vient probablement d’Anatolie et du Caucase, où sur les pentes du Mont Ararat, la Bible fait planter à Noé ses premières vignes  après le déluge. « Noé fut le premier agriculteur. Il planta une vigne et en but le vin, s’enivra et se trouva nu à l’intérieur de sa tente ». Voilà ce qu’on peut lire dans la Genèse. Le Premier livre des Rois évoque également la vigne « Pour obtenir la portion de vigne que possédait Nabot, simple sujet du royaume de Samarie, la reine Jézabel n’hésite pas à le faire supprimer et ainsi, faire savoir qui a le pouvoir dans le pays. Dans son évangile, Marc utilise une allégorie pour expliquer à ses lecteur le destin de Jésus : Dieu, le peuple d’Israël, Jésus, sont respectivement représentés par le maître de la vigne, les vignerons et mêmes le fils du maître : « Un homme a planté une vigne, l’a entourée d’une clôture, il a creusé une cuve et bâti un pressoir ; puis, il a donné cette vigne en fermage à des vignerons et il est parti. Le moment venu, il a envoyé un serviteur aux vignerons pour recevoir d’eux sa part des fruits de la vigne. Les vignerons le saisirent, le rouèrent de coups et le renvoyèrent les mains vides. Le Maître envoya un second serviteur qui fut lui-même frappé à la tête et insulté. Quant au troisième qu’il envoya, ils le tuèrent et par la suite, tous ceux que le Maître envoya : roués de coups pour certains et tués pour d’autres. Il ne lui restait plus que son fils bien aimé à envoyer. Il pensa que peut-être les vignerons respecteraient son fils. Mais ceux-ci pensèrent bien différemment et entre eux ils décrétèrent : « C’est l’héritier. Tuons-le et nous aurons l’héritage. Ils l’ont saisi, tué et jeté hors de la vigne ». Le Maître de la vigne fut donc contraint à se rendre dans sa vigne. Il fera tuer les vignerons et confiera sa vigne à d’autres. Et les écritures de préciser : « La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs, c’est elle qui est devenue la pierre angulaire ». La vigne est encore évoquée dans la parabole « des ouvriers de la dernière heure » que l’on trouve dans l’évangile de Mathieu. Pour l’astrologue, la vigne et le vin appartiennent au monde de Jupiter et donc au Sagittaire.

08 - AUBEPINE

L’aubépine

C’est l’aubépine qui aurait servi à tresser la couronne du Christ et on dit même que cette plante est entrée dans l’Ecriture sainte bien avant la passion puisque le célèbre « buisson ardent » près duquel Moïse eut son premier entretien avec lieu sur le mont Horeb, ce ne serait qu’une autre variété le « Crataegus pyracantha » ou « buissons ardent », originaire du pourtour méditerranéen et introduit en France en 1629. A l’époque des croisades, le chevalier partant pour la Terre sainte offrait à sa dame un rameau d’aubépine, lié d’un ruban incarnat, signe qu’il « vivra en espérance ». Depuis l’Antiquité, l’aubépine symbolise l’innocence et la pureté virginale. Chez les Chrétiens, elle est liée à la Vierge Marie. Pour l’astrologue, l’aubépine est liée au signe du Taureau.

09 - ROMARIN EN FLEURS

Romarin en fleurs

Une légende raconte que le romarin était à l’origine une plante à fleurs blanches. Mais voilà ce qui s’est passé : avant de donner naissance à l’enfant Jésus, Marie aurait déposé sa cape de couleur bleu sur un romarin planté devant l’étable. La cape aurait déteint sur l’arbrisseau et c’est ainsi que, depuis, le romarin fleurit bleu. Certains voient dans cette légende une autre origine possible au nom Romarin, à savoir « Rose de Marie », l’appellation anglaise étant d’ailleurs « Rosemary ». Le romarin est une plante solaire qu’on peut associer au Lion.

10 - LE NARD

Le nard

C’est un parfum de nard que Marie-Madeleine viendra répandre sur les pieds du Seigneur : « Elle prit une livre d’un parfum de nard pur, de grand prix, et en oignit les pieds de Jésus, puis les essuya avec ses cheveux et la maison s’emplit de la senteur du parfum » C’est Saint Jean qui nous décrit la scène. Dans l’Evangile selon Marc, une femme brise « un flacon d’albâtre contenant un nard pur de grand prix » et le verse sur la tête de Jésus. Dans leurs commentaires du Cantique, les Pères de l’Eglise feront du nard un symbole d’humilité ; ce qui tranche un peu sur le caractère royal et somptueux de ce parfum. Mais l’interprétation symbolique résout le problème : le nard est une petite graminée poussant surtout dans les régions montagneuses ; en pressant les racines de cette plante, on obtient le plus merveilleux des parfums. Ainsi en va-t-il de l’humilité qui donne les fruits de la plus sublime sainteté. Le nard appartient à l’herbier de la Balance.

11 - CHARDON

Le Chardon

Une légende nous rapporte que les feuilles du chardon furent tachées par le lait de la Vierge Marie alors qu’elle allaitait Jésus lors d’une halte dans une cachette de feuillage au moment de la fuite en Egypte, pour cacher l’enfant des soldats qu’Hérode avait mis à ses trousses, ce sont de larges feuilles d’un chardon qui l’auraient masqué à leur vue. C’est dans la hâte de Marie à se cacher que quelques gouttes de lait tombèrent de son sein sur les feuilles de chardon. Remarquez tout près des nervures des feuilles cette trace héréditaire que le lait a laissée et c’est pourquoi ce chardon a pris le nom de « chardon Marie ». Par ailleurs, le chardon serait aussi le symbole de la douleur du Christ et de la Vierge. Le chardon est lié au Capricorne.

12 - LES PALMES DES RAMEAUX

Les palmes des Rameaux

Matthieu rapporte dans son Evangile : « Les disciplines ramenèrent l’ânesse et l’âne, les couvrirent de leurs manteaux et y firent monter Jésus. Une foule immense étendait ses vêtements sur la route ; certains coupaient des palmes pour en joncher le chemin et criaient Hosanna ! ». Dès le IVe siècle une procession se déroulait à Jérusalem ce jour-là et les Chrétiens partaient, comme le Christ, du Mont des Oliviers pour se rendre devant la basilique du Saint-Sépulcre. Dès le IXe siècle, l’Eglise catholique a inclus dans son rituel du jour la bénédiction des rameaux et la procession des fidèles. Celle-ci, qui commémore l’entrée de Jésus à Jérusalem, symbolise aussi, lorsqu’elle pénètre dans l’édifice, la réunion de la Jérusalem terrestre à la Jérusalem céleste que promet au croyant le sacrifice du Christ sur la Croix. C’est selon ce discours pieux et en s‘appuyant sur l’image des palmes mentionnées par l’Evangile que l’Eglise a christianisé un ensemble de pratiques anciennes tournant autour de l’arbre printanier verdoyant, manifestation de la vitalité. Il n’est pas sans importance de constater la variété des plantes utilisées pour faire office de « rameaux », associant ainsi au rituel chrétien les espèces végétales les plus représentatives pour chaque culture et par rapport à la latitude des lieux. Il va de soi que, dans cette variété d’usages, le buis est loin d’être la seule plante représentative. Les palmes pourraient être en rapport avec le Bélier.

13 - LE CEDRAT

Le cédrat ou la main du bouddha

Moïse ordonna de tresser ensemble des rameaux de cédratier, des palmes et des branches de saule pour faire des thyrses consacrés à la fête des Tabernacles. Le cédratier était pour les Juifs un arbre  sacré dont le fruit n’était pas soumis à la dîme ; on le portait en main en entrant dans le Temple. Au Moyen Age, le cédrat était utilisé dans les opérations magiques. Ce fruit est également donné en tant qu’offrande religieuse dans les temples bouddhistes. Selon la tradition, Bouddha préfèrerait lorsque les doigts du fruit sont dans une position telle qu’ils ressemblent à une main fermée, ce qui symbolise l’acte de prier. L’origine de la Main de Bouddha remonte à l’Inde du Nord-est ou à la Chine. Le cédrat est un fruit Sagittaire.

Digital Camera

Le houx

Pour les Chrétiens, le houx est spécifiquement associé à la naissance de l’Enfant Jésus. Le roi Hérode cherchant à massacrer tous les nouveau-nés juifs pour éliminer celui qu’on annonçait comme le roi des Juifs, Marie, Joseph et l’enfant s’enfuirent vers l’Egypte. A l’approche d’une troupe de soldats, ils se cachèrent dans un buisson de houx qui, dans un élan miraculeux, étendit ses branches pour dissimuler la Sainte Famille derrière son épais feuillage épineux. Sauvés, Marie bénit le buisson de houx et souhaita qu’il restât toujours vert en souvenir de sa protection et comme symbole d’immortalité. Le houx appartient à l’herbier du Capricorne.

14 - ANEMONES

L’anémone

Suivant de nombreux auteurs, l’anémone doit être identifiée au lys des champs, dont il est constamment fait mention dans la Bible. Il n’existait pas de lys blanc dans les champs de Palestine ; mais l’anémone y était par contre très répandue. Le Cantique des Cantiques fait allusion au lys des champs, au lys de la vallée : « il croît entre les épines, il se trouve dans les jardins ». Dans son sermon sur la montagne, le Christ parle du lys des champs et par là même il semble désigner l’anémone. C’est dans l’herbier des Poissons que prend place l’anémone.

15 - LE SENEVE OU FLEUR DE MOUTARDE

Le sénevé ou fleur de moutarde

Dans l’évangile selon Mathieu on trouve cette parabole : « Jésus leur proposa une autre parabole et il dit : le royaume des cieux est semblable à un grain de sénévé qu’un homme a pris et semé dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences ; mais quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches ». Cette parabole se trouve également dans l’évangile de Marc, mais on ne la retrouve pas dans celui de Jean. Le sénevé appartient au monde du Bélier.

16 - L'IVRAIE

L’ivraie

Selon Matthieu, Jésus désignait l’ivraie comme le symbole des méchants car c’est bien là une mauvaise graine. Dans cette parabole, alors qu’un ennemi a semé de l’ivraie dans un champ de blé, le maître dit à ses serviteurs de ne surtout pas chercher à l’enlever tant que la moisson n’est pas prête, sinon ils risqueraient d’arracher également le bon grain. Il leur demande donc d’attendre le bon moment, de ramasser alors l’ivraie pour la faire brûler, puis de moissonner le blé pour le ranger dans le grenier. A la demande de ses disciples, Jésus leur explique le sens de cette parabole. Le champ représente le monde et celui qui sème le blé est le Fils de l’homme, c’est-à-dire Jésus lui-même. Les bons grains sont les sujets du royaume, l’ivraie représente les sujets du Mauvais et celui qui la sème est le Diable. La moisson, c’est la fin du monde et les moissonneurs sont les anges. Ainsi, les bons et les méchants sont condamnés à vivre ensemble, mais au moment du Jugement Dernier, le Fils de l’homme enverra ses anges qui élimineront tous les méchants pour les jeter dans la fournaise ardente, l’enfer, alors que les justes iront dans le Royaume des cieux, le paradis. L’ivraie serait à rattacher au monde du Scorpion, face à lui le Taureau associé entre autre au blé.

17 - LA MYRRHE

La myrrhe

La myrrhe est un parfum dont la Bible parle souvent. Elle vient d’un arbre dont le tronc blessé donne des larmes qui se coagulent à l’air et forment comme des perles de résine. Ce parfum semble nous parler des larmes et des souffrances du Christ. Il a pleuré au tombeau de Lazare, au jardin de Gethsémani et sur Jérusalem. Il disait d’ailleurs : « J’ai mêlé de pleurs mon breuvage » ou encore « Mes larmes ont été mon pain, jour et nuit ». Auparavant, dans l’Evangile de Mathieu, les Mages qui venaient de très loin pour rendre hommage au nouveau-né et déposer de grandes richesses à ses pieds : « Ouvrant leur coffrets, ils lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe ». Toutefois, les cadeaux apportés par les mages à Jésus peuvent aussi s’expliquer par référence à l’Ancien Testament. On troue en effet, dans le livre d’Isaïe, l’oracle suivant : « Mets-toi debout… car elle arrive, ta lumière… Les nations vont marcher vers ta lumière et les rois vers la clarté de ton lever… Tous les gens de Saba viendront, ils apporteront de l’or et de l’encens, et se feront les messagers des louanges du Seigneur. Mathieu ne reprend pas textuellement cette citation, mais il procède souvent par allusion et, ici, dans ce contexte, l’allusion est claire : Jésus est bien ce nouveau Messie attendu depuis si longtemps. Dans cette perspective, comme le rappelle également l’allusion implicite à Isaïe, l’offrande de ces parfums, notamment l’encens et la myrrhe, reflétait les offrandes de toutes les nations à ce roi nouveau-né. La myrrhe appartient à l’herbier du Scorpion.

18 - LE CEDRE DU LIBAN

Le cèdre du Liban

Le cèdre du Liban est cité cent trois fois dans la Bible. Voici ce qu’on trouve dans Ezéchiel : « Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : j’enlèverai, moi, la cime d’un grand cèdre, et je la placerai, j’arracherai du sommet de ses branches un tendre rameau et je le planterai sur une montagne haute et élevée. Je le planterai sur une haute montagne d’Israël ; il produira des branches et portera du fruit, il deviendra un cèdre magnifique. Les oiseaux de toute espèce reposeront sous lui, tout ce qui a des ailes reposera sous l’ombre de ses rameaux ».  Salomon, vers 976 avant Jésus-Christ, utilisa largement le cèdre du Liban, en planches, en poutres, en caissons pour la construction du premier Temple de Jérusalem : « Il garnit de planches de cèdre la face interne des murs du Temple, depuis le sol du Temple jusqu’aux poutres du plafond, il mit un revêtement de bois à l’intérieur, et il couvrit e planches de genévrier le sol du Temple ». Comme tous les arbres géants, le cèdre du Liban appartient au Sagittaire.

19 - LES LENTILLES

Les lentilles

C’est dans le Livre de la Genèse qu’on trouve cette extraordinaire histoire de lentilles. En fait, elle traite du droit d’aînesse à une période où la famine sévissait en Israël. Elle fait intervenir quatre personnages : les parents, Rebecca et Isaac, et leurs deux jumeaux Esaü et Jacob. Esaü rentre de chasse bredouille et il a très faim. Jacob prépare le repas et accepte de nourrir son frère affamé avec un plat de lentille, à condition qu’il lui cède son droit d’aînesse, c’est-à-dire l’héritage de la famille. A l’époque, la tradition voulait que ce soit l’aîné qui hérite. Esaü accepte mais leur père Isaac ne le sait pas. Il perd son droit d’aînesse, tout cela pour manger des lentilles, d’où l’expression « Perdre son âme pour un plat de lentilles ». Au total c’est quatre fois que les lentilles sont citées dans la Bible. La lentille pourrait bien être liée à la Vierge.

20 6 LA GRENADE

La grenade

Dans la Bible, la grenade passe pour un des sept fruits importants qui étaient une bénédiction pour la Terre promise d’Israël. Selon la description dans l’Exode, entre les versets 28 à 33, les grenades étaient une partie de l’Ephod, c’est-à-dire un vêtement de cérémonie, pour le grand prêtre dont Dieu avait ordonné la confection au peuple d’Israël. Les chapiteaux des deux colonnes en minerais Jachin et Boas devant le temple de Salomon étaient décorés de deux rangées de grenades. Le premier roi d’Israël, Saul, habita un certain temps sous un grenadier. Dans le Cantique des Cantiques de Salomon, le mot « grenade » est utilisé plusieurs fois pour décrire la beauté féminine. Pour finir, on trouve aussi le grenadier chez les prophètes, dont Joël et Hag. La grenade et le grenadier appartiennent au signe du Scorpion.

VIGNE ROUGE

Ce n’est qu’une petite approche des végétaux présents dans la Bible. Il y aurait environ cent trente espèces nommées explicitement dans la Bible et seulement deux fleurs : le lis et la rose, mais celle-ci est souvent confondue avec le narcisse.

SAUGE DE JERUSALEM

Sauge de Jérusalem

Bibliographie

Nos grand-mères savaient – La vérité sur les plantes et la vie naturelle – Jean Palaiseul – Editions Robert Laffont

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

INGRES SOLAIRE DANS LA VIERGE – 22 AOUT 2016 – PARIS

(4.5 - L'INGRES) par sylvietribut le 25-08-2016

Soleil en Vierge ou Soleil conjoint Mercure                                                 

La position de Mercure indique dans notre thème le domaine où nous ne pouvons rester en place. En effet, à peine âgé d’un jour, le dieu Hermès part en quête d’aventures, sans direction précise et sans savoir ce qui va se passer, en prenant les choses comme elles se présentent.

On peut donc associer Mercure à l’imprévu, aux coïncidences et à la synchronicité, ou aux événements apparemment fortuits qui semblent avoir un sens ou une finalité supérieure. C’est particulièrement vrai lorsqu’Uranus transite Mercure dans un thème : les livres ou les documents qui contiennent précisément l’information dont on a besoin tombent de l’étagère, ou bien on tombe soi-même, en allumant la télévision, sur une émission qui traite du sujet qui préoccupe. Ne pas oublier qu’Uranus est l’octave supérieure de Mercure.

Même les transits rapides de Mercure sur l’Ascendant ou sur Vénus peuvent modifier la journée. Exemple : en sortant faire des courses, on rencontre par hasard un ami qu’on ne s’attendait pas à voir et on en profite pour prendre un café ensemble. Ce genre de diversions ou de circonstances imprévues portent le sceau de Mercure.

MERCURE EN DOMICILE EN GEMEAUX ET EN VIERGE

Mercure en domicile en Vierge

On avait laissé Hermès quitter impulsivement son berceau et arrivé à la porte de sa maison, il est tout surpris de rencontrer une tortue. Rempli d’admiration devant sa magnifique carapace. Hermès dit à la tortue : « Je te trouve très belle comme tu es, mais je vois mieux à faire que simplement te regarder ». Il manifeste déjà son esprit d’invention, son besoin d’activité manuelle.

Dans un thème, la position de Mercure en Maison indique la sphère de vie dans laquelle on est censé être inventif, joueur, toujours prêt à innover au lieu de nous satisfaire du statu quo. Comme le disait Dane Rudhyar, astrologue, dans son ouvrage « Les Maisons astrologiques » : « Les positions en Maisons des planètes et des signes dans le thème sont de véritables « instructions célestes », sur la meilleure façon de réaliser le dessein de notre vie  dans ce domaine de l’existence. Les choses seront un peu différentes si, par exemple, votre Mercure est dans un signe Fixe, s’il est contré par Saturne, ou si dans l’enfance on a été forcé à se tenir tranquille et à se conduire comme un enfant bien sage.

Malheureusement le face à face d’Hermès avec la tortue et à une inspiration subite fait qu’il tue la pauvre bête, se saisit de sa carapace, la ceint d’une lanière de cuire, y ajoute quelques cordes et conçoit la première lyre. Il le fait sur une impulsion, sans savoir que cet instrument musical lui sera très utile plus tard face à Apollon.

Le visage de Mercure est ici celui de l’artisan ingénieux et adroit de ses mains, que l’on peut relier aux Gémeaux, mais surtout à la Vierge. La Maison où se trouve Mercure indique un domaine où nous avons une dextérité naturelle, et où nous pouvons même nous montrer très habiles, si nous utilisons le mot dans un sens légèrement différent.

Hermès fait par ailleurs preuve d’une certaine cruauté dans cet épisode, puisqu’il tue la tortue sans se poser de questions. Certains Mercuriens peuvent se montrer très désagréables et même méchants, mais ils le font avec tant de charme et de finesse qu’on est tenté de fermer les yeux sur leurs incartades.

INGRES SOLAIRE - 22 AOUT 2016 - 18 h 40 (TU 16 h 40) - PARIS

Ingrès du Soleil en Vierge – 22 août 2016 – 18 h 40 (TU 16 h 40) – Paris

« Ingrès » vient du latin et signifie « Entrer dedans ». Il a donné le mot « ingrédient »… C’est-à-dire en cuisine, ce qui « qui entre » dans la composition d’un plat. De la même façon, l’Ingrès du Soleil en Gémeaux, c’est le moment où l’astre entre dans ce signe. Ainsi, on peut monter un thème d’Ingrès pour toute planète changeant de signe. Il faut rechercher l’heure où la planète atteint le 0°00 du signe qui va héberger la planète.

L’Ingrès de l’équinoxe de printemps ainsi que l’ingrès du solstice d’hiver étaient utilisés par les Anciens, comme une sorte de calendrier annuel pour les prévisions, soit de l’année débutant au solstice d’hiver, soit celle commençant à l’équinoxe de printemps. C’est-à-dire que les planètes activant votre propre thème auraient une influence sur les six ou douze mois à venir, les Ingrès mensuels du soleil apportant des précisions supplémentaires, indissociables du solstice d’hiver ou de l’équinoxe de printemps. Se souvenir que dans la tradition l’année commençait avec l’entrée du Soleil en Bélier, équinoxe de printemps… le Bélier étant le premier signe du zodiaque.

INGRES-SQUARE-LANGEVIN-PARIS-EXPOSITION-UNIVERSELLE-300x225

Square Paul Langevin – Paris – Souvenir Exposition Universelle

Plus que l’analyse de ce thème, il convient de repérer la ou les planètes venant superposer par conjonction une des planètes de votre propre thème natal. Un seul degré d’orbe est toléré. Vous aurez alors une petite idée de ce qui devrait marquer ce passage du Soleil en Vierge. L’événement important étant signifié autant par la planète transitée que par celle qui transite, en prenant en compte la position qu’elle occupe dans la Maison de l’Ingrès et la Maîtrise qu’elles ont l’une et l’autre non seulement dans le thème de l’Ingrès, mais également dans votre propre thème. Ainsi, si le Soleil d’Ingrès vient superposer votre Mercure natal, et si celui-ci est Maître de la Maison II de votre thème natal, on pourra en conclure que se sont vos finances qui seront concernées durant cette période, d’une façon positive ou difficile, selon le contexte de votre thème natal, puisque la Maison II est directement reliée aux finances, gains et pertes, en un mot la gestion de votre avoir.

Sur ce site, tous les mois mon calendrier lunaire indique le changement de signe des planètes et l’heure de ce changement. Ainsi vous pouvez facilement monter tous les Ingrès du soleil, de la lune et des autres planètes.

Toutefois, cette technique d’Ingrès est surtout utilisée en astrologie mondiale. Les thèmes d’Ingrès étant calculés et montés en tenant compte de la latitude et de la longitude du pays que l’on étudie ; au niveau personnel, il faut tenir compte du lieu où l’on se trouve.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en vous servant des « Commentaires » ci-dessous, vos questions comme mes réponses pouvant en éclairer d’autres. Les questions trop personnelles ne peuvent faire l’objet que d’une consultation, tant à mon cabinet que par téléphone.

Attention, on ne s’occupe jamais de la position de la planète de l’Ingrès puisque celle-ci occupe toujours le 0° d’un signe, ici le 0°00 Vierge.

LA LYRE DE MERCURE

La tortue de Mercure devenue lyre

Rambouillet, le 22 août 2016

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CONJONCTION MARS-SATURNE ET ANTARES EN SAGITTAIRE

(04 - L'AGENDA ASTROLOGIQUE) par sylvietribut le 23-08-2016

Depuis hier, 22 août 2016,  nous vivons sous la conjonction Mars-Saturne, célèbre pour sa violence puisque nous sommes en présence des deux maléfiques du zodiaque. La superposition de cette conjonction violente n’est pas adoucie par sa superposition de l’étoile Antarès. On peut penser que influence puisse se prolonger toute la semaine puisque la lune à partir du 25 entre dans les Gémeaux et donc s’opposer à cette explosive configuration. En fait, comme on peut le constater la violence est partout et à son paroxysme au Moyen Orient.

Etonnant aussi tous ces candidats déclarés à la présidentielle 2017 que de poser leur candidature sous une telle influence, plutôt guerrière. Les affrontements vont être frontaux…

Cette conjonction Mars/Saturne peut avoir des effets assez brutaux et même être générateur d’accidents, surtout pour ceux qui possèdent un aspect difficile Mars/Saturne dans leur thème natal : blessures ou contusions reçues sont souvent graves, profondes et l’ossature peut être endommagée. Psychiquement, ces aspects donnent de forts aspects de mauvaise humeur. Ils rendent dur, méchant, égoïste à l’excès. Ils marquent aussi parfois des moments de l’existence où l’homme a recours à des moyens violents pour sortir de la dépendance où il se trouve ou pour essayer de lutter contre le sort ingrat qui l’accable.

CONJONCTION MARS-SATURNE ET ANTARES - AOUT 2016

Conjonction Mars/Saturne et Antarès dans le ciel du 23/24 août 2016

Antarès est la première étoile fixe de la constellation du Scorpion, de nature martienne et jupitérienne, située dans le Sagittaire. Elle annonce la témérité, l’imprudence, voire même une mort violente. On dit que c’est l’étoile double du Scorpion dont la plus brillante est une super-géante rouge en fin de vie, d’un diamètre de 700 fois celui du Soleil. Elle est située à environ 520 années-lumière de la Terre. Ramenée au système solaire, Antarès engloberait l’orbite de Mars du fait de sa taille. Sa surface se situerait entre Mars et Jupiter et, contrairement à celle du Soleil avec des bords bien nets, la surface d’Antarès serait floue car elle est entourée de gaz. Sa magnitude varie de + 0,9 à + 1,8. Antarès est environ 10 000 fois plus lumineuse que le Soleil, dans le visible. Mais sa température de surface, moins élevée que celle du Soleil, fait qu’elle rayonne une partie considérable de son énergie dans l’infrarouge. Sa luminosité bolométrique est approximativement de 60 000 fois celle du Soleil. Du fait de son statut de super-géante rouge, Antarès explosera dans le futur sous forme de supernova. Elle apparaîtra alors pendant quelques semaines comme un astre aussi brillant que la Pleine Lune. Elle se lève alors au couleur du Soleil pour disparaître à l’aube. Elle est donc visible toute la nuit. Le nom de cette étoile vient du grec ancien signifiant « comme Arès », Arès était le dieu grec de la guerre, l’équivalent du Mars de la mythologie de la Rome antique. Cela fait référence à sa couleur rouge, similaire à celle de la planète Mars. Le nom arabe d’Antarès signifie « le cœur du Scorpion ».

CONJONCTION MARS-SATURNE - AOUT 2016

Thème de la conjonction Mars-Saturne – 24 Août 2016 – 13 heures (TU 11 heures) – Paris

Rambouillet, le 23 août 2016

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS L’HERBIER DU LION… L’AGAPANTHE

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 16-08-2016

Agapanthe vient du grec « agapé » qui signifie « amour » et « anthos » qui veut dire « fleur ». L’agapanthe est donc la fleur qui symbolise l’amour. Et cette merveilleuse ombelle florale n’a pas fini de nous faire rêver car elle est d’une beauté absolue en plus d’être la fleur de l’amour.

Quant au Lion, il est le signe de l’Amour et de la passion, via la Maison V dont il a la maîtrise. Ensuite, cette couleur bleue peut dérouter car ce n’est pas une couleur Lion. Cependant, c’est oublier que Neptune, Maître des Poissons, dont la couleur est le bleu, est exaltée dans le Lion.

L’Agapanthe nous est parvenue des magnifiques jardins du Cap de Bonne Espérance. C’est au XVIIe siècle que des navigateurs hollandais nous ont rapporté cette plante et c’est au naturaliste Lewis Palmer qu’on doit les premiers hybrides adaptés à nos climats.

AGAPANTHE

L’agapanthe la fleur de l’amour

Plus tard Monet les immortalisera dans certains de ses tableaux et bien sûr les mettra en valeur dans son merveilleux jardin de Giverny, aux portes de la Normandie. Mais ce sont aussi les fleurs stars de l’Ile de Bréhat en Bretagne, notamment dans les Côtes d’Armor.

L’agapanthe appartient à la famille des Amaryllidacée. C’est une très belle plante vivace, pourvue de racines charnues. Elle pousse en touffe compacte. Ses fleurs sont d’une esthétique absolue, avec un très beau feuillage rubané vert foncé. L’agapanthe fleurit en ombelles blanches ou bleues, de 15 à 20 cm de diamètre, ses grandes hampes florales mesurent parfois plus d’un mètre. 

Comme c’est une fleur du soleil, l’agapanthe nécessite une exposition ensoleillée, abritée, et une protection hivernale dans les régions les plus froides. Si on la cultive en pot, elle pourra être rentrée pendant les gelées. Il faut savoir que l’agapanthe résiste difficilement en dessous de – 5° C.

BORDURE D'AGAPANTHES

Bordure d’agapanthes

Cependant, l’agapanthe peut se montrer rustique et n’est pas réservée aux seuls jardins de Bretagne ou du Midi. Elle trouve maintenant sa place dans tous les jardins. Malgré ses origines sud-africaines, elle semble peu frileuse, il suffit de faire le bon choix pour la placer comme il lui convient dans le jardin. Et puis, de nos jours, de nouvelles variétés ont été crées, bien résistantes au froid, aussi à l’aise en pleine terre qu’en pot, même en climat un peu rude. Après l’hiver, l’agapanthe renaît avec une belle vitalité alors qu’on la croyait disparue. Cette belle surprise se reproduit tous les ans. 

Sécheresse, plein soleil, l’agapanthe résiste à tout. Elle est aussi généreuse en feuillage qu’en floraison et se marie avec tous les décors pourvu qu’ils soient baignés de soleil. Elle séduit tous les jardiniers par son effet spectaculaire et sa facilité d’entretien. Elle supporte sans protester la sécheresse estivale et même les oublis d’arrosage.

AGAPANTHE 2

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,