LES ETOILES ROYALES

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 13-03-2014

« Etoiles royales », tel est le nom généralement donné en astrologie aux quatre étoiles fixes de première grandeur, particulièrement importantes dans les thèmes. Elles furent les étoiles-repères du calendrier babylonien :

  • Aldébaran, principale étoile de la constellation du Taureau est la « Gardienne de l’Est » ;
  • Régulus de la constellation du Lion est la « Gardienne du Nord » ;
  • Antarès, cœur de la constellation du Scorpion est la « Gardienne de l’Ouest » ;
  • Fomalhaut, du Poisson Austral est le « Gardien du Sud ».

Cette liste n’est pas unique mais varie selon les auteurs. Ainsi, parfois on remplace Régulus par Rigel, de la constellation d’Orion, appelé en Inde Raja, seigneur, roi, ce qui souligne son rôle d’étoile royale. Antarès qui est une étoile néfaste, étant le fossoyeur des caravanes chez les Mésopotamiens, remplacée par la bénéfique Spica, Epi de la Vierge.

Fomalhaut l'Etoile fixe

Fomalhaut le Gardien du Sud

Fomalhaut est la première étoile fixe de la constellation des Poissons, et la plus brillante, située dans ce signe et de nature vénusienne. Elle est l’indication d’une haute renommée. Fomalhaut est aussi la dix-septième étoile la plus brillante du ciel nocturne. Son nom provient d’un mot arabe qui signifie « la bouche du poisson ». C’était une des quatre « étoiles royales » des Perses il y a environ 5 000 ans. Elle se situe à environ vingt-cinq années-lumière du système solaire. Il semble que Fomalhaut soit une étoile relativement jeune. Son âge est estimé entre 100 et 300 millions d’années seulement. Elle est dix-huit fois plus lumineuse que le Soleil avec une masse de 2,1 fois plus élevée. Sa durée de vie ne devrait pas dépasser le milliard d’années. Sa composition chimique est identique à celle du Soleil. Elle est entourée d’un disque de poussières et se trouve à trois fois la distance du Soleil à Pluton. Ce disque est parfois appelée la « ceinture de Kuiper » de Fomalhaut. Le 23 avril 2012 un groupe de chercheurs publie les résultats d’observation de Herschel, l’astronome qui avait découvert Uranus, tendant à monter que ce disque serait alimenté par de nombreuses collisions de comètes, de deux à deux mille par jour.

ALDEBARAN L'ETOILE ROUGE

Aldébaran la rouge

Aldébaran est première étoile fixe de la constellation du Taureau, de nature martienne, située dans les Gémeaux. Elle annonce les honneurs publics ou militaires, ainsi que le courage. On l’appelle également Alpha Tauri et c’est la plus brillante des étoiles de la constellation du Taureau. Elle se situe à environ 65 années-lumière du Soleil. C’est la treizième étoile la plus brillante du ciel nocturne. Son nom vient de l’arabe et signifie « le suiveur » en référence à l’étoile qui suit les Pléiades dans leur course à travers le ciel nocturne. Visuellement, Aldébaran semble être le membre le plus brillant d’un groupe d’étoiles assez étalé : l’amas des Hyades qui est l’amas le plus proche de la Terre. Cependant, Aldébaran est en fait situé à mi-chemin entre la Terre et les Hyades et est donc indépendant de celui-ci.

REGULUS 

L’étoile Régulus

Régulus est la première étoile fixe de la constellation du Lion, située dans ce signe. Son nom vient du latin et signifie « roitelet ». Elle est également connue sous le nom arabe de « Kalb Al Asad qui signifie « le Cœur du Lion ». Elle est de nature à la fois martienne et jupitérienne et a un rôle bénéfique. C’est l’étoile la plus brillante de la Constellation du Lion et l’une des plus brillantes du ciel nocturne. En fait, c’est un système d’étoile triple, éloigné d’environ 77,5 années-lumière de la Terre. Régulus est l’une des quatre « étoiles royales » des Perses d’il y a environ 5000 ans. Elle constitue aujourd’hui avec Arcturus et Spica le Triangle du printemps. Cette étoile possède deux compagnons beaucoup moins lumineux : Régulus B et Régulus C. Ces deux compagnons forment eux-mêmes un couple, séparés d’environ 100 unités astronomiques, et tournant l’un autour de l’autre en 2 000 ans. Ce couple est séparé de l’étoile principale Régulus A par 4 200 unités astronomiques et orbite autour d’elle en approximativement 130 000 ans.

Antares (1)

Antarès

Antarès est la première étoile fixe de la constellation du Scorpion, de nature martienne et jupitérienne, située dans le Sagittaire. Elle annonce la témérité, l’imprudence, voire même une mort violente. On dit que c’est l’étoile double du Scorpion dont la plus brillante est une super-géante rouge en fin de vie, d’un diamètre de 700 fois celui du Soleil. Elle est située à environ 520 années-lumière de la Terre. Ramenée au système solaire, Antarès engloberait l’orbite de Mars du fait de sa taille. Sa surface se situerait entre Mars et Jupiter et, contrairement à celle du Soleil avec des bords bien nets, la surface d’Antarès serait floue car elle est entourée de gaz. Sa magnitude varie de + 0,9 à + 1,8. Antarès est environ 10 000 fois plus lumineuse que le Soleil, dans le visible. Mais sa température de surface, moins élevée que celle du Soleil, fait qu’elle rayonne une partie considérable de son énergie dans l’infrarouge. Sa luminosité bolométrique est approximativement de 60 000 fois celle du Soleil. Du fait de son statut de super-géante rouge, Antarès explosera dans le futur sous forme de supernova. Elle apparaîtra alors pendant quelques semaines comme un astre aussi brillant que la Pleine Lune. La meilleure période pour observer Antarès est aux alentours du 14 mai quand l’étoile est en opposition au Soleil. Elle se lève alors au couleur du Soleil pour disparaître à l’aube. Elle est donc visible toute la nuit. Le nom de cette étoile vient du grec ancien signifiant « comme Arès », Arès était le dieu grec de la guerre, l’équivalent du Mars de la mythologie de la Rome antique. Cela fait référence à sa couleur rouge, similaire à celle de la planète Mars. Le nom arabe d’Antarès signifie « le cœur du Scorpion ».

SIRIUS

Sirius

Cependant, Sirius, la plus brillante étoile du ciel, ne figure jamais parmi ces étoiles royales. On l’appelle aussi Alpha Canis Majoris. C’est la principale étoile de la Constellation du Grand Chien. Vue de la Terre, Sirius est l’étoile la plus brillante du ciel, après le Soleil, dépassant Canopus et Arcturus. Elle fait partie de la catégorie des étoiles blanches, selon la classification du catalogue de l’astronome Pietro Angelo Secchi. Du fait de sa déclinaison, Sirius n’est jamais très élevée au-dessus de l’horizon depuis les latitudes tempérées de l’hémisphère nord. Du fait de sa proximité et de son éclat, Sirius est une des étoiles les plus étudiées des astronomes.

Quant au mot « canicule », il est emprunté au latin « canicula », diminutif de « canis », à la fin du XVe siècle. Il signifiait également la période de chaleur pendant laquelle elle se lève et se couche en même temps que le Soleil, du 22 juillet a 23 août. Son origine étant oubliée, il s’est répandu au sens de « très forte chaleur ».

Plusieurs images symboliques sont associées à chacune de ces étoiles. On représente le plus souvent Aldébaran par un œil, Régulus par un cœur ou une couronne, Antarès dont le nom provient d’Arès-Mars, par un poignard ou un cimeterre, et Spica par une sphinge à la tête et à la poitrine de femme, ou par une gerbe.

Quant à l’Etoile de Bethléem, elle est considérée par la plupart des historiens comme une intercession de l’Eglise naissante et la pensée astrologique, alors toute puissante, et fait suite aux phénomènes cosmiques extraordinaires, semblables, qui ont précédé la naissance de presque tous les Fils de Dieu, y compris Bouddha.

LES QUATRE ETOILES ROYALES

Les quatre étoiles royales

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,