DANS L’HERBIER DES GEMEAUX… LES GENETS

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 10-06-2014

Symbole, en certaines régions du Nord, dans le sens des points cardinaux, et de la fonction royale, la fleur de genêt ou d’ajonc pourrait avoir été, dit-on, à l’origine de la fleur de lis héraldique, ou du rameau d’or. Il va s’en dire qu’une telle origine botanique ne suffirait pas à en expliquer le symbolisme.

GENETS EN FLEURS

Genêts en fleurs

Une légende raconte que Geoffroy V dit Le Bel, Comte d’Anjou et du Maine, en 1128, chevauchait dans une lande près de la ville du Mans quand il aperçut une licorne à tête de femme et vêtue d’un manteau d’or au milieu d’un champ de genêts. Bouleversé par cette apparition, il choisit de faire de cette plante son emblème et d’en planter sur ses terres, d’où l’origine du nom « Plantagenêt » dont les membres furent Comtes d’Anjou et du Maine, puis par mariage Roi d’Angleterre, Ducs de Normandie et finalement Ducs d’Aquitaine.

Une légende plus ancienne encore évoque la fuite de la Sainte Famille en Egypte. Ainsi, toutes les plantes écartaient leurs rameux pour laisser passer Joseph, Marie et l’Enfant Jésus et les refermaient derrière leur passage pour cacher leur chemin aux soldats d’Hérode. Cependant, une seule resta insensible et raide, le genêt, et c’est pourquoi il fut condamné à demeurer dur et sec jusqu’à la fin des temps.

BALAI DE GENET

Balai de genêt

C’est aussi pourquoi il servit à faire des balais, y compris ceux que chevauchaient les sorcières du Moyen Age. Il servait aussi à construire des cabanes, à chauffer le four des potiers et des boulangers, tandis que son écorce était utilisée pour fabriquer des cordages et des fils assez résistants. C’est pour cela également qu’il conserva longtemps une mauvaise réputation, d’autant qu’on savait qu’il entrait dans la préparation de nombreuses mixtures et philtres magiques.

On finit pourtant par découvrir ses remarquables propriétés thérapeutiques, d’abord comme diurétique d’une puissance exceptionnelle, d’ailleurs des travaux scientifiques on montré qu’il triple l’élimination rénale. Ils ont également démontré que c’était un excellent tonique du cœur. C’est encore un anti-venin. Les recherches dans ce domaine ont eu pour point de départ l’observation des bergers d’Auvergne qui avaient remarqué que les moutons ayant brouté du genêt résistaient aux morsures de vipères ; on constata en effet que la spartéine, extraite du genêt, rend inoffensif le venin de vipère et même celui du cobra.

GENETS - PLANCHE BOTANIQUE

Genêt – Planche botanique

Les genêts sont des arbustes appartenant à la famille des Fabaceae. Ce nom vernaculaire regroupe en français des plantes appartenant à différents genres : Cytisus, Cytisophyllum, Chamaecytisus, Genista, Spartium, Sarptjaù,is scoparius ou Spartium scoparim, ou appelés aussi Genêt à balais, Spartier à balais, Jumette, Juniesse ou Genettier… Bien des espèces appelées « genêt » sont aussi appelées « cytise ». Ces genres se répartissent en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, y compris les îles macaronésiennes.

Les genêts forment des fruits appelés « gousses » qui se dessèchent à maturité et libèrent les graines.

En tant que diurétique contre l’hydropisie, l’œdème, l’albuminurie, l’insuffisance rénale, la néphrite, l’urémie, les affections des voies urinaires, l’engorgement intestinal, le mauvais fonctionnement du foie et de la vésicule biliaire, les calculs vésicaux, les rhumatismes, la goutte, on utilise soit les cendres de la plante entière fleurie, qu’on fait brûler et dont on recueille les cendres, soit les fleurs fraîches ou séchées.

La technique des cendres est celles qu’emploient le plus souvent les guérisseurs de campagne, elle fait partie de leurs « remèdes secrets », suivant ainsi une tradition fort ancienne puisque le remède de Madame Fouquet, célèbre au XVIIe siècle contre l’hydropisie, n’était autre que des cendres de genêt macérées dans du vin blanc et c’est un traitement identique qui débarrassa au siècle suivant le Maréchal de Saxe, bourreau des cœurs armoiriés et vainqueur de Fontenoy, d’une hydropisie « contre laquelle on avait inutilement mis en usage les ordonnances des plus célèbres médecins de l’armée et de la Faculté de Paris ».

Cependant, les fleurs « qu’on prendrait pour des papillons d’or » comme l’a écrit Chateaubriand dans sa description du printemps en Bretagne dans les Mémoires d’Outre-tombe, sont d’un usage plus facile et conduisent également à d’excellents résultats. Cueillies lorsqu’elles ne sont pas encore complètement épanouies et séchées à l’ombre, elles s’emploient en décoction. On obtient également une excellente tisane diurétique, stomachique, digestive, tonique et hépatique.

Les branches fleuries de genêt étaient utilisées dans les funérailles, on en couvrait le corps des défunts.

Quant à l’appartenance à la symbolique des Gémeaux, il y a cette ressemblance aux papillons qui appartiennent au bestiaire du signe. A noter d’ailleurs que les papillons de nuit se nourrissent de genêt. II y a la couleur jaune qui les caractérise entre autre et puis, ce sont des petites fleurs double et en bouquets, à l’image de ce signe double qui ne peut se complaire dans l’unicité. 

genet

Bibliographie

Le Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins

Nos Grands-mères savaient – La vérité sur les plantes et la vie naturelle – Jean Palaiseul – Editions Robert Laffont S.A.

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LA PIERRE DE L’AMOUR UNIVERSEL A L’IMAGE DU SAGITTAIRE… LA HYACINTHE

(08 - LES PIERRES ET METAUX DU ZODIAQUE) par sylvietribut le 16-12-2013

La hyacinthe est une variété de zircon rouge orangé ou brun orangé. On affirme que cette pierre confère la force qui permet de triompher de toutes les épreuves de la vie, mais ce qui la caractérise tout particulièrement, c’est qu’elle développe et renforce la médiumnité. Onzième marche de la cité sainte, elle représente l’amour universel un peu à l’image du Verseau plus que le Sagittaire.

HYACINTHE - FRANCOIS JOSEPH BOSIO - LOUVRE - 1817 

Hyakinthos – François-Joseph Bosio – Musée du Louvre – 1817

Bien des légendes entourent cette pierre, mais la plus commune la rattache par étymologie à Hyakinthos, ce beau jeune homme frappé au front par un disque, celui d’Apollon. Or, Hyakinthos était le plus cher ami d’Apollon. Celui-ci, dans sa douleur, changea son sang en fleur, la jacinthe, mais certains disent en pierre, la hyacinthe, pour perpétuer son souvenir. Hyacinthe a d’abord désigné une pierre précieuse, variété de zircon d’un jaune tirant sur le rouge. Le mot fut ensuite employé pour désigner une fleur, notamment Ronsard dans un de ses sonnets, en 1559. Ensuite, c’est l’emploi du mot « jacinthe » qui l’a emporté. C’est à partir du XVIe siècle qu’on désigna une étoffe couleur hyacinthe, c’est-à-dire une couleur jaune rougeâtre. Au sens de « bleu tirant sur le violet », hyacinthe se retrouve dans des traductions de la Bible : hyacinthus, une étoffe de couleur pourpre-violet et là on retrouve les couleurs propres au Sagittaire.

hyacinthe2

La hyacinthe porte-bonheur

Pour en revenir à la pierre, la hyacinthe est considérée comme un porte-bonheur, un peu comme peut l’être Jupiter pour son influence bénéfique quand le thème le permet. Cette pierre passe pour apporter richesse à l’esprit et accomplissement sur le plan matériel. Elle rend celui qui la porte agréable, assuré et prudent. De plus, elle protège des épidémies et favorise le sommeil.

Elle symbolise aussi un zèle ardent et de ce fait, la hyacinthe est associée à Saint Paul ainsi qu’à l’apôtre Simon. 

Via_Francigena

La via Francigena

C’est une petite pierre puissante souvent en forme de pics de hérisson lorsque la pierre est jeune et non cristallisée complètement, elle fait remonter l’énergie de la terre dans les jambes. C’est pourquoi les pèlerins s’en servaient et la portaient dans le dos. Ces infatigables globe-trotters qu’étaient les pèlerins ramènent au monde du Sagittaire et de Jupiter qui symbolisent autant la spiritualité que l’idée de voyages. Imaginez un instant que la via Francigena partait de Canterburry, traversait la France, passait en Italie et conduisait à Rome. De là les pèlerins repartaient traversant la botte italienne dans la largeur pour aller embarquer pour la Terre Sainte à Brindisi ou Bari, ports des Pouilles italiennes.

On comprend pourquoi la hyacinthe a la réputation de conférer une forte énergie physique et psychique, qu’elle rend la personne indépendante, autonome, sachant diriger et se diriger, réussite et succès faisant partie de son destin.

La hyacinthe est une pierre universelle en rapport avec la conscience de l’ère du Verseau où chacun doit pouvoir trouver son individualité, sa créativité dans un esprit de bénéfice pour l’humanité. Calme, assurance, stabilité, inspiration, détermination, cette pierre est porteuse de nombreux facteurs évolutifs pour la conscience. Sur le plan physique, porter une hyacinthe améliore la santé en général.

hyacinthe

Bibliographie

Le Grand livre de la magie des pierres – S. Da Ros- Editions Trajectoire

Deco_Noel1Pour vos cadeaux de Noël, pour vos étrennes de Nouvel An, pour une fête, pour un anniversaire, ou tout simplement pour faire plaisir, pensez à offrir une consultation astrologique…

Sur mon site, au chapitre de mes chroniques, dans la rubrique « Cadeaux » vous trouverez les modalités d’organisation de cette consultation, ainsi qu’un exemple d’une carte-invitation.

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

CORRESPONDANCE ASTROLOGIQUE DES VEGETAUX

(07- DE LA PLANTE A L'ETOILE) par sylvietribut le 12-10-2013

Pétrone, dans le « Festin de Trimalcion » décrit un banquet offert par l’affranchi, où chaque invité se voit offrir des mets en accord avec son signe zodiacal. Depuis fort longtemps, en effet, on a établi des correspondances entre les astres et les produits de la nature, en particulier les végétaux qui sont, plus que les autres, soumis à un rythme annuel.

Dès l’invention de l’imprimerie, une profusion d’almanachs, d’herbiers et de codex propagea cette idée qui fut profondément ancrée, même dans les milieux scientifiques, jusqu’à la fin du XVIIe siècle. Dans son traité « Semiotica Uranica (les significateurs astrologiques), Nicholas Culpepper (1616-1684) résume ainsi ce qui était tenu pour une loi naturelle : « L’admirable harmonie de la Création peut être constatée en regardant l’influence des étoiles sur les plantes et le corps de l’homme ».

Les principales corrélations entre les signes, leurs planètes dominantes et les végétaux s’établissent ainsi :

Ail_rose

Gousse d’ail

BELIER (MARS) – Oignon, ail , coriandre, gingembre, poivre, piment, moutarde, anémone, chardon.

Fraise 

Fraises

TAUREAU (VENUS) – Amande – abricot – figue – fraise – pêche – pomme – raisin – blé – oseille – plantain – thym – citronnelle – bardane – sauge – menthe – tussilage.

Fenouil

Fenouil

GEMEAUX (MERCURE) – Fenouil – persil – noix – valériane – séné – carvi – douce-amère – lin – sarriette – réglisse – aneth.

laitue

Laitue

CANCER (LUNE) – Chou – caroube – concombre – endive – laitue – cresson – champignon – hysope – courge – romarin – saxifrage – pourpier.

LE SAFRAN 2

Fleur de safran

LION (SOLEIL) – Tous les agrumes – cannelle – safran – riz – laurier – pissenlit – tournesol – noix – angélique – pimprenelle – centaurée. 

marjolaine

Marjolaine

VIERGE (MERCURE) – Gombo – bourrache – calament – marjolaine – fenouil – menthe verte – salsepareille.

GROSEILLES ROUGES

Groseilles

BALANCE (VENUS) – Aunée – pois chiche – ancolie – groseille – vulnéraire – pêche.

Myrtilles

Myrtilles

SCORPION (MARS) – Basilic – chardon – oignon – salicorne – laitue – myrtille – groseille.

FIGUES

Figues

SAGITTAIRE (JUPITER) – Asperge – bétoine – figue – sauge – framboise – persil.

Celeri_rave

Céleri rave

CAPRICORNE (SATURNE) – Orge – thym – coing – lierre – céleri – houblon – radis –chicorée.

CAPUCINES 

Capucines

VERSEAU (URANUS) – Toutes les céréales – camomille – tilleul – artichaut – asperge – benoîte – laurier – marjolaine – sauge – capucine.

bourrache-fleur

Bourrache

POISSONS (NEPTUNE) – Aunée – angusture – anis – bourrache – tussilage – poire – épinard – pavot – chanvre indien.

 rameau de romarin

Bibliographie

Dictionnaire de l’astrologie – Jean-Louis Brau – Larousse 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

SURPRENANTE ASTROLOGIE

(2.5 - DANS L'ACTUALITE AUJOURD'HUI) par sylvietribut le 10-05-2012

Dans l’analyse de la lunaison de l’entre-deux tours de l’élection présidentielle, j’évoquais la position de la Lune du 22 avril 2012, premier tour de l’élection, en Taureau et conjointe à Jupiter, bien en rapport avec l’opposition Lune-Jupiter du thème de François Hollande, et stimulant positivement celle-ci.

Au second tour de l’élection présidentielle, on retrouvait ce même rapport entre la Lune et Jupiter, mais en opposition cette fois puisque la Lune transitait le Scorpion, mais rappelant de toute façon le thème du peut-être futur président.

J’étais un peu inquiète quand même car je trouvais que la Lune se séparait tant du Jupiter de la lunaison que de l’opposition du thème du présidentiable, alors qu’on pouvait repérer que la Lune sensibiliserait tant le thème de la lunaison que celui de Hollande en milieu de journée.

Or, j’ai appris qu’une toute première estimation sortie des urnes et provenant de RTS, Télévision suisse, avait été twittée à 14 h 14 donnant François Hollande gagnant, soit 8 minutes avant que l’opposition à Jupiter ne soit exacte.

N’est-ce pas prodigieux ?

Paris – Place de la Bastille – 6 mai 2012 

LA RENCONTRE ANGELA MERKEL/FRANCOIS HOLLANDE LE 16 MAI 2012

Je vous propose aujourd’hui une nouvelle observation, une nouvelle expérimentation de prévision astrologique.

Première chose, on constate que le 16 mai 2012, entre 3 h 26 et 1 h 24 le 17 mai, la Lune traversera la Maison lunaire 23 que l’on dit « douteuse », et pour cause elle prédit un « danger de tromperie ou de vol »… Qui va tromper l’autre ? Ou va-t-il s’agir d’une rencontre de dupes ?

Je vous propose de regarder le thème des deux protagonistes et de faire une brève étude des transits planétaires sur chacun des deux thèmes.

Commençons par le thème de Madame Merkel. Elle est née le 17 juillet 1954, à 18 heures (TU 17 heures) à Hambourg (RDA) – Longitude : 10° Est et Latitude : 53°33 Nord.

 

Thème natal d’Angela Merkel

Avant de se lancer dans le rapprochement de ces deux thèmes par rapport au ciel du 16 mai 2012, dont il manque malheureusement l’heure pour domifier la rencontre pour mieux identifier où se situent les deux protagonistes de la rencontre, on peut quand même procéder à une brièvement comparaison de leurs deux thèmes dont certains éléments se rencontrent avec une grande précision.

 

Thème natal de François Hollande

Tout d’abord leurs Ascendants respectifs s’opposent puisque dans l’Air des Gémeaux pour François Hollande et dans le Feu du Sagittaire pour Madame Merkel. Les voilà comme mariés l’un à l’autre, avec tous les tiraillements que l’opposition présuppose, d’autant que Madame Merkel présente un Mars à l’Ascendant et forcément dans la Maison VII de François Hollande. Avoir Mars à l’Ascendant c’est faire preuve d’une grande combativité et de ressentir le besoin intrinsèque de prendre la tête de toute chose. Avec Mars à l’Ascendant, qui par analogie nous ramène au Bélier, on a du mal à se voir dans le troupeau, il faut en prendre la tête. Ce que Madame Merkel a pu réaliser en faisant en sorte de tenir les rênes de l’Europe, envers et contre tout. Cependant, l’astro-psychologie suggère que la personne présentant dans son thème un Mars à l’Ascendant peut passer d’une attitude forte de virilité à une forme de refoulement rendant la lutte inadaptée. Et l’Histoire ne manque pas de personnages qui démarrent dans la vie violents et passionnés, puis refoulent par la suite toute volonté d’avancer.

Qu’en est-il pour celui qui reçoit le Mars de son partenaire dans sa Maison VII, en l’occurrence comment François Hollande va-t-il vivre le Mars de Madame Merkel ? Il est probable que François Hollande cherchera à mettre à l’épreuve les capacités de coopération de sa « partenaire », ainsi que son aptitude à faire face à l’équilibre des échanges requis. On dit que cette partenaire pressent alors que son vis-à-vis est en mesure d’exprimer des qualités dont elle peut penser être elle-même dépourvue. Cependant, si elle coopère, elle aura l’impression de consolider sa propre situation. De son côté, François Hollande sera conscient du fait que certaines des qualités de sa partenaire complètent les siennes. Et tout compte fait, cette appréciation réciproque pourrait être à la base d’une coopération positive. Toutefois, la relation pourra connaître quelques frictions, notamment quand les deux en présence révèleront les facettes les plus irritantes de leur personnalité. François Hollande pourra attendre de Madame Merkel qu’elle s’implique dans les querelles qu’elle provoque.

Ensuite, le Mars de Madame Merkel est en conjonction exacte du Mars de François Hollande sur 26° Sagittaire. Normalement, cette conjonction devrait aider à collaborer efficacement, d’autant que ni le Mars de Madame Merkel, ni celui de François Hollande ne sont configurés difficilement.

Par ailleurs, Uranus dans le thème de François Hollande superpose le Soleil de Madame Merkel sur 24° Cancer. Voilà qui risque d’être assez difficile à supporter par Madame Merkel. Celle-ci pourrait se sentir déstabiliser et comme habiter par un doute permanent. Uranus réserve en général bien des surprises au Soleil, en l’occurrence Madame Merkel pourra trouver François Hollande imprévisible et se sentir souvent sur le qui-vive, tout en prenant en considération son approche originale des problèmes. Il y a quand même là l’idée d’une instabilité de la relation. Au départ, ce pourrait être Madame Merkel à se montrer directe et enthousiaste, mais François Hollande sera comme obligé de mettre un frein à cet emballement. Cependant, d’une façon générale, le Soleil cherche à être lui-même, mais doit affronter Uranus qui voudrait le faire changer. Pour que la relation soit harmonieuse, les deux partenaires doivent avoir un but commun et François Hollande devra essayer de ne pas blesser l’amour-propre de Madame Merkel.

Noter que c’est actuellement Madame Merkel qui se trouve sous l’influence stressante d’Uranus par rapport à Mercure, Maître de la Maison VII de son thème et qui pourrait bien correspondre à Hollande, à moins qu’il ne s’agisse d’un changement de partenaire, Nicolas Sarkozy n’ayant pas été réélu, l’aspect est d’ailleurs exact entre le 21 avril et le 10 mai 2012 et on le retrouvera entre le 18 septembre et le 13 octobre 2012, et même en février 2013. Il est aussi possible qu’il ne s’agisse pas seulement de ses rapports avec François Hollande, mais également avec ses alliés politiques puisque Madame Merkel ne va pas tarder à entrer en campagne électorale pour sa réélection, son mandat pouvant être remis en cause. A noter également, l’opposition de Pluton à ce même Mercure en septembre 2012, comme autant de difficultés sur la route de Madame Merkel.  

A noter enfin que le Soleil en Cancer de Madame Merkel est en conflit avec Neptune en Balance, l’aspect est pratiquement exact : 1° d’orbe séparant. Voilà qui n’est pas l’indice d’une grande lucidité, voire même d’une grande éthique. Il existe également une certaine vulnérabilité sous cette influence. Neptune est d’ailleurs Maître de la Maison III de son thème, sa parole ne serait donc pas d’or et elle aurait donc fait avaler bien des couleuvres à ses partenaires européens. Du côté de François Hollande, le Soleil de étant en harmonie avec son Neptune natal, il est plus que certain qu’il ne se laissera pas rouler dans la farine… Cette configuration confère d’ailleurs une bonne intuition, c’est-à-dire une intuition fiable.

Que se passe-t-il dans le ciel du 16 mai 2012 et par rapport aux thèmes des deux protagonistes ?

Ce qui frappe c’est que, comme pour Nicolas Sarkozy, Pluton joue un rôle très difficile pour la chancelière depuis février et jusqu’à fin mai 2012, configuration qu’on retrouve fin déc. 2012/janvier 2012, puis de nouveau entre juillet et novembre 2013, ce qui semble indiquer qu’il lui sera difficile de se maintenir à son poste et que d’ores et déjà les difficultés vont s’accentuer, notamment dans les échanges et négociations, symboles mêmes de Mercure. Par ailleurs, dans son thème Mercure gouverne les Maisons VII et IX ce qui suggère qu’elle devrait renoncer à ses prérogatives vis-à-vis de ses partenaires et notamment ses partenaires étrangers, sur des questions budgétaires et monétaires puisque ce Mercure natal occupe la Maison VIII de son thème. Ne pas perdre de vue non plus que Pluton, lorsqu’il impacte difficilement un thème, dépouille l’être dans ce qui lui tient le plus à cœur.

Angela Merkel

Toutefois, en ce 16 mai 2012, Mars à 9° Vierge sera d’une petite aide pour Madame Merkel dans ce contexte plutonien difficile puisqu’influence positivement ce même Mercure. Notez que les deux transits sont rigoureusement exacts.

Autre aspect très difficile qui ne parle pas en faveur de la chancelière et bien au contraire la bloque dans ses prérogatives : Saturne à 24° Balance est au carré exact de son Soleil natal 24° Cancer. Le Soleil natal de Madame Merkel est le second Maître de la Maison VIII de son thème, ce sont donc sur des questions monétaires et budgétaires qu’elle perdra ses prérogatives.

Autre configuration parfaitement exacte et contradictoire : Jupiter depuis le 23° Taureau fait un sextil à Uranus natal, mais surtout passe au conflit de Pluton. Jupiter la représente puisqu’elle est Ascendant Sagittaire. On peut penser qu’elle est obligée d’aller vers des concessions pour des questions budgétaires et monétaires, puisque dans son thème Jupiter occupe la Maison VII et symbolise donc le partenariat et Uranus est le second Maître de la Maison II, Maison financière s’il en est. Cependant, Pluton dans son thème gouverne les Maisons XI et XII. Si la première est la Maison des projets, c’est-à-dire se tournant vers le futur, c’est aussi celle des amis et relations. Quant à la Maison XII, Maison qui enferme, c’est le symbole même des problèmes et des ennuis. On peut donc penser que les concessions seront pour elle source de problèmes et de renoncement, venant de la part de ses partenaires et amis politiques cette fois, rendant difficile, voire même impossible sa propre réélection.

Pour ce qui concerne la rencontre avec Monsieur Hollande à proprement parler, on peut penser qu’elle se déroulera de la façon la plus cordiale qu’il soit puisque Vénus à 23° Gémeaux formera un aspect favorable et exact avec Pluton du thème natal de Madame Merkel. De même Mercure sur 12° Taureau influence positivement son Jupiter natal, l’aspect est exact. Comme on l’a déjà vu, Jupiter est le Maître de son Ascendant Sagittaire, et Mercure gouverne les Maisons VII et IX de son thème. On perçoit bien à travers cette configuration sa rencontre (Jupiter Maître d’Ascendant) avec un partenaire (Mercure Maître de VII) étranger (Mercure Maître de IX), c’est-à-dire François Hollande.

Cependant la Lune en Bélier va vers un conflit avec ce même Mercure… Quelque chose semble quand même difficile à avaler. Alors que cette même Lune en Bélier fait trigone à Mercure, le Maître de sont Ascendant Gémeaux.

François Hollande

Par ailleurs, sur le thème de François Hollande, on trouve Neptune à 3° Poissons stimulant positivement Saturne natal à 3° Scorpion, l’aspect est exact. Saturne représente la Maison VIII de son thème, à savoir tout ce qui concerne les questions financières et budgétaires, pendant que Neptune gouverne la Maison XI du thème. On voit clairement que l’objectif de François Hollande est de régler ce type de problèmes en Europe et qu’il y arrivera puisqu’il s’agit du premier transit de Neptune à Saturne qu’on retrouve d’ailleurs en début d’année 2013, puis d’août 2013 à janvier 2014. On peut donc dire que ce rééquilibrage budgétaire qui s’amorcera lors de cette rencontre mettra du temps à se réaliser. Ce qui se comprend tout à fait.

Pour aider encore les objectifs de François Hollande à travers cette rencontre, Uranus à 7° Bélier est au sextil de Mercure de son thème. Il y a 1° d’orbe appliquant et cette position thématique sera de nouveau très activée en mars/avril 2013, puis de nouveau entre novembre 2013 et janvier 2014. A noter que le Mercure du thème de François Hollande, outre le fait qu’il soit Maître d’Ascendant est également le Maître de la Maison II, Maison d’argent s’il en est, mais ayant également trait aux ressources et à la façon de gérer.

Par contre Saturne à 24° Balance entre en conflit avec son Uranus natal à 24° Cancer, comme on l’a vu en conjonction exacte du Soleil de la chancelière. L’aspect est donc également exact. Uranus gouverne son Milieu du Ciel en Verseau. Saturne va donc apparemment ses prérogatives, configuration qu’on retrouve en août 2012. Noter que Saturne gouverne la Maison IX de son thème, les blocages saturniens sont en rapport avec une obstruction étrangère.

Toutefois, Jupiter influence positivement ce même Uranus natal, appliquant par 1° d’orbe à la planète. Jupiter est le Maître de la VII, on peut donc voir dans cette influence d’autres partenariats venant aider au déblocage de la situation.

On trouve également Vénus à 23° Gémeaux au sextil exact de Pluton en Lion. L’aspect est exact. Vénus et Pluton sont les deux Maîtres de la Maison VI du thème du François Hollande, à savoir la possibilité quand même de retravailler en profondeur (Pluton) son sujet. Noter d’ailleurs que Vénus devient précisément rétrograde sur ce 23° Gémeaux, l’obligeant sans doute à revoir sa copie, ou tout au moins la peaufiner, la rendant viable à partir d’août 2012 puisque Vénus repasse sur ce 23° Gémeaux au trigone de Saturne, peut-être à la lumière d’autres événements ou éléments nouveaux.

Noter que ce 16 mai 2012 Mercure se trouve à 12° Lion, c’est-à-dire entre la conjonction Mercure/Soleil du thème de François Hollande, accentuant sa capacité à négocier comme cela est évoqué dans son thème natal.

En conclusion, je pense que Madame Merkel se montrera charmante mais très exigeante, ne cédant pas ce qui lui semble essentiel pour elle, mais qu’avec argumentation, appuis autres et le temps, Hollande l’emportera et fera aboutir ses objectifs.

Rambouillet, 10 mai 2012 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LA NOUVELLE LUNE

(4.0 - LA NOUVELLE LUNE) par sylvietribut le 26-02-2012

A propos de la Nouvelle Lune, on parle de lunaison dont le mot est synonyme de « mois lunaire », c’est-à-dire l’espace de temps compris entre deux Nouvelles Lunes successives, soit 29 jours 12 heures 44 minutes 2 secondes.

Un cycle lunaire est constitué des phases de la Lune : Nouvelle lune, Premier croissant, Pleine lune, puis Lune Gibbeuse, Dernier quartier, Dernier croissant.

Les phases de la Lune correspondent à ses portions illuminées par le soleil qui sont visibles de la Terre. La Lune tournant en orbite autour de la Terre, ces portions ne cessent de changer en fonction de la position de l’astre.

Les aspects relevés dans un thème lors d’une Nouvelle Lune ont un effet durable, au moins aussi long que la lunaison en cours.

Fenêtre en trompe-l’œil Nouvelle Lune – Grazzano-Visconti – Italie

Qu’appelle-t-on Nouvelle Lune ?

Avec le cycle de la lunaison, nous entrons dans le domaine des relations des astres entre eux, puisqu’en quelque sorte le Soleil a rendez-vous avec la Lune. Il s’agit en effet de la rencontre de la Lune avec le Soleil par conjonction. La tradition astrologique nomme ces deux astres les « luminaires », puisqu’ils éclairent la Terre.

Les aspects que forment les luminaires entre eux sont d’une grande importance dans l’interprétation d’un thème. Le Soleil régit avant tout la raison et la vie sociale, alors qu’à la Lune sont dévolues l’intuition et la vie privée. Les positions relatives des deux luminaires, maléfiques ou bénéfiques, esquissent donc le premier contour du profil psychologique d’une personne avant les autres significateurs.

La conjonction Soleil-Lune est considérée comme un mauvais aspect qui a la réputation d’amoindrir la vitalité et la résistance du natif. La position de ces deux astres en conflit, c’est-à-dire en carré, se produisant deux fois au cours de la lunaison, lors du premier et du dernier quartier, révèle dans un thème un enfant non désiré ou, tout au moins, né dans un couple désuni.

L’influence de la lunaison est indépendante du signe zodiacal qui domine le jour de la rencontre du Soleil et de la Lune. Les influences de la lune ne peuvent pas être manipulées.

Du point de vue astrologique, les rencontres sont le résultat de conjonctions. Une certaine position des astres ne conduit pas fatalement à une rencontre, mais elle la rend possible. 

 

Le zodiaque et les phases de la Lune

L’influence de la Nouvelle Lune

Les rapports qui naissent à la Nouvelle Lune sont chargés de symboles, d’idéaux et d’une forte et aveugle volonté de les réaliser. Dans un rapport de ce type chacun agit pour soi, sans tenir compte des préférences du partenaire et de la réalité de la situation.

A noter que lors de la Nouvelle Lune, l’astre traverse pour l’astrologie lunaire les Maisons lunaires XXVIII et I, deux Maisons à l’influence particulièrement néfaste, où il est fortement conseillé de ne rien entreprendre de nouveau.

Au niveau professionnel

Les initiatives professionnelles peuvent progresser positivement, à condition de ne pas chercher la confiance et l’affection de ses interlocuteurs :

-       Celui qui cherche un emploi doit profiter de cette phase. L’employeur l’embauchera probablement dans le but de l’exploiter au maximum, mais cela ne durera pas car il saura percevoir que l’employé travaille comme si l’entreprise était la sienne.

-       Les affaires commerciales, quand elles commencent en phase de Nouvelle Lune traînent en longueur, mais cette période est indiquée pour programmer des négociations complexes.

Au niveau sentimental

Les rencontres sous l’influence de la Nouvelle Lune s’évanouissent en fumée… en rêves irréalisables.

Au niveau de la vie sociale

La Nouvelle Lune stimule une certaine vanité. 

NOUVELLE LUNE DU 21 FEVRIER 2012 – PARIS

La Nouvelle Lune a d’abord un impact important au plan mondial et il convient de tenir compte de la latitude et de la longitude du pays qu’on veut étudier.

Cette Nouvelle Lune imprime un certain climat. Par exemple, ce qui frappe dans cette lunaison sont les deux oppositions, toutes deux appliquantes, c’est-à-dire que la planète la plus rapide va au devant de la planète la plus lente. L’application évoque un climat et des événements à venir.

Tout d’abord, on note Mercure s’opposant à Mars. On n’est pas sans penser au climat agressif de la campagne présidentielle car c’est l’aspect même de l’agitation, de l’agressivité verbale, des calomnies et autres médisances. Mais comment ne pas penser aussi sur un plan mondial à la Syrie, à l’escalade de la violence et à l’horreur. Ne dit-on pas qu’un aspect difficile entre Mercure et Mars symbolise un bras armé. Notez au passage que la Syrie serait Scorpion, signe de Mars et de Pluton.

Mercure en chute dans les Poissons

Noter également que Mars occupe le signe de la Vierge alors que Mercure est en Poissons, en chute, dit-on, y perdant ainsi de sa force, se trouvant donc agressé par Mars qui rétrograde et vient au-devant de Mercure. Mercure représente la jeunesse et Mars l’armée et la violence. La violence se trouve donc du côté de la Vierge. Or, le dirigeant de la Syrie est un natif de la Vierge.

Si l’on revient à la campagne présidentielle, le président sortant est Ascendant Vierge… L’agressivité part de lui. Peut-il en être autrement, n’a-t-il pas une terrible conjonction Lune-Mars en Bélier, signe de Mars. Depuis la Vierge et son Ascendant, Mars ne peut qu’exacerber des tendances natives.

La seconde opposition se forme entre Vénus en Bélier et Saturne en Balance. Voilà un bel aspect de frustration, de limitation et de difficultés matérielles. Vénus n’est pas seulement la planète de l’Amour. Elle est par sa maîtrise sur le Taureau, le symbole de la possession. Le moins que l’on puisse dire dans cette opposition c’est qu’un sentiment de manque, de blocage, de récession risque d’être ressenti lourdement par qui est touché par cette opposition. Celle-ci se fait dans l’axe VI/XI, Vénus occupant la Maison VI et en exil dans le Bélier alors que Saturne est exalté dans la Balance. Si la Maison VI représente la vie professionnelle, celle de la servitude, de la masse des employés, ouvriers, petites gens… la Maison XII est la Maison de l’enfermement et des épreuves. Or, les chiffres du chômage qui viennent de tomber ont encore augmenté…

 

Vénus en exil en Bélier et en Scorpion deux signes de Mars

Ce qu’il est possible de constater au niveau général : national, international… on peut faire de même au niveau individuel. Si vous connaissez un peu votre thème, repérez ce que représentent Mercure, Mars, Vénus et Saturne dans votre thème, c’est-à-dire de quelles Maisons ces planètes ont-elles la maitrise, et puis également dans quels axes ces deux oppositions se forment. Vous aurez une petite idée de ce qui sera difficile pour vous durant la lunaison. Dans quel domaine l’agressivité de l’opposition Mercure/Mars s’exercera-t-elle ? Inutile de dire que la prudence est de mise sur la route si votre Maison III est concernée. Ensuite, dans quel domaine la frustration engendrée par l’opposition Vénus/Saturne va-t-elle se faire sentir ?

Heureusement, cette lunaison présente quand même un bon aspect entre Jupiter et Pluton, entre Maison III et Maison VII, ces deux astres étant les deux Maîtres de la Maison II… ce qui tendrait à maintenir un certain équilibre sur le plan matériel… La Grèce va-t-elle enfin obtenir l’aide financière dont elle a tant besoin… Ambiguïté sur ce pays puisque certains astrologues la donnent Capricorne et certains la disent Vierge… D’un autre côté, les émeutes en Grèce ont été très violentes ces derniers jours.

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

QUELQUES DEVINS CELEBRES (suite)

(6.4 - L'Astrologie dans l'Histoire) par sylvietribut le 24-02-2012

A la veille de la Révolution française, un homme de 70 ans, poète et voyant occasionnel, formule l’une des prophéties les plus fulgurantes de cette fin du XVIIIe siècle. Il s’appelle Jacques Cazotte et dîne, par une agréable soirée de l’été 1788, chez la duchesse de Gramont, en compagnie d’éminentes personnalités de l’époque : Chamfort, Condorcet, La Harpe, Vicq d’Azur. Le repas est excellent, l’ambiance heureuse et joyeuse. La fixité du regard de Cazotte qui s’est retiré un peu à l’écart sur un banc du jardin, indique qu’il est tombé dans un état proche de la transe.

Jacques Cazotte

« Ca y est, pensent les convives, voilà que ça le reprend ! ». Histoire de s’amuser un peu, ils demandent au poète-voyant de donner à chacun des détails sur sa destinée. D’un air lugubre, Cazotte fixe intensément le visage des invités puis, commençant par Condorcet, lui déclare : « Vous mourrez sur le sol de pierre d’une cellule de prison, ayant absorbé du poison pour tromper le bourreau, poison que la félicité de ces temps-là vous contraindra à porter toujours sur vous ».

A Chamfort, il dit : « Vous, vous vous ouvrirez les veines avec un rasoir, vingt-deux fois, mais vous ne mourrez que quelques mois plus tard ».

Jean de La Harpe, dramaturge athée, s’entend prédire une conversion au catholicisme pur et dur, et à Vicq d’Azur, il prédit le suicide. Cazotte termine sur l’annonce de sa propre exécution, par la guillotine.

Passablement déprimés, les invités rentrent chez eux et La Harpe consigne sur un carnet les sinistres et stupides prophéties de Cazotte afin de pouvoir le ridiculiser quand le temps l’aura fait mentir.

Un an après ce dîner, la Révolution bouleversait la France. En 1793, pour échapper à une arrestation, Chamfort s’ouvre vingt-deux fois les veines et meurt deux mois après. En 1794, Condorcet préfère s’empoisonner plutôt que d’avoir le corps coupé en deux par la guillotine.

Emprisonné dans un donjon, La Harpe est ébloui par la révélation divine et se convertit au catholicisme. Après sa sortie de prison, il entre dans un monastère où il meurt en 1803. Ces notes sur les prophéties de Cazotte seront publiées en 1806.

Quant au poète-voyant, Cazotte, il fut guillotiné, comme il l’avait prédit, le 25 septembre 1792. A part Vicq d’Azur, mort d’une forte fièvre et non d’un suicide, Cazotte ne s’est pas trompé d’un iota. Tout s’est passé exactement comme il l’avait prédit.

 

A suivre

 

 

Partager

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 FEVRIER … CHANDELEUR … LUMIERE… DISQUE SOLAIRE… ET CREPES

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME) par sylvietribut le 01-02-2012

Dans des temps anciens, on parlait de « chandeleuse », quoi qu’il en soit la racine du mot est « chandelle ». L’étymologie vient de cette « chandeleuse » ou chandeleur vient du latin « Festa Candelarum », c’est-à-dire « Fête des Chandelles ». Et comme bien des fêtes judéo-chrétiennes, la chandeleur trouve son origine dans un mélange de traditions païennes et religieuses, chrétienne et juive en l’occurrence.

Chandeleur – Fête des Chandelles

En effet, au Ve siècle, le Pape Gélase Ier associa ce rite païen de la Fête des Chandelles avec la présentation de Jésus au temple et à la purification de la Vierge. Toutefois, ce n’est qu’en 1372 que la Fête de la Chandeleur sera officiellement associée à la purification de la Vierge. Ce même pape faisait distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome. Dans les églises, on remplaçait les torches par des chandelles bénies dont on pensait que la lueur éloignait le Malin, le diable, Satan prince des ténèbres, alors que le Christ était nommé « la lumière du monde ». Il en allait de même pour la fête juive de Hanoucca, ou Fête des lumières, qui dure huit jours.

En fait, dans la symbolique de la Chandeleur et dans la forme des crêpes et leur couleur, on retrouve l’adoration première des traditions païennes, le Soleil. La crêpe étant la représentation du disque solaire. On trouve d’ailleurs toutes sortes de galettes ou de crêpes dans toutes les civilisations primitives, qu’elles aient été faites à partir de farine de blé, de farine de maïs, de farine de riz, ou de toute autre céréale.

La crêpe représentation du disque solaire

Si la crêpe par sa rondeur, sa belle couleur dorée, symbolise le soleil, source de lumière, et donc pour les Chrétiens l’image du Christ, rappelant ainsi la prophétie de Saint-Siméon, il ne faut pas oublier que c’est une galette de céréales que les Romains mangeaient à la même époque, en l’honneur cette fois de la déesse Proserpine. Voilà qui incite à penser, une nouvelle fois, que la Fête de Présentation de l’Enfant Jésus, instaurée vers le Ve siècle, visait d’abord à remplacer un rite païen qui perdurait encore.

Chandeleur : Hypapante ou Purification

La Fête de la Présentation de l’Enfant Jésus au Temple, quarante jours après sa naissance, coïncide avec celle de la Purification de la Vierge, coutumes courantes de la vie publique et privée des Hébreux. Deux autres aspects de la fête, l’un saisonnier et agraire, l’autre célébrant la lumière ascendante, sont beaucoup plus importants par la richesse des traditions qu’ils évoquent.

 

Mantegna – Purification de la Vierge

La présentation de l’Enfant au Temple, son accueil par Saint Siméon, prophétisant sa vocation divine et son martyr sur la croix, donnent à la fête le nom d’Hypapante, c’est-à-dire « ce qui vient au-devant » de la gloire.

En Méditerranée orientale, la fête était très respectée des paysans qui redoutaient pendant cette période les chutes de grêle, désastreuses pour une végétation encore bien fragile. Ce jour-là, « les moulins chôment, les esclaves chôment et les ânes se reposent » suivant le dicton populaire et c’est pour cela que la Vierge de ce jour est appelée « Myliargoussa », « celle qui arrête les moulins ». Sa fête servait ici comme moyen de prévisions du temps et de la qualité des récoltes : « Le temps d’Hypapante est celui des quarante jours à venir », affirmaient les paysans, ou encore : « Hypapante enneigée, greniers bien chargés ».

Dans les traditions occidentales, la fête est connue sous le nom de Chandeleur parce que l’on conserve ce jour-là les chandelles allumées que l’on porte à travers les églises. Dans la « Légende dorée », Jacques de Voragine explique cette coutume par quatre bonne raisons dont la première consiste à « détruire » des pratiques mauvaises, échos des traditions préchrétiennes : « Autrefois, aux calendes de février, temps lustral, les Romains illuminaient les villes tous les cinq ans avec des cierges et des flambeaux, durant toute la nuit, en l’honneur de Februa, mère hypothétique de Mars, afin que celui-ci accorde la victoire aux armées romaines ». 

La Légende dorée par Jacques de Voragine – Dominicain et Archevêque de Gênes

Il s’agissait en fait de la « lustratio populi », appelée « lustrum », grande fête quinquennale de purification du peuple, accompagnée de sacrifices publics et privés.

La « Légende dorée » poursuit : « En outre, pendant ce mois, les Romains offraient des sacrifices à Febvrius, c’est-à-dire Pluton, et aux autres dieux infernaux pour les âmes de leurs ancêtres ; toute la nuit, ils veillaient en chantant leurs louanges et tenaient des cierges et des torches allumées »…. Le Pape Innocent dit encore que les femmes romaines célébraient ce jour-là la Fête des Lumières en souvenir de la fable de Proserpine : « elle était si belle que le dieu des Enfers, épris d’elle, l’enleva et en fit une déesse ». Et l’historien de poursuivre : « Ses parents la cherchèrent longtemps dans les forêts et les bois avec des torches et des flambeaux… Or, parce qu’il est difficile aux Chrétiens, nouvellement convertis, d’abandonner une coutume, le pape Sergius lui donna un but meilleur, en ordonnant aux Chrétiens de célébrer, chaque année à pareil jour, une fête en l’honneur de la sainte Mère du Seigneur, avec cierges allumés et chandelles bénites »…

D’autres sources font remonter l’origine de la Chandeleur à la  « Parentalia » romaine : fête annuelle en l’honneur des morts et au cours de laquelle, les Romains veillaient, éclairés par des cierges et des torches. On dit encore que la Chandeleur serait à relier au dieu Pan et durant la nuit, les adeptes du dieu parcouraient les rues de Rome en portant des flambeaux. De même la crêpe romaine symbolisait la roue solaire dont on faisait don aux divinités sans lequel le blé serait altéré. 

Imbolc et les grandes fêtes celtiques

Il faut également mentionner une célébration qui, cette fois, avait lieu dans le monde celte : la fête de la déesse Imbolc, qui se déroulait le 1er février. Imbolc semble signifier « lustration » et il s’agissait donc d’une fête de purification de l’eau lustrale, rite agraire très important censé favoriser la fécondité et la fertilité. Le relais chrétien de cette fête a été pris par Sainte Brigitte. Toutefois, on conserve toujours dans les villages les chandelles allumées dans l’église, croyant qu’elles écartent le tonnerre, les tempêtes et les orages. On a encore l’habitude un peu partout dans l’Occident catholique de faire des crêpes : s’il s’agit d’une évocation du disque solaire, il faut y voir aussi une coutume liée à la première récolte d’œufs de l’année.

Tout le monde connaît la célèbre prophétie : « A la Chandeleur, l’hiver s’apaise ou prend vigueur » et dans certaines traditions on guettait l’apparition ou non de l’ours ce jour-là, laquelle confirmait, ou non, le proverbe. On racontait que l’ours sortait de sa tanière et que, si le ciel était clair, il y rentrait pour y séjourner les quarante jours suivants, car l’hiver allait continuer. Si, par contre, le ciel était sombre, c’était le signe que l’hiver allait reculer et qu’on en sortait définitivement.

Ours de la Bible de Winchester – Fin du XIIe siècle

Dans les pays pyrénéens, chasses à l’ours et danses de l’ours symboliques ont lieu à la Chandeleur, laquelle peut marquer le début du carnaval si le cycle lunaire, dont dépend le calcul de sa date, le fait coïncider avec le 2 février.

D’autres proverbes se rapportent à la Chandeleur :

A la Chandeleur le jour croît de deux heures.
A la Chandeleur, le froid fait douleur.
Rosée à la Chandeleur, hiver à sa dernière heure.

Et puis, la Chandeleur, dernière fête du cycle de Noël, marque l’ouverture de la période de Carnaval. C’est en même temps un signe de renaissance et de promesse d’avenir. La crêpe servait à exorciser la misère et le dénuement. On disait qu’il fallait pour cela garder la première, garante, toute au long de l’année, jusqu’à la Chandeleur suivante, garante de la prospérité. Cette crêpe que l’on ne mange pas est la survivance du rite de l’offrande et, parfois, si l’on était plus fortuné, on mettait un louis d’or dans la crêpe.

Fêtes et croyances populaires en Europe – Yvonne de Sike – Editions Bordas

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

UN MYTHE VERSEAU… ARISTEE

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME) par sylvietribut le 30-01-2012

Aristée était le fils d’Apollon et de la nymphe Cyrène. C’était une nymphe chasseresse d’une grande beauté. Un jour, sur le Mont Pélion en Thessalie, Apollon la vit dompter un Lion. Séduit, il l’enlève et la transporte en Libye dans un char d’or. Se souvenir qu’Apollon représente le Soleil et que l’astre du jour s’avère avoir la maîtrise du Lion pour l’astrologie. De même le Soleil et le Lion symbolisent l’or. D’Apollon Cyrène aura deux fils : Aristée, l’agriculteur, et Idmon, le devin. Toutefois, Cyrène n’était pas une nymphe fidèle et on dit qu’un jour elle partit avec Arès/Mars, l’amant éternel, dont elle aurait eu un autre fils, Diomède, qui devint roi de Thrace.

Une autre version du mythe, évoque qu’Erypyle, roi de Libye, offrait son royaume à quiconque parviendrait à tuer le lion qui ravageait son pays. Et c’est bien sûr Cyrène qui y parvint et elle fonda la ville qui porte encore son nom.

 

La nymphe Cyrène

Mais revenons au premier fils de Cyrène, Aristée. On ne saurait dire si ce fut Apollon ou Hermès/Mercure qui confia le bébé à Gaia, la Terre, et les Heures aidèrent Gaïa à élever l’enfant. Les Muses, quant à elles, lui enseignèrent les arts que son père Apollon protégeait, ainsi que la médecine, le tir à l’arc et même la divination. Elles lui enseignèrent aussi l’élevage des abeilles, la culture des oliviers et la fabrication des fromages.

Aristée grandit donc dans une atmosphère heureuse et riche d’enseignement. Quand il fut devenu adulte les Muses lui donnèrent en mariage la fille de Cadmos, Autonoé, qui lui donna un fils, Actéon. Aristée vivait alors dans la vallée du Tempé, et il introduisit les arts rustiques parmi son peuple qui l’honorait comme un dieu. Un jour, il vit une très belle femme et la poursuivit. Il s’agissait d’Eurydice, la femme d’Orphée. Celle-ci, dans sa fuite, marcha sur un serpent qui la piqua mortellement. A la suite de cet accident et bien que, tout d’abord Aristée en ignorât la cause, ses abeilles dépérirent puis moururent.

Les abeilles d’Aristée

Désespéré, Aristée se rendit chez sa mère, Cyrène, qui vivait dans le palais de son père Apollon, sous les eaux du fleuve Pénée, et lui demanda son aide. Elle lui conseilla de capturer Protée, le Vieil Homme de la mer, qui avait le don de divination, ainsi il pourrait lui expliquer ce qui n’allait pas et ce qu’il faudrait faire. Mais il était difficile de capturer Protée car le dieu avait le pouvoir de changer de forme. Cependant, Aristée put le surprendre alors qu’il dormait et Protée lui apprit la raison de la mort de ses abeilles. Le devin lui conseilla de retourner au Tempé, de sacrifier quatre bœufs et quatre taureaux aux Dryades, les nymphes des bois, et un mouton noir à Orphée, puis de retourner à cet endroit neuf jours plus tard. Aristée exécuta toutes les instructions, et lorsqu’il revint, trouva les carcasses grouillant d’abeilles.

Aristée et sa ruche

Malheureusement,  Aristée allait perdre son fils, Actéon, déchiqueté par les chiens d’Artémis. Il se réfugia alors sur l’île de Céos, île de la mer Egée, alors désolée par une peste qu’il fit cesser en offrant là encore des sacrifices aux dieux. Plus tard, il voyagea en Sicile, en Sardaigne et en Arcadie, enseignant autour de lui l’agriculture et bien sûr, il y apporta la prospérité. Cependant, il entra en compétition avec Dionysos, pour savoir laquelle des deux boissons, le vin ou l’hydromel, était la meilleure et bien sûr, les dieux comme les hommes préférèrent le vin. Dionysos l’initia donc à ses célèbres orgies et Aristé accompagna Dionysos dans un voyage triomphal. Certains racontent qu’Aristée avait pris soin du dieu alors qu’il n’était encore qu’un enfant, sur le Mont Nysa, mais d’autres affirment que ce fut sa fille Macris. Il vécut pendant un temps avec Dionysos en Thrace, puis disparut sur la montagne Haemos, tout d’un coup, à jamais. Les dieux placèrent Aristée parmi les étoiles dans la constellation du Verseau.

La constellation du Verseau

Hérodote raconte qu’Aristée apparût après sa mort, à Cyzique, mais disparut une seconde fois pour réapparaître trois ans plus tard, à Métaponte. Là il demanda aux habitants de lui ériger une statue auprès celle d’Apollon et, après avoir consulté l’oracle, les habitants répondirent au souhait d’Aristée.

Quant à Plutarque, il pensait qu’Aristée quittait et reprenait son âme à volonté et quand celle-ci sortait de son corps, les assistants la voyaient sous la forme d’un cerf. Mais celui qui raconte le mieux l’histoire d’Aristée et de ses abeilles, c’est Virgile, dans la quatrième partie de ses Géorgiques.

 

Bibliographie

Dictionnaire de la Mythologie – Michael Grant & John Hazel – Marabout

 

 

 

 

 

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

QUELQUES DEVINS CELEBRES (suite)

(6.4 - L'Astrologie dans l'Histoire) par sylvietribut le 20-01-2012

Dans la seconde moitié du XVIIe siècle, sous le règne de Louis XIV, la divination perd son caractère mystico-religieux pour devenir une discipline pratique et populaire, exercée avec succès par une pléthore de cartomanciennes, chiromanciennes et oniromanciennes. En même temps que la science progresse et que Colbert chasse avec fracas les astrologues de l’Université, de ravissantes devineresses s’exercent à manier aussi bien les cartes que l’arsenic. C’est l’époque des empoisonneuses, dont les plus célèbres furent la Voisin et la Brinvilliers. Leurs talents consistaient non seulement à prévoir le destin, mais à lui donner un petit coup de pouce à l’aide d’une pincée de sulfure rouge ou d’un bouquet de roses parfumées à l’arsenic.

la-voisin-empoisonneuse

La Voisin

Alors qu’elle vient d’être arrêtée à la sortie d’une messe noire, le 12 mars 1679, la Voisin fit au lieutenant général de police La Reynie une intéressante déclaration sur ses très nobles clientes : «  Les unes demandaient si elles ne deviendraient pas bientôt veuves, parce qu’elles en épouseraient quelque autre et presque toutes demandent et n’y viennent que pour cela. Quand ceux qui viennent se faire regarder dans la main demandent quelque chose autre, ce n’est néanmoins que pour venir à ce point et pour être délivrés de quelqu’un ».

Au cours de sa fructueuse carrière de voyante assassine, la Voisin fit passer pas moins de 2 350 personnes de vie à trépas. Elle fut décapitée et brûlée le 22 février 1680, après avoir refusé la confession et le crucifix, ce qui tout compte fait était plutôt honnête de sa part.

Les empoisonneuses ne détellent pas pour autant et Colbert doit, pour mettre fin à leurs criminelles activités, faire signer au Roi, en 1682, une ordonnance contre les devins, sorciers, magiciens et empoisonneurs.

la-marquise-de-brinvilliers

La Marquise de Brinvilliers

Au XVIIIe siècle, la voyance acquiert peu à peu la forme que nous lui connaissons aujourd’hui. Les cartomanciens deviennent des professionnels comme les autres, exerçant en cabinet, se faisant connaître par la publicité et le bouche-à-oreille. C’est le début de la voyance commerciale, tarifée et rassurante.  

etteilla

Aliette dit Etteila

Certains y font fortune, tel Aliette, plus connu sous le nom d’Etteila, pseudonyme formé par l’anagramme d’Aliette. Ancien coiffeur, vivant chichement de leçons d’arithmétique et de géométrie, Aliette préfère se recycler dans une astrologie vaguement assaisonnée d’alchimie et de chiromancie. Il devient célèbre en commercialisant, en 1757, un jeu de tarots, immortalisé sous l’appellation « Tarots d’Etteila », accompagné d’une méthode pratique sur l’art de tirer les cartes. Il prétend avoir exhumé la symbolique du jeu d’un livre sacré de l’antique Egypte, le livre de Thot, miraculeusement sauvé de l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie. Bien qu’écrit dans un français épouvantable et criblé de fautes d’orthographe, le traité d’Etteila devient un tel best-seller que son auteur ouvre bientôt un cabinet dans un quartier chic de Paris où il pratique, comme il se doit, des tarifs rédhibitoires. L’histoire de l’obscur coiffeur devenu millionnaire est exemplaire et étonnamment moderne. Combien de gagne-petit connaissent aujourd’hui la fortune pour avoir troqué la machine à écrire ou l’outil de l’ouvrier contre la boule de cristal ?

le-tarot-detteila

Le tarot d’Etteila

A suivre

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

IL S’APPELAIT ILIAS…

(06 - MYTHES, LEGENDES, TRADITIONS ET SYMBOLISME) par sylvietribut le 20-07-2011

Autrefois, le 20 juillet était fêté Saint Ilias, le guide du Soleil, le Maître des Tempêtes, l’habitant des montagnes.

Dans le voisinage austral de la voie lactée se déploie la constellation du Grand Chien, bien connue des astronomes amateurs parce qu’elle contient l’étoile la plus brillante de la voûte céleste : Sirius, la Canicula des Romains, qui se lève et se couche en même temps que le Soleil entre le 22 juillet et le 22 août. Les premiers jours de l’apparition simultanée de Sirius et du Soleil instaurent la période de canicule qui, bienvenue en Europe septentrionale, brûle impitoyablement les terres méditerranéennes.

 

rubens-la-chute-de-phaeton-16361 

Rubens – La chute de Phaéton

 

Le nom de Phaéton, qui au siècle dernier désignait plaisamment un conducteur de fiacre, évoque une histoire de chute. Avec la présomption de la jeunesse, il convainquit Hélios (le Soleil), son père, de lui confier, le temps d’un jour, les rênes du char céleste. Aussitôt surgi de l’horizon, il se trouve, à sa grande frayeur, confronté aux animaux terrifiants des constellations célestes. Les rênes échappent alors de ses mains tremblantes et les chevaux incontrôlés se lancent dans une course effrénée. Tantôt le char descend trop bas, au point de toucher presque la terre, incendiant les montagnes et brûlant les récoltes, tantôt il s’élève trop haut, au risque de s’écraser sur les constellations, privant le monde de lumière et de chaleur. Zeus/Jupiter, craignant une destruction de l’univers, foudroie l’imprudent et, depuis, la direction du char n’a plus été confiée à personne d’autre.

La crainte d’une Terre écrasée sous les rayons du Soleil a survécu à la christianisation : saint Ilias, qualifié en matière de chevauchées célestes, s’est trouvé, tout naturellement, chargé d’y veiller. Il s’agit bien du téméraire prophète de la Bible (Ilias, forme grecque d’Elie, est phonétiquement très proche de Hélios, le Soleil) qui, dans l’élan du syncrétisme des premiers siècles du christianisme oriental, supplanta plusieurs divinités solaires de l’Antiquité, pour devenir l’un des saints les plus populaires du monde orthodoxe.

 

le-prophete-elie-et-son-corbeau 

Le Prophète Elie et son corbeau

 

La vie et les exploits du prophète Elie (en hébreu : Eliyyahu, c’est-à-dire « Yahweh est mon Dieu ») transmis par les livres des Rois, font de lui une personnage historique du IVe siècle avant Jésus-Christ. Particulièrement actif, au temps du roi Achab, contre le culte de Baal, divinité cananéenne et phénicienne, protectrice de la ville. Connu dans l’Est méditerranéen sous différents noms, Baal était le « maître », le dieu de la Fécondité, et de la Pluie, dont la mort et la résurrection conditionnaient le cycle des saisons. Elie, pour anéantir ce culte, obtint de Dieu une sécheresse prolongée aussi longtemps que le roi et sa cour continueraient à sacrifier aux idoles, s’éloignant de la vraie foi des fils d’Israël. Pour échapper aux persécutions, Elie se retira dans le désert où un corbeau envoyé par Dieu lui assurait la nourriture. 

Au bout de trois ans, quand la sécheresse eut transformé en désert les plaines verdoyantes où hommes et bêtes périssaient de faim et de soif, Elie se présenta au roi avec l’intention de le convertir. Il lui proposa une confrontation avec les prêtres de Baal sur le Mont Carmel, afin de démontrer la fausseté des divinités cananéennes : là, Dieu lui envoie le feu du ciel pour accomplir un sacrifice en son honneur, miracle que n’avaient pas obtenu les prêtres de Baal qui souhaitaient brûler sur le bûcher les animaux sacrifiés en leur faveur. Le peuple, exténué par la famine, et devant ce miracle manifeste, acclame Elie, qui dans l’élan de sa victoire ordonne le massacre des quatre cent cinquante prêtres de Baal rassemblés pour cette occasion. La sécheresse prit fin et la vie reprit son cours. Quand l’âge commença à peser sur ses épaules, Elie confia sa succession à Elisée avant de s’élever au ciel sur un char de feu. Le retour d’Elie fut annoncé par les prophètes pour les temps messianiques, si bien que dans le Nouveau Testament (Marc 5, 15 sq.), certains prirent Jésus pour Elie. 

Honoré le 20 juillet, Elie devint un saint « solaire », aimé et respecté des bergers, « seigneur » des changements de temps, maître de la pluie et des orages, dispensateur des éclairs et du tonnerre, mais protégeant de la foudre. Son royaume se trouve naturellement aux sommets des montagnes et des collines, en lieu et place d’anciens sanctuaires de Zeus/Jupiter qui, sous l’adjectif « yétios », maîtrisait également la pluie et les processus météorologiques. 

Ilias-Soleil, sur un char de feu, Ilias-Zeus maître du ciel, telle est la nature du prophète dans les traditions populaires. On l’imagine comme un respectable vieillard, ayant vaincu le temps, car Dieu lui accorda l’immortalité. Ilias n’a pas connu la mort ni l’inhumation et c’est pour cela qu’il défie tous les esprits maléfiques. Il parcourt les campagnes, donne la pluie quand on lui la demande avec ardeur, fait tonner le ciel sous les roues de son char et provoque des séismes quand il se fâche. Il passe l’essentiel de son temps à se battre contre les ennemis des Chrétiens : des coups de tonnerre fréquents sont le signe que le saint pourchasse Mahomet, tandis que les éclairs sont destinés à Lamie, femme funeste qui détruit les récoltes des hommes. 

lamie-femme-damone 

Lamie femme démone

 

Le jour de sa fête est considéré comme un tournant dans le cycle des saisons : des chaleurs de la fin juillet, on aborde les jours intercalaires au début d’août, aux premières pluies et aux premières fraîcheurs des nuits qui annoncent déjà l’arrivée de l’automne. C’est pourquoi l’aspect du ciel le jour de la Saint-Ilias sert à prédire le temps de l’année à venir. Ciel dégagé, d’un azur immaculé, signifie un hiver doux, tandis que la présence de nuages laisse présager un hiver rigoureux.

berger  

Pour les bergers, une autre façon de prévoir le temps consiste à observer comment se couche le chien dans la journée du 20 juillet : s’il se tourne vers le nord, l’année sera rude, venteuse et pleine de neige ; s’il se tourne vers le sud, l’hiver sera doux et sans épreuves. Les vieux s’appliquent, ce jour-là, à prolonger la durée de leur vie par des pratiques magiques et les jeunes filles peuvent obtenir des signes révélateurs sur leur avenir.

Avant même le lever du soleil, pour échapper à la canicule, les fidèles avancent en file indienne sur les sentiers escarpés des montagnes menant aux chapelles consacrées à Saint Ilias, qui couronnent les sommets inaccessibles des montagnes. Les processions interminables, comme des chaînes colorées et joyeuses, animent le paysage, domaine des aigles et des ours le reste de l’année. Hommes et femmes se munissent d’ex-voto, et ils se chargent surtout de quoi organiser de grandes festivités, parce que la Saint Ilias est la fête des retrouvailles. Marins, ouvriers, migrants feront de leur mieux pour être au village ce jour-là. La veille au soir, on allume des feux, comme pour la Saint-Jean, tandis que le jour même, l’odeur des moutons grillés s’élève lentement vers le soleil ardent, comme pour accomplir les sacrifices d’antan, chers aux dieux païens. On donne de cette prédilection du saint pour les sommets des montagnes une curieuse explication : « Jadis, au temps où les bateaux se déplaçaient à la rame, Saint Ilias, qui était marin, fatigué de ce travail ingrat, partit, rame au dos, en quête d’une vie meilleure. Ayant pris la décision de ne plus jamais mettre le pied sur un bateau, il se proposa d’aller vivre là où les gens ignorent l’usage de la rame. Faute de trouver l’endroit approprié, il parcourut de nombreux pays. Un jour enfin, il arriva dans un village perché sur une haute montagne et à la question « Comment s’appelle ce que je porte sur mon dos », on lui répondit : « Une planche de bois ». Il en conclut que c’était l’endroit idéal pour lui ». Depuis, pour lui faire plaisir, on construit ses chapelles sur les cols et sur les sommets des montagnes.

Même en Hongrie, pays majoritairement catholiques, Saint Ilias est vénéré comme maître des serpents et des ours. Le jour de sa fête, considéré comme néfaste pour le début des moissons, est chômé par tous les bergers et les paysans.

serpent-cameleon  

Bibliographie 

Fêtes et croyances populaires en Europe – Yvonne de Sike – Editions Bordas 

Partager

 

Tagged Under : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,