ENTRE MARDI GRAS ET CAREME… CARNAVAL CONTRE CAREME… LICENCE CONTRE ABSTINENCE

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME, 6.8 - TRADITIONS) par sylvietribut le 04-03-2014

Mardi gras marque la fin de la « semaine des sept jours gras » qu’on appelait autrefois « jours charnels », une période particulièrement festive. Mardi gras précède Mercredi des Cendres marquant le début du Carême. Mardi gras se situe donc juste avant la période de jeûne, c’est-à-dire selon l’expression ancienne avant le « carême entrant » ou le « carême prenant ». Les sept jours gras se terminent en apothéose par le « Mardi gras » et étaient l’occasion d’un défoulement collectif. L’esprit de jeûne et d’abstinence qui s’annonce est momentanément mis entre parenthèses… place au carnaval.

Mardi Gras Mask and Beads

Masques de Carnaval

La date de Mardi gras est mobile par rapport au calendrier grégorien, le calendrier usuel qui suit le mouvement du Soleil et les saisons. Elle est associée à la date de Pâques, et donc le premier dimanche qui suit la Pleine Lune et le 21 mars, toujours entre le 22 mars et le 25 avril. Ainsi Mardi Gras est toujours fixé entre le 3 février et le 9 mars, soit juste avant la période de Carême, c’est-à-dire 41 jours + 6 dimanches, soit au total 47 jours avant Pâques. Pour 2014, mardi gras se situe le 4 mars. Les deux jours précédents étaient jadis appelés « dimanche gras » et « lundi gras ». Au XVIIIe siècle, le premier jour gras était le « jeudi gras ».

Dans la tradition chrétienne, les festivités associées au carnaval précédent l’entrée dans le Carême pendant lequel le chrétien mange « maigre », en s’abstenant notamment de viande ou de mets recherchés. D’ailleurs le mot « carnaval » dérive du latin médiéval « carne levare » signifiant « enlever », « retirer la chair », c’est-à-dire concrètement supprimer sur la table durant toute la période de carême la viande ou, autrement dit, le « gras ».

CREPES 

Les crêpes de Mardi gras symbolisent le disque solaire

Mardi gras est devenu le jour où on mange des crêpes et les fameux « beignets de carnaval ». De plus, les enfants se déguisent et/ou demandent aux voisins dans les villages des œufs, du sucre, de la farine… pour confectionner des gâteaux ou des crêpes qui sont mangées en fin d’après-midi. C’est surtout le temps fort du Carnaval là où il existe. A Dunkerque, par exemple, les dimanches, lundis et mardis gras sont baptisés « les trois joyeuses ». Durant ces trois jours, le Carnaval de Dunkerque atteint son paroxysme. Toute la ville se costume et défile dans la rue. 

COMBAT DE CARNAVAL CONTRE CAREME - PIERRE BRUEGEL L'ANCIEN

Le Combat de Carnaval contre Carême – Licence contre abstinence – Pieter Brueghel l’Ancien

Le Carême est une expérience spirituelle. Le mot « Carême » provient de « quaresima », altération populaire de l’expression latine classique « quadragesima dies », soit le « quarantième jour », sous-entendu : avant Pâques. La coutume de se préparer pour l’arrivée de Pâques par un jeûne de quarante jours s’imposa dans les différentes Eglises d’Orient à la suite des conciles de Nicée (325) et de Laodicée (365) et fut adoptée définitivement trois siècles plus tard à Rome, où la pratique du jeûne et de la pénitence était facultative.

Déjà en 653, le concile de Tolède interdit toute consommation de viande pendant toute une année à ceux qui aurait rompu le jeûne du Carême, tandis que Charlemagne, en 789, menaça de la peine capitale quiconque aurait enfreint, sans dispense spéciale, la loi du Carême.

LA TENTATION DE JESUS AU DESERT - JAMES TISSOT - Brooklyn Museum

La tentation de Jésus au désert – James Tissot – Brooklyn Museum

Cette période de quarante jours commémore la tentation de Jésus dans le désert : alors que la faim le tenaillait, il fut interpellé par le démon : « Si tu est le fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains ». Et Jésus répondit : « Il est écrit, l’homme ne vivra pas seulement de pain, mais de toutes parole qui sort de la bouche de Dieu.

Le Carême, aux premiers siècles du Christianisme, était surtout une période de préparation des catéchumènes au baptême qu’ils recevaient la nuit de Pâques, mais aussi la purification symbolique des pénitents qui, soumis en même temps à des macérations particulières, allaient recevoir, au cours de cette même nuit de rédemption, le pardon de l’Eglise.

A partir du VIIe siècle, on avança le début du Carême au mercredi des Cendres, et les trois dimanches précédents ; Septuagésime, Sexagésime et Quinquagésime, furent inclus dans la préparation de Pâques, qui commence ainsi neuf semaines avant la grande fête de la Résurrection. Dans cette période s’aménage, à partir du XIIe siècle, le temps du carnaval dont la durée diffère aussi suivant les traditions.

Force est de constater que l’assouplissement du Carême dans l’Eglise catholique est aussi bien le résultat d’une adaptation aux mœurs modernes qu’une réponse tardive aux critiques des deux grands réformateurs, Martin Luther et Jean Calvin, concernant le Carême, dont l’observance était, à leur yeux, trop ostentatoire et pas assez intériorisée. En fait, dans la tradition protestante, la mise en cause du Carême est associée à la critique du Carnaval.

masques 

Bibliographie

Fêtes et croyances populaires en Europe – Yvonne de Sike – Bordas

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

PLANETES ET COULEURS

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME) par sylvietribut le 18-06-2013

Le premier caractère du symbolisme des couleurs est son universalité, non seulement géographique, mais à tous les niveaux de l’être e de la connaissance, cosmologique, psychologique, mystique… Les interprétations peuvent varier et le rouge, par exemple, recevoir diverses significations selon les aires culturelles ; les couleurs restent, cependant, toujours et partout des supports de la pensée symbolique.

ARC-EN-CIEL

Les sept couleurs de l’arc-en-ciel

Les sept couleurs de l’arc-en-ciel, dans lequel l’œil pourrait distinguer plus de 700 teintes, ont été mises en correspondance avec les sept notes musicales, les sept cieux, les sept planètes, les sept jours de la semaine.

Certaines couleurs symbolisent les éléments :

–       Le rouge et l’orange : le Feu,

–       Le jaune ou le blanc : l’Air,

–       Le vert : l’Eau,

–       Le noir ou le brun : la Terre.

Elles symbolisent aussi :

–       L’espace : le bleu,

–       La dimension verticale ou le sommet, le ciel : bleu clair,

–       La base : le bleu sombre,

–       La dimension horizontale : le rouge, plus clair à l’orient, plus sombre à l’occident,

Elles symbolisent encore :

–       Le noir : le temps,

–       Le blanc : l’intemporel,

Et tout ce qui accompagne le temps, l’alternance de l’obscurité et de la lumière, de la faiblesse et de la force, du sommeil et de l’éveil.

Enfin, les couleurs opposées, comme le blanc et le noir, symbolisent le dualisme intrinsèque de l’être. Un vêtement en deux couleurs : deux animaux affrontés ou adossés, l’un blanc, l’autre noir ; deux danseurs, l’un blanc, l’autre noir… toutes ces images colorées traduisent des conflits de forces qui se manifestent à tous les niveaux de l’existence, du monde cosmique au monde le plus intime, le noir représentant les forces nocturnes, négatives et involutives, le blanc les forces diurnes, positives et évolutives.

LES COULEURS DES EPICES

Les couleurs des épices indiennes

Jili, dans son traité de l’Homme Parfait déclare que les mystiques ont vu les sept cieux qui s’élèvent au-dessus des sphères de la Terre, de l’Eau, de l’Air et du Feu et qu’ils peuvent les interpréter pour les hommes subluniares :

–       Le Ciel de la Lune, invisible en raison de sa subtilité, créé la nature de l’Esprit, demeure d’Adam ; sa couleur est plus blanche que l’argent ;

–       Le Ciel de mercure, demeure de certains anges, créé de la nature de la pensée ; sa couleur est grise ;

–       Le Ciel de Vénus, créé de la nature de l’imagination, demeure du Monde des Similitudes ; sa couleur est jaune ;

–       Le Ciel du Soleil, créé de la lumière du cœur, est jaune d’or brillant ;

–       Le Ciel de Mars, gouverné par Azraël, ange de la mort ; ce ciel créé de la lumière du jugement est la couleur rouge sang ;

–       Le Ciel de Jupiter, créé de la lumière de la méditation, habité par les anges dont Michel est le chef, est la couleur bleue ;

–       Le Ciel de Saturne, créé de la lumière de la Première intelligence ; sa couleur est le noir.

LA LUNE ET LES ETOILES EN RENOVATION

Couleur de Lune

D’après Papus et son ABC illustré de l’occultisme paru en 1922 (Editions Dangles), voici les correspondances Couleurs/Planètes/Signes/Eléments :

–       Le rouge est la couleur de Mars, du Bélier et de l’élément Feu,

–       Le vert est la couleur de Vénus, du Taureau et de l’élément Terre,

–       Le jaune est la couleur de Mercure, des Gémeaux et de l’élément Air,

–       Le bleu clair est la couleur de la Lune, du Cancer et de l’élément Eau,

–       L’orange est la couleur du Soleil, du Lion et de l’élément Feu,

–       Le marron est la couleur de Mercure, de la Vierge et de l’élément Terre,

–       Le pourpre est la couleur de Vénus, de la Balance et de l’élément Air,

–       Le bordeaux est la couleur de Mars, du Scorpion et de l’élément Eau,

–       Le violet est la couleur de Jupiter, du Sagittaire et de l’élément Feu,

–       Le noir est la couleur de Saturne, du Capricorne et de l’élément Terre,

–       Le bleu marine est la couleur de Saturne, du Verseau et de l’élément Air,

–       Le cendré est la couleur de Jupiter, des Poissons et de l’élément Eau.

Les psychologues ont distingué les couleurs chaudes et les couleurs froides ; les premières favorisent les processus d’adaptation et d’entrain : rouge, orange, jaune. Elles ont un pouvoir stimulant, excitant ; les secondes favorisent les processus d’opposition, de chute : bleu, indigo, violet. Elles ont un pouvoir sédatif, apaisant. Il y a lieu de tenir compte également de leur brillance : claires et lumineuses, elles produisent un effet plus positif, mais qui peut être démesuré jusqu’à l’excitation ; mates, éteintes, leur effet est plus intériorisé, mais peut devenir assez négatif.

Les rêves colorés sont des expressions significatives de l’inconscient. Ils représentent certains états d’âme du rêveur et traduisent les diverses tendances de pulsations psychiques. Dans la conception analytique, selon C.G. Jung, les couleurs expriment les principales fonctions psychiques de l’homme : pensée, sentiment, intuition, sensation.

–       Le bleu est la couleur du ciel, de l’esprit ; sur le plan psychique, c’est la couleur de la pensée.

–       Le rouge est la couleur du sang, de la passion, du sentiment.

–       Le jaune est la couleur de la lumière, de l’or, de l’intuition.

–       Le vert est la couleur de la nature, de la croissance. Au point de vue psychologique, il indique la fonction de sensation (fonction du réel), la relation entre le rêveur et la réalité.

LA PALETTE DE COULEURS DU PEINTRE

Bibliographie

Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

DANS L’HERBIER DE LA BALANCE… LE JASMIN

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 11-10-2012

Cette plante gracieuse est originaire des Indes. Particulièrement appréciée pour sa senteur capiteuse, elle entre dans la composition de plusieurs parfums renommés. Le jasmin est, avec la rose, une des deux fleurs reines de la parfumerie. Ces deux fleurs ont fait le succès du parfum Joy qui fut créé en 1930 par Jean Patou qui disait qu’il fallait 10 600 fleurs de jasmin pour produire une once de parfum.

Quant à la blancheur du jasmin elle en fait la fleur-symbole de l’amabilité.

JASMIN 2 

Jasmin blanc symbole de l’amabilité

Les tiges ligneuses du jasmin s’enroulent sur tout support en formant des méandres, symboles d’élégance. Une tonnelle où le jasmin s’enlace est un délice pour l’odorat. Ce qui fit écrire à Jean de La Fontaine :

Jasmins dont un air doux s’exhale,

Fleurs que les vents n’ont pu ternir,

Aminte en blancheur vous égale,

Et vous m’en faites souvenir.

Les Tunisiens en font de petits bouquets en boutons que les enfants proposent à la terrasse des cafés et que les hommes portent sur l’oreille, en offrir est une preuve d’amour. En Arabe, le nom du jasmin odorant signifie « cadeau de Dieu », et tant en Orient qu’en Occident, la fleur est liée à la grâce féminine. Le jasmin est à l’origine du prénom arabe Yasmina, et de ses dérivés : Yasmine et Yassmine. Damas est la ville du jasmin par excellence tant cette fleur est cultivée dans chaque maison, au pied de chaque immeuble.

 

Petits bouquets de jasmin de Tunisie

En Inde, Kâma, le dieu de l’amour, atteignait ses victimes par des flèches auxquelles il attachait des fleurs de jasmin. Et si on se réfère à l’Antiquité, on apprend que Cléopâtre serait allée à la rencontre de Marc Antoine dans un bateau dont les voiles étaient enduites d’essence de jasmin. D’ailleurs, le jasmin serait originaire d’Indes et d’Egypte.

Dans la tradition chrétienne, elle est  associée à la Vierge Marie, alors qu’en Thaïlande, elle symbolise la maternité.

En France, au XVIIe siècle, la ville de Grasse s’était lancée dans la culture du jasmin. Sa récolte est aujourd’hui devenue rare. Elle se déroule au mois d’août. Les fleurs de jasmin doivent être cueillies juste avant l’aube et traitées le plus rapidement possible. Les fleurs de jasmin s’ouvrent la nuit et seulement à une température supérieure à 17° C.

Dans le folklore français, les noces de jasmin symbolisent 66 ans de mariage.

JASMIN JAUNE 2

Jasmin jaune

Il existe aussi un jasmin jaune très résistant au froid. Il fleurit à la fin de l’hiver lorsque la terre est nue. Ses étoiles jaunes sont un premier frémissement de la nature.

Par ailleurs, indépendamment du goût délicieux que la fleur de jasmin donne au thé, celle-ci est recommandé contre les maux de tête. Très calmantes, elles relaxent et apaisent la toux nerveuse. Posologie en infusion : 20 grammes par litre d’eau bouillante et deux tasses par jour, la seconde au coucher. De plus, dans l’huile d’olive, la macération des fleurs est excellente en friction contre les douleurs des paralysies nerveuses. Pour cet usage externe : recouvrir dans un bocal des fleurs de deux fois leur volume d’huile d’olive. Laisser macérer un mois avant usage.

Comme les fleurs de jasmin sont rares et leur prix élevé, si vous en avez dans votre jardin, cela vaut la peine de les récolter.

JASMIN

Bibliographie

Le Langage des Fleurs – Marthe Seguin-Fontes – Editions du Chêne – Hachette Livre

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LA MAISON VII DU THEME ASTRAL… LA MAISON DE LA BALANCE

(5.6 - LES MAISONS ASTROLOGIQUES) par sylvietribut le 10-10-2012

La Maison VII est en analogie avec le septième signe, la Balance. C’est une Maison d’Air, gouvernée par Vénus, qui suggère la recherche de la concorde, de l’harmonie ainsi qu’une grande diplomatie des propos tant pour convaincre que pour plaire. C’est une Maison Cardinale qui évoque l’importance de construire les relations, les unions et d’amener la vie de tout un chacun vers l’association et le mariage.

Ainsi à partir de la Maison VII on ne parle plus en son nom propre, mais on prend en compte forcément quelqu’un d’autre. Par exemple, si l’Ascendant dit « Je suis » ou « J’entre dans l’existence », la Maison VII dit « Nous sommes » ou « je m’associe ».

Cette Maison VII s’appelle aussi le Descendant car c’est le lieu où était le Soleil le jour de la naissance quand il se couchait.

 

Le zodiaque et les douze Maisons astrologiques

La Maison VII indique donc comment la personne rencontrera le monde extérieur en général et plus particulièrement les personnes avec lesquelles elle va s’associer de manière intime et étroite. C’est à la fois la Maison du mariage et souvent du divorce aussi. C’est donc la Maison des procès.

Cette Maison VII va donc également donner des renseignements sur le partenaire qui nous est dévolu, qu’il soit sentimental ou d’affaires. Le mécanisme psychologique de la projection est clairement annoncé par la signification traditionnelle de cette Maison : l’Autre. En fait, cet autre est celui à l’intérieur de soi.

Ce mécanisme de projection de l’inconscient, la partie contractuelle de la psyché, appelée par Jung « animus » pour la femme et « anima » pour l’homme est intimement liée aux qualités du partenaire telles qu’elles sont définies en Maison VII.

Dans cette Maison VII, on peut également percevoir la personnalité du deuxième enfant.

Enfin, la Maison VII représente la vie sociale du sujet. Elle recouvre toutes les associations contractuelles qui nous lient aux autres et donc, elle parle aussi des contrats. Elle régit nos rapports aux autres : collaborateurs, associés, ou bien adversaires et ennemis.

Comme on le voit la Maison VII est d’abord un lieu d’association, traditionnellement lié aux contrats, aux engagements, d’où sa réputation de lien, dont les liens du mariage, source d’aliénation bien souvent, devenant accessoirement lieu de conflits et de guerre en astrologie mondiale, de divorce et de procès dans les thèmes personnels.

Avec la Maison VII, on est en permanence dans cette dualité lien/aliénation. La Maison VII, dans son analogie avec la Balance, marque toutes les hésitations, et donc toutes les ambiguïtés : on ne sait dire ni tout à fait oui, ni tout à fait non, et en tout cas, si on dit « oui », on s’arrangera pour le faire « payer » à l’autre.

La Maison VII c’est aussi une projection du sujet Ascendant sur l’autre, avec cette tentation de le voir tel qu’on voudrait qui soit et non tel qu’il est réellement, d’où bien des déceptions et désillusions en perspective, dues non pas à celui qui s’incarne dans la Maison VII, mais à cause de ce que l’Ascendant projette sur son vis-à-vis.

Enfin, la Maison VII est aussi un lieu d’identification qui entraîne une sur-adaptation à l’autre. Ainsi, les phases de « soumission-dépression » alternent avec les phases de révolte et d’excitation qui constituent la toile de fond cyclothymique de la Maison VII/Balance.

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,