SIRIUS… UNE ETOILE FIXE CANCER

(5.7 - CONSTELLATIONS ET ETOILES FIXES) par sylvietribut le 10-07-2016

Sirius est également appelée « Alpha Canis Majoris ». C’est l’étoile principale de la constellation du Grand Chien. Vue de la Terre, Sirius est l’étoile la plus brillante du ciel après le Soleil, dépassant Canopus et Arcturus. Elle fait partie de la catégorie des étoiles blanches, selon la classification de l’astronome Pietro Angelo Secchi, un Cancer. Il était né le 25 juin 1818 à Reggio nell’Emilia en Italie. Il est mort à Rome le 26 février 1878. C’était un prêtre jésuite italien. Brillant astronome, il est reconnu comme étant un des pionniers de la spectroscopie.

Du fait de sa déclinaison, Sirius n’est jamais très élevée au-dessus de l’horizon depuis les latitudes tempérées de l’Hémisphère Nord. L’extinction atmosphérique atténue son éclat comparativement à Arcturus, Canopus étant elle, invisible depuis ces latitudes.

SIRIUS

L’étoile fixe Sirius

De part sa proximité et son éclat, Sirius est une des étoiles les plus étudiées des astronomes et fut l’objet de plusieurs « premières », notamment la détection de son mouvement propre et de sa vitesse radiale.

Les astronomes de l’Antiquité, tels Ptolémée, ont décrit Sirius come une étoile rouge, comparant sa couleur à celle d’autres étoiles aujourd’hui visiblement rouges. De plus, un texte chinois ancien mentionne que sa couleur a changé. La cause de cet éventuel changement spectaculaire reste un mystère.

Par ailleurs, et toujours dans l’Antiquité, notamment en Grèce, Sirius aurait servi de point de repère à l’établissement du calendrier. A Sparte, les éphores se réunissaient tous les huit ans dans le but de vérifier l’accord du calendrier luni-solaire avec le mouvement général de l’univers, le repère extérieur étant assuré par le lever héliaque de Sirius. De même, dans l’Egypte antique, le calendrier était basé sur le lever héliaque de Sirius, annonciateur des crues du Nil, indispensable à la vie du peuple égyptien.

Les éphores, littéralement les « surveillants », étaient un directoire de cinq magistrats annuels à Sparte, dont ils formaient le véritable gouvernement. Créé selon Plutarque environ 130 ans après Lycurgue, un législateur mythique de Sparte, l’éphorat fut supprimé en 227 avant Jésus-Christ par Cléomène III, puis rétablir par Antigone III Doson, roi de Macédoine, avant d’être définitivement aboli par l’empereur Hadrien, au IIe siècle.

Bon à savoir : notre mot « canicule » nous vient de Sirius en quelque sorte. Canicule fut empruntée, à la fin du XVe siècle, au latin « canicula » qui signifie « petite chienne », diminutif de « canis ». Après s’être spécialisé en astronomie pour cette étoile (1539), il signifiait également la période de chaleur pendant laquelle elle se lève et se couche en même temps que le soleil, du 22 juillet au 23 août. Son origine étant oubliée, il s’est répandu au sens de « très forte chaleur ».

Sopdet surmontée d’une étoile était la personnification de Canis Majoris chez les Egyptiens. Elle apparaît en Grèce sous le nom de Sothis. Une déesse éponyme existait, en raison du culte lié à cette étoile dont la réapparition dans le ciel du matin après sa conjonction avec le Soleil, le lever héliaque, était à l’époque annonciatrice de la prochaine crue du Nil. Ce lever héliaque avait à l’époque lieu début juillet. Il s’est depuis lentement décalé de plusieurs semaines du fait du phénomène de la précession des équinoxes.

Sirius est citée dans le Coran, à la sourate 53, comme étant l’étoile An-Najm.

ORION2

La constellation d’Orion

En Occident, le nom Sirius est un mot latin mais venant du grec, signifiant « ardent ». C’était le nom du chien que possédait Orion, personnage de la mythologie grecque, éponyme de la constellation Orion qui se situe à proximité immédiate de Sirius qui, lui-même, fait partie du Grand Chien. Orion et le Grand Chien furent placés dans le ciel à la suite du décès tragique d’Orion, au sujet duquel plusieurs versions existent, notamment celle du second chien nom Procyon. L’histoire d’Orion appartient à la mythologie du Cancer.

Dans l’astronomie chinoise, l’étoile était nommée Tianlang ou Lang, formant à elle seule un astérisme représentant un loup céleste. Celui-ci est dans la ligne de mire d’un arc bandé, Hu, correspondant à la partie basse de la constellation occidentale du Grand Chien et la partie nord-est de la constellation de la Poupe, la flèche en elle-même correspondant à trois étoiles Canis Majoris. Ces deux astérismes s’insèrent dans un tableau plus vaste évoquant la chasse avec, Yeijj représentant un faisan, Shen ou le grand quadrilatère d’Orion correspondant à un tigre et Bi, la tête de la constellation occidentale du Taureau, un piège à lapins.

Sirius occupe le 13°09 Cancer. Pour l’astrologue Sirius est de la nature de Jupiter en compagnie de Mars, accessoirement, ainsi que de Mercure et de Vénus. Elle confère un caractère violent et impulsif si dans un thème elle accompagne le Soleil, l’Ascendant, la Lune ou même le Maître d’Ascendant, ou même toute autre planète.

Sirius n’est pas sans apporter la gloire, mais elle est souvent suivie du déshonneur public. Un excellent exemple nous est fourni avec le thème de Dominique Strauss-Kahn dont Sirius occupe la Maison XII au carré exact de Neptune à 13° Balance, Neptune étant Maître de IX en Poissons. La Maison IX mettant entre autre en rapport non seulement avec l’étranger mais également avec la justice, entre autre. Se souvenir que cet homme dirigea le FMI dont il dût démissionner après l’affaire d’agression sexuelle dont il fut l’auteur sur une femme de chambre et plus récemment une faillite retentissante dans une affaire à la Bernard Madoff : escroquerie et cavalerie…

Importante dans un thème, Sirius fait les êtres colériques, les « têtes brûlées », certains sont même portés sur la boisson. L’orgueil est souvent démesuré et le sujet marqué par Sirius n’écoute personne. La violence est même le fond du caractère. Pourtant, c’est l’étoile des êtres sincères, passionnés, ardents qui finissent riches et célèbres.

Sirius conjoint à l’Ascendant évoque un risque de mort ou de blessure au cours d’une fête publique.

Sirius au Milieu du Ciel confère de hautes responsabilités, surtout dans les affaires ou dans un gouvernement.

Sirius conjoint à une autre planète fait craindre une mort violente et brusque.

CANIS MAJOR - LE GRAND CHIEN D'ORION

Canis Majoris – Le Grand Chien d’Orion

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,